Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

                         Voici il vient avec les nuées. Et tout oeil le verra, même ceux qui l'ont percé.(Apocalypse1 v 7)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 18:32

       

Nous ne cessons d’ouïr depuis de nombreuses années que Jésus revient.
La parole de Dieu, quant à elle, nous avertit de l'atmosphère qui régnera dans les temps de la fin. L’Église tombera dans l'apostasie. Mot qui vient du grec apostasia et du verbe aphistemi signifiant « se détourner », mais a aussi pour définition : « chuter, faire défection, se retirer ou se détourner de quelque chose à laquelle on adhérait auparavant ».

La physionomie de l'apostasie peut se jouer sur deux aspects. En premier lieu l'apostasie doctrinale, la révulsion des enseignements du Christ et des apôtres.
« Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires », [ 2 Timothée 4 : 3].
En deuxième lieu nous avons l'apostasie morale, lorsqu'un chrétien prend l'homologation de blasphémer Christ et de réintégrer son ancien état de pantin du monde.
« Le Seigneur dit : Quand ce peuple s'approche de moi, Il m'honore de la bouche et des lèvres ; Mais son cœur est éloigné de moi, Et la crainte qu'il a de moi N'est qu'un précepte de tradition humaine », [Esaïe 29 : 13].
Nous voyons que ces différents passages sont des admonestations à ne point prendre à la légère, car c'est ainsi que nous pourrions discerner.
C'est dans cet élan que nous allons vous préluder un pasteur aux convictions où l'apostasie est reine.

Située à Toronto, l'église West Hill reçut Gretta Vosper. Âgée de 57 ans, elle fût ordonnée pasteur en 1993 par l’Église Unie du Canada, une institution protestante du pays.
Mme Vosper se confie sur ses componctions et affirme que nombreux sont ceux qui les partagent. Elle proclame ne pas croire en Dieu ni aux Saintes Écritures.
Ce qui reste rocambolesque, lorsque l’on considère qu'elle ait été ordonnée Pasteur et prêche au sein de son église depuis 1997. 
Pour celle-ci où surnaturel rime avec avec Jadis, c'est depuis 2001 que ses opinions sont connues de tous. Elle fut épaulée par sa congrégation puis esseulée lorsqu'elle prit l'autorité de ne plus prononcer la prière du « Notre Père » au sein de son lieu de culte en 2008. Une décision que ne restera pas sans conséquence, puisqu’elle engendra la perte des membres, à l’origine, au nombre de 105.

8th-post-featured

Femme aux convictions opposées aux chrétiens, elle jette de l'huile sur le feu dans une lettre ouverte. Spéculant que la croyance en Dieu pouvait être le moteur de gestes répréhensibles, en faisant allusion à l'attentat contre le journal satirique Charlie Hebdo survenu le 7 janvier 2015 à Paris. Suite à cela, David Allen, révérant et secrétaire exécutif de la conférence de Toronto, déclare avoir soumis à ses collègues de nombreuses inquiétudes suite aux dires de Gretta Vosper. Par conséquent ses supérieures prirent la décision d'ouvrir une enquête afin de diagnostiquer si elle est toujours digne d'œuvrer. Voulant la destituer de ses fonctions, la concernée, Mme Vosper ne l'entend point de cette oreille.
Et par tous les moyens tentera de s'accrocher jusqu'au bout, car pour cette femme la manière de vivre demeure plus importante que les croyances. 
Afin d'accentuer son point de vue elle déclara lors d'une interview au sein de son église : « La Bible est-elle vraiment la Parole de Dieu ? Jésus était-il une personne ? », question rhétorique puisqu'elle conclue que« C'est de la mythologie. Nous construisons une tradition de foi sur ces questions et ces croyances sont plus importantes que la façon dont nous les vivons ».

