Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

 

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. (Jean 14 : 6)  

Recherche

Liste D'articles

  • Pleurez pour vos bergers. (Partie 1/2)
    Par David Wilkerson Il est temps de pleurer et de nous lamenter pour les bergers qui gardent les brebis du Seigneur. Pleurez pour les pasteurs, les évangélistes, les prophètes et les docteurs, car Dieu est sur le point d’envoyer de terribles jugements...
  • La justification
    Qu'est-ce que la justification ? C'est, en matière de justice, un acquittement (Isaïe 5.23 ; Proverbes 17.15). Le divin juge considère "comme juste" le croyant sincère. La justification est "un don gratuit" de Dieu, du Dieu contre lequel nous avons péché....
  • Persécution des Ouïghours en Chine : la France...
    Persécution des Ouïghours en Chine : la France condamne des _pratiques inacceptables_, Pékin dénonce des mensonges… https://t.co/Yti9aULzjD Patrick Gassend (@Ichtus1) July 24, 2020
  • L'olivier franc
    - INOF 5 2020 SUITE DE LA CRISE.pdf
  • Notre sûre retraite
    (Proverbes 8 : 10) « Le nom de l’Éternel est une tour forte ; le juste s'y réfugie et se trouve en sûreté ». Il est aussi notre force et notre bouclier , notre rocher, notre forteresse, notre libérateur, notre bienfaiteur et notre haute retraite... la...
  • Preuves d'un dessein intelligent
  • La nuée. (Partie 2/2) " Israël dans le désert."
    Nombres 9.15-23 A la lecture de ce passage, nous constatons que les enfants d'Israël partaient ou campaient, selon que la nuée s'élevait ou s'arrêtait. Le peuple agissait sur l'ordre de L’Éternel Rappel :Dieu était dans la nuée ; la gloire de Dieu, la...
  • La Nuée. (Partie 1/2) ''Direction de Dieu pour Israël au sortir du pays d’Égypte''
    "L'Éternel allait devant eux le jour dans la colonne de nuée et la nuit dans une colonne de feu.Le peuple pouvait marcher ainsi jour et nuit". Exode 13.17-22 Le chemin des fils d 'Israël longeait la rive occidentale de la pointe de la mer rouge, en descendant...
  • Tous surveillés.....
    Des caméras de Nice à la répression chinoise des Ouïghours, cette enquête dresse le panorama mondial de l'obsession sécuritaire, avec un constat glaçant : le...
  • Par mon Esprit
    Missionnaire chrétien Description Traduit de l'anglais - Jonathan Goforth était un missionnaire presbytérien canadien en Chine au sein de la Mission presbytérienne canadienne, avec son épouse, Rosalind Goforth. Wikipédia (anglais) - goforth_parmones...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

reftagger

 

4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 19:15

source :actu-chrétienne.net

« L’Amérique n’est plus chrétienne » a déclaré Barack Obama, Commandant en Chef des Armées, et il le fait savoir à ses soldats.

Le 17 octobre, lors d’une séance d’information à Fort Hood, rendu tristement célèbre suite à l’attentat islamiste perpétré en 2009 par le Major Hasan Nidal aux cris de « allah akbar », et qui fit treize morts et plus de trente blessés, les soldats ont été sommés de ne plus faire de dons aux églises évangéliques et au Tea Party, sous peine de sanctions, en vertu du Code unifié de justice militaire, base légale du droit militaire des États-Unis d’Amérique.

(Hasan Nidal, l’auteur du massacre, avait déclaré lors de son interminable procès : « Je ne pense pas avoir mal agi, car ce que j’ai fait c’était pour la plus grande des causes : aider mes frères musulmans » alors que le ministère de la Défense a qualifié le massacre de Fort Hood de «violence au travail», et pour le leadership militaire, cette tuerie n’a officiellement aucun lien avec le terrorisme, ni l’islam. Et le procès de ce meurtrier a coûté aux contribuables américains près de 5 millions de dollars.

Les familles des soldats assassinés et les blessés doivent surmonter de graves problèmes financiers, car ce massacre n’a pas été reconnu comme un acte terroriste, mais une « violence au travail ». Ils n’ont dès lors pas reçu les indemnités prévues pour les soldats tombés au combat ou victimes d’actes de terrorisme, ni été décorés du « Purple Heart », car cela signifierait reconnaître qu’Hasan Nidal était bien un terroriste islamiste.

Et il n’est pas question de stigmatiser la communauté et la religion si précieuses au cœur du Président Hussein Obama.

Devant cette injustice, des membres du Congrès, dont le président du Comité de la Sécurité intérieure, Michael McCaul, Républicain (Texas) ont promis de légiférer pour obliger l’Armée et l’Administration Obama à accorder aux blessés et aux familles des victimes la reconnaissance et les honneurs qu’ils méritent.

Par contre, qualifier les Chrétiens évangélques et le Tea Party de terroristes, de menaces pour les Etats Unis, même s’ils n’ont jamais commis d’attentat meurtrier, cela ne pose aucun problème de conscience aux agents militaires de Fort Wood, chargés de séminaires de la honte et du mensonge. Ces propagandistes anti-Chrétiens ont balayé de leur pauvre mémoire les différents attentats sanglants commis aux USA depuis quelques décennies par les Musulmans, au nom de l’islam, dont le plus terrible fut celui du 11 septembre 2001. A moins que par une réécriture des évènements, les Chrétiens, les Juifs et les membres du Tea Party ne deviennent un jour les seuls responsables des horreurs perpétrées par les islamistes.

