Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •               SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. ( Jean 14 : 6) 

Recherche

Liste D'articles

  • Chine: des chrétiens poussés à la...
    Chine: des chrétiens poussés à la clandestinité https://t.co/LdEwxT7h9p Patrick Gassend (@Ichtus1) December 02, 2021 Difficultés économiques, surveillance extrême: dans l'Ouest de la Chine, le quotidien des chrétiens d'origine musulmane est une lutte...
  • L'AVÉNEMENT DE CHRIST
  • JE SUIS
    Tous les noms de Dieu dans le psaume 23www.iltaime.com
  • LE NOUVEL ÉVANGILE DU DOMINIONISME
    Dominionisme : doctrine qui appelle les chrétiens à entrer en gouvernance du Monde, en intégrant l'ensemble des rouages décisionnels de la société, afin de la diriger (d'en prendre le leaders...
  • Pleurez pour vos bergers ! (Partie 2/2)
    Un jour de jugement va tomber sur les faux bergers ! Les prophètes ont prédit un jour de jugement soudain sur les bergers et les ministères qui ont trompé le peuple de Dieu. On arrive à un temps où Dieu ne peut plus supporter la cupidité, l’égocentrisme,...
  • Bilan de l'année 2020 : Qu'ont vécu les chrétiens persécutés ?
    Psaumes 37:40 L'Éternel les secourt et les délivre; Il les délivre des méchants et les sauve, Parce qu'ils cherchent en lui leur refuge. Source: https://bible.knowing-jesus.com
  • Frappez.....
    Matthieu 7:7 « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Nous arrivons aujourd'hui au terme de la réflexion concernant cet enseignement de Jésus-Christ pour nos vies. Avant d'aller plus loin et de voir...
  • Cherchez.......
    Matthieu 7:7 : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Hier je me suis arrêté sur la première partie de ce verset cité plus haut. Aujourd'hui, prenons du temps avec la seconde portion de celui-ci:...
  • Demandez.....
    Matthieu 6:7 Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Aujourd'hui, j'aimerai m'arrêter sur la première partie de ce verset : ' 'Demandez, et l'on vous donnera.'' Dans ce passage Jésus revient sur le sentiment...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

 

10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 17:28

Suisse : des enfants interdits de chanter L'Arche de Noé de Britten

Arie van Beek, directeur musical de l'Orchestre de chambre de Genève à l'origine du projet de faire chanter L'Arche de Noé à des enfants. (DR)

La Direction de l'enseignement obligatoire de Genève a refusé le projet de faire chanter L'Arche de Noé de Benjamin Britten à des enfants au motif que l'oeuvre violerait le principe de laïcité inscrit dans la Constitution.

L'histoire commence à faire couler de l'encre chez nos voisins helvètes. Des enfants âgés de 5 à 7 ans ne pourront pas chanter L'Arche de Noé un opéra biblique deBenjamin Britten, comme l'avait proposé Arie van Beek, directeur de l'Orchestre de chambre de Genève. La Direction de l'enseignement obligatoire du canton de Genève a décidé que l'oeuvre était contraire au principe de laïcité ancré dans la Constitution, nous apprend la Tribune de Genève.

 Les autorités se sont appuyées sur l'article 15 de la Constitution fédérale qui interdit de contraindre quelqu'un à accomplir un acte religieux, encore plus pour les enfants étant considérés comme trop jeunes pour se "déterminer en matière de croyance". La secrétaire générale adjointe au Département de l'instruction publique (DPI) a estimé que c'était la "participation active" qui posait problème. Les enfants "devaient apprendre un texte pour prononcer ce qui s'apparente à une prière. La décision aurait été différente s'il s'était agi d'une écoute passive de l'oeuvre".

 L'Orchestre de chambre de Genève qui est en partie subventionné par le DPI a décidé de ne pas contester le jugement. A savoir qu'Arie van Beek est également directeur musical de l'Orchestre de Picardie avec lequel il a dirigé L'Arche de Noé en faisant travailler près de 200 enfants âgés de 8 à 12 ans sans que cela ne pose le moindre problème. La maîtrise de Radio France a également donné l'oeuvre le 16 novembre 2014 lors du week-end d'inauguration de l'Auditorium de la Maison de la Radio. A réécouter par ici.

