Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •               SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. ( Jean 14 : 6) 

Recherche

Liste D'articles

  • Chine: des chrétiens poussés à la...
    Chine: des chrétiens poussés à la clandestinité https://t.co/LdEwxT7h9p Patrick Gassend (@Ichtus1) December 02, 2021 Difficultés économiques, surveillance extrême: dans l'Ouest de la Chine, le quotidien des chrétiens d'origine musulmane est une lutte...
  • L'AVÉNEMENT DE CHRIST
  • JE SUIS
    Tous les noms de Dieu dans le psaume 23www.iltaime.com
  • LE NOUVEL ÉVANGILE DU DOMINIONISME
    Dominionisme : doctrine qui appelle les chrétiens à entrer en gouvernance du Monde, en intégrant l'ensemble des rouages décisionnels de la société, afin de la diriger (d'en prendre le leaders...
  • Pleurez pour vos bergers ! (Partie 2/2)
    Un jour de jugement va tomber sur les faux bergers ! Les prophètes ont prédit un jour de jugement soudain sur les bergers et les ministères qui ont trompé le peuple de Dieu. On arrive à un temps où Dieu ne peut plus supporter la cupidité, l’égocentrisme,...
  • Bilan de l'année 2020 : Qu'ont vécu les chrétiens persécutés ?
    Psaumes 37:40 L'Éternel les secourt et les délivre; Il les délivre des méchants et les sauve, Parce qu'ils cherchent en lui leur refuge. Source: https://bible.knowing-jesus.com
  • Frappez.....
    Matthieu 7:7 « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Nous arrivons aujourd'hui au terme de la réflexion concernant cet enseignement de Jésus-Christ pour nos vies. Avant d'aller plus loin et de voir...
  • Cherchez.......
    Matthieu 7:7 : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Hier je me suis arrêté sur la première partie de ce verset cité plus haut. Aujourd'hui, prenons du temps avec la seconde portion de celui-ci:...
  • Demandez.....
    Matthieu 6:7 Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Aujourd'hui, j'aimerai m'arrêter sur la première partie de ce verset : ' 'Demandez, et l'on vous donnera.'' Dans ce passage Jésus revient sur le sentiment...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

 

6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 16:39

Pourquoi Moïse cherchait-il aussi désespérément une vision de la gloire de Dieu. Je crois que nous trouvons la raison dans ce verset : “Je me rencontrerai là avec les enfants d'Israël, et ce tabernacle sera sanctifié par ma gloire” (Exode 29:43). Le terme utilisé pour “sanctifié” signifie ici : “rendu pur”. Dieu disait : “Moïse, pendant que toi et le peuple m'adorez, je vais vous rencontrer et vous donner Ma présence. Et quand je vous révélerai Ma gloire, cela vous purifiera.”

C'est un des plus puissants versets de toute l’Écriture. Il offre de l'espoir à tous ceux qui luttent contre un péché installé et rêvent d'être libre et pur. Dieu promet : “Ton temple sera rendu pur par la révélation de Ma gloire et cette révélation t'est accessible dès maintenant par Mon Fils, Jésus Christ !”

Nous trouvons cette révélation de Christ uniquement lorsque nous nous tournons vers les Écritures ! Paul dit que lorsque nous permettons à la Parole de Dieu de refléter en nous une révélation de plus en plus précise de Jésus, nous sommes changés de gloire en gloire : “Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit” (2 Corinthiens 3:18).

Cette révélation de la gloire de Dieu va permettre de garder la puissance dans nos vies : “ la glorieuse présence du Seigneur sera une protection” (Esaïe 4:5 – Bible en Français Courant). En d'autres termes : la gloire de Dieu va nous garder pur même dans nos moments les plus sombres. Satan peut nous mentir : “Tu es vaincu ! Tu es un tricheur, un menteur, un adultère.” Mais nous pouvons répondre : “Non, Satan. J'ai un Souverain Sacrificateur et je suis purifié par une vision de Sa gloire !”

Quand Dieu a révélé toutes ces choses à Moïse concernant Sa nature, Il lui a aussi donné la pleine révélation qu'Il “ne tient point le coupable pour innocent” (Exode 34:7). Azaria a prophétisé au Roi Asa dans son heure la plus prospère : “L'Éternel est avec vous quand vous êtes avec lui ; si vous le cherchez, vous le trouverez ; mais si vous l'abandonnez, il vous abandonnera” (2 Chroniques 15:2). En d'autres termes : “Si vous méprisez la gloire de Dieu, si vous excusez votre péché et négligez votre Seigneur, Il ne vous purifiera pas !”

Ce que Dieu nous dit ici est tellement simple : “Prenez le temps de connaître Mon Fils ! Cherchez Ma Parole et recherchez Moi dans votre lieu secret. Et là, alors que tu seras dans Ma présence, tes yeux vont commencer à s'ouvrir sur Ma gloire. Elle est entièrement révélée en Christ : la pleine révélation de Mon amour, de Ma grâce, de Ma miséricorde et de Ma bonté.” 