Un agent du contre-espionnage en charge du briefing expliqua aux soldats que les Chrétiens évangéliques, le Tea Party et autres groupes, comme « The American Family Association » représentaient une menace terroriste pour la Nation et qu’ils détruisaient le pays.

L’agent ne mentionna aucun groupe islamique susceptible de représenter une menace terroriste. Seuls les groupes chrétiens et les membres du Tea Party étaient dans le collimateur des Services de la sécurité intérieure, comme terroristes potentiels.

Un soldat, choqué par ce discours, contacta Todd Starnes à la Fox News. Michael Berry, avocat auprès de l’Institut de la Liberté, a offert son aide au soldat et a ouvert une enquête.

« Le peuple américain devrait être scandalisé d’apprendre que l’Armée américaine enseigne à nos troupes que les ennemis de l’Amérique sont les Chrétiens et le Tea Party et qu’ils peuvent être punis s’ils soutiennent ces groupes » a déclaré M. Berry, un ancien officier des Marines.( Marine Corps JAG officer) « Ces déclarations désignant les Chrétiens évangélistes, comme les ennemis internes de l’Amérique sont gravissimes » a-t-il ajouté.

Le soldat à l’origine de ces révélations craint des représailles et a requis l’anonymat. Il a dit qu’il existe une déclaration générale selon laquelle toute donation à un groupe considéré comme une menace à l’égard de l’armée et du gouvernement était punissable, conformément aux règlements militaires.

Le soldat s’inquiétait de savoir s’il pouvait encore aller à l’église, sans être sanctionné, s’il était encore autorisé à payer la dîme et/ou faire un don à des œuvres de charité. »

Un autre soldat, également présent au briefing, alerta le Pasteur de l’Alliance pour la Liberté religieuse. Ses déclarations confirmèrent celles du soldat qui s’était adressé à Fox News.

“Je fus très choqué par ce que j’entendis et je ne parvenais pas à y croire” raconta le soldat. « J’avais l’impression que mes libertés religieuses, pour lesquelles j’ai combattu, risqué ma vie et sacrifié mon temps loin de ma famille, étaient en train de disparaître. »

« Une importante partie de la séance d’information fut consacrée à la menace terroriste, que les Chrétiens évangéliques et le Tea Party faisaient courir au pays, mais il n’y eut jamais aucune allusion au danger que représentait pour notre pays l’extrémisme islamique » déclara le soldat.

“Notre communauté subit toujours les séquelles psychologiques de l’attaque terroriste perpétrée par Nidal Hasan, qui lui est un vrai terroriste, ajouta le soldat. C’est une véritable gifle pour nous. Le soldat est supposé défendre la liberté et qualifier la grande majorité des soldats, qui se disent Chrétiens, de terroristes, c’est de la folie ».

Selon Tony Perkins, Président de : « The Family Research Council”, le Pentagone fait de la propagande anti chrétienne.

« Sur le lieu même d’une attaque terroriste, perpétrée par un soldat musulman intégriste, il est surprenant que ce soit les chrétiens évangéliques qui soient identifiés comme une menace. Le Secrétaire à la Défense, Chuck Hagel, doit immédiatement intervenir pour arrêter cette marche contre les droits et la liberté de nos soldats. »

Au cours du briefing, l’agent instructeur cita aussi le mouvement pro life comme un exemple du radicalisme chrétien. « Les Chrétiens évangélistes mobilisent des sympathisants et protestent contre les avortements et cela mène à la destruction des cliniques qui pratiquent les avortements ».

D’après un porte parole de l’armée au Pentagone, les Autorités militaires ne gardent ni ne publient des listes d’organisations considérées comme extrémistes.

« Aucune des diapositives montrées au cours du briefing n’a été réalisée par l’Armée, mais par des soldats qui y inclurent des informations trouvées sur internet » justifia le porte parole. « Tous les officiers savent qu’il leur est interdit d’utiliser des listes d’extrémistes et des documents non rédigés par les organisations gouvernementales au cours des réunions d’information. »

Comme il fallait s’y attendre, le bureau des affaires publiques de Fort Hood a nié les accusations des soldats.

Suite à la plainte de Maître Berry, une enquête a été ouverte par les Autorités militaires, et d’après les premières constations, les accusations n’ont été confirmées ni par le commandement, ni par les soldats présents à la réunion.

Or, ce n’est pas la première fois que l’armée qualifie les Evangélistes d’extrémistes lors de ces réunions. En avril dernier, les Chrétiens évangélistes et catholiques furent traités d’extrémistes religieux lors d’une autre séance d’information.

Dans une lettre adressée au Sénateur Doug Lamborn, (R-Colo.) le Secrétaire de l’armée, John Mc Hugh, avait expliqué que la réunion d’avril était un incident isolé et que les documents utilisés n’avaient pas été approuvés par l’armée. Pour Mc Hugh, il s’agissait d’une tentative maladroite d’expliquer que l’extrémisme n’était pas limité à une seule religion. Ah bon ? Combien d’attentats sont commis au nom du Christ ?

Il y a deux semaines, plusieurs douzaines de soldats furent informés que « l’Americian Family Association”, un ministère chrétien très respecté, devrait être classé comme un groupe de haine, car il soutient les valeurs traditionnelles de la famille. Les Autorités militaires ont à nouveau considéré cela comme un incident … Cette attitude irresponsable de l’Armée est en train d’exacerber les Chrétiens américains.

« Combien de temps encore l’armée va-t-elle nier la réalité et refuser de prendre sa responsabilité. » demande M. Berry ?

