Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

MONTRESORSONORE

">

ANNONCES

 

 

     

 


 

 

             

        

                          

                  

 

 

 
17 juin 2017 6 17 /06 /juin /2017 14:58

 

Brother Yun, Liu Zhenying de son nom de naissance, est chinois. Il découvre Jésus à 16 ans et recevra très jeune un appel puissant pour devenir un témoin de Christ. Mais dans la Chine communiste, répandre l’Évangile est synonyme de persécutions. Brother Yun connaitra la prison, la torture et bien des miracles dans sa vie. Depuis plusieurs décennies, son ministère impacte des milliers de vies. Brother Yun sera présent à l’évènement Awakening Europe à Prague cet été. Brother Yun a accepté de répondre aux questions de la rédaction d’Info Chrétienne, et nous le remercions d’avoir partagé avec nous quelques éléments de sa riche et inspirante vie, qui nous donne envie d’aller l’écouter à Prague !

  • Peux-tu nous raconter ta rencontre avec Jésus ?

Elle entendit une voix lui dire que Jésus l’aimait

En 1974, mon père est tombé malade, un cancer du poumon. Ma mère, qui avait été chrétienne pendant plusieurs années, avait connu un refroidissement spirituel, suite à l’expulsion des missionnaires occidentaux au moment de la révolution culturelle. Elle était profondément désespérée par l’état de mon père car s’il était mort, la famille aurait connu de grandes difficultés. Ma mère pensait au suicide. Un soir, alors qu’elle était allongée sur le lit, elle entendit une voix lui dire que Jésus l’aimait. En larmes, elle se repentit, dédia de nouveau sa vie à Dieu et rassembla toute la famille dans le but de prier pour mon père. Le lendemain matin, l’état de mon père s’était amélioré. C’est ainsi que toute la famille a cru en Dieu, moi y compris.

  • Quel a été le déclic qui a marqué le début de ton ministère ?

J’ai obéi à l’appel de Dieu. Une fois j’ai fait un rêve à 4h du matin. Dans ce rêve, Dieu me demandait d’être son témoin à l’ouest et au sud. Dans ce même rêve, j’ai vu un jeune homme du sud se diriger vers ma maison. Dès l’aube, j’ai informé ma mère de la visite du jeune homme en lui demandant de dire au jeune homme d’attendre mon retour. Je me suis ensuite dirigé vers un village dans l’ouest dont je n’avais jamais entendu parler. Les villageois priaient pour que je vienne leur rendre visite quand ils avaient appris que j’avais obtenu une Bible, suite à la prière.

J’ai récité les douze premiers chapitres du livre des Actes

Lorsqu’il était temps pour moi de partir, les villageois ne voulaient pas que je m’en aille. Alors je suis resté encore un peu et j’ai récité les douze premiers chapitres du livre des Actes. Ils n’ont pas objecté à mon départ après cela. Le chemin de retour pouvait prendre deux heures à pieds. J’ai donc décidé de courir pour aller plus vite, afin de ne pas trop faire attendre le jeune homme du sud. Mais soudainement, je me suis retrouvé à l’entrée de mon village. Ce qui devait prendre quelques heures n’a pris que quelques instants. On aurait dit que Dieu m’avait transporté de manière surnaturelle jusqu’à mon village.

  • La vie est parfois soumise aux épreuves. Serais-tu d’accord d’en partager une avec nous, et surtout de nous faire découvrir de quelle manière tu l’as surmontée avec la grâce de Dieu ?

Les persécutions et les miracles dans ma vie. Les policiers m’ont arrêté plusieurs fois, et on m’a emprisonné à trois reprises pour avoir partagé l’Évangile dans la Chine communiste.

 

 

On m’a emprisonné à trois reprises pour avoir partagé l’Évangile dans la Chine communiste

Lors de ma première arrestation, je n’avais que 17 ans. À cette époque, je prêchais dans une assemblée loin de mon domicile. On m’a enfermé dans une cellule glaciale. Il n’y avait aucun système de chauffage et les policiers avaient jeté mon manteau dans la neige. J’ai commencé à chanter le Psaume 150 à haute voix. Plus je chantais, plus j’étais comblé de joie. Peu à peu j’ai regagné la sensation de mes mains et de mes pieds, et je n’étais plus sensible au froid.

On m’a battu et torturé avec des matraques électriques

Durant ma première incarcération à Nanyang, j’ai eu le sentiment que le Seigneur voulait que je jeûne (sans rien boire ni manger) jusqu’à ce que je puisse revoir ma famille. Ce jeûne a duré 74 jours, chose qui est humainement impossible mais rendue possible car j’ai choisi d’obéir au Seigneur. Lorsque j’étais entre les mains des forces de l’ordre, on m’a battu et torturé avec des matraques électriques à plusieurs reprises. Ils m’ont aussi donné des coups de pieds et ont enfoncé des aiguilles sous mes ongles.

Une fois, on m’a fait défiler dans les rues pendant une demi-journée, une croix rouge attachée à mon dos. La nuit tombée, on m’a enfermé dans une grande salle d’interrogatoire. On m’avait enlevé la croix mais mes mains étaient toujours attachées. Tout à coup, la corde qui avait servi à attacher mes mains s’est rompue d’elle-même. Je suis immédiatement sorti de la salle d’interrogatoire et j’ai marché dans la cour au milieu des visiteurs, sans que personne ne m’interpelle. On aurait dit que Dieu les avait aveuglés car personne ne m’a reconnu.

