Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 16:45

Ardoine-Claudel

On peut aimer son prochain sans cautionner ses choix… C’est même à mon sens l’un des principes fondamentaux d’une société démocratique.

Il est impossible de vivre durablement en société si l’on n’a pas un minimum d’amour, de considération et de respect pour son semblable. Mais ce respect n’est synonyme ni de tolérance absolue, ni de compromis.

Une société où chacun fait «ce qui lui semble bon» est une société anarchique. Notre société est composée d’êtres humains tous différents qui ont fait ou subissent, des choix de vie quant à leur sexualité, leur morale, leurs affaires etc.

La loi n’est pas faite pour «légaliser» des comportements au prétexte qu’ils sont devenus plus communs, ou que la société aurait prétendument évolué. La loi doit avant tout avoir le souci de protéger les plus faibles. C’est le cas des enfants.

La nature entière nous révèle qu’elle fonctionne sur les bases d’association des principes féminins et masculins, à l’image de son créateur. Dieu n’est ni homme ni femme : mais en Lui sont réunis le masculin et le féminin. A la base, le bébé qui regarde son père et sa mère a ainsi une première image de qui est Dieu.

Lorsque Dieu créa l’homme il est écrit qu’il les créa : homme et femme et les unit afin qu’ils se multiplient et peuplent la terre. Telle est la base de l’humanité : sans l’union entre l’homme et la femme, tout se serait arrêté…Aucun de nous ne serait là. Et ce, même si l’on «sort» Dieu du tableau en niant le principe de la création.

Le masculin et le féminin sont complémentaires. Un enfant se construit sur la base de ces principes.

Instituer le mariage entre personnes du même sexe est une distorsion grave des principes qui fondent l’humanité. Le PACS assure une sécurité juridique notamment aux personnes de même sexe qui souhaitent unir leurs vies. Il est donc tenu compte de leurs choix, une protection leur est assurée.

Imposer aux générations futures d’enfants un renversement des fondements de la société qui conduira à la négation des principes masculins et féminins est inacceptable.

Comment se construire sans les repères de base, masculin/féminin qui ont permis par leur union la constitution et le développement de la société humaine mais également de la nature ?

D’évidence, il conviendra ensuite de changer le vocabulaire : comment, à l’école, parler à l’enfant de «papa» et de «maman» ? On ne dira plus «ton père ou ta mère», car cela ne signifiera plus rien, voire serait discriminant, mais sans doute «tes parents» ? Et quel terme devra-t-on employer pour parler uniquement de l’un d’eux ?!

En réalité, ce changement influencera y compris les enfants de famille «hétéro-parentale».

Ce projet de loi n’est vraiment pas anecdotique, si un tel projet est adopté, la société et les générations futures ne seront plus jamais les mêmes.

L’apôtre Jean, aussi appelé l’apôtre de l’amour, insiste dans son épitre sur la nécessité dans l’Eglise d’avoir des pères et des mères. C’est vrai dans l’Eglise, c’est vrai dans la famille qui en est l’image.

En tant que maman, j’ai constaté par l’expérience à quel point ce que j’apporte est différent et complémentaire de ce que mon époux apporte : un père n’est pas une mère et inversement, et l’un ne saurait suppléer l’autre, l’enfant a besoin des deux. Je sais bien que souvent les difficultés de la vie ne permettent pas le maintien du couple, ce n’est pas pour cela qu’il convient de poser en principe ce qui peut être dû aux malheurs de la vie.

Paul nous commande de prier pour les autorités qui nous gouvernent, il indique qu’il convient de faire cela «avant tout». C’est dans le respect de ce commandement que s’inscrit le mouvement de prière justement initié par Franck PECASTAING.

Face à l’ambiance délétère du politiquement correct, sachons être des hommes et des femmes de courage, qui n’ont pas honte de l’Evangile. C’est aussi cela la liberté.

Maître Ardoine Clauzel
Avocate, Auteur et Metteur en scène
Association “Etoile du Matin”

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article

commentaires