Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •               SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. ( Jean 14 : 6) 

Recherche

Liste D'articles

  • L'AVÉNEMENT DE CHRIST
  • JE SUIS
    Tous les noms de Dieu dans le psaume 23www.iltaime.com
  • LE NOUVEL ÉVANGILE DU DOMINIONISME
    Dominionisme : doctrine qui appelle les chrétiens à entrer en gouvernance du Monde, en intégrant l'ensemble des rouages décisionnels de la société, afin de la diriger (d'en prendre le leaders...
  • Dictature sanitaire : Une israélienne lance un S.O.S !
    Lien de la vidéo sur la plateforme Rumble : https://rumble.com/vexa19-dictature-sanitaire-une-isralienne-lance-un-s.o.s-.htmlLien de la vidéo sur la platefor...
  • Pleurez pour vos bergers ! (Partie 2/2)
    Un jour de jugement va tomber sur les faux bergers ! Les prophètes ont prédit un jour de jugement soudain sur les bergers et les ministères qui ont trompé le peuple de Dieu. On arrive à un temps où Dieu ne peut plus supporter la cupidité, l’égocentrisme,...
  • Bilan de l'année 2020 : Qu'ont vécu les chrétiens persécutés ?
    Psaumes 37:40 L'Éternel les secourt et les délivre; Il les délivre des méchants et les sauve, Parce qu'ils cherchent en lui leur refuge. Source: https://bible.knowing-jesus.com
  • Frappez.....
    « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Nous arrivons aujourd'hui au terme de la réflexion concernant cet enseignement de Jésus-Christ pour nos vies. Avant d'aller plus loin et de voir avec vous...
  • Cherchez.......
    Matthieu ch.7 v 7 : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Hier je me suis arrêté sur la première partie de ce verset cité plus haut. Aujourd'hui, prenons du temps avec la seconde portion de celui-ci:...
  • Demandez.....
    Matthieu ch.7 v 7 : Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Aujourd'hui, j'aimerai m'arrêter sur la première partie de ce verset : ' 'Demandez, et l'on vous donnera.'' Dans ce passage Jésus revient sur...
  • Pleurez pour vos bergers ! (Partie 1/2)
    Par David Wilkerson Il est temps de pleurer et de nous lamenter pour les bergers qui gardent les brebis du Seigneur. Pleurez pour les pasteurs, les évangélistes, les prophètes et les docteurs, car Dieu est sur le point d’envoyer de terribles jugements...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

 

28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 16:54

C’est un décret pris le 10 septembre par le Guide suprême de la Révolution qui provoque la colère des femmes d’Iran désireuses d’autonomie. Ali Khameini a édicté une fatwa interdisant aux femmes de faire de la bicyclette, ce afin de préserver leur chasteté. Le bassidj, la milice islamique du régime, est appelée à faire régner l’ordre en la matière.

« Faire du vélo attire l’attention des hommes et expose la société à la corruption, et surtout cela contrevient à la chasteté des femmes, il faut l’abandonner. » Une fatwa et des motifs raillés sur sa page Facebook par une association de femmes iraniennes militant pour le droit de s’habiller à leur guise, My Stealthy Freedom (ma liberté furtive). Le mouvement a été fondé en 2014 par une journaliste iranienne vivant à Londres, Masih Alinejad. Des femmes se filment ou se font photographier sur leurs vélos et diffusent les images en signe de défi à cette règle religieuse. Sur le réseau social où s’agrègent les critiques contre la fatwa, on peut par exemple lire « Je suis un être humain et je suis capable de prendre mes propres décisions. Personne ne peux me dicter ce que je dois faire. » Et c’est même en public, dans la ville, que des femmes s’affichent maniant la petite reine.

