Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •               SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. ( Jean 14 : 6) 

Recherche

Liste D'articles

  • Messieurs Burgat et Bigler disent vraiment...
    Messieurs Burgat et Bigler disent vraiment n'importe quoi ! Ils seraient capable d'être des délateurs à l'égard des… https://t.co/VxLvpMhHfH Patrick Gassend (@Ichtus1) July 15, 2021
  • @CNEWS Messieurs Bilger et Burgat, comme toujours...
    @CNEWS Messieurs Bilger et Burgat, comme toujours disent n'importe quoi. Ils seraient capables de dénoncer les non… https://t.co/TbGsansjuk Patrick Gassend (@Ichtus1) July 15, 2021
  • L'AVÉNEMENT DE CHRIST
  • JE SUIS
    Tous les noms de Dieu dans le psaume 23www.iltaime.com
  • LE NOUVEL ÉVANGILE DU DOMINIONISME
    Dominionisme : doctrine qui appelle les chrétiens à entrer en gouvernance du Monde, en intégrant l'ensemble des rouages décisionnels de la société, afin de la diriger (d'en prendre le leaders...
  • Dictature sanitaire : Une israélienne lance un S.O.S !
    Lien de la vidéo sur la plateforme Rumble : https://rumble.com/vexa19-dictature-sanitaire-une-isralienne-lance-un-s.o.s-.htmlLien de la vidéo sur la platefor...
  • Pleurez pour vos bergers ! (Partie 2/2)
    Un jour de jugement va tomber sur les faux bergers ! Les prophètes ont prédit un jour de jugement soudain sur les bergers et les ministères qui ont trompé le peuple de Dieu. On arrive à un temps où Dieu ne peut plus supporter la cupidité, l’égocentrisme,...
  • Bilan de l'année 2020 : Qu'ont vécu les chrétiens persécutés ?
    Psaumes 37:40 L'Éternel les secourt et les délivre; Il les délivre des méchants et les sauve, Parce qu'ils cherchent en lui leur refuge. Source: https://bible.knowing-jesus.com
  • Frappez.....
    « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Nous arrivons aujourd'hui au terme de la réflexion concernant cet enseignement de Jésus-Christ pour nos vies. Avant d'aller plus loin et de voir avec vous...
  • Cherchez.......
    Matthieu ch.7 v 7 : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Hier je me suis arrêté sur la première partie de ce verset cité plus haut. Aujourd'hui, prenons du temps avec la seconde portion de celui-ci:...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

 

9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 15:53

Même placée en situation de « légitime défense » dans ce conflit asymétrique où l’État d’Israël ne fait rien d’autre qu’assumer son devoir - reconnu par le droit international - de protéger ses citoyens contre les agressions d’une entité terroriste fanatique voisine, Tsahal réussit à maintenir dans ses répliques de hauts standards éthiques et moraux...


