Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 09:00

J’ai traité ici voici peu de « l’esprit du 11 janvier », expression usée jusqu’à la corde (qui servira à les pendre) par les socialistes qui sont au gouvernement de la France.

Je n’ai, en vérité, jamais vu d’« esprit du 11 janvier », car, le 11 janvier, j’ai vu une gigantesque opération de communication socialiste aux allures d’imposture. Depuis, l’imposture continue. On peut même dire qu’elle s’accentue.

Pour compenser sans doute ses propos parlant de « guerre » contre l’islam radical, Manuel Valls a déclaré récemment devant une assemblée de jeunes gens qu’il faudrait désormais « vivre avec le danger » de la violence terroriste.

Quel message ! Un dirigeant digne de ce nom est censé répondre au danger, assurer la sécurité, combattre, s’il le faut, pour que la sécurité soit assurée. Manuel Valls a rangé son sabre de carton et utilise désormais le vocabulaire de la résignation.

La raison pour laquelle il use de ce vocabulaire est bien connue. Il y a, en France, des millions de musulmans. Ils votent et ils ont l’épiderme sensible. François Hollande avait déjà usé de ce vocabulaire. Il n’y a donc là rien de surprenant. La France sous la gauche est sur le chemin de la soumission préventive.

Un signe flagrant de cette soumission préventive a été la tempête soulevée par les propos de Roger Cukierman, qui a dit que les actes de violence étaient commis par de jeunes musulmans.

Bien qu’il se soit empressé d’ajouter que les jeunes musulmans en question n’étaient qu’une infime minorité, le mal était fait. Roger Cukierman aurait dû savoir qu’il est des choses qu’on ne peut plus dire en France.

On ne peut donc pas dire en France ce que dit la presse étrangère, à savoir que « plus des deux tiers des gens qui sont en prison en France sont musulmans », que « les zones de non-droit en France » (qu’on appelle pudiquement zones urbaines sensibles) « sont tenues par de jeunes musulmans », que « l’essentiel des actes de délinquance en France sont commis par de jeunes musulmans », que « quasiment tous les actes terroristes commis depuis trente ans sur la planète l’ont été par de jeunes musulmans ».

Si on dit tout cela en France, les dirigeants de la communauté musulmane se fâchent et prennent la pose de la vierge effarouchée ; les grands médias crient au scandale ; les dirigeants politiques se mobilisent pour dire leur consternation, François Hollande et Manuel Valls en tête. Tout cela est pourtant vrai, vérifiable, incontestable.

À ce rythme, il m’arrive de me demander où nous en serons dans une décennie, si rien ne change. La France au présent est otage de l’islam radical et de l’islam tout court. C’est une situation honteuse.

Ce n’est, hélas, pas la première fois de son histoire que la France se trouve dans une situation honteuse et c’est encore une fois en raison du même camp politique.

Les années où le maréchal Pétain était le chef de l’État, la France était, de fait, déjà dans une situation honteuse.

C’est, on l’oublie trop souvent, la chambre élue au moment du Front populaire qui a voté les pleins pouvoirs au maréchal Pétain, donc une chambre de gauche, et nombre de socialistes ont été au gouvernement pendant la collaboration. La gauche, c’est tout un état d’esprit !

Si certains déduisent, de ce que je viens d’écrire, que la gauche, très majoritairement, s’est couchée devant les nazis en 1940, comme elle se couche aujourd’hui devant l’islam, on m’accusera d’être excessif.

Je ne serai donc pas excessif. Le nazisme était le nazisme. Hitler trouvait en l’islam des éléments intéressants. Le monde musulman soutenait Hitler. Aujour­d’hui, l’islam est l’islam. Mein Kampf  se vend beaucoup dans nombre de pays musulmans. Mais c’est un pur hasard, bien sûr !

Le gouvernement de gauche s’active pour organiser un « islam de France », qui n’aura rien à voir avec l’islam du reste du monde, les dirigeants musulmans de France le jurent, une main sur le cœur, l’autre main sur le Coran.

Le gouvernement de gauche s’alarme aussi de la montée de « l’islamophobie » en France, au point que celle-ci semble être devenue le principal danger qui menace le pays. Consternant, vraiment…

 © Guy Millière – Publié dans les4verites.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 08:00

Mark Levin, célèbre animateur d’une émission de radio américaine populaire, décrit le président Barack Obama comme «anti-Israël» et le Premier ministre Benjamin Netanyahu comme «le leader du monde libre ».

« Les frontières d’avant 1967 ? Ce serait un suicide national pour Israël », dit-il.

Mark Levin "Netanyahu est le leader du monde libre. J'espère que le peuple israélien le comprendra"

Mark Levin « Netanyahu est le leader du monde libre. J’espère que le peuple israélien le comprendra »

Avocat et auteur américain, Mark Levina été le présentateur de l’émission de radio populaire portant son nom « Mark Levin Show » pendant 13 ans. C’est l’émission de radio la plus populaire dans un certain nombre d’États américains, dont New York. Trois heures de commentaire politique et sociale présentés du point de vue conservateur ainsi que le détail des questions juridiques.

Dans le passé, Levin a travaillé dans l’administration du président Ronald Reagan, et dans les années 1980 il était chef de cabinet du procureur général Edwin Meese pendant l’affaire Iran-Contra (impliquant la vente d’armes à l’Iran à la médiation israélienne).

Ces jours-ci, avec des millions d’auditeurs réguliers, il ne cache pas son affection pour Israël et ses préoccupations au sujet de l’avenir de l’Etat juif à la lumière des derniers développements au Moyen-Orient.

Sa plus grande préoccupation: l’accord sur le nucléaire avec l’Iran.

Q : Le Moyen-Orient est en train de changer et l’Iran gagne le pouvoir au Yémen, la Syrie et l’Irak. L’administration américaine n’a pas pris conscience de cela ?

« Il y a un énorme décalage entre le peuple américain et le président américain en ce momentSi vous regardez les sondages aux Etats-Unis, la majorité des américains pensent qu’il faut attaquer l’Iran.

Je n’encourage pas cela, du moins pas encore, je peux juste dire que le peuple américain voit l’Iran comme une sérieuse menace terroriste non seulement pour Israël, mais pour le monde occidental et aux États-Unis. Il y a un énorme décalage entre le président et le peuple américain, ainsi qu’entre le président et le Congrès.

« Vous avez vu la lettre que le sénateur Tom Coton et 47 autres républicains du Sénat envoyés au régime de Téhéran, les avertissant que tout accord doit passer par le Sénat en vertu de notre Constitution. Tout traité doit être ratifié par les deux tiers du Sénat.

Il est évident que Barack Obama cherche des façons de contourner cela. Nous avons des grandes batailles dans notre propre pays contre ce que cette administration est en train de faire, à la fois de notre Congrès et du public, qui s’opposent à ce que Obama est essaie de faire. « 

Q: Est-ce qu’Obama voir l’Iran avec des yeux différents que nous ?

« Pourquoi Winston Churchill n’a pas vu la montée d’Adolf Hitler et pourquoi Neville Chamberlain a cherché à faire la paix avec Hitler ? À certains égards, nous avons le même problème ici. Nous avons un président qui cherche à apaiser et à faire la paix avec l’Iran, c’est sa mentalité, à mon avis.

« En outre, il a une vraie haine pour [le Premier ministre] Benjamin Netanyahu et tout dirigeant israélien qui ne se plierait pas à ses exigences, qui sont assez radicales quand il s’agit d’Israël et des Palestiniens. Je veux parler desfrontières d’avant 1967 ? Ce serait un suicide national pour Israël. Le peuple américain le comprend.

« Vous devez garder à l’arrière-plan l’esprit d’Obama. Les gens dont il s’est entouré étaient extrêmement radicaux. Cela comprend le professeur Rashid Khalidi de l’Université Columbia, qui fût le porte-parole de Hamas. Ce sont ce genre d’individus qu’Obama a cherché et avec lesquels il s’est lié d’amitié avant d’être élu. C’est son idéologie. Vous avez un mélange de l’extrémisme idéologique et un esprit d’apaisement, qui met en danger Israël et, très franchement, met en danger les Etats-Unis, à mon avis. « 

Q: Pourriez-vous caractériser Obama comme anti-Israël ?

« Je crois qu’il est anti-Israël. Il n’a montré aucune indication contraire, à mon avis. Même lorsque le Hamas tirait des milliers de roquettes sur Israël il y a plusieurs mois, il a freiné les livraisons d’armements au gouvernement israélien parce qu’il ne pensait pas que le peuple israélien devait être défendu. Je ne vois aucune indication que Obama est pro-israélien ».

Q: Est-ce que Netanyahu avait le droit de venir au Congrès et donner sa position ?

« Bien sûr, Netanyahu avait raison. J’étais dans la galerie et c’était un discours très profond.

J’ai dit dans mon émission de radio à mes 8.500.000 auditeurs que quand j’ai écouté Netanyahu il était clair pour moi qu’il était le chef du Monde libre, pas Obama.

Netanyahu parle aux gens libres; Netanyahu parle au gouvernement représentatif; Netanyahu parle contre la menace du terrorisme qui aimerait d’engloutir Israël et bien sûr aimerait rien de plus que de nous frapper à nouveau, comme ils l’ont fait le 9 / 11.

Il a reçu des ovations, réveillant un après l’autre, les deux partis politiques. Je pourrais ajouter, en dépit de la propagande, que les démocrates soutiennent aussi Netanyahu. Lorsque vous avez une grande majorité du peuple américain et les membres du Congrès qui soutiennent Israël et soutiennent ce que Netanyahu dit, les démocrates aussi. « 

Q: Pourquoi Obama a-t-il été si opposé au discours de Netanyahu?

« Je pense que Obama tente de gérer et contrôler le message aux USA. Or Netanyahu a permis de parler de la réalité du danger iranien et de fournir un point de vue contraire. Je pense que les anciens présidents américains n’auraient jamais accepté de négociations avec l’Iran. George W. Bush a cherché à isoler ce régime, il a utilisé des sanctions économiques pour affamer ce régime, et nous avons utilisé d’autres méthodes pour faire pression sur l’Iran.

« Maintenant, sous ce président, nous négocions, et le régime iranien voit qu’Obama s’attaque au premier ministre d’Israël. Il donne aide et réconfort au régime en place en Iran.

