Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

       

Cherchez l'Eternel pendant qu'il se trouve; invoquez-le pendant qu'il est proche. (Esaïe 55 : 6)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

MONTRESORSONORE

">

ANNONCES

 

 

 

 

 


 

 

             

        

                          

                  

 

 

 
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 19:00

Les balbutiements de l’Etat français face à l’attaque du Thalys par un Marocain de 26 ans surarmé sont l’occasion de rappeler que la justice française s’évertue depuis près de 15 ans à dissimuler ou à minimiser les attentats islamistes en France.

Chaque terroriste successif est qualifié de « forcené », ou de « loup solitaireautoradicalisé », même s’il est fiché et surveillé par les services de renseignement depuis des années.

Cette farce a commencé immédiatement après les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis.

Dix jours plus tard, le 21 septembre 2001, l’usine AZF à Toulouse était le siège d’une gigantesque explosion, tuant 30 personnes, en blessant des milliers et ravageant des quartiers entiers de la Ville rose. 45 minutes après l’explosion, le procureur annonçait qu’il y avait « 99 % de chances » qu’il s’agisse d’un accident.

Qu’importe la découverte du cadavre portant 4 couches de sous-vêtements d’un travailleur intérimaire lié à des réseaux islamistes qui, quelques heures avant l’explosion, agressait un chauffeur affichant un drapeau américain sur son camion, en mémoire des attentats du 11 septembre, en proclamant : « Vous allez tous sauter »…

Elaborés pendant des années, l’acte d’accusation et le procès n’envisageront que la piste d’un accident industriel (jamais démontré), n’accusant précisément personne, sauf ceux qui suspectaient un attentat – à savoir de nombreux journalistes, 65 % de la population toulousaine, et même le juge antiterroriste Bruguière…

Le ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine dévoilera le fond de sa pensée 10 ans plus tard : “C’était une erreur tragique de proclamer, comme l’a fait George W. Bush, la ‘guerre contre le terrorisme’ (formule bizarre, le terrorisme n’étant pas une entité, mais une technique) comme le problème numéro un du monde, et de tout articuler de façon binaire autour de cette seule question. » (Le Monde, 9/9/2011).

Quant au président Chirac, tenu par une cohabitation avec le PS de 1997 à 2002, à la veille d’élections présidentielles, avec une population comprenant 6 à 8 millions de musulmans, il ne pouvait se permettre d’apparaître comme « islamophobe ».

Dès le 18 septembre 2001, Jacques Chirac s’était d’ailleurs rendu à Washington pour ”relayer certaines craintes quant à une riposte trop brutale des Etats-Unis. Le vocabulaire guerrier, voire manichéen, utilisé depuis une semaine par le président Bush, qui a appelé à une « croisade » contre les « faiseurs de mal », inquiète Paris. La France est notamment préoccupée par les risques d’amalgame entre le terrorisme islamiste et l’ensemble du monde musulman et par les risques de déflagration, en particulier au Proche-Orient. Sur CNN, Jacques Chirac a ainsi refusé de parler d’un « choc de civilisations » entre l’Occident chrétien et l’islam. »(Nouvelobs,18/9/2001).

Cette prise de distance à l’égard de la politique américaine s’accentuera lors de l’invasion de l’Irak en 2003.

Il est désolant que ces divergences de politique étrangère – non dénuées de fondements -, se paient d’un déni de la réalité, tant au niveau del’existence du terrorisme islamiste que de ses causes, déni dont le grand public souffre gravement.

Auteur: Marc Reisinger
Psychiatre, anthropologue social, philosophe et essayiste, Marc se consacre à l’analyse des mythes contemporains. Auteur de « Arrêter l’héroïne », « Lacan l’insondable » et « Opération Merah »

Source

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 18:02

Le pasteur d’une méga église de la région d’Atlanta vient de faire une demande particulière à ses milliers de fidèles.

Le pasteur Creflo Dollar veut recueillir des dons de 300$, auprès de 200.000 personnes, pour s’acheter un avion privé Gulfstream G650, un appareil de 65 millions de dollars.

LIRE LA SUITE…

Partager cet article

28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 17:34

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a décidé de dépenser 13 millions de dollars pour la construction de son nouveau palais présidentiel d’une surface de 4 700m², rapporte le site Ynet. Rappelons que Mahmoud Abbas n’est plus élu depuis des années mais qu’il reste président et n’organise toujours pas d’élections.