Cette dernière interdiction s’ajoute à celle concernant les « manteaux inappropriés » auxquels les autorités font la chasse depuis un mois et demi. Environ 3 000 magasins vendant des vêtements avec des inscriptions en anglais, par exemple « Keep calm. I am the Queen » (Reste tranquille. Je suis la Reine) ont reçu un avertissement, et 800 d’entre eux ont été fermés. Et des affiches publicitaires avertissent les Iraniennes : « Ma sœur, ces vêtements ne sont pas appropriés pour les femmes musulmanes. » Ces manteaux interdits pour cause de langue anglaise (tout comme les « Nutella Bar »  qui agacent l’Académie de la langue persane) ne sont pas les seuls derniers vêtements dans le collimateur des autorités, les manteaux aux manches courtes ou sans boutons agacent également le régime. Fin 2014, les parlementaires avaient voté une proposition de loi pour renforcer les contrôles policiers concernant la tenue vestimentaire des femmes qui s’était relâchée : au lieu de porter des vêtements amples et un hijab recouvrant les cheveux et le cou, de plus en plus de femmes s’étaient mises à arborer un voile léger, même des vêtements moulants ou encore des tuniques arrivant à mi-cuisse. Le texte nommé « Soutien à ceux qui font la promotion de la vertu et combattent le vice » avait été rejeté par le Conseil des gardiens, les défenseurs de la charia, qui tenaient à l’amender plutôt que de le laisser tel quel. Le Président Hassan Rohani avait critiqué la proposition : « Nous ne devrions pas nous focaliser sur un seul sujet (comme la façon de porter du voile), pour prévenir le vice. »

Depuis la Révolution, en 1979, les femmes sont tenues de se revêtir d’un long manteau ou du tchador. La contestation gagne du terrain, aussi bien chez les militantes laïques que chez les féministes musulmanes.

Le vélo, un nouvel interdit dans un va-et-vient du droit des femmes

Les femmes qui ont soutenu la Révolution et l’avènement du régime des mollahs en 1979 se sentent trahies. Sous le Shah, les femmes bénéficiaient de certains droits, particulièrement obtenus sous le règne de Mohammad Reza Pahlavi, le dernier empereur d’Iran. C’est au nom de l’islam que le monarque reconnaît aux femmes le droit d’entreprendre des études universitaires, d’être éligibles et électrices, d’accéder à des emplois qui leur étaient jusque là interdits, par exemple celui de juriste. Les droits du mari en matière de mariage sont réduits, il ne peut plus répudier sa femme et a besoin de son consentement s’il veut prendre une épouse en plus. En 1978, 30% des étudiants sont des femmes, il y a 22 femmes députés et deux sénatrices, contre 13 au total aujourd’hui alors que jusqu’en 1978 la présence des femmes dans l’espace politique s’accroissait. En 1968, une femme fut même nommée ministre de l’Éducation, Farokhrou Parsa, exécutée par un tribunal islamique en 1979.

Cependant, en dépit de ces avancées, la société iranienne restait encore sous la prédominance masculine. Et surtout, le pouvoir du Shah était jugé corrompu en plus d’être lié aux États-Unis. Lorsque l’Ayatollah Rouhollah Khomeyni appelle les femmes à rejoindre les hommes dans la rue et à défier le pouvoir malgré le couvre-feu, celles-ci voient en lui un espoir d’amélioration pour elles. Le Shah renversé, Khomeyni devenu Guide de la Révolution de la République islamique d’Iran, les femmes réalisèrent combien on les avait instrumentalisées. Les vêtements féminins furent strictement codifiés au bénéfice du hidjab, et Khomeiny déclara même : « Chaque fois que dans un autobus un corps féminin frôle un corps masculin, une secousse fait vaciller l’édifice de notre révolution. » Les hommes retrouvent leurs privilèges concernant les affaires du mariage, avec des droits supplémentaires. Ainsi, depuis une loi du 2 octobre 2013,un père peut épouser sa fille adoptive d’au moins 13 ans, si le tribunal compétent le lui accorde. Cette loi susceptible de favoriser des adoptions douteuses est officiellement contestée par le Président Rohani qui a demandé, pour l’instant en vain, à son gouvernement de trouver une solution pour annuler l’article litigieux.

