Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

MONTRESORSONORE

">

ANNONCES

 

 

     

 


 

 

             

        

                          

                  

 

 

 
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 17:57

   

En quelque lieu qu'il arrivât, dans les villages, dans les villes ou dans les campagnes, on mettait les malades sur les places publiques, et on le priait de leur permettre seulement de toucher le bord de son vêtement. Et tous ceux qui le touchaient étaient guéris. (Marc 6.56)   

Jésus est le même hier aujourd'hui et éternellement. Tu es malade, viens à lui, il est celui qui peut te guérir car il est le divin médecin.

Jésus guérit encore aujourd'hui, voir la vidéo sur le sujet en suivant le lien :

http://topchretien.jesus.net/toptv/view/821/even-jesus-guerit-aujourdhui-samuel-peterschmitt.html

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 19:21

Un jour, Spurgeon faisait visiter les locaux de l'église à des chrétiens. Après les avoir conduits vers la partie principale du bâtiment, il leur dit : «Venez maintenant, et je vous montrerai la chaudière du chauffage central». Les visiteurs ne paraissaient pas très désireux de la voir mais par politesse ils acceptèrent l'invitation. Imaginez leur surprise quand Spurgeon les conduisit dans une salle attenante où quatre-cents personnes étaient en train de prier !

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 06:00

Pour la plupart d’entre nous, l’idée de l’amour est passablement indéterminée. L’amour intégral pour une personne suppose que nous la mettons bien au-dessus de toutes les autres, et c’est cet amour-là que Jésus nous réclame pour Lui-même (Luc 14, v. 26). Quand l’amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par l’action du Saint-Esprit, il nous est facile de donner à Jésus la première place.

Dans ces conditions, la première chose que Dieu fait est d’expulser de moi tout mon orgueil, toute ma fausse estime de moi-même. Le Saint-Esprit me révèle que Dieu m’aime non pas du tout parce que je suis digne d’amour, mais parce que l’amour est la nature même de Dieu. « Et maintenant, dit l’Esprit de Dieu, aime les autres comme je t’ai aimé. Je vais te faire rencontrer une foule de gens qui n’ont rien de sympathique, et envers lesquels tu dois manifester Mon amour, comme je te l’ai manifesté à toi-même. » Pour cela, il n’y a qu’une méthode possible: il faut y aller carrément, sans barguigner. Autrement, vous échouerez.

Le Seigneur « supporte tout ». Si je regarde en moi-même, si je me rends compte que Dieu m’a aimé sans réserve, avec tous mes péchés, toutes mes lâchetés, tout mon égoïsme, toutes mes hontes, alors je me sentirai obligé d’aller aux autres pour les aimer de la même manière. L’amour de Dieu pour moi est inépuisable, et c’est là que je dois puiser pour aimer les autres à mon tour. Dès que je suis fâché contre quelqu’un, ma vie spirituelle est entravée. Je me fâche contre mon prochain, et je ne pense plus à tout ce que j’ai fait pour mécontenter Dieu. Il faudrait que mon union avec Jésus me fît participer à tout moment à sa tendresse.
L’amour divin, comme l’amour humain, doit être entretenu et cultivé.
L’amour doit couler de source, mais pour le maintenir en soi, il faut se discipliner.

Oswald Chambers

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 19:00

Néhémie 4 (version Segond 1910)

Lorsque Sanballat apprit que nous rebâtissions la muraille, il fut en colère et très irrité. 2 Il se moqua des Juifs, et dit devant ses frères et devant les soldats de Samarie: A quoi travaillent ces Juifs impuissants? Les laissera-t-on faire? Sacrifieront-ils? Vont-ils achever? Redonneront-ils vie à des pierres ensevelies sous des monceaux de poussière et consumées par le feu? 3 Tobija, l'Ammonite, était à côté de lui, et il dit: Qu'ils bâtissent seulement! Si un renard s'élance, il renversera leur muraille de pierres! 4 Écoute, ô notre Dieu, comme nous sommes méprisés! Fais retomber leurs insultes sur leur tête, et livre-les au pillage sur une terre où ils soient captifs. 5 Ne pardonne pas leur iniquité, et que leur péché ne soit pas effacé de devant toi; car ils ont offensé ceux qui bâtissent. 6 Nous rebâtîmes la muraille, qui fut partout achevée jusqu'à la moitié de sa hauteur. Et le peuple prit à coeur ce travail.
7 Mais Sanballat, Tobija, les Arabes, les Ammonites et les Asdodiens, furent très irrités en apprenant que la réparation des murs avançait et que les brèches commençaient à se fermer. 8 Ils se liguèrent tous ensemble pour venir attaquer Jérusalem et lui causer du dommage. 9 Nous priâmes notre Dieu, et nous établîmes une garde jour et nuit pour nous défendre contre leurs attaques. 10 Cependant Juda disait: Les forces manquent à ceux qui portent les fardeaux, et les décombres sont considérables; nous ne pourrons pas bâtir la muraille. 11 Et nos ennemis disaient: Ils ne sauront et ne verront rien jusqu'à ce que nous arrivions au milieu d'eux; nous les tuerons, et nous ferons ainsi cesser l'ouvrage. 12 Or les Juifs qui habitaient près d'eux vinrent dix fois nous avertir, de tous les lieux d'où ils se rendaient vers nous. 13 C'est pourquoi je plaçai, dans les enfoncements derrière la muraille et sur des terrains secs, le peuple par familles, tous avec leurs épées, leurs lances et leurs arcs. 14 Je regardai, et m'étant levé, je dis aux grands, aux magistrats, et au reste du peuple: Ne les craignez pas! Souvenez-vous du Seigneur, grand et redoutable, et combattez pour vos frères, pour vos fils et vos filles, pour vos femmes et pour vos maisons! 15 Lorsque nos ennemis apprirent que nous étions avertis, Dieu anéantit leur projet, et nous retournâmes tous à la muraille, chacun à son ouvrage.
16 Depuis ce jour, la moitié de mes serviteurs travaillait, et l'autre moitié était armée de lances, de boucliers, d'arcs et de cuirasses. Les chefs étaient derrière toute la maison de Juda. 17 Ceux qui bâtissaient la muraille, et ceux qui portaient ou chargeaient les fardeaux, travaillaient d'une main et tenaient une arme de l'autre; 18 chacun d'eux, en travaillant, avait son épée ceinte autour des reins. Celui qui sonnait de la trompette se tenait près de moi. 19 Je dis aux grands, aux magistrats, et au reste du peuple: L'ouvrage est considérable et étendu, et nous sommes dispersés sur la muraille, éloignés les uns des autres. 20 Au son de la trompette, rassemblez-vous auprès de nous, vers le lieu d'où vous l'entendrez; notre Dieu combattra pour nous. 21 C'est ainsi que nous poursuivions l'ouvrage, la moitié d'entre nous la lance à la main depuis le lever de l'aurore jusqu'à l'apparition des étoiles. 22 Dans ce même temps, je dis encore au peuple: Que chacun passe la nuit dans Jérusalem avec son serviteur; faisons la garde pendant la nuit, et travaillons pendant le jour. 23 Et nous ne quittions point nos vêtements, ni moi, ni mes frères, ni mes serviteurs, ni les hommes de garde qui me suivaient; chacun n'avait que ses armes et de l'eau.

