Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

                         Voici il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l'ont percé.(Apocalypse1 v 7)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 17:27

Le Carmel nous interpelle: Soyez pleins de zèle et de courage pour Dieu, luttez pour Son honneur. Avec ardeur, haïssez le plus petit péché même, afin qu'aucune idole ne soit trouvée dans votre cœur." - Basilea Schlink

"Le Carmel nous interpelle: Soyez pleins de zèle et de courage pour Dieu, luttez pour Son honneur. Avec ardeur, haïssez le plus petit péché même, afin qu'aucune idole ne soit trouvée dans votre cœur." - Basilea Schlink, extrait du livret. 

La chaîne du Carmel

La chaîne du Carmel, bordant la Méditerranée dans la baie de Haïfa, s'étend sur 35km environ vers le Sud-Est; sa largeur varie de 5 à 8km et son altitude s'élève jusqu'à 546m. Le mot "Carmel", en hébreu Kerem El, signifie "la vigne de Dieu" ou plus couramment "terre cultivée".

Trois parties de cette montagne ont des noms propres:

  1. Rosh-Ha-Karmel (promontoire du Carmel), connu aussi sous le nom de Cap Carmel. Sur ce site qui côtoie la Méditerranée se trouve le monastère des Carmes "Stella Maris".
  2. Rom Ha-Karmel (sommet du Carmel), le point le plus élevé, près du village Druze Isfiya.
  3. Kerem Ha-Karmel (aiguille du Carmel), un haut pic au Sud-Est de la montagne où se trouve El-Muhraka, le lieu du sacrifice.

Dans la Bible, cette chaîne montagneuse n'est pas mentionnée seulement dans sa signification géographique, mais aussi comme un symbole de fertilité et de beauté. "La solitude s'égaiera et fleurira... La gloire du Liban lui sera donnée, la magnificence du Carmel et de Saron" (Esaïe 35:1); "Ta tête est élevée comme le Carmel" (et 7:6).

Cependant, la montagne doit sa plus grande renommee au prophète Elie. Par le ministère qu'il y a exercé, elle est devenue le lieu d'actions puissantes de Dieu. Dans la région on l'appelle Djebel Mar Elias, montagne du saint prophète Elie. Plus tard, le prophète Elisée séjourna aussi au Carmel où se trouvent de nombreuses grottes. 

Aspect historique

Sur l'aiguille au Sud-Est du Carmel (Kerem HaKarmel), près du village Druze Daliyat elKarmel, se trouve le lieu rappelant le sacrifice d'Elie consumé par le feu du ciel; d'où vient le nom El-Muhraka signifiant place de la combustion. Pas loin de là, au pied de la montagne, la rivière Kison (Qishon) passe où le jugement contre les prophètes de Baal (1 Rois 18:40) fut exécuté, après que le miracle du feu tombé du ciel se soit produit. A côté du Kison, le Tell Qassis (colline des prêtres) s'élève, témoin ancien de cet incident.

Les conditions géographiques d'El-Muhraka laissent supposer que ce soit véritablement l'endroit des événements relatés dans 1 Rois 18. Nulle part ailleurs, sur toute la montagne du Carmel, l'accès à la rivière Kison n'est possible. De plus, sur la pente d'El-Muhraka se trouve une terrasse rocheuse où une foule aussi nombreuse que celle décrite dans le récit biblique aurait pu prendre place. Un ancien puits au bord de la terrasse, Bir el Muhraka, confirme également que le miracle de Dieu s'est produit ici. L'eau qu'Elie ordonna de verser sur l'autel aurait pu être tirée de ce puits.

Une longue tradition juive associe El-Muhraka à Elie. Selon Benjamin de Tudela qui a vécu au 12ème siècle, il y avait là un monument circulaire fait de douze pierres et appelé l'autel d'Elie. Durant les siècles suivants, des rabbins et d'autres pèlerins ont témoigné de l'existence de ce monument qui apparemment a disparu dans la deuxième moitié du 19ème siècle.

Aujourd'hui une chapelle des Carmes qui a été construite en 1833 se trouve à El-Muhraka. Un autel dressé de douze pierres du Carmel est le centre de la chapelle. Dans le jardin, devant la chapelle et le monastère, une statue d'Elie a été érigée.

