Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

       

Cherchez l'Eternel pendant qu'il se trouve; invoquez-le pendant qu'il est proche. (Esaïe 55 : 6)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

MONTRESORSONORE

">

ANNONCES

 

 

 

 

 


 

 

             

        

                          

                  

 

 

 
18 juillet 2015 6 18 /07 /juillet /2015 21:40

France 2 dans l’air du temps « djihadiste »: Pour cette édition de « La nuit du Ramadan », la chaîne publique n’hésite pas à inviter un rappeur islamiste qui prône le djihad.

Lire aussi: La haine sans voile : et maintenant, voici le rap « islamo-racaille »

France 2, en TV dhimmi, présente ainsi l’émission « Six portraits de jeunes citoyens épanouis, pleinement engagés dans la société ». Le rappeur islamiste Médine est surtout connu pour être engagé dans l’Islam radical et son soutien au djihad…

Medine est le rappeur chouchou de France Télévision et de Pascal Boniface qui veut « crucifier les laïcards sur le Golgotha »… Il était déjà l’invité de France 2 en 2014.

Médine traite les « blancs » de sales chiens, de porcs… Mais cela ne gène guère France 2.

Médine est un rappeur Havrais né en 1983. Son père est kabyle de Tizi-Ouzou et sa mère est originaire de Constantine. Il est membre du label indépendant DIN Records.

«L’histoire de Din records c’est l’histoire de Sals’a et proof, deux amis unis par la foi, et par la musique et le goût pour l’écriture. En 1997 ils fondent leur groupe : Ness & Cité. » Ce premier groupe a écrit des chansons aux titres qui laissent rêveurs : « ghetto moudjahidine» ou « Havre de guerre ».

En 2002, Din records devient une SARL et commence à produire une pléiade de rappeurs ayant un point commun : l’Islam. Le I de DIN est d’ailleurs en forme de minaret.

Voici quelques textes des groupes produits par Din Records, maison pour laquelle Médine était « chargé de la communication et de la promotion »:

« Si j’étais blanc, je sortirais sans carte d’identité / Vu que le racisme chez les porcs est commandité  »

« Alors écoutes sale chien entends sale chien depuis quand l’être humain se prend pour Dieu sale chien » (en référence aux juges français ne rendant pas la justice d’ Allah)

 

Médine, nous dit-on dans la présentation, appartient à la génération des jeunes rappeurs qui ont le souci d’une vraie réflexion sur la société. Son dernier rapp montre, comment cet homme appartient à une génération qui a le souci d’une vraie réflexion sur la société.

Se présentant comme -ce sont ses mots répétés- islamo-racaille, Médine appelle à la domination de la charia, à la mise des femmes sous la bourqua ; il appelle à en finir avec la loi française, en tant qu’elle contraint l’islam à ne pas être entièrement lui-même ; il invite à purger la société française des laïcards ; il évoque les « nazislamistes » avec une ambiguité qui pourrait lui permettre de dire, si la justice lui demandait des comptes : je suis comme Khomeyni et les Shebab, je suis pour la charia intégrale, mais… dans mon rapp, en réalité, je fustigais les nazislamistes, alors vous ne pouvez rien me reprocher.

Et pour bien montrer la chose au visiteur regardant son clip, le rappeur de la jeune génération ayant le souci d’une vraie réflexion sur la société, fait le signe clair de la mise à mort par égorgement-décapitation, à destination du fondateur de la Riposte Laïque, de Jean François Coppé et d’une troisième personne Nadine Morano.

Sa façon de formuler, dans un clip, sa vraie réflexion sur la société, outre le soutien à la burqa et à la charia remplaçant la loi républicaine née de la révolution, s’est affirmée sans ambiguité : la menace du traitement des apostats et des infidèles, par le moyen préféré de l’Etat islamique.

Avec la gouvernance de Médine commencera la prédication par le djihad et la violence aveugle et sauvage, dont Daesh n’est qu’une des nombreuses et récurrentes facettes.

En chosissant de s’appeler Médine, le rappeur a donné le contenu permanent de son message et de la vraie réflexion qu’il veut avoir sur la société.

En d’autres termes, les menaces contre Pierre Cassen et contre Jean François Coppé ne sont pas accidentelles. Elles résument les buts poursuivis par l’islamo-racaillisme (pour reprendre le terme employé, avec délectation, par Médine soi-même).

Elles situent cet islamo-rapp, et d’autres, comme un des outils de la violence qui doit se décliner, à cette étape, dans des agressions individuelles, au couteau, à la voiture bélier, en accidents de circulation, en brûlant des voitures ou en incendiant des cages d’escalier.

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News

Source

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comment peut on dans notre Pays, autoriser la manifestation d'une telle haine véhiculée sur le visage, manifestée dans les paroles et les actes de ce monsieur et de tous ceux qui pronent le djihad. En aucun cas ils ne servent une *religion, mais une idéologie meutrière sous le couvert d'un faux dieu? d'une idole, d'allah le dieu lune. Le Dieu des chrétiens est un Dieu d'amour de force et de puissance; Il est le Dieu de tous les hommes et principalement des chrétiens; Il est l'Eternel des armées. L'islam est une idéologie de mort; Satan envoie l'âme de ces gens en enfer, et il s'en frotte les mains. Christ, lui, le Fils unique de Dieu au temps marqués par le Père céleste est venu sur cette terre, en simple homme, tout en étant Dieu. Son but : donné sa vie sur la croix du calvaire pour sauver l'homme de son péché. Il est mort pour nos péchés, ressuscité le troisieme jour et aujourd'hui est assis à la droite de Dieu et veille sur ses enfants : -les chrétiens (hommes et femmes) du monde entier, nés de nouveau, convertis à Dieu par Jésus-Christ, obéissant au seul vrai Dieu et à sa Parole, la Sainte Bible.

Nous, croyants, prions pour tous les hommes, afin que ceux qui comme ces personnes se trouvent aujourd'hui dans les ténèbres se laissent éclairer par la lumière de la Vie Jésus-Christ de Narareth;

*Religion : Relation. Etre en communion, en relation avec une personne; en l'occurence avec le seul vrai Dieu et son Fils Jésus-Christ.

