Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 17:33

La Bible nous relate moult histoires démontrant la main de Dieu produisant la guérison dans la vie de plusieurs infirmes tel que le paralytique dans le livre de [Matthieu 9:1-8]. Ce Dieu de miracle poursuit son action jusqu’à nos jours. « Jésus-Christ est le même hier, aujourd'hui et éternellement » [Hébreux 13:8].
En effet, Il a encore étendu sa main puissante dans la vie de son serviteur Eric Péchin, un chantre guérit d'une maladie dite incurable selon les médecins.
Mais lorsque les hommes logent un point dans notre vie, Dieu lui bouleverse en corrigeant par une virgule car Lui seul détient le dernier mot. Quand il dit la chose arrive et lorsqu'il ordonne elle existe. Amen !

Une maladie de naissance

Eric Péchin est né en 1967 à Bellefort, d'un père travaillant dans l'industrie automobile et d'une mère de famille paysanne. C'est au milieu des voitures et des vaches que notre cher chantre se développa. Il s'épanche en nous racontant que la famille de son père n'approuvait point cette union et ainsi des paroles de malédictions ont été professées contre le mariage de ses parents.
Mais s'accrochant à leur amour ils se marient tout de même par la suite. Sa mère tomba enceinte quelque temps plus tard et tout naturellement allait rendre visite à ses beaux-parents, qui ne l'accueillir point les bras ouverts. L’interdisant de s’asseoir sous prétexte que la place ne lui était pas destinée. Neuf mois plus tard, Eric Péchin vit le jour, premier né, faisant la plus grande joie de ses parents. Mais le bébé Eric, naitra les pieds bots, une déformation congénitale fréquente touchant 1 à 2 naissances sur 1000 en France.
Par conséquent, enfant, il subira de multiples opérations et sillonnera de nombreux hôpitaux. C'était« une épreuve difficile à vivre », confie-t-il.

Malgré la foi de ses parents, croyants en Christ, Eric souffre d’un coeur imbibé de cicatrices à cause du rejet qu’il subissait.
Ce n'est qu'à l'âge de 8 ans, qu'il se mit à faire ses premiers pas. Boitant, il était appelé le « canard boiteux » par ses camarades. Produisant rejet et amertume dans son âme.
Sa rancune alla même vers Dieu et ses parents, lui qui était mécontent d'être venu au monde dans cet état. Puis, il apprit à vivre en acceptant son handicap et reprit une scolarité ordinaire au sein d’une formation professionnelle, où il excella. En son cœur, il désirait devenir électronicien mais travailla en tant qu'électricien auto, dans l'automobile. Un jour il remarqua un grossissement sur son pouce qui atteignit 8 centimètres de circonférence. Il alla voir son chirurgien mais celui-ci ne pouvait rien faire pour améliorer sa situation. Eric Péchin fût donc transféré à Lyon dans un service spécialisé. L’attente fut tellement longue, qu’Eric Péchin se trouvait dans une souffrance insoutenable. 
Sa situation se dégrada et il arriva au rendez-vous en béquille. Il resta quinze jours et fît tout un tas d'examens pour finalement être diagnostiqué d’une décalcification des os, une maladie appelée laspondylarthrite ankylosante. En d’autres termes, elle consiste dans le fait d'avoir les os tombant en miettes en se solidifiant avec une atrophie des muscles. En 1982, incapable de marcher, il ne se déplaçait plus qu’en fauteuil roulant.

8th-post-featured

 

« Avant ça, je me traînais par terre, j'attrapais les pieds des meubles pour pouvoir me déplacer. Et mes parents voyant ce spectacle, devaient me porter et me mettre dans le bain le matin et pour aller aux toilettes. Et j'étais dans un état où tout mon corps était touché.
J'étais arrivé dans un état, dans un moment où ma colonne vertébrale était touchée sur 15 centimètres. J'avais les os en miettes et j'avais beaucoup de révolte contre le Seigneur. Et mes parents croyants vraiment au miracle car la Bible déclare que Jésus guérissait les malades mais il a aussi dit que Jésus est le même hier, aujourd'hui et pour toujours. Ca veut dire que je peux croire aujourd'hui que Jésus peut me guérir et que Jésus pouvait me guérir de ma maladie. »

 