Imaginez tous ces gens en Iran qui ne souhaitent pas vivre sous la tyrannie théocratique. Toutes ces personnes qui souhaitent voir un gouvernement différent et travaillent pour instaurer un gouvernement différent. Imaginez comment ils se sentent quand ils écoutent Obama et ses substituts à la fois ici et en Israël promouvoir cette paix bidon. Vous ne pouvez pas faire la paix avec un régime comme celui-ci. Ce régime ne veut pas la paix, ce régime veut la victoire. « 

Q: En 2009, Obama a eu l’occasion de changer fondamentalement le régime iranien lorsque le soulèvement populaire a commencé, mais il était absent. Croit-il encore que le changement est possible en Iran ?

« Je ne suis pas sûr que je peux savoir ce qui se passe dans son esprit. Regardez ce qui s’est passé au Moyen-Orient depuis qu’il est devenu président.

Il n’a pas pu solutionner le problème irakien et il a retiré chaque soldat américain, laissant un vide énorme à combler pour les islamo-terroristes, et c’est ce qu’ils font.

Obama annonce encore et encore qu’il n’enverra pas de troupes américaines au sol. Si vous ne allez pas à envoyer des troupes, n’en envoyer pas, mais arrêtez de l’annoncer à l’ennemi « .

Q: Peut-être qu’Obam considère les Iraniens comme ceux qui peuvent équilibrer les sunnites. Est-ce qu’il préfère les chiites?

« L’armée irakienne est essentiellement contrôlée par l’armée iranienne. Vous avez deux califats au Moyen-Orient, les sunnites et les chiites.

Dans le cas de l’Iran, ils contrôlent la Syrie, ils ont frappé au Yémen de sorte qu’ils contrôlent ce pays, ils contrôlent maintenant l’Irak et ils contrôlent le Liban. C’est remarquable.

« Ensuite, vous avez ISIS, l’État islamique, les autres islamo-terroristes -… Ils ont leur propre califat. Ils ont conquis la Syrie et l’Irak et cherchent à faire bien pire.

C’est ce qu’Obama a créé… Si vous êtes israéliens, il faut être fou pour ne pas voir la situation dangereuse créée par Obama et tout ce qu’il est en train de négocier.

Obama n’a pas les compétences, la capacité ou les motivations habituelles d’un président américain ! « 

Q: Si je devais dire que le président américain ne représente pas les valeurs américaines, serais-je tort ?

« Eh bien, je ne pense pas qu’il représente les valeurs américaines. Mais il a été élu deux fois. »

Q: Comment est-ce arrivé ? Comment a-t-il été réélu ?

« Vous remarquerez la deuxième fois, le taux de participation était plus faible que la première fois. Les républicains ont un talent pour désigner des candidats très peu en phase avec le peuple américain. Les gens comme moi cherchent à changer cela cette fois-ci.

« Obama aurait dû être rejeté. Il a été un président très faible, l’économie était faible, ses politiques à bien des égards étaient impopulaires, mais il a remporté un certain nombre d’électeurs pas défaut. »

Q: Est-ce qu’Obama laissera un héritage?

« Oui, il a un héritage. Il a fait plus de dégâts au système constitutionnel et économique américain que tout autre président dans l’histoire américaine moderne. Et, je pourrais ajouter, il a fait plus de dégâts dans nos relations avec nos alliés que tout autre président.

Je pense que les ennemis du monde libre, les ennemis de la civilisation occidentale, sont plus forts que jamais, veulent conquérir plus de territoires que jamais et sont plus dangereux. Voilà ce que laisse en héritage Obama ».

Q: Lorsque vous comparez l’administration Reagan, dans laquelle vous avez servi, à l’administration actuelle d’Obama, voyez-vous le même pays?

« Cela me rend malade de voir ce qui se passe dans mon pays. Quand un président dit qu’il veut transformer fondamentalement l’Amérique, il veut transformer quoi ?

Je considère l’Amérique comme le plus grand pays de la Planète.

Plutôt que l’exportation de nos valeurs et de nos croyances et de nos principes dans le monde entier, ce président fait le tour du monde et démolit le peuple américain. Je n’ai jamais vu quelque chose comme ça.

« Il est plus serein maintenant qu’il a remporté son second mandat et il est le pire président qui soit.

Avant il était au moins un peu plus prudent maintenant qu’il ne l’est plus… Il ne prend plus de gant !

C’est juste un moment tragique pour l’histoire de l’Amérique, et le moment ne pouvait pas être pire, quand le mal absolu est le président des États-Unis. Il nous a frappé comme un pot sur la tête « .

Q: A quel président dans l’histoire des États-Unis pouvez-vous comparer Obama ?

« Je ne peux le comparer à personne, il est juste si terrible. Il est parmi les cinq pires présidents, peut-être les trois pires présidents. »

Méfiez-vous des opportunistes

Q: Mardi prochain, Israël tiendra une élection nationale.

« C’est un grand espoir que Benjamin Netanyahu soit réélu, pour le bien d’Israël et, en général, le bien du monde libre. S’il est rejeté, ce que cela signifie ?

Cela signifie que l’une des rares voix à dire la vérité sur ce qui se passe dans le monde, à propos de la liberté, de la démocratie et de la vérité face au terrorisme et à la barbarie, cette voix sera éteinte.

Netanyahu est le seul, lui et peut-être le premier ministre du Canada, et assez remarquablement le président de l’Egypte, le général Sissi et le roi de Jordanie et quelques autres, mais c’est tout.

« Comme je l’ai dit plus tôt, pour moi Netanyahu est le leader du monde libre.

J’espère que les gens en Israël se rappelleront qu’après la tragédie de la Seconde Guerre mondiale les Britanniques ont rejeté Winston Churchill…

A mon avis ce sera une terrible tragédie si le peuple israélien rejettent Netanyahu, car il est si cruciale pour leur défense et si cruciale pour le monde libre « .

Q: Les adversaires de Netanyahou ont-ils raison?  A-t-il détruit les relations entre Israël et les Etats-Unis?

« Le peuple américain et le peuple israélien sont les meilleurs amis. Le gouvernement américain et le gouvernement israélien, en général, sont les meilleurs amis !

Le problème n’est pas Netanyahu, le problème est Obama. C’est un problème non seulement pour Israël, il est problème pour le peuple américain et les Etats-Unis.

Obama est un problème pour de nombreux alliés dans le monde entier qui sont recroquevillés et prient pour qu’arrive la fin de son mandat.

« Je comprends que les gauchistes et les opportunistes en Israël veulent défaire Netanyahu. C’est ce que font les gauchistes et les opportunistes dans mon pays. Ils sont tout les mêmes qu’ils parlent hébreu ou anglais.

Mais n’importe qui d’intelligent comprend qu’Israël a un chef unique à un moment très important de son histoire.

« Si Netanyahu perd, à mon avis, vos ennemis le verront aussi.

Ils verront qu’un premier ministre fort, qui n’a jamais céder aux pressions, a été battu par le peuple israélien. Ce sera interprété par les Iraniens, par ISIS, par le Hezbollah, le Hamas et tous vos ennemis comme un acte de faiblesse du peuple israélien. Je suis préoccupé par cela. « 

Q: Vous avez dit que Netanyahu refuse de succomber à la pression. Il l’a prouvé quand il a insisté pour parler au Congrès. Est-ce qu’il va le payer ? A-t-il aider à contrecarrer l’accord émergents avec l’Iran ?

«Je ne sais pas si cela va changer quoi que ce soit parce que Obama est très idéologues, très forte têtes, très mince à la peau.

Mais je pense que c’était important pour le premier ministre d’Israël de faire ce discours pour Israël et le monde libre afin que de plus en plus de gens puissent l’entendre.

Alors que cela va changer quelque chose ?

Je ne sais pas si cela va changer quoi que ce soit, pas plus que Abraham Lincoln’s Gettysburg Address n’a changé quelque chose, mais c’était un discours très important à un public très important et je suis très heureux qu’il l’ait fait « .

© Traduction Moshé Anielewicz pour Europe Israël

Interview Israel Hayom -

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Israël
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 20:15

Les deux principaux syndicats de la police du Doubs évoquent le malaise profond auquel font face leurs collègues.

« Plus de cinquante policiers se sont suicidés en France en 2014 », annonce Laurent Gresset, secrétaire régional Franche-Comté d’Alliance, le principal syndicat représentatif de la Police nationale à Besançon, Pontarlier et Montbéliard, entre autres.

« Ces disparitions tragiques sont la conséquence d’un travail rendu de plus en plus difficile à cause du manque croissant d’effectif et de nouvelles dispositions administratives que nous jugeons discriminatoires à notre encontre. »

L’effet « Charlie », selon Pascal Dimanche, représentant du deuxième syndicat départemental, Unité SGP Police et son collègue, est bien loin, deux mois à peine après les terribles événements parisiens. « Le gouvernement avait promis des renforts. 2 650 policiers sont attendus en France pour septembre. Ils couvriront à peine les départs à la retraite. Cela ne change strictement rien pour nous. »

« On ne peut pas ajouter sur le terrain des effectifs que nous n’avons pas »

« Six renforts sont annoncés sur Besançon », précise Pascal Dimanche. « Ces dix dernières années, nous avons perdu vingt fonctionnaires, non remplacés. Nous avons énormément de problèmes à organiser nos brigades de roulement. Avec le plan Vigipirate, prolongé, et une délinquance galopante, nos missions de surveillance ont explosé. Nous sommes rappelés de manière intempestive. Parfois – c’est encore rare, heureusement – certains collègues travaillent 18 heures d’affilée. Les annulations de congés, de repos et les décalages horaires s’accumulent. Comment rattrape-t-on tout cela ? On ne peut pas ajouter sur le terrain des effectifs que nous n’avons pas. »

« Combien de temps encore pourrons-nous tenir ? »

Les deux hommes l’affirment : la fatigue s’accumule, les provocations des délinquants, sur le terrain, aussi. « Quand nous sommes agressés, nous nous défendons. Nous sommes filmés par leurs ‘’copains’’. Après, ils diffusent partout des images choisies ou montées de telle manière que le public aura l’impression que nous sommes responsables de violences policières. Alors que nous faisons preuve d’un grand professionnalisme. Nous ne provoquons pas. Nous assurons nos missions d’aide et d’assistance pour protéger la population. »

Aussi, les policiers sont choqués par la mise en place d’une plateforme de dénonciation, gérée par l’Inspection générale des services, la police des polices. « N’importe quel citoyen, même les individus cités auparavant, peut s’y plaindre de tout et de n’importe quoi. Nous sommes toujours sur la sellette, constamment sur nos gardes. »

Sans compter les piles de dossiers de plaintes qui s’accumulent pour ceux qui les gèrent et qui assurent d’abord les urgences. Les policiers du renseignement qui ne sont pas assez pour surveiller la radicalisation religieuse des quartiers sensibles, qui font de leur mieux et se démultiplient sur tout le département. Le gel de l’avancement. Les délinquants relâchés, qui vont « fanfaronner auprès de leurs semblables, le soir même, parce qu’ils s’en sortent avec un contrôle judiciaire ».