                                                     Textes Bibliques

- Evangile de Jean ch. 3 v 16 : Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse point, mais qu'il est la vie éternelle.

- Livre de Actes ch. 17 v 30 : Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir,. ... 

- Livre du porphète Esaïe ch. 45 v 5, 6 : Je suis l'Eternel, et il n'y en a point d'autre, Hors moi il n'y a point de Dieu; Je t'ai ceint, avant que tu me connusses. C'est afin que l'on sache, du soleil levant au soleil couchant, Que hors moi il n'y a point de Dieu: Je suis l'Eternel, et il n'y en a point d'autre.

- 1ère épitre de jean ch. 2 v 22, 23 :  Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.23Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père; quiconque confesse le Fils a aussi le Père.…

 

 Le blogueur

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Islam
commenter cet article
18 juillet 2015 6 18 /07 /juillet /2015 17:45

Al-Maghtas, en Jordanie: Pendant des années, les pèlerins chrétiens ont pataugé dans le Jourdain à partir de ses deux rives orientales et occidentales afin de se connecter à un événement central de leur foi le baptême de Jésus. Il y a donc des traditions parallèles autorisés en Jordanie comme en Israël sans que cela ne rentre en concurrence dans une course prolifique pour les dollars du tourisme.

Pourtant, il y a bel et bien une commercialisation sur l’un des sites les plus importants de la chrétienté.

L’UNESCO envenime la situation

Mais maintenant, l’UNESCO a pesé sur cette rivalité, en désignant la zone légitime du baptême sur la rive orientale. Les rives jordaniennes sont devenus un site du patrimoine mondial. L’agence culturelle des Nations unies a déclaré que le site “est considéré comme l’emplacement même du baptême de Jésus, selon la plupart des églises chrétiennes.”

La décision a attiré des acclamations en Jordanie, où le nombre de touristes a fortement chuté depuis le Printemps arabe de 2011 et la montée du groupe de l’Etat islamique. Israël a gardé le silence tandis qu’un responsable palestinien a soutenu que le site du baptême serait plutôt dans la zone occupée par Israël. Mais cette décision de l’UNESCO a surtout soulevé les interrogations chez les experts.

 

In this July 6, 2015 photo, a Christian visitor pours water from the Jordan River over the head of another at the baptismal area on the eastern bank of the river in South Shuna, Jordan, as people, background, gather for their baptism on the western bank at the Israeli-run site located in a part of the West Bank. UNESCO recently designated Jordan's baptismal area a World Heritage site, over the Israeli-run site of Qasr al-Yahud in the West Bank, which is one of three territories captured by Israel in the 1967 Mideast war. Qasr al-Yahud remains under full Israeli military occupation. (AP Photo/Raad Adayleh)

Une conclusion sans la moindre preuve

Cela “n’a rien à voir avec la réalité archéologique”, a déclaré Jodi Magness, un archéologue de l’Université de Caroline du Nord. “Nous ne disposons pas sur ces sites de preuves ou des vestiges archéologiques qui pourraient confirmer ce choix.

Les experts qui ont examiné la demande jordanienne à l’UNESCO ont également reconnu qu’il n’y avait aucune preuve archéologique solide confirmant que Béthanie soit connu sous le nom d’al-Maghtas.

Les experts ont tout de même conclu dans leur recommandation que le site jordanien est d’une immense signification religieuse pour la majorité des confessions de foi chrétienne. Le baptême de Jésus est racontée dans un passage du Nouveau Testament Jean 1:28: “Ces choses ont été faites à Béthanie au-delà du Jourdain, où Jean baptisait”.

Mais que peut bien désigner le mot au-delà du Jourdain pour que l’UNESCO ne valide qu’une seule version ?

In this July 6, 2015 photo, Jordanian Christians pour water over themselves at the baptismal area on the eastern bank of the Jordan River in South Shuna, Jordan. UNESCO recently designated Jordan's baptismal area a World Heritage site, over the Israeli-run site of Qasr al-Yahud in the West Bank, which is one of three territories captured by Israel in the 1967 Mideast war, and the baptism site of Qasr al-Yahud remains under full Israeli military occupation. (AP Photo/Raad Adayleh)

Quand les palestiniens eux-mêmes s’offusquent !

Le débat sur le site du baptême arrive à un moment de crise régionale, y compris avec la menace croissante de militants islamistes qui ont déjà détruit des sites anciens.
Le ministre du tourisme de Jordanie, Nayef al-Fayez, a déclaré à l’UNESCO que la Jordanie envoie un message de tolérance: “Les Hachémites sont les descendants directs du prophète Mahomet … et sont les mêmes qui peuvent protèger l’un des sites les plus sacrés du christianisme.”

Le site palestinien, connu sous le nom de Qasr al-Yahud déclare: “C’est faux! Le site du baptême est dans une partie de la Cisjordanie sous occupation militaire israélienne.

Cela profiterait aux Palestiniens si jamais ils avaient un Etat que d’être déclaré patrimoine historique de l’humanité mais  bouleverserait toutefois leurs liens avec leur allié de Jordanie.

Un haut responsable palestinien du Ministère du Tourisme, parlant sous anonymat a déclaré que les deux rives de la rivière devraient recevoir le même traitement, même “s’il n’est pas facile pour nous de défendre un site dont nous avons aucun contrôle”.

In this July 6, 2015 photo, Christian visitors soak themselves in the Jordan River at the baptismal area of the Israeli-run site known as Qasr al-Yahud, located in a part of the West Bank, seen from the eastern bank of the river in South Shuna, Jordan. UNESCO recently designated Jordan's baptismal area a World Heritage site, over the Israeli-run site of Qasr al-Yahud in the West Bank, which is one of three territories captured by Israel in the 1967 Mideast war. (AP Photo/Raad Adayleh)

Un fleuve-frontière et un champ de mine 

Le site sur la rive israélienne a attiré de plus grandes foules que son homologue jordanien, en partie parce qu’il est sur une piste classique de pèlerinage en Terre Sainte. Les responsables israéliens ont déclaré accueillir un demi-million de visiteurs comparativement à plusieurs dizaines de milliers sur le côté jordanien. La plupart des matins, le site israélien est rempli de pèlerins tandis que celui de Jordanie à quelques pas, est remplie de boues et en grande partie vide.