Et ce, en tentant sans cesse - comme lors des opérations Plomb durci en décembre 2008 et Colonne de nuée en novembre 2012 - de séparer les terroristes islamistes des civils palestiniens derrière lesquels le Hamas de Gaza s’abrite en en faisant des « boucliers humains ». Des réalités fort éloignées des distorsions anti-israéliennes et des caricatures antisémites véhiculées à longueur de journée, depuis trois semaines, par la plupart des médias internationaux et une partie de l’opinion publique occidentale. Lesquelles se complaisent à faire apparaître Tsahal et Israël comme des « barbares » et des « tueurs d’enfants ».Retour au réel et aux évidences du terrain.
Comme en 2008 et 2012, le principal reproche fait à Israël dans le conflit actuel contre le Hamas de Gaza, c’est que son armée fait un « usage disproportionné de la force » en semant « la mort et le désastre » au sein des populations civiles de Gaza. À preuve, arguent les nombreux défenseurs de cette thèse, la « disproportion flagrante » entre le nombre de victimes palestiniennes et israéliennes (qui sont surtout des soldats de Tsahal).
Or, face à une milice terroriste aussi fanatique que le Hamas - devenue en fait ces dernières années une véritable armée soutenue directement par les mollahs iraniens et les émirs du Qatar - qui n’a cessé d’agresser délibérément les populations civiles israéliennes du sud du pays, l’État hébreu n’a pas d’autre choix, malgré la patience qu’avaient affichée ses dirigeants lors des semaines ayant précédé l’opération actuelle, que de devoir riposter pour ramener le calme durablement en détruisant les infrastructures terroristes du Hamas. Une ligne de conduite qui constitue, d’après toutes les dispositions du droit international et de sa jurisprudence reconnues par le monde civilisé, un parfait cas de « légitime défense » !
Une dissymétrie d’abord civilisationnelle et culturelle, avant d’être militaire
En effet, alors qu’Israël avait définitivement quitté la Bande de Gaza lors de son retrait unilatéral - civil et militaire - effectué en août 2005, le Hamas, qui a, quant à lui évincé tous les autres partis palestiniens de la Bande de Gaza lors de son coup de force de juin 2007, y fait depuis régner, par la contrainte et la terreur, la loi islamique dans le plus pur style du « califat » que vient de proclamer en Irak « l’État islamique d’Irak et du Levant » (EIIL).
Il faut savoir que c’est d’abord la disparité existant entre ces deux cultures politiques qui rend, avant toute chose, ce conflit aussi asymétrique, d’autant qu’Israël demeure toujours la seule démocratie de la région… Même après trois longues années de « printemps arabes » devenus des hivers islamiques !
Quant aux moyens employés par Tsahal face à ces agressions caractérisées et délibérées que constituent ces centaines de tirs de missiles et de roquettes sur son territoire souverain,
ils sont empreints d’une grande retenue par rapport ce qu’est son réel potentiel de riposte. À ce titre, on pourrait se demander comment réagirait l’armée française si des autonomistes extrémistes corses ou basques se mettaient à bombarder aussi intensément Marseille ou Toulouse, voire Paris et Lyon. Ou bien comment réagirait le gouvernement des USA, si des rebelles mexicains osaient tirer ne serait-ce qu’un seul missile sur leur territoire… ?
Or, les moyens actuellement engagés par Tsahal bien moins disproportionnés que ceux qu’avait, par exemple, utilisé l’US. Army en Irak pour donner l’assaut en novembre-décembre 2004 à la ville de Falludja en Irak où 6 000 Irakiens (dont 3 000 civils et 3 000 miliciens islamistes) avaient été tués en 50 jours dans une cité 5 fois moins peuplée que Gaza : ce qui revient à dire que les Américains ont fait alors 40 plus de victimes qu’Israël à Gaza ! Et ce, sans que personne ne les accuse alors d’un « usage disproportionné de la force ».
Comment un État démocratique comme Israël, qui a subi plus de 2 500 tirs de roquettes sur son territoire en trois semaines, pourrait réagir autrement qu’en lançant son armée dans Gaza pour se saisir des arsenaux et des tunnels stratégiques du Hamas, un mouvement dont le seul but est d’éradiquer l’État hébreu et de massacrer sa population juive !?
D’autant que la « fuite en avant » actuelle du califat du Hamas - une entité terroriste dotée de lourds moyens de destruction et qui pratique une politique agressive parce qu’elle veut à tout prix sortir de son isolement en redorant son blason auprès des Palestiniens et dans tout le monde arabo-musulman en pleine ébullition – consiste à s’attaquer avec le maximum de violence et de moyens de destruction à ce « bouc émissaire » que constitue une fois encore Israël.
Même au cœur des combats les plus rudes, Tsahal s’efforce toujours de séparer les miliciens du Hamas des civils palestiniens
Dans les situations aussi complexes et sophistiquées de conflits asymétriques « civilisationnels » - surtout dans le Moyen-Orient tumultueux et instable d’aujourd’hui -, on a le devoir d’aller au-delà des vues impressionnistes que l’on a en lisant de simples comptes rendus de presse ou en comparant trop rapidement les chiffres des victimes respectives de deux camps. 
Car, dans le cadre de l’affrontement actuel auquel Israël a été acculé, l’armée israélienne - qui ne souhaite pas du tout s’en prendre aux civils palestiniens, mais aux terroristes qui se cachent au sein de cette population civile en s’en servant comme d’un « bouclier humain » – prend mille précautions, comme aucune autre armée au monde ne le fait en pareille situation, justement pour éviter de faire des victimes civiles !
Ainsi, les cibles définies par Tsahal sont-elles préalablement agréées non seulement par le gouvernement et l’exécutif israéliens, mais aussi par l’échelon judiciaire et les conseillers juridiques de Tsahal. De plus, avant toute attaque dument « ciblée » en zone urbaine densément peuplée, l’armée israélienne prévient en arabe les civils (soit par téléphone, soit par SMS et textos, soit par appels de hauts parleurs, soit encore par des tracts) pour leur demander de quitter les lieux en leur laissant chaque fois les délais adéquats pour le faire.
Ensuite, elle effectue toujours un premier tir d’avertissement inoffensif « à blanc » pour disperser ceux qui, parmi les civils, seraient encore sur place.
Par ailleurs, le QG. de l’armée de l’air israélienne qui dirige les opérations aériennes (souvent effectuées par des drones) d’« éliminations ciblées » contre des terroristes en train de transporter ou de tirer des roquettes contre Israël, a souvent choisi d’annuler au dernier moment ou de reporter tel ou tel tir contre ces miliciens quand les caméras fixées sur ces drones montraient qu’ils étaient entourés de trop nombreux civils et que cette élimination risquait de faire de nombreuses victimes civiles collatérales. Un souci humanitaire et éthique permanent de Tsahal qui ne fut pas exactement celui de l’armée française à l’époque de la guerre d’Algérie, ni celui des armées britannique et américaine sur les théâtres d’opérations plus récents d’Irak et d’Afghanistan qui n’ont guère hésité à pratiquer la stratégie imparable du « tapis de bombes » larguées à 10 000 mètres d’altitude afin d’éliminer un seul chef terroriste…
Comme l’a dit fort pertinemment le Premier ministre Netanyahou, la différence de fond entre Tsahal et le Hamas dans ce type de conflits, c’est que l’armée israélienne se sert de ses armes pour protéger les civils de l’État hébreu, alors que le Hamas se sert des civiles palestiniens pour protéger ses armes et des missiles…
Enfin, il faut rappeler que la Bande de Gaza est l’objet d’un blocus exclusivement militaire - maritime et terrestre – non pas récent ni « punitif » de la part d’Israël comme le répètent les médias hostiles, mais qui dure depuis plus de quatre décennies, car il remonte à la fin de la Guerre des Six Jours de juin 1967. Or, aussi bien pendant l’opération Plomb durci que pendant Colonne de nuée » qu’aujourd’hui avec l’opération Roc inébranlable, Israël autorise en permanence l’entrée de milliers de camions semi-remorques approvisionnant sans cesse Gaza en produits alimentaires et sanitaires pour que la vie civile puisse s’y poursuivre - ce qu’omettent souvent de mentionner nombre de médias internationaux ! Et même une figure aussi marquée à gauche que l’écrivain israélien Alef Beth Yoshua vient de lancer, dans une interview récente, un appel au gouvernement israélien à cesser enfin de fournir eau, électricité et carburants au califat du Hamas de Gaza !

« Victimiser les Palestiniens pour culpabiliser Israël et les Juifs » !

Autre sujet d’inquiétude en Israël : le fait fort préoccupant voulant que, depuis des années et avec l’aide directe de l’Iran et du Qatar, le Hamas ait accumulé d’immenses arsenaux de missiles et de roquettes à courte et moyenne portées (plus de 10 000 selon les experts israéliens) et que tout cet armement soit enterré « à l’iranienne » (à savoir exactement comme les installations nucléaires iraniennes secrètes inaccessibles aux inspecteurs de l’AIEA) dans un immense dédale d’infrastructures souterraines construites sous Gaza-City. Un dispositif militaire très dangereux et intolérable pour Israël que les seules frappes aériennes de Tsahal ne pouvaient guère éliminer et contre lesquelles l’armée de terre et l’infanterie blindée israéliennes ont dû justement faire des incursions directes au sol pour les détruire. 
En agissant ainsi, Israël ne fait pas que se défendre légitimement contre tout ce potentiel destructif qui constitue une menace stratégique intolérable contre sa propre sécurité et celle de sa population civile : au cœur d’une région livrée depuis trois ans aux terribles tourmentes de l’islam religieux fanatique et de l’affrontement global entre sunnites et chiites, l’État hébreu défend aussi en première ligne les intérêts bien compris du monde encore libre et de la civilisation occidentale. Ce que se refusent obstinément à comprendre bien des médias occidentaux victimes, depuis de longues années, de leur maladie compassionnelle automatique envers les « malheureux Palestiniens persécutés par les Juifs »… 
Or il est déplorable de constater que l’angle le plus faux et pervers de leur traitement des informations sur ce conflit asymétrique civilisationnel (et non territorial), c’est qu’ils ne cessent – comme l’avait déjà dit voilà vingt ans la socio-psychologue francophone israélienne, Éliane Amado-Lévy Valensi - de « victimiser à dessein les Palestiniens pour culpabiliser les Juifs »…