Depuis la Révolution, les femmes s’estiment trahies, et les féministes, aussi bien laïques que musulmanes, s’opposent à la restriction de leurs droits et s’associent pour cela. Au grand dam non seulement des islamistes, mais également de certains modernistes. Elles avaient porté les religieux au pouvoir afin d’obtenir la justice sociale, et la classe moyenne conservatrice désormais au pouvoir imposait son idéologie. Victimes de ségrégations dans les bus où elles devaient s’asseoir à l’arrière tandis que les hommes se tenaient devant, interdites d’accès aux hautes fonctions publiques, et voyant l’âge nubile passer de 18 ans à 9 ans pour les filles, les femmes défièrent les oulémas. Puisque, comme les hommes, les femmes musulmanes soutenaient la Révolution, pourquoi étaient-elles négativement discriminées ? Les femmes laïques, elles, publièrent des hebdomadaires et des mensuels très acerbes envers l’islam qu’elles accusaient de ne pas rendre justice aux femmes ; les musulmanes y répondirent en citant des textes bienveillants envers leur gent. Le pouvoir céda quelque peu pour éviter le discrédit sur la religion, et, sous les présidences modérées, les femmes retrouvèrent certains de leurs droits acquis sous le règne du Shah : les femmes juges furent par exemple réintégrées dans les tribunaux de la famille.

Ce mouvement de flux et reflux des libertés des femmes est constant, et l’alliance entre féministes laïques et musulmanes croît en vigueur, ce qui explique que des femmes osent à ce point défier la fatwa leur interdisant de faire du vélo. Elles se sentent de plus en plus reconnues de l’extérieur, que ce soit par l’octroi du prix Nobel de la paix à l’avocate féministe des droits de l’homme, Shirin Ebadi, en 2003, à qui le régime a confisqué sa récompense, selon la Norvège – ce que nie l’Iran ; ou par l’attribution, l’an passé, du « Women’s Rights Award », une récompense pour les droits des femmes, au mouvement My Stealthy Freedom qui aujourd’hui dénonce le décret sur l’interdiction du vélo au femmes. Une interdiction qui échouera peut-être comme n’avait pas eu de succès le projet iranien de vélo islamique pour les femmes, qui devait dissimuler leurs formes au moyen d’une cabine recouvrant la moitié de leur corps.

Hans-Søren Dag

Photo : « Femme iranienne défiant la fatwa », reproduction avec l’aimable autorisation de My Stealthy Freedom

 Info Chrétienne 

Partager cet article

Repost0
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 18:04

        Depuis plusieurs jours, vous suivez sûrement, posé tranquillement devant votre téléviseur en famille ou entre amis, les Jeux Olympiques se disputant actuellement dans la magnifique ville de Rio. Des athlètes de toute part en lice pour des titres récompensant leurs rudes efforts. Bien que cette activité ne relève en rien d’un aspect chrétien à proprement dit, les JO révèlent tout de même quelques sportifs qui ne manquent pas de rendre gloire à Dieu. Car oui, cette année, Christ y est à l’honneur.
Parmi eux, Almaz Ayana qui déclara sans honte aux micros des journalistes, après sa remarquable victoire aux 10 000 mètres : “mon dopage, c’est le travail et mon dopage, c’est Jésus” ou encore Wayde Van Niekerk, l’athlète sud-africain qui outre après avoir décroché le titre olympique aux 400 mètres en seulement 43,03 secondes pulvérisant ainsi le précédent record du monde, a lancé ces mots : “Je me suis tout de suite mis à genoux et j’ai dit: merci mon Dieu pour cette bénédiction. Tout ce que je peux dire, c’est que Dieu est grand. J’ai tout laissé entre ses mains… la seule chose que je peux faire maintenant est de louer le Seigneur […] j’ai prié à genoux chaque jour, afin que Dieu me conduise à chaque étape du chemin. J’ai même écrit sur mes pointes, Jésus, je suis tout à toi. Utilise-moi.”