                                                            *************

A la lecture de ce texte, il apparaît que l'adversaire( en l'occurence Sanballat et ses comparses), se moque des juifs qui ont entrepris de reconstruire les murailles de Jérusalem. Rebâtir n'est pas de tout repos, mais le peuple se confie en l'Eternel, nous le voyons dans le texte, et l'aide de l'Eternel ne manque pas (v12), non plus que la mise en oeuvre d'un plan qui comprend travail et vigilance armée ( v 16 à 21) . Bien aimés, s'il y a des brèches dans nos vies, soyons comme ce peuple uni qui se mit à reconstruire les murailles. Refermons les brêches, écoutons la voix du Seigneur qui nous invite à combattre le bon combat de la foi, qui nous rappelle qu'il nous faut toujours porter l'armure complète du Seigneur tout en travaillant à notre salut, et être en mesure d'apporter à nos contemporains l'annonce de l'évangile. Abreuvons nous à la soucce des eaux vives, Jésus, afin d'être trouvés vêtus et non pas nus.

 Le webmaster

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 17:34

   

Il y a deux grandes familles de manuscrits grecs du nouveau testament:  

 

  1. le texte "majoritaire" byzantin: la majorité des manuscrits grecs du Nouveau Testament (80 %). C'est ce texte qui a été compilé par Erasme ("texte reçu") et utilisé par les réformateurs et donc les protestants jusqu'au début du XXè siècle.
  2. le texte "minoritaire" alexandrin: utilisé dans de très anciens manscrits "complets": en particulier les CODEX Vaticanus et Sinaiticus (Tischendorf). La plupart des versions modernes de la Bible se base sur ce texte.

 

Les différences entre les textes grecs du Nouveau Testament sont relativement mineures et il n'y a pas de doctrine fondamentale qui dépende exclusivement de l'un ou l'autre texte. Dans la plupart des cas, il s'agit de textes "redondants" (présents à l'identique dans plusieurs évangiles synoptiques). Le texte byzantin comporte plus de redondances. Les spécialistes de l'analyse textuelle pensent que la version originale est la plus sobre et donc coupent les redondances en favorisant le texte alexandrin.

    
  1. Néanmoins, dans plusieurs domaines, le texte majoritaire comporte des leçons ou précisions importantes, parfois absentes du texte alexandrin. Il ne faut pas oublier que ce texte byzantin est le texte de l'immense majorité des manuscrits et que c'est donc celui qui a le plus été utilisé dans l'église primitive et la réforme. C'est le texte byzantin qui a été transmis par le monde de langue grecque.

    L'église d'Alexandrie était par ailleurs en proie à des courants quelque peu mystiques ou gnostiques et le manque de rigueur face à ces influences se ressent dans les écrits d'Origène, Clément d'Alexandrie ou Cyrille d'Alexandrie. Le texte byzantin a donc un rôle central et nous pensons que son abandon dans les versions modernes est regrettable.

    Les Bibles modernes sont basées sur le texte minoritaire alexandrin, à l'exception de quelques Bibles (surnommées "authentiques") qui suivent le Texte Massorétique Hébreu pour l'Ancien Testament, ainsi que le Texte Reçu Grec pour le Nouveau Testament, dit aussi le Texte Majoritaire. La lecture d'une version basée sur le texte byzantin est donc importante pour pouvoir bénéficier de détails importants qui ne se trouvent pas dans le texte alexandrin.     

    Traductions basées sur le texte byzantin: l'ancienne Bible protestante dans ses diverses révisions:

  2. Bible Martin, le Bible de Genève (1669), Bible de l'Épée, Bible Ostervald, La Bible King James Française

  3. La Bible Segond représente la première des Bibles modernes: Nouvelle Bible Segond (NBS), Bible du Semeur, Nouvelle Édition de Genève, Bible à la Colombe, Bible Darby, Bible en Français Courant, Bible TOB(Traduction Oecuménique de la Bible), Bible de Jérusalem, Bible Crampon, etc.

