Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •               SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. ( Jean 14 : 6) 

Recherche

Liste D'articles

  • Chine: des chrétiens poussés à la...
    Chine: des chrétiens poussés à la clandestinité https://t.co/LdEwxT7h9p Patrick Gassend (@Ichtus1) December 02, 2021 Difficultés économiques, surveillance extrême: dans l'Ouest de la Chine, le quotidien des chrétiens d'origine musulmane est une lutte...
  • L'AVÉNEMENT DE CHRIST
  • JE SUIS
    Tous les noms de Dieu dans le psaume 23www.iltaime.com
  • LE NOUVEL ÉVANGILE DU DOMINIONISME
    Dominionisme : doctrine qui appelle les chrétiens à entrer en gouvernance du Monde, en intégrant l'ensemble des rouages décisionnels de la société, afin de la diriger (d'en prendre le leaders...
  • Pleurez pour vos bergers ! (Partie 2/2)
    Un jour de jugement va tomber sur les faux bergers ! Les prophètes ont prédit un jour de jugement soudain sur les bergers et les ministères qui ont trompé le peuple de Dieu. On arrive à un temps où Dieu ne peut plus supporter la cupidité, l’égocentrisme,...
  • Bilan de l'année 2020 : Qu'ont vécu les chrétiens persécutés ?
    Psaumes 37:40 L'Éternel les secourt et les délivre; Il les délivre des méchants et les sauve, Parce qu'ils cherchent en lui leur refuge. Source: https://bible.knowing-jesus.com
  • Frappez.....
    Matthieu 7:7 « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Nous arrivons aujourd'hui au terme de la réflexion concernant cet enseignement de Jésus-Christ pour nos vies. Avant d'aller plus loin et de voir...
  • Cherchez.......
    Matthieu 7:7 : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Hier je me suis arrêté sur la première partie de ce verset cité plus haut. Aujourd'hui, prenons du temps avec la seconde portion de celui-ci:...
  • Demandez.....
    Matthieu 6:7 Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Aujourd'hui, j'aimerai m'arrêter sur la première partie de ce verset : ' 'Demandez, et l'on vous donnera.'' Dans ce passage Jésus revient sur le sentiment...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

 

2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 07:00

"Le thème que nous abordons est le péché. Si le Seigneur le permet, nous écrirons au fil du temps sur d'autres sujets. Dans tous  les sujets abordés, nous indiquerons un grand nombre de références et donnerons un minimum de commentaires. Notre intention est de montrer au lecteur comment la Bible répond aux grands problèmes. Ce n'est pas sur l'interprétation de textes isolés que notre foi doit s'appuyer, mais sur la Parole de Dieu tout entière."

                           Qu'est-ce que le péché ?

Une rébellion et une inimitié contre Dieu. Il se manifeste sous trois formes:

Actes, attitudes ou état. Par exemple : voler est un acte coupable; l'hypocrisie est une attitude répréhensible; Celui qui demeure loin de Dieu, dans la perdition, est en état de péché. L'homme est donc, corps, âme et esprit, dans un état de rébellion, séparé d'avec son Dieu. 

 

             

 Il n'y a que la Bible qui nous révèle l'origine du péché.

Il est indéniable que le péché existe dans le monde. Nous retrouvons sa trace noire au travers de toutes les pages de la Bible. 

Genèse 2.17; Genèse 3.4,13,14,18 Genèse 13.13 ; Nombres 32.23  Psaume 51.5.

Proverbes 14.19 ; Isaïe 1.5-6 ; Isaïe 14.12-14 ; Marc 7.20-23.

Péchés en actes

Galates 5.17-21.

Péchés d'attitude

Matthieu 5.21 ; Matthieu 23.28. Psaume 66.18 ;  Luc 18.11-14 ;

Jacques 2.8-9.    

Etat de péché

Jean 16.8-9 ; Jacques 4.17 ; Romains 7.8  ; Romains 8.22 ;

 1 Corinthiens 15.21-22  ; Galates 3.22 ; 1 Jean 1.5, 8 ; 1 Jean 3.4-8 ;

 1 Jean 5.17, 19.                     

Le péché est universel, il atteint tous les hommes. Par nature, nous naissons tous dans le péché. Dans cet état, l'homme se trouve comme sur une pente glissante où il est irrésistiblement et continuellement entraîné. l'homme régénéré lui-même n'échappe pas à cette attraction. On peut comparer le péché à une maladie dont il faut être guéri, à une infection dont on doit être purifié. Cette purification a lieu à la conversion, mais aussi chaque jour lorsque c'est nécessaire (cf.Jean 13.10).

            

 

Le péché est comme un fardeau qui écrase l'homme : Il doit en être déchargé et débarrassé. Seul Christ fut sans péché.