La porte d’entrée étant fermée, le seul moyen de m’échapper était de grimper un mur en béton faisant 2,5 mètres. En grimpant, je me suis aperçu qu’il y avait un grand réservoir de 3 mètres de large de l’autre côté du mur. Tout à coup, j’ai senti qu’on me soulevait et j’ai été projeté plus bas. Ça a été si intense que je n’ai pas atterri dans le réservoir.

J’étais comme invisible devant ces gardiens

Ma troisième incarcération a été une période très sombre de ma vie car les gardiens de cette prison à sécurité maximale étaient déterminés à empêcher une tentative d’évasion. Ils m’ont frappé dans les jambes pour me rendre infirme définitivement. On me frappait tous les jours malgré mon infirmité. Un jour Dieu m’a demandé de m’évader. Cette instruction m’a été confirmée par un frère en Christ. Le 5 mai 1997, je suis miraculeusement passé devant des douzaines de gardiens, et je suis sorti de cette prison de haute sécurité. J’étais comme invisible devant ces gardiens. Je n’ai pas tout de suite réalisé que le Seigneur avait guéri mes jambes.

Malgré toutes les expériences horribles et douloureuses auxquelles j’ai été confrontées, la Parole du Seigneur a toujours fait surface, m’a encouragé et a renforcé ma foi.

  • Quelle est la plus grande leçon que tu as apprise au travers de ton ministère ?

Être obéissant à la Parole de Dieu.

Obéir à l’appel de Dieu.

Le désir et la soif de prêcher l’Évangile du salut et d’amener des personnes à la rencontre du Seigneur Jésus.

  • Et si c’était à refaire ! Que changerais-tu ?

Je ferais la même chose. Mais je passerais plus de temps avec mon épouse et ma famille.

  • Quelle(s) est (sont) la (les) personne(s) qui a (ont) eu un rôle majeur tout au long de ton parcours ?

Plusieurs héros de Dieu anonymes en Chine et dans le monde.

  • As-tu des modèles, des mentors, des personnes qui te poussent à aller de l’avant et à devenir meilleur ?

Hundson Tayler, Reinhard Bonnke, Mother Teresa, Waldemar Sardaczuk, et plusieurs hommes et femmes de Dieu en Chine et dans le monde.

  • Quel est le personnage biblique qui est une source d’inspiration pour toi ? Et pourquoi ?

David, Paul et Pierre

  • Quel conseil pourrais-tu donner à celles et ceux qui souhaitent se lancer dans la même voie que toi ?

Obéir à l’appel de Dieu.

Avoir la soif d’entendre la voix de Dieu.

  • Comment perçois-tu tes prochaines années dans le ministère ? Quel est le ou quels sont les projets qui te tiennent à cœur ?

J’ai créé le mouvement « Back to Jerusalem », et envoyé des missionnaires de Chine afin qu’ils partagent l’Évangile dans les pays non atteints. À l’heure actuelle nous avons des centaines de missionnaires anonymes de Chine dans les nations entre la Chine et Jérusalem.

  • L’actualité est souvent troublée et triste. Chrétiens persécutés, société à la dérive, catastrophes naturelles, changements éthiques majeurs… Quelle est ta position face à ces événements ? Es-tu plutôt engagé, veilleur attentif, lanceur d’alerte, intercesseur ?…

J’ai prêché à plus de 200 nations et ma vie ainsi que mon ministère ont influencé la vie de plusieurs personnes. Je soutiens des centaines de chrétiens persécutés ainsi que leurs familles en Chine et ailleurs. Des milliers de personnes se sont convertis grâce à mon ministère.

Brother Yun, merci de nous avoir consacré du temps et d’avoir partagé ton extraordinaire parcours. Ton histoire et ton ministère sont de puissants exemples de ce que Dieu veut faire dans nos vies et dans la vie des chrétiens persécutés. Que Dieu te bénisse !

La rédaction

Info Chrétienne est partenaire de l’évènement Awakening Europe

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 19:16

Jacob McKelvy était un leader de l’église de Lucifer. Durant 20 ans, il a pratiqué avec zèle cette forme de satanisme. Le 30 octobre 2015, il a même co-fondé la plus grande église de Lucifer du monde à Houston. Mais Dieu avait d’autres projets pour Jacob, et l’amour manifesté par un pasteur de Houston va le conduire à Jésus.

 

acob est né et a été élevé dans une famille de mormons. Son enfance sera marqué par un drame. Sa petite soeur est décédée après avoir été mordue par un serpent, et cela constituera un tournant dans sa vie. “Puisqu’il avait pris ma jeune soeur j’allais aller du côté obscur”. D’après Jacob, c’est le désespoir et l’impuissance qui l’ont conduit au luciférianisme. Cette forme de satanisme est selon lui une quête de pouvoir, où l’on devient son propre dieu.