Des fidèles d’Afrique du Sud qui chantent “Glory, Glory Hallelujah” accompagnés d’une guitare acoustique déclarent:”Il n’a pas d’importance pour nous que ce soit de ce côté de la rivière ou de l’autre côté de la rivière. Le fait que Jésus est venu ici, qu’il a été baptisé par Jean dans le Jourdain, cela juste est d’une importance capitale pour moi.”

La rivière est pourtant une frontière hostile et les tensions ne se sont soulagés qu’après un traité de paix en 1994. Au fil des années, Israël a accordé l’accès aux pèlerins  et a ouvert Qasr al-Yahud aux visites quotidiennes après l’enlèvement des mines à proximité. Il faut toutefois savoir que des milliers de mines restent encore enterrés dans la région. En attendant, l’UNESCO a unilatéralement choisi d’avoir une attitude géopolitique.

CAN

 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Israël
commenter cet article
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 20:51

 La Chari’ah est une menace majeure pour la civilisation américaine.

Par Ron Edwards – Le 26 juin 2015

Depuis la fondation des États-Unis d’Amérique, la Liberté a été l’une des grandes caractéristiques de notre chère république.  Elle est l’un des droits inaliénables reconnus et protégés par la Constitution des États-Unis.  Le droit béni à la liberté (liberté avec les responsabilités) implique la capacité de croire, d’exprimer et de pratiquer sa foi selon sa propre conscience.  Cependant, ces libertés ne sont pas absolues et doivent opérer dans les limites de la loi.  Donc, pour la majeure partie, même aujourd’hui, lorsque des désaccords et des controverses surgissent aux États-Unis, ils sont affrontés dans le libre marché des idées ou résolus devant un tribunal de droit gouverné par les lois promulguées par le Congrès et les législatures des états.  Ces lois régissent indistinctement les gens de toutes les races, religions et classes sociales qui vivent aujourd’hui dans toute l’Amérique.  Elles doivent se conformer avec la Constitution des États-Unis.

Une des grandes histoires de toute l’histoire américaine est comment, jusqu’à récemment, des millions et des millions d’immigrants légaux sont arrivés dans ce pays et se sont rapidement assimilés dans la population.  Ayant grandi à Cleveland, j’ai pu constater les résultats des masses grouillantes reconnaissantes qui se sont déversées sur nos rivages.  Elle est appelée la Petite Italie, d’où des générations d’une communauté de citoyens souverains dont les ancêtres sont venus en Amérique à la recherche d’une vie meilleure.  Jusqu’à présentement, leurs descendants sont reconnaissants que leurs grands-parents et leurs arrières grands-parents aient choisi de venir en Amérique.

Malheureusement, l’Amérique est maintenant aux prises avec une augmentation de quartiers musulmans érigés en bunkers qui sont de plus en plus dirigés par la Loi de la Charia. Tout d’abord, la Loi de la Shari’ah est un concept de guerre brutale contre les femmes qui est étranger à notre société.  La guerre contre les femmes de manière mortelle de la Charia de la mort n’est pas juridiquement approuvée par la plupart des autorités américaines (bien qu’il ait été rapporté que les officiels de Dearbornistan, dans le Michigan, aient préféré regarder ailleurs pendant que la Loi de la Charia y était pratiquée).  Mais, la Charia est encore généralement considérée comme étant incompatible avec les lois existantes dans ce territoire et, à de nombreux égards, contraires à la justice naturelle.

La Loi brutale et non civilisée de la Charia musulmane a commencé il y a environ quatorze cents ans.  Le prophète Mohamed amèrement analphabète est crédité pour les origines de l’Islam.  Il a étendu son dogme avec l’aide d’une épée.  Une chose, qui place le concept de la Charia Musulmane en dehors de la plupart des autres religions, est que non seulement elle couvre la marche spirituelle d’une personne avec une divinité, mais, c’est aussi un système juridique vicieux et cruel. Le concept de la Charia Musulmane implique un code complet de lois régissant la totalité de la vie sociale, politique et économique de tous les musulmans qui doivent être appliquées par l’état.

À ce jour, de nombreux Américains croient encore stupidement qu’il existe des organisations islamiques radicales et modérées.  Pendant tout ce temps, j’ai cru et je crois encore qu’un Musulman est soit dédié ou non-pratiquant.  Tout simplement parce que les musulmans dits modérés sont pleinement d’accord avec leurs amis « radicaux » qui utilisent les libertés que nous chérissons en Amérique dans le but de prendre le contrôle de l’Amérique, et que c’est le chemin à suivre.  Les groupes et les communautés musulmanes aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et ailleurs, sont devenus des bastions de tyrans fanatiques, qui, par tous les moyens qu’ils jugent nécessaires, veulent gagner de plus en plus de contrôle sur notre république.

Je n’ai aucun doute que les islamistes conspirent pour renverser notre manière de vivre dans notre république limitée Constitutionnellement.  C’est l’objectif de tous les musulmans dévoués de s’emparer de chaque société, y compris les États-Unis d’Amérique.  Chaque musulman dédié attend patiemment le temps de frapper les infidèles incrédules, comme ils en sont instruits à de nombreuses reprises dans leur Coran.  Trop souvent, les gens dans les médias et dans le système judiciaire ne comprennent pas ou ne souhaitent pas reconnaître la menace alarmante posée par les islamistes dédiés à notre nation qui est devenue trop molle pour son propre bien.

La menace mondiale de l’Islam politique brutal, maintenant pleinement installée aux États-Unis, est devenue un danger majeur pour nos citoyens souvent crédules. Les brutes islamiques ont déjà commencé à forcer leur stupide idéologie afin de forcer la soumission à Allah, non seulement dans notre Amérique, mais, dans de nombreux pays à travers le monde.  Il y a des tonnes de preuves documentées des penchants racistes des islamistes qui, présentement, détiennent des milliers d’esclaves noirs dans les conditions les plus horribles qu’on puisse imaginer.