    Certaines versions modernes tiennent compte des leçons du texte majoritaire, en particulier la Nouvelle Segond 21 (NS21), ou la version révisée par Esaïe 55.
    La Bible "Authentique" anglaise de référence est la version de Bible King James autorisée de 1611(1611 Authorized King James Version). Les autres versions modernes de Bible en cette langue sont basées sur le texte alexandrin

  4. Les mots et même les phrases de couleur rouge que vous retrouvez dans le tableau suivant sont normalement ceux manquant dans les versions de Bibles basées sur le texte alexandrin comparativement aux Bibles "Authentiques" basées sur le texte reçu.

    KJV 1611

    Version basée sur le Texte Reçu connu aussi comme le Texte Majoritaire, le Texte Byzantin et le Texte Protestant.
    DAVID MARTIN 1855

    Version basée sur le Texte Reçu connu aussi comme le Texte Majoritaire, le Texte Byzantin et le Texte Protestant.
    LOUIS SEGOND 1910

    Version basée sur le Texte Critique connu aussi comme le Texte Minoritaire, le Texte Néologique et le Texte Catholique.
    Matthieu 1:25: premier-né
    And knew her not till she had brought forth her firstborn son: and he called his name JESUS. Mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté son fils premier-né; et il appela son nom JÉSUS. Mais il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté un fils, auquel il donna le nom de Jésus.
    Matthieu 5:22: sans cause
    But I say unto you, That whosoever is angry with his brother without a cause shall be in danger of the judgment: and whosoever shall say to his brother, Raca, shall be in danger of the council: but whosoever shall say, Thou fool, shall be in danger of hell fire. Mais moi, je vous dis, que quiconque se met en colère sans cause contre son frère, sera punissable par le jugement; et celui qui dira à son frère, Racha, sera punissable par le conseil; et celui qui lui dira, Fou, sera punissable par la géhenne du feu. Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d'être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d'être puni par le feu de la géhenne.
    Matthieu 5:32: d'adultère
    But I say unto you, That whosoever shall put away his wife, saving for the cause of fornication, causeth her to commit adultery: and whosoever shall marry her that is divorced committeth adultery. Mais moi, je vous dis, que quiconque aura répudié sa femme, si ce n'est pour cause d'adultère, il la fait devenir adultère; et quiconque se mariera à la femme répudiée, commet un adultère. Mais moi, je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour cause d'infidélité, l'expose à devenir adultère, et que celui qui épouse une femme répudiée commet un adultère.
    Matthieu 9:13: à la repentance
    But go ye and learn what that meaneth, I will have mercy, and not sacrifice: for I am not come to call the righteous, but sinners to repentance. Mais allez, et apprenez ce que veulent dire ces paroles: Je veux miséricorde, et non pas sacrifice. Car je ne suis pas venu pour appeler à la repentance les justes, mais les pécheurs. Allez, et apprenez ce que signifie: Je prends plaisir à la miséricorde, et non aux sacrifices. Car je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.
    Matthieu 18:15: contre toi
    Moreover if thy brother shall trespass against thee, go and tell him his fault between thee and him alone: if he shall hear thee, thou hast gained thy brother. Que si ton frère a péché contre toi, va, et reprends-le entre toi et lui seul: s'il t'écoute, tu as gagné ton frère. Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère.
    Matthieu 19:9: et que celui qui se sera marié à celle qui est répudiée, commet un adultère.
    And I say unto you, Whosoever shall put away his wife, except it be for fornication, and shall marry another, committeth adultery: and whoso marrieth her which is put away doth commit adultery. Et moi, je vous dis, que quiconque répudiera sa femme, si ce n'est pour cause d'adultère, et se mariera à une autre, commet un adultère; et que celui qui se sera marié à celle qui est répudiée, commet un adultère. Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère.
    Matthieu 19:17: Dieu est le seul être qui soit bon.
    And he said unto him, Why callest thou me good? there is none good but one, that is, God: but if thou wilt enter into life, keep the commandments. Il lui répondit: Pourquoi m'appelles-tu bon? Dieu est le seul être qui soit bon. Que si tu veux entrer dans la vie, garde les commandements. Il lui répondit: Pourquoi m 'interroges-tu sur ce qui est bon? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements.
    Matthieu 20:16: car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus.
    So the last shall be first, and the first last: for many be called, but few chosen. Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers: car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus. Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.
    Matthieu 25:13: en laquelle le Fils de l'homme viendra.
    Watch therefore, for ye know neither the day nor the hour wherein the Son of man cometh. Veillez donc: car vous ne savez ni le jour, ni l'heure en laquelle le Fils de l'homme viendra. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l'heure.
    Matthieu 25:31: saints
    When the Son of man shall come in his glory, and all the holy angels with him, then shall he sit upon the throne of his glory: Or, quand le Fils de l'homme viendra environné de sa gloire, et accompagné de tous les saints anges, alors il s'assiéra sur le trône de sa gloire. Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s'assiéra sur le trône de sa gloire.
    Marc 2:17: à la repentance
    When Jesus heard it, he saith unto them, They that are whole have no need of the physician, but they that are sick: I came not to call the righteous, but sinners to repentance. Et Jésus ayant entendu cela, leur dit: Ceux qui sont en santé, n'ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal: je ne suis point venu appeler à la repentance les justes, mais les pécheurs. Ce que Jésus ayant entendu, il leur dit: Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs.
    Marc 3:15: de guérir les maladies
    And to have power to heal sicknesses, and to cast out devils: et afin qu'ils eussent la puissance de guérir les maladies, et de chasser les démons hors [des possédés]. avec le pouvoir de chasser les démons.
    Marc 6:11: En vérité, je vous dis, que ceux de Sodome et de Gomorrhe seront traités moins rigoureusement, au jour du jugement, que cette ville-là.
    And whosoever shall not receive you, nor hear you, when ye depart thence, shake off the dust under your feet for a testimony against them. Verily I say unto you, It shall be more tolerable for Sodom and Gomorrha in the day of judgment, than for that city. Et tous ceux qui ne vous recevront point, et ne vous écouteront point, en partant de là secouez la poussière de vos pieds, en témoignage contre eux. En vérité, je vous dis, que ceux de Sodome et de Gomorrhe seront traités moins rigoureusement, au jour du jugement, que cette ville-là Et, s'il y a quelque part des gens qui ne vous reçoivent ni ne vous écoutent, retirez-vous de là, et secouez la poussière de vos pieds, afin que cela leur serve de témoignage.