Et son parcours au sein de l’église de Lucifer le conduira à co-fonder la plus grande église de Lucifer du monde à Houston. Cet évènement avait alors eu un retentissement mondial. Plus localement, à Houston, de nombreuses manifestations avaient eu lieu. Les chrétiens protestaient dans les rues, parfois avec violence.

Dans ce contexte exceptionnel, le pasteur Robert Hogan avait marqué une différence en encourageant sa congrégation à manifester l’amour de Jésus et à prier. Pour lui Dieu ne hait pas le pécheur, il l’aime profondément. C’est le péché qu’il condamne. Un dimanche, il déclara dans son église :

“Je ne suis pas là pour manifester. Si vous voulez manifester, faites le à genoux.  Si vous voulez manifester, faites le dans la louange, car si le Saint-Esprit agit dans cette maison, nous n’avons pas de souci à nous faire pour ce qu’il se passe dans l’autre maison.”

En 2016, un jour où Jacob passe en voiture devant l’église de Robert, il est physiquement poussé à y entrer.  Il ressent quelque chose dans sa tête, une sensation de brûlure. Il rentre dans l’église. Ce jour là, le pasteur n’est pas là, mais les deux hommes ont pu s’entretenir pendant 2 heures au téléphone. Le 11 août 2016, lors de leur première rencontre, Jacob donnera sa vie à Jésus. Il déclare à CBN :

“Le pouvoir, la paix et la plénitude que je ressens aujourd’hui sont bien meilleurs que tout ce que j’ai connu avant. Et à tous ceux qui nous regardent, et je suis sûr que des gens de mon passé regarderont. Je me trompais, je me trompais profondément.”

En Février 2017, Jacob et son épouse, qui s’est également convertie, ont renouvelé leurs voeux de mariage à l’église et ont proclamé Jésus comme leur sauveur.

“Michelle, nous étions autrefois couverts par l’obscurité et liés l’un à l’autre dans une alliance luciférienne. Nous étions mariés dans l’ombre de l’influence de l’adversaire et ne connaissions pas l’amour en dehors de cela. Aujourd’hui, je réprimande, dénonce et brise l’alliance satanique par le sang de Jésus. Et je crée une nouvelle alliance avec notre père céleste par le sang de Jésus-Christ le messie, qui nous a rachetés de nos transgressions passées. C’est ma joie de pouvoir marcher avec toi, unis comme un seul par la grâce de Dieu. Hier est mort et disparu, mais demain sera bénédiction, lumière et joie.”

Aujourd’hui, Jacob veut partager son histoire.

“Je suis là pour partager mon histoire qui n’est pas uniquement mon histoire, c’est aussi le témoignage de la volonté de Dieu et de l’amour de Dieu… Aussi éloigné de Dieu puisses-tu être, il y a un chemin vers la maison.”

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 17:24

cartearticle

Dans le monde entier, les drogues continuent de faire des ravages parmi les jeunes et dans les familles. L’histoire de rédemption et de restauration de Dejah Hall est un témoignage puissant de ce que Dieu peut faire dans les circonstances les plus désespérées.

Dejah Hall a touché le fond très jeune. Dès la fin de l’adolescence, elle a recours aux drogues synthétiques et connaît un engrenage qui la conduit malgré elle vers l’addiction et la dégradation. Très vite, c’est l’escalade. Crystal Meth, cocaïne, héroïne… À 22 ans, elle n’est plus que l’ombre d’elle-même quand elle se rend chez son grand-père.

« J’étais un monstre dans tous les sens du terme. »

C’est une simple conversation à coeur ouvert avec son grand-père qui va marquer un point de rupture dans sa vie. Alors qu’ils sont assis tous les deux, le vieil homme en fauteuil roulant lui ouvre simplement son coeur.

« Tu me fais du mal Dejah… »

La jeune femme se souvient alors avoir regardé ce qu’elle était devenue, et s’être trouvée « dégoûtante ». Elle fait la promesse à son grand-père d’essayer d’aller mieux. Quelques heures après, la police l’arrêtera et elle sera mise en détention. C’est là qu’elle rencontrera Jésus, et que sa vie sera changée à jamais.

L’histoire de Dejah a fait le tour de bien des médias qui ont parfois tendance à occulter le rôle de Dieu dans sa restauration. Mais Dejah, témoigne sur les réseaux sociaux pour rétablir la vérité et rendre honneur à Jésus.

« Soyons clair, je ne serais pas là sans l’amour et le soutien de mon sauveur et Seigneur, Jésus-Christ. »

Le 6 décembre dernier, elle fêtait ses 4 ans de sobriété sur le groupe Facebook, Sobriety Birthdays et déclarait :

« Avec l’aide de Dieu, j’ai achevé ma licence, et j’espère un jour servir dans les prisons. J’ai un beau bébé de 18 mois et tous les jours, je remercie Dieu de ne pas être là où j’étais autrefois. » #Sobriety is #Possible 06-12-2016

La rédaction

© Info Chrétienne

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 17:39
Youtube censure la vidéo d’un musulman dénonçant l’antisémitisme et promouvant la paix

La vidéo de la chaîne Prager U censurée par Google et YouTube, est intitulée « Born to hate jews », « Né pour haïr les juifs ». Pourtant, loin de relayer des propos haineux, le musulman Kasim Hafeez, y raconte de quelle manière il a cheminé de la haine des juifs inculqué depuis sa jeunesse, à la découverte d’Israël.