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 20:00

Le pasteur et professeur d’éthique Louis Schweitzer ne fait désormais plus partie du Comité consultatif national d’éthique. Contre toute attente…

…son mandat n’a pas été renouvelé par le président de la République. Le Conseil national des évangéliques de France s’étonne de cette éviction faite sans les consultations d’usage des instances protestantes concernées. Cette mise à l’écart serait-elle le reflet d’une vision réductrice de la laïcité ? La laïcité, socle – et principe d’équilibre – de notre société pour le bien vivre ensemble, ne saurait pourtant s’accommoder d’une réduction des libertés de conscience, d’opinion et d’expression. En restreignant le nombre, déjà très limité, de représentants religieux au sein du CCNE, les autorités laissent à penser que les croyants seraient les seuls à n’avoir ni la liberté de penser ni la dignité pour s’exprimer sur les questions de société ! L’idée que chacun se fait de la transcendance (ou de son absence) forme pourtant aussi sa conception de l’humain et du monde qui l’entoure. Il serait donc absurde que les religions soient a priori tenues à l’écart des réflexions sur les questions éthiques.

Pour bâtir la société de demain, il est plus que jamais nécessaire que toutes les opinions puissent s’exprimer librement. Le Conseil National des évangéliques de France – qui ne défend aucun intérêt particulier – demande aux autorités françaises d’être plus attentives à la défense d’une laïcité garantissant pleinement la liberté de conscience, d’opinion et d’expression de tous les citoyens, sur l’ensemble des questions de société, en particulier celles qui touchent à l’éthique.

Source : Communiqué du CNEF

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 20:00

Résultat de recherche d'images pour "le prophétisme cévenol"

 "L'histoire, dit un libre penseur, n'a rien à enregistrer d'aussi merveilleux de ce qu'on dit alors".   "Les dénégateurs sont indignes même d'une réponse", dit le sceptique BAYLE. Le grand historien MICHELET déclare que les faits sont" constatés et indubitables", et FROSTERUS dit enfin "aucun des investigateurs sérieux n'a osé le nier". (citations E.D)  

"A des maux extraordinaires, accompagnés chez beaucoup d'une foi sublime, il fallait des grâces et des dons extraordinaires. C'est alors que Dieu suscita des prophètes ( humbles paysans et paysannes des Cévennes, jeunes enfants, quelquefois à la mamelle) pour éclairer, consoler, fortifier les opprimés. Les prophètes des Cévennes nous donnent l'exemple d'une vie d'entière fidélité et d'amour parfait. Ils nous montrent que toute victoire est possible à qui combat Satan, le monde et la chair. La nature divine de leurs inspirations est au -dessus de toute contestation". ( S. Delattre).  

Devant les preuves qui abondent, nous n'hésitons pas à rattacher le prophétisme Cévenol au prophétisme biblique, comme le firent avant nous, ces hommes de haute valeur F. PUAUX et le doyen E. DOUMERGUE.

                                          Principales manifestations 

Les vieux récits de ces temps-là abondent en faits extraordinaires qui nous révèlent que Dieu était manifestement au milieu de son peuple.    

Vision du chef CAVALIER                

" Le même Durand Fage nous a laissé ce témoignage : " Notre troupe étant entre Ners et Cruviers-Lascours, le frère CAVALIER, notre chef, eut une vision. Il était assis, et il se leva soudainement, en nous disant ces paroles : Ah! mon Dieu, je viens de voir en vision que le Maréchal de Montrevel qui est à Alès, vient de donner des lettres contre nous à un courrier qui va les porter à Nimes. Qu'on se hâte, et on trouvera le courrier, habillé d'une telle manière, monté sur un tel cheval et accompagné de telles et telles personnes. Courez, hâtez-vous, vous le truverez sur le bord du Gardon".  

A l'instant, trois de nos hommes montèrent à cheval, Ricard Bouré et un autre; et ils rencontrèrent sur le bord de la rivière, dans l'endroit marqué, l'homme et ceux qui étaient avec lui dans toutes les circonstances que le frère CAVALIER avait spécifiées.

Cet homme fut amené à la troupe et on le trouva chargé de lettres du Maréchal; de sorte que nous fûmes informés par cette admirable révélation, de diverses  choses dont nous fimes ensuite un heureux usage. Le courrier fut renvoyé à pied. J'étais dans la troupe quand cela arriva et j'atteste ce que j'ai vu".

                                   Révélations démasquant un traître

Voici un fait raconté par Jean CAVALIER, de Sauve, le cousin du chef camisard du même nom : " Après la bataille des Tavernes, nous nous en allàmes au châteu de Rouvière, à une demie-lieu de Sauve. Comme j'étais avec le chef CAVALIER, mon cousin, et plusieurs des principaux de la troupe, il dit tout haut : je me sens tout contristé; un judas m'a baisé aujourd'hui. - Cependant, on prépara le dîner, environ  vingt personnes se trouvèrent à table, dans de ceux de la troupe, que des amis du voisinage. Entre autres, il y avait un certain X., protestant de profession, qui avait été ami de l'illustre M. Brousson; il avait aussi toute la confiance de M. CAVALIER, et  nous le regardions tous ensemble avec d'autant plus d'estime avec d'autant plus d'estime qu'il avait toujours fréquenté nos saintes assemblées; qu'il aidait souvent à les convoquer, qu'il recevait les charités de ceux qui nous communiquaient leurs secours d'argent, et qu'il avait même souffert la prison pour l'une de ces bonnes oeuvres. C'était un homme de 45 ans. Comme nous étions tous à table , X., à la droite de mon cousin, et moi à sa gauche, l'Esprit me saisit avec de grandes agitations, au milieu du repas; et entre autres paroles. Il me fit prononcer celles-ci : Je te dis, mon enfant, qu'un de ceux qui sont assis à cette table, et qui a trempé la main dans le même plat avec mon serviteur, a dessein  de l'empoisonner.

