Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

 

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. (Jean 14 : 6)  

Recherche

Liste D'articles

  • Pleurez pour vos bergers. (Partie 1/2)
    Par David Wilkerson Il est temps de pleurer et de nous lamenter pour les bergers qui gardent les brebis du Seigneur. Pleurez pour les pasteurs, les évangélistes, les prophètes et les docteurs, car Dieu est sur le point d’envoyer de terribles jugements...
  • La justification
    Qu'est-ce que la justification ? C'est, en matière de justice, un acquittement (Isaïe 5.23 ; Proverbes 17.15). Le divin juge considère "comme juste" le croyant sincère. La justification est "un don gratuit" de Dieu, du Dieu contre lequel nous avons péché....
  • Persécution des Ouïghours en Chine : la France...
    Persécution des Ouïghours en Chine : la France condamne des _pratiques inacceptables_, Pékin dénonce des mensonges… https://t.co/Yti9aULzjD Patrick Gassend (@Ichtus1) July 24, 2020
  • L'olivier franc
    - INOF 5 2020 SUITE DE LA CRISE.pdf
  • Notre sûre retraite
    (Proverbes 8 : 10) « Le nom de l’Éternel est une tour forte ; le juste s'y réfugie et se trouve en sûreté ». Il est aussi notre force et notre bouclier , notre rocher, notre forteresse, notre libérateur, notre bienfaiteur et notre haute retraite... la...
  • Preuves d'un dessein intelligent
  • La nuée. (Partie 2/2) " Israël dans le désert."
    Nombres 9.15-23 A la lecture de ce passage, nous constatons que les enfants d'Israël partaient ou campaient, selon que la nuée s'élevait ou s'arrêtait. Le peuple agissait sur l'ordre de L’Éternel Rappel :Dieu était dans la nuée ; la gloire de Dieu, la...
  • La Nuée. (Partie 1/2) ''Direction de Dieu pour Israël au sortir du pays d’Égypte''
    "L'Éternel allait devant eux le jour dans la colonne de nuée et la nuit dans une colonne de feu.Le peuple pouvait marcher ainsi jour et nuit". Exode 13.17-22 Le chemin des fils d 'Israël longeait la rive occidentale de la pointe de la mer rouge, en descendant...
  • Tous surveillés.....
    Des caméras de Nice à la répression chinoise des Ouïghours, cette enquête dresse le panorama mondial de l'obsession sécuritaire, avec un constat glaçant : le...
  • Par mon Esprit
    Missionnaire chrétien Description Traduit de l'anglais - Jonathan Goforth était un missionnaire presbytérien canadien en Chine au sein de la Mission presbytérienne canadienne, avec son épouse, Rosalind Goforth. Wikipédia (anglais) - goforth_parmones...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

reftagger

 

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 09:00





                                                             Le Psaume des martyrs
                       
  ( Vie de FULCRAN REY)
                                         
Partie 3/4
 


Persecution



                                             Ses interrogatoires et ses tortures 

Il fut chargé de chaînes et toujours gardé à vue, privé de voir qui que ce soit de ceux qui prenaient part à ces maux. Il connut plusieurs prisons et subit plusieurs interrogatoires.
Finalement, l'intendant lui-même vint faire auprès de lui ses derniers efforts.
Tantôt REY lui disait : " Monseigneur, je n'aime point le monde ni les choses qui sont du monde, je répudie tous les avantages dont vous me parlez, je foule tout cela à mes pieds". Tantôt il lui répondait:  
" La vie ne m'est point chère, pourvu que je gagne Christ. Ne m'exhortez point à laisser le Maître que je sers, c'est un si bon Maître, il ne m'a jamais fait que du bien depuis que je suis à son service; le quitterais-je ? Je n'ai garde de le faire; ne me sollicitez plus à l'abandonner : quelque mort qui me faille souffrir pour lui, je ne l'abandonnerai jamais ".
L'intendant lui ayant dit : " Monsieur REY, il y a encore du temps pour vous sauver ". -" Oui, répondit-il, et c'est ce temps que je veux encore employer à mon Salut ". L'intendant ayant repris la parole pour lui dire :
"Monsieur REY, il faut changer, et vous aurez la vie ", il déclara: " Il faut changer, mais c'est pour aller de cette terre de misère au Royaume des Cieux, où une heureuse vie m'attend, que j'aurai et que je possèderai bientôt ". L'intendant lui reprocha d'avoir prêché contre la volonté du Roi, ce à quoi il répondit : " Le Roi des rois me l'avait ordonné, et il est juste d'obéir
plutôt à Dieu qu'aux hommes ".
 Il répondit à toutes les questions qui lui furent faites avec beaucoup de respect, de douceur et de modération, en donnant toujours des marques d'une entière résignation à la volonté de Dieu.
Il fut condamné à être pendu. Or, il s'attendait à être roué vif. " On me traite, dit-il, plus doucement qu'on n'a traité mon Seigneur, en me donnant une mort si douce ; je m'étais préparé à avoir les membres rompus ou à être brûlé.
Je te rends grâce de m'avoir trouvé digne de souffrir pour toi une mort si douce, après avoir préparé mon âme à souffrir la plus cruelle mort, pour l'amour de toi " .
Il signa ses interrogatoires : " REY qui n'a fait que prier Dieu ".

torture.jpg
Pour lui arracher des aveux, il fut mis à la question. La torture fut si violente qu'on crut qu'il ne pourrait se servir de ses jambes pour aller au supplice.
" Vous venez de m'infliger une peine que je n'ai guère sentie, dit-il à ses juges. Je crois que vous avez plus souffert que moi. Je puis vous protester que dans le plus fort de la peine que vous avez voulu que j'endurasse, je n'ai point senti de douleur ". La grâce triomphait si fort en lui de la nature, qu'il semblait que la nature fût dépouillée de ses propres sentiments, pour n'avoir que ceux de la grâce.   



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost0

commentaires