Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •               SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. ( Jean 14 : 6) 

Recherche

Liste D'articles

  • Chine: des chrétiens poussés à la...
    Chine: des chrétiens poussés à la clandestinité https://t.co/LdEwxT7h9p Patrick Gassend (@Ichtus1) December 02, 2021 Difficultés économiques, surveillance extrême: dans l'Ouest de la Chine, le quotidien des chrétiens d'origine musulmane est une lutte...
  • L'AVÉNEMENT DE CHRIST
  • JE SUIS
    Tous les noms de Dieu dans le psaume 23www.iltaime.com
  • LE NOUVEL ÉVANGILE DU DOMINIONISME
    Dominionisme : doctrine qui appelle les chrétiens à entrer en gouvernance du Monde, en intégrant l'ensemble des rouages décisionnels de la société, afin de la diriger (d'en prendre le leaders...
  • Pleurez pour vos bergers ! (Partie 2/2)
    Un jour de jugement va tomber sur les faux bergers ! Les prophètes ont prédit un jour de jugement soudain sur les bergers et les ministères qui ont trompé le peuple de Dieu. On arrive à un temps où Dieu ne peut plus supporter la cupidité, l’égocentrisme,...
  • Bilan de l'année 2020 : Qu'ont vécu les chrétiens persécutés ?
    Psaumes 37:40 L'Éternel les secourt et les délivre; Il les délivre des méchants et les sauve, Parce qu'ils cherchent en lui leur refuge. Source: https://bible.knowing-jesus.com
  • Frappez.....
    Matthieu 7:7 « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Nous arrivons aujourd'hui au terme de la réflexion concernant cet enseignement de Jésus-Christ pour nos vies. Avant d'aller plus loin et de voir...
  • Cherchez.......
    Matthieu 7:7 : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Hier je me suis arrêté sur la première partie de ce verset cité plus haut. Aujourd'hui, prenons du temps avec la seconde portion de celui-ci:...
  • Demandez.....
    Matthieu 6:7 Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Aujourd'hui, j'aimerai m'arrêter sur la première partie de ce verset : ' 'Demandez, et l'on vous donnera.'' Dans ce passage Jésus revient sur le sentiment...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

 

9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 07:00

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 13:43





                                                                                       Psaume 6 v 10.

                                                                



L'Eternel a entendu ma supplication, l'Eternel reçoit ma prière.

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 10:03












Si je t'oublie, Jérusalem, que ma droite m'oublie!
Que  ma langue s'attache à mon palais, si je ne me
souviens de toi, si je ne fais de Jérusalem le principal
sujet
de ma joie!
( Psaume 137).










Rahem Aie pitié Seigneur !♪♫♥..♫♥__♥♥*¨¨*¤**•:*¨¨*:•♥.•:*¨¨






Eternel, aie pitié de nous! Nous espérons en toi.
Sois notre aide chaque matin, et notre délivrance au temps de la détresse. 

(Esaïe 33v2).






Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous
 ne soyez pas sages à vos propres yeux;c'est qu'une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que toute la multitude des Gentils soit entrée dans l'Église. Et tout Israël sera sauvé, comme il est écrit: Le Libérateur viendra de Sion, et il éloignera de Jacob toute impiété, et ce sera mon alliance avec eux, lorsque j'effacerai leurs péchés.
(Romains chapitre 11).
 





















Partager cet article

Repost0
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 17:30





                                                                  Psaume 4 v 5






Eternel! le matin tu entends ma voix;
Le matin je me tourne vers toi, et je regarde. 

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 14:15

 









                               Maman, il vient d'où le père Noël?


Durant la période des fêtes, on peut apercevoir le père Noël un peu partout dans le monde. À Québec, à Montréal, à New York, à Mexico, à Londres, à Paris ou même à Tokyo, ce bon gros bonhomme barbu émerveille petits et grands. Le père Noël a autant d'admirateurs qu'il a un long vécu...