Presque aussitôt que mon inspiration eût cessé, une parente de M. CAVALIER, qui était dans la même chambre auprès du feu , tomba en extase et dit en popres termes : Il y a ici un judas qui a baisé mon serviteur, et qui est venu pour l'empoisonner.

Dès que mon cousin eut entendu ce que j'avais prononcé, il s'était abstenu de manger, et avait ordonné que les portes fussent gardées; mais après qu'il eut reçu le second avertissement, par la bouche de la jeune fille, il fit redoubler la garde. La compagnie continua à dîner. Comme on était encore à table, le frère Ravanel (celui qui a souffert le martyre) fut soudainement saisi de l'Esprit avec des agitations très grandes : Je t'assure, mon enfant, lui dit l'Esprit, qu'il y a présentement un traître assis à cette table, qui a reçu une somme d'argent pour empoisonner mon serviteur, et même toute la troupe, s'il lui était possible. Je te dis qu'il a promis à l'ennemi d'empoisonner le chef, et qu'il s'est proposé en entrant dans cette maison, d'empoisonner l'eau de la citerne et le seau, pour tâcher de détruire le troupeau, s'il ne peut pas faire périr le berger.

A l'instant que M. CAVALIER eut entendu ces paroles. Il défendit qu'on puisât de l'eau, et il fit garder la citerne du château après que l'on eût jeté le seau dedans. 

"Dans le même temps, on vint dire dans la chambre où nous étions, que le frère DU PLAN, brigadier de la troupe, qui était dans une autre chambre, venait de tomber dans une extase extraordinaire, avec de fort violentes agitations. J'y courus, et j'entendis qu'il pronnonça ces paroles : je te déclare mon enfant, qu'il y a dans cette maison un homme qui a vendu mon serviteur pour une somme d'argent. Il a mangé à la même table que lui. Mais je te dis que ce traître sera reconnu et qu'il sera convaincu de son crime. Je te dis qu'il a dessein, présentement, de jeter le poison qu'il a caché sur lui, ou de le mettre dans les habits de quelqu'un de la compagnie;mais je permettrai qu'il soit reconnu et nommé par son nom.

M. CAVALIER ayant été averti  de l'inspiration de DU PLAN le fit venir dans une chambre particulière avec les trois personnes qui avaient eu les inspirations, et tous ceux qui avaient mangé avec nous, à la même table. On avait commencé à fouiller plusieurs de ces mêmes personnes, lorsque DU PLAN qui marchait au milieu de ces agitations, entra dans la chambre, vint droit à X., et lui mettant la main sur le bras, il l'accusa et le censura, avec beaucoup de véhémence, disant : Ne sais-tu pas, misérable, que je vois toutes choses ? que je sonde les coeurs et les reins, et que les plus secrètes pensées me sont découvertes ? N'appréhendes-tu pas mes jugements terribles ? Oserais-tu nier le complot que tu as fais avec les ennemis de mon peuple ? Confesse malheureux, confesse ton crime.

" X., voulut s'excuser, mais DU PLAN, dans un redoublement de l'inspiration, déclara positivement que le poison était dans la tabatière, et dans la manche du justaucorps de celui qui était accusé, de sorte qu'il fut pleinement convaincu. J'étais présent et j'ai vu tout cela. Le poison était dans du papier. M. CAVALIER ayant des raisons particulières pour ne pas faire mourir ce traître... il se contenta de le censurer, et de lui représenter quantité de choses qu'il n'est pas nécessaire que je rapporte ici. De sorte que la nuit étant venue, X., eut la liberté de s'en retourner chez lui. IL y eut ordre à la troupe de se préparer pour la prière générale, en action de grâces de la délivrance admirable que Dieu nous avait accordé." 

                                     Autre traître démasqué 

                                              (Récit de Durand FAGE) 

" Vers le mois d'octobre 1703, un certain nommé Languedoc, sergent dans l'armée ennemie, vint se jeter parmi nous comme déserteur, déclarant qu'il voulait à l'avenir combattre pour la cause de Dieu. Mais deux jours après, nos inspirations le déclarèrent comme traître. L'un de ceux qui parlèrent dans l'inspiration dit positivement, que ce méchant homme était venu pour nous vendre, et qu'on serait convaincu si on cherchait dans sa manche, où on trouverait une lettre de l'ennemi.

Sur cela, il fut aussitôt saisi et fouillé; et on trouva effectivement dans la manche de son justaucorps une lettre du lieutenant-général La Lande qui, entre autres choses, lui faisait des reproches de ce qu'il n'avait pas encore exécuté sa promesse.  

L'accusé étant ainsi marqué du doigt de Dieu, avoua d'abord et lui donna gloire. Il fit même une grande confession de ses péchés. Nous fûmes tous persuadés que Dieu lui avait fait miséricorde. J'étais témoin de ce fait. Jean Cavalier, de Sauve, certifie exact ce récit, que ce traître fut accusé par un concours d'inspirations unanimes et qu'il confessa franchement son mauvais dessein"

 

Que de fois, Dieu sauva les assemblées religieuses par le moyen des révélations !

