Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 16:41

                         

Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), hier. Même si le périmètre de sécurité a été réduit, les forces de l’ordre interdisent toujours l’accès à l’église où le père Jacques Hamel, 86 ans, a été égorgé. 

(LP/Arnaud Journois.)

 

LE FAIT DU JOUR. Alors que les enquêteurs tentent de comprendre comment les deux assaillants de Saint-Etienne-du-Rouvray ont agi, un hommage était rendu à Notre-Dame de Paris au père assassiné.

L'organisation Etat islamique nous impose une dramatique actualité à marche forcée. Le souvenir des 84 morts du camion fou de Nice est encore dans tous les esprits qu'il faut déjà pleurer la mort atroce du père Jacques Hamel en son église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Et comme une odieuse habitude, revivre la même litanie : les conférences de presse du procureur François Molins, la vidéo de propagande et d'allégeance des auteurs, l'émotion locale et planétaire, la communion des autorités religieuses de toutes confessions, les déclarations solennelles, la convocation d'un Conseil de défense et, c'est nouveau, les querelles politiques. Une tristesse infinie, un zeste de polémique mais surtout d'innombrables questions.

A commencer par celles que pose l'enquête. Ainsi les services de renseignement étaient-ils sur les traces depuis quatre jours d'un mystérieux jeune homme à la fine barbe, susceptible, selon des informations fournies par un service ami, de passer à l'acte ? Une information manifestement sérieuse mais une course contre la montre perdue : selon toute vraisemblance, ce suspect n'est autre que le second assaillant de l'église. Même s'il était moins connu des services que son complice Adel Kermiche, porteur d'un bracelet électronique après avoir tenté à deux reprises de rejoindre la Syrie, sa radicalisation avait été récemment détectée. Un parmi tant d'autres.

Car c'est là que se situe le principal défi de notre société : contenir la contagion mortifère qui gagne de plus en plus d'âmes perdues ou en recherche séduites par le discours millénariste de Daech. Sur le terrain, de nombreux acteurs luttent avec leurs moyens pour prêcher les bonnes paroles de paix. Avec conviction mais sans certitude. La déradicalisation impose une réponse au cas par cas dont personne n'a encore concocté la recette miracle. Il y a pourtant urgence car même le pape François, en déplacement en Pologne pour les Journées mondiales de la jeunesse, dramatise : « Le monde est en guerre parce qu'il a perdu la paix. »

La République cependant s'est réunie mercredi soir à la cathédrale Notre-Dame de Paris en hommage au prêtre égorgé dans son église de Normandie. Le chef de l'Etat, plusieurs membres de son gouvernement, les présidents des deux chambres, des ténors de l'opposition et deux ex-chefs de l'Etat, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing. Un impressionnant dispositif de police avait été mis en place, avec double, voire triple filtrage des 1 500 fidèles qui sont venus communier.

 

QUESTION DU JOUR. Doit-on créer un Guantanamo à la française ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article

commentaires