Selon le PECDAR, responsable de la majorité de la politique économique palestinienne en Cisjordanie, le nouveau palais sera construit en deux ans et sera intégralement payé par le ministère palestinien des Finances. Cette décision a attiré les critiques à la vue de la situation économique difficile dans les territoires palestiniens.

En mars, le gouvernement d’Abbas a été contraint d’adopter un budget de crise lorsque l’aide internationale s’est épuisée et qu’Israël a gelé 127 millions de dollars de taxes. Ces revenus ont été libérés en avril et utilisés par l’Autorité palestiniennes pour payer les fonctionnaires qui avaient jusque-là reçu seulement une partie de leur salaire.

Le nouveau projet présidentiel sera localisé à Surda, dans la banlieue de Ramallah. Le palais comptera 4700 m2 « avec un bâtiment pour l’administration et la garde présidentielle d’une superficie de 4000 m2, » selon PECDAR. Le complexe comprendra également deux héliports, mais sera néanmoins classé comme “établissement public”.

L’Autorité palestinienne en est partie financée par l’Union Européenne…

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News

Source

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 15:23

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Messages vidéo
commenter cet article
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 11:39
  • Erino Dapozzo est Italien, originaire de Gênes. Il est né en 1905, marié à une Suissesse et ils ont eu 5 enfants.

    Son père est venu en Suisse comme bien d’autres Italiens parce qu’il n’y avait pas de travail en Italie. Ils se sont installés à Moutier et ont travaillé au tunnel « Moutier et Granges ». Les gens qui construisaient ce tunnel étaient presque tous des étrangers comme les Dapozzo, c’était un travail dangereux. M. Dapozzo père s’est marié à une Suissesse, une fille de Moutier. Elle s’est convertie dans l’église de Moutier et cela a engendré des tensions dans la famille, le père Dapozzo était d’origine catholique… Ce serait trop long à raconter comment, lui aussi, s’est converti. C’était une belle famille de chrétiens.

    Mais il y a eu la crise dans les années 1920 : plus de travail, surtout pas pour des Italiens. Ils auraient pu bénéficier de la caisse de chômage, mais leur fierté de travailleurs et leur orgueil d’Italiens les ont amenés à refuser : « Nous, on veut travailler ! »

    Alors, ils sont partis en France, là où il y avait tous ces villages détruits par la Première Guerre Mondiale qu’il fallait reconstruire. Après la journée de travail, le soir, avec un petit sac, le père et les enfants allaient distribuer des traités et évangélisaient. Erino avait 16 ans.

    Ils ont ensuite déménagé dans la banlieue parisienne et se sont construits une petite maison, puis ont réussi à monter une entreprise de construction. Et à côté de cela, ils évangélisaient. Ils avaient même fait une salle de réunions dans leur maison. Il y a eu là une assemblée qui existe encore aujourd’hui, une belle assemblée qui était une grande bénédiction.

    Puis est venue la Deuxième Guerre Mondiale, l’occupation allemande. Erino parlait allemand, parce qu’il avait fait des séjours en Suisse allemande chez des paysans. Alors les Allemands lui ont demandé de faire des traductions entre le maire de Palaiseau, les autorités et ceux de l’Occupation. Il a eu accès à certains documents. Il voyait que certaines personnes étaient dénoncées par d’autres; ils se dénonçaient d’une famille à l’autre et puis ils dénonçaient les Juifs, etc… Et lui, par derrière, il allait les avertir: «Attention, vous avez été dénoncés, demain matin les Allemands vont venir vous prendre et puis, ils vont vous déporter, alors si vous voulez, vous avez juste le temps de fuir». En même temps il leur parlait de sa foi.

    Jusqu’à ce qu’il soit tombé sur une famille française dont il avait sauvé le père. Le fils était jaloux de son père. Il a su ce que Dapozzo avait fait, et il l’a dénoncé. Il a été arrêté et condamné à mort et c’est seulement parce qu’il avait quatre enfants (Marguerite, sa femme, était enceinte du 4ème) qu’il a été déporté au lieu d’être exécuté. Il raconte toute cette histoire dans le livre : «Hambourg».

    Dans le camp, en Allemagne, on lui a cassé trois fois le bras à coups de matraque. Et puisque ceux qui ne pouvaient plus travailler étaient tués, il a demandé à un camarade de lui attacher la pelle au bras, à trois endroits, pour qu’il puisse quand même travailler dans la mine et échapper à la mort… Sans soins, sans aucun médicament, cela était terrible. Et là il dit que le Seigneur a guéri son bras. Pour lui, c’était un miracle.»