Je trouve ironique que les chasseurs américains progressistes des racistes  ne semblent pas être prêts à cibler les musulmans racistes pour les réprimander.  Je les étiquette de racistes parce que les musulmans dévoués sont instruits, dans leur Coran, de considérer les noirs comme des esclaves et des têtes de raisins.

Dans de prochains articles, je vais présenter plus d’historique concernant ceux qui parlent au monde au sujet de la religion pacifique de l’Islam, tout en violant, en décapitant, en noyant des personnes parce qu’ils ne sont pas des musulmans ou parce qu’ils sont des noirs.  En attendant, mes compatriotes américains, laissez tomber la rectitude politique comme étant une mauvaise habitude et aidez à sauver notre république de ceux qui voudraient nous tuer pour le sport.  C’est leur façon de diffuser le message de l’esprit tordu de leur prophète pédophile mort depuis longtemps.  Si vous n’êtes pas inclinés à le faire, alors, priez pour obtenir le pardon de Dieu Tout-Puissant pour le rôle que tous ceux d’entre nous qui avons peut-être joué en ouvrant la porte à l’attaque massive contre cette nation qui est toujours la plus grande dans toute l’histoire de l’humanité.

Source : http://www.newswithviews.com/RonEdwards/ron131.htm

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Islam
commenter cet article
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 20:48

Le Blogger Matt Walsh a écrit un article très bien écrit et publié sur le site The Blaze intitulé « Peut-être que le Christianisme en Amérique est en train de mourir parce qu’il est ennuyeux à la mort pour tout le monde »

Par Sagacity Le 19 mai 2015

L’article est centré sur la question de nombreuses églises glissant vers la décadence spirituelle en essayant d’être culturellement pertinentes et à la mode plutôt que d’être un lieu de rassemblement pour les croyants en Jésus-Christ afin d’adorer Dieu et entendre les enseignements bibliques de sorte qu’ils soient mieux équipés pour toutes les bonnes œuvres.

Une nouvelle étude réalisée par le centre Pew Research démontre un déclin, en Amérique, de ceux qui prétendent être Chrétiens, passant de 78,4% à 70,6%. Cela dit, une question difficile que je dois poser est que, parmi les 70,6% des personnes qui déclarent être Chrétiens en Amérique, quel pourcentage de ces personnes sont réellement soumises à Dieu et à son Fils Jésus-Christ ?

« C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.  Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.  Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ?  N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ?  Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?  Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. »  (Matthieu 7:20-23)

La Bible dit que, dans les derniers jours, il y aura une grande apostasie de la foi (2 Thessaloniciens 2:3) et que nous verrons la société descendre rapidement dans une dépravation égocentrique.

2 Timothée 3:1-5 déclare : « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.  Car les hommes seront égoïstes, ami de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force.  Éloigne-toi de ces hommes-là. »

Remarquez que 2 Timothée 3:4-5 déclare que les gens seront amoureux du plaisir plutôt qu’amoureux de Dieu, ayant une forme de piété, mais reniant ce pouvoir. Assistons-nous à cette description jouée par de nombreux « Chrétiens » autoproclamés en Amérique ?  Ceux qui cherchent après l’auto-assistance, la pensée positive, les enseignements du style de la prospérité qui sont répandus dans de nombreuses églises plutôt qu’une doctrine biblique solide ?  (2 Timothée 4:3)  Ceux qui pensent être Chrétiens, en mettant leur masque du dimanche, en jouant le rôle, mais, en reniant la puissance de Dieu en refusant de se soumettre à Sa Parole et de chercher Sa volonté dans leur vie ?

Comme l’a dit l’apôtre Paul, la fin des temps dans laquelle nous vivons maintenant est très dangereuse.  Non seulement dangereuse dans un monde physique déchiré par la guerre, les tremblements de terre et les calamités, mais, particulièrement dangereuse du côté spirituel.  Alors que la guerre spirituelle a fait rage à travers les âges, nous sommes maintenant proches d’une des plus grandes batailles de tous les temps.  Satan et ses serviteurs savent qu’il reste très peu de temps et ils feront tout ce qu’ils peuvent pour faire glisser autant d’âmes humaines mortelles possible dans le puits de l’enfer.

En tant que Chrétiens, nous devons toujours être sobres et vigilants parce que notre adversaire le diable rôde et cherche qui il pourrait dévorer. (1Pierre 5:8)

Une des principales armes du diable qui mène à la désintégration spirituelle est d’utiliser les effets éblouissants des trois tentations du monde afin d’aveugler les personnes sur la Vérité révélée dans la Parole de Dieu.  La technologie a fourni un conduit pour ces tentations mondaines comme jamais auparavant dans l’histoire connue de l’humanité.  Notre culture est littéralement saturée de désirs sexuels, de  désirs de richesses, de luxure et de puissance.

La Bible nous avertit de fuir de telles tentations. (1 Corinthiens 6:18, 1 Corinthiens 10:14, 1 Timothée 6: 9-11)

Alors, quels sont les signes d’un Chrétien « biblique » ?

  1. Un Chrétien est une personne qui croit en son cœur Jean 3:16 et Romains10:9-10
  2. Un Chrétien sait qu’il est sauvé par la Grâce et non par ses propres œuvres. (Tite 3:5,  Éphésiens 2:8)
  3. La marque d’un vrai Chrétien est son amour pour les autres et son obéissance à la Parole de Dieu. (Jean 14:24, 1 Jean 4:8, 1 Jean 2:4, 10, Matthieu 28:20)
  4. Un Chrétien croit que toute la Bible (66 livres du Canon) est la Parole infaillible et inspirée de Dieu.  (2 Timothée 3: 15-17)  Ceci est par la foi et une alignée avec toutes les disciplines investigatrices.