Le Carmel, jouissant d'une situation idéale pour une vie contemplative, a attiré des ermites chrétiens dès les premiers siècles. Grâce à la demande faite par le Prieur Brocard, des ermites vivant au Carmel et souhaitant mener une vie communautaire, reçurent leur règle entre 1206 et 1214. Ceci marqua la fondation de l'Ordre des Carmes qui se répandit rapidement à travers l'Europe. Durant l'époque suivante, les moines furent attaqués à maintes reprises par les Sarrasins et beaucoup d'entre eux moururent comme martyrs pour leur foi. C'est pourquoi le nom "Vallée des Martyrs" (Wadi es-Siah) fut donné à la vallée au pied du Carmel, au Sud de Haïfa, où les premiers établissements monastiques se trouvaient. En 1291 les moines furent forcés de quitter la Terre Sainte.

Ce ne fut qu'au 17ème siècle (1631) que les Carmes revinrent; ils construisirent un petit monastère à une centaine de mètres d'une grotte où, selon la tradition, le prophète Elie aurait vécu. En 1767, les moines furent chassés par Daher el-Omar et le monastère fut détruit. Cette grande grotte est appelé "Ecole des prophètes d'Elie" ou "grotte d'Elie".

Sur le site actuel du monastère Stella Maris, dans une région connue sous le nom de "Carmel français", les Carmes construisirent au 18ème siècle une grande église et un monastère au-dessus d'une autre grotte où Elie aurait aussi vécu.

Pendant la campagne de Napoléon en 1799 cette église fut fortement endommagée et en 1821 Abdallah, le Pacha d'Akko, donna ordre de la détruire complètement. Le monastère et l'église actuels furent inaugurés en 1836. 

De l'Ecriture Sainte

Achab envoya des messagers vers tous les enfants d'Israël, et il rassembla les prophètes à la montagne du Carmel. Alors Elie s'approcha de tout le peuple, et dit: Jusques à quand clocherez-vous des deux côtés? Si l'Eternel est Dieu, allez après lui; si c'est Baal, allez après lui! Le peuple ne lui répondit rien. Et Elie dit au peuple: Je suis resté seul des prophètes de l'Eternel, et il y a quatre cent cinquante prophètes de Baal. Que l'on nous donne deux taureaux; qu'ils choisissent pour eux l'un des taureaux, qu'ils le coupent par morceaux, et qu'ils le placent sur le bois, sans y mettre le feu; et moi, je préparerai l'autre taureau, et je le placerai sur le bois, sans y mettre le feu. Puis invoquez le nom de votre dieu; et moi, j'invoquerai le nom de l'Eternel. Le dieu qui répondra par le feu, c'est celui-là qui sera Dieu. Et tout le peuple répondit, en disant: C'est bien!

Elie dit aux prophètes de Baal: Choisissez pour vous l'un des taureaux, préparez-le les premiers, car vous êtes les plus nombreux, et invoquez le nom de votre dieu; mais ne mettez pas le feu. Ils prirent le taureau qu'on leur donna, et le préparèrent; et ils invoquèrent le nom de Baal, depuis le matin jusqu'au midi, en disant: Baal, réponds-nous! Mais il n'y eut ni voix ni réponse... Et ils crièrent à haute voix, et ils se firent, selon leur coutume, des incisions avec des épées et avec des lances, jusqu'à ce que le sang coulât sur eux. Lorsque midi fut passé, ils prophétisèrent jusqu'au moment de la présentation de l'offrande. Mais il n'y eut ni voix, ni réponse, ni signe d'attention.

Elie dit alors à tout le peuple: Approchez-vous de moi! Tout le peuple s'approcha de lui. Et Elie rétablit l'autel de l'Eternel, qui avait été renversé. Il prit douze pierres, d'après le nombre des tribus des fils de Jacob... et il bâtit avec ces pierres un autel au nom de l'Eternel. Il fit autour de l'autel un fossé de la capacité de deux mesures de semence. Il arrangea le bois, coupa le taureau par morceaux, et le plaça sur le bois. Puis il dit: Remplissez d'eau quatre cruches, et versez-les sur l'holocauste et sur le bois. Il dit: Faites-le une seconde fois. Et ils le firent une seconde fois. Il dit: Faites-le une troisième fois. Et ils le firent une troisième fois. L'eau coula autour de l'autel, et l'on remplit aussi d'eau le fossé.