« Ces incidents répétés prouvent que les séances d’informations sont dirigées par le leadership de l’armée au Pentagone ou alors l’armée a un véritable problème de discipline et de commandement pour laisser une bande de fripouilles enseigner de telles inepties. »

Les groupes de défense des libertés religieuse dénoncent sévèrement les récentes accusations mensongères portées par les conférenciers militaires de Fort Hood lors des séances d’information, qui deviennent, en fait des réunions de désinformation.

« Pourquoi l’armée s’est-elle engagée dans ces séances de propagande anti chrétienne », demanda Perkins, lui-même vétéran de la Marine Corps ? « Seule la volonté délibérée de l’Administration Obama d’intimider et de séparer les soldats des groupes Chrétiens qu’ils soutiennent et qui les soutiennent pourrait expliquer cette propagande mensongère anti chrétienne. »

Ron Crews, Administrateur de l’Alliance de l’Aumônerie, a qualifié le comportent des Autorités militaires de déshonorant.

« Loin d’être des incidents isolés, comme l’Armée l’a affirmé lors des cas précédents, ce dernier incident démontre bien la volonté des Autorités militaires de présenter le Christianisme évangélique, le Catholicisme et le Judaïsme, comme des exemples d’extrémisme religieux, comparable à celui d’Al Qaïda, du Hamas et du Ku Klux Klan … » a encore ajouté Ron Crews.

Barack Hussein Obama est le Président américain le plus hostile à la Bible, aux Juifs et aux Chrétiens de toute l’histoire des Etats Unis, et cette haineuse hostilité contraste avec la bienveillance, la tolérance, le respect qu’il manifeste envers le coran, l’islam et les Musulmans. Le leadership militaire semble également être infiltré et corrompu par les Frères musulmans, qui fidèles à leur devise, s’activent à détruire l’Amérique de l’intérieur.

Présenter les Chrétiens et les membres du Tea Party comme des menaces pour la sécurité de la nation, des terroristes à combattre, c’est du pur machiavélisme.

Obama livre l’Amérique à l’islam et aux Musulmans. Et pourtant, s’il savait comment il est considéré par les Nations arabes.

Obama me fait penser à l’un des premiers musulmans noirs, un compagnon du prophète, un homme nommé Bilal bin Rabah. Il était un fidèle esclave noir de Mahomet. Ce dernier l’affranchit et le nomma Muezzin, pour le récompenser de sa fidélité. Et Bilal, fier et reconnaissant, appelait les fidèles à la prière du haut du minaret de la mosquée de la Kaaba à La Mecque, ville nouvellement conquise par Mahomet.

Les autres fidèles compagnons de Mahomet, appelés les « Sahaba », qui comme Bilal, avaient suivi le prophète dans ses « missions prophétiques », furent aussi récompensés, mais contrairement à Bilal, l’ancien esclave noir, devenu Muezzin, ils furent nommés à des postes importants, certains devinrent califes, d’autres gouverneurs de province. Bilal, lui, continuait à appeler les fidèles de sa voix rauque du haut de son minaret, mais ses appels attiraient très peu de monde. Les musulmans et les infidèles de La Mecque se moquaient de lui, ils trouvaient qu’il brayait comme un âne.

En lisant ce récit, je ne peux m’empêcher de me poser une question. A supposer que les Frères Musulmans, les partisans de Mohamed Morsi, le chéri d’Obama, réussissent à réaliser leurs rêves, celui de conquérir le monde et de le soumettre à l’islam radical, comment récompenseraient-ils Hussein Obama ? Lui réserveraient-ils la place d’un calife, d’un sultan ou un poste de gouverneur ? A mon avis, non. Si les Frères Musulmans parvenaient à prendre le contrôle de l’Amérique et de l’Europe, fidèles à la tradition de leur prophète bien-aimé, ils lui réserveraient sans aucun doute le poste de Muezzin d’une mosquée de Chicago, à l’instar de Bilal, fidèle compagnon de route de Mahomet.

Quand je vois des Noirs américains se convertir à l’islam, comme le député Keith Ellison, ex-catholique, et exprimer leur étrange et incompréhensible empathie pour l’islam et le Hamas, je suis à la fois surpris et horrifié par leur choix. Ignorent-ils que les Musulmans étaient les négriers qui capturèrent les Africains et les vendirent en Amérique comme esclaves ?

Ne savent-ils pas qu’aujourd’hui encore, dans le monde arabo-musulman, les noirs sont traités avec mépris et considérés comme des esclaves ? Dans les milieux politiques arabes des Etats du Golfe, Condoleeza Rice et autres politiciens américains noirs sont appelés « a’bd ou a’bda » le mot arabe pour « esclave », et ce, malgré leurs hautes fonctions. Dans le scénario d’un monde islamique dirigé par Les Frères Musulmans, le député Keith Ellison ne siègerait pas comme membre du Conseil islamique (la Choura) et l’ex- Secrétaire d’Etat Condoleeza Rice ne serait pas autorisée à quitter sa maison sans un chaperon masculin, membre de la famille. Quant à ses missions diplomatiques à travers le monde, aux oubliettes. Elle resterait à la maison à observer le monde extérieur à travers la fenêtre voilée de son hijab.

Ingratitude et mépris, voilà la récompense des non musulmans qui deviennent les serviteurs de l’islam, reconnaissance et respect ne faisant pas partie du vocabulaire islamique.

