Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

MONTRESORSONORE

">

ANNONCES

 

 

     

 


 

 

             

        

                          

                  

 

 

 
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 18:20

Le véritable agenda de la Conférence de Paris sur les Changements Climatiques de 2015.

Par Ron Ewart – Le 21 octobre 2015

Une fois de plus, les dirigeants mondiaux, les scientifiques du climat, les écologistes et les socialistes se réuniront à Paris, en France, entre le 30 novembre et le 11 décembre, 2015, pour discuter de l’obtention d’un accord mondial sur la réduction des gaz à effet de serre dans ce qu’on appelle une « Conférence des  Parties », ou COP21.  Leur objectif est de limiter l’augmentation des températures mondiales à moins de 2 degrés centigrades au-dessus des niveaux préindustriels.

Le principe de base est que l’augmentation du dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère est à l’origine du réchauffement climatique et que l’homme émet plus de CO2 dans l’atmosphère que naturellement, donc l’homme est coupable et doit être puni en limitant sévèrement l’énergie même qui a catapulté l’homme hors de l’âge des ténèbres.  Cette fausse prémisse est sollicitée en dépit des preuves accablantes que les niveaux de CO2 ont augmenté au cours des 17 dernières années, mais, que les températures mondiales ont stagné.  Ainsi, le lien entre la hausse des niveaux de CO2 et une augmentation correspondante des températures mondiales est un fantôme qui n’existe pas.

Le coût de cette conférence a été budgétisé à un peu moins de $200 millions, soit environ 170 millions d’euros.  Le contribuable américain va ramasser une bonne partie de ce coût.  Mais, soyez assurés que dans cette « Conférence des Parties », vous n’êtes pas une des parties privilégiées et que vous n’y serez pas représentés.

Ce que cette conférence ne vous dira pas, ce sont les trillions de dollars que les limites d’émissions de CO2 et le Schéma Cap and Trade de Ponzi coûteront aux gens de la planète, mais, plus important encore, la frappe géante que les Américains vont ressentir dans leurs portefeuilles et dans leurs emplois pour un mirage créé à partir de rien par les écologistes radicaux afin de subjuguer la volonté de la population mondiale.

Depuis le Protocole de Kyoto de 1997 (COP3), les gouvernements mondiaux ont essayé désespérément de convaincre les populations mondiales que le réchauffement climatique causé par l’homme est une des plus grandes menaces pour l’humanité (un mensonge éhonté), et que si les gouvernements mondiaux ne parviennent pas à un accord pour contrer cette menace et ensuite agir sur les solutions proposées, nous sommes tous condamnés à la noyade, à la famine et à la mort de grandes parties de la population mondiale, surtout dans les pays les plus pauvres.

Même le pape actuel a ajouté son grain de sel avec son opinion sans valeur à ce débat sur le réchauffement climatique et a averti les dirigeants mondiaux qu’ils doivent agir maintenant.  Qu’est-ce que le pape peut bien savoir sur la pseudo science fabriquée de toute pièce du réchauffement planétaire causé par l’homme?  Notez que nous n’utilisons pas « les changements climatiques ».  Ces deux mots sont une fraude qui a été élaborée pour duper les masses.

Oublions pour un instant que la science du réchauffement climatique et du CO2 est totalement instable et, en fait, des études récentes ont montré que le CO2 n’est pas le grand agent du réchauffement climatique que le GIEC et les autres scientifiques climatiques prétendent.  Au lieu de cela, regardons les objectifs réels (agenda) des gouvernements mondiaux et les écologistes pour forcer les populations mondiales (principalement les américains) à endurer et à souffrir les véritables difficultés qui limiteront les émissions de CO2 et ce que le Cap and Trade apportera.

Pour voir une fenêtre sur ces objectifs et le réel agenda de la Conférence de Paris et de la fraude qui est « le changement climatique », tout ce que nous devons faire est de lire les déclarations publiques que les écologistes, les socialistes et les politiciens ont faites pour forcer des limites d’émission de CO2 et du Cap and Trade à tous les peuples du monde, mais, surtout pour les citoyens des États-Unis puisque l’Amérique est vraiment le grand Satan aux yeux des écologistes et des socialistes.  L’Iran n’a pas la même mentalité à ce sujet.

Voici quelques échantillons de ces déclarations publiques qui dépeignent une image totalement différente que les gouvernements mondiaux nous disent à travers leur propagande et leurs alarmistes sur le réchauffement de la planète :

« Nous avons besoin d’obtenir un certain soutien populaire, pour capter l’imagination du public … Donc, nous devons offrir des scénarios effrayants, faire des déclarations dramatiques simplifiées et ne jamais faire mention d’un quelconque doute … Chacun d’entre nous doit décider du juste équilibre entre être efficace et être honnête. »  Stephen Schneider, professeur de climatologie de Stanford, principal auteur de nombreux rapports du GIEC.