 

 

 

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 19:21

Un jour, Spurgeon faisait visiter les locaux de l'église à des chrétiens. Après les avoir conduits vers la partie principale du bâtiment, il leur dit : «Venez maintenant, et je vous montrerai la chaudière du chauffage central». Les visiteurs ne paraissaient pas très désireux de la voir mais par politesse ils acceptèrent l'invitation. Imaginez leur surprise quand Spurgeon les conduisit dans une salle attenante où quatre-cents personnes étaient en train de prier !

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 16:10

Au moins 70 personnes sont mortes, dimanche 22 septembre, dans un double attentat-suicide perpétré devant une église à Peshawar au Pakistan.

 

Une centaine de personnes ont également été blessées. Deux kamikazes ont déclenché les explosifs qu’ils portaient sur eux à la sortie de la messe, a expliqué le responsable de l’administration de la ville, Sahibzada Anees, ajoutant que "la plupart des blessés sont dans un état critique".

LIRE LA SUITE…

 

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 19:00

Actu-Chretienne.Net

Jérusalem à la hauteur de sa légende. Pour proposer une visite inoubliable de cette ville emblématique, lieu saint pour les trois grandes religions monothéistes…

 

…, il fallait au moins une caméra IMAX (« Image Maximum », un format prévu pour les plus grands écrans du monde). Le film n’est pas encore sorti, mais le moins que l’on puisse dire, en découvrant la bande annonce de cette production National Geographic Entertainment, réalisée par Daniel Ferguson, c’est que le résultat promet d’être saisissant.

LIRE LA SUITE ET REGARDER LE TRAILER

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 10:11

Polimeini

Témoignage recueilli par J.M. Thobois

Emmanuel Polimeini a connu pendant 4 heures, un état de mort clinique et a expérimenté « la vie après la vie ».

Dernièrement, il s’est rendu en Israël comme « volontaire » au centre d’absorption de Nitzana, où se trouvent notre fils Pierre-David THOBOIS et sa famille.

À l’issue de ce séjour, il a eu l’occasion de rencontrer providentiellement deux personnes qui ont fait la même expérience et avec lesquelles il a eu l’occasion de confronter le message qu’il avait reçu du Seigneur, et qui concernait son retour.

Il nous a paru bon d’interviewer à nouveau Emmanuel sur cette providentielle rencontre qui confirme ce qu’il avait reçu précédemment.

Emmanuel Polimeini

 

« À très bientôt de te voir face à face… »

Les 56 piqûres de frelons que j’ai reçues – alors que je suis allergique aux piqûres de guêpes – ont provoquées une mort clinique de près de 4 heures. J’ai vécu le départ dans l’au-delà et ça a été vraiment extraordinaire et réconfortant. À un moment donné, j’ai senti une présence dans cet endroit et cette présence a communiqué avec moi et m’a dit :

 « Tu voulais connaître quelle est ta mission, et bien tu vas redescendre et tu vas prévenir mon peuple. Sonne de la trompette et préviens mon peuple que je reviens très bientôt. Tous ceux qui se sont éloignés, qu’ils reviennent. Purifiez-vous, sanctifiez- vous car Je reviens très bientôt ».

 J’étais tellement bien que je ne voulais surtout pas revenir et je dis «Mais Seigneur, qui mieux que ton peuple sait que tu reviens très bientôt?». À ce moment-là, le Seigneur me répondit : « Non, mon peuple ne m’attend pas. Mon peuple ne se réjouit pas de ma venue. Les soucis de la vie vous voilent ma face ». Je suis revenu, je me suis réveillé sur mon lit, à l’intérieur du fourgon du SAMU où je me trouvais. Donc, j’ai commencé à parler de ces choses-là à mon entourage.

- Est-ce que dans le message que le Seigneur vous a confié, il y avait autre chose ? -

 Oui, « tu seras le Noé de ces derniers temps, tu crieras à qui veut l’entendre : préparez-vous parce que je reviens très bientôt, purifiez-vous, sanctifiez-vous. »

- Il y a quelques temps de cela vous avez passé trois mois en Israël comme volontaire dans un centre à Nitzana. Est-ce que c’était en relation avec l’expérience que vous avez vécue ?