Partager cet article

Repost0
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 16:21

Partager cet article

Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 09:00


 02 Juin, 2015Par Audrey Wolber| Artistes Press

Grande fête au ciel, une nouvelle brebis vient de revenir vers le Père. Et pas n’importe qui. Bien connue du monde artistique, il s’agirait là de la chanteuse Fanny Jacques André Coquin alias Fanny J.

Et c’est l’artiste elle-même qui annonça son retrait de la scène musicale, samedi dernier lors de son concert au Bataclan, dans le cadre de son ultime tournée intitulée « Mes Vérités Tour ».

Chanteuse depuis toujours, Fanny J. est comme on peut dire « La Voix » du Zouk. Née à Cayenne, en Guyane, de parents haïtiens, Fany se découvre, très jeune, une passion dévorante pour la musique. Au timbre de voix exceptionnel, qui n’est pas sans rappeler ceux de grandes chanteuses telles que Toni Braxton, Lauryn Hill, Mariah Carey ou encore Whitney Houston, elle rafle toux les prix et mène depuis toutes ces années une carrière admirable, saluée par ses pairs et adulée par ses fans.

Il est donc humainement, très dur de délaisser tout ce succès et cette célébrité derrière soi. Mais Fanny a fait son choix, et c’est Jésus-Christ. 
Ce choix, les disciples l’ont fait, et tant d’autres élus. Mais ce choix s’accompagne de sacrifices, des sacrifices capitaux pour quiconque désire, un jour, entrer dans le Royaume des cieux.

Ce témoignage nous rappelle en effet l’histoire de l’homme riche, racontée dans le livre de Marc 10 :21. Cet homme, aussi pieux qu’il pouvait être, désirait hériter la vie éternelle, mais ne parvint pas à abandonner ses nombreuses richesses pour suivre le Christ, et s’en retourna bredouille. C’est ainsi que Jésus nous enseigne : « qu’il est difficile à ceux qui se confient dans les richesses d’entrer dans le Royaume de Dieu ! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. ».  Hériter la vie éternelle, comme Christ l’enseigna à Nicodème, exige la nouvelle naissance, d’eau et d’esprit. Or cette nouvelle naissance implique la mort du passé baigné de péchés. Tout abandonner pour suivre Jésus, n’est pour beaucoup, pas une mince affaire. Mais pour tous ceux qui y parviennent et maintiennent leur choix dans la persévérance, ils hériteront d’une récompense que toutes les richesses du monde ne peuvent procurer.

Ainsi Jésus nous rassure : « Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle. Plusieurs des premiers seront les derniers, et plusieurs des derniers seront les premiers ». [Marc 10 :29]. De quoi conforter Fanny J. dans cette nouvelle voie qu’elle emprunte côte à côte avec le Seigneur. Aujourd’hui, l’artiste âgée de 27 ans, fait désormais partie de la grande famille évangélique. Et pour tous ceux qui l’ont suivi au cours de ces nombreuses années, elle chantera un dernier au revoir lors de ses ultimes concerts les 24 juin en Martinique et 26 juin en Guadeloupe.

Tout comme la rappeuse Lady Laistee, nous constatons bon nombre de figures musicales contemporaines rejoindre pas à pas les rangs du Christ et sa Lumière.

Partager cet article

Repost0
5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 07:00

En France, on compte de plus en plus d’églises évangéliques. Il y aurait aujourd’hui 600 000 fidèles.

Daniel-LiechtiL’Évangélisme, branche du protestantisme, est la religion qui connaît la plus forte progression dans le monde. Pour eux, on ne naît pas chrétien, on le devient. En France, elle est particulièrement dynamique. Ils seraient 600 000 en France, soit dix fois plus que dans les années 50. Ils se distinguent d’autres religions par une volonté pugnace de propager leur foi.