« A moins que nous annoncions des catastrophes, personne ne sera à l’écoute. »  Sir John Houghton, premier président de GIEC.

« Ce qui est vrai n’a pas d’importance ; ce qui importe c’est seulement ce que les gens croient être vrai. »   Paul Watson, co-fondateur de Greenpeace. (NOTE DE LA RÉDACTION : Hitler croyait fermement en cet axiome et l’a utilisé à bon escient).

« Nous devons surfer sur cette question du réchauffement climatique.  Même si la théorie du réchauffement climatique est fausse, nous allons faire la bonne chose en termes de politiques économiques et environnementales. »  Timothy Wirth, Président de la Fondation de l’Organisation des Nations Unies.

« Peu importe si la science du réchauffement planétaire est totalement fausse, le changement climatique offre la plus grande opportunité pour apporter la justice et l’égalité dans le monde. »  Christine Stewart, ancienne Ministre de l’Environnement du Canada.  (NOTE DE LA RÉDACTION : Telle est la mission réelle du changement climatique et des limitations des émissions de CO2.)

« N’est-ce pas que le seul espoir pour la planète est l’effondrement des civilisations industrialisées ?  Et, n’est-ce pas notre responsabilité de faire ça ? » Maurice Strong, fondateur du Programme pour l’environnement de l’Organisation des Nations Unies.

« Une campagne massive doit être lancée pour développer les États-Unis.  Le développement signifie d’amener notre système économique en conformité avec les réalités de l’écologie et de la situation des ressources mondiales. »  Paul Ehrlich, professeur d’études démographiques.

« Le seul espoir pour le monde est de s’assurer qu’il n’y ait pas un autre États-Unis.  Nous ne pouvons pas laisser les autres pays avoir le même nombre de voitures et la même quantité d’industrialisation que nous avons aux États-Unis. »  Michael Oppenheimer, Environmental Defense Fund

« La durabilité globale exige la quête délibérée de la pauvreté, en réduisant la consommation des ressources et en définissant les niveaux de contrôle de la mortalité. »Professeur Maurice King

« Nous devons faire de cet endroit un lieu d’insécurité et inhospitalier pour les capitalistes et leurs projets.  Nous devons récupérer les routes et les terres labourées, arrêter la construction des barrages, démolir les barrages existants, libérer les rivières enchaînées et retourner au désert des millions d’acres de terres actuellement cultivées. » David Foreman, co-fondateur de Earth First !

« Mes trois principaux objectifs seraient de réduire la population humaine à environ 100 millions dans le monde, détruire l’infrastructure industrielle et voir les déserts, avec l’effectif complet des espèces, de retour dans le monde entier. » Dave Foreman, co-fondateur de Earth First !

« Une estimation raisonnable pour une société mondiale industrialisée avec les normes actuelles du niveau de vie matérielle nord-américain serait de 1 milliard.  Avec une norme européenne plus basse de niveau de vie, 2 à 3 milliards serait possible. » Nations Unies, Global Biodiversity Assessment

« Les modes de vie actuelles et les habitudes de consommation de la classe moyenne aisée, impliquant une forte consommation de viande, l’utilisation de combustibles fossiles, des appareils électroménagers, la climatisation, et des logements de banlieue, ne sont pas durables. »  Maurice Strong, Sommet de la Terre de Rio.

« La grossesse devrait être un crime punissable contre la société, sauf si les parents détiennent un permis du gouvernement.  Tous les parents potentiels devraient être tenus d’utiliser des produits contraceptifs, le gouvernement émettant des antidotes aux citoyens élus pour procréer. »  David Brower, premier directeur exécutif du Sierra Club.

« Les droits individuels devront arriver derrière les droits collectifs. »  Harvey Ruvin, vice-président, ICLEI.

Maintenant, qu’en pensez-vous ?

Ce que nous avons dépeint ici dans cette collection de déclarations publiques par la plupart des écologistes est la mentalité collective des environnementalistes, des socialistes et des scientifiques du climat, partout à travers la planète.  Ils ont convaincu les gouvernements mondiaux, y compris les États-Unis et surtout le président Barack Obama, que la menace est tellement réelle et imminente que des mesures doivent être prises dès maintenant ou des conséquences irréversibles envelopperont le monde entier, tout en éliminant le fait que le réchauffement climatique causé par l’homme est une science instable et que durant les années 1970 (il y a 40 ans), ces mêmes scientifiques, écologistes, socialistes et gouvernements du monde entier nous avaient avertis des conséquences désastreuses d’un « refroidissement global causé par l’homme ».  Pourquoi devrions-nous les croire maintenant ?