    Marc 9:29: par le jeûne.
    And he said unto them, This kind can come forth by nothing, but by prayer and fasting Et il leur répondit: Cette sorte [de démons] ne peut sortir, si ce n'est par la prière et par le jeûne Il leur dit: Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière.
    Marc 9:43-44: là où leur ver ne meurt point,
    And if thy hand offend thee, cut it off: it is better for thee to enter into life maimed, than having two hands to go into hell, into the fire that never shall be quenched: Where their worm dieth not, and the fire is not quenched. Et si ton pied te fait broncher, coupe-le: il vaut mieux que tu entres boiteux dans la vie, que d'avoir deux pieds, et être jeté dans la géhenne, au feu qui ne s'éteint point: là où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point. Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point.
    Marc 9:49: et toute oblation sera salée de sel.
    For every one shall be salted with fire, and every sacrifice shall be salted with salt. Car chacun sera salé de feu; et toute oblation sera salée de sel Car tout homme sera salé de feu.
    Marc 10:21: ayant chargé la croix.
    Then Jesus beholding him loved him, and said unto him, One thing thou lackest: go thy way, sell whatsoever thou hast, and give to the poor, and thou shalt have treasure in heaven: and come, take up the cross, and follow me. Et Jésus ayant jeté l'œil sur lui, l'aima, et lui dit: Il te manque une chose: Va, et vends tout ce que tu as, et le donne aux pauvres, et tu auras un trésor au ciel; puis viens, et me suis, ayant chargé la croix Jésus, l'ayant regardé, l'aima, et lui dit: Il te manque une chose; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.
    Marc 11:10: qui vient au nom du Seigneur!
    Blessed be the kingdom of our father David, that cometh in the name of the Lord: Hosanna in the highest. Béni soit le règne de David, notre père, le règne qui vient au nom du Seigneur! Hosanna dans les lieux très-hauts! Béni soit le règne qui vient, le règne de David, notre père! Hosanna dans les lieux très hauts!
    Marc 12:29: tous les commandements
    And Jesus answered him, The first of all the commandments is, Hear, O Israel; The Lord our God is one Lord: Et Jésus lui répondit: Le premier de tous les commandements est: Ecoute, Israël: Le Seigneur, notre Dieu, est le seul Seigneur; Jésus répondit: Voici le premier: Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur;
    Marc 13:14: prédite par Daniel le prophète
    But when ye shall see the abomination of desolation, spoken of by Daniel the prophet, standing where it ought not, (let him that readeth understand,) then let them that be in Judaea flee to the mountains: Or, quand vous verrez l'abomination qui cause la désolation, et qui a été prédite par Daniel le prophète, être établie où elle ne doit point être (que celui qui lit [ce prophète] y fasse attention): alors, que ceux qui seront en Judée s'enfuient aux montagnes. Lorsque vous verrez l'abomination de la désolation établie là où elle ne doit pas être,-que celui qui lit fasse attention,-alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes;
    Luc 1:28: tu es bénie entre les femmes.
    And the angel came in unto her, and said, Hail, thou that art highly favoured, the Lord is with thee: blessed art thou among women Et l'ange étant entré dans le lieu où elle était, lui dit: Je te salue, [ô toi qui es] reçue en grâce! le Seigneur est avec toi: tu es bénie entre les femmes L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.
    Luc 4:8: Va arrière de moi, Satan!
    And Jesus answered and said unto him, Get thee behind me, Satan: for it is written, Thou shalt worship the Lord thy God, and him only shalt thou serve. Mais Jésus répondant, lui dit: Va arrière de moi, Satan! car il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.
    Luc 11:2: Notre / qui es aux cieux! / Ta volonté soit faite en la terre, comme au ciel!
    And he said unto them, When ye pray, say, Our Father which art in heaven, Hallowed be thy name. Thy kingdom come. Thy will be done, as in heaven, so in earth. Et il leur dit: Quand vous prierez, dites: Notre Père, qui es aux cieux! ton nom soit sanctifié! Ton règne vienne! Ta volonté soit faite en la terre, comme au ciel! Il leur dit: Quand vous priez, dites: Père! Que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne.
    Luc 11:4: mais délivre-nous du mal.
    And forgive us our sins; for we also forgive every one that is indebted to us. And lead us not into temptation; but deliver us from evil Et pardonne-nous nos péchés: car nous quittons aussi les dettes à tous ceux qui nous doivent. Et ne nous induis point en tentation; mais délivre-nous du mal pardonne-nous nos péchés, car nous aussi nous pardonnons à quiconque nous offense; et ne nous induis pas en tentation.
    Luc 11:44: scribes et pharisiens hypocrites!
    Woe unto you, scribes and Pharisees, hypocrites! for ye are as graves which appear not, and the men that walk over them are not aware of them. Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! car vous êtes comme les sépulcres qui ne paraissent point, en sorte que les hommes qui passent par-dessus n'en savent rien. Malheur à vous! parce que vous êtes comme les sépulcres qui ne paraissent pas, et sur lesquels on marche sans le savoir.
    Luc 16:22-23: enfer
    And it came to pass, that the beggar died, and was carried by the angels into Abraham's bosom: the rich man also died, and was buried; 23. And in hell he lift up his eyes, being in torments, and seeth Abraham afar off, and Lazarus in his bosom. Et il arriva que le pauvre mourut, et il fut porté par les anges au sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et fut enseveli. 23. Et étant en enfer, et élevant ses yeux, comme il était dans les tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. 23. Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein.
    Luc 20:23: Pourquoi me tentez-vous?
    But he perceived their craftiness, and said unto them, Why tempt ye me? Mais lui, ayant aperçu leur ruse, leur dit: Pourquoi me tentez-vous? Jésus, apercevant leur ruse, leur répondit:
    Luc 21:4: de Dieu
    For all these have of their abundance cast in unto the offerings of God: but she of her penury hath cast in all the living that she had. Car tous ceux-ci ont mis aux offrandes de Dieu, de leur superflu; mais celle-ci y a mis de sa disette tout ce qu'elle avait pour vivre. car c'est de leur superflu que tous ceux-là ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu 'elle avait pour vivre.