« Bref, nous ne supportons que le négatif. Certains collègues, désemparés, vont même jusqu’à dire ‘’Il vaudrait mieux que je ne fasse rien, comme ça, je n’aurai pas de problèmes’’. Où est notre crédibilité aujourd’hui ? Nos politiques sont en décalage avec la réalité. Combien de temps encore pourrons-nous tenir ? »

Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 19:11

Le port du voile ne fait pas seulement débat en Europe. La Cour suprême des États-Unis s’est penchée, mercredi 25 février, sur le refus de la marque de vêtements Abercrombie & Fitch d’embaucher une jeune musulmane, sous le prétexte qu’elle portait le hijab.

L’affaire remonte en 2008, lorsque Samantha Elauf se présente à un entretien d’embauche à Tusla (Oklahoma) avec un foulard noir sur la tête, sans toutefois préciser qu’elle le portait pour des raisons religieuses. Sa candidature est dans un premier temps acceptée, puis refusée par le supérieur hiérarchique du recruteur.

Abercrombie & Fitch est réputé pour sa politique de recrutement très sélective de ses vendeurs, que la marque appelle « modèles ». Garçons aux torses sculpturaux et jeunes filles courtement vêtues font partie de l’image de marque du distributeur, qui décrit le style de ses vêtements comme « décontracté », un « look bon chic bon genre », emblématique de la jeunesse universitaire de la côte est des États-Unis. Le code vestimentaire de ses vendeurs se veut être en adéquation avec ces critères et c’est pourquoi son non-respect peut entraîner des sanctions disciplinaires.

Une confession devinable ?

Soutenue notamment par l’Agence fédérale pour l’égalité devant l’emploi (EEOC), Samantha Elauf, s’estimant discriminée, avait attaqué l’entreprise et avait obtenu en première instance 20 000 dollars de dommages et intérêts, avant d’être déboutée en appel. La cour avait en effet estimé que la loi fédérale de 1964 sur les droits civiques, qui interdit la discrimination en matière d’emploi fondée sur la race, la religion, la couleur, le sexe ou l’origine nationale ne s’appliquait pas en l’espèce, car la jeune femme n’avait pas fait de demande explicite d’aménagement du règlement intérieur d’Abercrombie en fonction de sa confession, qu’elle n’a invoqué à aucun moment lors de l’entretien.

Mais mercredi, une partie des juges de la Cour suprême ont fait remarquer qu’il était difficile à l’entreprise d’ignorer que le foulard de la jeune femme était un signe religieux. Partant de là, ils ont laissé entendre que l’argument, selon lequel le refus de la candidature de la jeune femme était uniquement un problème de look, ne semblait pas fondé. « Peut-être que ce jour-là elle avait juste des cheveux qu’elle ne voulait pas montrer, alors elle est venue avec un foulard, mais elle n’avait aucune raison religieuse pour le faire. Voulez-vous refuser sa candidature pour cette raison ? » a demandé le juge conservateur, Samuel Alito, forçant le trait pour démonter l’argumentation de l’entreprise, avant d’ajouter : « La raison pour laquelle vous l’avez refusée était parce que vous supposiez qu’elle allait le faire chaque jour et, chaque jour la seule raison pour laquelle elle le ferait serait religieuse », a-t-il lancé à l’avocat d’Abercrombie. Et le juge de l’interpeller en lui demandant : « Vous pensez que chaque employé doit dire : « je suis habillé ainsi par conviction religieuse » ? ».

Mentionner sa religion en entretien ?

De la même façon, le juge progressiste, Ruth Bader Ginsburg, a critiqué l’argument de l’entreprise selon lequel elle aurait écarté la candidature de la jeune femme uniquement pour une raison d’apparence. Elle a rappelé que la loi sur les droits civiques oblige de traiter certaines personnes différemment des autres candidats s’ils ont des exigences religieuses. Les employeurs « n’ont pas à s’adapter pour une casquette de baseball. Ils doivent le faire pour une kippa », a-t-elle lancé de façon œcuménique. « Il y a des millions de personnes dont on peut deviner la pratique religieuse en fonction de leur nom ou de la manière de s’habiller », a ajouté le juge Stephen Breyer, classé lui aussi dans le camp progressiste.

Mais Abercrombie, soutenu par la Chambre de commerce et d’autres lobbies des entreprises, a fait valoir qu’il serait dangereux d’obliger les employeurs à se renseigner sur la religion d’un candidat à l’embauche, dans le but d’éviter d’être taxé de discrimination. Un argument qu’a repris à son compte le juge conservateur John Roberts, qui s’est ainsi inquiété sur le fait que si les employeurs commençaient à s’enquérir systématiquement de la croyance religieuse d’un futur salarié, cela « pourrait promouvoir des stéréotypes de façon encore plus prononcée » qu’aujourd’hui. Des associations musulmanes, qui soutiennent Samantha Elauf ont d’ailleurs fait valoir que la discrimination à l’égard des musulmans était déjà très répandue aux États-Unis.

Enfin le juge conservateur Antonin Scalia s’est plutôt aligné sur la décision de la Cour d’appel, estimant que la question de la pratique religieuse aurait dû être soulevée au moment de l’entretien, ce qui n’a pas été le cas.

La décision de la Cour suprême devrait être rendue en juin.

Source

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Islam
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 18:36

Et si nous partagions l'Évangile à un ami ?

Pâques est une fête connue en France où l'on parle de Jésus naturellement même avec des non-croyants. C'est une grande opportunité à saisir dans notre pays libre.Vous êtes habitués maintenant aux Opérations d'évangélisation que nous lançons avec ces DVD à offrir aux nouvelles personnes qui viennent dans vos spectacles etévénements d'églises, ou vous qui êtes croyants et partagez votre Foi en les offrant à des amis.Nous avons une bonne nouvelle pour vous !

Nous renouvelons cette Opération avec encore un nouveau DVD très fidèle à l'évangile de Luc qui comprend une nouvelle conclusion et propose à la fin une prière pour confier sa vie à Dieu !Ce dernier film a été adapté pour correspondre à tous les arrière-plans des personnes à qui vous allez l'offrir. Les images en 16/9ème sont encore de meilleure qualité que le DVD Noël dernièrement réalisé et toute la musique récemment composée !Nous vous encourageons vraiment à regarder et à partager ce film de grande qualité avec un message tellement important pour vos amis !

Voici un témoignage récent qui peut vous encourager : 

Il y a un mois, des baptêmes ont eu lieu dans l’église Protestante Baptiste de ma commune. Un des baptisés a expliqué qu’une personne lui avait offert un DVD Jésus. Il avait regardé ce DVD et avait noté la proposition de prière pour donner son cœur à Dieu, à la fin du Film. Puis, un jour il est allé en forêt, il a relu cette prière et il a confié sa vie à Dieu ! Ouah ! N’est ce pas un super témoignage ? Certainement que la personne qui lui a offert ce DVD n’attendait pas mieux pour son geste ! C’est sûr, Dieu s’est servi de cette personne et de ce DVD !» 

Le film est uniquement en Français et dure environ 70 minutes.

En bas de cette page vous trouverez le bon de commande à télécharger. Nous suggérons un don de 1 à 2€ par DVD à l'ordre d'Agapé France pour encourager ce projet et participer aux frais d'envois postaux.

 Voici la bande annonce : 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Christianisme
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 18:00

UNE PANDÉMIE MONDIALE DE TROUBLES 1

Par Samuel David Meyer – Février 2015

« Jésus répondit : Prenez garde que vous ne soyez séduits. Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi, et le temps approche. Ne les suivez pas. Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement. Mais ce ne sera pas sitôt la fin. Alors il leur dit : Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume. » Luc 21:8-10

« Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; Et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vint et les emportât tous ; Il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. » Matthieu 24:37-39

« Voici, des fils sont un héritage de l’Éternel, le fruit des entrailles est une récompense, comme les flèches dans la main d’un guerrier, ainsi sont les fils de la jeunesse. Heureux l’homme qui en a rempli son carquois! Ils ne seront pas confus, quand ils parleront avec des ennemis à la porte. » Psaume 127:3-5

« De même, ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits. » Matthieu 18:14

Dans ce bulletin, nous allons scruter attentivement les récents événements qui indiquent qu’il y a maintenant une pandémie mondiale de troubles de nos jours. Un simple regard rapide sur les grands titres dans nos journaux révélera des tensions entre la Russie, l’Ukraine et les États-Unis, les attentats terroristes en France, la violence choquante en Afrique, les cruelles ambitions en Irak et en Syrie, le conflit au Yémen et les troubles au Venezuela. Pourtant, en écoutant parler le Président des États-Unis, Barack Obama, on pourrait avoir la fausse impression que tout va bien dans le monde.

Le 20 janvier 2015, Barack Obama a prononcé son discours annuel sur l’État de l’Union dans lequel il déclare ce qui suit : « Ce soir, après une année de percées pour l’Amérique, notre économie est en croissance et la création d’emplois est au rythme le plus rapide depuis 1999. Notre taux de chômage est maintenant plus bas qu’avant la crise financière. Plusieurs de nos enfants obtiennent leurs diplômes comme jamais auparavant ; Plusieurs de nos gens sont plus assurés comme jamais auparavant ; Nous sommes maintenant plus libres de l’emprise du pétrole étranger, que nous ne l’avons été depuis près de 30 ans. Ce soir, pour la première fois depuis le 11 septembre, notre mission de combat en Afghanistan est terminée. Il y a six ans, presque 180000 soldats américains servaient en Irak et en Afghanistan. Aujourd’hui, il en reste moins de 15000. Et nous saluons le courage et le sacrifice de chaque homme et de chaque femme dans cette génération du 11 septembre qui a servi pour nous protéger. Nous sommes honorés et reconnaissants pour votre service. L’Amérique, pour tout ce que nous avons enduré ; Pour toutes les difficultés et le dur travail nécessaire pour y revenir ; Pour toutes les tâches qui nous attendent; Sachez-le bien : L’ombre de la crise est passée, et l’État de l’Union est forte. »

Tandis que Barack Obama se vante de la condition actuelle aux États-Unis, d’autres personnalités ont suggéré que le monde était au bord du chaos et ont même émis l’hypothèse que la troisième guerre mondiale pourrait bientôt être à nos portes. En fait, le Pape François a proposé en septembre 2014 qu’une forme de troisième guerre mondiale avait déjà commencé.