Au moment de la présentation de l'offrande, Elie, le prophète, s'avança et dit: Eternel, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël! que l'on sache aujourd'hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j'ai fait toutes ces choses par ta parole! Réponds-moi, Eternel, réponds-moi, afin que ce peuple reconnaisse que c'est toi, Eternel, qui es Dieu, et que c'est toi qui ramènes leur cœur!

Et le feu de l'Eternel tomba, et il consuma l'holocauste, le bois, les pierres et la terre, et il absorba l'eau qui était dans le fossé. Quand tout le peuple vit cela, ils tombèrent sur leur visage et dirent: C'est l'Eternel qui est Dieu! C'est l'Eternel qui est Dieu! (1 Rois 18:20-39). 

Le Carmel - un appel qui s'adresse à nous

Nous tenant sur les crêtes du Carmel, le ciel formant un dôme au-dessus de nous, nous avons une vue magnifique sur la Méditerranée d'un côté et, de l'autre, un panorama de la campagne israélienne. Ici, il n'est pas difficile de se représenter en esprit le prophète Elie plein de zèle pour le Seigneur parcourant le Carmel, une torche allumée à la main et lançant des flammes dans le pays afin de revivifier les morts spirituels et d'embraser les indifférents.

Qu'est-ce qui rendait Elie si fort et si ardent qu'il ne craignait personne, pas même Achab qui cherchait à lui ôter la vie? Qu'est-ce qui le rendait si courageux qu'il rassembla le peuple entier au Carmel tout en sachant qu'il pourrait se faire tuer? Ce n'était ni un esprit combatif, ni une nature héroïque qui le poussait, mais son amour pour Dieu.

Elie était rempli de zèle pour l'honneur de Dieu. Il ne pouvait pas rester indifférent de voir que son propre peuple, si aimé de Dieu, ne Lui rende pas Son grand amour. Il ne pouvait pas rester indifférent non plus de voir que son peuple ne rende pas honneur à Dieu par une foi et une obéissance authentiques. Il ne pouvait pas supporter de le voir, sous le règne d'Achab, être infidèle à son Dieu et choisir des idoles auxquelles il offrait son amour et sa vénération.

Elie nous montre la caractéristique du vrai amour pour Dieu: un zèle ardent qui ne connaît de repos que jusqu'à ce qu'il ait enflammé les autres du même amour fervent pour Dieu. Ce zèle ne peut pas supporter que Celui qu'il aime ne soit pas aimé. Il est un feu brûlant qui nous pousse à faire tout notre possible afin que la gloire soit rendue à Dieu seul. Maintes fois, Elie risqua sa vie dans son zèle d'éveiller à nouveau la crainte de Dieu dans son peuple. Et Dieu a approuvé Elie. Lorsque celui-ci adressa un appel passionné à son peuple de retourner à Dieu et invoqua ensuite le nom du Seigneur, Il répondit en faisant tomber le feu du ciel pour confirmer la vérité des paroles du prophète: Il attendait l'honneur et l'amour que Son peuple Lui devait.

Ainsi, l'appel d'Elie retentit du Carmel: "Jusques à quand clocherez-vous des deux côtés?" Dans tous les âges, cette question incisive interpella le peuple de Dieu, celui de l'Ancien et celui du Nouveau Testament. Elie parle encore aujourd'hui. Il n'est pas seulement apparu à Jésus au Mont Tabor, mais, en esprit, il est aussi présent parmi nous sur le Carmel et il nous demande: "Qui est-ce que vous servez et honorez réellement? Dieu ou vos idoles? Vous ne pouvez servir qu'un seul maître."