    Luc 23:38: en lettres grecques, et romaines, et hébraïques,
    And a superscription also was written over him in letters of Greek, and Latin, and Hebrew, THIS IS THE KING OF THE JEWS Or il y avait au-dessus de lui un écriteau en lettres grecques, et romaines, et hébraïques, [en ces mots]: CELUI-CI EST LE ROI DES JUIFS. Il y avait au-dessus de lui cette inscription: Celui-ci est le roi des Juifs.
    Jean 3:18: condamné
    He that believeth on him is not condemned: but he that believeth not is condemned already, because he hath not believed in the name of the only begotten Son of God. Celui qui croit en lui ne sera point condamné: mais celui qui ne croit point est déjà condamné; parce qu'il n'a point crut au Nom du Fils unique de Dieu. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
    Jean 4:42: véritablement le CHRIST
    And said unto the woman, Now we believe, not because of thy saying: for we have heard him ourselves, and know that this is indeed the Christ, the Saviour of the world. Et ils disaient à la femme: Ce n'est plus pour ta parole que nous croyons: car nous-mêmes l'avons entendu, et nous savons que celui-ci est véritablement le CHRIST, le Sauveur du monde. et ils disaient à la femme: Ce n'est plus à cause de ce que tu as dit que nous croyons; car nous l'avons entendu nous-mêmes, et nous savons qu'il est vraiment le Sauveur du monde.
    Jean 7:39: Saint
    (But this spake he of the Spirit, which they that believe on him should receive: for the Holy Ghost was not yet given; because that Jesus was not yet glorified.) (Or il disait cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croyaient en lui: car le Saint-Esprit n'était pas encore donné, parce que Jésus n'était pas encore glorifié.) Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié.
    Jean 10:26: comme je vous l'ai dit.
    But ye believe not, because ye are not of my sheep, as I said unto you Mais vous ne croyez point, parce que vous n'êtes point de mes brebis, comme je vous l'ai dit Mais vous ne croyez pas, parce que vous n'êtes pas de mes brebis.
    Actes 6:3: Saint-Esprit / Esprit Saint
    Wherefore, brethren, look ye out among you seven men of honest report, full of the Holy Ghost and wisdom, whom we may appoint over this business. Regardez donc, mes frères, de choisir sept hommes d'entre vous, de qui on ait bon témoignage, pleins du Saint-Esprit et de sagesse, auxquels nous commettions cette affaire. C'est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l'on rende un bon témoignage, qui soient pleins d'Esprit Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet emplo
    Actes 7:30: du Seigneur
    And when forty years were expired, there appeared to him in the wilderness of mount Sina an angel of the Lord in a flame of fire in a bush. Et quarante ans étant accomplis, l'Ange du Seigneur lui apparut au désert de la montagne de Sinaï, dans une flamme de feu qui était en un buisson. Quarante ans plus tard, un ange lui apparut, au désert de la montagne de Sinaï, dans la flamme d'un buisson en feu.
    Actes 23:9: ne combattons point contre Dieu.
    And there arose a great cry: and the scribes that were of the Pharisees' part arose, and strove, saying, We find no evil in this man: but if a spirit or an angel hath spoken to him, let us not fight against God Et il se fit un grand cri. Alors les scribes du parti des pharisiens se levèrent et contestèrent, disant: Nous ne trouvons aucun mal en cet homme-ci; mais si un esprit ou un ange lui a parlé, ne combattons point contre Dieu. Il y eut une grande clameur, et quelques scribes du parti des pharisiens, s'étant levés, engagèrent un vif débat, et dirent: Nous ne trouvons aucun mal en cet homme; peut-être un esprit ou un ange lui a-t-il parlé.
    Romains 1:16: de Christ
    For I am not ashamed of the gospel of Christ: for it is the power of God unto salvation to every one that believeth; to the Jew first, and also to the Greek. Car je n'ai point honte de l'Evangile de Christ, vu qu'il est la puissance de Dieu en salut à tout croyant: au Juif premièrement, puis aussi au Grec. Car je n'ai point honte de l'Evangile: c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec,
    Romains 3:22: et sur tous ceux qui croient
    Even the righteousness of God which is by faith of Jesus Christ unto all and upon all them that believe: for there is no difference: la justice, dis-je, de Dieu, par la foi en Jésus-Christ, s'étend à tous et sur tous ceux qui croient (car il n'y a nulle différence, vu que tous ont péché, et qu'ils sont entièrement privés de la gloire de Dieu); justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n'y a point de distinction.
    Romains 3:25 (v. 24 Martin): par la foi en son sang / rémission des péchés
    Whom God hath set forth to be a propitiation through faith in his blood, to declare his righteousness for the remission of sins that are past, through the forbearance of God; (v24) lequel Dieu a établi de tout temps pour [être une victime de] propitiation par la foi en son sang, afin de montrer sa justice, par la rémission des péchés précédents, selon la patience de Dieu; C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je,
    Romains 3:28 (v. 27 Martin): concluons
    Therefore we conclude that a man is justified by faith without the deeds of the law. Nous concluons donc que l'homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi. Car nous pensons que l'homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la loi.
    Romains 5:3-4: dans les afflictions / patience
    And not only so, but we glory in tribulations also: knowing that tribulation worketh patience; And patience, experience; and experience, hope: Et non seulement cela, mais nous nous glorifions même dans les afflictions: sachant que l'affliction produit la patience; Et la patience, l'épreuve; et l'épreuve, l'espérance. Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance.
    Romains 8:1: lesquels ne marchent point selon la chair, mais selon l'Esprit
    8:1 There is therefore now no condemnation to them which are in Christ Jesus, who walk not after the flesh, but after the Spirit.
    8:2 For the law of the Spirit of life in Christ Jesus hath
    8:1 IL n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, lesquels ne marchent point selon la chair, mais selon l'Esprit:
    8:2 Parce que la loi de l'Esprit de vie qui est en Jésus-Christ, m'a affranchi de la loi du péché et de la mort;
    8:1 Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.
    8:2 En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort.
    Romains 8:18: en
    For I reckon that the sufferings of this present time are not worthy to be compared with the glory which shall be revealed in us. Car tout bien compté, j'estime que les souffrances du temps présent ne sont point comparables à la gloire à venir qui doit être révélée en nous. J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.