                                          Douce nostalgie


En 1897, la petite Virginia O'Hanlon envoie au New York Sun une lettre devenue célèbre dans laquelle elle écrit: «Cher directeur, certains de mes amis prétendent que le père Noël n'existe pas. S'il vous plaît, dites-moi la vérité. Le père Noël existe-t-il?» Ému, le journaliste Francis Church lui répond dans les pages du journal: «Oui, Virginia, le père Noël existe. Il existe aussi bien que l'amour, la générosité et le dévouement existent, et tu sais qu'ils abondent et qu'ils donnent à ta vie sa beauté et sa joie suprêmes. Hélas! comme le monde serait lugubre si le père Noël n'existait pas! Il serait aussi lugubre que s'il n'existait aucune Virginia. Il n'y aurait alors plus de foi d'enfant, plus de poésie, plus de rêverie pour rendre tolérable cette existence. Pas de père Noël! Dieu merci, il vit et il vivra pour l'éternité. Et dans mille ans, Virginia,... non, dans dix mille ans, il continuera de réjouir le coeur des enfants.»

Mais il vient d'où le père Noël? Nombre d'entre nous n'en ont pas la moindre idée. Plusieurs ignorent que l'arbre de Noël et le père Noël font partie des racines mêmes du monde occidental..

 

                                  Une fête d'origine païenne


Grande fête chrétienne, Noël commémore la naissance de l'enfant Jésus. Ainsi, le mot «Noël» vient du latin natalis, qui signifie «nativité» ou «jour de la naissance». Mais avant même l'avènement du christianisme, des fêtes romaines, germaniques ou celtiques marquent déjà le début de l'hiver partout en Europe.

Destiné à supplanter les célébrations et les rites païens, le calendrier des fêtes religieuses fait peu à peu son apparition à partir du IVe siècle. Les premières célébrations de la naissance de Jésus se situent donc à cette époque, période où le christianisme devient la religion du plus grand nombre. Finalement, c'est en l'an 354 que le pape Liberus instaure la Nativité et retient la date du 25 décembre.

On dit même que l'Église a introduit la figure des saints dans les coutumes païennes existantes – dont saint Nicolas, patron des enfants – dans le but de christianiser l'ancienne religion celtique et d'en éliminer les dieux païens. Cependant, le mythe de «l'homme de Noël», esprit de l'ancêtre et gardien des traditions, se révèle un des plus anciens et des plus tenaces de la société occidentale, bien qu'au fil des siècles et au gré des cultures, il se soit quelque peu transformé.

L'image tant aimée du père Noël moderne ne représente que la pointe de l'iceberg. Son origine et celle de l'arbre de Noël remontent en fait à plusieurs milliers d'années, lorsque le personnage mythique aujourd'hui appelé père Noël ou Santa Claus était considéré comme l'esprit de l'ancêtre venant rendre visite à ses descendants.


                             Saint Nicolas, patron des enfants


Nicolas de Myre (270-310) aurait été évêque en Asie Mineure (la Turquie actuelle) au IVe siècle et serait décédé un 6 décembre. Saint Nicolas était vénéré non seulement à titre de patron des enfants, mais aussi comme celui des marins, des marchands, des voleurs et des prostituées. On lui prête des actions charitables, dont le don d'une dot à deux jeunes filles pauvres, et même des miracles. On lui attribue notamment la résurrection de deux enfants qui auraient été massacrés et conservés dans la saumure par un méchant boucher. Mais c'est à partir du XVe siècle que, sur les bords du Rhin, saint Nicolas commence à passer dans les maisons, la veille du 6 décembre, pour récompenser les enfants sages en leur offrant pommes et noix en échange de prières.

À la fin du XVIe siècle, alors que la coutume du saint distributeur de cadeaux se répand dans de nombreuses régions d'Europe, le protestantisme apparaît en Allemagne. À Strasbourg, en Alsace, saint Nicolas, considéré comme trop papiste, est violemment critiqué. Après la Réforme protestante, la Saint-Nicolas est donc abolie dans plusieurs pays européens et, pour l'éducation des enfants, on lui substitue l'enfant Jésus, déplaçant la date de distribution des cadeaux du 6 au 25 décembre. Toutes les régions protestantes d'Europe emboîtent le pas, alors que resurgissent peu à peu dans les mémoires collectives les anciennes fêtes de l'hiver. On voit ainsi réapparaître les fées ainsi que le bonhomme Noël. En Hollande, et dans plusieurs autres pays européens, le personnage de saint Nicolas demeure cependant très estimé. Il apparaît comme un digne vieillard de haute stature, avec une longue barbe et des cheveux blancs, vêtu de la cape, de la mitre et de la houlette de l'évêque. Il a apparemment tout du saint catholique, mis à part sa curieuse habitude de voler dans le ciel, assis sur son âne et suivi de son valet noir... Personnage plutôt moralisateur, le Sinterklaas hollandais dépose des présents dans les souliers des enfants sages, tandis que les enfants désobéissants sont punis par Zwarte Piet, le valet.


