Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 18:00

Si je devais tracer le portrait robot de l’homme capable de séduire les femmes, je ne m’inspirerais pas de Don Juan, ni de l’un de ses descendants modernes…

 

… tel Warren Beatty – l’homme qui affiche plus de deux mille conquêtes féminines, enfin d’après lui, pauvre record -.

Je crois que le vrai danger pour la femme n’a pas grand chose à voir avec les pseudos modèles de séduction que nous servent le cinéma, la publicité ou la télévision à longueur d’images et de slogans.

Si indéniablement, il existe des dragueurs professionnels qui évoluent dans des lieux destinés à cela, et où des femmes se rendent afin de draguer et/ou être draguées, le vrai danger se trouve ailleurs !

La plupart des affaires d’adultère commencent au travail, ce sont les statistiques qui nous l’affirment, du moins celles d’avant les réseaux sociaux : la proximité, les confidences, le temps important passé en commun etc. Dans ce genre de situation, on ne voit que le bon côté de l’autre, jamais ses défauts, et comparé à votre mari, Madame, dans de telles conditions votre collègue est forcément tellement plus…

Étant donné que vous connaissez déjà les multiples défauts de votre mari, les qualités de cet autre homme vous éblouissent, Mesdames, au point que celles de votre mari sont évincées.

J’ai souvent été interpellé par ce texte de la Bible, extrait des Proverbes de Salomon (19.22) et auquel on ne peut  attribuer une approche uniquement spirituelle : «Ce qui est attirant chez un homme, c’est sa bonté !» ou encore : «Ce qui fait le charme d’un homme, c’est sa bonté» !

Le véritable séducteur, c’est celui qui sait parler à une femme de telle manière qu’elle ait l’impression d’être totalement comprise. Il concentre la conversation sur elle, il lui parle de sa vie, de ses soucis, de ce qu’elle aime, de ce qu’elle attend, sans jamais parler de lui-même. Il n’a pas besoin d’être beau, grand, riche et d’avoir la plus belle voiture du quartier, les femmes se moquent de tout cela. Le plus important est qu’il soit attentionné avec elle !

Cette technique de drague, parce que c’en est une, Mesdames, ne fonctionne qu’avec celles dont le mari est absent, transparent, qui n’écoute plus leur épouse et ne s’intéresse plus à elle ! Mais là, malheureusement la palette est large, tant les problèmes sont parfois importants dans les couples ! Il arrive parfois que ce type d’hommes soit simplement gentil et n’ait absolument pas de mauvaises intentions à votre égard, c’est aussi une réalité. Le vrai drame se situe donc dans le manque affectif et le manque de respect de l’épouse, qui est méprisée, du moins vit-elle les choses ainsi.

Le séducteur par excellence sait vous écouter, Mesdames. Il vous comprendra toujours, et vous pourriez très vite lui parler, et cela presque inconsciemment, de vos problèmes de couple. Rapidement, il vous offrira un café en tout bien tout honneur et vous n’y verrez rien de mal, parce qu’au fond il n’y a rien de mal, à priori, à s’entendre avec quelqu’un du sexe opposé. Il est si gentil qu’il vous semblera même inoffensif ! Il vous trouvera belle, vous fera des compliments, ce qui en soi n’est pas un péché loin de là, mais attention, Messieurs à qui vous les faites !

La liberté aujourd’hui est à très haut risque ! A partir de là, la spirale est engagée vers le bas, et quand les sentiments s’en mêlent – parce qu’ils s’en mêleront forcément -  il est souvent trop tard, ou pour le moins très compliqué de revenir en arrière.

Messieurs, votre épouse étant, comme toutes les femmes, tellement plus forte que vous et ce, dans bien des domaines, elle saura cacher les choses mieux que vous ne pourrez jamais le faire et vous ne verrez rien. Et là, vous entendrez un discours que j’ai trop souvent entendu dans le cadre de mon travail pastoral et qui consiste, en résumé, à ceci : «Je n’aime plus mon mari, d’ailleurs je ne sais pas si je l’ai jamais aimé etc.». Ce qui signifie, décodeur de l’expérience en main : «J’en aime un autre, mais je ne vous le dirai pas. Cette relation m’apporte tellement plus que celle que j’avais avec mon mari !»… Jusqu’au jour où la terrible morsure de l’adultère viendra dévorer votre couple !

J’ai pensé partager avec vous quelques textes bibliques parlant d’hommes ayant séduit des femmes, leur histoire s’est si souvent répétée  :

Dina qui rencontre son prince charmant (Genèse 34.1-8) qui se révèlera rapidement être un violeur en série. La pauvre Dina sera victime de son romantisme, mais l’enfant qui naîtra de cette liaison souffrira toute sa vie, je sais de quoi je parle, je suis un enfant né de l’adultère et croyez-moi, ça marque une vie.