Ce message lui tenant à cœur sur l'importance du vécu, est aussi en premier plan sur son blog sous forme d'invitation : « Commençons une conversation sur la vie juste et compatissante. Je crois que les gens peuvent se soutenir mutuellement avec amour et sagesse dans une église avec ou sans le dieu appelé Dieu. Vous avez des questions ? Connectons-nous et discutons ».
Bien que Gretta Vosper soit un exemple rare d'un dirigeant d'église continuant son ministère tout en reniant Dieu et ses enseignements, lors d'un sondage l'an dernier de YouGov, nous eûmes la surprise de découvrir que 2% des prêtres anglicans, équivalent à 1 prêtre sur 50, partagent les mêmes mandements que Mme Vosper, à savoir que Dieu est une construction humaine. Et en plus de ne pas croire en un Dieu personnel, 9% déclarent que « Nul ne peut savoir comment est Dieu ». Dans sa quête de défendre ses idéologies, Mme Vosper se lança dans l'écriture d'un premier livre « With or Without God » (Avec ou sans Dieu, Ndlr), où elle fait valoir que si l'église a pour but de subsister, le cœur de la foi doit notamment subir une innovation radicale. La Fondatrice du Centre canadien pour le christianisme progressiste et ministre à Toronto, croit que ce qui permettra de sauver l'église est cette vision de vivre une vie juste et compatissante, qui apportera un aspect humaniste à la religion.

8th-post-featured

Toujours en accord avec son hilarant discours, Mme Vosper aborde les questions de l'épanouissement spirituel. Elle aspire à un renouvellement de vieilles doctrines, prônant qu'il est possible de gouverner une église sans Dieu. Son désir de détourner le monde avec ses idioties l'inspira dans l'écriture d'un second livre « AMEN », qui vît le jour en 2015. Dans celui-ci, Gretta Vosper examine ses positions concernant la dure réalité des prières sans réponses. Elle se demande : « Peut-on en tirer des principes utiles pour répondre aux besoins humains et mondiaux ? Ou est-il sûr, et peut-être encore plus efficace, de se lever de nos genoux et vivre les réponses que nous cherchons ? ».
Encore une foi un discours incohérent qui malheureusement risquerait de mettre le doute dans l'esprit de plusieurs. Mais remettons les pieds sur terre !

L'un des attributs de Dieu est sa bonté. Or tout être humain, en grandissant, aspire à cela, donnant de l'importance à bien se comporter et à sa réputation. D'où lui vient-il cette aspiration ? Serait-ce parce qu'il a été crée à l'image de Dieu ?
Le christianisme est fondé avant tout sur les enseignements de Jésus-Christ.
Au cours de son ministère terrestre, l'apôtre Pierre, étant avec lui, témoigne en ces mots : « Vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire du diable, car Dieu était avec lui », [Actes 10:38]. 
Il s'avère indéniable que l'un des enseignements importants du Christ est d'inciter les Hommes à être riche en amour et bonté, tel leur Père dans les cieux. À travers l'histoire, l'Eglise chrétienne s'est caractérisée par ses œuvres de charité. Nous aurions donc pu être en accord avec Gretta Vosper, qui prône la bonté. Cependant il est toutefois judicieux de revenir à la réalité qui en est tout autre. L'Homme naturellement naît avec ce penchant, le poussant à commettre le mal. En nous axant sur les Saintes Écritures, nous voyons que l'exemple de l'apôtre Paul écrivant sa lettre aux Romains est très parlant : « Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur ; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres... », [Romains 7:22-23].

Le message du christianisme, bien que comportant l'idéologie de bonté, est largement plus immense. C'est en ces termes que nous rentrons en opposition avec Mme Vosper. Il est difficile d'ignorer que l’Évangile nous parle d'une autre vie, une vie éternelle. 
Et c'est pour celle-ci que les croyants authentiques veulent vivre en accord avec les enseignements de Dieu ici-bas. Car en dépit d'une vie pieuse il faut reconnaître Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur car il est le Chemin, la Vérité et la Vie. La seule porte par laquelle nous avons accès eu Royaume de Dieu. L’Eglise même, étant la fondation du Christ [Matthieu 16:18]
« Et voici ce témoignage, c'est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie ; celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie », [1 Jean 5 : 11-12].

La Rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost 0

commentaires