Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

MONTRESORSONORE

">

ANNONCES

 

 

     

 


 

 

             

        

                          

                  

 

 

 
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 17:28

Cet article se veut un article de réflexion chrétienne. Il n’a pas pour objet de dénigrer les personnes qui s’affirment "chrétiennes et gays", de les rejeter ou les isoler, mais de confronter leur vécu et leur prise de position avec les Saintes Ecritures, tout en ayant un respect pour ce qu’elles vivent.

 

Diverses associations chrétiennes, divers sites ou blogs sur Internet l’affirment haut et fort : on peut être chrétien et gay, et cela ne représente aucun problème. Voici ce qu’ils croient globalement :

  • Avoir un petit ami du même sexe que soi, puis vivre en couple gay, tout en étant chrétien et en témoignant du Christ et de Sa lumière, et même s’engager dans le sacerdoce, rien dans tout cela n’est en opposition à la volonté de Dieu pour l’homme, car en substance c’est au nom de l’amour que cela est fait, et Dieu est Amour. L’Amour est Dieu. Et l’Amour rend heureux.
  • (pour certains d’entre eux) Se marier à la mairie, et faire bénir l’union du couple gay au travers d’une cérémonie religieuse est même souhaitable.
  • Les Eglises Chrétiennes se trompent totalement depuis leur fondation, au sujet de la pratique de l’homosexualité, qui n’est ni un péché, ni un dérèglement (selon le dictionnaire, dérèglement signifie : désordre moral), ni un acte contre nature.
  • (pour certains d’entre eux) La Bible contient des écrits homophobes, l’apôtre Paul était terriblement homophobe. David et Jonathan étaient homosexuels, Jésus et l’apôtre Jean se faisaient des câlins… preuve que Jésus ne condamne pas l’homosexualité. Interpréter que la pratique de l’homosexualité est un péché et un acte contre-nature, un dérèglement moral, c’est lire les Saintes Ecritures d’une manière bornée et fondamentaliste, et être un chrétien intégriste. C’est aussi "être plus dangereux qu’un Mgr Anatrella" (propos lus sur des blogs de chrétiens gays)
  • Les Eglises Chrétiennes font la distinction entre le fait d’être homosexuel et le fait de pratiquer l’homosexualité : c’est faux, car l’un ne va pas sans l’autre. Leur distinction est de l’homophobie larvée, pour mieux tromper les personnes.
  • Lorsque l’on a des pulsions homosexuelles, ou que l’on est homosexuel, on ne peut changer d’identité ou d’appartenance sexuelle et évoluer vers l’hétérosexualité, le faire est un acte dangereux et totalement déconseillé. C’est un leurre et une tromperie. Tous les chrétiens, les pasteurs et prêtres qui aident les personnes homosexuelles dans ce processus de transformation sont homophobes, ce sont des charlatans, des pervers et des menteurs, (de nombreuses paroles diffamatoires empreintes de moquerie et de dégoût sont écrites contre eux sur les sites des chrétiens gays) qui ne connaissent rien à l’homosexualité, ils commettent même un délit et devraient être immédiatement déférés à la justice et mis en prison (propos lus récemment sur le blog d’un chrétien gay) [NDLR : il est curieux de constater que ceux et celles qui pensent ainsi ne voient aucun problème ni difficulté dans le cas de personnes hétérosexuelles (même mariées avec enfants) qui changent d'orientation sexuelle et deviennent homosexuelles : il semble alors n'y avoir aucun danger à faire cela].

Leur argument de base : "Dieu m’a créé gay, et donc je me sens bien ainsi, en conformité avec moi-même et avec Dieu". "God made me gay".