Que dire du malheur de Tamar, cette jeune et jolie fille, tombée sur un malade (2 Samuel 13.1) et qui, elle aussi, subira toute sa vie la honte d’un plaisir furtif que son demi-frère lui volera ! Amnon est un malade, un obsédé qui va détruire une vie pour quelques minutes de plaisir égoïste, comportement  typiquement masculin. Que dire de son cynisme et même de celui d’Absalom ensuite à l’égard de la victime : «Garde le silence, c’est ton frère, ne prends pas cette affaire trop à cœur» (2 Samuel 13.20).

Les amours impossibles ne sont pas les plus beaux, c’est faux, ils deviennent rapidement odieux et à la fin, il n’y a que souffrances et mépris de soi et de l’autre.

Voilà la réalité de ce que peut être la nature des hommes. Alors  comment, en tant qu’homme, ne pas demander pardon à toutes celles qui ont été abusées, spoliées de leur pureté et victimes ?

C’est vrai que la féminisation de nos sociétés tendrait au déséquilibre inverse. La femme n’a pas tous les droits et elle n’est pas toujours victime. Mais en l’occurrence, les victimes existent bien et il ne faut pas refuser de les voir, Messieurs.

Il y aussi David, l’homme qui profitera de son pouvoir, de son prestige et de son aura de roi, de chef militaire, d’écrivain, de musicien etc. pour séduire sa voisine. (2 Samuel 11). C’est tellement facile, tellement répandu et tellement tentant ! En face de lui, une jeune femme trop seule et sans doute, comme beaucoup à cette époque, dans l’admiration de son roi, et voilà un drame sinistre qui commence par une nuit d’amour volée et par quelques instants de plaisir qui, au regard des souffrances engendrées, sont tellement dérisoires ! Un mari absent et un roi qui ne devrait pas être là, mais qui va jouer le rôle de «protecteur», et voilà l’une des histoires d’adultère les plus sordides et les plus typiques de l’histoire de l’humanité.

Il faut bien sûr parler de Samson et de ses nombreuses conquêtes.  Avait-il tellement besoin de se rassurer celui-là ? Peut-être, je n’en sais rien, en tous cas quel gâchis! Il en a brisé des cœurs, avant de tomber sur plus fort que lui, c’était fatal !

Et que dire de Salomon, cet homme sage, qui a écrit : «Garde ton cœur plus que toute autre chose car de lui viennent les sources de la vie», et qui se laissera entraîner par ses femmes à servir d’autres dieux, incapable de garder son propre cœur ? Là encore, comme c’est humiliant de voir cet homme, symbole de la gente masculine dans toute sa gloire, incapable de contrôler ses sens !

Le livre du Cantique des cantiques met en scène trois personnes bien distinctes : la jeune fille, son fiancée et le roi Salomon.  Les rabbins enseignent que Salomon n’a pas du tout le beau rôle, il est le séducteur, le trouble fête, cherchant sans aucun srcupule à mettre la Sulhamite dans son lit. A cette époque, il est déjà un roi brillant admiré de tous, et il en joue. Il n’y a pas de quoi être fier, n’est-ce pas Messieurs, et pourtant, c’est une triste réalité.

J’aimerais terminer avec cette phrase que je vous dédicace, Messieurs : «Le véritable séducteur, n’est pas celui qui séduira vingt mille femmes dans sa vie, mais celui qui saura séduire sa femme vingt mille fois !»

Messieurs, retrouvez le goût de la conquête ! C’est un défi de vivre avec une seule femme pendant toute une vie. On pourrait penser que le mariage est gage d’un amour à vie, au risque de se relâcher et de se laisser bercer par la routine.

A l’heure où l’adultère n’a jamais été aussi facile, alors que chaque jour, Messieurs, votre boîte mail  – en principe dans les courriers indésirables – est remplie d’appels à l’infidélité et aux inscriptions sur des sites où tout devient si facile, à l’heure où le virtuel simplifie ce genre d’aventures en les banalisant, n’est-ce pas le moment de dire STOP ! Eventuellement de se tenir sur vos genoux et de réclamer le pardon et le secours de Dieu pour en finir avec tout ça ? Peut-être même de réparer quand c’est possible de le faire ?

Voyez Mesdames, les hommes sont de bien faibles créatures, plutôt du genre misérable et lâche – même si là encore, tous ne sont pas ainsi – mais que feriez vous sans eux ? Aimez-les vraiment en leur pardonnant…

Samuel Foucart 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article

commentaires