Je ne dirai pas tout ce que ces versets déclarent.  Je vous encourage à les trouver vous-même et à les lire.  (Actes 17:11, 2 Timothée 2:15)

Je ferai remarquer à ceux d’entre vous qui dites être Chrétiens et qui pensent pourtant que la Bible est inexacte ou une collection périmée de légendes narratives, que vous vous trompez et que vous croyez en un dieu fait par votre propre imagination.  Comment pouvez-vous connaître Dieu et Sa volonté dans votre vie si vous ne faites pas confiance et n’étudiez pas Sa Parole ?

Si votre église ou votre pasteur n’enseigne pas que la Bible est la Parole autoritaire et complète de Dieu (2 Timothée 3:16), alors, il est temps que vous songiez à changer pour une Église qui enseigne la Parole de Dieu.

Que Dieu vous bénisse pendant que vous Le cherchez par la prière et par Sa Parole, la Bible !

Source : http://www.sagacityweb.com/the-signs-of-a-biblical-christian/

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Christianisme
commenter cet article
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 18:59

                                                     Matthieu ch. 5 v 14-16

 La lumière est de source divine ; Jésus-Christ est la lumière du monde. ( jean 1.9).

Sa seule présence a révélé les ténèbres morales qui recouvrent ce monde d'un lnceul de mort. ceux qui ont cru en Jésus sont sortis des ténèbres pour le suivre ; ils ont la lumière de la vie. Cette lumière qui rayonne d'eux maintenant n'est autre chose que la manifestation de la vie de Christ en eux devant les hommes.

Ils sont "enfants de lumière" , et comme tels marchent dans la séparation d'avec les "fils de la désobéissance"( Ephésiens 5.6-9). Ils peuvent ainsi produire le fruit de la lumière : bonté, justice, vérité. 

                                                                                                                                                                                                                         

 La lumière de Dieu a illuminé le coeur du croyant afin qu'elle luise  au dehors. Le chrétien n'est un vrai témoin que si son être intérieur est plein de lumière ; il lui faut pour cela un oeil simple, non obscurci par l'amour- propre ou les vanités de ce monde (6.22,23).

La lumière a besoin d'un support, un "pied de lampe" (v.15) : La Parole de Dieu est à la fois la seule source et le vrai support. (Ps.119.105) ; par elle, la lampe est allumée et brille. Mettre la lampe sous le boisseau (une mesure de capacité des céréales), signifie symboliquement négliger l'enseignement de la Parole de Dieu au profit des affaires de la vie : avertissement sérieux pour nous.

 

 La lumière du croyant luit en premier lieu dans sa  propre maison (v.15), pour sa famille. Elle sera d'autant  plus brillante que le Seigneur aura dans ce foyer sa  vraie place, c'est à dire la première, et en toutes choses (col.1.18). La vigilance s'impose, pour prendre garde que rien n'y entre de ce qui est du monde des ténèbres. Luc ajoute une autre pensée : "afin que ceux qui entrent voient la lumière"; Quelle impression nos visiteurs retirent-ils de nos maisons, lorsqu'ils y entrent, à plus forte raison lorsqu'ils y séjournent ?

 

Source personnelle

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Messages
commenter cet article
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 20:38

Ils obtiennent de la formation payée par les taxes pour s’incliner devant Allah ! ! !

Par Cheryl Chumley

Une cinquantaine d’enseignants et d’administrateurs incluant le surintendant du district scolaire Lebanon en Pennsylvanie, viennent de recevoir un jour de formation spécialisée sur l’Islam aux frais des contribuables. Frappant le sol d’une mosquée locale, sans chaussure et participant à l’appel de la foi par la prière.

Pouvez-vous nous dire quelle est l’option ?

Mieux encore, que diriez-vous d’imaginer un scénario ? Cinquante enseignants et des administrateurs d’un district scolaire de la Pennsylvanie venant juste de recevoir une journée de formation sur la foi Baptiste aux frais des contribuables, qui serait spécialement développée avec eux pour entrer dans le sanctuaire d’une église locale et rejoindre la congrégation dans la prière.

Maintenant, est-ce scandaleux ?

Les nouvelles quotidiennes du Lebanon ont rapporté pour la première fois l’aventure d’une journée d’inspiration musulmane, décrivant le tout comme un moyen pour les officiels de l’école d’en savoir plus sur la population de plus en plus arabe de leur quartier, dans la même veine qu’ils le feraient pour disons, les hispaniques.

En d’autres termes, c’est une division culturelle.

Dans le même temps, il n’existe aucun moyen pour la foule politiquement correcte de conclure une transaction qui pourrait amener les enseignants dans une église chrétienne au cours d’une journée scolaire payée par vos taxes.  Dans ce cas, l’opposition proclamerait haut et fort que : « C’est la séparation de l’église et de l’État ! »

Mais avec l’Islam, dans le district scolaire du Lebanon, la visite et la formation de la mosquée de l’Islam ont semblé des expériences pédagogiques nécessaires.

Ceci dit, l’atelier de travail était dirigé par Mohamed Omar, un ex-aide-enseignant et traducteur Arabe pour le district scolaire qui a également servi comme président de la mosquée.  Omar, qui a quitté l’Égypte pour les États-Unis en 2000, est maintenant employé par le Département des Services Humains, à Philadelphie mais, a été en mesure de prendre une journée de congé pour instruire les enseignants et les administrateurs et ce pour les amener à la mosquée.

Là-bas, les enseignants ont ôté leurs chaussures, conformément aux exigences de la mosquée et ont rejoint plusieurs membres de l’installation sur le sol pour un enseignement rapide de 20 minutes sur les tenants et les aboutissants de l’Islamisme, et comment la foi se compare au Christianisme.  Certains se sont même inclinés devant Allah, a rapporté le Daily Caller.

« Nous croyons que nous serons jugés par Dieu » a déclaré Omar aux participants, a rapporté le journal local.  « Plus nous faisons de bonnes actions, plus Dieu nous pardonnera en fin de compte …  Vous devez travailler.  La foi sans les bonnes œuvres ne sera pas acceptée. »

Le fondateur de la mosquée, Hamid Housni, a été apparemment surpris par le rayonnement de l’école qualifiant de « La première fois aux États-Unis qu’un district scolaire va à la mosquée, nous n’avons pas de mots pour expliquer combien nous l’apprécions ».