Source Hamodia

Partager cet article

Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 11:30

 Source :  Le Nouvel Observateur 

  Pierre Haski | Cofondateur Rue89

« Notre religion est en train d’être effacée de la surface de la Terre. » Depuis dimanche, et la prise au Nord de Sinjar, principale ville de cette minorité persécutée, les yézidis fuient vers le rempart kurde.

 Ça s’est passé cette semaine au Parlement de Bagdad : une élue interpelle ses collègues sur le sort de la minorité yézidie en train d’être attaquée et massacrée par les djihadistes de l’Etat islamique dans le nord de l’Irak. L’émotion est forte, la députée est au bord des larmes, ses collègues restent silencieux, regardent le sol. La jeune femme non voilée, Vian Dakhil, s’exclame alors :

« Nous sommes massacrés au nom de la doctrine “La ilaha illallah [il n’y a de Dieu qu’Allah, ndlr]”. »  « Je vous en supplie, au nom de l’humanité »

Tumulte sur les bancs musulmans de l’Assemblée de Bagdad, mais personne n’ose interrompre la sortie émotionnelle de la représentante des yézidis, interpellant le pouvoir irakien sur la tragédie humaine et politique que vit à son tour cette minorité. « Nous sommes en train d’être massacrés. Notre religion est en train d’être effacée de la surface de la Terre, je vous en supplie, au nom de l’humanité. »

Elle termine son discours sous les applaudissements.

 

 

Les yézidis ? Vous n’en avez sans doute jamais entendu parler, mais c’est pourtant une minorité moyen-orientale dont les origines sont parmi les plus anciennes. Le calendrier yézidi nous place en l’an 6764, là où les juifs se situent en 5774, les chrétiens en 2014, et les musulmans en 1435...

300 000 yézidis dans le nord de l’Irak

Les yézidis sont rattachés aux Kurdes, notamment par la langue ; ils sont non-musulmans, adeptes d’une religion monothéiste qui tire ses racines de l’Iran ancien mais a incorporé des éléments d’autres cultes, notamment le baptême chrétien et des rites de l’islam soufi. Ils seraient de l’ordre de 300 000 dans le nord de l’Irak, avec d’autres minorités dispersées dans la région, jusque dans les ex-républiques soviétiques du Caucase.

Leur ennemi, aujourd’hui, ce sont les djihadistes de l’Etat islamique (EI, ex-Etat islamique en Irak et au Levant), qui sont passés à l’offensive en juin dernier, capturant Mossoul après avoir mis en déroute une armée irakienne qui n’a même pas combattu.

Les combattants de l’EI sont des djihadistes sunnites, alliés à d’anciens éléments de l’armée baassiste de Saddam Hussein, qui avancent, drapeau noir au vent, pour imposer leur foi et combattre les « hérétiques ». Tous les hérétiques : l’ennemi héréditaire chiite au pouvoir à Bagdad, bien sûr, mais aussi les chrétiens chassés de Mossoul, et les autres minorités religieuses au nombre desquels les yézidis.

Exécutions et exode

Dimanche dernier, les djihadistes se sont emparés de la principale ville de la communauté, Sinjar, près de la frontière syrienne, pourtant défendue par des guerriers kurdes, apparemment moins bien armés que les assaillants. Selon des témoignages, 30 personnes auraient été exécutées dans cette ville par l’EI pour avoir refusé de se convertir à l’islam.

Capture d'écran d'une vidéo montrant des yézidis rejoindre la ville d'Erbil, dans le nord de l'Irak, après l'attaque de Sinjar, le 3 août 2014(AP/SIPA)

Capture d’écran d’une vidéo montrant des yézidis rejoindre la ville d’Erbil, dans le nord de l’Irak, après l’attaque de Sinjar, le 3 août 2014 (AP/SIPA)

La vidéo ci-dessous, postée le 3 août, montre la destruction d’un sanctuaire yézidi après une nouvelle offensive des djihadistes de l’EI, comme ils l’ont fait avec les autres symboles religieux des autres cultes.

Face à l’avancée des djihadistes, les populations yézidies s’enfuient. Selon les humanitaires des Nations unies, plusieurs dizaines de milliers de personnes seraient actuellement réfugiées dans les montagnes désertiques de Sinjar, privées d’eau et de ravitaillement. Des dizaines d’enfants auraient déjà trouvé la mort par déshydratation.  Les rares photos de cet exode ont des allures bibliques, avec des hommes, des femmes et des enfants avançant en ordre dispersé dans un paysage aride, sans un arbre.

Le rempart kurde

Persécutés avant et sous Saddam Hussein, victimes collatérales de la guerre civile consécutive à l’invasion américaine de 2003 (un blog du Monde rappellequ’en 2007, ils avaient été victimes du pire attentat jamais commis sur le sol irakien : quatre camions suicides avaient tué plusieurs centaines de personnes et fait d’innombrables blessés), les yézidis sont aujourd’hui l’une des cibles de l’avancée du djihadisme sunnite.

Ils se tournent vers les Kurdes, auxquels ils sont apparentés, les seuls dans l’Irak d’aujourd’hui, à pouvoir assurer un rempart face à l’avancée des djihadistes bien armés et déterminés. Des milliers de yézédis se sont ainsi dirigés vers la zone autonome kurde du nord de l’Irak, protégée par les combattants peshmerga.

Les Kurdes se mobilisent pour faire face à l’avancée de l’EI, mobilisant les peshmerga et recevant même des renforts de Kurdes venus des autres pays de la région, Syrie et Turquie, et d’autres factions que celle qui contrôle le Kurdistan irakien. C’est la mobilisation générale pour un affrontement qui prend des allures de bataille décisive pour l’avenir de cette partie du Moyen-Orient et bien au-delà.