                                         L'homme de Noël


Vers 1778, les protestants du nord de l'Allemagne, les landgraves, font resurgir des tréfonds du passé «l'homme de Noël», en allemand weihnachtsmann, portant lui aussi une longue barbe et un grand manteau de fourrure. Il incarne, dans les rites anciens, l'esprit de l'ancêtre venant rendre visite aux vivants au moment du solstice d'hiver. La légende raconte que le weihnachtsmann passe toute l'année au coeur d'une montagne, parmi le «petit peuple» dont il fait partie. Chaque nuit, un petit homme, sorte de nain ou de gnome, monte la garde à l'entrée de la grotte dans laquelle se situe le palais. Au bout de 360 nuits, le weihnachtsmann et ses lutins sortent de leur retraite. Ils vont dans la forêt armés de haches afin de couper des sapins destinés à la fête, qu'ils décorent ensuite de bougies, de pommes d'or, de noix et de bonbons. La nuit de Noël venue, le bonhomme parcourt en traîneau les villages environnants pour vérifier si les enfants sont sages. Si oui, il laisse un magnifique sapin couvert d'étrennes.


                                                      Santa Claus


Au début du XVIIe siècle, en 1626 plus précisément, un navire rempli de colons venant des Pays-Bas touche les terres d'Amérique. Ceux-ci sont venus pour fonder la colonie hollandaise de la Nouvelle-Amsterdam. On dit que la figure de proue de leur navire est saint Nicolas, également patron des marins. Quelques décennies plus tard, la coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas s'étend un peu partout aux États-Unis. En 1664, la colonie est cédée à l'Angleterre et devient la Nouvelle York (New York). Pour les Américains, le Sinterklaas hollandais devient rapidement Santa Claus. Un siècle et demi plus tard, Clement Clark Moore, un professeur de théologie, réintroduit le vieux Sinterklaas hollandais dans un poème où il le décrit comme une sorte d'elfe, le métissant avec le weihnachtsmann allemand. En 1860, Thomas Nast, célèbre caricaturiste à l'emploi du journal new-yorkais Harper's Illustrated Weekly, illustre le poème de Moore. N'ayant pas la moindre idée de ce à quoi peut bien ressembler l'elfe de Moore, Nast, natif de la Bavière, représente Santa Claus sous la forme d'une figure pittoresque de son enfance dont il a gardé le souvenir, c'est-à-dire un personnage hivernal des villages de montagnes des Alpes bavaroises; une sorte de petit bonhomme plutôt effrayant, vêtu de fourrure et fumant la pipe. Pendant près de 30 ans, il illustre au moyen de centaines de dessins tous les aspects de la légende de Santa Claus, connu chez les francophones comme le père Noël. En 1885, Nast établit la résidence officielle du père Noël au pôle Nord, au moyen d'un dessin illustrant deux enfants regardant, sur une carte du monde, le tracé de son parcours depuis le pôle Nord jusqu'aux États-Unis.


                                  Haddon Sundblom et Coca-Cola



Bien que plusieurs d'entre nous l'ignorent, c'est cependant à la compagnie Coca-Cola que nous devons l'image que nous nous faisons aujourd'hui du père Noël. Au fil des ans, le Santa Claus de Nast s'était fait plus amical et, en 1931, la compagnie Coca- Cola, désireuse d'étendre son marché aux enfants, décide d'utiliser le personnage de Santa Claus comme soutien à sa publicité. L'artiste Haddon Sundblom est désigné pour créer un nouveau père Noël plus commercial. Ainsi, au lieu de l'elfe de Moore ou du gnome grincheux de Nast, Sundblom imagine le joufflu et jovial personnage que nous connaissons aujourd'hui, dans un costume rouge rehaussé de fourrure blanche – le rouge et le blanc étant les couleurs de Coca-Cola. En 1941, ce père Noël s'embarque pour la Seconde Guerre mondiale et fait la conquête du monde! Le dernier père Noël Coca-Cola apparaît en 1964. Aujourd'hui, il symbolise Noël pour plusieurs enfants qui, le 24 décembre, espèrent entendre les clochettes de ses rennes qui sillonnent
le ciel...