Romains 3.9- 23 ; Romains 5.12 ; Romains 7.24-25 ; Hébreux 4.15 ;

1 Jean 3.5 Genèse 3.8-10.23.24 ; Genèse 6.7 ; Isaïe 48.22.

Dès la chute, Dieu a prévu le remède au péché. Le sang de l'animal immolé couvrait la faute de l'Israélite qui offrait le sacrifice, à condition, bien sûr, qu'il se repente réellement et croie à l'efficacité du sang versé. Plus tard "lorsque les temps furent accomplis", Dieu vint lui-même sous la forme du Fils de l'homme. Agneau de Dieu, il souffrit la mort de la croix- une fois pour toutes- pour le péché du monde. Depuis cet événement, il n'y a désormais qu'une façon d'échapper à "la mort qui est le salaire du péché" ( cette mort est la séparation éternelle d'avec Dieu) : c'est de croire en Christ et en la valeur expiatoire de son sang.

Ezechiel 18.3-4 ; Isaïe 1.13-18 Actes 4.12 ; Actes 13.38 ;

Hébreux 9.26-28 ; 1 Jean 1.7 ; 2 Corinthiens 5.14-21 

http://www.signes-et-promesses.com/tag/lumieres%20bibliques/     

 

 

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 06:59
par actualitechretienne
Une-DrapeauIsraelien

 

 

Les 1er et 2 septembre 2012, la ville de Copenhague a organisé un festival de rue censé célébrer la diversité des peuples et des cultures. Ce « Mangfoldighedsfestival » a présenté des associations, disséminées dans toute la ville, qui ont présenté leurs cultures (cuisine traditionnelle, produits locaux, etc.) au public.

 

On a noté les participations de groupes kurdes, irakiens et de trois organisations palestiniennes. Les religions juives, chrétiennes et musulmanes se sont vues attribuer un stand commun.

La Fédération sioniste danoise (DZF) qui participait, pour la première fois, à ce festival, a reçu une demande de la municipalité, lors de la préparation de l’événement (mai-juin 2012), de ne pas utiliser de drapeaux israéliens pendant le festival.

Les organisateurs ont déclaré qu’ils craignaient pour la sécurité de la DZF. En réalité, ils essayaient de décourager sa participation à l’évènement. Récemment, le maire de Copenhague aurait annoncé que la fédération ne pourra plus participer au festival pour les années à venir.

L’évènement en lui-même s’est déroulé sans trop de heurts, mis à part quelques fauteurs de troubles qui ont agressé verbalement les personnes de l’association devant le stand. La polémique a fait suite à la parution d’un article de presse. Ce débat a été très positif pour la DZF et pour Israël. Il a mis en évidence l’hypocrisie des organisateurs, supposés promouvoir la diversité alors qu’ils ont tenté de décourager un seul groupe en particulier. Un grand journal danois et plusieurs personnalités politiques de gauche ont vivement critiqué la décision du maire et se sont demandé si celui-ci aurait fait interdire la participation d’un groupe de femmes musulmanes sous le prétexte des risques d’agression de la part de groupes racistes. Le directeur d’une « association ante-discrimination » locale a, de son côté, défendu la position du maire de Copenhague, faisant valoir que sa décision prouvait qu’il « prenait les menaces contre les Juifs très au sérieux ». Lui aussi a été vivement critiqué.

Le débat se poursuit encore à l’heure actuelle dans le pays, plutôt à la faveur de communauté juive.

 

Source : Compte-rendu adressé au CRIF par Jonas Herzberg Karpantschof.

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 06:53

franck melloul

Un pendant à France 24 et Al Jazeera?

 Si Jewish news One a tenté l’aventure, son aura n’aura pas ébranlé le monde médiatique. 
Franck Melloul, ancien directeur de la stratégie de France 24 va lancer une nouvelle chaîne de télévision israélienne consacrée à l’information internationale.
Diffusée en français, en anglais et en arabe, financée par des fonds privés (dont l’entrepreneur Patrick Drahi), elle aura pour but de donner un autre regard sur Israël et sur l’actualité internationale.
Basée à Tel Aviv, la chaîne propose de mettre en avant “ce qui rassemble et non ce qui divise”.
Son lancement et prévu au premier semestre 2013.
Espérons que la ligne de cette chaîne ne se fera pas l’écho de la ligne idéologique de l’AFP.