« Aujourd’hui encore, après le deuxième échec d’une nouvelle guerre mondiale, on pourrait peut-être parler d’une troisième guerre fragmentaire, avec des crimes, des massacres et des destructions, » a déclaré le Pape François. De la même façon, le roi Abdullah de la Jordanie a déclaré en décembre 2014 qu’il croyait que la guerre actuelle contre l’État Islamique d’Irak et du Levant (ISIS) ressemblait à une troisième guerre mondiale.

« Il faut se lever et dire qu’il s’agit d’une ligne tracée dans le sable, et ceux qui croient dans le droit doivent se tenir de notre côté et ceux qui n’ont pas à prendre de décisions doivent se tenir de l’autre côté. C’est clairement un combat entre le bien et le mal. Je pense que c’est un combat générationnel. Comme je l’ai dit au Président de la Russie, Vladimir Poutine, je pense que c’est notre troisième guerre mondiale par d’autres moyens. » A dit le roi Abdullah en référence à ISIS. Ceux qui sont affiliés avec l’État Islamique d’Irak et du Levant se sont montrés être un peuple barbare et cruel.

Selon un rapport publié en janvier 2015, les combattants qui appartiennent à ISIS espèrent tuer des centaines de millions de personnes. Ces ambitions ont été révélées par le journaliste allemand, Jurgen Todenhofer, qui a vécu aux côtés des membres d’ISIS pendant dix jours dans la ville de Mossoul, en Irak. « Je les ai toujours questionnés sur la valeur de la miséricorde en Islam, mais, je n’ai vu aucune pitié dans leur comportement. Quelque chose que je ne comprends pas du tout, c’est l’enthousiasme dans leur plan de nettoyage religieux et leur intention de tuer les non-croyants… Ils tueront également les démocrates musulmans parce qu’ils croient que les musulmans opposés à ISIL mettent les lois des êtres humains au-dessus des commandements de Dieu » a déclaré Jurgen Todenhofer. Il a également ajouté « Ils parlaient de la mort de centaines de millions. Ils se montrent très enthousiastes à ce sujet, et je ne peux tout simplement pas comprendre cela. »

Présentement, nous assistons à la formation de nouvelles alliances, de pactes et de conventions qui fournissent une vision de quels pays pourraient probablement se battre entre eux dans le cas d’une guerre mondiale. Le 20 janvier 2015, il a été annoncé que les gouvernements de la Russie et de l’Iran avaient signé un nouveau pacte de coopération militaire. Au sujet de ce nouvel accord, le Ministre de la Défense de l’Iran, Hossein Dehghan, a déclaré, « L’Iran et la Russie sont en mesure de faire face à l’intervention expansionniste et à l’avidité des États-Unis grâce à la coopération, à la synergie et en activant les potentielles capacités stratégiques. Comme deux voisins, l’Iran et la Russie ont des points de vue communs au sujet des questions politiques, régionales et mondiales. »

Ce nouvel accord pourrait signifier que la Russie livrera bientôt des systèmes de missiles S-300 à l’Iran, ce qui était quelque chose que la Russie avait l’intention de faire il y a plusieurs années, mais s’était retenue face aux pressions des États-Unis et d’Israël. « Une étape a été franchie dans la direction de la coopération sur l’économie et la technologie des armes, au moins pour ces systèmes défensifs comme les S-300 et les S-400. Nous allons probablement les livrer. » A déclaré le colonel général Leonid Ivashov de la Russie. La Russie a aussi des relations amicales avec la Chine.

En novembre 2014, un accord a été conclu qui fournira à la Chine un vaste approvisionnement de gaz naturel russe. La société russe OAO Gazprom pourrait fournir jusqu’à 30 milliards de mètres cubes de gaz chaque année à la Chine, ce qui est un accord qui pourrait s’avérer crucial pour le gouvernement russe aux prises à une économie défaillante. En outre, OAO Gazprom a annoncé qu’elle ne permettrait plus la livraison de son gaz naturel à travers l’Ukraine, mais enverra leur carburant à la Turquie à la place. Cette action est probablement en raison de la poursuite des hostilités entre la Russie et l’Ukraine, ce qui a tendu les relations entre la Russie et les États-Unis.

Pendant ce temps, l’Union Européenne a adopté une résolution en janvier 2015 qui permet aux états membres de fournir des armes à l’Ukraine, sans aucune restriction. « Il n’y a maintenant plus aucune objection ou restriction légale pour empêcher les états membres de fournir des armes défensives à l’Ukraine, » a déclaré la résolution. La résolution est allée plus loin en disant que, « L’Union Européenne doit explorer différents moyens pour soutenir le gouvernement ukrainien en renforçant ses capacités de défense et la protection des frontières extérieures de l’Ukraine. » Pour certains en Russie, il semble y avoir une attente discrète pour l’éclatement de la guerre, non seulement avec l’Ukraine, mais, peut-être aussi avec les États-Unis et ses alliés. S’adressant à la Pravda, le quotidien communiste russe, le colonel général Leonid Ivashov a déclaré : « La situation a radicalement changé, et nous nous trouvons au bord d’une guerre, pas une guerre froide, mais, une guerre chaude. Donc, aujourd’hui, la Russie fait hâtivement des efforts pour reconstruire les capacités défensives de ses forces armées et pour changer la doctrine militaire. » Il a plus tard poursuivi en disant, « Il faut garder le territoire américain sous la menace d’une attaque afin d’être en mesure d’agir immédiatement sur le territoire. Le groupe devrait viser la réserve fédérale, mais, je plaisante, bien sûr.

Pourtant il y a une part de vérité dans cette blague, parce que, en règle générale, ce sont les oligarques financiers qui ont besoin de commencer des guerres. Des facteurs de dissuasion non nucléaires devraient inclure les puissantes agences gouvernementales, particulièrement le Ministère des Affaires Étrangères. Les organismes de développement économique devraient intervenir ainsi pour causer des dommages à l’aide de méthodes économiques. Ceci devrait être considéré comme une mission de combat. La planification des fournitures en hydrocarbures et d’autres biens stratégiques doit nécessairement envisager une possibilité pour une période spéciale en temps de guerre ». Avec tellement de bouleversements en cours, il est devenu clair aujourd’hui, que pour beaucoup de gens une guerre mondiale potentielle est maintenant dans leur esprit.

Ces derniers jours, les pirates informatiques ont utilisé ces craintes comme motivation pour pirater les comptes du The New York Post et de United Press International, sur le site de réseautage social connu comme Twitter. Une telle publication, qui a été mise sur le compte de United Press International, a averti que le Pape François avait déclaré que « La Troisième Guerre Mondiale a commencé. » Sur le compte du New York Post, un message a été affiché indiquant qu’un porte-avion américain, le USS George Washington, était « engagé dans des combats actifs » contre des navires de guerre chinois dans la mer de Chine méridionale. Ce qui peut-être plus inquiétant que le fait que ces comptes aient été piratés, c’est le fait que ces faux titres étaient réellement crédibles. En fait, comme indiqué précédemment dans ce journal, le Pape François a effectivement déclaré dans le passé que les turbulences que nous voyons aujourd’hui sont semblables à une troisième guerre mondiale. Nous devons nous rappeler que çà prend très peu de choses pour déclencher une guerre, même une mondiale. En fait, la grande guerre, qui est plus communément appelée la Première Guerre Mondiale, a commencé après l’assassinat d’un seul homme, l’Archiduc Franz Ferdinand d’Autriche, le 28 juin 1914.

Il est intéressant de noter que le Bulletin des Scientifiques Atomiques a pris la décision en janvier 2015 d’avancer le bras sur leur symbolique « horloge de la fin du monde » de deux minutes, ce qui le place actuellement à trois minutes avant minuit. Ce faisant, ils déclarent que le monde d’aujourd’hui est maintenant plus proche d’une destruction totale qu’il ne l’a été depuis trente ans.

En parlant de leur décision, le directeur exécutif du Bulletin des Scientifiques Atomiques, Kennette Benedict, a déclaré, « C’est au sujet de la fin du monde ; Il s’agit de la fin de la civilisation telle que nous la connaissons. » Elle a ensuite dit : « La probabilité d’une catastrophe mondiale est très élevée, et les mesures à prendre pour réduire les risques d’une catastrophe doivent être prises très bientôt ». En tant que chrétiens, nous savons que ce monde se dirige vers la catastrophe et des moments difficiles, alors même que nous nous rapprochons du retour de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Jésus nous a prévenu que ce serait le cas dans Luc 21:9, quand il dit : « Quand vous entendrez parler de guerres et de soulèvements, ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement. Mais ce ne sera pas sitôt la fin. » Je suis tellement reconnaissante pour cette assurance que nous ne devons pas être effrayés. Oui, les scientifiques ont peur et sont effrayés par le jugement dernier. Cependant, nous sommes des enfants de Dieu, et nous n’avons pas à vivre dans la peur. Parce que Jésus nous dit dans Jean 14:27, « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point. » Attaques islamistes meurtrières ! En ces temps périlleux, il devient de plus en plus fréquent de voir des attaques meurtrières perpétrées contre ceux qui s’opposent à l’Islam.