Rosaly, Dreuz.Info

Source : « Does Army consider Christians, Tea Party, a terror threat?, » by Todd Starnes for Fox News, October 23,2013 “« Who Should Clean Up the Mess?” By Ali Salim (extrait)

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 18:51

n Allemagne, un muezzin a été invité par les responsables de la Paulus Kirche, membre de l’Evangelische Kirche in Deutschland (EKD), à psalmodier un "appel à la prière", le dimanche 27 octobre.

 

Si l’intervention de ce muezzin n’a pas dérangé les membres de cette église protestante, qui l’ont écouté religieusement durant plusieurs minutes, quelques dizaines de chrétiens de la ville ont manifesté leur désaccord dans la rue, rappelant notamment que Allah n’est pas le Dieu de la Bible et mettant en exergue la persécution des chrétiens en terre d’Islam.

"C’est à pleurer, mais nous avons aussi l’équivalent en France et chez les catholiques voir ICI et ICI pour faire bonne mesure…" a commenté pour sa part Daniel Hamiche, journaliste et administrateur de l’observatoire de la christianophobie.

Paul OHLOTT

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 22:00
      
    

De      

Alors vous chercherez l’Eternel votre Dieu, et vous le trouverez, si vous vous tournez vers lui de tout votre cœur et de tout votre être. – Deutéronome 4:29     

 

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 20:13
De                    

Vous devriez être prêt à souffrir la persécution pour Jésus-Christ et laissez moi vous dire, ça viendra. Ça pourrait même vous coûter votre vie.

Partager cet article

Repost0
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 13:31

A la mi-octobre avait lieu quelques rencontres pour donner aux genevois l’occasion unique de rencontrer l’auteur d’un nouveau livre dont…

…le titre est tout un programme : «Le livre noir de l’occupation israélienne»… par M. Yéhouda Shaoul (Confondateur de l’ONG israélienne «Breaking the Silence/Briser le Silence»).

PRESENTATION OFFICIELLE

Breaking the Silence est une organisation fondée en 2004 par d’anciens soldats ayant servi dans l’armée israélienne depuis la seconde Intifada, en 2000. Elle a pour objectif de révéler à l’opinion publique israélienne et internationale la réalité du quotidien dans les Territoires occupés et le lourd tribut payé par les populations palestiniennes mais aussi par les soldats qui ont chaque jour pour mission de les « contrôler ». Breaking the Silence a mené depuis une dizaine d’années un gigantesque travail d’enquête et de recueil de témoignages (qui ont servi à constituer ce livre). Elle organise également des conférences et des visites guidées en Cisjordanie afin de mettre en lumière les méthodes d’Israël dans les Territoires. Considérée comme l’unique porte-parole des voix des soldats, l’organisation est aujourd’hui renommée en Israël, auprès de l’opinion et dans les médias.

Yéhouda Shaoul, 30 ans, est né et a grandi à Jérusalem, dans une famille ultra-orthodoxe. Après avoir obtenu son diplôme de fin d’études secondaires dans le lycée talmudique d’une colonie juive de Cisjordanie, Yéhouda Shaoul a rejoint l’Armée de Défense d’Israël comme sergent et commandant dans le 50ème bataillon de la Brigade Nahal entre 2001 et 2004. Il a participé à diverses opérations militaires en Cisjordanie pendant la deuxième Intifada, y compris l’Opération Rempart à Ramallah. Il a également servi pendant 14 mois à Hébron, la plus grande ville palestinienne du sud de la Cisjordanie.

En 2004, Yéhouda Shaoul a fondé l’association «Breaking the Silence» avec un groupe de vétérans. Il est aujourd’hui co-directeur, responsable des relations internationales, et a repris parallèlement des études de sciences politiques et de philosophie à l’université ouverte d’Israël.

Quelques remarques importantes face à cette propagande mensongère :

1. Je trouve très étonnant pour ne pas dire suspect que l’auteur soit décrit comme: « Yéhouda Shaoul, 30 ans, est né et a grandi à Jérusalem, dans une famille ultra-orthodoxe », car comme tout le monde le sait (et d’ailleurs on le leur reproche constamment), les Juifs orthodoxes sont dispensés de service militaire. Il y a donc « anguille sous roche »… A moins qu’il n’ait rejeté son arrière-plan, ne se soit détourné de sa religion… ce qui expliquerait d’ailleurs le second point.

2. « Il a également servi pendant 14 mois à Hébron, la plus grande ville palestinienne du sud de la Cisjordanie ». Aucun juif « orthodoxe » n’affirmerait que « Hébron est la plus grande ville palestinienne… », vu qu’Abraham lui-même a acheté de ses propres deniers l’endroit où il va enterrer Sarah. Jusqu’aujourd’hui, Hébron est toujours considérée comme une des quatre villes « saintes » par les juifs (les trois autres étant Tibériade, Safed et bien entendu, Jérusalem).

3. Il est clair comme de l’eau de roche que la volonté implicite de ce personnage est de « noircir » l’image d’Israël, voire même de participer à « l’anéantissement » de l’Etat d’Israël… Cela ne serait pas surprenant même de la part d’un « Juif orthodoxe » vu les prises de position de certains rabbins farfelus du mouvement « Naturei Karta », qui revendiquent la même chose et étaient fiers d’aller serrer la main de Ahmadinejab

Pour quelles raisons faudrait-il prendre au sérieux ces « illuminés » ? D’autant qu’ils ne représentent absolument pas l’opinion de la majorité des israéliens ? Absolument pas..

