Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

                         Voici il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l'ont percé.(Apocalypse1 v 7)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 19:00

Article paru dans LE MONDE du 12.10.2012

Par Stéphanie Le Bars

 

Le pape Benoît XVI salue la foule rassemblée place Saint-Pierre, à Rome, le 11 octobre 2012, pour le 50e anniversaire du concile Vatican II.

Suivre le concile Vatican II "à la lettre" pour permettre à l'Eglise catholique de faire face à une situation jugée critique au sein même de l'institution : tel est le message délivré, jeudi 11 octobre, par le pape Benoît XVI, au cours d'une cérémonie solennelle, place Saint-Pierre, pour marquer le cinquantième anniversaire du concile Vatican II (1962-1965) et le lancement d'une "Année de la foi", la première depuis quarante-cinq ans.

Devant des centaines d'évêques – dont 70 qui avaient participé au concile – et des milliers de fidèles, le pape a souhaité que les catholiques "reviennent pour ainsi dire à la lettre du concile" et qu'ils s'inspirent de leur "expression lumineuse". Pour couper court aux critiques des progressistes, qui jugent que l'Eglise n'est pas allée assez loin dans l'interprétation du concile, et des traditionalistes, qui estiment qu'elle y a dilué son message, le pape a jugé que "la référence aux documents du concile protège des excès ou d'une nostalgie anachronique ou de courses en avant".

 

"DÉSERTIFICATION SPIRITUELLE"

Une manière de conforter un événement censé répondre "à la fatigue" que connaissait, selon Benoît XVI, le christianisme dans les années 1960, et alors que la place de l'Eglise catholique s'est encore affaiblie. "Les dernières décennies ont connu une désertification spirituelle. Ce que pouvait signifier une vie, un monde sans Dieu, au temps du concile, on pouvait déjà le percevoir à travers certaines pages tragiques de l'histoire, mais aujourd'hui nous le voyons malheureusement tous les jours autour de nous. C'est le vide qui s'est propagé", a estimé le pape.

Un constat alarmiste partagé depuis quatre jours par 260 évêques, réunis jusqu'au 28 octobre à Rome dans le cadre du synode sur la "nouvelle évangélisation" pour apporter des réponses au "tsunami de la sécularisation". Le discours pessimiste du président du conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, Rino Fisichella, a donné le ton : "Nous apparaissons fatigués, incapables de proposer l'Evangile, faibles dans notre conviction de la Vérité qui sauve, nous avons perdu la crédibilité. Nos communautés, répétant des formules obsolètes, ne communiquent pas la joie. La nostalgie pour les temps passés ou l'utopie des rêves ne servent pas", a-t-il expliqué, plaidant pour "une analyse lucide".

Ce à quoi se sont employés les évêques. Un archevêque philippin a dénoncé "l'arrogance" de certains prélats et prôné le retour à "l'humilité" des chrétiens. Un évêque d'Amérique centrale a estimé qu'"un des obstacles à la nouvelle évangélisation est le clergé : perte d'enthousiasme pastoral, diminution de l'impulsion missionnaire". Le président des conférences épiscopales d'Afrique a pointé "les difficultés des évangélisateurs face au fondamentalisme [musulman]", tandis que d'autres évoquaient "les chrétiens massacrés, victimes de discrimination" et "la concurrence des sectes pentecôtistes". L'archevêque de Nouvelle-Zélande a dénoncé "le laïcisme agressif" des sociétés occidentales.

________________________________________________________________________________________________________

En surlignage, ce qui me paraît important de relever. Nos églises évangéliques, quelles que soient leurs dénominations,"Pentecôtistes", etc., nées de la réformation, composées de chrétiens nés de nouveau, ne sont-elles pas elles-mêmes confrontées à cette fatigue que reconnaît le président Fisichella concernant l'église Catholique Romaine ? Contrairement à cette dernière, nous, nous proclamons la Vérité avec force conviction, amour et joie,qui nous viennent de Dieu, mais prenons garde à l'orgueil qui guettent nos églises et chacun de nous. Apprenons l'humilité, et ne soyons pas arrogants comme l'a constaté cet achevêque philipin chez certains prélats. Il faut espérer seulement, que ces constats amènent ceux qui les font, et bien d'autres encore, à réellement naître de nouveau. (Jean 3 :1-21).   

 Le Webmaster.          

_____________________________________________________________________________



 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Christianisme
commenter cet article

commentaires