 

Source : europe-israel

 

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 23:00

sharia for france

Une étude de l’Ifop pour Le Figaro montre que la montée du communautarisme des musulmans accentue leur rejet par l’opinion française. Quelques chiffres: 60 % pensent que cette religion a désormais «trop d’importance», 63 % rejettent le voile, 89 % rejettent le voile à l’école, 68 % estiment que les musulmans «refusent de s’intégrer à la société française», 52% constatent «Les trop fortes différences culturelles», 43% considèrent l’Islam comme une menace…

Un sondage qui montre que malgré les efforts démultipliés d’un certain nombre de politiques pour faire passer la pilule de “plus d’Islam, pseudo religion de paix”, malgré l’offensive tout azimut pour tenter de vendre au français l’idée “des bienfaits de l’Islam” en inventant des découvertes que l’Islam n’a jamais faites, malgré la dhimmitude de plus en plus flagrante d’une grande partie des médias qui omettent systématiquement de citer les noms de criminels dès qu’ils ont une consonance musulmane, les français ne sont pas dupes et perçoivent de plus en plus négativement cette religion. 

Ils ne peuvent que constater qu’il ne se passe pas une journée sans que les informations relatent les crimes, attentats, exactions commis dans le monde au nom de l’Islam, sans que des actes criminels de plus en plus violents soient perpétrés en France par des musulmans, sans que partout sur le territoire français les signes ostensibles d’un Islam radical s’affichent de façon provocatrice (femmes voilées, burkas, djellabas, barbus,…).

Les français ne peuvent être dupe malgré les efforts conjoints des politiques et des médias pour masquer cette vérité flagrante: les musulmans sont majoritairement responsables de l’insécurité en France, ils sont responsables de la montée de l’antisémitisme qui avait pratiquement disparu avant leur arrivée massive des 30 dernières années.

Voici quelques chiffres de cette étude de l’Ifop:

Question : Diriez-vous que la présence d’une communauté musulmane en France est … ?

Plutôt une menace pour l’identité de notre pays…………………….  43%

Plutôt un facteur d’enrichissement culturel pour notre pays……. 17%

Question : Diriez-vous qu’aujourd’hui les musulmans et les personnes d’origine musulmane sont bien intégrés dans la société française ?

TOTAL Non…………………………………………………………………….. 67%

TOTAL Oui………………………………………………………………………. 33%

Question : Parmi les raisons suivantes, quelles sont les deux qui, selon vous, expliquent le plus que les musulmans et les personnes d’origine musulmane sont mal intégrées dans la société française ?

Leur refus de s’intégrer à la société française ………………………….. 68%

Les trop fortes différences culturelles ……………………………………. 52%

Le fait que les personnes d’origine musulmane soient
regroupées dans certains quartiers et certaines écoles ……………… 47%

Question : Diriez-vous que la société française est suffisamment ouverte et accueillante vis-à-vis des musulmans ?

TOTAL Oui………………………………………………………………………… 69%

TOTAL Non……………………………………………………………………….. 31%

Question : Entre les mots suivants, quels sont les trois qui correspondent le mieux à l’idée que vous vous faîtes de l’Islam ? En premier ? En second ? En troisième ?

Rejet des valeurs occidentales ……………………………………………… 63%

Fanatisme …………………………………………………………………………. 57%

Soumission ……………………………………………………………………….. 46%

Soumission ……………………………………………………………………….. 38%

 Tolérance ………………………………………………………………………… 14%

Liberté ……………………………………………………………………………..   7%

Protection de la femme…………………………………………………………  5%

Démocratie…………………………………………………………………………  4%

Question : Diriez-vous que l’influence et la visibilité de l’Islam en France sont aujourd’hui… ?

Trop importantes ……………………………………………………………….. 60%

Question : Etes-vous favorable, opposé ou indifférent à l’édification de mosquées en France lorsque les croyants le demandent ?

Opposé …………………………………………………………………………….. 38%

Favorable …………………………………………………………………………  18%

Question : Etes-vous favorable, opposé ou indifférent au port du voile ou du foulard pour les musulmanes qui le souhaitent… ?

Opposé…………………………………………………………………………….. 63%

Favorable …………………………………………………………………………  7%

A l’école:

Opposé…………………………………………………………………………….. 89%

Favorable …………………………………………………………………………  3%

Question : Seriez-vous hostile ou non à … ?

L’existence de partis politiques ou de syndicats se référant à l’Islam :

Hostile…………………………………………………………………………….. 68%

L’élection d’un maire d’origine musulmane dans la commune où vous habitez :

Hostile…………………………………………………………………………….. 45%

Télécharger l’étude Ifop ici


L’image de l’islam se dégrade fortement en France

SONDAGE – Une étude de l’Ifop pour Le Figaro montre que la montée du communautarisme des musulmans accentue leur rejet par l’opinion.