Le cœur du message de Kasim est sa découverte d’Israël, un pays bien différent de ce qui lui avait été enseigné par sa famille et son université. Il n’a pas découvert un pays oppresseur et meurtrier. Les histoires perpétuées par sa famille d’origine pakistanaise, ayant immigré en Angleterre ont finalement été un instrument pour faire de lui un ami des juifs, d’ennemi qu’il était autrefois.

« Cherchez la vérité par vous-même. Si la vérité a pu me changer. Elle vous changera aussi. »

Sa famille musulmane n’est pourtant pas « radicalisée », mais Kasim explique comment les imams enseignent désormais qu’avant d’être occidentaux, anglais, « nous sommes musulmans ». Et « derrière l’occident se cache l’ennemi juif ». À l’Université, ses positions se durcissent et sa haine des occidentaux et du peuple juif grandit, au point qu’il envisage de rejoindre le Pakistan pour se former au Djihad.

Mais un livre trouvé dans une librairie va mettre un terme à ce projet et provoquer un virage dans les conceptions de Kasim. « The case of Israel » d’Alan Dershowitz présente l’histoire de l’État d’Israël et les relations entre Israël et Palestine. Furieux Kasim décide de lire chaque ligne de cet ouvrage pour comprendre, « Comment cet homme peut défendre l’indéfendable », et prouver qu’il a tort.

C’est en poursuivant cet objectif qu’il se rend en Israël. Il y découvre que juifs, chrétiens et musulmans vivent et coexistent ensemble dans l’acceptation et non dans la haine. Il découvre une démocratie moderne et change complètement de vision sur le peuple juif et l’État d’Israël.

Loin d’un message de haine, c’est donc plutôt un message de réconciliation qu’a voulu véhiculer Kasim Hafeez au travers de sa vidéo. En réaction à la suppression de la vidéo sur Youtube et au déréférencement sur Google, Kasim a déclaré :

« Il est inquiétant qu’une vidéo où j’explique que je ne déteste plus les juifs soit interprétée comme un discours de haine. George Orwell rougirait. »

Kasim se définit lui-même ainsi sur sa page Twitter :

« J’ai grandi dans la haine d’Israël, après avoir visité le pays, j’ai compris que je me trompais. Je suis désormais fier de dire que je suis un musulman sioniste. ‘Tu ne peux pas être les 2 ?’ Je m’en occupe. »

Si la vidéo véhicule un message peu habituel et peut-être pas « politiquement correct ».Il ne semble toutefois pas qu’elle représente une quelconque incitation à la haine. Cette censure soulève une nouvelle fois la question de la liberté d’expression au cœur de notre société.

Découvrez la vidéo incriminée diffusée sur Facebook

La rédaction

Source : The Blaze

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 18:35
Alcoolique, toxicomane, lesbienne, fatiguée de la vie jusqu’à cette rencontre qui a bouleversé sa vie

Melissa Fryrear a été abusée sexuellement dans son enfance par un homme qui n’était pas de sa famille. Depuis ce jour, elle s’est forgée la conviction qu’être une fille est une mauvaise chose et qu’être une femme, n’apporte que de la souffrance.

Àl’âge de seize ans, Melissa s’engage dans une relation lesbienne. Elle abuse quotidiennement de l’alcool, consomme des drogues le week-end. Sa santé se dégrade et sa vie est devenue ingérable. Dans son désespoir, il lui est arrivé de penser chercher de l’aide dans une église, mais elle est hésitante, convaincue que les chrétiens haïssent les lesbiennes et les gays.

Mais un homme chrétien va lui faire changer cette manière de voir les choses. Son patron l’a traité avec grâce, bonté, respect et lui a accordé beaucoup de temps et de soin. La vie de Mélissa a finalement commencé à changer quand elle a demandé à sa partenaire de bien vouloir se rendre à l’église avec elle.

A l’église, Mélissa rencontre Doris et LJ. Ils prennent du temps pour étudier la Bible avec elle, et lui faire découvrir l’amour inconditionnel de Dieu. Un jour, alors qu’elle est seule dans sa chambre, Mélissa fait cette prière :

« Jésus, veux-tu venir vivre en moi et être le sauveur de mon âme et Seigneur de ma vie. »

Et là, Melissa dit que Dieu a placé une semence dans sa vie qui a commencé à grandir plus encore qu’elle n’aurait pu l’imaginer. L’amie de Melissa s’est également convertie. Elle ont vécu ensemble quelques mois et se sont finalement séparées. Peu à peu, l’identité de Melissa en tant que femme s’est restaurée et elle a commencé à envisager une relation hétérosexuelle.

« Avec mon identité féminine plus sûre et bien ancrée, j’ai regardé à côté, et j’ai ouvert mon cœur pour le sexe opposé. Grrrr ! Maintenant, si vous pensez que la puberté est difficile à l’adolescence, vous devriez l’essayer à la trentaine !! »

La rédaction

Source : Daughters of Grace

© Info Chrétienne 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 17:27
Une star du New-Age et de l’occultisme rencontre Jésus et vit une extraordinaire délivrance

L’auteur New Age Steven Bancarz, qui a amassé une fortune avec son site web dédié au spiritisme, est devenu chrétien né de nouveau en septembre 2015 et a décidé de dénoncer la tromperie du spiritisme.