     

     

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 17:00

sourcedoptimisme.com

La métaphore du poirier qui traverse les saisons.

C’est l’histoire d’un homme qui est le père de 4 garçons.

Il voulait apprendre à ses fils à ne point juger précipitamment.

Pour cela il les envoya faire une enquête personnelle pendant laquelle ils devaient se rendre à une distance lointaine et aller chacun observer un poirier.

Le premier fils partirait en hiver, le second au printemps, le troisième en été et le benjamin en automne. Quand tous furent partis et revenus, il les rassembla et leur demanda de lui décrire ce qu’ils avaient vu.

Le premier fils dit que l’arbre était noir, affreux, tout plié et que ses branches étaient tordues.

Le second dit : « Non, il était couvert de pousses vertes et plein de belles promesses ».

Le troisième avait un point de vue bien différent : « il était plein de fleurs agréables à sentir et je l’ai trouvé majestueux, c’était l’arbre le plus gracieux que je n’avais jamais vu ».

Le benjamin secoua sa tête pour leur faire remarquer que son observation n’était pas du tout la même : « les fruits étaient tous murs, lourds de leur jus, plein d’engagements et d’espoirs ».

Le brave homme leur dit alors : « mes fils vous avez tous raison. Eh oui, vous êtes tous allés voir ce poirier à une saison différente et chacun d’entre vous a vu une seule période de la vie de cet arbre ».

Il leur dit aussi: « vous ne pouvez pas juger un arbre en seulement une saison, ni un être humain sur une impression. L’essence de ce qu’ils sont en réalité ne peut être connue en seulement une petite partie de vie, car il y a les joies, les peines, les regrets, etc. Ils peuvent seulement être appréciés que bien plus tard dans leur existence. Si vous abandonnez en hiver alors vous manquez inévitablement la promesse du printemps, la beauté de l’été et l’accomplissement de l’automne. »

Ne laissez pas le chagrin d’une « saison » de vie détruire toute la joie de ce qui est encore à venir. Ne jugez pas la vie à cause d’un passage difficile. Mais ne vous découragez pas non plus lorsque vous avez l’impression que vous vivez un hiver rude et long. Il arrive toujours un moment où la saison métaphorique change. Ne baissez pas les bras, persévérez!

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 09:00

   

 

Nous constatons, depuis quelques années, la forte tendance que beaucoup de chrétiens, hommes et femmes, ne s’engagent plus participativement et financièrement dans des oeuvres dites chrétiennes, assemblée ou église comprise.

Voici quelques raisons parmi d’autres, de paralysie spirituelle : l’orgueil, le refus de pardonner ou de demander pardon, l’amour de l’argent, des péchés non avoués et la convoitise.