Ce message d'autrefois a une grande importance encore aujourd'hui; nous, les hommes de tous temps, sommes facilement aveuglés sur ce sujet-là et nous nous trompons sur nous-mêmes. Au temps d'Elie, le peuple n'avait pas rejeté Dieu complètement, mais il brûlait de l'encens pour ses idoles en même temps qu'il L'adorait. Par conséquent, il pensait que tout était en ordre dans sa vie religieuse. Il en est de même pour nous aujourd'hui; nous pouvons être très religieux et pourtant donner de la place à d'autres priorités qui remplissent et déterminent en vérité notre vie. Elie, cependant, annonce un Dieu saint et jaloux qui n'accepte pas un amour partagé. Rien ni personne ne doit prendre Sa place parce que, dans Son grand amour pour nous, Dieu désire notre abandon total et notre amour absolu.

Aujourd'hui, comme jadis, il nous faut prendre des mesures radicales pour chasser les idoles de notre vie. Nous les reconnaîtrons en examinant nos rêveries et nos désirs; ou nous les découvrirons en nous demandant ce que nous ne pourrions pas supporter de perdre si Dieu nous l'enlevait: que ce soit une personne, notre travail, un plaisir, des biens matériels ou d'autres choses de ce monde. C'est cela à quoi notre cœur est attaché et ce qui constitue notre idole. Quiconque aime Dieu n'hésitera pas à donner un coup mortel à ses idoles; même si cela lui fait mal, il "arrachera son œil" (Matthieu 5:29). En effet, celui qui aime Dieu fait des coupures nettes avec tout ce qui le lie; il abandonne et se sépare de tout ce à quoi il est attaché.

Mais peut-être nous nous rendrons compte que ce n'est pas par nos propres forces que nous y arriverons. Alors il nous faut prendre le chemin qui nous est ouvert à tous et qui s'appelle "par la foi". Plus nous sentirons notre résistance, plus nous invoquerons Celui qui peut la transformer en consentement et nous rendre prêts à vouloir abandonner nos idoles; Celui qui peut briser nos chaînes par la puissance de Sa rédemption, Jésus. Quiconque mène ce combat de la foi avec persévérance expérimentera la délivrance. Jésus lui donnera la force de renoncer radicalement à sesidoles et il sera poussé à donner à Dieu ce qui Lui revient: l'amour premier qu'il avait donné auparavant à des êtres humains, et le droit de priorité sur son temps, son argent, ses biens matériels et sur toute autre chose qui faisait sa vie.

Aujourd'hui Dieu attend que nous nous coupions de nos idoles et que nous nous tournions vers Lui seul de tout notre cœur. Il est le Dieu saint et jaloux qui nous aime et qui désire recevoir notre amour. Et plus encore: Il cherche des "âmes d'Elie" qui ont ce feu d'amour et sont pleins de zèle pour Lui et Son honneur; des âmes qui désirent ardemment que Lui, si méprisé de nos jours, soit aimé par-dessus tout. Il cherche des âmes remplies de zèle, non pas pour juger les autres, mais pour offrir leur vie en sacrifice, qui brûlent d'amour pour Lui et embrasent les autres à L'aimer, tel qu'Elie le fit jadis. Si nous agissons ainsi, Dieu se révélera à nous, comme Il le fit pour Elie au Carmel, et Il nous aimera en retour. Il approuvera ce que nous faisons pour Lui, parce que nous l'accomplissons avec un amour ardent en poussant les autres à renoncer à leurs idoles, à se tourner de tout leur cœur vers Lui et à Lui donner leur amour. C'est à cela que nous sommes appelés. 

Un regard dans ton cœur

Examine-toi toi-même:

Que peut être ton idole?

Tout ce qui a plus de valeur pour Toi que Dieu,

même si cela est bon en lui-même,

car il prend la place de Dieu dans ta vie. Tout ce que tu préfères à Dieu,

alors que tu es appelé à L'aimer par-dessus tout.

Ton travail, ta profession

tu n'as pas de temps pour Lui.

Ta réputation, ta position

tu prends pour toi l'honneur qui Lui est dû.

Ta famille, ta femme, ton mari, ton enfant

Dieu n'a pas la première place dans ta vie.

Ta maison, ton foyer, tes biens matériels

ont plus de valeur qu'un trésor au Ciel.