Le show évangélique

Dans un ancien gymnase reconverti en église gigantesque, les fidèles se pressent pour assister à la messe aux allures de show. Caméras, écrans géants, la foule, composée de 2 000 personnes, est en délire. « Les gens sont très chaleureux, il y a beaucoup d’amour », sourit une femme. « Il y a une vie dans cette manière de prier », se félicite une femme au micro de France 2. Anciens athées, déçus du catholicisme, les convertis sont nombreux à se retrouver.

REGARDER LE REPORTAGE AU JT DE 20H DE FRANCE 2

Commentaire de Sébastien Fath, chercheur au CNRS : « Il comporte quelques inexactitudes sans importance (la « messe » évoquée au lieu du culte, la POC présentée à tort comme la plus grande église évangélique de France), mais ce reportage diffusé hier soir en prime time au journal de 20H de France 2 le 25 mai 2015 est globalement excellent dans sa concision pédagogique. Il illustre fort bien la dynamique locale, associative, missionnaire et mutualiste d’un protestantisme de conversion en quête non seulement d’individus transformés, mais aussi de communautés nouvelles (zoom, dans le reportage, sur la formation d’implanteurs d’églises, présentée par Daniel Liechti ». Source :Actu-Chretienne.Net

Partager cet article

Repost0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 14:37

Un prêtre avertit les ados à propos du jeu qui invoque les esprits et fait fureur sur les réseaux sociaux : c'est jouer avec le feu, prévient-il.                 

Dans une lettre ouverte aux élèves de l'école préparatoire Saints John Neumann and Maria Goretti Catholic High School à Philadelphie (États Unis), le père Stephen McCarthy alerte les jeunes sur le réel danger de participer au jeu du Charlie Charlie Challenge, au succès planétaire, en particulier auprès des ados. Depuis quelques jours, Internet s'emballe en effet autour de ce nouveau phénomène. Impossible d'y échapper ! En quelques heures, les réseaux sociaux et YouTube ont vu une avalanche de vidéos être publiées dans lesquelles des jeunes du monde entier relèvent ce "défi". Le principe du Charlie Charlie Challenge est simple : deux crayons sont disposés en forme de croix sur une feuille de papier, où sont inscrits les mots "oui" ou "non" dans chaque carré, et on "convoque" Charlie, un mystérieux esprit mexicain.

Un jeu loin d'être innocent...

Les médias profanes décrivent ce "jeu" comme inoffensif. Mais, dans sa lettre, le père McCarthy récuse ce jugement : "Le Charly Charly Challenge est décrit comme un jeu innocent, mais là où nous serions tentés de voir de l'innocence, le Démon, quant à lui, y voit une occasion d'agir". Et, dans sa lettre aux jeunes, il s'explique : "Sur les réseaux sociaux, se répand un jeu dangereux qui incite ouvertement les jeunes, qui sont impressionnables, à convoquer le Démon. Je tiens à vous rappeler à tous que jouer innocemment avec le Démon, ça n'existe pas". Il insiste : "Je vous en prie, ne participez pas à ce jeu et exhortez les autres à éviter d'y participer aussi". Et d'expliquer : "Le problème de s'ouvrir à l'activité démoniaque, c'est que l'on ouvre une fenêtre de possibilités qui ne se ferme pas facilement après".

Interrogé sur le fait que le Démon puisse entrer dans la vie d'une personne par Internet, le prêtre répond : "Comment le Démon peut-il passer par Internet ? Quand j'ai examiné la question, j'ai immédiatement songé à l'anneau (du pouvoir) du Seigneur des anneaux. Le Démon peut tout tourner à son avantage". Pourquoi d'autres dans l'Église n'alertent-ils pas les jeunes et le public ? À cette question, le père McCarthy suggère que si de nombreux prêtres et parents demeurent silencieux, c'est que parler de l'existence du Démon est devenu sujet à controverse. Mais, dit-il, la nature controversée du sujet souligne justement l'influence de Satan. Et le prêtre invite tous ceux qui cherchent des expériences avec le surnaturel à assister à une messe catholique.

