Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 19:47

MISE EN GARDE AU PERSONNEL MÉDICAL 4

Gardez vos bouches fermées au sujet des immigrants illégaux ou vous ferez face à des arrestations.

Par Todd Starnes – Le 2 juillet 2014

Une force de sécurité sous contrat avec le gouvernement a menacé d’arrêter les médecins et les infirmières s’ils divulguaient des informations sur la menace de contagions dans un camp de réfugiés abritant les enfants d’immigrants illégaux à la base aérienne Lackland de San Antonio, au Texas, disent les sources.En dépit de la menace, plusieurs anciens travailleurs du camp ont brisé leurs accords de confidentialité et ont partagé des détails exclusifs avec moi sur les conditions dangereuses dans le camp.  Ils ont dit que les contribuables méritaient de connaître les maladies contagieuses et les risques que les enfants posent pour les Américains.  J’ai accepté de ne pas révéler leurs identités, parce qu’ils craignent des représailles et des poursuites.Mes sources disent que les Américains devraient être très préoccupés par le secret qui entoure les camps du gouvernement.« Plusieurs d’entre nous voulaient parler des camps mais les agents nous ont dit clairement que nous serions arrêtés » m’a dit un conseiller en psychiatrie.  « Nous avions reçu l’ordre de ne rien dire. »Les sources ont indiqué que les travailleurs étaient gardés par une force de sécurité provenant des Services de la Famille et des Enfants des Baptistes que le Ministère des Services Sanitaires et Humains avait engagé pour diriger le camp Lackland.Les sources disent que les forces de sécurité s’appellent eux-mêmes les « chemises brunes ».« C’était une atmosphère très soumise », a déclaré le conseiller.  « Une fois que vous entriez sur le terrain, vous deviez respecter leurs lois, les lois des Chemises Brunes. »

Elle a déclaré que les travailleurs avaient été dépouillés de leurs téléphones cellulaires et des autres appareils de communication.  Toute personne prise avec un téléphone était immédiatement congédiée.« Tout le monde était paranoïaque », dit-elle.  « Les enfants ont plus de droits que les travailleurs. »Elle a dit les enfants dans le camp avaient la rougeole, la gale, la varicelle et l’angine streptococcique, ainsi que des problèmes mentaux et émotionnels.« Ce n’était pas une bonne ambiance en termes de santé, » dit-elle.  « J’étais en train de parler aux enfants et les poux pouvaient juste être en train de descendre de leurs cheveux. »Une ancienne infirmière au camp m’a dit qu’elle avait été horrifiée par ce qu’elle avait vu.

« Nous avions tellement d’enfants qui arrivaient qu’il n’y avait aucun moyen de contrôler l’ensemble des maladies, toutes ces choses qui entrent dans le pays, » dit-elle.  « Nous étions très inquiets à un certain point au sujet de l’angine qui circulait autour de la base. »Aussi bien le conseiller que l’infirmière ont déclaré que leurs supérieurs avaient tenté de dissimuler l’ampleur des maladies.« Quand ils ont découvert que les enfants avaient la gale, l’infirmière responsable a été catégorique ; « Ne le mentionnez pas. Ne mentionnez pas la gale » a raconté l’infirmière.  « Mais tout le monde savait qu’ils avaient la gale.  Certains des travailleurs étaient très préoccupés sur le fait de toucher les choses et de saisir les objets.  Ils ont demandé s’ils devaient être concernés, mais, ils ont dit de ne pas s’inquiéter à ce sujet. »L’infirmière a dit que la question des poux était épidémique, mais, tout a été gardé « secret ».« Vous pouviez voir les insectes ramper à travers leurs cheveux », dit-elle.  « Après nous avoir rincé les cheveux, l’évier était plein d’insectes noirs. »

L’infirmière m’a dit qu’elle était devenue particulièrement inquiète parce que leurs dossiers indiquaient que les enfants avaient été transportés à Lackland dans des autobus et des avions domestiques.« C’est ce qui m’a alerté, » dit-elle.  « Oh, mon Dieu.  Ils ont fait voler ces enfants un peu partout.  Personne ne sait que ces enfants ont la gale et les poux.  Pour vous dire la vérité, il n’y a aucun moyen de le contrôler. »Je ne veux pas contrarier les plans de vacances du Jour de l’Indépendance de quiconque, mais, ces enfants ont été transportés dans les camps avant ou après avoir été épouillés ?  Toute personne volant dans les cieux pourrait être confrontée à un problème de santé publique.Le conseiller m’a dit que le camp de réfugiés ressemblait à une salle d’urgence géante, hors de portée du public.