Que dire si l’on appliquait à la lettre cet argument théologique, envers les personnes qui d’une manière tout à fait naturelle commettent des actes répréhensibles devant Dieu et parfois aussi devant la loi, sous couvert du bien et de l’amour, en affirmant que chez eux c’est naturel et donc divin ? Dieu les aurait-Il donc créés ainsi ? (exemple : avoir des relations incestueuses, pratiquer la magie blanche etc.). L’argument utilisé ici : "Dieu m’a créé comme ceci ou cela" viole le principe du péché originel et le transforme dangereusement. D’autre part, dans le cas précis de l’homosexualité, il peut induire gravement en erreur de nombreux jeunes chrétiens qui ont des pulsions homosexuelles temporaires (sans pour autant être homosexuels car ils sont en période de l’adolescence) ou qui sont bisexuels. A un jeune qui est en recherche de son identité sexuelle, et qui commence à rencontrer Dieu, on va dire : "Dieu t’a créé gay, alors loue-Le pour cela, et choisis librement ton futur partenaire !"

D’autre part, pour ces chrétiens gay – par un tour de passe-passe – sont définitivement effacés de la Bible tous les versets qui décrivent la pratique de l’homosexualité comme un péché, une abomination (= selon le dictionnaire, une abomination est quelque chose de très mauvais qui va contre le sens moral ou religieux ; conduite ou pratique horrible), un acte contre nature (selon le dictionnaire, acte contre nature = acte déviant).

S’il est vrai que chaque chrétien doit pouvoir penser ce qu’il veut, faire ce qu’il veut et qu’on ne saurait lui imposer quoi que ce soit… cependant Dieu a donné aux hommes des écrits inspirés par Lui, qui représentent une base humaine, morale, spirituelle dont le chrétien ne peut et ne doit pas faire abstraction s’il veut rentrer dans la bénédiction de Dieu.

Les Eglises Chrétiennes, qui s’appuient sur les Saintes Ecritures, ne peuvent souscrire à l’idée que l’on peut pratiquer l’homosexualité dans les actes, et parallèlement affirmer vivre sa foi dans la bénédiction et en accord avec Dieu.

Elles se fondent sur la Parole inspirée de Dieu, la Bible. Elles ne sauraient cautionner ni encourager la pratique de l’homosexualité. Par contre, elles accueillent fraternellement la personne qui pratique l’homosexualité, en l’invitant par la suite à une réflexion et à une remise en question.

Couple gay : un acte d’amour ?

Question : Dans les Saintes Ecritures, un acte d’amour et vécu dans l’amour est-il toujours conforme à la volonté de Dieu qui est Amour ? Cet acte est-il toujours suscité par Dieu et considéré par Lui comme juste et normal ?

La réponse est non, et en voici les preuves : l’adultère et la fornication, les attouchements sexuels, l’inceste (qui sont bien souvent véhiculés par des sentiments d’amour) sont condamnés formellement par Dieu. La relation amoureuse puis sexuelle avec les enfants également.

Or, que dit le chapitre 18 du Livre du Lévitique au verset 22 :

"Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination."

Pour resituer ce verset dans son contexte, il faut signaler que cette affirmation sur l’homosexualité intervient dans un chapitre qui dicte les devoirs moraux du croyant, lesquels sont toujours valides de nos jours dans la Nouvelle Alliance du Nouveau Testament :

  • ne pas dévoiler la nudité d’une parente, ou d’un membre de la famille très proche (père, mère, fils, fille, belle-mère etc.)
  • ne pas commettre l’adultère
  • ne pas livrer l’un de ses enfants à la divinité Moloc, pour qu’il soit brûlé en sacrifice (de nos jours le culte à Satan sacrifie des bébés sur un autel et les tue)
  • ne pas avoir de relation sexuelle avec une personne du même sexe que soi
  • ne pas avoir de relation sexuelle avec un animal

 