4. Et justement, en parlant de l’opinion des israéliens, quelle est-elle sur ces sujets ? Est-ce que la majorité de tous ces jeunes qui font leur service militaire (inclus des jeunes juifs messianiques) estime que l’armée israélienne est une armée sanguinaire qui maltraite systématiquement les « pauvres » palestiniens ? Je ne dis pas que tout ce que l’armée fait est bon ou que tous ses soldats agissent avec justice, droiture et humanisme. Mais quelle armée au monde peut prétendre être parfaite et ne commettre JAMAIS d’erreur?

5. Et justement en mentionnant le mot « humanisme » dont les européens sont si friands, il est clair que nous faisons face à un traitement de type « deux poids deux mesures » qui prévaut dans l’opinion publique. Les Européens estiment que l’armée israélienne est une armée « immonde » et « illégitime » qui se comporte d’une façon abjecte (si c’est vraiment le cas, comment se fait-il que TOUS les jeunes israéliens qui ont fait leur service militaire  - et ils sont des MILLIONS – ne se soient pas révoltés et n’aient pas immigré en masse en Europe, par exemple, où règne « le droit et la justice » ?). Les Européens estiment que l’armée israélienne doit apprendre à « tendre la joue gauche » et ne pas être « si violente »… Mais en disant cela, ces européens renvoient sur les Israéliens un concept « chrétien » qu’eux-mêmes rejettent et ne mettent pas en pratique (on l’a vu maintes fois durant les nombreuses guerres en Europe « chrétienne » puisque les pays attaqués se sont défendus et ils n’ont pas tendu la « joue gauche ». Bien au contraire, leurs « héros militaires » ont été honorés !).

On exige de l’armée israélienne de se comporter comme l’armée la plus « chrétienne » au monde alors que la règle qui prévaut pour Israël est toujours la « loi du talion ». En réalité l’armée israélienne a souvent fait preuve de plus de retenue que d’autres armées, même « occidentales », et les soldats israéliens qui se comportent mal sont jugés par un tribunal militaire. Alors, en parlant de « deux poids deux mesures », comment se fait-il que les Européens ne se révoltent pas lorsqu’ils apprennent que l’armée de « certains » pays maltraitent (pour ne pas dire « exterminent ») leurs propres citoyens (inutile de donner un exemple…) ? Pourquoi, personne ne réagit lorsque l’ex Président d’un pays déclare haut et fort, à la tribune des Nations Unies, qu’Israël doit être « rayé de la carte » ? Il a même été applaudi…

6. Je pense que ceux qui estiment que l’armée israélienne se comporte d’une façon pire que toutes les autres armées au monde, devraient lire le témoignage du « Prince Vert » (Mosab Hassan Yousef) qui n’est pas de la fiction mais la réalité !

7. Finalement, je voudrais souligner le fait que de toute évidence, lorsqu’un juif « sort du lot » et critique ouvertement son peuple, son pays, son armée, il est accueilli « les bras ouverts » sur tous les plateaux de TV en Europe… Je pense en particulier à Shlomo Sand qu’on apprécie beaucoup en France… A ce propos, lisez cet article au titre évocateur « Quand la pensée repose sur du sable » (« Sand » en anglais). Cela me fait aussi penser à ces personnages qui en d’autres lieux, en d’autres temps, auraient été condamnés pour « haute trahison » et dont les chaînes de TV européennes ont fait des « héros » : « Les Gatekeepers » et sur lesquels j’ai écrit cet article.

Finalement, on peut se demander quel est, ou quels sont, les véritables motifs de ces juifs qui détestent le seul Etat « hébreu » au monde d’une façon si virulente ? Est-ce par haine de soi ? Est-ce pour devenir une « vedette » en Europe (comme Shlomo Sand) ? Ou tout simplement pour gagner de l’argent en vendant par milliers des livres de propagande ?

Luc Henrist

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 19:00

LA MASCOTTE RFID 3

Préambule :

Alors que tout semble silencieux et tranquille, des hommes ont à cœur un projet de contrôle international sur tous les habitants de la terre …

Les États-Unis, ce pays un peu plus au sud du Canada utilise sournoisement un programme d’influence chez les enfants par une distraction qui leur plait bien, à savoir, une sorte de pièce animée avec couleurs et saveurs d’endoctrinement pour le projet le plus infâme des tribulations, la puce électronique d’Apocalypse 13:16-17.

Pierre J. Gilbert

La mascotte RFID commence maintenant une tournée nationale pour aider à atténuer les craintes des enfants au sujet des implantations.

Le 28 octobre 2013 –

Dans un effort pour séparer le mythe de la vérité au sujet du programme fédéral d’implantations obligatoires de micropuces RFID d’Obamacare, une campagne de sensibilisation du public a été lancée dans une tournée de plusieurs écoles publiques à travers notre nation, pour expliquer les implantations.

L’opération comporte une mascotte animée joviale, une micropuce RFID en dessins animés appelée « Chippie ». Ils utilisent le personnage pour démontrer à leur jeune auditoire les avantages d’avoir une micropuce RFID implantée sous la peau.

Après une bande dessinée musicale de 30 minutes suivant une des nombreuses aventures de Chippie, il y a un spectacle de marionnettes où les enfants sont encouragés à poser des questions à Chippie au sujet de la micropuce RFID ou du processus d’implantations. Chaque enfant quitte l’exposition avec une poupée « Chippie », un livre à colorier et plusieurs brochures d’information pour leurs parents afin de pouvoir apaiser les craintes persistantes au sujet de leurs enfants recevant l’appareil.

