Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

                         Voici il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l'ont percé.(Apocalypse1 v 7)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 18:23

Aux Philippines, les typhons font partie de la vie. Les habitants en connaissent les effets et y sont préparés. Mais rien ne leur permettait de prévoir les conséquences…

…du passage d’Haiyan, un « super typhon » sans précédent qui a rayé de la carte des villes et villages entiers en quelques heures à peine. Le calme règne aujourd’hui à Albuera, une petite ville côtière située sur l’île de Leyte aux Philippines. Dans la rue principale, seule une église se dresse encore au milieu des débris, entourée de maisons détruites, de poteaux électriques arrachés et de bananiers déracinés. Albuera est en ruine.

Lorsque le typhon a frappé, Lito, Emmalyn et leurs deux jeunes enfants se sont précipités vers l’église pour s’abriter – un pari risqué car le pasteur n’était pas supposé être présent. « Mais heureusement, il était là et nous a ouvert la porte », raconte Emmalyn.

« C’est vrai, j’étais en déplacement», confirme le pasteur Noel. « Mais j’ai eu le pressentiment que des personnes avaient besoin d’aide. Je me suis donc mis en route immédiatement. »

Emmalyn et Lito m’emmènent là où, voilà quelques jours, se dressait leur maison. Il n’en reste rien, sinon un tas de bois et un enchevêtrement de bambous et de feuilles de palmier.

« Le pasteur nous a sauvés », explique Emmalyn. « S’il n’avait pas ouvert la porte de l’église, nous aurions dû rester chez nous. Nous serions peut-être morts aujourd’hui. »

SURVIVRE À LA FUREUR DES ÉLÉMENTS

Les vents accompagnant Haiyan gagnant en force, de nombreuses familles ont cherché refuge dans l’église. La tempête a atteint son paroxysme le vendredi matin quand, pendant trois heures, les éléments se sont déchaînés, semant la terreur parmi les habitants. « Le typhon faisait rage, jamais le vent n’avait soufflé aussi fort », se souvient Emmalyn, qui allaite son fils de 11 mois. « Le toit tremblait, certaines parties se sont mêmes envolées. Nous avions très peur et les enfants pleuraient. »

Mark Anthony, 7 ans, écoute sa mère. Son regard flotte au loin, il semble revivre indéfiniment ces terribles heures – un souvenir qui ne le quittera probablement jamais.

« Comment allez-vous aujourd’hui ? » Lito répond à ma question dans un murmure, comme pourraient aujourd’hui le faire des millions de Philippins qui entament un long et incertain chemin vers la reconstruction : « Nous nous sentons perdus. »

DÉSORIENTÉS, APEURÉS ET DE PLUS EN PLUS DÉSESPÉRÉS

Que va-t-il se passer pour cette famille ? Ils ont survécu au pire typhon de l’histoire mais perdu tout ce qu’ils possédaient. Leur ville est ravagée. Ils ont trouvé refuge dans une petite église, mais combien de temps cela va-t-il durer ? Dans un proche avenir, il ne sera pas facile pour les parents de gagner de l’argent pour nourrir leur famille. Que se passera-t-il si une épidémie se propage ou si – « Dieu nous en préserve ! » – un autre typhon frappe le pays ?

« Je veux élever mes enfants dans la dignité », nous confie Emmalyn.

Medair est présente à Albuera pour aider des familles comme celle-ci. Pendant les 90 premiers jours de la crise, nos équipes apporteront une première réponse d’urgence dans les villages de l’île de Leyte, au sud et au sud-ouest de Tacloban, une ville entièrement dévastée. Nous fournirons aux familles des abris, des soins médicaux, de l’eau potable et des kits d’hygiène. Pour en savoir plus sur la réponse d’urgence de Medair aux Philippines.

FAITES UN DON POUR LES PHILIPPINES

Votre soutien est essentiel pendant les premières semaines et les premiers mois suivant une catastrophe de cette amplitude. Vos dons financent nos réponses d’urgence et sauvent ainsi des vies. Ils nous aident également à débloquer des fonds publics qui nous permettent d’étendre notre intervention et d’atteindre davantage de familles vulnérables.

Aujourd’hui, des vies sont en jeu. S’il vous plaît, faites un don maintenant pour aider des survivants comme Lito, Emmalyn, Mark Anthony et le petit Justin.

Manuel Jagourd, Directeur de la réponse d’urgence de Medair

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter:
Annick Balocco – directrice de Medair France
Tél : 04 75 60 57 60
Email : annick.balocco@medair.org
 
Timothy Chapuis, Manager Communication (anglais/français)
Tél: +41 (0) 79 319 42 99
Email: timothy.chapuis@medair.org
 
Pour de plus amples informations sur la réponse d’urgence de Medair au Typhon Haiyan aux Philippines, rendez-vous sur http://www.medair.org/urgence-philippines
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article

commentaires