Voir l'image sur Twitter

Un des enjeux stratégiques est le contrôle du barrage de Mossoul (ex-barrage Saddam...), toujours aux mains des Kurdes mais dont les djihadistes souhaitent s’emparer, leur donnant un contrôle déterminant sur le nord du pays.

Autour du sort des minorités persécutées, dans l’affrontement décisif entre Kurdes et djihadistes, mais aussi dans la crise politique qui secoue le pouvoir chiite de Bagdad, c’est une partie de l’avenir du Moyen-Orient qui se joue.

 

Partager cet article

Repost0
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 08:39

Femmes-chretiennes-IrakLe Croissant rouge irakien appelle la communauté internationale à intervenir pour sauver les femmes chrétiennes, vendues dans les souks du Mossoul par l’Etat islamique. Vidéo.

 

 

 

Les djihadistes de l’Etat islamique imposent désormais leurs lois d’un autre âge dans les zones qu’ils occupent au centre et au nord de l’Irak, et notamment à Mossoul. Toutes les communautés sont malmenées et humiliées, et particulièrement les chrétiens.

Ces derniers, qui vivent dans cette région depuis 2000 ans, sont aujourd’hui dépouillés de leurs biens et chassés de chez eux. Ceux d’entre eux qui résistent sont carrément exécutés.

Quant aux femmes, elles sont conduites comme un troupeau de bétail au souk de Mossoul et vendues à la criée comme jadis les esclaves.

Femmes-chretiennes-irakiennes-2

Hier, mardi 5 août 2014, une députée irakienne, Vianne Dakhil, a éclaté en sanglots en évoquant le triste sort de la communauté yazidite, la sienne, et des autres minorités en Irak, et particlièrement des femmes vendues en esclaves dans les régions occupées par l’Etat islamique (Vidéo).   Z. A.

Source : http://www.kapitalis.com/ "La jeune femme non voilée, Vian Dakhil, s’exclame alors : « Nous sommes massacrés au nom de la doctrine “La ilaha illallah [il n’y a de Dieu qu’Allah, ndlr]”. »

Les Irakiennes vendues comme des esclaves au souk de Mossoul

Cette vidéo parle d'elle-même et nous démontre une fois de plus que le dieu de l'idéologie islamiste est un dieu de haine, de chaos, de destruction. Ils ont pour père le diable.Prions pour l'église persécutée, pour les yésidis, mais aussi pour tous les islamistes sincères qui sont en quête d'un Dieu d'amour; celui là-même qui s'est révélé à nous en son fils Jésus-Christ.

Jean 3 16 : Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. 17Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Voir l'article suivant : "Après les chrétiens, les yézidis d’Irak massacrés par les djihadistes."

Partager cet article

Repost0
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 21:53

L’Ambassadeur d’Israël en Hongrie – Ilan Mor – a répondu aux critiques, déclarant qu’Israël est en guerre contre la terreur et non pas contre l’Islam ou le peuple palestinien.

Des milliers de Hongrois se sont réunis le Dimanche 27 juillet dans la Grande Synagogue de la rue Dohany à Budapest (NDLR: la plus grande synagogue d’Europe), pour exprimer leur solidarité avec Israël et condamner les attaques terroristes dirigées contre l’Etat juif.

Cette manifestation était organisée par la Fédération des Communautés Juives Hongroises (Mazsihisz) et l’Eglise de la Foi (la quatrième confession chrétienne du pays).

La manifestation a démarré avec du retard dû au manque de places dans la Synagogue, qui compte pourtant non moins de 3 000 places. Plusieurs manifestants ont dû rester à l’extérieur et ont suivi les allocutions sur écran géant. Des forces de police importantes ont été déployées à l’extérieur : L’événement s’est déroulé pacifiquement malgré la présence d’une contre-manifestation impliquant une douzaine d’homme habillés en noir.

András Heisler, président de Mazsihisz, a transmis un message ferme de soutien à Israël. “Nous exprimons notre solidarité avec Israël et notre désir de paix, nous dénonçons toute forme de fondamentalisme, nous condamnons l’usage de la terreur contre les peuples» a-t’il déclaré, avant d’ajouter : «Nous demandons au gouvernement hongrois de condamner le plus clairement possible le terrorisme d’Hamas et de reconnaître sans aucune ambiguïté le droit d’Israël à la légitime défense.

Israel est engagé dans une guerre contre la terreur

L’ Ambassadeur Ilan Mor a également souligné l’ engagement d’Israël dans la guerre contre la terreur. ”Israël n’est pas engagé dans une guerre contre l’Islam ou le peuple palestinien mais dans une guerre contre la terreur. L’existence d’Israël est un miracle en soi mais nous devons nous battre pour la préserver, Israël étant le seul état démocratique du Moyen-Orient» a-t’il déclaré sous une ovation d’applaudissements. Puis il a surenchérit : “Israël combat le nazisme du Hamas. Quand ils tirent à partir de territoire densément peuplé, ils commettent des crimes de guerre. Ils ont déjà tiré plus de 3 500 tirs à la roquette contre Israël, ce qui est également un crime de guerre. J’exprime mes condoléances pour chaque victime mais Hamas est responsable de ces morts, qui utilise la population civile comme bouclier humain”.

Manif-Pro-Israel-Hongrie

Message de la pancarte : "Anti-Israël est la nouvelle forme d’antisémitisme"

«Israël se trouve du bon côté»

«Toute personne de bonne volonté se doit de soutenir le combat d’Israël contre les Islamistes, car non seulement Israël est la seule démocratie au Moyen-Orient, mais encore seul un Etat d’Israël fort peut garantir une paix durable dans la région», a affirmé Sandor Németh, pasteur principal de l’Eglise de la Foi.

Dans son discours, Sandor Németh a déclaré que "l’Eglise de la Foi n’est pas en faveur de la guerre, de la violence, nous voulons la paix". Le pasteur de l’église a ajouté : "nous sommes venus ici pour contrecarrer des mensonges, pour les confronter aux faits réels du conflit israélo-palestinien".