La communauté musulmane de France s’apprête à fêter, vendredi, sa plus grande fête de l’année, Aïd-el-Kébir, également dénommée Aïd-el-Adha, fête du sacrifice. Elle intervient au lendemain du rassemblement de millions de pèlerins, jeudi, sur le mont Arafat près de La Mecque. Cette fête commémore l’acte de sacrifice, interrompu par l’ange, du fils d’Ibrahim (Abraham dans la tradition juive). Elle voit donc les familles musulmanes immoler, après le sermon de l’aïd, un mouton ou un bélier, parfois un bovin ou une chèvre, couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque.

 

Une fête qui tombe dans une France qui conteste de plus en plus cette religion, comme le démontre un sondage exclusif de l’Ifop pour Le Figaro, mais aussi des faits spectaculaires comme l’occupation symbolique, samedi dernier, de la mosquée de Poitiers. «Notre sondage, explique Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop, démontre une évolution qui va dans le sens d’un durcissement supplémentaire des Français vis-à-vis de cette religion et d’une perception négative renforcée de l’islam. Même si une proportion non négligeable de Français, 40 %, continue à se dire indifférente à la question de la présence de l’islam en France.»

Ce qui explique, à ses yeux, un tel durcissement – 43 % des sondés considèrent l’islam comme une «menace» – est lié à une «visibilité» fortement accrue de l’islam sur la scène publique et médiatique. «Ces dernières années, il n’est pas une semaine sans que l’islam, pour des questions sociétales, voile, nourriture halal, ou pour une actualité dramatique, attentats, ou géopolitique, n’ait été au cœur de l’actualité.» D’où cette autre impression: 60 % pensent que cette religion a désormais «trop d’importance». Ils étaient 55 % il y a seulement deux ans. Ceux qui se disaient indifférents à cette question passent de 41 à 35 %.

«De ce point de vue, ajoute Jérôme Fourquet, la polémique sur le fast-food halal à Roubaix – certes largement instrumentalisée politiquement – ou certaines publicités halal, ont eu plus d’effets que n’importe quel discours politique. Elles confirment dans l’opinion l’irréversibilité de l’enracinement de l’islam en France, qui n’est plus perçu comme un problème passager. Voilà une clé d’interprétation de ce sondage: cette caisse de résonance permanente conduit à une prise de conscience très forte qui n’a peut-être jamais été atteinte à ce point.»

Une analyse qui apparaît du reste très nettement quand les questions sont posées sur le voile islamique ou sur la construction des mosquées. En 1989, 33 % des sondés se disaient favorables à la construction des mosquées. Ils ne sont plus que 18 %. Pour le voile dans la rue, et sur la même période, les personnes opposées passent de 31 % à 63 %. Et les indifférents ont quasiment fondu de moitié pour n’être que 28 %. Quant au voile à l’école, le feu rouge écarlate s’allume puisque l’on passe sur la même période de 75 % opposés à 89 %! Les indifférents chutant de 17 % à 6 %…

«Les avis négatifs convergent»

Sur ces sujets précis, très repérables dans la vie de tous les jours, «les avis négatifs convergent, constate Jérôme Fourquet, et l’on ne voit pas comment ils pourraient désormais s’inverser». On vérifie ainsi cette «radicalisation de l’opinion publique et cette baisse de l’indifférence vis-à-vis de l’islam», note ce spécialiste des sondages. Quand on demande aux Français quelles sont «les causes» de ce rejet: le «refus de s’intégrer à la société française» passe de 61 à 68 % en deux ans. «Les trop fortes différences culturelles» de 40 à 52 % et «le fait que les personnes d’origine musulmane soient regroupées dans certains quartiers et certaines écoles» de 37 % à 47 %. Quant à la question des «traits d’image associés globalement à l’islam», le «rejet des valeurs occidentales» arrive très largement en tête.

Tout se passe comme si les marqueurs du communautarisme étaient devenus insupportables aux Français, qui ne voient, au passage, aucun effet des «actions ou des budgets des pouvoirs publics» pour l’intégration.

Enfin, pour ce qui est de la politique, une évolution a particulièrement été repérée par Jérôme Fourquet. Il constate qu’une «digue» vient de céder. Elle séparait le refus – constant depuis 1989 – de partis politiques se référant à l’islam et une certaine bienveillance pour des élus locaux, voire des maires musulmans. Cette hostilité de principe à ces élus – très forte en 1989, avec 63 % – s’était atténuée jusqu’à 33 % en 2010. Mais cette hostilité aux élus locaux musulmans vient subitement de remonter à 45 %.

 

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 16:56

Un terminal de paiement automatique présenté à la société Natural Security près de Lille, le 18 octobre 2012

Un terminal de paiement automatique présenté à la société Natural Security près de Lille, le 18 octobre 2012 Philippe Huguen afp.com

TECHNOLOGIE - A Villeneuve d'Ascq (Nord), des clients peuvent payer depuis quelques jours leurs achats via une technique inédite...