1 L’Eternel parla à Moïse, et dit:
2 Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras: Je suis l’Eternel, votre Dieu.
3 Vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays d’Egypte où vous avez habité, et vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays de Canaan où je vous mène: vous ne suivrez point leurs usages.
4 Vous pratiquerez mes ordonnances, et vous observerez mes lois: vous les suivrez. Je suis l’Eternel, votre Dieu.
5 Vous observerez mes lois et mes ordonnances: l’homme qui les mettra en pratique vivra par elles. Je suis l’Eternel.
6 Nul de vous ne s’approchera de sa parente, pour découvrir sa nudité. Je suis l’Eternel.
7 Tu ne découvriras point la nudité de ton père, ni la nudité de ta mère. C’est ta mère: tu ne découvriras point sa nudité.
8 Tu ne découvriras point la nudité de la femme de ton père. C’est la nudité de ton père.
9 Tu ne découvriras point la nudité de ta sœur, fille de ton père ou fille de ta mère, née dans la maison ou née hors de la maison.
10 Tu ne découvriras point la nudité de la fille de ton fils ou de la fille de ta fille. Car c’est ta nudité.
11 Tu ne découvriras point la nudité de la fille de la femme de ton père, née de ton père. C’est ta sœur.
12 Tu ne découvriras point la nudité de la sœur de ton père. C’est la proche parente de ton père.
13 Tu ne découvriras point la nudité de la sœur de ta mère. Car c’est la proche parente de ta mère.
14 Tu ne découvriras point la nudité du frère de ton père. Tu ne t’approcheras point de sa femme. C’est ta tante.
15 Tu ne découvriras point la nudité de ta belle-fille. C’est la femme de ton fils: tu ne découvriras point sa nudité.
16 Tu ne découvriras point la nudité de la femme de ton frère. C’est la nudité de ton frère.
17 Tu ne découvriras point la nudité d’une femme et de sa fille. Tu ne prendras point la fille de son fils, ni la fille de sa fille, pour découvrir leur nudité. Ce sont tes proches parentes: c’est un crime.
18 Tu ne prendras point la sœur de ta femme, pour exciter une rivalité, en découvrant sa nudité à côté de ta femme pendant sa vie.
19 Tu ne t’approcheras point d’une femme pendant son impureté menstruelle, pour découvrir sa nudité.
20 Tu n’auras point commerce avec la femme de ton prochain, pour te souiller avec elle.
21 Tu ne livreras aucun de tes enfants pour le faire passer à Moloc, et tu ne profaneras point le nom de ton Dieu. Je suis l’Eternel.
22 Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination.
23 Tu ne coucheras point avec une bête, pour te souiller avec elle. La femme ne s’approchera point d’une bête, pour se prostituer à elle. C’est une confusion.
30 Vous observerez mes commandements, et vous ne pratiquerez aucun des usages abominables qui se pratiquaient avant vous, vous ne vous en souillerez pas. Je suis l’Eternel, votre Dieu.

 

Conclusions :

Ce n’est pas parce qu’il existe une relation d’amour entre deux hommes (qui par ailleurs n’est pas condamnable), que Dieu suggère, ou accepte, ou cautionne la sexualité homosexuelle entre eux.

Certains chrétiens s’appuient sur la relation extrêmement amicale qui existait entre David et Jonathan, ou entre Jésus et l’apôtre Jean, pour y discerner de l’homosexualité. Faut-il encore le rappeler ici, deux êtres de même sexe peuvent s’aimer très très fort, sans pour autant qu’il s’agisse d’homosexualité ! Voici deux exemples : en Europe, dirons-nous que parce que deux jeunes filles se tiennent par la main dans la rue, qu’elles sont homosexuelles ? en Afrique, dirons-nous que parce que deux hommes se tiennent par la main (ce qui n’est pas rare), que les deux hommes sont homosexuels ?

"Chrétien et gay" , dans le sens où en tant que chrétien on pratique la sexualité homosexuelle, est inconciliable avec les enseignements des Saintes Ecritures qui au niveau moral sont une base infaillible depuis le début des temps. Et ce point de vue est un point de vue respectable, qui mérite autre chose que la moquerie, la méchanceté, ou la diffamation envers les personnes qui y croient [NDLR : ce qui est souvent le cas de la part de certains chrétiens gays intolérants] et le fait de vouloir les traîner en justice.

Qu’on ne vienne pas non plus parler ici d’homophobie, là où il n’y a qu’un amour immense des Saintes Ecritures et un désir de plaire à Dieu dans la pureté et la Sainteté…

"Seigneur, que Ton Nom soit sanctifié, que Ton règne vienne !"

  

  Source : http://www.oserenparler.com/

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article

commentaires