Source: BlogDei 

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 07:00




                                                                  Exo:Hosanna




Luc Dumont- Je te donne tout 






Nicolas Ternissien- Ton Nom est grand

             

 

 

  New Gospel family

  

 

 

        Open the eyes of my heart

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 07:00










"Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils,mais le Père seul........Veillez donc puisque vous ne savez quel jour votre Seigneur viendra.
"Sachez le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.
c'est pourquoi, vous aussi, tenez vous prêts, car le Fils de l'homme viendra à l'heure où vous n'y penserez pas".   ( Matthieu 24:36;42 à 44).


Mes bien-aimés, le Fils de l'homme est proche , à la porte, tout nous le montre aujourd'hui! 
Levons nos têtes car  notre délivrance approche!
 

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 07:00





       Aigues-Mortes




Élevée à l’emplacement de l’ancienne tour Matafère par Saint Louis, la Tour de Constance est construite en 1242 pour protéger le port et la cité. Elle est l’unique élément défensif d’Aigues-Mortes. Un pont dormant relie le châtelet à la tour qui est ceinte à l’origine d’un fossé annulaire. En 1249, on parle de la Tour du Roi. En 1254 au retour de la septième croisade, elle est terminée. 








1717
 
  La Tour de Constance est affectée à la détention des femmes Protestantes. Les premières sont arrêtées dans une assemblée à Molières, prés d’Anduze.
 

                                                                               




On enferma là les femmes, dont la plupart, s'étaient rendues  coupables  d'avoir assisté aux "Assemblées du Désert". On les gardait comme des"otages"pour effrayer les autres, dans cette prison malsaine, obscure et glacée, entre des murs de six mètres d'épaisseur.  On lit encore sur la pierre la devise qu'elles avaient gravée:

                          "RESISTER".



Marie DURAND est la plus connue de ces prisonnières. C'était la soeur du pasteurPierre DURANDqui mourut martyr.
Entrée à Aigues-Mortes à 15 ans 1/2, en 1730, elle resta trente-huit ans dans la tour. Deux autres femmes y vécurent quarante et quarante et un ans.                                                                                                     
                                                                                                                                                                             

                                                                                                 
                                                                                   
                                                                                                           
Son vieux père, emprisonné, lui aussi pour sa foi, au fort de Brescou, lui écrivit la belle lettre que voici :                                                       


    

                                                                                                Fort deBrescou (Cap d'Agde)     
                                                                                                        

" Ma fille, l'auteur de la nature a permis que depuis toujours j'ai été dans des épreuves, dans des souffrances et des persécutions de toutes parts et je vois qu'elles augmentent de degré en degré, mais remerciant Dieu, je me suis toujours consolé et mets ma confiance en Lui, malgré tous mes malheurs jamais rien ne m'a manqué pour mon entretien et celui de ma famille. Ainsi, mon enfant, je vous écris quelques mots pour vous prier de ne vous chagriner en rien mais que vous vous réjouissiez, au contraire, dans le Seigneur par des prières, des psaumes et des cantiques à toute heure et à tous moments et par ce moyen le Seigneur vous donnera la force et le courage de supporter toutes les afflictions qui peuvent vous arriver et dire comme David: " Tant plus le mal il me vient tant plus de Dieu je me souviens ". Il ne faut pas vous attrister de votre état car vous voyez que votre frère a tout quitté pour travailler à l'oeuvre du Seigneur et qu'il ne peut point paraître en public et pourtant, je crois qu'il ne perd point courage, faites-en de même..."



Isabeau MENET était aussi l'une de ces figures très fortes.
Elle se maria avec Pierre FIALES et en 1735, le jeune couple assistait à une de ces
assemblées proscrites.... Isabeau, qui vient de mettre au monde son premier enfant, sera arrêtée avec son mari et l'enfant. Ils sont conduits à Pont-Saint-Esprit ; là c'est la séparation ; le mari est condamné aux galères où il mourra  et Isabeau à la Tour . A la Tour de Constance , elle rentre en 1737 et elle est aussitôt liée d'amitié avec Marie DURAND. L'enfant va grandir dans le donjon ; il grandira avec une fille qui y restera jusqu'à seize ans. Le garçon et la fille ont grandi et joué dans ce donjon.
Les prisonnières étaient réduites au pain et à la paille. Dès 1730 la misère était grande à la Tour. Les familles leur venaient parfois en aide et Isabeau montre que sa famille ne la laissait pas de côté. Son fils né en 1737, étant trop âgé pour qu'elle puisse désormais le garder auprès d'elle, Isabeau aura la dure épreuve de s'en séparer pour le confier à sa soeur. De plus, elle aura la douleur d'apprendre la triste nouvelle que son mari est mort à la chaîne. L'intendant des galères écrira à la famille et renverra la montre du galérien 
" pour que son fils la porte en pensant que son père est mort sur les galères en rendant honneur au nom qu'il portait" .