«Les terroristes palestiniens commettent sans arrêt des crimes contre les Israéliens pour déstabiliser l’Etat juif et pour que ses citoyens y vivent dans un climat de peur, c’est pour cela que dans ce conflit, Israël se trouve du bon côté. Les islamistes ne tuent pas juste les Juifs, mais même leur propre peuple, les musulmans qui n’interprètent pas le Coran comme eux, tout comme les chrétiens, ou les personnes sans religion. Nous compatissons avec les familles de toutes les victimes palestiniennes mais nous tenons à dire que ce n’est pas une fatalité . Le sort du peuple palestinien ne pourra s’améliorer que si ses dirigeants concluent la paix avec l’Etat juif».

Sandor Németh a également critiqué le Jobbik et son leader, Vona Gabor qui ont appelé au boycott des produits israéliens : “Le Hamas utilise le peuple palestinien en tant que bouclier humain, afin d’augmenter le nombre des victimes. Les antisémites et les néonazis reprennent la propagande islamiste tout en prônant être les défenseurs des valeurs chrétiennes. Nous demandons à nos concitoyens qui sont trompés par cette propagande de regarder ce que font les islamistes des partis comme le Hamas en Egypte, en Syrie et en Irak contre les chrétiens. J’invite Gábor Vona a m’expliqué comment il réconcilie son amitié pour l’Iran qui déteste profondément les bases de notre civilisation avec son soit-disant engagement pour les valeurs chrétiennes ?»

Timea Kodo

Partager cet article

Repost0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 19:47

MISE EN GARDE AU PERSONNEL MÉDICAL 4

Gardez vos bouches fermées au sujet des immigrants illégaux ou vous ferez face à des arrestations.

Par Todd Starnes – Le 2 juillet 2014

Une force de sécurité sous contrat avec le gouvernement a menacé d’arrêter les médecins et les infirmières s’ils divulguaient des informations sur la menace de contagions dans un camp de réfugiés abritant les enfants d’immigrants illégaux à la base aérienne Lackland de San Antonio, au Texas, disent les sources.En dépit de la menace, plusieurs anciens travailleurs du camp ont brisé leurs accords de confidentialité et ont partagé des détails exclusifs avec moi sur les conditions dangereuses dans le camp.  Ils ont dit que les contribuables méritaient de connaître les maladies contagieuses et les risques que les enfants posent pour les Américains.  J’ai accepté de ne pas révéler leurs identités, parce qu’ils craignent des représailles et des poursuites.Mes sources disent que les Américains devraient être très préoccupés par le secret qui entoure les camps du gouvernement.« Plusieurs d’entre nous voulaient parler des camps mais les agents nous ont dit clairement que nous serions arrêtés » m’a dit un conseiller en psychiatrie.  « Nous avions reçu l’ordre de ne rien dire. »Les sources ont indiqué que les travailleurs étaient gardés par une force de sécurité provenant des Services de la Famille et des Enfants des Baptistes que le Ministère des Services Sanitaires et Humains avait engagé pour diriger le camp Lackland.Les sources disent que les forces de sécurité s’appellent eux-mêmes les « chemises brunes ».« C’était une atmosphère très soumise », a déclaré le conseiller.  « Une fois que vous entriez sur le terrain, vous deviez respecter leurs lois, les lois des Chemises Brunes. »

Elle a déclaré que les travailleurs avaient été dépouillés de leurs téléphones cellulaires et des autres appareils de communication.  Toute personne prise avec un téléphone était immédiatement congédiée.« Tout le monde était paranoïaque », dit-elle.  « Les enfants ont plus de droits que les travailleurs. »Elle a dit les enfants dans le camp avaient la rougeole, la gale, la varicelle et l’angine streptococcique, ainsi que des problèmes mentaux et émotionnels.« Ce n’était pas une bonne ambiance en termes de santé, » dit-elle.  « J’étais en train de parler aux enfants et les poux pouvaient juste être en train de descendre de leurs cheveux. »Une ancienne infirmière au camp m’a dit qu’elle avait été horrifiée par ce qu’elle avait vu.

« Nous avions tellement d’enfants qui arrivaient qu’il n’y avait aucun moyen de contrôler l’ensemble des maladies, toutes ces choses qui entrent dans le pays, » dit-elle.  « Nous étions très inquiets à un certain point au sujet de l’angine qui circulait autour de la base. »Aussi bien le conseiller que l’infirmière ont déclaré que leurs supérieurs avaient tenté de dissimuler l’ampleur des maladies.« Quand ils ont découvert que les enfants avaient la gale, l’infirmière responsable a été catégorique ; « Ne le mentionnez pas. Ne mentionnez pas la gale » a raconté l’infirmière.  « Mais tout le monde savait qu’ils avaient la gale.  Certains des travailleurs étaient très préoccupés sur le fait de toucher les choses et de saisir les objets.  Ils ont demandé s’ils devaient être concernés, mais, ils ont dit de ne pas s’inquiéter à ce sujet. »L’infirmière a dit que la question des poux était épidémique, mais, tout a été gardé « secret ».« Vous pouviez voir les insectes ramper à travers leurs cheveux », dit-elle.  « Après nous avoir rincé les cheveux, l’évier était plein d’insectes noirs. »

L’infirmière m’a dit qu’elle était devenue particulièrement inquiète parce que leurs dossiers indiquaient que les enfants avaient été transportés à Lackland dans des autobus et des avions domestiques.« C’est ce qui m’a alerté, » dit-elle.  « Oh, mon Dieu.  Ils ont fait voler ces enfants un peu partout.  Personne ne sait que ces enfants ont la gale et les poux.  Pour vous dire la vérité, il n’y a aucun moyen de le contrôler. »Je ne veux pas contrarier les plans de vacances du Jour de l’Indépendance de quiconque, mais, ces enfants ont été transportés dans les camps avant ou après avoir été épouillés ?  Toute personne volant dans les cieux pourrait être confrontée à un problème de santé publique.Le conseiller m’a dit que le camp de réfugiés ressemblait à une salle d’urgence géante, hors de portée du public.

« Ils ne veulent pas que la communauté le sache, » dit-elle.  « J’ai d’abord pris la parole à Lackland parce que je m’inquiétais que les soins de santé mentale pour les enfants ne soient pas pris en charge. »Elle a déclaré que le point de rupture est arrivé quand les responsables du camp ont refusé d’hospitaliser plusieurs enfants qui étaient suicidaires.« J’ai fait une recommandation qu’un enfant devrait être envoyé dans une unité psychiatrique, » m’a dit le conseiller.  « Il était atteint de psychose.  Il était suicidaire.  Au lieu de le traiter, ils l’ont envoyé dans une famille aux États-Unis. »Elle a dit qu’elle avait déposé un rapport aux Services de protection de l’enfance et avait quitté son emploi.