L'inspecteur Gadget n'a qu'à bien se tenir. Depuis quelques jours, des clients peuvent payer leurs achats en passant le doigt sur un détecteur en caisse grâce à une technologie unique en France. L'application sera testée jusqu'en mars par 1.500 personnes à Villeneuve d'Ascq ainsi qu'à Angoulême (Charente), où l'expérimentation débutera fin novembre.

Elle nécessite de posséder une carte bancaire et un étui spécial, mais aussi que le client ait saisi, en agence bancaire, son empreinte digitale. Au moment de régler ses achats, le consommateur pose son doigt sur le lecteur biométrique. Le lecteur lit l'empreinte, puis envoie un signal à la carte, que l'utilisateur doit avoir sur lui (sac, manteau, pantalon) pour la comparer avec celle enregistrée sur la carte.

Si les deux empreintes sont identiques, un signal est renvoyé au terminal, qui valide la transaction. Le test de Villeneuve d'Ascq est réalisé avec des appareils qui lisent le réseau veineux du doigt et celui d'Angoulême avec des machines qui vérifient l'empreinte digitale. La formule d'identification est présentée comme unique au monde en ce qu'elle ne passe pas par la vérification de l'empreinte sur un fichier que détiendrait la banque, ce qui poserait des problèmes de confidentialité.

La transaction est validée par comparaison d'empreintes et ne nécessite donc aucun stockage de données, hormis sur la carte du consommateur, contrairement à ce qui se pratique dans les pays où la reconnaissance digitale est déjà proposée (Etats-Unis, Japon). L'utilisation du paiement avec le doigt ne prévoit pas de plafond spécifique de dépense.

Bientôt les distributeurs de billets

«On a déjà des clients qui payent des achats de plusieurs centaines d'euros», explique André Delaforge, responsable marketing de Natural Security, société qui développe cette technologie. L'opération de Villeneuve d'Ascq est menée uniquement avec des clients de Banque Accord, filiale du distributeur Auchan, dont l'hypermarché fera partie des enseignes partenaires, au même titre que le distributeur d'articles sportifs Décathlon, le spécialiste du bricolage Leroy Merlin, le restaurant en self-service Flunch (enseignes liées au groupe Mulliez) et quelques commerçants du centre commercial V2.

A Angoulême, d'autres banques vont être associées à l'expérimentation: Crédit Agricole Charente-Périgord, le Crédit Mutuel Arkéa et BNP Paribas, qui sont tous actionnaires de Natural Security, aux côtés d'Auchan, Banque Accord, Leroy Merlin et le spécialiste français des terminaux de paiement Ingenico.

«Ce qui nous intéresse, c'est de définir une façon de s'identifier qui soit extrêmement simple, sécurisée et universelle», explique Delaforge. Au terme de l'expérimentation, fin mars, un bilan complet sera fait avant de procéder à un nouveau déploiement éventuel. Au-delà du paiement en magasin, la société entrevoit déjà deux autres déclinaisons de son système: le distributeur automatique de billet et le boîtier pour les achats en ligne.

Dans le cas des distributeurs, Natural Security a déjà développé des applications avec les grands fabricants du secteur. Une bonne partie du parc pourrait déjà accueillir la fonctionnalité de reconnaissance digitale, qui est «assez simple à implanter», selon Delaforge. Aucune expérimentation en conditions réelles n'est néanmoins prévue pour l'instant, a-t-il ajouté.

Natural Security insiste sur la sécurité associée aux transactions avec reconnaissance digitale, qui «sont chiffrées pour la transmission entre le lecteur et la carte», explique M. Delaforge. En outre, le système permet à la carte de vérifier, avant de transmettre des données, que le lecteur n'a pas été modifié (piraté) mais aussi au terminal d'en faire de même avec la carte.

C.B. avec AFP
_______________________________________________________________________________________________________

 

Lire aussi l'article :   auchan experimente le paiement biometrique 

Le Webmaster.   

________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 16:37
par actualitechretienne
Manif-AllianceVita6

 

COMMUNIQUE | “Un papa. Une maman. Tout simplement”

63 des 75 manifestations organisées cette semaine par Alliance VITA dans toute la France se sont déroulées aujourd’hui entre midi et 14h. (voir liste complète sur www.alliancevita.org).

Dans toutes les villes, des manifestants sont venus nombreux, habillés de façon différente, les hommes en noir et les femmes en blanc. La scénographie jouée au milieu de cette foule mettait en valeur l’éclosion et l’apprentissage d’un « jeune ailé », sur les ailes duquel figurait les inscriptions PAPA et MAMAN. Une façon pour VITA de souligner que tout être humain, issu d’un homme et d’une femme, a besoin de la complémentarité père-mère pour prendre son envol dans la vie.