Ces attentats, perpétrés par des membres sans pitié de l’État Islamique d’Irak et du Levant, d’Al-Qaïda et d’autres groupes, sont devenus particulièrement problématiques en France ces derniers jours. Selon l’histoire officielle, deux hommes armés sont entrés dans les quartiers-généraux du journal satirique irrévérencieux Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, et ont méthodiquement assassiné douze personnes à Paris, en France. Au total, huit journalistes, un visiteur, un préposé à l’entretien et deux policiers ont été tués. Les assaillants étaient motivés par le fait que le journal avait publié des caricatures qui était censées représenter le prophète de l’Islam, Mohammad, une infraction que de nombreux musulmans croient être digne de mort. Les deux tireurs ont été identifiés comme Cherif Koachi, 32 ans, et son frère Said Koachi, 34 ans. Les frères ont finalement été abattus et tués par les autorités de la France, et l’organisation terroriste Al-Qaïda a revendiqué les attentats. En réponse aux attentats, le gouvernement Français a déployé environ 10000 soldats dans les rues de la France et a annoncé son intention de renforcer les capacités de la surveillance de la nation. Les journalistes Français, Jacques Follorou et Franck Johannes, ont déploré cette réaction réflexe du gouvernement Français, qui pourrait résulter en une grande perte de la vie privée des citoyens Français. « L’idée d’une guerre contre le terrorisme est inquiétante. Pour la Loi, il n’y a rien de pire que ces moments d’intense unanimité, cette vague d’émotion qui submerge la rationalité, » a écrit le duo. Pour nous en Amérique, nous sommes tous trop familiers avec un gouvernement qui saisit toutes les occasions qu’ils trouvent pour empiéter sur notre liberté et notre vie privée. Il fut un temps, aux États-Unis, où il n’y n’avait aucun Patriot Act, Department of Homeland Security où Transportation Security Administration.

Dans tous les cas, la croissance de l’Islam en France a été exponentielle ces dernières années. Selon le World Fact Book, qui est publié par la Central Intelligence Agency (CIA), on estime qu’entre cinq et dix pour cent de la population en France est musulmane, ce qui signifie au moins 3.312.951 personnes, et il pourrait y en avoir deux fois plus. Pendant ce temps, au Nigeria, une nouvelle attaque brutale a été perpétrée par le groupe Boko Haram. L’attaque a commencé le 3 janvier 2015 et a persisté pendant plusieurs jours dans la ville nigériane de Baga. Bien que le nombre exact des décès soit inconnu, certains rapports indiquent qu’au moins 2000 personnes pourraient avoir été tuées. « Si les rapports que la ville a été totalement rasée et que des centaines, où même jusqu’à 2000 civils, ont été tués sont vrais, il s’agit d’une escalade inquiétante et sanglante de l’offensive en cours de Boko Haram » a déclaré Daniel Eyre de l’organisation Amnesty International. L’armée nigériane a également confirmé qu’il s’agissait d’une des attaques les plus meurtrières jamais réalisées par Boko Haram, et a déclaré : « L’attaque contre la ville par ces loups sanguinaires et leurs activités depuis le 3 janvier devraient convaincre les personnes bien intentionnées partout dans le monde que Boko Haram est le mal et que tous doivent collaborer pour y mettre fin. » Scandaleusement, les attentats-suicide, qui ont été organisés par des groupes comme l’État Islamique d’Irak et du Levant, et Boko Haram, ont augmenté par un énorme 94 pour cent entre les années 2013 et 2014.

Cette évolution est évidente pour les Chrétiens que nous vivons dans une période de temps très semblable aux jours de Noé, dans le sixième chapitre de la Genèse, qui déclare que la terre était pleine de violences. Nous savons aussi que Jésus nous a dit il y aurait une telle propension à la violence dans les jours précédant son retour. Dans Matthieu 24:37, nous sommes avertis que « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. » Quarante-trois ans de massacres aux États-Unis ! En 1973, les États-Unis d’Amérique ont changé pour toujours. C’est cette année-là que la cause historique de Roe vs Wade a été portée devant la Cour Suprême et que l’avortement est devenu légal dans ce pays. Cela fait maintenant quarante-trois ans depuis que l’avortement a été légalisé et, depuis ce temps, 55 millions de bébés ont été brutalement massacrés à l’aide de pratiques barbares. Pour aggraver les choses, environ 18000 de ces avortements qui sont effectués chaque année se produisent aux étapes de la fin du développement des bébés. « Plus de 18000 avortements très tardif sont pratiqués chaque année sur des bébés en parfaite santé à naître en Amérique.

Ce sont des enfants innocents et sans défense qui peuvent non seulement sentir la douleur, mais, qui peuvent survivre en dehors de l’utérus dans la plupart des cas, et qui sont atrocement tués sans même une anesthésie de base », a déclaré Ted Franks, représentant républicain de l’Arizona. Dans de nombreux cas, les avortements pratiqués aux États-Unis sont payés avec de l’argent des contribuables. Toutefois, des efforts sont déployés pour inverser cette pratique. Le 22 janvier 2015, la Chambre des Représentants des États-Unis a adopté une législation nommée, « Aucun financement des contribuables pour la loi de l’avortement » avec une marge de 242 contre 179.

Si ce projet devient une Loi aux États-Unis, aucun plan d’assurance médicale qui reçoit du financement du gouvernement ne pourra couvrir les avortements électifs. Alors que cette loi, qui devrait passer au Sénat des États-Unis, serait certainement un pas dans la bonne direction, le Président Barack Obama a promis d’y opposer son veto. « Je suis profondément attaché à la protection de ce droit constitutionnel de base, et je crois que les efforts du H.R.7, le projet de loi que la Chambre considère aujourd’hui, serait un empiètement sur la liberté de reproduction des femmes, à l’accès aux soins de santé et limiterait inutilement les choix des assurances privées que les consommateurs ont aujourd’hui » a déclaré Obama. Il a en outre poursuivi en disant, « Le gouvernement fédéral ne devrait pas s’introduire lui-même dans des décisions mieux prises entre les femmes, leurs familles et leurs médecins.

Aujourd’hui, alors que nous réfléchissons sur ce moment critique de notre histoire, pouvons-nous nous consacrer de nouveau pour faire en sorte que nos filles aient les mêmes droits, les mêmes libertés et les mêmes possibilités que nos fils. » Il est décourageant de savoir que le supposé dirigeant du monde libre a un point de vue aussi immoral. L’amour de Dieu pour les enfants est évident dans les Écritures, et c’est un enseignement biblique que les enfants sont un don de notre créateur. Ce principe se trouve dans Psaumes 127:3, qui nous dit : « Voici, des fils sont un héritage de l’Éternel, le fruit des entrailles est une récompense. » Pourtant, nous vivons dans une période où les enfants sont considérés plus comme un fardeau qu’une bénédiction, et ceux qui ont effectivement des enfants sont souvent méprisés par ceux qui croient que notre planète est surpeuplée. Même le Pape François a récemment fait un commentaire qui suggère que les catholiques devraient faire davantage d’efforts pour limiter la taille de leurs familles. « Dieu vous donne les méthodes pour être responsables. Certains pensent que, et excusez le mot, que pour être de bons catholiques, nous devons faire comme des lapins. Ce n’est pas le cas » a déclaré le Pape François. Lorsque la science fiction n’est plus de la fiction ! Le monde dans le quel nous vivons aujourd’hui est confronté à de nombreuses menaces différentes. Une menace qui n’est souvent pas considérée par les citoyens moyens du monde d’aujourd’hui est la possibilité que notre avenir puisse être dominé par une technologie invasive qui existait auparavant uniquement dans l’esprit des auteurs de science-fiction.

Le développement rapide des robots et de l’intelligence artificielle est devenu un sujet de préoccupation pour certains scientifiques qui croient que l’humanité pourrait un jour perdre le contrôle sur sa propre technologie. Cette préoccupation est mise en évidence dans une lettre ouverte qui a été publiée en janvier 2015 par une nouvelle organisation appelée Future of Life Institute. « En raison du grand potentiel de l’intelligence artificielle, il est important de chercher comment récolter ses fruits tout en évitant les pièges potentiels. Nos systèmes d’intelligence artificielle doivent faire ce que nous voulons qu’ils fassent, » indique la lettre, signée par des personnalités comme Elon Musk, Stephen Hawking et de nombreux autres scientifiques. Pendant ce temps, les chercheurs au Japon ont continué à perfectionner leur technologie des robots dans la mesure où une conférence de presse s’est récemment tenue par deux robots semblables à des humains à Tokyo. À l’événement, deux robots, Kodomoroid et Otonaroid, ont présenté deux nouveaux robots qui avaient récemment été mis au point. En parlant lors de la Conférence, le robot semblable à un bébé, nommé CommU, a dit à Otonaroid, « Nous sommes bien dans le dialogue naturel et c’est difficile à faire. » Il a aussi été annoncé qu’une entreprise japonaise, Komatsu, envisageait de commencer à utiliser des drones pour effectuer les travaux de fondation dans les chantiers de construction.

Alors que la vie des gens continue à devenir plus étroitement reliée à la technologie d’aujourd’hui, le Président exécutif de Google, Eric Schmidt, a exprimé sa conviction que les gens et la technologie deviendront bientôt un. « Je vais répondre très simplement qu’internet va disparaître. Il y aura tellement d’adresses IP … tant d’appareils, des capteurs, des choses que vous portez, des choses avec lesquelles vous interagissez, que vous ne les sentirez même pas. Ceci fera partie de votre présence tout le temps. Imaginez que vous marchez dans une salle, et que la salle est dynamique. Et, avec votre permission et tout ça, vous êtes en interaction avec les choses qui se passent dans la salle », a déclaré Schmidt. Il a ensuite conclu « Un monde hautement personnalisé, hautement interactif et très très intéressant est en train d’émerger. » Bien sûr, dans ce monde décrit par Schmidt, la vie privée serait inexistante. Je crois que ce qu’il décrit réellement est le système de la bête dans lequel l’homme et la machine sont irrévocablement connectés, ce qui pourrait évoluer vers un système dans lequel ceux qui font partie de celui-ci ne pourront pas se déconnecter même s’ils le voulaient. Une qualité de vie inférieure aux États-Unis ! Ces derniers jours, l’Administration Obama s’est vantée que les bons moments sont revenus aux États-Unis. Dans son État de l’Union, Barack Obama a fait une affirmation selon laquelle l’économie américaine est maintenant en meilleure forme qu’elle l’était avant le début de la grande récession. Peut-être espère-t-il que la population américaine ordinaire ne remarquera pas que beaucoup d’entre nous ont maintenant une qualité de vie bien inférieure.

Bien que le taux de chômage officiel soit tombé à 5,6 pour cent à compter de décembre 2014, les salaires horaires moyens ont diminué. Il a également été signalé en janvier 2015 qu’un total jamais vu de 92 millions d’américains ne fait pas actuellement partie de la population active des États-Unis. De ceux qui ne travaillent pas actuellement, 55 millions d’entre eux sont des femmes, ce qui est le taux de participation effectif le plus faible pour les femmes en 26 ans. Il convient aussi de noter que malgré les jubilations de Barack Obama sur l’état actuel de l’économie américaine, il y a encore plus 46 millions de personnes qui sont bénéficiaires du Programme supplémentaire d’aide à la nutrition, ce qui est communément appelé les timbres alimentaires.

