Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

 

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. (Jean 14 : 6)  

Recherche

Liste D'articles

  • Frappez.....
    « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Nous arrivons aujourd'hui au terme de la réflexion concernant cet enseignement de Jésus-Christ pour nos vies. Avant d'aller plus loin et de voir avec vous...
  • Cherchez.......
    Matthieu ch.7 v 7 : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Hier je me suis arrêté sur la première partie de ce verset cité plus haut. Aujourd'hui, prenons du temps avec la seconde portion de celui-ci:...
  • Demandez.....
    Matthieu ch.7 v 7 : Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Aujourd'hui, j'aimerai m'arrêter sur la première partie de ce verset : ' 'Demandez, et l'on vous donnera.'' Dans ce passage Jésus revient sur...
  • Pleurez pour vos bergers. (Partie 1/2)
    Par David Wilkerson Il est temps de pleurer et de nous lamenter pour les bergers qui gardent les brebis du Seigneur. Pleurez pour les pasteurs, les évangélistes, les prophètes et les docteurs, car Dieu est sur le point d’envoyer de terribles jugements...
  • La justification
    Qu'est-ce que la justification ? C'est, en matière de justice, un acquittement (Isaïe 5.23 ; Proverbes 17.15). Le divin juge considère "comme juste" le croyant sincère. La justification est "un don gratuit" de Dieu, du Dieu contre lequel nous avons péché....
  • Persécution des Ouïghours en Chine : la France...
    Persécution des Ouïghours en Chine : la France condamne des _pratiques inacceptables_, Pékin dénonce des mensonges… https://t.co/Yti9aULzjD Patrick Gassend (@Ichtus1) July 24, 2020
  • L'olivier franc
    - INOF 5 2020 SUITE DE LA CRISE.pdf
  • Notre sûre retraite
    (Proverbes 8 : 10) « Le nom de l’Éternel est une tour forte ; le juste s'y réfugie et se trouve en sûreté ». Il est aussi notre force et notre bouclier , notre rocher, notre forteresse, notre libérateur, notre bienfaiteur et notre haute retraite... la...
  • Preuves d'un dessein intelligent
  • La nuée. (Partie 2/2) " Israël dans le désert."
    Nombres 9.15-23 A la lecture de ce passage, nous constatons que les enfants d'Israël partaient ou campaient, selon que la nuée s'élevait ou s'arrêtait. Le peuple agissait sur l'ordre de L’Éternel Rappel :Dieu était dans la nuée ; la gloire de Dieu, la...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

reftagger

 

4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 16:55

Actu-Chretienne.Net

«Maris aimez votre femme  (…)» ;  «Que chacun de vous aime sa femme comme lui-même et que la femme respecte son mari»

Voilà deux textes extraits de la lettre de Paul aux  Ephésiens (5. 25 et 5.33) qui délimitent bien les contours de la psychologie masculine et féminine. Au-delà d’être d’abord des textes spirituels, absolument pas écrits pour les seuls jours de mariage, comme certains ont fini par le penser, ils mettent en évidence deux choses essentielles dans les relations au sein du couple :

La femme a une capacité incroyable à aimer, à « tomber amoureuse », c’est inné chez elle. Son cerveau à elle, c’est son cœur et n’y voyez là rien de péjoratif sous ma plume, Mesdames, bien au contraire. Ce n’est donc pas son problème, qui serait plutôt en ce qui la concerne, son manque de respect à l’égard de la gente masculine.

La seconde chose, c’est l’égoïsme masculin, qui ne peut avoir comme référence d’amour que lui-même. Son cerveau à lui, est situé bien plus bas et la décence m’interdit d’en dire plus. Ce n’est qu’un constat. Quand Dieu veut lui faire comprendre ce qu’est l’amour, il parle à l’homme de la personne qu’il aime le plus : LUI-MEME !

Il est évident que je vais parler dans cette chronique en termes généraux, presque génériques et qu’il y aura toujours une personne ici ou là pour me dire « moi je ne fonctionne pas comme cela ». C’est respectable et je veux bien le comprendre.