Et, la professeure d’anglais comme seconde langue, Lara Book, a qualifié la journée comme incroyable et comme un véritable moment d’apprentissage.

« Il est important que nous nous éduquions sur les cultures qui sont différentes des nôtres et que nous essayions d’éliminer certains malentendus », dit-elle, a rapporté EAGNews.org.   Notamment, quelles leçons a-t-elle apprises ?

« Fondamentalement, bien que nos cultures soient différentes, leurs fondements  sont similaires et nous voulons tous la même chose : Le bonheur pour notre famille, la santé et le succès. » dit-elle,  « Même si nous pouvions aller chercher ces choses dans notre vie différemment, du point de vue culturel, nous voulons tous la même chose. »

Sauf que ce n’est pas le cas.  Il suffit seulement de regarder l’État Islamique d’Irak et du Levant(ISIS) pour voir comment le Coran est interprété par de nombreux Musulmans.  Ou de regarder les nombreuses nations du Moyen-Orient et leurs points de vue envers Israël.  Ou de regarder une femme flanquée d’un burqa.  Si les enseignants veulent se renseigner sur les avantages et les inconvénients de l’Islam c’est bien, tant que c’est dans leur propre temps.  Mais, le plus gros problème est le suivant : Les contribuables doivent-ils payer pour que les enseignants puissent s’incliner devant Allah au cours d’une journée scolaire ?

Il faut parler d’un outil de propagande.  Nous ne pouvons qu’espérer que la réaction de l’enseignante à la session de formation n’était pas représentative de ce que toutes les 50 personnes présentes ont appris également.

Source : http://www.newswithviews.com/Chumley/cheryl117.htm

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Partager cet article

6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 20:03

Dénoncé pour de prétendues “conversions forcées”, par des extrémistes hindous, le Révérend Sisir Nayak, pasteur pentecôtiste de la Believers Church, a été arrêté et jeté en prison le 5 juillet par la police de l’État de l’Orissa. Un tribunal local a refusé sa libération sous caution. Les hindouistes, rendus furieux par le fait qu’il avait apposé une croix sur son lieu de culte, l’accusent d’avoir converti “de force”, en dix-huit mois, quelque 300 membres de la tribu Munda habitant le village de Raiguda (district de Keonjhar). Pour Sajan K. George, président du Global Council of Indian Christians (GCIC), la version de la police est « irrecevable » : « La rhétorique des conversions [forcées] est souvent une incitation à des crimes contre les chrétiens ». C’est le deuxième cas, en moins de quinze jours, d’un pasteur pentecôtiste jeté en prison de manière abusive.

Source : Asia News (6 juillet)

Partager cet article

6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 19:00

Le 30 juin 2015, le bureau des médias de l’Etat islamique (EI) de la province d’Alep a publié une vidéo intitulée « Un message à notre peuple à Jérusalem », dans laquelle des combattants de l’Etat islamique en Irak et en Syrie jurent de détruire l’Etat d’Israël et d’instaurer la charia à Gaza, et accusent le Hamas de viser les moudjahidines à Gaza, le blâmant de travailler pour les Etats-Unis et l’Iran.

Dans cette vidéo de 16 minutes, publiée sur le forum djihadiste Shumoukh Al-Islam, l’un des orateurs, Abu Azam Al-Ghazawi, affirme que l’EI s’approche de la Palestine et promet de la libérer, faisant le vœu de détruire « l’Etat juif ». S’adressant aux « tyrans » du Hamas, il déclare : « Vous n’êtes rien dans nos calculs, vous êtes vaincus d’avance dans nos calculs. Par la grâce d’Allah, et par Sa volonté, nous détruirons l’Etat des juifs, et vous, le Fatah et tous les profanes n’êtes rien. »

Pour montrer la différence entre le Hamas et l’EI, Al-Ghazawi explique : « Nous appliquons, par la grâce d’Allah, la loi d’Allah et nous la diffusons jour après jour ». Il cite l’ancien dirigeant de l’Etat islamique en Irak, Abu Musab Al-Zarqawi, tué en 2006, et l’ancien chef d’Al-Qaïda Ossama Ben Laden, pour expliquer combien la libération de la Palestine est importante pour eux : « Nous, et nos cheikhs dirigeants, avons planifié la manière [de libérer la Palestine]. Abu Musab Al-Zarqawi, qu’Allah le bénisse, a dit : ‘Nous combattons en Irak mais nos yeux sont tournés vers Jérusalem’. A cette époque, [l’EI] était une simple organisation, puis l’Etat islamique a été proclamé. En ce temps, le cheikh Ossama Ben Laden, puisse Allah l’accepter, avait prononcé un discours intitulé ‘Etapes concrètes pour libérer la Palestine’, dans lequel il affirmait que la manière de libérer la Palestine était d’ouvrir un front en Irak ».

Al-Ghazawi observe aussi que le chiisme s’étend à Gaza, qui renferme des mouvements pro-iraniens, comme Al-Sabireen et le Hezbollah. S’adressant aux membres du Hamas, il déclare : « A ceux qui prétendent mener le djihad au nom d’Allah, combattez-vous pour que les offenses envers les mères des croyants et les Compagnons du Prophète se répandent à Gaza ? Ne remarquez-vous pas les relations de vos dirigeants avec les rejectionnistes [N.d.T. surnom péjoratif donné aux chiites] et les fonds qu’ils leur versent ? »

Al-Ghazawi remet ensuite en question la capacité du Hamas à prendre ses propres décisions, au regard des fonds qu’il reçoit de l’Iran, de la Turquie et du Qatar : « Pourquoi ne s’occupent-ils pas des groupes tels qu’Al-Sabireen et autres. N’est-ce pas en raison des fonds qu’ils reçoivent des rejectionnistes ? Ne voyez-vous pas que le tyran du Qatar, qui abrite la plus grande base de croisés de la région, visite Gaza ? Ignorez-vous que le financement est toujours assorti de conditions ? »