Si l’on considère que toute la population des États-Unis s’élève maintenant à un peu plus de 320 millions de personnes, il y a un grand pourcentage de la population à recevoir des timbres alimentations et un énorme pourcentage de la population qui ne travaille pas. Il est bien évident que les chiffres officiels publiés par le gouvernement sont souvent très trompeurs. En terminant, je tiens à rappeler à tous les lecteurs de ce bulletin que notre force, notre joie et notre salut vient de notre Dieu. Parce que nous lisons Psaumes 62:7-8, « Oui, c’est lui qui est mon rocher et mon salut; Ma haute retraite : Je ne chancellerai pas. Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire; Le rocher de ma force, mon refuge, est en Dieu. En tout temps, peuples, confiez-vous en lui, répandez vos cœurs en sa présence ! Dieu est notre refuge. » Oui, même pendant ces pénibles jours où tant de choses vont mal dans le monde, nous avons encore un refuge en notre Dieu. Si vous n’avez pas encore pleinement donné votre cœur à Dieu, je vous exhorte instamment de le faire maintenant. Que la grâce et la paix soient avec vous au nom de notre Seigneur Jésus-Christ.

Source : http://lasttrumpetnewsletter.org/2015/02_15.html Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Partager cet article

Repost 0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 17:57

Un vent mauvais souffle sur l’ULB. Mercredi, des étudiants juifs ont été conspués par des militants du cercle BDS (Boycott Désinvestissement Sanctions) qui avaient dressé un « Mur » sur le campus du Solbosch pour s’insurger contre l’occupation des territoires palestiniens par Israël. Des étudiants juifs ont été traités de « terroristes » et de « fascistes » et désignés à l’opprobre des autres étudiants.

Une plainte déposée

La Ligue Belge contre l’Antisémitisme a décidé de déposer une plainte pour infraction à la loi de 1980 sur le racisme. «  Il s’agit d’un dérapage antisémite. Ces étudiants ont été stigmatisés en raison de leur état de Juif, constate Joël Rubinfeld, le président de la LBCA. Nous en avons assez que BDS colle une étoile jaune sur les étudiants juifs de l’ULB. Le campus doit demeurer un sanctuaire. BDS a été reconnu comme cercle universitaire par l’ULB. Nous espérons que l’ULB prendra ses responsabilités ».

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
7 mars 2015 6 07 /03 /mars /2015 08:19

L’émission « C dans l’air », présenté par Yves Calvi et diffusé sur France5 ce mercredi 4 mars, parle d’un phénomène qui prend de l’ampleur et dont on parle peu : les « ex-musulmans »…

                               

Yves Calvi présente ainsi le reportage : « ils se nomment eux-mêmes les « ex-musulmans ». Ils ont quitté leur religion parce qu’ils la considèrent définitivement inadaptés aux temps moderne. C’est ce que l’on appelle la sécularisation. Certains sont en danger de mort dans leur pays d’origine. Ils viennent de se réunir à Londres et leur constat est terrible : Ils estiment que leur ex-religion n’est pas compatible avec les valeurs humanistes des sociétés démocratiques ».

REGARDER LE REPORTAGE

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Islam
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 13:00

« Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger.  Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ?  Où qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?  Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ?  Où quelle part a le fidèle avec l’infidèle ?  Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ?  Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.  C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai.  Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant. »  II Corinthiens 6:14-18

« Si quelqu’un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine.  La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde. » Jacques 1:26-27

Dans ce bulletin, nous allons examiner de nombreux sujets qui indiquent que nous vivons dans un temps de grandes tromperies et d’intrigues.  Dans ce siècle présent, nous assistons à la manière dont beaucoup de gens sont maintenant trompés par les chefs religieux.  Ceci est particulièrement vrai pour les personnalités éminentes qui sont estimés être des hommes saints et qui font activement pression pour que les religions du monde s’unissent.  Bien que l’idée d’une seule religion mondiale puisse sembler merveilleuse pour beaucoup de personnes, c’est un concept qui est contraire aux Écritures que nous trouvons dans la Parole de Dieu.

Un personnage important qui a suscité la controverse ces derniers jours est le célèbre pasteur d’une méga-église connu comme Rick Warren.  Selon un rapport publié en décembre 2014, Rick Warren a exhorté les Chrétiens évangéliques à s’unir avec les Catholiques romains.  Il est même allé aussi loin que de se référer à François comme le « Saint-Père ».  « Nous avons beaucoup plus en commun que ce qui nous divise », a déclaré Rick Warren en parlant de la religion catholique.  Dans une autre déclaration rapportée en novembre 2014, Rick Warren a de nouveau loué le Pape François comme il est devenu pour lui habituel de le faire.  « Le Pape François fait tout correctement.  Vous voyez, les gens vont écouter ce que nous disons s’ils aiment ce qu’ils voient.  Son baiser à cet homme difforme, son amour pour les enfants, cette authenticité, cette humilité, ses soins pour les pauvres ; C’est ce que le monde entier veut que les chrétiens fassent.  Et, quand ils voient, ‘Oh, c’est ce que fait un chrétien’ »  En fait, il y avait un titre à Orange County, et j’ai adoré ce titre, qui disait : « Si vous aimez François, vous allez adorer Jésus ».

Rick Warren a aussi une histoire de métissage avec la religion de l’Islam.  En juillet 2009, il a été signalé que le pasteur populaire avait participé à un événement dans lequel il s’est adressé à environ 8,000 musulmans américains.  S’exprimant lors du 46ième congrès annuel de la Société Islamique de l’Amérique du Nord, Rick Warren a dit à la foule : « Je vais vous dire que je ne suis pas intéressé dans le dialogue interreligieux.  Je suis intéressé par un projet interreligieux.  Il y a une grande différence ».  Il est allé plus loin en disant, « Les paroles ne sont pas dispendieuses.  Vous pouvez parler sans interruption et ne jamais rien faire de constructif.  L’amour est quelque chose que vous faites.  C’est quelque chose que nous faisons ensemble ».

Il est intéressant de noter que Rick Warren est membre du Conseil des Relations Étrangères.  Cette organisation clandestine dispose d’une liste de nombreuses personnes célèbres qui tiennent des réunions secrètes à la Maison Harold Pratt de New York.  Mon père, le pasteur David J. Meyer, a visité leur siège social à plusieurs reprises, seulement pour être jeté dehors à plusieurs reprises, malgré le fait qu’il ne faisait que tenter de prendre une photo de leur plaque commémorative. Dans un cas, il a été averti sérieusement, « Pas même la presse n’est autorisée ici ! »  Dans une autre visite, il a demandé à un secrétaire s’il y avait un agenda. Elle a répondu par l’affirmative et a déclaré que l’agenda de leur organisation était de « veiller à ce que les États-Unis ne soient pas isolationnistes ».  En d’autres termes, le groupe existe pour s’assurer que les États-Unis jouent leur rôle dans une société mondialiste.  Peut-être que nous devrions nous demander pourquoi Rick Warren est un membre d’une telle organisation, qui, incidemment, ne peut être rejointe que si vous êtes invités par quelqu’un qui appartient déjà au groupe.

En ce qui concerne le Pape François, je n’ai jamais vu un homme plus déterminé à unifier les religions du monde.  Parlant du dialogue interreligieux, François a déclaré en novembre 2014,« Nous devons relever la barre.  Nous devons parvenir à un dialogue entre des personnalités religieuses de différentes confessions et c’est une chose magnifique : Des hommes et des femmes qui répondent d’autres hommes et d’autres femmes, et qui partagent leurs expériences : Nous ne parlons pas de théologie, mais, d’expérience. »  Le pape a également rappelé son expérience de prière dans une mosquée (un lieu de culte islamique) en Turquie.  « Je suis allé en Turquie comme un pèlerin, non pas comme un touriste.  Et, j’y suis allé spécialement pour la fête d’aujourd’hui célébrée par le patriarche Bartholomée.  Quand je suis entré dans la mosquée, je ne pouvais pas dire : Maintenant, je suis un touriste !  J’ai vu cet endroit merveilleux ; Le Mufti m’a très bien expliqué les choses, en me montrant une grande douceur.  Il a cité le Coran quand il a parlé de Marie et de Jean-Baptiste.  A ce moment, j’ai senti le besoin de prier.  Alors, je lui ai demandé, ‘Allons-nous prier un peu ?’  Et, il m’a répondu : Oui, oui.  J’ai prié pour la Turquie, pour la paix, pour le Mufti, pour tout le monde et moi-même.  J’ai dit: Seigneur, mettons fin à toutes ces guerres !  C’était un moment de prières sincères ».

François s’est avéré être un personnage controversé pour d’autres raisons aussi. Par exemple, depuis son ascension à la papauté, Francis a été très critique du capitalisme.  Ses critiques pour un tel système économique a incité les soupçons de beaucoup de gens que le pape est un communiste.  Bien que François ait nié ces accusations, il ne semble pas être terriblement offensé par eux.  « Une terre, un toit, et le travail … C’est bizarre, mais, pour certains, si je parle de ces sujets, alors, le pape est un communiste », a plaisanté François.  Il a ensuite poursuivi en disant, « L’idéologie marxiste est fausse.  Mais, j’ai rencontré beaucoup de marxistes dans ma vie qui sont de bonnes personnes, donc, je ne me sens pas offensé.  Il n’y a rien dans l’Exhortation qui ne peut être trouvé dans la doctrine sociale de l’Église ».  Dans une autre entrevue qui a eu lieu le 30 juin 2014, le Pape François accusé les communistes d’avoir volé leur idéologie des chrétiens.  « Je dis seulement que les communistes ont volé le drapeau. Le drapeau des pauvres est chrétien.  La pauvreté est au centre des Évangiles.  Les pauvres sont au centre des Évangiles.  Prenons Matthieu 25, le protocole sur lequel nous serons jugés : J’avais faim, j’avais soif, j’étais en prison, j’étais malade, j’étais nu.  Où, penchons-nous sur les Béatitudes, un autre drapeau.  Les communistes disent que tout cela est communiste.  Oui, c’est vrai, vingt siècles plus tard. Maintenant, quand ils parlent quelqu’un pourrait leur dire : Mais, vous êtes chrétiens ».  Vous pensez que le Pape François serait assez intelligent pour se rendre compte que le communisme ne fonctionne pas.  Lorsque nous regardons les pays qui ont un gouvernement communiste, comme la Chine, la Corée du Nord et Cuba, vous remarquerez qu’aucun de ces pays n’a éliminé la pauvreté.  Cependant, ce sont des gouvernements athées qui sont reconnus pour opprimer leurs citoyens, y compris les chrétiens.