La malheureuse femme deviendra folle dans la Tour et sera rendue à sa famille en 1749, après onze ans d'une si terrible réclusion
.

Voici quelques extraits de lettres qu'Isabeau MENET écrivit à sa soeur réfugiée à Genève:
"... Je m'estime bienheureuse que le Seigneur m'ait appelée à souffrir opprobre pour son nom ,
puisque telle est sa volonté. Dieu me fasse la grâce d'aller jusqu'au bout de la  lice car je sais que Jésus-Christ  nous y attend les bras ouverts.

" Qu'importe que nous soyons les haïs du monde, pourvu que nous soyons de son bon grain, son froment, car Il est notre origine et nous sommes le souffle de sa bouche. Allons à Lui puisqu'il nous a promis qu'il nous aiderait en ce temps opportun. Soyons lui fidèles jusqu'à la mort, afin que nous puissions acquérir cette couronne d'immortalité bienheureuse.....

".... Toutes les menaces du monde ne seront pas capables de me faire abandonner le dépôt de la foi. J'espère que notre bon Père de miséricorde ne me déniera pas le secours nécessaire, pour supporter les épreuves qu'il lui plaira de m'imposer...."
Et cet extrait de la belle lettre par laquelle elle confiera son enfant à sa soeur :
"Je vous prie, ma chère soeur, au nom de Dieu, de vous souvenir de moi dans vos saintes prières, de même que mon cher enfant, lequel je vous donne, que vous le regardiez comme votre cher enfant, pour le recommander à mes cher père et mère, qu'ils aient soin de son salut, afin de lui faire reconnaître que son cher père est mort pour la profession de l'Evangile. Je me fie que vous en aurez le soin de le tirer devers vous comme vous m'avez promis ; car je peux dire après Dieu qu'il m'était d'une grande consolation à mon entour, quoique jeune. J'espère que Dieu y pourvoira pour lui et moi, car il faut attendre tout d'en haut, puisque les hommes ne peuvent rien sans la divine Providence. Le Seigneur soit apaisé envers nous et envers sa chère Eglise!.....".
 
    
                                                                                                                                                                                                                                                                                



Partager cet article

Repost0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 10:00






 



                            Le Psaume de l'Assemblée

 

"La mélodie des Psaumes nous attire, disait un chef Camisard . Nous  volions, quand nous entendions le chant de ces divins cantiques ; nous sentions au-dedans de nous une ardeur qui nous animait, un désir qui nous transportait.  Cela ne se peut exprimer. Quelque grande que fut, quelquefois, notre lassitude, nous n'y pensions plus. Dès le moment que le chant des Psaumes frappait nos oreilles, nous devenions légers. C'est une des choses merveilleuses qu'il faut avoir éprouvées pour les connaître".

Et c'est précisément  cette ardeur, cette soif brûlante qu'exprimait admirablement le Psaume 42, que l'on a appelé le plus beau de nos Psaumes: 

                         Comme un cerf altéré brame 
                     Après le courant des eaux,
                     Ainsi soupire mon âme,        
                     Seigneur, après tes ruisseaux.    
                     Elle a soif du Dieu vivant,
                     Et s'écrie en le suivant :
                     Mon Dieu, Mon Dieu! quand sera-ce
                     Que mes yeux verront ta face?

Que la nuée des témoins inspire encore notre zèle, en nous souvenant
qu'ils osèrent braver les amendes, les cachots, les supplices, pour prier et chanter les Psaumes ensemble dans les "Assemblées", ces grandes pourvoyeuses des prisons et des galères!



