Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 19:40

Maître de conférences à l’Institut protestant de théologie de Paris, Marianne Carbonnier-Bukard, a donné une conférence, le 9 janvier 2013, sur le thème : «Les réformateurs et le mariage pour tous au XVIème siècle».

En introduction de cette conférence, cette historienne du Protestantisme ne cache pas sa déception : «Au risque de décevoir, autant prévenir tout de suite : ni Luther ni Calvin n’ont été des partisans du mariage pour tous au sens qu’a aujourd’hui l’expression dans le débat politique franco-français, à savoir l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe».

Cependant, «à la lettre», tient-elle à préciser, «les réformateurs ont bel et bien été des champions du mariage pour tous», faisant ainsi référence à cette déclaration de Huldrych Zwingli, le 29 janvier 1523, lorsqu’il présentait publiquement les 67 thèses en vue d’une réforme de l’Eglise, sur le fondement de l’Ecriture :

«Tout ce que Dieu a permis ou n’a pas défendu est juste. C’est pourquoi nous enseignons que le mariage est bon pour tous les humains (allen menschen)». Pas d’instrumentalisation possible des propos du réformateur, cette proposition vise à manifester une opposition «à la norme du célibat ecclésiastique». D’ailleurs, l’historienne du protestantisme surenchérit : «Très vite, le mariage des prêtres, et plus largement la valorisation du mariage, a été l’un des marqueurs de la Réforme protestante».

Au cours de sa conférence, elle a examiné le double aspect qu’elle perçoit au travers de la formule «bon pour tous les humains» et semble soutenir l’idée, en conclusion, qu’il faudrait un nouveau Réformateur aujourd’hui, afin que l’Eglise soutienne le nouveau projet de loi sur le mariage pour tous :

«Pour secouer l’institution romaine et faire advenir un nouveau monde, Luther faisait retentir la parole de Dieu depuis la Genèse. Pour accueillir la Révolution française dans le Code civil, Portalis invoquait le droit de la Nature, l’histoire de France, l’idée du bonheur. Au nouveau projet de loi sur le «mariage pour tous »,ne manque-t-il pas, au fond, un réformateur au souffle long, qui puisse entraîner tout un peuple pour espérer le rassembler ?»

Pas sûr que Dieu, en personne, ait la même conception de la Réforme nécessaire, lorsqu’il déclarait solennellement : «Ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël : Réformez vos voies et vos oeuvres» (Jérémie 7 v 3). D’autant qu’il est ensuite question, dans sa déclaration, de ne pas se livrer à des «espérances trompeuses» (Jérémie 7 v 8-10) : «Mais voici, vous vous livrez à des espérances trompeuses, qui ne servent à rien. Quoi ! Dérober, tuer, commettre des adultères, jurer faussement, offrir de l’encens à Baal, aller après d’autres dieux que vous ne connaissez pas !… Puis vous venez vous présenter devant moi, dans cette maison sur laquelle mon nom est invoqué, et vous dites : Nous sommes délivrés !… Et c’est afin de commettre toutes ces abominations !»

L’’homosexualité étant également qualifiée «d’abomination» dans la Bible… on comprend mieux pourquoi le prophète Esaïe dira, de la part de l’Eternel : «Car vos pensées ne sont pas mes pensées, et mes voies ne sont pas vos voies» (Esaïe 55 v 8) ou encore : «Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal; qui font des ténèbres la lumière, et de la lumière les ténèbres» (Esaïe 5 v 20).

Paul OHLOTT

LIRE le discours de Marianne CARBONNIER-BURKARD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Christianisme
commenter cet article

commentaires