Le jeune canadien originaire de l’Ontario a été élevé dans une famille chrétienne. En un temps très court, il a pourtant été séduit et s’est ancré dans les pratiques occultes alors qu’il était au lycée. Le premier contact de Steven avec l’occultisme s’est fait par le biais d’un documentaire d’History Channel sur les aliens. Ils y étaient décrits comme des dieux venus visiter les hommes pendant l’Antiquité. Il a alors commencé à étudier sur le sujet des aliens de manière obsessionnelle, slalomant entre sciences et spiritualités occultes. Pour Steven, cette approche scientifique de la spiritualité était unique et particulièrement convaincante. Il étudie et pratique le voyage astral, le mysticisme, le spiritisme…

40 000 $ de revenu mensuel

Après 4 ou 5 ans de recherche personnelle, le jeune passionné crée une page Facebook sur la spiritualité New Age en 2012. Son travail attire de nombreux lecteurs. Poussé par des amis, il crée un site web sur le mysticisme et la métaphysique en 2014, qui connaît un succès fulgurant avec plusieurs centaines de milliers de visites quotidiennes, et lui donne rapidement un confort matériel. A 22 ans, Steven gère un site qui génère 40 000 $ de revenus publicitaires mensuels. Voiture de sport, maison, hygiène de vie parfaite…  Tout lui réussit.

Mais pendant tout ce cheminement, Steven essaie également de comprendre où est Dieu dans ce puzzle et où est Jésus. Il pense que Dieu est peut-être l’énergie de l’univers. Il passe des heures à regarder sur Youtube les débats entre les philosophes chrétiens.

Il ressent un vide intense et profond

Malgré son jeune âge, Steven a tout pour être comblé, richesses, biens, travail à la maison mais au fond de son être, il ressent un vide intense et profond. C’est à ce moment là, qu’il décide d’explorer, et se laisse la possibilité de découvrir qui est vraiment Jésus. Il commence à lire l’Évangile tout en continuant à gagner beaucoup d’argent avec le spiritisme, jusqu’au jour où il fait une expérience extraordinaire avec Jésus.

« Je me sentais toujours perdu à l’intérieur… Jusqu’au jour où j’ai été brisé devant lui. Une nuit, alors que j’étais sur mon site dans ma stupide maison, je suis tombé face contre terre devant lui, pleurant comme un bébé… »

C’est à partir de là qu’il a vu ses peurs reculer. Il dit avoir senti quelque chose de pur et de sain se propager autour de lui.

« C’était quelque chose de personnel… Et j’ai su à ce moment que j’étais en présence de Jésus. La qualité de ce qui m’entourait était différente. Comme si le vent était infusé par son Esprit… Il me montrait qui il était… »

Steven réalise alors que Jésus n’est pas une chose mystique mais qu’il est le fils de Dieu, que la nature est le reflet de sa gloire et qu’il en est le témoin. Après cette expérience, il a immédiatement stoppé toutes les addictions qui le liaient, drogue, alcool, pornographie.

« Pour la première fois de ma vie, j’ai eu le sentiment de vivre droitement et de vivre une vie dédiée à Dieu. »

Il a également stoppé tous ses engagements sur le site web, brûlé ses livres New Age et occultes, vendu sa maison et sa voiture de sport. Steven a ensuite ressenti un irrépressible besoin de lire la Bible et de l’étudier. Il a créé un blog d’apologétique où il dénonce les errements et les dangers du New Age et de l’occultisme.

Il conclut son témoignage ainsi :

« Dieu n’est pas une énergie, Dieu n’est pas une force impersonnelle… Dieu est une personne qui t’aime, te voit, a un plan et un chemin pour toi. »

« Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Vous m’invoquerez, et vous partirez; vous me prierez, et je vous exaucerai. Vous me chercherez, et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre coeur. Je me laisserai trouver par vous, dit l’Eternel, et je ramènerai vos captifs; je vous rassemblerai de toutes les nations et de tous les lieux où je vous ai chassés, dit l’Eternel, et je vous ramènerai dans le lieu d’où je vous ai fait aller en captivité. »
Jérémie 29:11-14

La rédaction

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 12:11
Lors d’un entretien avec John Fuller pour le site Focus on the Family, Rosaria Champagne Butterfield, professeur d’Université, partage son puissant témoignage de conversion à Jésus-Christ, après avoir vécu en tant que lesbienne fermement opposée au christianisme et à la Bible.

Lors d’un entretien avec John Fuller pour le site Focus on the Family, Rosaria Champagne Butterfield, professeur d’Université, partage son puissant témoignage de conversion à Jésus-Christ, après avoir vécu en tant que lesbienne fermement opposée au christianisme et à la Bible.

Lors d’un entretien avec John Fuller pour le site Focus on the Family, Rosaria Champagne Butterfield, professeur d’Université, partage son puissant témoignage de conversion à Jésus-Christ, après avoir vécu en tant que lesbienne fermement opposée au christianisme et à la Bible.

