Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

MONTRESORSONORE

">

ANNONCES

 

 

     

 


 

 

             

        

                          

                  

 

 

 
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 17:32

Connaissez-vous cette nouvelle langue en vogue dans certain milieux évangéliques ? Le Franbreu. Cette nouvelle langue n’est pas pour tout le monde, mais elle est…

…pour ceux qui ont vraiment compris ! Ils ne sont pas de ces faux prophètes qui ont changé le nom de Yeshoua en celui de Jésus ! (Hic !). Moi qui croyait naïvement que Jésus était la même personne que Yeshoua ! Alors serions-nous trompés même par les dictionnaires ?

Un simple coup d’oeil sur wikipedia nous permet de savoir que Jésus est un prénom masculin, une translittération grecque d’un diminutif araméen de Yehoshuah (hébreu) traduit par Josué. Ouf ! Me voilà rassuré, c’est bien le même ! En outre, on apprend que le sens du mot est "salut, santé, aisance financière".

Aux pieds Rantanplan ! On ne parle pas de prospérité mais d’aisance financière ! Ha là là ces faux prophètes qui aiment la prospérité ! Tu vois pas qu’ils vont glisser ça même dans le nom du Seigneur !! Tsssssss !!

Bon, revenons au Franbreu… Comment parler ou écrire le Franbreu ? Eh bien rassurez-vous, il ne vous faudra pas trop longtemps pour l’apprendre ! Il suffit que vous connaissiez quelques-uns de ces mots bibliques traduit dans la langue de Molière et que vous lui rendiez sa prononciation d’origine. Exemple : en Franbreu, nous ne disons plus le Saint-Esprit mais Rouah hakodesh… Et attention, le nom de Dieu est tellement saint qu’il faut l’affubler d’un petit grain de beauté. Il est trèèèèès important de l’écrire donc ainsi : "D.ieu". Sinon, aux yeux de ces adeptes, vous serez accusés d’hérésie et c’est le bûcher assuré !

Je vous conseille à ce sujet, une réflexion très intéressante de Patrick Fontaine. Enfin quelqu’un qui a mis des mots sur ce que je pressentais de vraiment stupide et inutile !

EXTRAIT DE L’ARTICLE 

Si l’on remonte des siècles en arrière, une superstition juive non-biblique a amené les juifs à ne plus prononcer le nom de Dieu. Aujourd’hui, je remarque que de plus en plus de gens écrivent le titre D.ieu ainsi, en séparant le d majuscule des autres lettres (il existe d’autres déclinaisons comme D-ieu, ou D’ieu ou D. et sûrement d’autres qui m’ont échappées) montrant ainsi une ressemblance avec ces pratiques judaïques.

Au début, j’ai souri, j’ai trouvé ça folklorique. Cela allait bien avec la recrudescence des mots à consonance hébraïque que l’on trouve sur beaucoup de sites chrétiens (à tort ou à raison, mais c’est un autre débat). Je pensais innocemment que c’était juste pour marquer ses orientations théologiques. Mais avec l’ampleur j’ai réfléchi et j’ai vu l’absurdité d’une telle pratique.

Dieu est un mot et non un nom propre! Le mot Dieu n’a rien à voir avec le nom de Dieu. Même en hébreu le mot Dieu (Elohim) est différent de son nom que l’on appelle Tétragramme (YHWH). Le mot Elohim est utilisé pour aussi désigner des divinités étrangères.

Bref, si vous voulez quand même sacraliser le nom « Dieu » ou en faire un nom propre, rappelez-vous juste de son étymologie. Dieu vient du latin deus qui vient lui-même du grec zeus (qui lui est un nom propre!) et je ne pense pas que c’était votre intention de sacraliser Zeus.

Concernant le mot « Dieu », le respect dû à Celui qu’il désigne est suffisamment marqué en français par la majuscule, point besoin d’y rajouter un point pout être au point.

Cette coutume juive de ne pas prononcer ou écrire son Nom était une déviation du commandement de Dieu. En effet, selon Exode.20:7 le commandement de Dieu est: Tu ne prendras pas le nom de Dieu en vain… et non : Tu ne prendras pas le nom de Dieu.

De la notion de prendre, la compréhension a glissé sur la notion de prononcer. Du coup pour être sûr de ne pas le prononcer en vain, on ne le prononce plus du tout. Le problème c’est qu’avec la lecture, son nom revient assez régulièrement, donc nouvelle déviation (d’autres appelleront ça précaution) on met un nom de substitution ce qui permettra durant la lecture de ne pas prononcer son nom. Cette pratique est plus issue de la tradition, de la coutume voir de la superstition que des prescriptions de Dieu.

(…) Si la motivation était de se sentir plus proche de la vérité c’est juste une séduction. Chercher à mieux comprendre le contexte culturel juif de la Bible pour mieux comprendre les textes je dis un grand OUI. Imiter les erreurs du judaïsme là c’est un grand NON. On peut plonger dans l’Hébreu sans pour autant y perdre son latin.

Bon je ne vous dis pas "Shana Tova" car Roch Hachana est passé depuis plusieurs mois déjà ! Par contre Rantanplan vous souhaite plein de bonheur pour 2014 ! C’est toujours bon à prendre non ?

Shalom !

Remy Bayle

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Christianisme
commenter cet article

commentaires

milliearuna 26/12/2013 19:50


Voilà qui est bien dit ! c'est très clair ainsi et ceux qui vont grincer des dents devront réviser leur copie.