Dans tous les cas, nous, comme chrétiens, ne devons pas tenter de faire partie d’un système religieux unifié dans ce monde.  En fait, la Parole de Dieu nous enseigne à faire le contraire.  II Corinthiens 6:14-18 nous exhorte« Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger.  Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ?  Où qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?  Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ?  Où quelle part a le fidèle avec l’infidèle ?  Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ?  Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.  C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai.  Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant. »

Des jours de rage en cette ère moderne !

Dans ce monde moderne dans lequel nous vivons aujourd’hui, nous voyons de nombreux exemples affligeants de haine et de violence aux États-Unis, et dans le monde.  Bien qu’on nous dise que le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui est beaucoup plus civilisé qu’autrefois, les événements récents suggèrent que l’état de notre monde empire effectivement de plus en plus.  Aux États-Unis, il existe actuellement plus de tensions raciales que ce que nous avons vu depuis plusieurs décennies, malgré le fait que l’actuel président des États-Unis soit de race mélangée.

Dans la nuit du 24 novembre 2014, il a été annoncé qu’un grand jury, qui s’est réuni dans le Missouri, n’inculperait pas le policier blanc, Darren Wilson, qui avait tiré et tué un jeune homme noir de 18 ans, nommé Michael Brown, plus tôt cette année.  Après l’annonce, le chaos a déferlé dans la ville de Ferguson, au Missouri, où la fusillade avait eu lieu en août 2014.  J’ai regardé avec étonnement alors que les caméras produisaient en direct les photos postées sur internet présentant le carnage et j’ai senti un profond sentiment de tristesse alors que je regardais les émeutiers détruire la ville.  Selon les rapports de presse, plus d’une douzaine de bâtiments ont été incendiés et plus de 61 personnes ont été arrêtées alors que les pillards saccageaient la ville dans un état de rage démoniaque.  « Nous avons combattu environ 25 incendies structurels, ce soir, avec un concessionnaire d’automobiles où nous avons perdu 10 voitures qui ont été brûlées », a déclaré le chef adjoint des pompiers Steve Fair du Service d’incendies de Ferguson. Il a également indiqué qu’il y avait « beaucoup de coups de feu » dans la région.  En ce qui concerne les émeutes, le chef de la police du comté de St. Louis, Jon Belmar, a déclaré, « Ce que j’ai vu ce soir est pire que la pire nuit que nous avions en août.  Le tissu de cette communauté a été déchiré ce soir ».  Le lendemain matin du 25 novembre 2014 a été un choc pour les citoyens de Ferguson qui ont vu un grand nombre de leurs places d’affaires détruites.  Cette évolution a incité le gouverneur du Missouri, Jay Nixon, à dire, « Je suis profondément attristé pour les gens de Ferguson qui se sont réveillés et ont vu tous ces dommages ce matin ».  Puis, le gouverneur Nixon a déployé plus de 2,200 membres de la Garde national dans la ville afin de rétablir l’ordre, une décision qui est venue beaucoup trop tard aux goûts du maire de Ferguson, James Knowles, qui a appelé le retard dans le déploiement des soldats comme étant « profondément préoccupant ».  Barack Obama a également exprimé son mécontentement au sujet des émeutes à Ferguson.  « Pour ceux qui pensent que ce qui est arrivé à Ferguson est une excuse pour la violence, je n’ai aucune sympathie pour cela.  Je n’ai aucune sympathie pour la destruction de vos propres communautés », a déclaré Obama.

Des milliers de manifestants réunis également à New York le 25 novembre 2014 ont exprimé leur colère face à la décision du grand jury à Ferguson.  Selon les rapports, la foule en colère scandait, « Accusez, condamnez et emprisonnez tous ces policiers assassins ! »  En réponse, le Service de police de New York a déployé environ 2,000 policiers en tenue anti-émeute.  « Tous les membres en uniforme du service de police assignés au quartier-général doivent paraître au premier plancher de l’auditorium avec des gilets pare-balles, des casques, des matraques, des gilets réfléchissants et des boucliers d’interventions tactiques.  Cette tenue est obligatoire », a déclaré une annonce aux policiers.  Des protestations dans de nombreuses autres villes à travers les États-Unis ont également été signalées, y compris à Boston, au Massachusetts ; Los Angeles, en Californie ; Dallas, au Texas ; Atlanta, en Géorgie ; et Seattle, à Washington.

Dans les jours qui ont suivi la décision à Ferguson, des personnages bien connus ont fait des tentatives pour inciter de nouveaux troubles aux États-Unis.  Ceci inclut le dirigeant de Nation de l’Islam, Louis Farrakhan, qui a exhorté les Américains noirs à lutter contre les autorités.  « Les jeunes sont les enfants de Dieu et ils ne vont tomber pacifiquement.  Regardez maintenant, parce qu’une fois démarré, c’est parti.  Vous pouvez ne pas vouloir vous battre, mais, il vaut mieux se préparer. Enseignez à votre bébé comment jeter la bouteille s’il le peut ».  Louis Farrakhan est allé plus loin en disant, « On va mourir.  Alors, mourons pour quelque chose.  Voyez, maintenant, quand ma famille musulmane, les Imams, et ma famille chrétienne, dans ce livre, il y a une loi des représailles.  La Bible dit un œil, une dent, une vie.  Voyez maintenant, tant qu’ils nous tuent, et vont chez Wendy pour manger un hamburger et peuvent aller dormir, ils vont continuer à nous tuer.  Mais, quand nous mourons et qu’ils meurent, alors, bientôt, on va s’asseoir à une table et parler de nos fatigues.  Nous voulons une partie de cette terre ».  Un autre homme qui a attisé les tensions raciales aux États-Unis est un ministre noir nommé Al Sharpton. Bien qu’Al Sharpton prétende demander des manifestations pacifiques, il a parfois permis à des manifestants à ses événements à chanter des appels à la violence.  Cela comprend une marche à New York qui a eu lieu le 13 décembre 2014.  Alors que la foule a été prise d’une frénésie, ils ont commencé à chanter, « Que voulons-nous ?  Des flics morts ! »

Tragiquement, de tels appels à la violence ont parfois un impact.  Ce fut le cas le 20 décembre 2014, quand un homme nommé Ismaaiyl Brinsley a voyagé de Baltimore, au Maryland, à New York et a assassiné les policiers du Département de la police de New York, Rafael Ramos et Wenjian Liu.  « Ils ont été tout simplement assassinés, ciblés pour leur uniforme », a déclaré le commissaire William Bratton.  Selon les rapports, le tireur a publié un message sur le site Instagram, juste avant les meurtres, en disant : « Je mets des ailes sur les porcs aujourd’hui.  Ils prennent un des nôtres, alors, prenons deux des leurs ».  Il s’est ensuite référé à Michael Brown et à un autre homme noir nommé Eric Garner qui a été tué lors d’une altercation avec des policiers de New York plus tôt cette année.  En parlant de la fusillade, l’ancien maire de New York, Rudy Giuliani, a placé le blâme sur l’actuel maire, Bill de Blasio, ainsi que sur le président Barack Obama et le procureur général Eric Holder.  « Nous avons eu quatre mois de  propagande débutant avec le président que tout le monde devrait haïr la police.  Ils ont créé une atmosphère de grave et forte haine contre la police dans certaines communautés et, pour cela, ils devraient avoir honte d’eux-mêmes », a déclaré Rudy Giuliani.  Pendant ce temps, le commissaire de police William Bratton a comparé les tensions à New York aux tensions des années 1970.  « Qui aurait pu penser que tout cela se produirait une fois de plus, que nous serions de retour là où nous étions il y a environ 40 ans », a déclaré William Bratton.

Il est regrettable qu’il semble y avoir beaucoup de personnes aujourd’hui qui sont incapables de regarder quelque chose du passé comme une conséquence de la couleur de sa peau.  Je crois qu’il y a des gens haut placés qui aiment attiser les tensions raciales intentionnellement et qui aiment manipuler le peuple américain. Dans tous les cas, les émeutes ne sont jamais un comportement approprié pour un chrétien.  Car, comme il nous est dit dans Romains 13:13-14, « Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l’ivrognerie, de la luxure et de l’impudicité, des querelles et des jalousies.  Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises. »

La violence éclate dans France !

Pendant ces jours de troubles et d’agitations, ce n’est pas seulement les États-Unis qui ont été forcés de composer avec la violence.  À ce jour, trois attaques distinctes ont eu lieu en France et ont laissé ses habitants luttant pour comprendre pourquoi ces actes ont été réalisés.  Deux des trois attaques étaient islamiques par nature, un fait que le gouvernement français ne semble pas vouloir admettre.

Le 20 décembre 2014, un musulman nommé Bertrand Nzohabonayo a poignardé trois policiers dans la ville de Joué-lès-Tours en criant, « Allah Akbar », qui est une expression arabe signifiant, « Dieu est grand ».  L’attaque a pris fin lorsque des policiers ont tiré et tué l’homme.  Le 21 décembre 2014, un homme nommé Nacer Ben K a terrorisé des piétons dans la ville de Dijon alors qu’il tentait de les écraser avec sa voiture.  Treize personnes ont été blessées dans l’attaque, qui a eu lieu alors que le conducteur criait, « Allah Akbar ».  Nacer Ben K a finalement été appréhendé par la police et il a dit aux policiers qu’il avait effectué l’attaque en représailles pour les violences commises contre les enfants palestiniens.  Le 22 décembre 2014, un homme nommé Sebastien Sarron a fauché des acheteurs dans la ville de Nantes.  Au moins dix personnes ont été blessées dans l’attaque, dont une personne a plus tard succombé à ses blessures et est mort.  L’auteur s’est lui-même poignardé dans la poitrine à treize reprises après avoir effectué l’attaque.  En réponse à ces attaques, le Premier ministre français, Manuel Valls, a ordonné le déploiement de trois cents soldats supplémentaires en divers lieux de la France.  Malheureusement, nous voyons beaucoup de personnes agissant sous une influence démoniaque pendant ces temps tumultueux.