Elevée dans une famille catholique, Rosaria est une adolescente hétérosexuelle, qui aime avoir des petits amis attentionnés qui la « sorte de sa maison ». Mais rapidement, dès l’âge de 20 ans, elle découvre que ce sont les relations avec d’autres femmes qui sont les plus profondes pour elle. Cette particularité a grandi dans sa vie et à 28 ans Rosaria commence à entretenir des relations lesbiennes. Il ne s’agissait pas d’une révolution pour elle, mais d’une suite normale aux sentiments qu’elle éprouvait pour les femmes.

Après ses brillantes études Rosaria est devenue professeur de littérature anglaise et de sociologie des femmes à l’Université de Syracuse. Disciple de Freud, Marx et Darwin, elle est doucement devenue ce qu’elle décrit elle-même comme un prof d’Université homo-sexuelle de gauche, activiste, fermement opposée à la foi chrétienne, et aux enseignements chrétiens associés à la politique prônée par les Républicains.

Dans ses enseignements, Rosaria s’attache fermement à « interpréter le monde à travers de la lunette du féminisme ».

« Je ne croyais en aucune sorte d’autorité surnaturelle. Je pensais que c’était absurde et anti-intellectuel. Et le nom de Jésus, que j’avais prié dans mon enfance, qui était sur mon dos à l’Université, me rendait vraiment en colère quand je suis devenue professeur d’Université. »

Ce qui la mettait le plus en colère était l’influence de la foi chrétienne sur la vie des gens.

« Pourquoi les règles chrétiennes devraient peser sur ma vie et me rendre anathème ? Ça ne faisait pas sens pour moi. »

Dans son engagement en faveur de la communauté gay et lesbienne, Rosaria rencontre beaucoup d’hostilité de la part des chrétiens, qui la déclare, entre autres qualificatifs, de « pècheresse qui ira en enfer ».

« Je n’aimais pas les gens qui parlaient d’un lifestyle gay. Je n’avais pas un lifestyle. J’avais une vie. Je n’avais pas un agenda gay. »

Durant la fin des années 90, alors que le groupe chrétien, Promise Keepers, fermement opposé à l’homo-sexualité, se rendait en ville, Rosaria décida d’écrire un article exprimant ses positions vis-à-vis de la foi chrétienne, et dénonçant ses résonances négatives dans la vie des incroyants. L’article a connu un tel impact qu’il a été l’objet de nombreuses réponses par courrier. Rosaria les classa en 2 catégories, les messages de soutien d’un côté et les messages de haine de l’autre.

Parmi tous les messages, l’un deux ne pouvait être classé, il ne rentrait dans aucune des catégories. Le courrier venait du Pasteur Ken Smith, pasteur de l’église presbytérienne réformée de Syracuse.

« Sa lettre était intéressante. Il voulait m’aider. Il voulait m’aider à comprendre la foi chrétienne. »

Ne lisant ni l’hébreu, ni le grec, la proposition de ce pasteur devenait une formidable opportunité. Elle considérait le pasteur comme un sujet d’étude disponible pour apporter des arguments à sa lutte contre le christianisme, et à la rédaction de son prochain livre.

Le pasteur et son épouse l’invitèrent chez eux et l’accueillirent avec bienveillance, acceptant d’aborder avec elle tous les sujets désirés, de la politique à la sexualité.

« Je pensais que je dirigeais les échanges. Je ne réalisais pas qu’il y avait un Dieu saint, qui avant la fondation du monde, savait dans sa providence ce qu’il se passerait entre Ken et moi. »

Ken et Floy continuèrent d’accompagner Rosaria dans sa quête qui la conduisit à lire la Bible entièrement plusieurs fois.

« Ils ne m’ont jamais tourné le dos et ont continué à me supporter, et je pouvais voir le fruit de cela dans ma vie. »

Rosaria était toutefois très active dans la communauté LGBT, et toute sa vie s’organisait autour d’elle. Tout le monde savait qu’elle étudiait la Bible pour l’utiliser comme argument pour son livre pro-LGBT. Une amie transgenre lui déclara dans un des diners auquel elle participait :

« J’ai besoin de te dire quelque chose. Le fait que tu lises la Bible t’a changée. Qu’est-ce qu’il se passe ? »

Elle répondit :

« Et si c’était vrai ? Et si Jésus était vraiment ressuscité ? Et si nous nous trompions ? »

Son amie transgenre emplie d’émotion lui dit alors :

« J’ai été pasteur pendant 15 ans. J’ai prié le Seigneur pour qu’il me change, mais il ne l’a pas fait. Si tu veux, je prierai pour toi. »

Rosaria, bouleversée, continua ses recherches et découvrit que l’homo-sexualité n’était pas une identité dans la Bible, mais une pratique.

« La définition de la Bible de l’identité était si convaincante et si attrayante pour moi, même en tant que lesbienne. Elle était profonde riche et aimante. »

Rosaria commença alors un processus de conversion qui fit qu’elle n’était plus en mesure d’alimenter son livre, destiné initialement à ébranler la place de la foi chrétienne dans la société. Elle commençait à changer. Elle trouvait son identité en Christ.