« Ils ne veulent pas que la communauté le sache, » dit-elle.  « J’ai d’abord pris la parole à Lackland parce que je m’inquiétais que les soins de santé mentale pour les enfants ne soient pas pris en charge. »Elle a déclaré que le point de rupture est arrivé quand les responsables du camp ont refusé d’hospitaliser plusieurs enfants qui étaient suicidaires.« J’ai fait une recommandation qu’un enfant devrait être envoyé dans une unité psychiatrique, » m’a dit le conseiller.  « Il était atteint de psychose.  Il était suicidaire.  Au lieu de le traiter, ils l’ont envoyé dans une famille aux États-Unis. »Elle a dit qu’elle avait déposé un rapport aux Services de protection de l’enfance et avait quitté son emploi.

« Je ne voulais pas perdre mon permis si ce gamin se suicidait, » m’a-t-elle dit.  « C’était terminé pour moi. »Le conseiller a tenu un journal détaillé sur ce qui s’était passé pendant son mandat à l’installation.« Quand les gens vont lire ce journal, ils vont être surpris », dit-elle.  « Je ne pense pas qu’ils vont croire ce qui se passe en Amérique. »Elle a dit que ce n’était donc pas une grande surprise quand elle a reçu un appel des agents fédéraux exigeant qu’elle revienne à la base militaire pour leur remettre son journal.Elle a dit qu’elle avait refusé de le faire.« Je ne suis pas retourné à Lackland, » dit-elle.

Les deux travailleurs m’ont dit alors qu’ils n’avaient aucun regret, mais, qu’ils voulaient garder l’anonymat par crainte de représailles.« Ils vont écraser le système », m’a dit l’infirmière.  « Nous ne pouvons pas soutenir cela.  Ils sont accablants pour le système et je pense que c’est une parodie ».

La porte-parole des Services pour la famille et les enfants des Baptistes, Krista Piferrer, m’a dit que l’agence prenait « toute allégation de malversation ou de soins inappropriés envers un enfant très au sérieux. »« Il y a un certain nombre de contrôles et de balances pour s’assurer que les enfants reçoivent des soins de santé mentale appropriés et adéquats, » a dit Krista Piferrer.Piferrer a dit que les cliniciens étaient supervisés par un spécialiste fédéral du Bureau d’établissement des réfugiés du Département des services sanitaires et humains.  Elle a également dit que les Services pour la famille et les enfants des Batistes avaient 58 professionnels de la santé servant à Lackland.

« Toute maladie, que ce soit un simple mal de tête jusqu’à quelque chose de plus grave, est enregistrée dans le dossier médical électronique d’un enfant et affiché sur WebEOC, une plate-forme en temps réel basée sur internet qui est visible non seulement pour les Service pour la famille et les enfants des Batistes, mais, également pour le Département des services sanitaires et humains des États-Unis, » a-t-elle dit.Quant aux chemises brunes, les Services pour la famille et les enfants des Batistes disent qu’ils proviennent du « personnel de l’équipe de gestion des incidents », ce qui explique le fait de porter des chemises brunes.Mes sources disent que les Américains devraient être très préoccupés par le secret qui entoure les camps du gouvernement.

« Ce n’est que le début, » m’a dit une source.  « Il s’agit d’une responsabilité financière à long terme. »

Source :  http://www.foxnews.com/opinion/2014/07/02/medical-staff-warned-keep-quiet-about-illegal-immigrants-or-face-arrest/

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Partager cet article

Repost 1
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article

commentaires