Oui, tout à fait. « Préviens mon peuple que je reviens très bientôt ». Le peuple d’Israël en fait partie. Par contre, il m’était très difficile de faire des projets sur un mois, trois mois et quand on a commencé à parler de trois mois je me disais « …mais si le Seigneur revient demain, comment peut-on partir trois mois ? » J’étais et je suis toujours dans l’imminence de sa venue et à un moment donné, ce qui m’a apaisé, c’est que je me suis dit « Seigneur, si je suis en Israël et bien tu me prendras là où je serais ». Donc j’ai accepté cette mission, car il y avait ce partage de message avec ceux que j’allais rencontrer là-bas. Le Seigneur m’avait dit « j’ouvrirais les portes et toi tu n’auras plus qu’à parler de ce que j’aurais mis sur ton cœur ». Nous sommes donc partis en Israël pour nous mettre trois mois au service de cette nation que l’on aime et pour lui manifester notre amour. Notre surprise a été grande de voir que Nitzana était un village dans le désert ! Dix jours après notre arrivée, nous avons fait la connaissance d’une jeune femme qui arrivait au village pour s’occuper du secrétariat. Rapidement, elle a été un instrument dont Dieu s’est servi pour préparer des rencontres avec d’autres juifs messianiques pour qu’ils entendent le message que le Seigneur avait mis sur mon cœur quant à sa venue imminente. On était venus pour travailler et c’est ce que l’on faisait de 8h30 à 12h30. Puis, on avait tous les après-midis de libres y compris les vendredis et les samedis. On a passé pas mal de temps ensemble pour s’organiser, pour diffuser le message que le Seigneur avait mis sur mon cœur. À un moment donné, on est allés visiter un serviteur de Dieu à Beersheva, qui voulait entendre ce message. J’ai partagé ces choses avec lui et il m’a dit : « Je dois vous dire que nous avons des plans d’évangélisation très importants, nous avons investi de très lourdes sommes dans des bâtiments et on sait qu’il doit y avoir un « réveil », donc le retour du Seigneur ce n’est pas pour tout de suite… ». Nous n’avons pas eu la possibilité d’aller plus loin dans le partage de ce message avec d’autres chrétiens à Beersheva.

-Est-ce que ce genre de réaction est fréquent dans les contacts que vous avez dans les différentes églises ou même avec des chrétiens individuels ?

Oui, mais en fait, ça été un rappel de ce que le Seigneur m’a dit là-haut : « Mon peuple ne m’attend pas, mon peuple ne se réjouit pas de ma venue, les soucis de la vie voilent ma face ». J’étais loin d’imaginer l’ampleur que ça prendrait au sein du peuple de Dieu et quand j’ai commencé à partager ce message un peu partout en France et en Europe, puisque je suis allé également en Espagne, on me disait : « Il ne faut pas que le Seigneur vienne maintenant, j’ai plein de projets, j’ai des choses à faire…». Dieu m’avait dit « Mon peuple ne se réjouit pas de ma venue. Les soucis de la vie lui voilent ma face. Mon peuple ne m’attend pas ». C’est un triste constat ! Ce qui réjouit quand même le cœur c’est que certains prennent conscience et se mobilisent pour dire : « Que faut-il faire pour s’y préparer ? »

- Qu’est ce que votre séjour en Israël a apporté sur le plan spirituel ?

Beaucoup de choses. J’ai une entreprise. Imaginez un peu un chef d’entreprise qui, du jour au lendemain s’absente trois mois. Plus de téléphone, plus de courriers à regarder, plus de factures, de devis etc… Plus rien de tout cela… La Parole de Dieu dit : « Je t’emmènerai au désert et je parlerai à ton cœur ». Ça a été un cœur à cœur avec mon Seigneur et ça a été extraordinaire. J’ai vécu des moments extraordinaires dans cette intimité, de cette immensité du désert. Si je peux conseiller à quelqu’un qui arrive à un moment donné à un carrefour dans sa vie concernant les choses de Dieu, c’est de faire un break et d’aller se réfugier sur cette terre, dans ce désert où le Seigneur nous attend. Ensuite, nous avons pu visiter beaucoup de sites que l’on connaissait vaguement d’après les Écritures mais, quand on peut les voir sur place, ça prend une toute autre dimension.

- Est-ce que ça a changé quelque chose à cause de la Bible, mais aussi dans votre perception par rapport au pays d’Israël, y compris en France : la propagande etc…

Nous sommes arrivés en Israël avant qu’il y ait tous les soulèvements des pays voisins. Rapidement, nous avons vu tous les événements qui se sont déchaînés encore aujourd’hui. Le Seigneur nous a dit qu’en son temps, il précipiterait les événements. Et là, les choses commençaient à prendre une toute autre dimension. Nous avons fait la connaissance du directeur du village, juif pratiquant, qui ne croyait pas en Jésus. Nous avons pu néanmoins partager des choses extraordinaires avec lui. Durant notre séjour là-bas, environ un mois après notre arrivée, il a eu un très grave accident. Il a été écrasé par un portail de sécurité du village, qui faisait quelques tonnes. Je suis allé le voir chez lui et il m’a raconté : « « Manu, je me suis vu partir comme un missile dans un tunnel noir et à un moment donné, j’ai ouvert les yeux et j’ai repris vie » ». Ce fut pour moi l’occasion de partager avec lui ce que j’avais vécu. J’ai pu lui dire « Tu sais, Dieu n’a pas permis que tu partes parce que tu as un rôle important à jouer dans ce village. Tu as un rôle de père auprès de tous ces jeunes qui reviennent en Israël, qui font leur alya et qui passent par ce village et qui ne connaissent ni la langue, ni la doctrine, ni la culture ; tu es là pour leur enseigner ces choses-là. » Nous avons eu pas mal de partages avec lui et souvent, quand on chantait et priait, quand on louait, il nous demandait s’il pouvait se joindre à nous. Il nous invitait fréquemment chez lui avec les guitares et là on pouvait chanter des chants israéliens et on voyait cet homme avec un cœur pour Dieu. C’était touchant et vraiment très important car on s’imagine, chez nous, que le peuple juif est «fermé ». C’est un peuple qui aime Dieu et ça fait plaisir de voir qu’on a des frères et des sœurs là-bas. J’ai relevé cette petite anecdote concernant l’olivier. Une personne nus disait : si on prend un arbre sauvage – un cerisier par exemple – pour qu’il porte des fruits, on va prendre un greffon d’un cerisier qui porte de belles cerises, on va le greffer sur le cerisier sauvage et cet arbre-là portera du fruit. L’olivier, c’est autre chose. En fait, il faut introduire en son sein un rejeton, c’est-à-dire un olivier sauvage. On appelle cela un « tire-sève ». C’est un greffon que l’on met carrément dans le cœur de l’olivier. Ce tire-sève va donner l’énergie à l’olivier pour perdurer dans le temps et porter du fruit toute la vie.Voyez cette image quand le Seigneur parle de l’olivier et que nous sommes cet olivier greffé. Je me dis bien sûr qu’Israël et mes frères juifs ne peuvent subsister que si on est là nous, peuple croyant, pour être ces « tire-sève ». On doit tirer notre énergie de ce peuple. Pour moi, cela a été extraordinaire d’entendre cette vérité que je ne connaissais pas.