D’autres grands vainqueurs ont, eux aussi, choisi de marquer ces JO. Alors que les Néo-zélandais se vantent de leur célèbre Haka, et les Islandais de leur clapping, les Fidjiens sont fiers d’honorer leur Dieu. Sur la pelouse, après avoir remporté leur match de rugby à 7, rapportant la première médaille d’or olympique de l’histoire du pays, l’équipe au complet, unie, a élevé sa voix par un chant de louange. Et même si l’on ne comprend pas la langue, nul doute que l’Esprit de Dieu mouvait et que cette louange montait au trône de gloire.
Parlons encore de David Boudia et Steele Johnson, deux médaillés d’argent de plongeon synchronisé, qui lors du point de presse, qui a suivi leur victoire, n’ont pas manqué de témoigner leur foi en Christ.“Nous savons que notre identité est en Christ”, déclarait Boudia, sauvé par Jésus-Christ du suicide, de l’alcool et de drogues et édifié et soutenu dans sa carrière par le verset Philippiens 4: 6 : “ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.”

Ces précédents noms ne vous disent sûrement rien, mais celui à venir va autant vous étonner que réjouir par son témoignage. Il s’agit de Michaël Phelps. 
A 15 ans, le jeune Michaël Phelps débuta sa carrière de nageur aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Depuis, il est devenu célèbre dans le milieu de la natation tout comme dans l’univers du sport en général. L’on précise qu’il est le sportif le plus titré et le plus médaillé de l’histoire des Jeux Olympiques, ayant décroché 28 médailles au total dont 23 d’or. Outre ses 26 médailles d’or remportées lors des championnats du monde de natation en grand bassin.
Michaël Phelps est une star !
Mais le monde est loin d’imaginer qu’à l’arrière des paillettes se renferme un homme à l’âme sombre, ternie par la dépression, les doutes, les luttes intérieures. Au magazine Sports Illustrated, le sportif décida de raconter son histoire.

8th-post-featured

La vie avait pris un goût amer pour le champion, qui après une lourde défaite aux JO de Londres en 2012, décida de mettre un terme à sa carrière, n’assumant pas le poids de l’échec. Et si professionnellement, il passe du rose au noir, du côté personnel, ce n’est pas non plus la grande joie.
Alors qu’il nourrissait une ferme rancoeur contre son père, ayant abandonné sa mère pour une autre femme, dans la même période, sa compagne le quitte et nombreux de ses amis le trahissent. Le sportif, alors jeune retraité, trouve refuge dans la drogue et l’alcool, avant de finalement s’adonner à de terribles pensées suicidaires.

“Je regarde en arrière maintenant… J’ai vécu dans une bulle pendant une longue période […] J’étais dans un moment particulièrement sombre, je ne voulais plus vivre”.

Bien qu’il souhaitait reprendre sa carrière professionnelle, ses déboires avaient, malgré tout, raison de lui. Comptant sur le soutien infaillible de sa famille, l’athlète intégra une clinique d’Arizona pour réhabilitation. En parallèle, un de ses amis, le sportif chrétien Ray Lewis, l’interpella un jour par ces mots si poignants: “Qu’est-ce que tu fais de ta vie ? … C’est quand nous combattons, que notre vrai problème apparaît. N’abandonne pas. Si tu arrêtais, nous perdons tous.” Il lui offrit alors l’ouvrage du pasteur Rick Warren, “Une vie motivée par l’essentiel”, qui l’accompagna tout au long des 45 jours de cure.

Plus que reconnaissant, il en témoigne les bienfaits. “Ce livre est dingue… Je ne te remercierai jamais assez, tu m’as sauvé la vie ! […] J’ai commencé à croire. Il y a quelque chose de plus grand que moi et un but pour moi sur cette terre.”