Mais, les limitations des émissions de CO2, les schémas Cap and Trade pour devenir riches et les sources alternatives d’énergies ne sont pas de sauver la planète du réchauffement climatique causé par l’homme.  Il s’agit simplement de la justice sociale et environnementale, une politique de l’Organisation des Nations Unies et maintenant du gouvernement américain.  Ces initiatives de changement climatique sont toutes au sujet d’un contrôle radical des populations de la planète Terre sous un gouvernement mondial, pour sauver la planète des fléaux, des virus, de l’humanité et pour ramener l’Amérique au niveau d’une nation du tiers-monde.

La véritable arnaque est que les Américains devront supporter le poids des limites d’émission de CO2 tandis que la Chine produit deux fois plus de CO2 que l’Amérique et s’en tire totalement libre.

En tout juste 22 ans, la Chine a augmenté ses émissions de CO2 de 4 fois.  En revanche, l’Amérique a réduit ses émissions dans cette même période de temps, mais, les Américains doivent souffrir davantage, parce que nous sommes tellement riches, décadents et gluants.

La Chine n’a pas l’intention d’arrêter la hausse rapide de son économie qui lui a permis de devenir la deuxième plus grande économie mondiale, principalement alimentée par l’énergie du charbon et du pétrole, et le consommateur américain.

Il a été rapporté que la Chine construisait une nouvelle centrale électrique au charbon chaque semaine.  L’Amérique envoie ses vastes ressources de charbon en Chine pour alimenter les centrales électriques.  Donc, l’Amérique a aidé et encouragé les émissions de CO2 et les polluants de la Chine tout en se tirant une balle dans le pied avec des limitations d’émissions de CO2.

Qu’est-ce qui peut faire penser à quiconque que la Chine, le plus grand producteur de CO2 et de polluants de la planète, va revenir sur ce qu’elle a accompli en quelques décennies et renvoyer son peuple dans la pauvreté la plus abjecte ?

Mais, alors qui peut s’en soucier ?  Les dés sont jetés et les Américains auront des limitations d’émissions de CO2 et le Cap and Trade, qu’ils le veuillent ou non, ce qui rendra Al Gore et les autres dans le commerce du Cap and Trade infiniment riches.  Nous avons eu Obamacare en dépit des objections insurmontables et pas un seul vote républicain.  Les mondialistes, les changeurs d’argent et les démocrates contrôlent désormais notre air, notre eau, notre terre, notre argent, notre énergie, nos transports, nos mariages, notre reproduction et nos soins de santé.  Que leur reste-t-il à contrôler ?  Rien, sauf peut-être une licence pour avoir des enfants !

De nombreux états, y compris Washington, l’Oregon et la Californie, ont déjà mis en place des limitations strictes d’émissions de CO2.  Cà ne fait aucune différence que tout cela soit une arnaque et un mensonge pour mettre en œuvre un gouvernement mondial.  Si les Américains ont à payer un peu plus ou perdent des emplois, et alors ?  Après tout, nous sommes coupables, ne le sommes-nous pas ?  La vie est bonne en Amérique.  Qu’est-ce que toutes ces histoires de toute façon ?  Nous pouvons nous le permettre.  Nous sommes riches.

Pourquoi tout ce tapage ?  Nous allons vous dire tout sur tout ce tapage !  La fraude du réchauffement climatique causée par l’homme est juste un autre clou dans le cercueil de la disparition de l’Amérique en tant que nation libre et souveraine, avec le Partenariat Trans-Pacifique, l’ALENA, le CAFTA et tous les autres supposés accords de libre-échange qui ne donnent rien aux travailleurs américains tout en exploitant la main-d’œuvre internationale pas chère sur la voie d’un ordre mondial.

Malheureusement, la plupart des Américains qui lisent ceci s’en amuseront et retourneront pitonner sur leurs iPhones et attendront le prochain épisode de « Dancing with the Stars ».  D’autres vont marcher dans les rues et crier que « la vie des noirs est importante », tout en faisant la promotion de la mort des policiers.  D’autres vont faire pression sur le gouvernement pour obtenir plus de trucs gratuits que les candidats présidentiels socialistes Bernie Sanders et Hillary Clinton promettent, mais, ne peuvent pas donner.

L’Amérique, une nation autrefois libre et souveraine, n’existe plus.  Les forces mondiales de gouvernement mondial ont gagné.  Ou ont-ils vraiment gagné ?  Il appartient au peuple américain de voir à ce que les forces mondiales ne gagnent pas, si la population s’en soucie.

Si vous avez encore des doutes sur le réchauffement climatique causé par l’homme, nous vous invitons à lire notre article publié dans le Seattle Times, comme un éditorial invité, intitulé, « Réchauffement Global, une farce ». L’article date de 10 ans, mais, sa logique indiscutable est intemporelle.

Source : NewsWithViews.com

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article

commentaires