Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

 

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. (Jean 14 : 6)  

Recherche

Liste D'articles

  • Pleurez pour vos bergers. (Partie 1/2)
    Par David Wilkerson Il est temps de pleurer et de nous lamenter pour les bergers qui gardent les brebis du Seigneur. Pleurez pour les pasteurs, les évangélistes, les prophètes et les docteurs, car Dieu est sur le point d’envoyer de terribles jugements...
  • La justification
    Qu'est-ce que la justification ? C'est, en matière de justice, un acquittement (Isaïe 5.23 ; Proverbes 17.15). Le divin juge considère "comme juste" le croyant sincère. La justification est "un don gratuit" de Dieu, du Dieu contre lequel nous avons péché....
  • Persécution des Ouïghours en Chine : la France...
    Persécution des Ouïghours en Chine : la France condamne des _pratiques inacceptables_, Pékin dénonce des mensonges… https://t.co/Yti9aULzjD Patrick Gassend (@Ichtus1) July 24, 2020
  • L'olivier franc
    - INOF 5 2020 SUITE DE LA CRISE.pdf
  • Notre sûre retraite
    (Proverbes 8 : 10) « Le nom de l’Éternel est une tour forte ; le juste s'y réfugie et se trouve en sûreté ». Il est aussi notre force et notre bouclier , notre rocher, notre forteresse, notre libérateur, notre bienfaiteur et notre haute retraite... la...
  • Preuves d'un dessein intelligent
  • La nuée. (Partie 2/2) " Israël dans le désert."
    Nombres 9.15-23 A la lecture de ce passage, nous constatons que les enfants d'Israël partaient ou campaient, selon que la nuée s'élevait ou s'arrêtait. Le peuple agissait sur l'ordre de L’Éternel Rappel :Dieu était dans la nuée ; la gloire de Dieu, la...
  • La Nuée. (Partie 1/2) ''Direction de Dieu pour Israël au sortir du pays d’Égypte''
    "L'Éternel allait devant eux le jour dans la colonne de nuée et la nuit dans une colonne de feu.Le peuple pouvait marcher ainsi jour et nuit". Exode 13.17-22 Le chemin des fils d 'Israël longeait la rive occidentale de la pointe de la mer rouge, en descendant...
  • Tous surveillés.....
    Des caméras de Nice à la répression chinoise des Ouïghours, cette enquête dresse le panorama mondial de l'obsession sécuritaire, avec un constat glaçant : le...
  • Par mon Esprit
    Missionnaire chrétien Description Traduit de l'anglais - Jonathan Goforth était un missionnaire presbytérien canadien en Chine au sein de la Mission presbytérienne canadienne, avec son épouse, Rosalind Goforth. Wikipédia (anglais) - goforth_parmones...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

reftagger

 

29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 17:00


Dates…


La Pâque juive à lieu le 14 Nissan au soir, ce qui correspond au mois lunaire entre mars et avril. En effet, le calendrier juif est un calendrier lunaire : les mois suivent à peu près les lunaisons, et comptent 29 ou 30 jours. Mais les Juifs veulent aussi suivre le Soleil, et une année de 12 mois lunaires est trop courte de 10 à 12 jours. Pour y remédier, certaines années juives comptent 13 mois lunaires.

D’après les témoignages, la passion du Christ tombe aux mêmes dates que la Pâque juive. Les communautés chrétiennes des 1ers siècles fêtaient Pâques à des dates différentes. Les églises d’Orient, restées proches de la tradition juive, choisirent plutôt de fêter la Cène, la veille de la passion et de la mort du Christ, qui avait eu lieu le jour même de la Pâque juive. L’Église d’Occident souhaita pour sa part que Pâques tombe un dimanche, jour de la résurrection du Christ. Après bien des controverses, le concile de Nicée fixa en 325 la date de Pâques, soit le dimanche suivant la pleine lune de l’équinoxe du printemps. Cette définition compliquée s’explique par le fait que les dates des calendriers juifs et chrétiens ne correspondent pas, l’un étant lunaire et l’autre solaire. A l’époque du concile de Nicée, les chrétiens utilisaient le calendrier julien. Il a pour origine une réforme des calendriers imposée par César. La particularité de cette réforme fut d’aligner la mesure des jours sur le soleil et d’instituer les années bissextiles. Mais ce calendrier se basait sur des calculs imprécis, si bien que la fête de Pâques aurait fini par tomber en été. Pour y remédier, le pape Grégoire XIII imposa, en 1582,  son propre calendrier, et retrancha 10 jours à l’an 1582 pour corriger les erreurs du calendrier julien. C’est ainsi que fut établi le calendrier ecclésiastique, mi solaire, avec des fêtes fixes comme Noël, mi lunaire, avec des fêtes mobiles dépendant de la date de Pâques. Le calendrier grégorien est celui que nous utilisons encore actuellement. 
                                               
                                                

                               Origine
                         
                                               paque-1-copie-1.jpg           
                                                Pâque Juive                      
  
                              
                
                                                       
 

Le terme Pâque vient de « Pessah », l’agneau, mais qui pris le sens de passage. En effet, cette fête commémore pour les Juifs la sortie d’Egypte où le peuple était tenu en esclavage. Plus particulièrement, elle se réfère à la 10ème des plaies envoyées par Jehova sur l’Egypte : l’extermination de tous les nouveaux nés. Afin que les bébés juifs soient épargnés, chaque famille juive, suivant les consignes divines, sacrifia un agneau et enduisit les montants des portes de son sang. Le passage se réfère donc à celui de la colère de Dieu qui épargne le peuple élu. Cette nuit-là, les Juifs mangèrent la chair de l’agneau sacrifié ainsi que des pains sans levain, car, étant donné l’imminence de leur fuite, ils n’auraient pas eu le temps de laisser le pain gonfler. Ce rite est encore celui qui prévaut actuellement lors des fêtes pascales. Le temps fort de la fête juive est le Seder, le 1er soir de la fête. La famille se réunit autour du repas traditionnel au cours duquel est servi l’agneau, assaisonné d’herbes amères et accompagné de pain azyme. Au cours de la soirée, on lit la Haggadah, l’histoire de la sortie d’Egypte.  
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost0

commentaires