Alliance VITA a pu mesurer la motivation et la détermination pacifique de nombreux Français venus rejoindre ses rassemblements. Au-delà du slogan facile « mariage pour tous », prôné par les partisans du projet de loi sur le mariage et l’adoption par deux personnes de même sexe, c’est l’enfant qu’Alliance VITA a voulu remettre au cœur du débat : « Est-il légitime de priver délibérément d’un père et d’une mère un enfant confié à l’adoption ? Ne doit-il pas, bien au contraire, bénéficier de la parité homme-femme dans le couple parental, plus essentielle qu’au sein du gouvernement ? » interroge Tugdual Derville, délégué général d’Alliance VITA. C’est en substance le message que les 63 porte-parole de ces rassemblement ont porté, le message que les Français sont majoritaires à soutenir (63% selon un récent sondage IFOP). Alliance VITA demande donc un grand débat national sur la famille et la filiation, certaine que si ce débat a vraiment lieu, le gouvernement renoncera à son projet d’effacer la parité homme-femme dans la famille.

Alliance VITA, qui a pu mesurer le dynamisme de la mobilisation sur le terrain, s’associera le moment venu aux initiatives de mobilisation nationale.

Source : Alliance VITA

Partager cet article

Repost0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 16:09

La Sainte cène, un repas saint

Résultat de recherche d'images pour "la sainte cène"

- Lorsque nous participons à la Sainte cène, nous devons en discerner la signification, non pas comme un repas ordinaire, une chose profane, mais une chose sainte, dans le sens de séparée, sacrée.

Les corinthiens ne discernaient pas le sens profond du repas du Seigneur et le prenaient d'une manière indigne; Peut-être dans le même esprit des fêtes profanes célébrées dans les temples paîens de la ville où l'on sacrifiait aux dieux et déesses dans de véritables orgies. ( 1Cor. 10/15 à 22).

-L'apôtre Paul rapelle son origine et son importance dans la vie de l'église.( 1 Cor. 11/26 à 34)

En quoi consiste la Sainte cène

Quand le Seigneur prit la première cène avec ses disciples, il le fit au cours di repas de la Pâque, comme déjà dit ( voir l'article précédent).

 Il y avait l'agneau rôti au feu, selon la loi de Moïse, les pains sans levain, symbole de pureté, des herbes amères, symbole de souffrance, et des coupes de vin.

 

La cène que nous célébrons se déroule dans un contexte différent, puisqu'il ne s'agit plus de la "Pâque" de la loi de Moïse, en souvenir de la délivrance d'Israël, mais de la commémoration du sacrifice de Jésus. Les premiers chrétiens prenaient la cène au cours des repas.

Concernant Jean 6.53/58, c'est bien évidemment spirituellement que l'on en juge. Nous prenons par la foi tout ce qui est de Christ. La Pâque se trouve remplacée par la Sainte cène. L'église, ni les juifs convertis ne pratique plus la Pâque. Christ notre Pâque (1 Cor. 5/7). 

La Pâque juive regardait le passé, tandis que la sainte cène relie le passé au futur: le pain rompu va figurer le corps rompu de Christ. Il ya deux coupes : la coupe de bénédiction, et la coupe de l'alliance, après le souper. Luc 22/14 à 20 :

 L'heure étant venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.   Il leur dit: J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir;  car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous;  car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu. Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi. Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.( Jérémie 31/31)- ( Hébreux.8/8 à 13).

Jésus institue là la nouvelle alliance, nouvelle alliance en son sang. Ceux qui entre dans cette nouvelle alliance, entre en communion avec le Seigneur. ( 1 Cor. 1/9)- ( 1 Cor.10/16).

La Sainte cène est donc bien la commémoration de la célébration du sacrifice de Jésus qui est la base de tout, mais aussi de la communion qui lie chaque enfant de Dieu entre eux, parce qu'ils sont dans la communion.

   

 

 

 

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 19:13

Première mention du pain et du vin

  Dans le livre de la Genèse au ch.14 et au verset 18 , nous voyons là une préfiguration de la Sainte  Cène.

                                                   Abraham et Melchisedek

                                                  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°° 

  L'heure étant venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.
 Il leur dit: J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir;
  car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu.
  Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous;
   car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu.
  Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi.
  Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.
( Luc ch. 22.14/22)  

 

Différents noms sont donnés à la Sainte Cène dans le Nouveau Testament

-La table du Seigneur:

Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, et la coupe des démons; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons.( 1 Cor.10/21).

-La fraction du pain:

Ils persévéraient dans l'enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières.( Actes. 2/42).

-Le repas du Seigneur: 

Lors donc que vous vous réunissez, ce n'est pas pour manger le repas du Seigneur; ( 1 Cor. 11/20).