Beaucoup d’entre eux étaient désireux de se faire implanter la micropuce sur place. « Je me sentais coincé, » a expliqué Doug Walker, qui a assisté à un séminaire récent de Chippie dans Carbon County, dans une école du Wyoming. Brandissant sa légère enflure à la main gauche montrant le petit trou où l’aiguille avait été insérée, il a dit : « Maintenant, je peux avoir des bonbons gratuitement chaque fois que maman et moi allons à la banque ou à l’épicerie ! », rayonnait-il fièrement. « Chippie est mon nouveau meilleur ami qui vit à l’intérieur de moi !

Walt Eisner, le créateur du personnage de « Chippie » a été convoqué pour parler aux parents pendant le vol inaugural de la toute nouvelle campagne. « Nous tenons à rassurer les parents qu’il n’y a rien à craindre avec la mise en œuvre de ce nouveau programme. C’est quelque chose qui va inévitablement profiter à tous à long terme et il n’y a pratiquement aucun inconvénient. Cela va créer une hausse de la facilité, de la commodité et de la sécurité dans toutes les transactions quotidiennes. Avec la technologie disponible de nos jours, le programme est attendu depuis bien longtemps. »

 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Partager cet article

Repost0
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 17:32

Source :   http://pleinsfeux.org/

Identité une puce dans la peau

Tous contrôlés ou tous sous contrôle ? Avec la présentation des premières puces contenant nos informations personnelles et pouvant être implantées sous la peau, ce sont les fantasmes ou les spectres des films de sciences-fiction qui se matérialisent.

Prêts à être scannés ? Cela pourrait bien être un passage obligé de notre avenir proche avec les premiers essais de puces informatives sous-cutanées. Leur rôle n’est pas encore défini et concerne un champ d’applications très large. Grande comme un grain de riz, cette puce est proche de ce que l’on peut trouver aujourd’hui chez les animaux en remplacement des tatouages d’identification.

Elle s’implante donc elle aussi sous la peau (bras ou main) au moyen d’une seringue, se sent au toucher mais est complètement acceptée par l’organisme. Mais quelle est la capacité de ce grain de riz numérique ? Dotée de la technologie RFID et sûrement d’un système de stockage, la puce pourrait alors détenir des informations sur le porteur qui serait lues par un scanner afin d’en révéler tout ou partie.

Un lecteur qui peut très bien se trouver à la caisse d’un supermarché, au sein d’une mairie, sur un portique d’aéroport, dans la mallette d’un médecin ou dans un hôpital.

Voici ce que pourrait stocker cette puce :

- Données personnelles pour identification, comme la carte d’identité ou le carnet de famille (paiements, réservations, évanouissement, secours)

- La carte vitale, le carnet de santé et/ou de vaccination

- Les données bancaires avec paiement par scan (grande évolution du paiement par téléphone)

- Un abonnement de transports en commun

- Le contrôle d’identité en aéroport ou gare avec passeport intégré

- Système d’ouverture et fermeture pour une voiture ou une habitation

- Des documents (finies les clés USB !)

- L’obtention plus simple du numéro de téléphone d’une cible en cas de drague (il faudra pirater, mais cela coûte moins cher que plusieurs coupes de champagne ou heures de coaching)

- Un testament

- Votre groupe sanguin et vos prédispositions médicales (diabète, allergies…) en vue d’une intervention des secours. En cas de malfonction, voir le point précédent…

 

De quoi alléger sensiblement son sac et son portefeuille et se simplifier la vie. On pourrait également avancer que chacune de ces capacités pourraient être activée ou non, en fonction des envies, des besoins, des appréhensions ou des « abonnements » fatalement inhérents (tout se monnaie, surtout nos données vitales et leur protection). Et c’est tout l’imagerie de la moins en moins éloignée et improbable sciences-fiction qui fait alors surface dans nos vies. Une imagerie qui tend presque exclusivement vers le fichage et le flicage des individus. Une déviance effrayante somme toute logique.

Big « Deutsch » Brother

Mais pas assez effrayante pour près d’un quart des allemands interrogés en mars dernier, pour une étude commandée par le Bitkom, la fédération allemande des technologies de l’information et de la communication. Rendue publique lors du CeBit 2010, grand salon d’électronique se déroulant à Hanovre, cette étude révèle alors que 23 % des personnes interrogées sont prêtes à se faire implanter une puce de ce type, pourvue que celle-ci leur apporte certains avantages.

Étude qui montre également que si 72 % des sondés ne veulent pas entendre parler d’une puce d’identification dans leur corps, 16 % sont toutefois parés à se faire implanter le mouchard pour des apports vitaux, comme la localisation rapide d’une personne par les secours en cas d’accident ou d’incendie.

Reste la limite de confiance que l’on peut placer dans un tel type de dispositif. En l’état actuel des présentations, il ne s’agit que d’une puce RFID, soit un système passif, qui ne peut émettre les informations mais seulement accepter la lecture des infos auprès d’un lecteur actif. Les craintes concernant la géolocalisation d’un sujet équipé sont pour le moment infondées. Mais finalement gérer ses paiements, ses visites chez le médecin, ses déplacements via sa puce dans la main permet déjà d’établir une cartographie précise des allers et venues d’un individu, de ses envies et aventures diverses de la vie.

Une cartographie déjà partiellement possible pour qui utilise un mobile, une carte de transport et une carte bancaire. A savoir, maintenant, si en cas de passage à la puce d’identification, quel jeu sera joué par les instances (d’État, forcément ou un épouvantail privé) chargées de sa gestion.

