Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog. Aquilas
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

 

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. (Jean 14 : 6)  

Recherche

Liste D'articles

  • Pleurez pour vos bergers. (Partie 1/2)
    Par David Wilkerson Il est temps de pleurer et de nous lamenter pour les bergers qui gardent les brebis du Seigneur. Pleurez pour les pasteurs, les évangélistes, les prophètes et les docteurs, car Dieu est sur le point d’envoyer de terribles jugements...
  • La justification
    Qu'est-ce que la justification ? C'est, en matière de justice, un acquittement (Isaïe 5.23 ; Proverbes 17.15). Le divin juge considère "comme juste" le croyant sincère. La justification est "un don gratuit" de Dieu, du Dieu contre lequel nous avons péché....
  • Persécution des Ouïghours en Chine : la France...
    Persécution des Ouïghours en Chine : la France condamne des _pratiques inacceptables_, Pékin dénonce des mensonges… https://t.co/Yti9aULzjD Patrick Gassend (@Ichtus1) July 24, 2020
  • L'olivier franc
    - INOF 5 2020 SUITE DE LA CRISE.pdf
  • Notre sûre retraite
    (Proverbes 8 : 10) « Le nom de l’Éternel est une tour forte ; le juste s'y réfugie et se trouve en sûreté ». Il est aussi notre force et notre bouclier , notre rocher, notre forteresse, notre libérateur, notre bienfaiteur et notre haute retraite... la...
  • Preuves d'un dessein intelligent
  • La nuée. (Partie 2/2) " Israël dans le désert."
    Nombres 9.15-23 A la lecture de ce passage, nous constatons que les enfants d'Israël partaient ou campaient, selon que la nuée s'élevait ou s'arrêtait. Le peuple agissait sur l'ordre de L’Éternel Rappel :Dieu était dans la nuée ; la gloire de Dieu, la...
  • La Nuée. (Partie 1/2) ''Direction de Dieu pour Israël au sortir du pays d’Égypte''
    "L'Éternel allait devant eux le jour dans la colonne de nuée et la nuit dans une colonne de feu.Le peuple pouvait marcher ainsi jour et nuit". Exode 13.17-22 Le chemin des fils d 'Israël longeait la rive occidentale de la pointe de la mer rouge, en descendant...
  • Tous surveillés.....
    Des caméras de Nice à la répression chinoise des Ouïghours, cette enquête dresse le panorama mondial de l'obsession sécuritaire, avec un constat glaçant : le...
  • Par mon Esprit
    Missionnaire chrétien Description Traduit de l'anglais - Jonathan Goforth était un missionnaire presbytérien canadien en Chine au sein de la Mission presbytérienne canadienne, avec son épouse, Rosalind Goforth. Wikipédia (anglais) - goforth_parmones...

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

                                           https://connaitredieu.com/

   

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

">

reftagger

 

5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 12:19




Par Raphaëlle Elkrief pour Guysen International News
Vendredi 5 juin 2009 à 00:24




 
Pour la troisième année consécutive, « l’Indice mondial de la paix » (GBI) a été publié. Compilée par « l’Economist Intelligence Unit », cette étude vise à mesurer le pacifisme des nations par l’utilisation et l’étude de 24 facteurs, allant du niveau de violence de la population à la part des dépenses militaires dans le PIB, en passant par une évaluation de la liberté de la presse.
Cette année, et sans grande surprise aux vues des années précédentes, Israël figure parmi les mauvais élèves de cette étude. Classé 141ème sur une liste de 144 pays, l’Etat hébreu est considéré moins pacifiste que ses voisins Pakistanais, Syriens ou même Iraniens.

Classée au 119ème rang dans l’étude de 2007, les statisticiens ont établi une corrélation entre cette chute dans le classement et la guerre contre le Hamas à Gaza au cours de l’hiver 2008. Voulant mesurer une tendance nationale et des aléas géopolitiques par un calcul mathématique, l’étude de Steve Killelea, qui a reçu les bons auspices de l’ancien secrétaire aux Nations Unis Kofi Annan ou du Dalai Lama, veut assurer la transparence de sa méthodologie.

Selon le fondateur de l’étude, « ce qui est important peut se calculer : si vous ne pouvez pas mesurer, vous ne pouvez pas comprendre » affirme Steve Killelea. L’équation paraît simple : notés sur une échelle allant de 1 à 5, les indicateurs, pondérés de coefficients, identifient le degré de militarisation, la sécurité et la menace potentielle de terrorisme, la population incarcérée, la qualité des relations extérieures et le caractère démocratique de l’Etat.Ainsi, les Etats-Unis perdent-ils des points au classement, en raison du risque permanent d’attaques terroristes.
 
En ce qui concerne Israël, le calcul est rapide : de nombreux conflits internationaux, de mauvaises relations avec les pays voisins, des dépenses militaires élevées et une forte sophistication militaire expliquent le très mauvais classement.
 
Cependant, le rapport affiche de bons résultats pour  Israël qui se porte plutôt bien parmi les grandes démocraties. La participation politique y est meilleure qu’en France,  la presse y est autant libre qu’aux Etats-Unis, et la culture politique est aussi développée que dans la plupart des pays Européens.
 
Comment expliquer alors qu’une des rares démocraties du Proche-Orient soit parmi les moins bien classées ? Les indicateurs choisis lui sont particulièrement défavorables. Considérant l’importance accordée à la religion par exemple ou à la détermination à se battre comme facteur témoignant des intentions belliqueuses d’un pays, l’Etat hébreu ne pouvait envisager un bon classement.
 
L’analyse publiée par l’organisme affirme que : « malgré les traités de paix avec l’Egypte puis la Jordanie, Israël reste un pays en guerre, avec de nombreux ennemis au Nord (…) Alors que le taux de criminalités et d’homicides y sont bas, que sa scène politique est stable, les attaques terroristes demeurent un risque dans ce pays, qui accorde une grosse part du PIB aux dépenses militaires ».
 
Selon le journal anglais « The Economist », cet inventaire en effet « mérite quelques critiques ». La pondération élevée des dépenses militaires dans l’étude « donne raison aux profiteurs. Les pays qui bénéficient de la paix peuvent souvent le faire parce que d’autres pays se soucient de leur défense » , faisant référence aux Etats-Unis.
 
Aux grands absents des indicateurs, la violence faite aux femmes et aux enfants, peut-être représentés par la catégorie « respect des droits de l’Homme » où Israël n’est pas vraiment mieux classé  que le Soudan ou le Congo.
Malgré ses conclusions aléatoires, voire fantaisistes, cette étude n’en sera pas moins utilisée médiatiquement par les adversaires d’Israël, qui peuvent trouver dans ses conclusions des « arguments » pour appuyer leurs démonstrations.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost0

commentaires