 

Une institution Divine 

Paul a reçu par révélation ce qui concerne la Sainte Cène. 

Car, quand on se met à table, chacun commence par prendre son propre repas, et l'un a faim, tandis que l'autre est ivre.
N'avez-vous pas des maisons pour y manger et boire? Ou méprisez-vous l'Église de Dieu, et faites-vous honte à ceux qui n'ont rien? Que vous dirai-je? Vous louerai-je? En cela je ne vous loue point.
Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain,
et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi.
 De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.
Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne. (1 Cor.11/23à26).

Instituée par le Seigneur Jésus-Christ lui-même avant qu'il soit livré aux souffrances de sa passion et de sa mort. Jésus prit des dispositions pour manger la Pâque avec ses disciples.

Le premier jour des pains sans levain, les disciples s'adressèrent à Jésus, pour lui dire: Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque?
Il répondit: Allez à la ville chez un tel, et vous lui direz: Le maître dit: Mon temps est proche; je ferai chez toi la Pâque avec mes disciples.
Les disciples firent ce que Jésus leur avait ordonné, et ils préparèrent la Pâque. ( Mt.26/ 17 à 19).

                                                           °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 L'heure étant venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui. Il leur dit: J'ai désiré vivement manger cette Pâque avec vous, avant de souffrir;  car, je vous le dis, je ne la mangerai plus, jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. Et, ayant pris une coupe et rendu grâces, il dit: Prenez cette coupe, et distribuez-la entre vous; car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du fruit de la vigne, jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu. Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi. Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.  ( Luc. 22 /15 à 20)

Jésus a voulu instituer la Sainte Cène pendant qu'ils mangeaint le repas de le Pâque juive ( commémoration de la délivrance du peuple d'Israël de l'esclavage des égyptiens).

                Similitudes entre la "Pâque d'Israël" et Christ notre Pâque 

-Repas de célébration en mémoire d'un évènement.                                                                                                                       

- Signe très fort rappelant un salut, une délivrance, au moyen d'un agneau.

- Les deux parlent d'un passage : "La Pâque" signifie passer par dessus, passer outre, épargner. 

 

                 Les deux parlent de la valeur du sang offert en sacrifice

-Le sang de l'agneau de la Pâque d'Israël: (EX. 12/13).        

-Le sang de Jésus, l'Agneau de Dieu : ( Rom. 3/25)- (Eph. 1/7.)

 

           Les deux repas sont ordonnés à deux peuples formés par Dieu 

- Israël, pour l'ancienne alliance ( rappel aux Israélites de la sortie de l'esclavage d'Egypte vers le pays de la promesse).

- Le second rappelle aux enfants de Dieu, le passage des ténèbres à la lumière, de la puissance de Satan à Dieu..( Actes 26/18) 

     

                                                            °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

   

   

     .    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 19:00

Article paru dans LE MONDE du 12.10.2012

Par Stéphanie Le Bars

 

Le pape Benoît XVI salue la foule rassemblée place Saint-Pierre, à Rome, le 11 octobre 2012, pour le 50e anniversaire du concile Vatican II.

Suivre le concile Vatican II "à la lettre" pour permettre à l'Eglise catholique de faire face à une situation jugée critique au sein même de l'institution : tel est le message délivré, jeudi 11 octobre, par le pape Benoît XVI, au cours d'une cérémonie solennelle, place Saint-Pierre, pour marquer le cinquantième anniversaire du concile Vatican II (1962-1965) et le lancement d'une "Année de la foi", la première depuis quarante-cinq ans.

Devant des centaines d'évêques – dont 70 qui avaient participé au concile – et des milliers de fidèles, le pape a souhaité que les catholiques "reviennent pour ainsi dire à la lettre du concile" et qu'ils s'inspirent de leur "expression lumineuse". Pour couper court aux critiques des progressistes, qui jugent que l'Eglise n'est pas allée assez loin dans l'interprétation du concile, et des traditionalistes, qui estiment qu'elle y a dilué son message, le pape a jugé que "la référence aux documents du concile protège des excès ou d'une nostalgie anachronique ou de courses en avant".

 

"DÉSERTIFICATION SPIRITUELLE"

Une manière de conforter un événement censé répondre "à la fatigue" que connaissait, selon Benoît XVI, le christianisme dans les années 1960, et alors que la place de l'Eglise catholique s'est encore affaiblie. "Les dernières décennies ont connu une désertification spirituelle. Ce que pouvait signifier une vie, un monde sans Dieu, au temps du concile, on pouvait déjà le percevoir à travers certaines pages tragiques de l'histoire, mais aujourd'hui nous le voyons malheureusement tous les jours autour de nous. C'est le vide qui s'est propagé", a estimé le pape.