Partager cet article

Repost0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 07:00

L-e 19 juillet de l'an 64 après Jésus-Christ, sous le règne de l'empereur Néron, la Ville éternelle est ravagée par un incendie. L'empereur, après avoir supervisé les secours, se hâte d'engager les travaux de reconstruction avec l'objectif d'embellir la ville... et de se doter d'un palais encore plus grandiose que le précédent. 

La rumeur le soupçonne d'avoir lui-même provoqué l'incendie dans cette intention. Pour s'en défendre, il laisse accuser les chrétiens d'en être à l'origine. C'est ainsi que débute la première persécution de l'ère chrétienne. Parmi ses victimes, des Juifs dénommés Pierre et Paul...

Jean-François Zilberman

Une ville sous haute tension

Le drame survient dans la dixième année du règne de l'empereur Néron, qui a alors 27 ans, dans un empire romain au maximum de sa puissance.

La Rome impériale compte près de 800.000 habitants concentrés sur 13 kilomètres carrés (une densité comparable aux actuelles métropoles des pays pauvres). L'espace urbain est occupé en grande partie par les temples, monuments publics et palais, ceux-ci étant concentrés sur la colline du Palatin et à son pied, autour des Forums et de la Via Sacra (la voie sacrée).

Le peuple s'entasse dans des immeubles de grande hauteur (cinq ou six étages), les insulae. L'aspect extérieur de ces immeubles est souriant mais l'intérieur particulièrement sombre et surpeuplé. Les étages supérieurs, sans eau et sans sanitaires, accueillent les habitants les plus pauvres. Comme ceux-ci utilisent des braseros pour cuire leurs aliments et se chauffer, les incendies sont fréquents mais restent confinés le plus souvent à un quartier...

Incendie et reconstruction

Ce n'est hélas pas le cas de celui-ci. Il a pris naissance dans une petite boutique située près du Circus Maximus, au pied du mont Palatin, où se trouve le palais impérial, et va durer six jours et détruire la plus grande partie de la ville, y compris beaucoup de monuments dont le palais impérial lui-même. Il va faire au passage plusieurs milliers de victimes (10.000 ?).

Quand l'empereur Néron, qui se reposait à la campagne, est avisé de l'incendie, il rejoint prestement sa capitale et participe activement à l'organisation des secours. Sitôt le sinistre maîtrisé, il se consacre à la reconstruction de la ville en mettant de l'ordre avec ses architectes dans le réseau de rues insalubres.

Néron reconstruit son palais dans des dimensions plus grandioses qu'auparavant. Ce nouveau palais, la Maison dorée (en latin Domus aurea), va s'étendre sur 80 hectares, débordant la colline du Palatin pour rejoindre celle du Caelius. Sa splendeur émerveille les contemporains. On en a une idée avec l'une des oeuvres qui la décorent, le groupe Laocoon, sculpté par des artistes de Rhodes vers 40 av. J.-C. et redécouvert le 14 janvier 1506.

La Maison dorée de Néron et le groupe Laocoon (interprétation du XVIe siècle)

Entre les deux collines, les jardins et un lac sont agrémentés d'une statue colossale de l'empereur lui-même : 44 mètres de hauteur !

Mémorable colosse

Quelques années après la mort de Néron, l'empereur Vespasien lance la construction d'un immense amphithéâtre de 50.000 places à l'emplacement du lac et des jardins de l'ancien empereur. Son nom officiel, amphithéâtre Flavien (d'après le nom de famille de Vespasien) est bientôt remplacé, dans l'usage populaire, par celui de Colosseo (en latin, le colosse), sans doute en raison du voisinage de la statue de Néron. Ce nom lui est resté après la disparition de la statue. Il est devenu en français Colisée.

Moins de 60 ans après l'incendie, il ne reste à peu près rien de la Maison dorée, remplacée par d'autres monuments, jardins ou palais.

Persécution des chrétiens

Tandis que l'incendie de Rome est à peine éteint, la rumeur publique suspecte Néron de l'avoir lui-même provoqué pour remodeler la ville à sa guise. On raconte même qu'il aurait contemplé l'incendie du haut de son palais en déclamant des vers à la mesure de l'événement.

Pour couper court aux médisances et pour calmer la plèbe, l'empereur Néron laisse accuser les chrétiens d'être à l'origine du désastre. Ces premiers chrétiens sont issus pour la plupart des communautés juives établies dans toutes les grandes villes de l'empire romain. Mais, à la différence des juifs, ils ne craignent pas de convertir les païens à leur foi.

Bien que très minoritaires dans la population de Rome, ils suscitent la méfiance par leur refus de vénérer l'empereur, leur foi étrange en un Dieu unique et leur habitude de se comporter entre eux comme frères et soeurs. La rumeur prétend aussi qu'ils sacrifient des enfants ou adorent un âne (!).

Sur ordre de l'empereur Néron, environ 200 chrétiens sont livrés aux bêtes dans les arènes et mis à mort. Certains sont transformés en torches vivantes !

L'apôtre Pierre, qui côtoya le Christ, est au nombre de ces premiers martyrs, de même que Paul.

La tradition veut que Pierre ait été crucifié la tête en bas, par respect pour le Christ. Il aurait été ensuite enseveli sur la colline du Vatican, à l'endroit même où sera érigée plus tard la basilique qui porte son nom.

De cette première persécution de masse aux dernières, sous Dioclétien, on évalue de 4.000 à quelques dizaines de milliers le nombre de chrétiens qui, dans l'empire romain, ont «témoigné» au sacrifice de leur vie.