« Je ne voulais pas perdre mon permis si ce gamin se suicidait, » m’a-t-elle dit.  « C’était terminé pour moi. »Le conseiller a tenu un journal détaillé sur ce qui s’était passé pendant son mandat à l’installation.« Quand les gens vont lire ce journal, ils vont être surpris », dit-elle.  « Je ne pense pas qu’ils vont croire ce qui se passe en Amérique. »Elle a dit que ce n’était donc pas une grande surprise quand elle a reçu un appel des agents fédéraux exigeant qu’elle revienne à la base militaire pour leur remettre son journal.Elle a dit qu’elle avait refusé de le faire.« Je ne suis pas retourné à Lackland, » dit-elle.

Les deux travailleurs m’ont dit alors qu’ils n’avaient aucun regret, mais, qu’ils voulaient garder l’anonymat par crainte de représailles.« Ils vont écraser le système », m’a dit l’infirmière.  « Nous ne pouvons pas soutenir cela.  Ils sont accablants pour le système et je pense que c’est une parodie ».

La porte-parole des Services pour la famille et les enfants des Baptistes, Krista Piferrer, m’a dit que l’agence prenait « toute allégation de malversation ou de soins inappropriés envers un enfant très au sérieux. »« Il y a un certain nombre de contrôles et de balances pour s’assurer que les enfants reçoivent des soins de santé mentale appropriés et adéquats, » a dit Krista Piferrer.Piferrer a dit que les cliniciens étaient supervisés par un spécialiste fédéral du Bureau d’établissement des réfugiés du Département des services sanitaires et humains.  Elle a également dit que les Services pour la famille et les enfants des Batistes avaient 58 professionnels de la santé servant à Lackland.

« Toute maladie, que ce soit un simple mal de tête jusqu’à quelque chose de plus grave, est enregistrée dans le dossier médical électronique d’un enfant et affiché sur WebEOC, une plate-forme en temps réel basée sur internet qui est visible non seulement pour les Service pour la famille et les enfants des Batistes, mais, également pour le Département des services sanitaires et humains des États-Unis, » a-t-elle dit.Quant aux chemises brunes, les Services pour la famille et les enfants des Batistes disent qu’ils proviennent du « personnel de l’équipe de gestion des incidents », ce qui explique le fait de porter des chemises brunes.Mes sources disent que les Américains devraient être très préoccupés par le secret qui entoure les camps du gouvernement.

« Ce n’est que le début, » m’a dit une source.  « Il s’agit d’une responsabilité financière à long terme. »

Source :  http://www.foxnews.com/opinion/2014/07/02/medical-staff-warned-keep-quiet-about-illegal-immigrants-or-face-arrest/

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Partager cet article

Repost0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 18:04

 

L'Institut du Temple, une organisation basé à Jérusalem qui travaille à la reconstruction du Troisième Temple, a lancé une campagne révolutionnaire dimanche pour reconstruire le Troisième Temple, la campagne a été baptisée " Ne faites pas l'histoire, faites l'avenir, construisez le Troisième Temple ". Plusieurs parallèles ont déjà été fait de manière informelle entre la campagne actuelle d'Israël visant a éliminer le Hamas et les événements décrits dans la Torah concernant la réalisation du Troisième Temple ...Video...

Dans cette meme logique, un événement Facebook vient de faire son apparition : " Le dernier Tisha Be Av ", une allusion à l'enseignement traditionnel qui dit que lorsque le temple sera reconstruit, ce jour sera un jour de fête au lieu d'un jour de deuil. Linstitut a diffusé un communiqué : " Il est temps maintenant de lancer le projet le plus ambitieux depuis des milénaires : l'achèvement des plans d'architecture et le lancement de la construction du Troisième Temple. 
Tout en respectant strictement les exigences religieuses énoncées dans les textes bibliques, le troisième Temple sera également équipé de tout le confort moderne : l'informatisation complète, un parking souterrain, contrôle de la température, ascenseurs, accés par les transports publics, l'accès en fauteuil roulant, et beaucoup plus encore. Il ne suffit plus d'attendre et de prier pour voir le Troisième Temple reconstruit, il s'agit d'une obligation biblique de le construire ". 
La campagne de l'Institut du Temple se terminera le 25 Septembre, a Rosh Hashana, elle vise a reccueillir 100.000 dollars qui seront versés a un fonds dédié a la construction du temple, a la formation du Cohen Gadol ainsi qu'a la construction des instruments servant au service sacerdotale.
 

Source : Koi de 9 en Israël ?

 

Partager cet article

Repost0
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 17:03

Partager cet article

Repost0
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 10:17

Signes des temps. Vers un contrôle total de l'individu cofirmant une fois de plus la véracité de la Parole de Dieu.

 
Apocalypse 13 v 16 à 18 :

16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, 17et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. 18C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six.
 
 
Voir en suivant le lien ci-dessous, le 20h du journal TV FRANCE 2 du 25 février 2014. ( à partir de la minute 28:09)

 

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 07:00
Par Don Kopp – Le 30 mai 2014

Par Don Kopp – Le 30 mai 2014

« Et il me transporta en esprit dans un désert.  Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes….. Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. »  (Apocalypse 17:3,5)

C’est la description de Jean de la grande prostituée « …qui est assise sur les grandes eaux. » (Apocalypse 17:1)  Cette idée représente le fait qu’elle a une portée mondiale, ce qui est également confirmé par le verset 15, qui dit : « Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. »

Elle est appelée une prostituée parce qu’elle se prostitue à tous les rêves idolâtres et toutes les incantations sordides de l’homme, et elle est d’une obscénité absurde dans toutes ses voies.  Les enfants d’Israël ont eu des problèmes avec leurs prostitutions auprès des autres dieux tout au long de leur histoire.  Tout en parlant d’Israël, après que Dieu les ait fait sortir d’Égypte, Samuel a écrit« Mais ils péchèrent contre le Dieu de leurs pères, et ils se prostituèrent après les dieux des peuples du pays, que Dieu avait détruits devant eux. »(1 Chroniques 5:25)   Avant cela, Dieu les avertit sévèrement de s’abstenir de suivre les autres dieux et les démons.  Dans Lévitique 17:7, Dieu dit à Moïse : « Ils n’offriront plus leurs sacrifices aux boucs, avec lesquels ils se prostituent. »