- David Palmach, le directeur, vous a- t- il contacté avant votre départ ?

Oui, et ce fut quelque chose d’extraordinaire et de très touchant. La veille de notre départ, au moment de se saluer, il m’a pris dans ses bras et m’a dit « Emmanuel, tu as trouvé un frère ici et chaque fois que tu reviendras ici, tu sais que tu as un frère qui t’attend. »

- Est-ce que votre séjour en Israël et tout ce que vous avez vécu là-bas vous ont conforté dans l’idée que le Seigneur revient bientôt ?

Bien sûr. Tous les événements qui se sont mis en place…Les soulèvements, le Japon, la centrale nucléaire…Tout cela a interpellé pas mal de monde. J’annonçais cela avant que les événements arrivent. Quelque part, ça a donné un petit vent de panique, mais un bon vent de panique parce que ça interpelle les croyants, qui disent : « Il y a des choses plus importantes que tous ces biens matériels. On doit s’occuper de notre maison, c’est-à-dire du temple que le Seigneur a fait de nous ».

- À la fin de votre séjour vous avez eu l’occasion de rencontrer deux frères qui ont fait des expériences semblables aux vôtres. Est-ce que vous pouvez en parler et nous dire dans quelles circonstances vous avez été amené à les rencontrer ?

Nous avions terminé notre engagement vis-à-vis de l’Agence Juive. Nous avions donc quelques jours devant nous et nous avions projeté d’aller visiter des croyants en Galilée, ce que nous avions fait. Nous devions ensuite être à Jérusalem le dimanche. À Jérusalem, tous les hôtels et les lieux d’hébergement étaient réquisitionnés en vue de la Pâque, donc il n’y avait pas de place pour nous. Un de nos amis de Galilée a dit : « Je connais quelqu’un à Jérusalem qui pourra vous héberger ce soir pour que vous soyez demain matin sur place ». Juste avant d’entrer chez la personne qui nous reçoit, notre ami me dit : « Au fait, Manu je ne t’ai pas dit que ce frère a vécu l’an dernier une expérience similaire à la tienne. Suite à un arrêt cardiaque, il a connu une mort clinique de plus de cinq heures et il est revenu avec un message. Je crois qu’il aura l’opportunité de la partager avec toi. »

Je ne parle pas hébreu mais ce frère, lui, parle espagnol. Il commença alors à partager ce qu’il avait vu et entendu :

« Je suis entré en contact avec une lumière, la présence de Dieu, c’était extraordinaire. Le Seigneur me dit : Tu vas prévenir mon peuple que je viens très bientôt. Que mon peuple se prépare, qu’il se sanctifie. Dis-leur que je ne viens pas chercher une prostituée, je viens chercher une épouse sans tâche ni ride. Dis-leur aussi que je ne viens pas chercher une structure, je viens chercher des cœurs. Ceux qui m’aiment, ne vous appuyez pas sur le fait que vous appartenez à une structure, parce que ce n’est pas une structure que je viens chercher. » Je ne voulais pas revenir, mais j’avais ce message… Je suis revenu. Ma vie a complètement basculé. Depuis ce moment-là, je pars huit mois sur douze partout dans le monde où l’on m’invite et je partage ce message. Voilà ce à quoi je suis confronté : à des leaders, à des serviteurs de Dieu qui viennent me voir et qui me disent : « Mais ça ne peut pas être réel. On a un plan d’évangélisation de plusieurs millions de dollars et on sait qu’il va y avoir un grand réveil : donc le Seigneur ne peut pas revenir. Et puis, on a été avertis par prophéties qu’il va se passer des choses… ».

C’est vrai qu’il faut continuer à évangéliser, mais il ne faut pas passer à côté de l’essentiel…»

Alors que nous étions encore à Jérusalem avec des amis, une de leurs connaissances est arrivée. Lors des présentations, on lui dit : « C’est Emmanuel, le frère qui s’est fait piquer par 56 frelons, qui a connu une mort clinique et qui est revenu avec un message ».