Voici le texte intégral de la lettre du père McCarthy

Mes chers amis,
J'ai appris qu'un jeu dangereux se répand sur les réseaux sociaux, incitant les jeunes ados, qui sont impressionnables, à convoquer les démons. Je tiens à vous rappeler à tous que "jouer innocemment avec les démons", ça n'existe pas. Si ce jeu parvient à vos oreilles, prenez garde et, je vous en prie, N'Y PARTICIPEZ PAS et incitez les autres à ne pas y participer. Je sais combien la curiosité est là, tentante ; mais le problème de s'ouvrir à l'activité démoniaque, c'est que l'on ouvre une fenêtre de possibilités qui ne se ferme pas facilement après. Si vous tenez à faire l'expérience de convoquer des entités spirituelles, puis-je vous recommander la messe ? Le chapelet ? Vous les jugerez, je pense, comme des alternatives de loin plus sûres et enrichissantes, à la longue. Je vous remercie d'avance pour votre coopération à cette question, des plus importantes.
Avec l'aide de vos anges gardiens, puisse Dieu nous bénir et nous protéger,
En Christ.
Adapté de l'anglais par Élisabeth de Lavigne    

   Source :  fr.aleteia.org

 

Partager cet article

Repost0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 14:06

                    

Dans plusieurs établissements de Keirouan et Jendouba, les élèves, qui célébraient la fin d'examens, ont déployé des calicots géants à la gloire du Troisième Reich et de l'Etat islamique.

En Tunisie, l'«islamofascisme» n'est pas qu'une formule médiatique, et peut prendre un visage bien concret. Pour la «Dakhla», fête qui vient traditionnellement clôturer la fin de l'épreuve de sport au bac, les élèves déploient des calicots géants sur la façade de leur établissement. Au lycée de Jendouba au nord-est du pays, une bannière représentant Hitler saluant le drapeau allemand a été déployée, rapporte le site de Francetv GéopolisDans un autre lycée de la zone de Jendouba, c'est le drapeau noir de l'Etat islamique qui a été exhibé sans complexes sur les murs de l'établissement, accompagné des mentions «Nous n'acceptons que le pouvoir de Dieu» et «Al Qods (Jérusalem) nous arrivons». On trouve également les visages de Steve Jobs et Bill Gates - symboles présumés de l'impérialisme américain.Sur la page Facebook de l'établissement, on peut trouver une liste d'une dizaine de maximes attribuées à Hitler, telles que «N'affronte pas un homme qui n'a rien à perdre» ou «Quand tu aimes ton ennemi, il se sent ridicule».

Dans le lycée de jeunes filles de Kairouan (LJFK), centre religieux de la Tunisie, une banderole représentant des exactions de l'Etat islamique a été accroché sur le mur. On y voit un guerrier masqué armé d'un cimeterre accompagné de deux prisonniers vêtus du typique pyjama orange dont un, dans les flammes, pourrait représenter le pilote jordanien brûlé vif par Daech en février dernier.               

 

Sur une vidéo publiée par la télévision du lycée, on voit très clairement les lycéens déployer le calicot au milieu des fumigènes et de la musique techno (à 1'01).

Partager cet article

Repost0
4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 12:05
 
Prévenez vos enfants et vos ados du danger de "jouer avec les esprits" (malins ou pas!). Ils seront très bientôt des millions à "relever le défi de Charlie", via les réseaux sociaux, défi qui consiste à invoquer un démon par le moyen d'une planche similaire à Ouija. Ce type de banalisation de l'occulte sert à amener de plus en plus de jeunes à s'adonner à des rituels sataniques dont l'issue peut être extrêmement dommageable: trouble de santé mentale grave, sans compter les manifestations qui peuvent détruire une vie!
 
 
INSOLITE - Vous avez une feuille, deux crayons et envie de vous faire peur? Alors vous êtes fin prêts pour vous mesurer à la nouvelle tendance qui fait fureur sur les réseaux sociaux depuis lundi: le Charlie Charlie Challenge.
 