« Les gens ne réalisent pas que quand un pécheur vient à Christ, il est une épave de train. »

Elle lutta intérieurement, mais finit par se rendre à l’église de Ken et Floy, où l’assemblée qui priait pour elle depuis plusieurs années, l’accueillit favorablement. Elle commença un chemin de restauration.

« Jésus l’a emporté… Ma vie était un champ de ruine… Ma conversion impossible. Je ne voulais pas perdre tout ce que j’aimais. Mais Dieu m’a apporté tout son amour. Il a vaincu la mort et m’a permis de me reconstruire. J’ai reçu sa paix et j’ai trouvé une famille spirituelle.

Les premiers temps Rosaria était effrayée à l’idée de vivre une autre sexualité, mais après quelques temps, elle eut le désir de vivre une sexualité « biblique ». Après un échec, elle rencontra son mari Kent avec qui elle s’est mariée à l’âge de 39 ans. Ils servent le Seigneur ensemble depuis plus de 10 ans.

Rosaria a retranscrit l’intégralité de son témoignage dans un ouvrage disponible en français, Les pensées secrètes d’une convertie insolite, De l’homosexualité à la découverte de la foi.

La rédaction

Source : Focus on the Family Part 1 et Part 2

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 17:20
Cette femme syrienne fait le même rêve 6 nuits de suite. Le septième jour, des chrétiens frappent à sa porte

Alors que les conflits s’intensifient en Syrie, plusieurs musulmans se sont tournés vers Jésus dans des circonstances exceptionnelles.

Mark Ellis rapporte au God Reports par le biais du directeur de Christian Aid Mission, de quelle manière Dieu a utilisé les rêves d’une syrienne pendant 6 jours pour la préparer à la venue d’une équipe d’humanitaires chrétiens dans sa maison.

« Cette femme a rêvé à plusieurs reprises d’un homme qui lui annonçait la venue de trois autres hommes pour lui apporter de bonnes nouvelles. »

Raconte le responsable de Christian Aid Mission.

Durant 6 nuits, cette femme a fait le même rêve, sans en comprendre la signification. Le septième jour, trois hommes de l’équipe de CAM se sont approchés de sa porte. Quand elle les a vus arriver, elle s’est empressé de leur ouvrir la porte.

« Quand ils ont ouvert la bible, elle est tombée immédiatement à genoux. »

Ne contenant son émotion et sa joie, la femme a ensuite partagé cette surprise avec sa famille.

« Ce sont les gens que l’homme dans mon rêve m’a dit de rencontrer ! »

Les missionnaires ont pu partager le message de l’Evangile à l’ensemble de la famille.

« Ils ont tous mis leur foi en lui ! »

Selon l’organisation, il y a beaucoup de croyants en Syrie et il est crucial de soutenir l’église locale. Depuis le début de l’année, ils ont baptisé 230 personnes, dont 53 personnes en une seule journée de joie et de témoignage.

Réaliser des baptêmes représente un défi pour la sécurité dans un pays où les groupes islamistes se battent pour l’hégémonie. Les baptêmes ne sont jamais annoncés, de peur d’être dénoncés et de subir des représailles.

« Il n’y a pas longtemps, nous avions préparé un service de baptême mais quelques-uns des nouveaux croyants ne se sont pas présentés. Quand nous sommes allés les chercher dans leurs maisons, nous avons découvert qu’ils avaient été tués. Voilà pourquoi il est préférable de ne pas annoncer les baptêmes. »

En Syrie, l’ampleur des besoins et les terribles conditions, défient la foi et l’endurance des travailleurs chrétiens, dont le seul espoir est de maintenir leur attention sur Jésus.

« Il y a tant à faire. Nos missionnaires locaux en Syrie ont désespérément besoin d’aide. Ils sont complètement épuisés et en permanence proche du burn-out de tout ce qui se passe autour d’eux dans leur pays déchiré par la guerre. »

« Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. »
Actes 16: 30-31

https://www.infochretienne.com/

Source : GodReports

Photo : Flickr CC

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 16:04
Rachel Joy Scott est la première étudiante a avoir été tuée lors du massacre de Columbine High School en 1999.

Rachel Joy Scott est la première étudiante a avoir été tuée lors du massacre de Columbine High School en 1999.

Rachel Joy Scott est la première étudiante a avoir été tuée lors du massacre de Columbine High School en 1999. Cette jeune adolescente, connue pour son témoignage de foi dans tout l’établissement du Colorado, déjeunait sur la pelouse lorsque Eric Harris, 18 ans, et Dylan Klebold, 17 ans, se sont approchés d’elle et ont tiré à trois reprises. Réalisant que Rachel vivait toujours, les agresseurs lui avaient demandé si « elle croyait toujours en Dieu ». Elle avait alors répondu, « Tu sais que oui ». Ils l’achevèrent alors d’une balle dans la tête, déclarant : « Alors, rejoins-le ».

Beth Nimmo, la maman de Rachel, a récemment accordé une interview exclusive au Gospel Herald. Elle y dévoile de quelle manière sa foi chrétienne lui a permis de pardonner les assassins de sa fille, et d’utiliser son histoire pour inspirer les autres.