Un constat alarmiste partagé depuis quatre jours par 260 évêques, réunis jusqu'au 28 octobre à Rome dans le cadre du synode sur la "nouvelle évangélisation" pour apporter des réponses au "tsunami de la sécularisation". Le discours pessimiste du président du conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, Rino Fisichella, a donné le ton : "Nous apparaissons fatigués, incapables de proposer l'Evangile, faibles dans notre conviction de la Vérité qui sauve, nous avons perdu la crédibilité. Nos communautés, répétant des formules obsolètes, ne communiquent pas la joie. La nostalgie pour les temps passés ou l'utopie des rêves ne servent pas", a-t-il expliqué, plaidant pour "une analyse lucide".

Ce à quoi se sont employés les évêques. Un archevêque philippin a dénoncé "l'arrogance" de certains prélats et prôné le retour à "l'humilité" des chrétiens. Un évêque d'Amérique centrale a estimé qu'"un des obstacles à la nouvelle évangélisation est le clergé : perte d'enthousiasme pastoral, diminution de l'impulsion missionnaire". Le président des conférences épiscopales d'Afrique a pointé "les difficultés des évangélisateurs face au fondamentalisme [musulman]", tandis que d'autres évoquaient "les chrétiens massacrés, victimes de discrimination" et "la concurrence des sectes pentecôtistes". L'archevêque de Nouvelle-Zélande a dénoncé "le laïcisme agressif" des sociétés occidentales.

________________________________________________________________________________________________________

En surlignage, ce qui me paraît important de relever. Nos églises évangéliques, quelles que soient leurs dénominations,"Pentecôtistes", etc., nées de la réformation, composées de chrétiens nés de nouveau, ne sont-elles pas elles-mêmes confrontées à cette fatigue que reconnaît le président Fisichella concernant l'église Catholique Romaine ? Contrairement à cette dernière, nous, nous proclamons la Vérité avec force conviction, amour et joie,qui nous viennent de Dieu, mais prenons garde à l'orgueil qui guettent nos églises et chacun de nous. Apprenons l'humilité, et ne soyons pas arrogants comme l'a constaté cet achevêque philipin chez certains prélats. Il faut espérer seulement, que ces constats amènent ceux qui les font, et bien d'autres encore, à réellement naître de nouveau. (Jean 3 :1-21).   

 Le Webmaster.          

_____________________________________________________________________________



 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 05:20
Martine Gozlan - Marianne

Depuis des années, des prisonniers juifs sont agressés. Des affaires souvent étouffées.


GIOS/LE PARISIEN/SIPA
GIOS/LE PARISIEN/SIPA


La violence antisémite se déchaîne aussi derrière les murs des prisons. A la centrale pénitentiaire de Liancourt, dans l'Oise, un groupe d'une trentaine de jeunes détenus musulmans s'est acharné en août dernier sur deux détenus juifs pendant la promenade. Le premier, jeté au sol, roué de coups, tabassé, avait déjà été la cible de violences et d'insultes déclenchées par une origine que cet homme pratiquant, membre du mouvement piétiste Loubavitch, ne cachait pas. Le second, arrivé en juillet à Liancourt, a tenté de se porter au secours de son coreligionnaire. Ce fut pire. Les surveillants, dépassés, ont tardé à venir pendant l'accès de rage du groupe de lyncheurs.

La première victime a enfin été transportée à l'hôpital de Créteil. Le second a raconté les faits à son épouse, qui, affolée, a pris contact avec l'administration pénitentiaire, la Licra, le Consistoire dont dépend l'aumônerie israélite des prisons, et le grand rabbin de France, Gilles Bernheim. «Mon mari vit dans la peur, il a 54 ans et les agresseurs, 25 ans, aidez-moi !» conclut sa lettre SOS. L'enquête interne diligentée dans la centrale a conclu qu'il s'agissait d'actes antisémites avérés.

Pour assurer leur protection, les victimes ont été transférées à la mi-septembre à Fleury-Mérogis. Un nouveau transfert est prévu dans une prison «à la population plus mixte», selon les termes d'un proche de l'enquête. La commission disciplinaire devant laquelle sont traduits les agresseurs a fort à faire : il ne s'agit pas de deux ou trois personnes mais de tout un groupe fanatisé qui, selon les témoins, impose sa loi dans la centrale. Cette affaire n'est remontée à la surface qu'en raison de la détermination d'une épouse. En réalité, depuis plusieurs années, dans toutes les prisons, les détenus juifs, par peur des codétenus musulmans, ne mentionnent plus leur appartenance religieuse quand l'administration leur demande leurs souhaits en matière de culte.

Partager cet article

Repost0