Le Charlie Charlie Challenge peut être réalisé dans n'importe quel environnement et à tout moment. Il suffit de dessiner une ligne verticale et une ligne horizontale formant une croix sur une feuille, d'écrire "OUI" dans deux cases opposées et "NON dans les deux restantes, de placer les crayons sur les traits (l'un sur l'autre) et le tour est joué. Ou presque.
 
La dernière étape est la plus importante. Il faut demander à voix haute "Charlie, Charlie, es-tu là?" ou "Charlie, Charlie, peut-on jouer?" pour invoquer l'esprit d'un démon mexicain, dont le nom est bien évidemment "Charlie". Puis vient l'attente de voir le crayon bouger (ce qu'il fera très probablement car il tient en équilibre et est sensible aux vibrations) en guise de réponse.
 
Les "réponses de Charlie" font généralement peur aux gens, parfois au point de les faire fuir, comme le prouvent ces vidéos.
 
"Charlie Charlie, es-tu là", "Bonjour, est-ce moi que vous cherchez?"
 
Le jeu en lui-même est supposé avoir plusieurs origines, selon les internautes. Un utilisateur de Reddit pense toutefois avoir trouvé "la meilleure explication": "Vous avez probablement entendu parler de l'utilisation de la table de Ouija pour convoquer les esprits, mais je suis sûr que vous n'avez pas encore entendu parler des crayons qui répondent à vos questions par des moyens super-naturels! Le Jeu du Crayon (avec normalement 6 crayons), aussi appelé "Charlie, Charlie", est un rituel traditionnel mexicain au cours duquel les joueurs (généralement des enfants) sont supposés être en contact avec l'esprit d'un enfant nommé Charlie".
 
Mais attention. Comme toute légende urbaine, le Charlie Charlie Challenge doit respecter certaines règles. Plusieurs internautes conseillent ainsi aux joueurs de ne jamais quitter le jeu sans avoir dit au revoir, au risque d'être hanté par l'esprit de Charlie. À l'image de cette jeune femme qui donne même une explication très précise.
 

Partager cet article

Repost0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 21:44

Selon une étude menée aux États-Unis, 60 % des personnes interrogées qui ont participé à une retraite de méditation ont subi au moins un effet secondaire négatif, comprenant la dépression, la panique ou la confusion. Parmi elles, 14 ont subi des effets profondément négatifs.
 
Les chercheurs dénoncent qu'il n'existe pas suffisamment d'études statistiques rigoureuses qui s'intéressent aux effets négatifs de la méditation, comme si la pratique de la "pleine conscience" ne peut qu'être positive.
 
Les experts du comportement et de psychologie clinique de l'Université Coventry et du Surry questionnent pourquoi une technique qui permet de modifier nos perceptions et notre propre réalité peut être sans effets indésirables.
 

Partager cet article

Repost0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 20:21

La décision du Vatican doit être comprise comme une position historique contre les droits du peuple juif à sa propre terre.

Par Giulio Meotti – Le 14 mai 2015

C’est depuis 2012 que le Vatican, alors sous le règne du Pape Benoît XVI, a parlé de « l’État de la Palestine » dans ses documents officiels. Donc, la décision du Saint-Siège de reconnaître cet état qui n’existe pas ne devrait pas être une surprise. Mais, le traité est le premier document juridique et bilatéral dans lequel le Vatican parle d’un « État de la Palestine » et non plus de « l’Organisation pour la Libération de la Palestine » (OLP) :

C’est, en fait, une reconnaissance officielle. Une percée symbolique et historique.

