Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

 

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. (Jean 14 : 6)  

Recherche

Liste D'articles

  • Frappez.....
    « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Nous arrivons aujourd'hui au terme de la réflexion concernant cet enseignement de Jésus-Christ pour nos vies. Avant d'aller plus loin et de voir avec vous...
  • Cherchez.......
    Matthieu ch.7 v 7 : « Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira ». Hier je me suis arrêté sur la première partie de ce verset cité plus haut. Aujourd'hui, prenons du temps avec la seconde portion de celui-ci:...
  • Demandez.....
    Matthieu ch.7 v 7 : Demandez, et l'on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l'on vous ouvrira. Aujourd'hui, j'aimerai m'arrêter sur la première partie de ce verset : ' 'Demandez, et l'on vous donnera.'' Dans ce passage Jésus revient sur...
  • Pleurez pour vos bergers. (Partie 1/2)
    Par David Wilkerson Il est temps de pleurer et de nous lamenter pour les bergers qui gardent les brebis du Seigneur. Pleurez pour les pasteurs, les évangélistes, les prophètes et les docteurs, car Dieu est sur le point d’envoyer de terribles jugements...
  • La justification
    Qu'est-ce que la justification ? C'est, en matière de justice, un acquittement (Isaïe 5.23 ; Proverbes 17.15). Le divin juge considère "comme juste" le croyant sincère. La justification est "un don gratuit" de Dieu, du Dieu contre lequel nous avons péché....
  • Persécution des Ouïghours en Chine : la France...
    Persécution des Ouïghours en Chine : la France condamne des _pratiques inacceptables_, Pékin dénonce des mensonges… https://t.co/Yti9aULzjD Patrick Gassend (@Ichtus1) July 24, 2020
  • L'olivier franc
    - INOF 5 2020 SUITE DE LA CRISE.pdf
  • Notre sûre retraite
    (Proverbes 8 : 10) « Le nom de l’Éternel est une tour forte ; le juste s'y réfugie et se trouve en sûreté ». Il est aussi notre force et notre bouclier , notre rocher, notre forteresse, notre libérateur, notre bienfaiteur et notre haute retraite... la...
  • Preuves d'un dessein intelligent
  • La nuée. (Partie 2/2) " Israël dans le désert."
    Nombres 9.15-23 A la lecture de ce passage, nous constatons que les enfants d'Israël partaient ou campaient, selon que la nuée s'élevait ou s'arrêtait. Le peuple agissait sur l'ordre de L’Éternel Rappel :Dieu était dans la nuée ; la gloire de Dieu, la...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

reftagger

 

2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 17:39

Par Orlando Boyer

On raconte que Martin Luther avait un ami intime du nom de Miconius. Celui-ci, voyant Luther passer des journées interminables à travailler au service du Maître, ressentit de la compassion pour lui et lui dit: » Je peux t’aider davantage là où je suis; je resterai ici à prier, pendant que tu poursuivras infatigablement la lutte « . Miconius pria pendant longtemps pour Martin, mais à mesure qu’il persévérait dans la prière, il commençait à ressentir le poids de sa propre faute.

Un nuit, il rêva du Sauveur qui lui montra ses mains et ses pieds. Il lui montra aussi la source qui l’avait purifié de tous les péchés. » Suis-moi « , lui dit le Sauveur qui l’amena sur une haute montagne où il lui indiqua le levant du geste. Miconius vit une plaine qui s’étendait jusqu’à l’horizon lointain. Cette vaste plaine était couverte de plusieurs milliers de brebis blanches. Un homme tout seul, Martin Luther, s’efforçait de les faire toutes paître. Puis le Sauveur dit à Miconius de regarder vers l’ouest. Celui-ci vit alors de vastes champs de blé qui attendaient la moisson. L’unique moissonneur qui y travaillait était proche de l’épuisement; mais il n’en poursuivait pas moins sa tâche. A ce moment, Miconius reconnut le moissonneur solitaire: c’était son ami, Martin Luther! A son réveil, Miconius prit une résolution: « Je ne peux rester ainsi à prier tandis que Martin s’épuise à accomplir l’œuvre du Seigneur. Les brebis doivent être nourries et les champs doivent être moissonnés. Me voici, Seigneur, envoie-moi! » C’est ainsi que Miconius participa à la tâche de son ami fidèle.

Jésus nous appelle au travail et à la prière. C’est à genoux que l’Eglise du Christ progresse. Lionel Fletcher a écrit: » Tous les grands conquérants d’âmes, tout au long des siècles, ont été des hommes et des femmes qui ne se lassaient jamais de prier. Je connais presque tous les prédicateurs qui ont réussi au cours de cette génération, ainsi que ceux de la génération précédente, et je sais que tous ont été des hommes de prière intense.

» Un évangéliste fit une profonde impression sur moi lorsque j’étais encore jeune journaliste pour un quotidien. Cet évangéliste avait pris pension chez un pasteur presbytérien. Je frappai à la porte et demandai si je pouvais parler à l’évangéliste. Le pasteur, la voix tremblante et le visage éclairé d’une lumière étrange, répondit: je n’ai jamais accueilli un tel homme chez moi. Je ne sais pas quand il dort. Si je vais dans sa chambre pendant la nuit pour voir s’il a besoin de quelque chose, je le trouve en train de prier. Je l’ai vu entrer dans l’église de très bonne heure ce matin et il n’est revenu ni pour le petit déjeuner ni pour le déjeuner.

» Je me rendis à l’église [...] J’entrai furtivement pour ne pas le déranger. Je le trouvai sans veste et sans son col dur clérical. Il était étendu de tout son long devant la chaire. Je l’entendis implorer Dieu d’une voix angoissée et .poignante en faveur de cette ville de mineurs pour qu’il dirige les âmes vers le Sauveur. Il avait prié toute la nuit; il avait jeûné et prié toute la journée.

» Je m’approchai furtivement de l’endroit où il priait, prosterné sur le sol. Je m’agenouillai et lui mis la main sur l’épaule. La sueur lui coulait sur le visage. Il ne m’avait jamais vu, mais il me regarda un moment, puis me demanda: Frère, prie avec moi. Je ne peux vivre si cette ville ne se rapproche pas de Dieu. Il avait prié pendant vingt jours sans obtenir une seule conversion. Je me mis à genoux à côté de lui et nous avons prié ensemble. Je n’avais jamais entendu personne prier avec autant d’insistance que lui. Je repartis véritablement étonné, plein d’humilité et tremblant.

» Ce soir-là, j’assistai au culte dans la grande église où il avait prié. Personne ne savait qu’il n’avait rien mangé de la journée, qu’il n’avait pas dormi la nuit précédente. Mais lorsqu’il se leva pour prêcher, j’entendis plusieurs personnes de l’assistance s’étonner et dire: La lumière de son visage n’est pas de ce monde. Et c’était vrai. C’était un docteur biblique estimé, mais il n’avait pas le don de la prédication.
Cependant, ce soir-là, pendant qu’il parlait, le pouvoir de Dieu s’empara de tout l’auditoire. Ce fut la première grande récolte d’âmes à laquelle j’assistai « .

http://sentinellenehemie.free.fr/index.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost0

commentaires