L’effondrement de l’économie russe !

Tout ne va pas très bien en Russie.  Bien que le peuple américain ait pu apprécier les bas prix de l’essence ces derniers jours, ce développement a fait des ravages sur l’économie russe, qui repose largement sur les exportations de pétrole pour sa survie.  En regardant la chute des coûts du carburant aux États-Unis au cours des dernières semaines, je n’ai pas pu m’empêcher de me demander si tout ceci était fait intentionnellement dans le but de punir Vladimir Poutine et le gouvernement russe.  En me basant sur les récentes paroles du Premier Ministre Britannique, David Cameron, je suis maintenant convaincu plus que jamais que c’est le cas. Prenant la parole devant le Parlement en décembre 2014, le Premier Ministre Cameron a déclaré, « Nous devrions nous dresser très fermement contre les agressions russes qui se déroulent présentement ».  Il a ensuite poursuivi en disant, « Et, ce que la combinaison des prix inférieurs du pétrole et les sanctions montre que je pense que ce n’est pas possible pour la Russie de faire partie du système financier international, mais, elle tente de se retirer du système juridique international fondé sur des règles.  Nous devons maintenir la pression ».

Le 15 décembre 2014, il a été signalé que la monnaie russe, le rouble, avait perdu 9,7 pour cent de sa valeur en une seule journée, ce qui porte la perte globale de la valeur pour cette année à un étonnant 49 pour cent.  Pendant ce temps, les analystes financiers avertissent que la situation risque de s’aggraver dans les semaines et mois à venir.  « Un scénario d’une monnaie effondrée et d’une crise financière semble se dessiner en Russie dans ce qui était censé être une semaine calme alors que nous nous dirigeons vers la saison des vacances.  Il y a un risque que l’économie arrive à un arrêt soudain, avec les banques et l’ensemble du système financier.  Par conséquent, nous pouvons avoir sous-estimé le niveau de risque financier en cas de panique totale.  Une direction bancaire pourrait être dans les cartes », a écrit l’administrateur général des recherches Slava Smolyaninov de la firme de courtage UralSib Capital de Moscou, en Russie.  En parlant de la crise économique actuelle de la Russie, le vice-président de la banque centrale de Russie, Sergueï Shvetsov, a déclaré : « La situation est critique.  Ce qui se passe est un cauchemar que nous ne pouvions même pas pu imaginer il y a un an ».  Toutefois, le Ministre des Affaires Étrangères de la Russie, Sergueï Lavrov, a adopté un ton plus confiant. « Nous avons été dans des situations bien pires au cours de notre histoire, et chaque fois nous en sommes sortis beaucoup plus forts », a déclaré Sergueï Lavrov.  On pouvait s’y attendre, le président russe, Vladimir Poutine, a également exprimé sa confiance que l’économie russe se rétablirait.  « Si la situation évolue défavorablement, nous devrons modifier nos plans.  Sans aucun doute que nous devrons couper une partie de nos dépenses.  Mais, un tournant positif et l’émergence de la situation actuelle sont inévitables », a déclaré Vladimir Poutine.

Dans l’intervalle, le peuple russe subira de grandes difficultés en raison de l’économie chancelante du pays.  Selon les rapports, les citoyens russes se sont précipités dans les magasins et dans les autres lieux d’entreprises où ils espéraient s’approvisionner en marchandises avant que les coûts de ces marchandises montent en flèche en réponse à la baisse de valeur du rouble.  Il est intéressant de noter que Apple Inc., le fabricant emblématique de systèmes informatiques haut de gamme, a été contraint de suspendre temporairement ses ventes en Russie alors que la valeur du rouble tombait en décembre 2014.  Avec la crise actuelle, la Russie se joint aux autres pays du monde, comme le Japon et de nombreux pays en Europe, qui souffrent désormais d’une économie en difficulté.  Je soupçonne qu’un jour toutes les économies du monde va s’effondrer et ce qui va les remplacer sera une économie mondiale globale avec un système singulier sans argent et un système électronique.

Les dangers de l’ère électronique !

En cette ère moderne, presque tous les aspects de notre vie sont connectés à un système de communications connu sous le nom d’Internet.  Que nous achetions au supermarché, retirions de l’argent de la banque, visitions le médecin, achetions des livres à la bibliothèque, où achetions un vol à l’aéroport, chacune de ces activités est connectée avec Internet où les dossiers de ces activités sont créés et stockés.  Au cours des dernières années, il est devenu évident que les entreprises qui accumulent ces informations sont incapables de les conserver en toute sécurité, ce qui a conduit à de nombreuses attaques de pirates informatiques.  En fait, pas même le gouvernement fédéral des États-Unis a été en mesure de sécuriser ses données et informations.  Selon les rapports, les organismes du gouvernement fédéral ont connu des attaques de pirates informatiques et la sécurité a été dépassée un total de 61,000 fois en 2013.  Une attaque plus récente a été signalée en décembre 2014, lorsqu’il a été révélé que près de 50,000 dossiers de vérifications d’antécédents ont été exposés au cours d’une cyber-attaque qui visait une entreprise connue sous le nom de KeyPoint Government Solutions.

Jusqu’à quel point ces cyber-attaques sont-elles sérieuses ?  Une récente attaque de piratage qui visait les studios Sony a suscité un incident international.  L’attaque a probablement été réalisée à la demande du gouvernement nord-coréen en représailles à la production d’un film connu sous le nom de « The Interview », qui dispose d’une intrigue impliquant l’assassinat du dictateur de la Corée du Nord, Kim Jong-un.  Le gouvernement des États-Unis a caractérisé l’attaque comme une question de sécurité nationale.  « Compte tenu des efforts destructeurs ou les effets de cette attaque, nous traitons cela comme une question de sécurité nationale, et, à ce titre, les membres de l’équipe de sécurité nationale du président ont assisté à des réunions régulières concernant cette attaque », a déclaré la porte-parole Jen Psaki du Département d’État.  L’attaque contre Sony, qui a presque forcé la société de divertissement à annuler la sortie de son film, a clairement ébranlé les responsables gouvernementaux.  En parlant de l’incident, le Représentant Patrick Meehan, président du Comité de la Chambre sur la sous-commission de la sécurité intérieure sur la cyber sécurité, a déclaré, « L’attaque contre Sony est le dernier exemple de haut profil des dangers croissants des cyber menaces, et ce ne sera pas la dernière.  Les entreprises américaines, les réseaux financiers, les organismes gouvernementaux, et les systèmes d’infrastructure comme les réseaux électriques sont à risque continuellement.  Ils ne sont pas ciblés seulement par des pirates isolés et les organisations criminelles, mais, par des nations bien financées comme la Corée du Nord et l’Iran.  Un manque de conséquences lorsque ces nations effectuent des cyber-attaques n’ont fait qu’encourager ces adversaires à faire plus de mal ».  En réponse à ces cyber-agressions contre les États-Unis et ses intérêts, le gouvernement des États-Unis a créé un Cyber Commandement Américain en 2010.  Cette division militaire, qui est chargée de mener ces cyber-guerres, on s’attend à avoir un budget de 5,1 milliards de dollars en 2015.  Curieusement, un article du New York Times qui a été publié le 24 décembre 2014, indique que certains chercheurs en sécurité doutent que la Corée du Nord ait été effectivement responsable de l’attaque contre Sony Studios, malgré les prétentions du gouvernement fédéral.

En terminant, je tiens à rappeler à tous les lecteurs de ce bulletin de mettre leur espérance et leur confiance en Dieu.  Je sais que nous entendons parler de beaucoup de choses pénibles qui se passent dans notre monde d’aujourd’hui, et, à bien des égards, la condition de notre monde s’aggrave d’année en année.  Ce n’est pas surprenant pour nous, parce que les Écritures nous disent dans II Timothée 3:13, « Mais les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes. »  Pourtant, à travers tout cela, nous pouvons compter sur la puissance de Dieu et il nous aidera à endurer les peines de ce monde.  Dans Psaumes 37:39-40, nous lisons : « Le salut des justes vient de l’Éternel ; Il est leur protecteur au temps de la détresse.  L’Éternel les secourt et les délivre ; Il les délivre des méchants et les sauve, parce qu’ils cherchent en lui leur refuge. »   Si vous n’avez pas encore pleinement donné votre cœur à Dieu et consacré votre vie à Dieu, je vous exhorte à le faire maintenant.

Que la grâce et la paix soient avec vous au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Source : http://lasttrumpetnewsletter.org/2015/01_15.html

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 10:00

          Les stupéfiantes prescriptions médicales de Moïse.

                           Comment a-t-il pu savoir ?

Que Moïse ait pu donner de telles prescriptions médicales, il y a 35 siècles, semble totalement impossible. Leur absolue justesse, au vu de l'époque et du contexte de leur rédaction est simplement stupéfiante et confirme la réalité de l'inspiration divine du texte biblique.
Quand une thèse de médecine aborde des prescriptions médicales de la haute antiquité, le résultat est certainement intéressant. Mais quand ces prescriptions se révèlent en accord avec la médecine moderne, l'intérêt se change alors en stupéfaction.
On sait aujourd'hui que l'humanité aurait pu éviter des hécatombes, enrayer d'immenses épidémies meurtrières et connaître un immense bien-être au niveau de sa santé physique - si seulement les hommes avaient suivi les antiques presciptions de la Bible. Mais qui aurait été prêt à prendre ces textes au sérieux, et à en appliquer les prescriptions sans les comprendre ? Surtout dans un domaine aussi complexe que la médecine !
Pourtant la vérité est bien là, sous nos yeux.
Cette vidéo met en lumière 3 prescriptions claires enseignées par Moïse.


Leur caractère stupéfiant apparaît quand on prend conscience de leur absolue justesse - et du fait qu'elle ont été rédigées il y a 3500 ans dans un contexte historique et culturel empreint d'ignorance et de superstitions !

1. Ces informations et beaucoup d'autres peuvent être retrouvées dans un des ouvrages du Dr C. Klopfenstein "La Bible et la santé" - ouvrage qui reprend sous une forme très accessible la matière de sa thèse de médecine - Ed. La pensée universelle - 7ème édition
La Bible et la santé                

Source : http://www.oui-dieu-existe.fr

Partager cet article

Repost 0