Dès lors, Michaël Phelps se réconcilia non seulement avec son père dans les cieux mais également avec son père ici-bas. Au programme de sa cure, la quatrième semaine était dédiée à la famille. N’ayant plus aucun contact avec son père, il l’invita tout de même à cet évènement. A sa grande surprise il vit débarquer son père, un certain 27 octobre 2014, qui n’hésita pas à l’embrasser. 
Renouvelé, transformé, sauvé, Michaël Phelps assure être un homme nouveau. Christ est passé par là. Le sportif a re-conquis sa belle, qui lui a dit OUI. L’union sera célébrée après les présents JO.
“Vous allez voir un moi différent de tout ce que vous avez vu aux autre Olympiades ! ”, a-t-il assuré.
Ne dérogeant à la règle, le champion a bien refait surface n’empochant pas moins de cinq médailles d’or.
Se confirme encore et toujours la parole de 2 Corinthiens 5: 17 : “Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles”.

La Rédaction

Source : http://artistespress.fr/Christ-a-lhonneur-aux-JO-de-Rio.php#

 

Partager cet article

Repost0
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 17:42

http://www.evangeliques.info/

Marc Brunet enchaîne les défis sportifs pour des causes nobles. Après avoir récolter des fonds lors du Marathon des Sables pour un projet de SEL France, il prépare un nouveau défi au profit des chrétiens persécutés. En 2017, le Français va marcher 1600km sur le sentier des Huguenots, à travers la France, la Suisse et jusqu'en Allemagne.

«Ce sentier retrace, grâce aux éléments historiques, le parcours emprunté par les protestants après la révocation de l’Edit de Nantes. Par dizaines de milliers, ils ont fui la région des Cévennes et du Dauphiné pour rejoindre les pays du refuge», indique le sexagénaire.

Il en profitera pour sensibiliser l'opinion publique sur le sort des chrétiens discriminés et persécutés pour leur foi aujourd'hui dans le monde. Son défi lui permettra également de récolter des fonds au profit de l'ONG Portes Ouvertes, qui depuis soixante ans, vient en aide aux chrétiens persécutés dans le monde.

La rédaction d'Evangeliques.info

Partager cet article

Repost0
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 08:12
Dieu bénisse Israël !

Dieu bénisse Israël !

Partager cet article

Repost0
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 12:00

Google est l’objet d’une attaque violente des Arabes pour avoir supprimé de ses cartes le mot « Palestine », qui n’ jamais constitué un Etat, pour le remplacer par le seul Etat légitime Israël.

La propagande arabe bat son plein sur les réseaux sociaux. Des journalistes « palestiniens » ont qualifié la mesure de «tentative ratée de falsifier l’histoire» alors que le « Palestine » n’a jamais été un Etat.

Plus de 100 000 signataires ont soutenu une pétition sur Change.org, «Google : mets la Palestine sur tes cartes», accusant Google Maps de «se faire complice de nettoyage ethnique du gouvernement israélien en Palestine». La pétition dénonce aussi cette modification comme une «grave insulte» aux Palestiniens.

Une campagne en ligne contre Google a été lancée par une déclaration du Forum des journalistes palestiniens. «Cela fait partie du plan israélien pour installer son nom en tant qu’état légitime pour les générations à venir et abolir la Palestine une fois pour toutes», indique cette déclaration.

                                         

La colère suscitée par cette mesure a inspiré de nouveaux hashtags : #BoycottGoogle et #PalestineIsHere, avec lesquels des internautes expriment leur frustration face au moteur de recherche.

«Cher Googlemaps, la Palestine existe !», «Google, tu falsifies maintenant l’histoire. Tu n’as pas honte ? Tu t’engages du côté d’un pays…Tu es un moteur de recherche», «Où est la Palestine ? F*** Google. J’utiliserai un autre moteur de recherche désormais»

Google n’a fait que remettre les choses à leur place: en effet, la « Palestine » n’a jamais été un Etat depuis que l’empereur romain Hadrien, en 135, l’a renommé ainsi.

En 135, lorsque l’Empereur romain Hadrien est finalement venu à bout de la grande révolte juive (Bar Kohba), il change le nom de la Judaea et la nomme « Palaestina« . Il a aussi renommé la ville de Jérusalem et l’a appelé «Aelia Capitolina» pour effacer à jamais le souvenir des Juifs et surtout les humilier.