Lorsque le Vatican a reconnu Israël, au début des années 1900, il l’a fait dans le cadre des Accords d’Oslo : Israël a mortellement reconnu l’OLP et en échange, l’Église Catholique a elle reconnu l’État Juif déjà âgé de plusieurs décennies. Une grosse erreur, mais, de nombreuses erreurs se sont produites durant cette période.Aujourd’hui, la situation est bien différente : Les Arabes palestiniens sont en train d’internationaliser le conflit avec Israël et évitent de s’asseoir à la même table qu’Israël, tandis que le monde arabo-islamique alimente une énorme haine contre les « sionistes » et de grandes quantités de Chrétiens sont chassés hors des terres islamiques, y compris hors des zones de l’Autorité Palestinienne. La décision du Vatican doit être comprise comme une position historique contre les droits du peuple juif pour sa propre terre.Pendant plus de 40 ans, après que l’État Juif ait gagné son indépendance, en 1948, le Vatican a adopté une politique diplomatique copiant celle des ennemis d’Israël : Un refus total de reconnaître l’État Juif. Malgré l’acceptation par tous les pays occidentaux, y compris, au début, par le bloc communiste, la reconnaissance d’Israël par le Vatican n’a eu lieu qu’en 1993.

« Pour le Vatican, un État Juif, indépendant, ainsi que le renouveau de la vie dans le pays de la Bible, a été le problème le plus complexe pour la théologie Chrétienne et une totale contradiction avec le dogme de l’Église. »

La même Église qui refusait de reconnaître Israël a ouvert des relations diplomatiques avec l’OLP, une organisation terroriste dont le but est la « libération » de la Terre Sainte des Juifs qui vivent entre la Méditerranée et le Jourdain. L’Église a officiellement reconnu l’existence d’Israël seulement 2 décennies après que l’ennemi d’Israël, l’Égypte, ait signé un traité de paix avec l’État Juif. Et, le Vatican avait des relations diplomatiques avec plus de 130 états. Il a reconnu leur légitimité même s’il contestait, dans certains cas, leurs frontières. Pourquoi une norme tellement différente a-t-elle été appliquée à Israël ? En raison de l’antisémitisme et de l’aversion que le Vatican ressentait en voyant Israël à nouveau dans la famille des nations. Pour le Vatican, un État Juif indépendant portant le nom « d’Israël », avec Jérusalem comme capitale, ainsi qu’un renouveau de la vie dans le pays de la Bible, a été le problème le plus complexe pour la théologique Chrétienne et une totale contradiction avec le dogme de l’Église. Et, maintenant, à cause de ce même antisémitisme, le Vatican s’est empressé de reconnaître « l’État de la Palestine », ce cheval de Troie contre le peuple juif, un outil pour démanteler l’État d’Israël et une entité proto-nazie à partir de laquelle toutes les Juifs doivent être nettoyés. Il est intéressant de noter, d’une manière choquante, l’empressement du Pape François à reconnaître « l’État de la Palestine », ce avant même qu’il ait été créé, et nous nous souvenons de l’empressement d’un autre pape à reconnaître le régime Nazi seulement 4 mois après qu’il ait été établi.

Ces deux reconnaissances sont toutes les deux des déclarations de guerres morales contre le peuple Juif.

Source : http://www.israelnationalnews.com/Articles/Article.aspx/16922#.VVkxq5vbLm5        Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Partager cet article

Repost0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 19:03

Dans un communiqué intitulé : « Synode 2015, une bénédiction unanime », le conseil presbytéral de l’église protestante unie du Marais, dont Gilles Boucomont officie en tant que pasteur, précise sa pensée.

COMMUNIQUE

Après avoir pris connaissance de la décision du synode national votée à Sète le dimanche 17 mai 2015 sur la bénédiction des couples de même sexe, le Conseil presbytéral de l’Eglise protestante unie du Marais s’est interrogé sur le fait de rester ou non membre de l’union nationale (EPUdF), compte tenu du désaccord profond qu’elle constate entre ses convictions et celles qu’exprime cette décision. Considérant néanmoins son attachement aux fondements solides établis par les réformateurs, et sur lesquels repose l’Eglise protestante unie de France, le Conseil presbytéral du Marais fait le choix aujourd’hui de rester dans cette dénomination, pour y dire haut et fort ce qu’il croit avoir reçu du Christ.