« Surprise, cette dame réplique : « Savez-vous qu’il y a deux jours, j’ai rencontré une personne qui, suite à un accident de voiture, a connu une mort clinique d’un peu plus de quatre heures et cette personne nous a dit : « Quand je suis arrivée en présence du Seigneur, le Seigneur m’a dit : Tu ne vas pas rester ici, tu vas repartir, tu vas prévenir mon peuple que je reviens très bientôt ». « Mais Seigneur… moi je t’attendais, donc ton peuple t’attend. » « __Non, tu vas repartir car mon peuple ne m’attend pas. Que mon peuple se purifie, se sanctifie parce que je reviens très bientôt__ ». J’ai vraiment senti que le Seigneur avait préparé ces moments pour qu’une fois de plus, avant de quitter Israël, j’entende que d’autres frères ont reçu ce même message pour que le peuple de Dieu se prépare à la venue imminente de notre Seigneur. »

Cette rencontre était vraiment providentielle !

- La Bible dit que tout témoignage s’établit sur la déposition de 2 ou 3 témoins… Et là, par conséquent, vous êtes 3 à avoir reçu ce message. Est-ce que vous pensez que c’est une des raisons pour lesquelles le Seigneur a permis que vous vous rencontriez et que vous échangiez sur vos expériences, non seulement pour vous fortifier les uns les autres, mais également pour que ce soit en quelque sorte une attestation pour le peuple de Dieu que ce n’est pas une illusion de l’un ou de l’autre ?

Bien sûr. Je le ressens exactement de cette manière-là. Je pense que ces personnes avaient également besoin d’entendre ce témoignage et ce message que Dieu a mis sur mon cœur. Certains au milieu du peuple de Dieu ont vécu ces mêmes choses, mais elles ont tendance à s’atténuer et le Seigneur veut ranimer la flamme, parce que « …vous connaîtrez des moments de trouble, mais exhortez-vous les uns les autres ».

Nous sommes dans ces temps de la fin où nous devons nous exhorter les uns les autres, parce que l’ennemi veut nous séduire. Le Seigneur ne veut pas nous surprendre. Il nous prévient pour que nous soyons tous au rendez-vous lors de sa venue et qu’on s’y prépare !

- Concrètement et pratiquement, quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs par rapport à ces choses que nous vivons, que vous avez vécues et qui sont attestées par ces témoins dont vous nous avez parlé ?

Je dis et je répète que nous devons nous préparer. Apparemment, le message clé c’est : Purifiez-vous, sanctifiez-vous et que les soucis de la vie ne nous voilent pas Sa face. Est-ce que le Seigneur est à la première place ? Est-ce que je l’aime de tout mon cœur… ? Ensuite: Seigneur, est-ce que vraiment nous sommes rentrés dans cet état de pureté, de sainteté devant toi ? Sinon, aide-nous Seigneur à y entrer parce que tu nous dis, tu nous préviens que tu ne viens pas chercher une prostituée, mais tu viens chercher une épouse qui s’est préparée, une épouse sainte et irréprochable.

- « Les soucis de la vie ». Pouvez-vous nous expliquer concrètement ce que cela peut représenter ?

Les soucis de la vie, c’est tout ce qui nous détourne de la priorité que l’on doit avoir par rapport à notre Seigneur. C’est dire « Seigneur attends, je n’ai pas le temps, je fais ça d’abord parce que c’est très important et ensuite je m’occuperai de toi. »

Le Seigneur attend qu’on le remette à la première place.

- … Il faut travailler comme si le Seigneur ne devait pas revenir, faire ce que l’on a à faire. C’est aussi ce que Paul dit aux Thessaloniciens, mais être prêt comme s’il venait demain. Est-ce que vous seriez d’accord avec cette affirmation ?

Exactement. C’est souvent ce que je dis. Je continue à travailler, je continue à faire ce que j’ai à faire parce que nous avons des obligations, mais ma vie est en harmonie avec ce que Dieu attend et le Seigneur peut revenir à n’importe quel moment. Le Saint Esprit qui habite en nous et qui doit habiter en chacun de nous parce que nous sommes son temple, lui, sera là pour nous nous prévenir, pour que nous sachions si nous sommes toujours sur la bonne voie et ce qu’il y a encore à corriger dans nos vies pour que nous soyons trouvés purs, saints, irrépréhensibles devant notre Seigneur qui est à la porte.

Propos recueillis par J-M. THOBOISt.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 18:00

Hébreux 10 contient une promesse incroyable.
Ce chapitre dit que la porte de Dieu est toujours ouverte pour nous, nous offrant un accès total au Père.

« Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d’une mauvaise conscience, et le corps lavé d’une eau pure » (Hébreux 10 : 19-22).

Quelques versets plus loin, on nous averti du fait que le jour du Seigneur approche rapidement :
« N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ;
mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour » (Hébreux 10 : 25).
Dieu dit : «Maintenant même, alors que l’heure du retour de Christ approche à grands pas, tu dois rechercher ma face.
C’est le moment d’aller dans ton lieu secret et de me connaître ! »

Je crois que nous voyons déjà des signes qui montrent que nous sommes proches d’un effondrement de notre système financier,
la violence et l’immoralité sont à leur point culminant et notre société est dans la quête folle du plaisir.
Les faux prophètes, les « anges de lumière », en ont déçu beaucoup avec leurs doctrines de démons.
Et à tout moment, nous pouvons nous attendre à voir l’heure de la tribulation, ce qui entraînera le cœur des hommes à faillir avec crainte.