« Palaestina » est le nom romain pour la Terre d’IsraëlQuand les Romains ont été vaincus par les conquérants musulmans en en 638le nom de « Palaestina » n’était plus en usage. Les conquérants musulmans n’appelaient pas cette terre « Palaestina »Quand les Turcs ottomans musulmans ont conquis ce territoire en 1517, ils ne l’ont pas appelé « Palaestina ». 

Sous l’Empire Ottoma, les régions administratives s’appelaient des Eyalets jusqu’en 1864, puis Vilayet, le territoire de la « Palestine », c’était l’Eyalet de Damas puis le Vilayet de Syrie et celui de Beyrouth.

La Palestine fut créée, de part et d’autre du Jourdain, par la Société des Nations. En Juillet 1920, l’administration de ce territoire de 97.740 kilomètres carrés fut confiée par la Société des Nations à la Grande-Bretagne, selon les termes du Mandat pour la Palestine [voir le texte intégral et original en anglais ici]

Le territoire prévu pour le retour des Juifs dans la déclaration Balfour comprenait la Palestine et la Transjordanie (Jordanie actuelle et un morceau d’Irak).

Jamais dans l’histoire les Arabes n’ont utilisé le terme latin « Palaestina » ou Palestine. Les Arabes ne peuvent pas prononcer ce nom car le son « P » n’existe pas en arabe. 

En 1920, quand la Société des Nations a crée ce territoire et l’a nommé « Palestine », les Arabes ont commencé à appeler cette terre « Falestin » mais ce territoire ne s’est jamais appelé Palestine dans la langue arabe des habitants arabes !

Les Arabes locaux ne se sont jamais appelés « Palestiniens »même pas pendant le mandat britanniqueLes dirigeants arabes et britanniques se réferraient à eux comme des « Arabes » !  Les habitants arabes ont toujours été appelés « Arabes ». Une recherche informatisée du rapport Hope-Simpson publié en 1930 montre que le terme « Palestinien » ne figure nulle part dans ce rapport comme substantif. Les termes utilisés sont «Arabes palestiniens», «Juifs palestiniens« , et « Chrétiens palestiniens ».

Les Israéliens d’un certain âge se souviennent tous que eux, les Juifs, étaient appelés « Palestiniens » avant 1948 et que les Arabes refusaient en bloc cette appellation pour eux-mêmes, ils se nommaient alors tout simplement « Arabes », le terme Palestinien était péjoratif puisque porté par les Juifs…

Il s’agit donc de pure propagande arabe pour s’approprier une pseudo histoire que les Arabes n’ont jamais eu sur cette terre.

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News

Source Danilette

Partager cet article

Repost0
10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 10:43

Source : Les Echos

Italian poverty

Ils sont près de 5 millions d’Italiens touchés. Chez les enfants, 1 sur 10 est concerné.

L’économie italienne se redresse lentement après trois ans de récession, mais ses stigmates se font encore sentir. L’Istat a enregistré un nombre record depuis dix ans d’Italiens en situation de pauvreté absolue, l’impossibilité de se procurer des biens de première nécessité et de se loger décemment. En 2015, plus de 4,5 millions de personnes et 1,5 million de familles (7,6 % de la population) étaient concernées, mais pas toutes de la même manière. Le seuil de pauvreté absolue est ainsi fixé à 552 euros par mois pour un célibataire vivant dans une zone rurale du Mezzogiorno, tandis qu’il est de 1.910 euros pour une famille de 4 personnes résidant dans le centre-ville de Milan.