Fin 2012*, le conseil presbytéral du Marais avait proposé un texte intitulé “Convictions et propositions”, avant même que le débat sur le mariage civil soit engagé dans la société : nous restons sur les mêmes fondements bibliques que dans ce texte, et n’entendons pas répondre favorablement à des demandes de bénédiction de couples de même sexe. Par ailleurs, nous continuons à rejeter toute forme d’homophobie et de discrimination, accueillant un grand nombre de personnes homosexuelles, et faisant de cet accueil concret une priorité de chaque jour, bien au-delà d’une brève manifestation liturgique.

Nous croyons que la lettre du texte biblique est fondamentale pour tout chrétien, qu’elle résiste parfois à nos interprétations, quand bien même notre lecture doit être mûrie, distanciée, et aussi inspirée par l’Esprit Saint. C’est la base même du Sola Scriptura propre à la Réforme protestante que d’affirmer l’autorité souveraine des Saintes Écritures telles que la fonde le témoignage intérieur du Saint-Esprit, reconnaissant en elles la règle de la foi et de la vie**.

La lecture que nous faisons, notamment de Genèse 1-2, nous conduit à penser que la conjugalité, dans le projet de Dieu, implique la différenciation sexuelle homme-femme. Jésus s’est réapproprié ce texte de la Genèse, en le citant lui-même. Dans son rapport à la Loi, Jésus n’abolit rien, mais a plutôt tendance à pousser plus loin encore les commandements, comme il le fait par exemple pour l’adultère en Matthieu 5,27ss. Il fait cela pour susciter en chacun le désir non pas d’être “validé” par la loi mais de marcher avec Dieu. Dès lors, marcher avec Dieu ne signifie pas contraindre Dieu à marcher sur nos pas. Cela signifie avant tout se laisser rejoindre par lui, pour qu’il nous questionne, nous interpelle et nous révèle ses projets. Tel est le sens que nous donnons à l’accompagnement que l’Eglise se doit d’apporter aux hommes et aux femmes, aux couples qui poussent ses portes aujourd’hui en quête d’une parole de vérité pour leur vie.

La bénédiction a pour but de nous faire entrer dans le projet de Dieu et non de cautionner nos propres projets, de répondre terme à terme à nos désirs ou aux attentes d’une société en perte de repères. Elle ne nous appartient pas, car elle est d’abord une parole qui vient de Dieu.

C’est pourquoi, nous regrettons vivement la décision prise par le synode de bénir les couples de même sexe, et nous nous étonnons qu’une telle décision ait pu être votée par le synode, sans aucun argumentaire bibliquenotamment par rapport aux cinq passages bibliques convergents traitant de l’homosexualité (Lévitique 18.22, Lévitique 20.13, Romains 1.24-38, 1 Corinthiens 6.9-10, 1 Timothée 1.9-10). Même l’unique citation biblique (1 Pierre 3,9***) du texte de la décision, est instrumentalisée, sachant que ce chapitre y traite en son début de la complémentarité homme-femme…

Nous sommes conscients de la difficulté de l’exercice synodal sur ce sujet, et que beaucoup a été fait dans un souci de respect de la diversité. Nous sommes reconnaissants que le texte synodal laisse aux paroisses et aux pasteurs la liberté de ne pas bénir ce type de conjugalité, mais nous craignons que dans bien des communautés cette décision provoque des tensions, notamment entre pasteurs et conseils. Nous sommes inquiets quant aux divisions profondes ou sentiments de trahison que ce processus risque d’installer dans l’Eglise, entre les croyants, les paroisses, ou les différentes dénominations chrétiennes. Il nous semble que le résultat du vote est incroyablement décalé et peu représentatif des débats et positionnements dans les paroisses. Aujourd’hui c’est la confiance dans le processus synodal et dans l’institution ecclésiale qui est entamée pour beaucoup.

Paris, le mercredi 20 mai 2015
adopté à l’unanimité du conseil presbytéral

Notes

* Ce texte a été finalisé et voté au conseil presbytéral de janvier 2013, et publié dans le journal paroissial La
Flamme en mars 2013. Au verso de cette déclaration
** Déclaration de foi de l’Eglise réformée de France, 1938.
*** «[…]Bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction»

Source : Actu-Chretienne.Net

Partager cet article

Repost0