Cependant, avant que cela n’arrive, l’auteur des Hébreux dit :

« Ne laisse pas la vérité s’éloigner de toi ! Reste éveillé et en alerte.
Tu as une porte ouverte dans la sainte présence de Dieu,
alors vas à Lui avec la pleine assurance de la foi, lui faisant connaître tes demandes.
Le sang du Christ a déjà fait le chemin pour toi et rien ne se dresse entre le Père et toi.
Tu as le droit d’entrer dans le saint des saints, pour recevoir toute l’aide dont tu as besoin ! »

Message de David Wilkerson     

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 16:30

Lorsque le jour du Seigneur viendra, aucune des personnes suivantes ne pourra entrer : “les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs” (Apocalypse 21:8). En fait, pour tous ceux là : “ leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre” (même verset).

Pense à l’horreur et à l’ampleur de la déception des adeptes du Nouvel Age ! Des millions de personnes aujourd’hui sont intimement persuadées qu’elles prendront part à un nouvel ordre mondial. Ils croient que bientôt, ils vont finalement connaître la paix et être comblés. Ils croient que toute culpabilité, crainte et condamnation vont s’évanouir, que le péché ne les hantera plus, qu’ils pourront s’adonner librement à l’homosexualité, à la fornication, sans condamnation, maladie ou rétribution. Ils affirment les uns aux autres “assez de la religion qui parle d’une nouvelle naissance ! Assez de toute la condamnation qui fait que les gens se sentent mal à l’aise vis-à-vis d’eux-mêmes. Nous allons avoir un monde nouveau où nous pourrons faire tout ce qui nous fera plaisir. Personne ne nous ennuiera ou ne nous agacera.”

Pour eux, le réveil sera cruel. Lorsqu’ils se retrouveront dans un enfer sans Dieu, un diable moqueur proclamera avec jubilation : “Bienvenue dans votre Nouvel Age. Bienvenue dans votre nouvel ordre mondial!”
Ce n’est pas une surprise que l’enfer sera un lieu de pleurs, de gémissements et de grincements de dents. Là, le mensonge sera mis à nu, dans une fournaise de feux éternels. Soudain, les damnés crieront “J’ai été trompé ! Le Nouvel Age dont j’étais convaincu de la venue est en réalité un enfer éternel !” Et l’horreur de cette tromperie continuera de croître tout au long de l’éternité.

Des multitudes en Amérique se tournent vers l’occulte : des producteurs d’Hollywood, des magnats de Wall Street, des acteurs de Broadway, des chefs du gouvernement, des gens de tous les milieux sociaux. Ils embrassent les faux évangiles du Nouvel Age : la scientologie, le satanisme, le vaudou, l’astrologie, et toute sortes de religions démoniaques venant de l’est. Ils sont aveugles, trompés – ils croient un mensonge !

L’apôtre Pierre nous dit la vérité en ce qui concerne le monde nouveau qui vient, et ce à quoi il ressemblera. Il dit que le monde actuel se dissoudra ; il est réservé pour une fournaise ardente que Dieu lui-même apportera. En effet, le Seigneur va déverser le feu qu’Il a réservé pour la purification des cieux et de la terre :

“Le jour du Seigneur viendra comme un voleur ; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée.”(2 Pierre 3:10)

 

Texte de David Wilkerson  

 

 

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 19:42

Maaloula-couvent-Mar-Takla

Michel Garroté, réd en chef  –-  L’armée syrienne est entrée, aujourd’hui, mercredi 11 septembre, dans le village chrétien de Maaloula, au nord de Damas, et y repousse des extrémistes sunnites. Des unités de l’armée ont réalisé de grands progrès en poursuivant les terroristes du Front al-Nosra dans le village de Maaloula.

Les unités de l’armée sont arrivées sur la place principale du village et au couvent Mar Takla. Les djihadistes se trouvent toujours à Maaloula et l’armée syrienne tente de les en déloger. L’armée n’a pas encore repris Maaloula et il y a encore de petites poches rebelles à l’intérieur de Maaloula, ainsi que dans son périmètre.

Une religieuse du couvent Mar Takla confirme l’arrivée de l’armée syrienne. Ils sont venus, sont entrés dans le couvent et ont hissé un grand drapeau syrien sur la petite fontaine dans le couvent, puis ils sont repartis en direction de l’hôtel as-Safir, témoigne cette religieuse, soulignant qu’ils étaient près de 70 soldats.

La majorité des habitants de Maaloula, où des combats ont débuté il y a une semaine, ont fui vers le village voisin d’Aïn al-Tiné et Damas. Maaloula, petit village de 5’000 âmes creusé dans la falaise et situé à 55 km au nord de Damas, doit sa renommée entre autre à ses refuges troglodytiques datant du premier siècle du christianisme. Ses habitants, des chrétiens, sont grecs-catholiques.

C’est la plus célèbre localité chrétienne de Syrie et ses habitants parlent encore l’araméen, la langue de Jésus-Christ. Contrairement à ce que continuent d’alléguer certains organes de presse francophones, Maaloula n’est absolument pas stratégique pour les rebelles qui s’en prennent à ce village uniquement parce qu’il est un symbole deux fois millénaire de la chrétienté toujours présente dans la région.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef www.dreuz.info

 

Partager cet article

Repost0