Tes vacances, tes loisirs, tes voyages

sont plus important pour toi que de passer du temps avec le Seigneur.

Ta santé, ton apparence.

Toutes choses terrestres pour lesquelles tu mésestimes les dons de Dieu que tu peux recevoir dans la communion avec Lui.

Tout ce qui est plus important pour toi que le Seigneur.

 

Le Carmel nous interpelle:

Soyez pleins de zèle et de courage pour Dieu, luttez pour Son honneur. Avec ardeur, haïssez le plus petit péché même, afin qu'aucune idole ne soit trouvée dans votre cœur. 

Prière au Carmel

Seigneur, Dieu saint, Toi, le Dieu jaloux, qui nous as créés pour Toi-même, afin que nous demeurions en Toi et T'aimions par-dessus tout, montre-moi où j'ai péché contre le premier commandement, en me faisant une idole à côté de Toi, le seul vrai Dieu. Donne-moi la lumière de Ta vérité afin que je reconnaisse mes idoles: tout ce à quoi mon cœur est attaché et qui me serait insupportable de perdre.

Montre-moi le monde de rêves dans lequel je vis et les pensées qui me préoccupent plus que Toi.

Fais-moi trembler devant Ta sainteté et Ta colère jalouse à cause de toute idole que je tolère dans ma vie en méprisant ainsi Ton saint commandement.

Je veux apporter mes idoles à Ta croix, Seigneur Jésus, et, par la force de Ta rédemption, je veux me laisser libérer d'elles afin qu'elles disparaissent véritablement de ma vie. Je ne veux vivre que pour Toi seul et n'aimer que Toi.

Amen.

Carmel, le 21 mars 1958

 

Seigneur, rends-nous zélés pour Toi

Seigneur, rends-nous zélés pour Toi,
Fais que nos cœurs se consument
Afin que Dieu soit aimé.
Ô feu de Dieu, ô viens en nous,
Embrase nos cœurs durs et froids,
Fais-en des flambeaux pour Toi.
Esprit de Dieu si plein d'ardeur,
Esprit d'Elie, Esprit créateur,
Fais grandir Ta flamme en nous.
Que nous nous consumions en prière,
Que beaucoup se tournent vers Toi,
Pour qu'ils consolent Ton cœur.
Esprit de Dieu, descends sur nous,
Fais mourir la propre justice,
Donne-nous la repentance.
Répands sur nous le feu d'amour,
Le vrai courage de la foi
Qui fait tomber les montagnes.
Esprit d'Elie, embrase-nous,
Prends notre cœur et notre vie,
Pour que d'amour nous brûlions
Et, sans considérer le prix,
Poussés par la souffrance de Dieu,
Pour Lui nous nous consumions.

Ô feu de Dieu

Ô feu de Dieu, descends,
Embrase les croyants,
Donne-leur des chants de foi
Et chasse leur indifférence.
Réveille les cœurs morts,
Seigneur ressuscité,
Pour qu'ils donnent plein d'ardeur
Leur vie pour Toi, Seigneur.
Donne ardeur, zèle et feu,
La force pour prier;
Que quand nous Te confessons,
Ton Esprit crée la vie.
Esprit de feu d'Elie,
Esprit qui se consume,
D'amour viens nous enflammer,
Que Dieu soit honoré.

Elie, le prophète, s'avança et dit:
Eternel, Dieu d'Abraham, d'Isaac et d'Israël
que l'on sache aujourd'hui que Tu es Dieu en Israël. - 1 Rois 18:36

Carmel, le 21 mars 1958

Israël est le preuve tangible dans l'histoire de l'humanité que Dieu est vivant et que Sa Parole est Oui et Amen.

(Texte inscrit sur une plaque dans le jardin à El-Muhraka)

Référence: Le Carmel et le Prophète Elie, Basilea Schlink - Editions de la Communauté Evangélique des Soeurs de Marie, 1962 - Pour toute commande, s'adresser à: Communauté Evangélique des Soeurs de Marie, Darmstadt-Eberstadt, Allemagne.

Source : http://sentinellenehemie.free.fr

 

 

 

 

 

 

                                     

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Messages
commenter cet article

commentaires