Parlons de cette dernière, car elle fait partie d’un des 10 commandements de Dieu.
Le désir n’est pas la convoitise. On peut désirer partir en vacances, changer de travail, un nouveau vélo, une nouvelle voiture, sans les obtenir. Selon le Petit Larousse, la convoitise c’est “ Désir immodéré de possession, avidité, cupidité “. Ici, il ne s’agit pas de n’importe quelle convoitise, mais d’une particulièrement. Il est écrit dans les 10 commandements: Tu ne commettras pas d’adultère et: tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni sa maison, son champ, etc.
La paralysie spirituelle de certains chrétiens provient d’une sexualité non maîtrisée, la convoitise, convoiter d’autres femmes ou d’autres hommes.
Nous vivons dans une époque où la sexualité est proposée dans la publicité, du nu aux sous-vêtements, dans les spots des TV avec scènes très suggestives, s’ajoute ce qu’il est possible de voir dans des films ou sur le réseau internet.
Toute personne normalement constituée a ses sens, et ceux-ci peuvent être exacerbés par ce qu’elle sent, goûte, entend et voit.

Des personnes sont particulièrement sensibles à la beauté d’un corps plus ou moins habillé et c’est là justement que Dieu nous avertit dans deux commandements, résumés en ceci: tu ne convoiteras pas ce qui appartient à autrui.
Cette mise en garde ne concerne pas l’adultère extra-conjugal (cette mise en garde serait de toute façon justifiée), mais particulièrement l’adultère en pensée comme Jésus l’a décrit dans Matthieu 5, versets 27 à 30:27: Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras point d’adultère.
28, Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son coeur.
29, Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.
30, Et si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi; car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne.
Aujourd’hui, les sollicitations pour commettre des adultères en pensées sont nombreuses, possibles jour et nuit, il suffit d’enclencher son ordinateur et d’ouvrir certains sites pornos pour admirer ou détester les images qui sont devant soi.
Pour la grande majorité des hommes ces images suggestives excitent les sens et ils passent à l’acte de la masturbation. Les paroles de Jésus sont étonnantes: “si ton oeil est une occasion de chute… si ta main est une occasion de chute…!
Voilà une situation précise où le démon de la sexualité commence à paralyser spirituellement le chrétien. S’il ne réagit pas devant ce terrain glissant et toujours plus pentu, insidieusement, les images se fixent dans son esprit de telle sorte que petit à petit il en veut toujours plus, il devient un voyeur! Il ne se rassasie jamais et subrepticement se trouve des excuses pour ne pas aller coucher avec son conjoint sous prétexte de travail. Il s’en suit que son désir pour son conjoint diminue.
La paralysie spirituelle fait son effet. Sa conduite est additive et il peut en tomber malade. Il n’a plus envie de prier, la lecture de la Bible n’est plus à l’ordre du jour!

Pour certaines personnes les conséquences visibles sont les suivantes:
Premièrement : refuse de participer à la marche de l’assemblée, il démissionne.
Deuxièmement : ne participe pas aux oeuvres que l’assemblée propose, cela ne l’intéresse plus.
Troisièmement : quitte l’assemblée trouvant mille excuses, c’est toujours la faute des autres.
Quatrièmement : ne peut plus se fixer à une assemblée pour différentes raisons, mais souvent pour des futilités, il papillonne d’assemblée en assemblée, pour finir, il abandonne tout.
Cela se termine souvent par un divorce et les conséquences sont dramatiques pour les enfants.

Et pour d’autres, la poursuite des activités dans l’assemblée continue mais la bénédiction de Dieu est absente. Il devient amorphe!
Les conséquences invisibles sont plus graves. Dieu cherche des intercesseurs mais il n’en trouve pas. Des âmes se perdent au lieu d’être conduites à Jésus. De pauvres bougres pourraient être aidés, des gens dans la détresse pourraient être secourus, mais personne n’est là. Il y a des absents, des démissions, il y a des trous, des manques !
La paralysie spirituelle fait son effet, comme l’araignée sur l’insecte ou le serpent sur sa proie. Le diable a gagné!  

Rappelons ce que Jésus a dit par deux fois: coupe… jette, car il est avantageux pour toi qu’un seul de tes membres périsse, et que ton corps entier n’aille pas dans la géhenne.

Pour s’en sortir il n’y a qu’une possibilité, c’est de s’humilier profondément devant le trône de la grâce, avouer son péché à une personne capable de prier avec soi et de délaisser totalement le voyeurisme. Demander au Seigneur de purifier ses yeux, son regard, afin de pouvoir revivre spirituellement, par conséquent retrouver une santé morale, spirituelle et physique.

Précisons quand même que si des chrétiens sont démissionnaires, cela ne veut pas dire qu’ils se trouvent dans de telles situations.

Jacques 5-19 et 20: Mes frères et soeurs, si quelqu’un parmi vous s’est égaré loin de la vérité, et qu’un autre l’y ramène, 20, qu’il sache que celui qui ramènera un pécheur de la voie où il s’était égaré sauvera une âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.

 Source :  blogdei

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 17:42

promesses.org

Protection divine

Henri LÜSCHER

«Tu es grand, et tu opères des prodiges; toi seul, tu es Dieu» (Ps 86.10).

«Béni soit le Seigneur chaque jour. Quand on nous accable, Dieu nous délivre. Dieu est pour nous le Dieu des délivrances. Et l’Éternel Dieu peut nous garantir de la mort » (Ps 68.20-21)

David Brainerd, missionnaire parmi les Indiens d’Amérique du Nord, est né en 1718 et mort en 1747. Sa vie a été courte mais pleinement remplie. Il était orphelin à l’âge de 14 ans. Déjà à l’âge de 7 ou 8 ans, il fit une expérience avec le Seigneur, et à 13 ou 14 ans, il se donna totalement à lui.