Durant cette douloureuse épreuve, des frères et sœurs des 4 coins de la France se mirent à prier pour lui. Beaucoup étaient touchés par l'histoire de notre frère Eric Péchin, si bien que certains lui conseillèrent même de faire appel aux marabouts afin d'être guéri de sa maladie. Désemparé, il arriva au point de douter de la guérison du Seigneur dans sa vie, la flamme qu'il avait commença à s'éteindre à petit feu. Son fauteuil roulant était devenu une honte, il se promenait de temps à autre mais ne s'acceptait pas dans cette situation encore moins que Dieu permette cela, « c'était pas juste ». Mais au plus profond de lui il continua à croire que Dieu était capable de le guérir. « Je crois que Jésus qui est mort à la croix, il a porté toutes nos maladies et lui seul est capable de réaliser un tel miracle. Les sorciers et les gens qui font des manipulations croient en un Dieu qui a donné sa vie pour personne. Le seul qui a accepté de donner sa vie pour qu'on puisse être guéri, c'est Jésus. Et je croyais et je crois toujours que Jésus est capable de l'impossible ».

A l'âge de 15 ans, on lui annonça lors d'une hospitalisation qu'il ne pourra plus jamais remarcher. 
Cette annonce a été un réel désastre dans l'esprit de notre brave homme, car avant d'être hospitalisé, il faisait partie d'une comédie musicale, le chant et la guitare étant une passion. 
N'étant pas le seul passionné par la musique, devenue une force au sein de sa famille. 
Un jour, raconte-t-il, durant un culte le dimanche, il se mit à verser des larmes, dépassé par la situation, il cria à Dieu, car la parole de Dieu dit : « Tout ce que vous demanderez en mon nom, je vous l'accorderais » [Jean 14:13]. Des mots qui lui allèrent droit au cœur, il s'empara donc de cette promesse en la scellant dans son cœur. Il fît donc un pacte avec son créateur, et réalise que tout ce qu'il n'avait point accepté jusqu'à ce jour, il devait l'accepter car cela marquera le début de sa délivrance.

 

« Seigneur j'accepte de rester en fauteuil roulant toute ma vie, j'avais 15 ans et je te servirai, je t'aimerai, je t'obéirai, et je marcherai pour toi. Et puis tout va bien, sors-moi du fauteuil roulant. Alléluia ! Ou bien alors guéris-moi complètement, ou bien j'accepte de rester dans le fauteuil roulant mais tu enlèves toutes mes souffrances ».

 

Quand tout bascula un 1er avril 1983

Un 1er avril 1983, dans un camp chrétien, il alla en rampant, au sol, malgré la douleur qu'il ressentait. À 8h, la cloche sonna pour réveiller tout le monde.
Lui, était dans une chambre avec 8 autres jeunes garçons qui l'aidaient à se vêtir et à mettre ses différents appareils. Ils avaient pour rituel de glisser Eric pour aller sur son fauteuil, à 6 en ayant ses béquilles de chaque côté. Au moment où il fût debout, il ressentit une chose inexplicable, la présence de Dieu descendit sur lui.

 

« C'est comme si le ciel s'ouvrait, la présence de Dieu est venu sur ma vie. C'est comme si tu vois Pinocchio qui n'a pas de vie, et tout d'un coup la vie vient en Pinocchio. L'esprit de Dieu est descendu, de la tête aux pieds, j’étais saisi d'une chaleur qui a rempli mon être tout entier et ma colonne vertébrale commença à craquer. Je savais qu'il y avait une reconstruction immédiate dans ma vie. Jésus était en train de me guérir, et j'étais guéri. J'ai pris mes béquilles et je les ai balancées contre l'armoire qu'en a toujours les marques. Je suis sorti dehors en courant ».

 

Il courut sans fin et remercia le Seigneur de ce qu'il avait fait pour lui.
Ironique, quant cela s’est produit un 1er avril, beaucoup ne crurent aux bruits de couloir attestant la guérison du chantre, tous pensèrent à un « poisson d'avril » ! Mais par la suite ils constatèrent avec stupéfaction que cela était bel et bien réel. Emus, tous se mirent à pleurer de joie. Sa première réaction a été de se réjouir avec sa famille et de rendre grâce à Dieu.

Même les docteurs, l’ayant condamné, furent confondus par le Seigneur et déclarèrent qu'il s'agissait bien d'un miracle. 
« Non la main de l’Éternel n'est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dur pour entendre »[Esaïe 59: 1]. Quel beau témoignage qui nous rappelle à quel point le Seigneur demeure fidèle et accomplit toujours ses promesses.
Eric Péchin , passionné depuis toujours de la musique, est un adorateur et chantre, au service du Père. Il a, à son actif deux albums, « Le Coeur de David, Gloire » et « Fais-moi voler comme un aigle ».

La Rédaction  

Découvrez Eric Péchin sur Muzik Paradise

8th-post-featured
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article

commentaires