Le prophète Nahum a prédit la montée de la prostituée de l’Apocalypse 17 et il cite le Seigneur en disant : « C’est à cause des nombreuses prostitutions de la prostituée, pleine d’attraits, habile enchanteresse, qui vendait les nations par ses prostitutions et les peuples par ses enchantements.  Voici, j’en veux à toi, dit l’Éternel des armées, je relèverai tes pans jusque sur ton visage, je montrerai ta nudité aux nations, et ta honte aux royaumes. » (Nahum 3:4-5) 

Mais, la prostituée d’Apocalypse 17 n’est plus seulement Israël suivant d’autres dieux et déesses, mais elle représente l’église « chrétienne » de l’époque moderne qui accepte dans ses rangs toutes sortes de pratiques religieuses et l’idolâtrie.

Afin de mieux comprendre le symbolisme que Jean utilise ici, nous devons d’abord faire un voyage dans le temps, puisque cette prostituée est la « mère de toutes les prostituées ».  Ce voyage nous ramène 1500 ans avant Jésus-Christ et à environ 200 ans après le déluge de Noé.  C’était une période où le monde était en effet un « désert » et très peu peuplé de gens.

Dans Genèse 3:20, Ève est appelée « la mère de tous les vivants ».  De toutes les personnes qui n’aient jamais vécu sur cette planète, Ève était l’ancêtre d’origine. De la même manière, la « Babylone Mystérieuse » est l’ancêtre de toutes les fausses doctrines religieuses sur la planète et tous les faux systèmes religieux peuvent être retracés jusqu’à la plaine de Shinéar.  Le mot Shinéar est traduit par « Babylone » et c’est ici que la première révolte religieuse contre Dieu a eu lieu, sous la direction de Nimrod.  Le nom Nimrod signifie « rebelle » en hébreu, et se traduit Marduk dans l’ancienne langue babylonienne.  Marduk signifie « veau du soleil », et Nimrod est littéralement devenu une figure divine panthéiste pour la population.  En fait, c’était pour honorer Marduk que les enfants d’Israël, 700 ans plus tard, auraient sculpté le veau d’or qui a irrité Dieu au point qu’Il veuille détruire toute la tribu d’Israël.

Nimrod a commencé à construire la Tour de Babel peu de temps après le déluge. Noé qui, comme nous le savons, était l’arrière-grand-père de Nimrod.  Il serait donc tout à fait certain que la plaine de Shinéar était en effet un « désert » quand Nimrod fut arrivé en premier.  C’est ici, à Babel, que la première rébellion contre Dieu a eu lieu après le Déluge de Noé.

La science moderne donne à Darwin le crédit pour sa théorie de l’évolution et parle de lui comme « le père de l’évolution ».  Pourtant, en réalité, ce sont les anciens Chaldéens, sous la direction de Nimrod, que l’évolution est née. Certaines tablettes babyloniennes traitent de l’évolution du monde.  L’idée présentée par l’auteur de ces tablettes d’argile (hiéroglyphique) est que l’homme peut éventuellement évoluer au point de devenir un dieu.  Nimrod est donc présenté comme celui qui y était arrivé, il était devenu dieu.  Il a finalement épousé sa mère, dont le nom était Sémiramis.  Puisque Nimrod était censé être un dieu et que Sémiramis était sa mère, elle est devenue connue comme « La Reine du Ciel ».  Cela a également donné lieu au premier mouvement féministe dans le monde, et ce mouvement devait infecter les enfants d’Israël dans le plus profond de leurs âmes puisque les sacrifices d’enfants sont devenus des rites et les droits des femmes.  C’est aussi cette idéologie religieuse qui a donné naissance à la mère féministe qui est devenu «Terre-Mère» ou Gaia comme elle est connue aujourd’hui.

Non seulement ils tuent leurs enfants dans des rituels religieux (démoniaques), ils tuent également leurs enfants à naître (foetus) également.  Le prophète de Dieu, Jérémie, a écrit des femmes juives, « Jusque sur les pans de ton habit se trouve le sang de pauvres innocents, que tu n’as pas surpris faisant effraction. » (Jérémie 2:34).  Ils étaient fiers à ce sujet et n’ont même pas essayé de cacher leurs atrocités. En effet, ils croyaient que c’était leur droit puisqu’ils sacrifiaient à leur mère déesse et à Baal, son homologue environnemental.

Encore une fois, Jérémie met en garde les femmes d’Israël pour leurs affaires d’idolâtrie avec la Reine du Ciel, et voici comment elles lui répondirent : « D’ailleurs, lorsque nous offrons de l’encens à la reine du ciel et que nous lui faisons des libations, est-ce sans la volonté de nos maris que nous lui préparons des gâteaux pour l’honorer et que nous lui faisons des libations ? »   (Jérémie 44:19)

Aujourd’hui, l’évolution, la sorcellerie, Gaia (écologie), l’humanisme et le féminisme s’emboîtent très facilement et ironiquement tout cet ensemble d’idéologies est appelé le « Nouvel Âge ».  Je dis ironiquement parce qu’il n’y a rien de nouveau à leur sujet puisqu’ils ont été présents depuis des milliers d’années. Ils s’adaptent facilement ensemble parce qu’ils sont d’accord sur une chose : Ils détestent le Christianisme dans sa vraie forme et continueront la guerre contre Jésus et son Église, jusqu’à ce qu’ils soient finalement vaincus par Lui, à la fin.

L’image ci-dessus a paru dans le Journal de Rapid City en mars 1994 et elle a été soumise par un groupe du Nouvel Âge qui prétendait que cette image est une parmi plusieurs autres utilisées comme icône leur mouvement.  Il est clair que c’est une femme chevauchant un bouc dans le désert.  Curieusement, la tête d’un bouc avec des cornes, comme sur l’image, est aussi un symbole satanique.