Ce sont d’ailleurs ces dernières qui ont le plus souffert de la crise, avec un taux passant de 5,9 % en 2014 à 8,6 % en 2015, mais aussi les familles d’étrangers (de 23,4 % en 2014 à 28,3 % en 2015). Les jeunes sont également les plus affectés. Le nombre de ceux vivant dans l’indigence a triplé par rapport à celui des personnes âgées et 1 enfant mineur sur 10 vit dans la pauvreté absolue en Italie, alors que 3,9 % d’entre eux étaient affectés en 2005. La pauvreté relative, elle, ne recule pas et demeure stable avec 2,67 millions de familles concernées, soit 10,4 % de celles résidant dans le pays et 13,7 % de sa population.

La Codacons, qui rassemble les associations de consommateurs, parle d’une « honte nationale qui humilie l’Italie et les Italiens » et appelle Matteo Renzi « à adopter d’urgence un plan antipauvreté »…

Lire la suite sur Les Echos »

Partager cet article

Repost0
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 07:31

La startup israélienne Neuronix a mis au point un traitement de la maladie d’Alzheimer par des stimulations cérébrales magnétiques émises par un casque, tout en mettant en place des exercices de mémoire et de compréhension. Les essais cliniques réalisés sur différents patients atteints de la maladie ont prouvé leur efficacité. Une double stimulation : magnétique et cognitive C’est une découverte réalisée par des chercheurs en neuroscience de l’Université de Tel-Aviv qui a lancé la société Neuronix Ltd. à concevoir son casque. Il a en effet été prouvé que la stimulation transcranienne combinée à un entraînement de la mémoire était plus efficace que l’action des médicaments pour ralentir la dégradation des capacités cognitives. Les effets de la maladie d’Alzheimer s’étalent de 7 à 10 ans, requérant par la suite une prise en charge complète du malade, qui devient dès lors totalement dépendant. Le traitement proposé par la société Neuronix Ltd. permet de rallentir l’évolution rapide de la maladie. Le traitement s’étend sur six semaines, à hauteur de cinq séances d’une heure par semaine. Il est inoffensif et non-invasif, et la stimulation émise par la machine est double. Elle est d’abord magnétique, avec des stimulations transcraniennes ciblées sur certaines zones du cerveau responsables de la mémoire et de l’apprentissage, mais elle est aussi cognitive, avec des exercices de mémoire proposés simultanément aux patients.

Partager cet article

Repost0
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 07:00

        

En 2004, le monde découvrait sur les écrans le nouveau Mel Gibson; “La Passion du Christ”. Le succès fut flamboyant, nominé trois fois aux Oscars, malgré critiques et stupeur, face aux scènes violentes jugées pour certains, insoutenables, pendant que d’autres décelaient une apologie de la haine contre les Juifs. Des critiques qui ont fait dégringoler la carrière du brillant acteur/réalisateur. Lui, comme son acteur principal, au rôle de Jésus, Jim Caviezel, étaient soudainement boudés et mis à l’écart d’Hollywood.
Pourtant, visant des recettes avoisinants les 30 millions de dollars, le film a tout de même remporté plus de 611 millions de dollars. Devenant le film indépendant le plus rentable d’Hollywood.
Et l’équipe du film pouvait compter sur un soutien de taille, toute la communauté évangélique, plus que réjouie.

Serait-ce cela qui malgré tout, motiverait Mel Gibson, mais plus encore Randall Wallace, le scénariste, à se mettre au travail pour une suite du long-métrage. Car malgré le silence de Mel Gibson et l’absence de studio de production pour le moment, Randall Wallace n’a pas perdu de temps pour dévoiler le projet au magazine The Hollywood Reporter. “La Passion du Christ n’est qu’un début. Il y a encore beaucoup à raconter”, expliquait-il.

8th-post-featured

Souvenons-nous, La Passion du Christ nous présentait les douze dernières heures de la vie du Christ, de son arrestation à sa crucifixion. Un film qui de manière si réelle nous poussait à réaliser et comprendre le sacrifice ultime que Christ accomplit pour chacun de nous, par sa mort.

“Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle” [Jean 3 v16]

 

Prenons cette parole de l’apôtre Paul aux Romains: “[…] lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification…” [Romains 4 v25]
La Résurrection du Christ est un autre évènement plus que primordial dans son parcours, qui vient sceller le salut offert à l’humanité. Une résurrection, que la communauté chrétienne se réjouit de célébrer à la Pâque.