Il fut aussi marqué par le grand Réveil de 1739 – 1745. Il fit des études, puis, en 1742, il prit une paroisse parmi les Congrégationalistes. Dès 1743, il alla comme missionnaire apporter l’Évangile aux Indiens. Son ministère parmi eux n’a duré que 4 ans, mais des centaines d’Indiens passèrent des ténèbres à la lumière. Toujours faible de santé et très malade vers la fin de sa vie, il prit l’habitude de considérer la mort plutôt comme une délivrance des épreuves de son corps et de son âme.

Malgré toutes ses souffrances, il vécut aussi des choses merveilleuses et de nombreuses délivrances de la mort dont voici un récit :

«Il évangélisait une tribu païenne parmi les plus opposées à la prédication de l’Évangile. Quelque peu découragé, il s’était retiré sous sa tente pour prier pour ces gens. Or, il ne savait pas que plusieurs d’entre eux avaient résolu de le tuer. Ils s’étaient approchés en rampant vers sa tente et maintenant, avant de se jeter sur lui, ils l’observaient par une fente de la toile.

Ils virent ainsi Brainerd à genoux, les yeux fermés, les mains levés vers le ciel; mais ils virent aussi un serpent de l’espèce la plus venimeuse, un grand cobra, qui s’était avancé derrière le dos de l’homme.

Les Indiens virent le reptile se dresser, tout prêt à mordre, puis soudain détourner la tête et se glisser hors de la tente. Stupéfiés, ils renoncèrent immédiatement à leur projet. Ils allèrent raconter à toute la tribu ce qu’ils avaient vu.

Alors les dispositions de ces hommes changèrent complètement. Dès ce jour, ils ouvrirent leurs oreilles et leur cœur à la prédication de l’Évangile. Des conversions se produisirent. Plus tard, ils racontèrent à Brainerd ce qui avait motivé leur changement d’attitude.

Ainsi, il avait échappé à une double mort: morsure du serpent, lances des indiens. Et en même temps, toute une tribu s’était ouverte à l’Évangile» (Anecdotes par André Thomas-Bres, p 177-178).

Cela nous incite à rendre gloire au Tout-Puissant auquel appartiennent les cieux et la terre, au Souverain, le Roi des rois. Comme Brainerd, il nous a appelés à vivre, et à témoigner que Jésus-Christ est notre Sauveur et Seigneur. Nous avons, nous aussi, le privilège d’apporter «L’Évangile de la gloire du Dieu bienheureux» (1 Tim 1.11).

promesses.org (Sommaire du n° 158 oct – dec 2006)

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 14:40

                                        

                                                                   Un homme de prière.

Comme conséquence découlant de l’amour passionné qu’il avait pour Christ, Zinzendorf vécut une vie disciplinée dans la prière. » Le comte Zinzendorf avait appris tôt dans sa vie le secret de la prière prééminente. Il avait été si actif dans ses efforts pour établir des cercles de prière qu’au moment de quitter le collège de Halle à l’âge de 16 ans, il apporta au célèbre professeur Franke une liste de sept organisations de prière.

» Ce fut également le comte Zinzendorf qui fut utilisé pour encourager la prière en vue d’une fraîche effusion du Saint-Esprit, ce qui précéda le grand réveil morave. John Greenfield nous relate la prière constante qui suivit le réveil de 1727. » Y a-t-il jamais eu dans toute l’histoire de l’Eglise une si impressionnante réunion de prière telle que celle qui a commencé en 1727 et qui s’est prolongée pendant 100 ans?
Cela était connu sous le nom » d’Intercession de chaque heure « . Et cela voulait dire que des frères et sœurs se relayaient pour que des prières sans interruption montassent vers Dieu pour tout le travail et tous les besoins de Son Eglise. »

Le meilleur antidote pour une Eglise sans puissance est l’influence d’un homme de prière. L’influence de la vie de prière du comte Zinzendorf ne se limita pas à une seule petite communauté. Elle s’exerça en définitive sur le monde entier.

http://sentinellenehemie.free.fr/index.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 16:22

                                                                       ( Actes ch. 19 v 2 )

C'est la question que Paul adressa à quelques disciples d'Ephèse, vingt et un an après l'évènement de la Pentecôte de Jérusalem. Constatant qu'ils " n'avaient pas même entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit"...... Il leur imposa les mains, et le Saint-Esprit vint sur eux, et ils parlèrent en langues".

Jean Chrysostome, père de l'église ( 347- 407 ), qui vécu une partie du quatrième siècle et une partie du cinquième, a écrit : " Quiconque au temps des apôtres, recevait le baptême dans le Saint-Esprit, parlait immédiatement en langues. Venus de l'idolâtrie, ces gens qui n'avaient aucune connaissance précise des Ecritures, ni  aucune préparation, recevaient tout d'un coup l'Esprit-Saint, non qu'il le vissent, car l'Esprit est invisible, mais la grâce de Dieu leur accordait quelques preuves sensibles de sa présence".

" Et l'un parlait subitement en langue perse, un autre en latin, un autre en langue indienne, ou dans une autre langue. Il était ainsi rendu évident pour tous que le Saint-Esprit parlait par la personne même"( cité par Glossolalia ).

Augustin, évêque d'Hippone ( 354-430 ), écrivait au quatrième siècle : "[ et nous faisons encore ce que firent les apôtres quand ils imposèrent les mains aux samaritains et invoquèrent sur eux le Saint-Esprit".

 Nous nous attendons, à ce que les nouveaux convertis parlent de nouvelles langues.

Vous avez connu Jésus comme Sauveur. Le connaissez-vous comme celui qui baptise du Saint-Esprit ?..........

                                                        

 

 

 

 

 

 

 

                                                

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Billets
commenter cet article