Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

 

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. (Jean 14 : 6)  

Recherche

Liste D'articles

  • Frappez.....
    « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Nous arrivons aujourd'hui au terme de la réflexion concernant cet enseignement de Jésus-Christ pour nos vies. Avant d'aller plus loin et de voir avec vous...
  • Cherchez.......
    Matthieu ch.7 v 7 : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Hier je me suis arrêté sur la première partie de ce verset cité plus haut. Aujourd'hui, prenons du temps avec la seconde portion de celui-ci:...
  • Demandez.....
    Matthieu ch.7 v 7 : Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Aujourd'hui, j'aimerai m'arrêter sur la première partie de ce verset : ' 'Demandez, et l'on vous donnera.'' Dans ce passage Jésus revient sur...
  • Pleurez pour vos bergers. (Partie 1/2)
    Par David Wilkerson Il est temps de pleurer et de nous lamenter pour les bergers qui gardent les brebis du Seigneur. Pleurez pour les pasteurs, les évangélistes, les prophètes et les docteurs, car Dieu est sur le point d’envoyer de terribles jugements...
  • La justification
    Qu'est-ce que la justification ? C'est, en matière de justice, un acquittement (Isaïe 5.23 ; Proverbes 17.15). Le divin juge considère "comme juste" le croyant sincère. La justification est "un don gratuit" de Dieu, du Dieu contre lequel nous avons péché....
  • Persécution des Ouïghours en Chine : la France...
    Persécution des Ouïghours en Chine : la France condamne des _pratiques inacceptables_, Pékin dénonce des mensonges… https://t.co/Yti9aULzjD Patrick Gassend (@Ichtus1) July 24, 2020
  • L'olivier franc
    - INOF 5 2020 SUITE DE LA CRISE.pdf
  • Notre sûre retraite
    (Proverbes 8 : 10) « Le nom de l’Éternel est une tour forte ; le juste s'y réfugie et se trouve en sûreté ». Il est aussi notre force et notre bouclier , notre rocher, notre forteresse, notre libérateur, notre bienfaiteur et notre haute retraite... la...
  • Preuves d'un dessein intelligent
  • La nuée. (Partie 2/2) " Israël dans le désert."
    Nombres 9.15-23 A la lecture de ce passage, nous constatons que les enfants d'Israël partaient ou campaient, selon que la nuée s'élevait ou s'arrêtait. Le peuple agissait sur l'ordre de L’Éternel Rappel :Dieu était dans la nuée ; la gloire de Dieu, la...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

reftagger

 

25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 20:57
Torah - @carvalb
 
 
Dix jours après Rosh Hashanah, le nouvel an juif, est célébré Yom Kippour, le Grand Pardon : le jeûne marque cette journée de prière et de repentir.

Le dixième jour du mois de Tishri du calendrier hébraïque est célébré Yom Kippour : dix jours après Rosh Hashanah, soit le 26 septembre en 2012, année 5773.

Le début de l’année juive ou Rosh Hashanah (16 septembre au soir) marque l’entrée dans un cycle de dix jours appelé « Techouva ». Durant cette période, les fidèles sont invités à réparer les fautes commises envers Dieu et envers leurs prochains.

Yom Kippour, dont le nom biblique est yom ha-kipourim, est un jour de jeûne chômé, qui commence en 2012 avant le coucher de soleil le 25 septembre, et se termine le lendemain 26 septembre, après le coucher du soleil, à l'instar de la célébration du Shabbat chaque semaine, du vendredi soir au samedi soir.

 

Les dix jours de Techouva : repentir, pardon du prochain et miséricorde

Les premiers rites des célébrations du nouvel an juif sont marqués par la sonnerie du Shofar, qui annonce la convocation officielle de Dieu à ce rendez-vous du repentir. Chacun est invité à une introspection personnelle pour faire le bilan de ses actions, reconnaître ses torts et prendre de nouvelles résolutions pour l’année qui commence.

La période de dix jours, entre le nouvel an, Rosh Hashanah, et le Grand Pardon, Yom Kippour, a pour nom Techouva : elle sera consacrée à regretter les mauvaises actions commises, à demander pardon à Dieu et à ses semblables avec sincérité, à se réconcilier avec ses ennemis, à réparer les préjudices.

Les rites du Grand Pardon

Le jeûne marque la journée du Grand Pardon. La veille au soir, on prendra un repas, plus consistant que d’habitude afin de se préparer à la journée du lendemain, ainsi qu’un bain rituel, symbole de la purification des fautes. Les enfants de moins de 13 ans, les personnes malades et les femmes qui ont accouché depuis moins de trois jours sont dispensés du jeûne.

Avant la tombée de la nuit, on s’habille de blanc, on revêt le talit, et on allume les lumières.

A la synagogue, l’office débute par une première prière du soir « Kol Nidrei » (« tous les vœux »).

Au-delà de l’abstinence alimentaire qui dure 25 heures, il est interdit de travailler durant Yom Kippour, de se laver et de se frictionner le corps, d’avoir des relations intimes et de porter des chaussures en cuir.

La journée se déroule à la synagogue, très fréquentée par la communauté juive le jour de Yom Kippour : il s’agit de la dernière occasion de se voir pardonner ses pêchés et ceux de la communauté, envers les autres et envers Dieu. Elle est entièrement consacrée à la prière, qui comporte sept bénédictions, de nombreuses lectures, une longue confession, et une demande de pardon au nom de tous.

L’office de Neilah (« clôture »), vient marquer la fin de la cérémonie. Le shofar sonne pour signifier la fin du jeûne. Plus aucune demande de pardon ne peut alors parvenir à Dieu ni obtenir sa miséricorde. Seuls les repentants sincères ont pu être inscrits dans le « Livre de Vie ».

Dès la fin du jeûne, un deuxième repas , séouda hamafséket (le dernier repas avant le jeûne), conclut la fête de Yom Kippour, qui sera suivie quatre jours plus tard par la célébration de Souccot ou «fête des cabanes », qui commémore les quarante années passées par les Hébreux conduits par Moïse, dans le désert du Sinaï.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost0

commentaires