Un certain « Abu Qatada Al-Maqdisi », qui apparaît vêtu d’une veste militaire, portant un fusil et assis avec d’autres djihadistes, mentionne l’élimination d’un ancien membre des Brigades Al-Qassam, devenu un partisan de l’EI, Khaled Al-Hunnar alias Abu Khattab, le 2 juin 2015 à Gaza. « Il [le Hamas] est un mouvement qui ne cherche pas à [appliquer] la charia, l’islam ou quoi que ce soit. Il cherche seulement à satisfaire l’Iran et les Etats-Unis, les chefs des infidèles ». Qualifiant le Hamas de « sahawat » – « réveil », terme désignant les groupes locaux qui combattent l’EI – Al-Maqdisi promet que Gaza connaîtra une situation similaire à celle du camp de Yarmouk en Syrie, quand l’EI a combattu les forces loyales au Hamas.

Le troisième orateur, Abu Aicha Al-Ghazawi, promet également de tuer les membres du Hamas, qu’il qualifie « d’apostats », tout comme ils furent tués à Al-Yarmouk.

La vidéo se conclut en montrant les trois orateurs et un autre combattant joindre les mains et jurer fidélité au chef de l’EI, Abu Bakr Al-Baghdadi.

Source : https://shamikh1.info/vb, 30 juin 2015

 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 15:42

L’officier britannique Richard Kemp a publié un document dans le New York Times du 25 juin dernier. Selon lui, le rapport de l’ONU sur le conflit à Gaza en 2014 est à la fois erroné et dangereux.

Richard Kemp est colonel de l’armée britannique en retraite, et ancien commandant des forces armées britanniques en Afghanistan.

« En tant qu’officier britannique qui a eu plus que sa part de combats en Afghanistan, en Irak et dans les Balkans, cela me chagrine beaucoup de voir des mots et des actions de l’Organisation des Nations Unies qui ne peuvent que provoquer davantage de violence et de pertes de vies.

Le rapport du Conseil des droits de Nations Unies sur le conflit de l’été dernier à Gaza, établi par la juge Mary McGowan Davis, et publié lundi, fera exactement cela.

Le rapport commence par attribuer la responsabilité de ce conflit à Israël à cause de son «…occupation prolongée de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza » et de son blocus de Gaza.

Israël s’est retiré de Gaza depuis 10 ans. En 2007, il a imposé un blocus sélectif uniquement en réponse aux attaques du Hamas et à son importation de munitions et de matériel militaire de l’Iran.

L’été dernier, le conflit, qui a débuté avec une escalade spectaculaire des attaques de roquettes contre les civils israéliens, était une continuation de la guerre d’agression du Hamas.

Se permettant une concession inhabituelle, le rapport suggère que le Hamas peut être reconnu coupable de crimes de guerre, mais il légitimise quand même les attaques à la roquette et par les tunnels du Hamas et va jusqu’à sympathiser avec les défis géographiques posés par le lancement de roquettes sur les civils israéliens en estimant que du fait de «la petite taille de la bande de Gaza et de la densité de sa population, il est particulièrement difficile pour les groupes armés de toujours se conformer» à l’obligation de ne pas lancer des attaques à partir de zones civiles.

Il n’y a pas de sympathie pour Israël.

La Juge Davis accuse l’armée israélienne de « violations graves du droit international humanitaire et du droit international des droits humains ». Pourtant, aucune preuve n’est présentée pour étayer ces accusations.

La Juge Davis accuse l’armée israélienne de « violations graves du droit international humanitaire et du droit international des droits humains ». Pourtant, aucune preuve n’est présentée pour étayer ces accusations. Tout se passe comme si les rédacteurs du rapport estimaient que toute mort civile en temps de guerre est forcément illégale.

Se référant aux cas où les attaques israéliennes ont tué des civils dans les zones résidentielles, la juge Davis prétend qu’en l’absence d’informations contraires à la disposition de sa Commission d’enquête, il y a de fortes indications que les attaques israéliennes étaient disproportionnées, et donc constituaient des crimes de guerre. Mais tout ce qu’elle dit n’est que spéculation et présomption de culpabilité.

Le rapport se caractérise par un manque de compréhension de la guerre. Cela n’a rien d’étonnant. La Juge Davis a admis, losque j’ai témoigné devant elle en février, que la commission, même si elle enquête sur une guerre, n’a aucune expertise militaire.

Peut-être est-ce la raison pour laquelle aucun effort n’a été fait pour comparer les opérations militaires israéliennes avec les pratiques des autres armées. Sans ces points de comparaison au niveau international, les conclusions du rapport n’ont aucun sens.

La commission aurait pu écouter le général Martin E. Dempsey, le président du Comité des Chefs d’état-major des États-Unis, qui a dit novembre dernier que l’armée israélienne avait pris des mesures extraordinaires pour tenter de limiter les pertes civiles. Elle aurait pu tenir compte du groupe de onze officiers supérieurs de sept pays, dont les États-Unis, l’Allemagne, l’Espagne et l’Australie, qui a également enquêté sur le conflit de Gaza récemment.

«Aucun des onze officiers supérieurs de sept pays ne connaît une armée qui prend des mesures aussi étendues que celles prises par l’armée israélienne l’été dernier pour protéger la vie de la population civile »

Je faisais partie de ce groupe, et dans notre rapport qui a été mis à la disposition de la juge Davis, il est écrit: «Aucun de nous ne connaît une armée qui prend des mesures aussi étendues que celles prises par l’armée israélienne l’été dernier pour protéger la vie de la population civile ».

Le rapport reconnaît qu’Israël a pris des mesures pour prévenir les civils des attaques imminentes, mais suggère qu’il aurait fallu faire plus pour minimiser les pertes civiles.

Pourtant, le rapport ne donne aucun exemple de mesures supplémentaires qu’Israël aurait pu prendre.