Les autres symboles sataniques régulièrement utilisés aujourd’hui par le Nouvel Âge sont des étoiles renversées (pentagrammes) et le soi-disant symbole de la paix qui symbolise la « paix sans Dieu » est, bien entendu, la tête d’un bouc avec des cornes. Beaucoup de gens portent ces symboles comme des bijoux, ne comprenant probablement pas leur véritable signification.  Et, comme pour la religion du Nouvel Âge, il n’y a rien de nouveau dans ces symboles qui ont été présents depuis des siècles.

Aujourd’hui, l’église chrétienne moderne a accepté dans ses rangs toutes sortes de croyances et traditions du Nouvel Âge.  L’acceptation de l’évolution, par exemple, a entraîné un changement notable vers l’apostasie dans les églises chrétiennes.  L’idée que Dieu aurait utilisé l’évolution pour mettre en place Sa création est, bien sûr, contraire à La Parole infaillible de Dieu.  « Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite ; Et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite » est tout à fait contraire à des millions d’années nécessaires par l’évolution.

L’évolution est une idéologie religieuse panthéiste.  Par exemple, dans son livre intitulé : « Rien en biologie n’est sensé sauf à la lumière de l’évolution », Thedosius Debzhanskyp écrit, « L’évolution est un postulat général auquel toutes les théories, toutes les hypothèses, tous les systèmes doivent désormais accepter et auquel ils doivent satisfaire pour être pensables et vrais.  L’évolution est une lumière qui éclaire tous les faits, une trajectoire que toutes les lignes de pensée doivent suivre. » (Page 3)

Dieu ne respectera pas une église qui ne croit pas, comme Jésus lui-même l’a dit :« Mais au commencement de la création, Dieu fit l’homme et la femme. » (Marc 10:6)  

Ils étaient, dès le début, un homme et une femme, et aucun stade d’évolution n’a été nécessaire pour Dieu pour qu’Il arrive à ce résultat.

Ainsi, y introduire tout autre dogme, signifie, par essence, dire que Dieu serait un menteur.  Parce que l’église apostat accepte l’idéologie païenne dans leurs chaires, Dieu permettra « une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge. »  (II Thessaloniciens 2:11)

 L’acceptation de l’homosexualité n’est qu’un exemple de l’adoption de ce qui n’est pas chrétien et le rejet de ce qui est chrétien, c’est-à-dire, remplacer les vérités bibliques avec des mensonges. Aujourd’hui, nous voyons la prostituée d’Apocalypse 17, l’église apostat se levant de la mer de l’humanité.

Cette église prostituée est nécessaire pour aider l’Antéchrist dans la mise en place d’un gouvernement mondial, d’un système religieux mondial et d’un système monétaire mondial. 

Une fois que le système monétaire mondial est en place, la souveraineté gouvernementale sera supprimée.  C’est parce qu’un système monétaire mondiale (Banque Mondiale) peut et forcera les nations du monde à accepter la direction qu’il lui imposera tout simplement en retenant les fonds de ce pays.  Le gouvernement des États-Unis fait déjà cela avec les états.  Si un état ne se prosterne pas devant la volonté du gouvernement fédéral, alors le gouvernement fédéral menace de retenir les fonds pour les projets de construction de routes, etc.., jusqu’à ce que cet état acquiesce à ses demandes.  En retenant le financement fédéral comme moyen de pression sur les dirigeants des états souverains, ils peuvent forcer l’état à accepter la direction vers laquelle le gouvernement veut aller et la voix de ses habitants est effectivement réduite au silence.  Mais, les politiques seules ne suffisent pas à maintenir l’allégeance des masses, la religion doit également jouer un rôle afin d’empêcher les masses de se révolter contre le gouvernement.  Tant que le gouvernement et la religion sont d’accord, les masses seront satisfaites et ceux qui ne seront pas satisfaits seront simplement stigmatisés par la société comme des fauteurs de troubles et/ou des racistes.  Cela vous semble familier n’est-ce pas ?

http://www.sagacityweb.com/2014/05/the-harlot-church/

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 
 

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 17:51
Marseille: les juifs applaudissent les CRS, émus les CRS klaxonnent !

Un juif de France est un français de confession juive. Ne parlant que le français – à la maison comme à l’école, assimilé et proche des préoccupations nationales, il est normal qu’il remercie les forces de l’ordre quand ces derniers les protègent.
C’était le cas à Sarcelles il y a quelques jours, c’était le cas dimanche à Marseille. Mais pour une fois les CRS ont laissé parler leur émotion.


Il est rare pour un CRS d’être remercié pour son travail. Ce n’est pas un travail facile: insulté, regardé de travers, obeir aux ordres meme les plus insupportables, ne pas répondre aux agressions physiques ou verbales. C’est un véritable sacerdoce.

Hier,plusieurs milliers de personnes sont descendues dans les rues de Marseille pour pour soutenir l’opération défenssive d’Israel contre les djihadistes de Gaza. 5.000 personnes ont scandé des slogans sur le Vieux-Port, sous haute surveillance policière. Quelques dizaines de pro-palestiniens ont tenté de perturber le rassemblement, mais c’était sans compter sur le sang-froid des manifestants pro-israéliens et de l’excellent service de sécurité mis en place par la communauté juive.
Plusieurs adjoints au maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin avaient pris part au rassemblement.

Présent sur place, le correspondant de France-Info fera un superbe reportage, expliquant même qu’« au contraire des manifestation pro-palestiniennes, les CRS et les gendarmes ont été largement applaudis par les manifestants.Les CRS ont alors répondu par des klaxons (voir vidéo 0:10 sdes) ».

« Les gens ici veulent la paix au Proche-Orient. Mais la paix viendra avec la sécurité » explique une vieille dame qui manifestait hier à JSSNews. « Et aussi, on n’en peut plus des médias pro-palestiniens. C’est à cause d’eux qu’il y a toutes ces émeutes en France. Si les journalistes étaient un peu moins à s’en prendre aveuglément à Israël, il n’y aura par autant de juifs qui quittent la France. »

La manifestation sera dispersée après que l’ensemble des participants entonne la Marseillaise.

 

 Voici, pour rappel, quelques images de la manifestation pro-palestinienne du 26 juillet 2014: 

 
Présent sur place, le correspondant de France-Info sera un superbe reportage, expliquant même qu’au contraire des manifestation pro-palestiniennes, les CRS et les gendarmes ont été largement applaudis par les manifestants.

Partager cet article

Repost0