Le secret de la tombe

Pour mettre un terme aux rumeurs relatives à la tombe de l'apôtre Pierre, le pape Pie XII autorisa une équipe d'archéologues professionnels à fouiller le sous-sol de la basilique Saint-Pierre de Rome en 1939. Après dix ans de travaux (et 40.000 m3 d'excavations), les archéologues confirment la présence à cet endroit de l'ancien cirque de Néron ainsi que de la première basilique, construite par Constantin 1er. La localisation de la basilique en cet endroit pentu, mal adapté à une grande construction, tend à confirmer que dès cette époque, l'endroit avait une importance particulière.

Les archéologues découvrent par ailleurs plusieurs tombes et un petit monument à deux colonnettes qui semble désigner une tombe différente des autres... Quelques années plus tard, l'historienne Margharita Guarducci reprend les travaux et met la main par le plus grand des hasards sur une caissette emplie d'ossements. Les analyses confirment qu'il s'agit d'un sexagénaire. Le pape Paul VI n'hésite pas à déclarer en 1968 qu'il s'agit bien de ceux de l'apôtre Pierre. Si les certitudes du pape ne sont guère partagées par la communauté des scientifiques ni même par le clergé, il n'en reste pas moins que chacun s'accorde sur la grande probabilité que l'apôtre ait été mis à mort sur la colline du Vatican ( *).

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 15:41

Le monde juifPar Déborah Partouche 

Les restes du Tabernacle des Hébreux bibliques ont été découverts sur le site de l’ancienne Shilo. Le Tabernacle précède les temples et les dates de la période comprise entre la conquête de la terre d’Israël par Josué et la montée du roi David. 

800px-Timna_Tabernacle_Altar_of_Burnt_Offerings

Selon un rapport publié par Israel Hayom, les archéologues présenteront leurs résultats cette semaine sur le site de Shilo en Samarie, lors d’une prochaine conférence.

« Des trous creusés dans la roche sur le site ont été découverts. Ils auraient pu être utilisés pour soutenir des poutres en bois utilisées dans une structure temporaire comme le Tabernacle. Les poutres faisaient partie des murs du Tabernacle » ont expliqué les archéologues. À côté des trous taillés, dans la partie nord de Tel Shilo, des structures ont été découvertes datant de la période entre Joshua et le roi David.

Trois grandes poêles ont également été trouvées dans l’une des structures. Les chercheurs ont déclaré que ces objets n’étaient pas destinés à un usage domestique, car les structures faisaient partie d’un établissement public central.

shiloh_bibleatlas-orgEn outre, les restes de mur retrouvés semblent être l’angle sud-ouest de la muraille qui entourait la ville de Shilo. Sur la base de cette constatation, les chercheurs ont également estimé où la porte d’entrée de la ville était, car l’emplacement du Tabernacle est connu pour avoir été situé près de la porte d’entrée.

Sur les collines qui entourent le site, les chercheurs ont également découvert des os d’animaux sacrifiés mangés par les Hébreux venus à Shilo. La datation des os correspond avec les dates bibliques de l’activité du Tabernacle à Shilo.

 

Partager cet article

Repost0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 15:35

Parlement européen : Le rapport Estrela retoqué par les députés en séance plénière et renvoyé en commission (1).

Victoire contre le Gender et la libéralisation de la PMA pour les couples de femmes.

Après avoir appelé ses sympathisants à se mobiliser contre la proposition de résolution (2) du Parlement européen en faveur du gender et de la PMA pour les couples de femmes et les célibataires, La Manif Pour Tous se félicite de l’issue du renvoi en commission de ce texte scandaleux. « C’est inespéré. Aucun observateur ne s’ y attendait. C’est un coup d’arrêt voire un recul pour les partisans de l’idéologie du genre et de la filiation bidon. Nous remercions vivement tous nos sympathisants et tous ceux qui se sont mobilisés. Le résultat est là : c’est une grande victoire » se réjouit Ludovine de la Rochère. Cette proposition de résolution prévoyait en effet l’enseignement du Gender à l’école et réduisait les parents à être de simples « protagonistes » de l’éducation sexuelle de leurs propres enfants. Sous couvert de bons sentiments et au nom du principe de non-discrimination, cette proposition de résolution entendait également promouvoir « la procréation pour tous. » En permettant « aux femmes célibataires et lesbiennes de bénéficier de traitements de fertilité et de services de procréation médicalement assistée », ce texte conduisait à institutionnaliser la fabrication d’enfant délibérément privé d’un père. La Manif Pour Tous rappelle qu’en France, la PMA (Procréation Médicalement Assistée) est un acte médical réservé aux couples hétérosexuels qui se trouvent face à une infertilité médicalement constatée ou risquant de transmettre une maladie grave à l’enfant ou sa mère.

« Notre mobilisation et celle d’innombrables citoyens européens a permis d’éviter l’adoption ce matin de cette proposition de résolution. C’est une victoire pour les droits des enfants, pour la justice et pour la solidarité » déclare Ludovine de la Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « Nous restons bien évidemment extrêmement vigilants puisque ce texte n’est pas définitivement enterré. Il a en effet été renvoyé en Commission (3). Nous allons donc maintenir la pression »poursuit-elle.

Source : Manif Pour Tous

Notes
1 Le renvoi en commission a été adopté par 351 voix pour, 319 contre et 18 abstentions
2 Proposition de résolution « sur la santé et les droits sexuels et génésiques »
3 «commission parlementaire sur les droits des femmes et l’égalité des genres

Partager cet article

Repost0