Israël est même critiqué pour l’utilisation de dispositifs explosifs inoffensifs – les «frappes sur le toit» – un dernier avertissement pour faire évacuer les bâtiments ciblés, estimant que ces frappes ont créé de la confusion.

Aucun autre pays n’utilise ces «frappes sur le toit», une munition inventée par Israël dans le cadre d’une série de procédures d’alerte développées par Tsahal et comprenant des messages-texte, des appels téléphoniques et des lâchages de tracts, qui sont reconnus comme ayant sauvé les vies de nombreux Palestiniens.

La juge Davis suggère que l’utilisation par l’armée israélienne de tirs d’artillerie aériens ou venant de chars dans des zones peuplées peuvent constituer un crime de guerre et recommande de nouvelles restrictions juridiques internationales sur leur usage.

Pourtant, ces mêmes systèmes ont été largement utilisés par les forces américaines et britanniques dans des circonstances similaires en Irak et en Afghanistan. Ils sont souvent indispensables pour sauver les vies de nos propres soldats, et leur réduction compromettrait notre efficacité militaire et donnerait l’avantage à nos ennemis.

L’armée israélienne n’est pas parfaite. Dans l’intensité de la bataille et sous le stress, ses commandants et ses soldats ont sans aucun doute commis des erreurs. Certaines armes ont mal fonctionné, l’information était parfois mauvaise et, comme dans toutes les armées, il y a quelques mauvais soldats. Des morts inutiles en ont résultées. Elles devraient faire l’objet d’enquêtes et certains individus devraient être traduits en justice s’il y a des soupçons de culpabilité criminelle.

Les nombreuses morts de civils dans la Bande de Gaza l’été dernier n’étaient pas dues à une tactique ou à une politique israélienne. Elles étaient dues à la stratégie du Hamas.

Le Hamas a délibérément placé ses combattants et ses munitions dans des zones civiles, sachant qu’Israël n’aurait pas le choix que de les attaquer et que cela entraînerait des pertes civiles.

Étant dans l’impossibilité d’infliger des dommages existentiels à Israël par des moyens militaires, le Hamas a cherché à provoquer un grand nombre de victimes parmi sa propre population afin de causer une condamnation internationale et des pressions diplomatiques insupportables sur Israël.

Le rapport de la juge Davis est truffé de contradictions. Elle reconnaît que des précautions militaires israéliennes ont sauvé des vies, pourtant sans preuve aucune, elle accuse «les décideurs au plus haut niveau du gouvernement d’Israël» d’avoir eu pour politique de délibérément tuer des civils.

Le plus incroyable, c’est qu’elle exprime le regret que sa commission ait été incapable de vérifier l’utilisation de bâtiments civils par des «groupes armés palestiniens» tout en reconnaissant ailleurs dans le rapport l’utilisation généralisée par le Hamas d’endroits protégés, y compris des écoles des Nations Unies.

Plus inquiétant encore, la juge Davis prétend être «pleinement consciente de la nécessité pour Israël de répondre à ses préoccupations en matière de sécurité» tout en exigeant que soit «levé immédiatement et sans condition, le blocus de Gaza».

Jointe à l’endossement par le rapport de la version anti-israélienne du conflit qu’a donné le Hamas, cette recommandation dangereuse conduirait sans nul doute à une effusion de sang en Israël et à Gaza. »

Ces critiques n’ont aucunement empêché le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies d’adopter ce vendredi 3 juillet une résolution basée sur le Rapport Davis qui a été concoctée par la délégation palestinienne appuyée par l’Organisation de la conférence islamique.

La résolution condamne le ciblage par Israël de civils innocents. Elle appelle à la mise en œuvre du rapport et de ses recommandations et à mettre fin à l’impunité des responsables israéliens responsables de crimes de guerre présumés.

La résolution ignore complètement les roquettes lancées par le Hamas ainsi que les remarques du Rapport Davis concernant la partie palestinienne.

Les auteurs arabes de la résolution on fait mine d’accepter des adoucissements à leur texte original, beaucoup plus dur, dans lequel il était question de poursuites d’Israël devant la CPI.

Les pays européens dont la France, le Royaume Uni et l’Allemagne ont appuyé la résolution.

En tout, 41 pays ont voté en faveur de la résolution.

Seuls les États-Unis l’ont rejetée.

Cinq pays, dont l’Inde et le Kenya, se sont abstenu. Le Canada n’est pas membre de cet organisme.

Pendant ce temps, des affrontements entre Égyptiens et combattants de l’État Islamique font rage dans le nord du Sinaï. Des villageois dont des femmes et des enfants ont perdu la vie.

Tout le monde s’en fiche, à commencer par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies qui n’a adopté aucune résolution de condamnation.

© Magali Marc pour Dreuz.info.

 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Israël
commenter cet article
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 17:47

Matthieu ch. 6 v . 31-34

Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas : Que mangerons-nous ? Que boirons-nous ? De quoi serons-nous vêtus ?

Manger et boire est ce que le monde recherche. Cette insouciance le conduit à sa perte. Pour le croyant pieux, manger, boire et se vêtir ne sont que des nécessités auquelles Dieu pourvoit. Il ne se pose pas de questions angoissantes pour le lendemain ; s'il y parvient, il trouvera ce que Dieu aura préparé pour lui : " Votre Père céleste sait".

Son objectif est de vivre dans l'esprit du royaume ( Rom. 14.17). Il n'a rien à revendiquer dans le monde présent. Il fait sa recherche prioritaire des valeurs morales qui ont cours dans le royaume ; elles sont l'expression de la justice de Dieu, en contraste total avec l'injustice des hommes.

Mettons-nous toute notre confiance en Dieu pour les besoins du jour ? Rappelons le bel exemple de la veuve : elle avait "jeté aux offrandes de Dieu tout ce qu'elle avait pour vivre" (Luc 21.4). Elle n'était pas en souci pour le lendemain, car elle connaissait le coeur de son Dieu, et ses richesses.

Nous aussi, vivons de foi, et redisons chaque matin : "A chaque jour suffit sa peine" !

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Messages
commenter cet article