Mais la route vers le pardon n’a pas été facile et c’est finalement le parcours de vie et le témoignage de sa fille décédée, qui lui a permis de trouver le chemin de la paix et de la réconciliation.

«Le Seigneur nous commande de pardonner, et je sais que Rachel aurait pardonné ses assassins. »

« Pour Rachel, ce jour a été celui de sa condamnation à mort, mais pour que ce ne soit pas également le mien, je dois pardonner et dire au Seigneur : ‘Ce n’était pas juste mais je veux que tu libères mon coeur et mon âme de cette douleur indicible’. »

Beth Nimmo parcourt désormais les Etats-Unis dans le cadre de conférences où elle encourage les jeunes. Elle souligne qu’il est fondamental de comprendre que pardonner ne signifie pas nier le préjudice ou la souffrance.

« Beaucoup de gens ont peur de pardonner, parce qu’ils pensent que cela signifie qu’ils acceptent ce qu’il s’est passé… Mais le pardon ne signifie pas cela… Le pardon n’est pas pour le coupable, il est pour la victime. »

Près de 17 ans après sa mort, l’histoire de Rachel sera prochainement racontée dans un film. I’m not ashamed, Je ne suis pas honteuse, révèle le courage, la foi profonde et le témoignage public de cette jeune fille au cours de sa vie.

Le film, qui sortira en salles le 21 octobre 2016, se base sur le journal intime de Rachel dans lequel elle parle de sa foi et exprime même de manière prophétique que sa vie serait écourtée.

Découvrez la bouleversante bande-annonce de « I’m not ashamed », en version originale

https://www.infochretienne.com/

Source : Gospel Herald

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 17:06

Une tempête de sable massive a protégé un groupe de chrétiens nouvellement baptisés alors que des militants islamistes les poursuivaient, selon l’organisation Bibles for Mideast.

Environ 50 chrétiens du Moyen-Orient, revenant d’un service de baptême, auraient été témoins de la protection divine du Seigneur Jésus-Christ alors qu’une tempête de sable s’est levée, les protégeant d’un groupe d’islamistes extrémistes qui les pourchassaient en leur tirant dessus.

« Environ 50 personnes, y compris les candidats au baptême [NDLR : 24 anciens islamistes] assistaient au service. Après le service de baptême et de prières, nous avons tous pris le même bus pour revenir à notre église de maison, afin de participer au culte et à la Sainte-Cène du Seigneur. Le bus avançait quand tout à coup, trois voitures -ou plus- de militants sont arrivées derrière nous et ils ont commencé à nous tirer dessus avec des fusils », témoigne Rizwan, un nouveau baptisé.

Alors que le service de baptême avait été tenu secret, les bénévoles deBibles for Mideast ne s’expliquent pas comment les militants islamistes ont eu connaissance de celui-ci.

Un témoin continue le récit de leur aventure : « Vraiment, nous ne savions pas quoi faire, alors nous avons commencé à prier le Seigneur pour sa protection divine. Le jeune chauffeur conduisait le bus de plus en plus vite et les militants nous suivaient à la même vitesse. Certains pensaient que nous allions tous y rester. Tout à coup, nous avons vu une tempête de sable géante se former derrière notre bus. Au début, nous avions tous peur en la voyant […] Mais, que le Seigneur soit loué […] Nous avons tous senti que le Seigneur Jésus-Christ était dans la tempête […] Jésus nous a sauvés. Lui-même bloqué la route des militants sous la forme d’une tempête de sable. Nous avons à nouveau entendu des coups de feu mais nous n’avons plus revu les véhicules qui nous poursuivaient […] Encore une fois, nous louons et remercions notre Seigneur Jésus-Christ d’avoir montré son amour et sa sollicitude envers ses enfants. Merci et louange au Seigneur ».

Remercions le Seigneur pour sa protection divine sur nous ses enfants, où que nous soyons dans le monde et quelles que soient les difficultés dans lesquelles nous passons. Dieu est vivant il veille sur nous, c’est une vérité ! Dans la difficulté, il nous écoute et vient à notre secours si nous lui demandons la délivrance. La Bible est pleine de promesses allant dans ce sens.

Ésaïe 41 : 10

« Ne crains rien, car je suis avec toi ; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante. »

Philippiens 4:6

« Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaitre vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. »

Hébreux 13:5

« Car Dieu lui-même a dit : Je ne te délaisserai point, et je ne t’abandonnerai point. »

Psaumes 121.1-8

« Je lève mes yeux vers les montagnes : d’où me viendra le secours ?
Le secours me vient de l’Éternel, qui a fait le ciel et la terre.
Qu’il ne permette pas à ton pied de trébucher, qu’il ne somnole pas, celui qui te garde !
Non, il ne somnole pas, il ne dort pas, celui qui garde Israël.
L’Éternel est celui qui te garde, l’Éternel est ton ombre protectrice, il se tient à ta droite.
Pendant le jour le soleil ne te fera pas de mal, ni la lune pendant la nuit.
L’Éternel te gardera de tout mal, il gardera ta vie.
L’Éternel gardera ton départ et ton arrivée dès maintenant et pour toujours. »

Source : L'Observateur Chrétien

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article