C’est donc sur ce thème qu’il affectionne tout particulièrement, que Randall Wallace se concentrerait pour le second volet. Lui qui l’avait déjà abordé dans son film “Heaven Is for Real” (2014), racontant l’histoire d’un garçonnet de 4 ans qui vit une expérience de mort imminente et se retrouve au paradis avec Jésus, et ses proches disparus.
Il faut dire que, déçu par “La Résurrection du Christ” de Kevin Reynolds avec Joseph Fiennes et Tom Felton, sorti en février dernier, dont le scénario était jugé trop violent et trop faible, le public serait donc, espérons-le, impatient de découvrir la version de Randall Wallace, qui viendra sûrement réconcilier critiques, historiens et croyants, lui-même en appelant encore et toujours au soutien des chrétiens.
“La communauté évangélique estime La Passion du Christ comme le plus grand film à Hollywood, et ils nous assurent qu’une suite remportera un plus gros succès encore”.
Plaçant la barre haute, pour un volet encore plus énorme, il nous tarde de découvrir ce nouveau bijou.

La Rédaction   

Partager cet article

Repost0
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 18:43

Reprenant une initiative imaginée aux Etats-Unis en 2011 par une artiste américano-taïwanaise demandant à ses voisins d’inscrire sur un mur ce qu’ils voudraient faire avant de mourir, la SNCF a décidé d’installer un panneau posant cette même question aux voyageurs de la gare de Lyon. Près de 2000 villes, dans 70 pays, ont déjà opté pour cette forme d’expression collaborative.

Mais le moment est mal choisi. Presque un an après la tentative d’attentat dans un train Thalys, déjouée par des passagers, ainsi que quelques semaines suivant une sanglante attaque à la hache dans un train en Bavière commise par un prétendu réfugié s’étant revendiqué de l’Etat islamique, les citoyens se sont rappelés que ce mode de transport pouvait être une cibles des terroristes

Répondant aux questions du site Slate.fr, l’équipe SNCF Gares et Connexions à l’origine de l’initiative a assuré que le tableau «n’a pas vocation à faire écho à l’actualité, quelle qu’elle soit» tout étant «bien consciente que pour certains cela fait inévitablement écho aux émotions que suscite cette actualité».

Partager cet article

Repost0
5 août 2016 5 05 /08 /août /2016 17:28

D’après le groupe de veille non gouvernemental sur le terrorisme SITE, l’Etat islamique a diffusé une nouvelle vidéo de ses soldats, combattant l’armée irakienne, au cours de laquelle l’un des terroristes s’écrie face caméra «Brûlez les Français !».

La scène a été filmée à Kirkouk, où les terroristes affrontent l’armée irakienne.

Les images montrent aussi des soldats en train de faire les poches des cadavres de soldats irakiens qu’ils viennent d’abattre.

Intitulé Les nobles montagnes, le document a été diffusé le 3 août sur les réseaux djihadistes, soit à peine quelques jours après l’égorgement du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray, attentat revendiqué par l’Etat islamique.

Ce n’est pas la première fois que des vidéos publiées par Daesh ou de personnes qui s’en revendiquant menacent la France. Abdel Malik Nabil Petitjean, le co-assassin du prêtre Jacques Hamel avait appelé à «frapper les pays de la coalition». Dans une autre vidéo, publiée quelques jours après le massacre du 14 juillet dernier, l’organisation terroriste mettait en garde contre «les représailles [qui] vont se répéter contre [les] citoyens dans les rues de Paris, de Marseille et de Nice».

Les projets meurtriers de Daesh ont frappé la France à plusieurs reprises, notamment lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris ou du massacre de Nice perpétré par un Tunisien au volant d’un poids lourd sur la Promenade des Anglais le 14 juillet dernier. Un attentat qui a fait 84 morts.

Partager cet article

Repost0