       Une assemblée surprise dans les Cévennes (1687)

Le lieutenant de Viguier( officier de justice) de Saint-Germain-de-Calberte (Lozère) dresse le procès-verbal suivant:

"Du mardi 23 avril 1686. Ayant eu avis d'une assemblée aujourd'hui 22 de ce mois au fond de la rivière du Gardon en un lieu inaccessible où l'on ne peut aller qu'un à un parmi des rochers et des précipices.... nous nous attachâmes à découvrir cette assemblée et à faire la capture du ministre.
Avec dix-huit soldats ( d'une garnison voisine), nous sommes partis de Saint-Germain à 9 heures du soir. Ayant marché trois heures dans l'obscurité, approchant de l'assemblée, les soldats furent divisés en trois bandes. Et étant descendus par des rochers inaccessibles, nous, avec notre bande de neuf soldats, arrivés au pied de la montagne, nous découvrîmes diverses lampes à un endroit
nommé
Le Clauzelet, environné de rochers escarpés par le haut, et la rivière en bas, où nous aperçûmes plusieurs lampes , et petits feux, et entendîmes 
prêcher le ministre à grande voix.... A douze pas de l'assemblée seraient venus à nous
sept à huit hommes, criant:
Qui va là ?
En même temps le ministre cessa de prêcher. Nous donnâmes tous ensemble, et fut faite décharge par tous les soldats, nous étant mêlés avec les rebelles ; y ayant eu parmi les rebelles des morts, des blessés, et des noyés ; Ayant fait prisonniers néanmoins quatre hommes et dix femmes.... Ayant trouvé sur une petite roche une planche de bois avec deux serviettes, un plat plein de pain coupé en morceaux, du vin dans une bouteille de vin bouilli et une tasse, pour faire la Cène...".


Partager cet article

Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 00:00








Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu`une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu`à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du coeur
.
     (Hébreux 4:12).



                                   





                                

La Bible mise à la portée de tous est le plus grand bienfait qu'ait pu connaître la race humaine. Toute atteinte contre elle est un crime contre l'humanité. Emmanuel Kant (1724-1804) Philosophe.





 Que le monde progresse tant qu'il veut, que toutes les branches des connaissances humaines se développent au plus haut degré, rien ne remplace la Bible base de toute éducation.
Goethe (1749-1832) Savant et écrivain allemand.








     
Victor HUGO
(Écrivain et homme politique).

  Il n'y a qu'un Livre qui contient toute la sagesse humaine éclairée de toute la Sagesse Divine, un livre que la vénération des peuples appelle " le livre " : La Bible.









L'Évangile possède une vertu secrète, je ne sais quoi d'efficace et de chaleureux qui agit sur l'entendement et qui charme le coeur, l'Évangile n'est pas un livre : c'est un être vivant. Napoléon 1er                                              







Il n'y a qu'un livre qui mérite d'être appelé LE LIVRE: la Bible. Walter Scott, Ecrivain.

    







Martin Luther 1483-1546, réformateur. Christ est le Maître; Les Ecritures sont seulement le serviteur. 







 


Jean Calvin 1509-1564, théologien de la Réforme. La Parole de Dieu n'est point pour nous apprendre à babiller, pour nous rendre éloquents et subtils mais pour réformer nos vies.









Rufus Choate 1799-1859,  avocat et fondateur d'un parti politique aux États-Unis. Aucun avocat ne peut se permettre d'être ignorant à propos dela Bible.







William Jennings Bryan 1860-1925, 3 fois en nomination démocrate pour la présidence des États-Unis.
La Bible tient devant nous des idéaux qui sont à la portée du plus faible et abaissé, et cependant si élevés que les meilleurs et les plus nobles doivent garder leur regard vers le haut. Elle transporte l'appel du Sauveur dans les coins les plus reculés du monde; sur ces pages sont écrites les assurances du présent et notre espérance pour l'avenir.






  Matthew Arnold 1822-1888 professeur de poésie pendant 10 ans à Oxford, critique littéraire et social très influent dont l'oeuvre a continué à former et provoquer des débats de nos jours. A la Bible les hommes retourneront, et pourquoi?Parce qu'ils ne peuvent fonctionner sans elle.



 


Combien misérables et méprisables sont les paroles de nos philosophes, avec toutes leurs contradictions, comparées aux Saintes Ecritures. Jean-Jacques Rousseau, Ecrivain philosophe, 1712-1778







     
Ta Parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur
mon
sentirer.(Ps.119:105). David roi d'Israël 1000 avant J.C.









Jésus m'aime, je le sais, c'est la Bible qui le dit.(Susan bogert warner, hymniste). Lisez la Bible!               

http://www.lirelabible.net/         

Partager cet article

Repost0