Si vous arrivez un jour à trouver une femme qui estime qu’on lui dit assez « Je t’aime » présentez la moi. Généralement, la femme dans son essence même, a cette capacité à aimer que l’homme n’a pas ! C’est incroyable de constater comment une femme peut tomber amoureuse avec parfois si peu d’éléments en main. Il suffit qu’elle admire, qu’elle se sente bien à un moment avec l’autre, qu’elle soit sur la même longueur d’onde ou bien qu’elle soit rassurée, pour que naissent au fond de son petit cœur des sentiments immédiatement assimilables à de l’amour. C’est ainsi, c’est féminin, c’est touchant, c’est beau, mais pour nous les mâles, c’est incompréhensible ! Le problème de la femme n’est donc pas d’aimer, cela elle sait faire et parfois violemment, virilement, si vous me passez l’expression. Une femme amoureuse est parfois prête à tout.

Voilà pourquoi l’apôtre Paul n’écrit pas : « Femmes, aimez votre mari ! ». Dans la curieuse psychologie féminine, une fois qu’elle a ferré sa proie – oui, je sais, l’expression va faire bondir ces dames, et pourtant ! – que l’homme est pris dans les filets si doux du sentiment amoureux et  qu’il aime à son tour, il devient alors compliqué pour elle de continuer à le respecter en tant que tel. Quelque chose a changé dans sa vision de l’homme idéal, parfait, parce qu’inaccessible, distant, presque froid et énigmatique. Désormais, cet homme-là l’aime et plus rien n’est comme avant. Comme un charme rompu de manière inconsciente.

D’où maints problèmes dans les couples, avec une femme incapable de respecter son mari, lui parlant comme à un gamin, se moquant de lui, ou le rabaissant devant tous ou plus simplement l’ignorant et méprisant ses désirs et ses besoins, en estimant qu’il n’est qu’un obsédé sexuel, lorsqu’il veut vivre un moment d’intimité ou pire encore, d’impuissant, dans le cas où il se détache de cette femme qui le méprise.

Les femmes sont plus fortes que nous, Messieurs, elles savent comment obtenir de nous ce qu’elles veulent. Alors la prudence s’impose dans nos relations avec elle. D’autant plus que nous appartenons à une société féminisée où la femme évolue comme un poisson dans l’eau. D’où la peur qu’elles inspirent aux hommes aujourd’hui.

Alors, venons-en aux hommes. Eux, leur problème, c’est que tant qu’ils ne sont pas amoureux, ils se comportent comme des prédateurs et par là même, manquent de respect au sexe opposé. Attirances et  désirs qui n’ont rien de nobles, relations fugaces qui s’enchaînent, autant de preuves du mal qu’ils ont à respecter la femme en tant qu’égal à eux mêmes, tant qu’ils n’éprouvent pas de sentiment amoureux. Il est évident que le respect abordé ici n’est appréciable que dans ce cadre de la relation de couple, légitime ou non.

Soyons honnête et un brin trivial : en termes amoureux, l’homme confond souvent attirance sexuelle et « sentiments amoureux ». La femme, jamais ! Elle veut bien du sexe, à condition qu’il y ait des sentiments. Lui, continue de se mentir et de lui mentir, en estimant que pour qu’il y ait du sentiment, il doit y avoir de la sexualité.  Ce qui  garantira le bon équilibre entre l’homme et la femme, c’est lorsque lui, sera capable d’être amoureux d’elle. À partir de là, d’office, d’emblée, presque mécaniquement – mais c’est la mécanique du cœur dont je parle là – puisqu’il l’aime, il la respecte. D’où l’ordre de Paul aux maris. Mais d’où aussi, l’ordre du même apôtre aux femmes !

Encore une fois et pour terminer, ces lignes sont écrites en des termes généralistes, pourtant pas si éloignés que cela d’une vérité quotidienne concernant beaucoup d’entre nous. La relation « homme-femme » au sein d’un couple, ou dans la société, est sans doute ce qu’il y a de plus compliqué et de plus ambiguë au monde, y compris dans le couple et y compris chez les chrétiens. Les incompréhensions sont totales et doivent faire l’objet d’efforts incessants pour arriver à niveler tant bien que mal, un terrain qui restera toujours meuble.

Le but de l’Évangile de Jésus-Christ, c’est d’amener les hommes tout comme les femmes, à d’abord corriger leurs défauts, à voir leur nature changer  de manière miraculeuse  et d’arriver à un sain équilibre dans la relation homme-femme, ce qui ne peut contribuer qu’au bonheur des deux engeances. Encore faut-il accepter d’abord le diagnostic.

Samuel Foucart

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost0

commentaires