    Erino est Italien, mais il est né à Moutier, il a grandi en Suisse et sur les bancs d’école, chanté les chants patriotiques suisses; il était plus Suisse que beaucoup de Suisses… Sa femme était Suissesse; lui est né en Suisse, cinq enfants Suisses et pourtant il était considéré comme un indésirable, un étranger, à cause de sa foi…

    Madame Dapozzo l’a aidé. A l’époque, les Italiens étaient considérés un peu comme des gens du sud, des gens primitifs, des gens « de 2ème classe ». Quand le Seigneur a uni ces deux vies et que dans sa famille, dans l’assemblée, dans la région, on a appris cela, elle a été prise à partie… Il est venu en Suisse la chercher, pour l’épouser, et puis elle a accepté d’aller avec lui en France, malgré toutes les oppositions.

    Je vous l’assure, elle a eu du courage, c’était vraiment parce qu’elle l’aimait et qu’elle voulait partager sa vie au service de Dieu. Elle a accepté bien des renoncements, c’était une vie de combats, de luttes, mais aussi de bénédictions. Ils ont eu une vie très dure. Quand ils se sont mariés, la veille de sa venue en Suisse, c’est à dire un ou deux jours avant le mariage, le rendez vous était pris pour l’état civil et pour le mariage religieux. Ils n’avaient pas l’argent pour le voyage, ils n’avaient pas de meubles, ils n’avaient rien, même après avoir travaillé si dur pendant tant d’années. Pour finir quelqu’un leur a avancé l’argent du billet. Mais Erino n’avait pas d’habits de cérémonie! C’est elle qui, ayant travaillé, a pu lui fournir ce qu’il fallait. Il en a souffert dans sa légitime fierté d’homme.

    Comme les gens savaient qu’ils étaient chrétiens, ils ne payaient pas leurs factures! La famille Dapozzo ne recevait donc qu’une partie de ce qui lui était dû, ils arrivaient juste à vivre, à vivoter.

    Notons aussi le dur combat que mena madame Dapozzo durant la Deuxième Guerre Mondiale, où séparée de son mari déporté en Allemagne, elle resta seule avec ses quatre enfants, d’abord en France; puis en Suisse en 1944 où elle fut rejointe par son mari l’année suivante grâce à une permission providentielle, tout à fait exceptionnelle, accordée par Himmler lui même !

    Le frère Dapozzo a travaillé à plein temps dans le ministère seulement après la guerre ; avant c’était toujours en plus du travail professionnel ! Il a fait des réunions clandestines d’abord, puisqu’on lui avait interdit de parler. Les gens l’invitaient et il allait clandestinement dans les maisons pour tenir des réunions.

    C’était un homme joyeux avant tout, très épanoui ! Ce qui l’attristait, par contre, c’était de voir la cadette de la famille ne pas vouloir marcher dans les voies du Seigneur. Cela a été toujours un grand fardeau pour lui.

    Il a aussi connu le mépris, l’incompréhension, beaucoup d’incompréhension… Mais une autre source de grande souffrance c’était aussi, bien sûr, ce qui se passait, ce qui se passe encore aujourd’hui, dans les églises: la mondanité, la superficialité, l’amour de l’argent, le matérialisme… Cela le faisait beaucoup souffrir.

    Il y a eu aussi ses combats en Italie, contre le clergé, qui lui en a fait voir de toutes les couleurs… Mais ça, c’était peu. Il souffrait beaucoup plus de tous les problèmes qui agitaient les églises. Il était tout à fait désintéressé et très sérieux. Il contrôlait avec soin les dépenses; ainsi, il a pu acheter et donner 27 tentes dont une quinzaine aux églises pentecôtistes d’Italie. Ce ne sont pas des petites tentes de camping, ce sont de grandes tentes d’évangélisation de 200, 800 ou 1000 places. Il travaillait du Nord au Sud de l’Italie avec les évangélistes, à tel point qu’il aurait pu faire une mission sous tente «Dapozzo», mais il n’a jamais voulu faire ainsi.

    Il repérait sur place, en Italie, un chrétien authentique, qui voulait faire quelque chose, un missionnaire, un pasteur qui n’avait pas d’outil, pas de moyens, juste de quoi vivre. Alors il lui donnait une tente, quelle que soit sa dénomination : « C’est à vous », disait-il ! Ils lui répondaient: « On t’écrira ! » « Non, non, faites rapport au Seigneur. Vous êtes responsables devant Dieu. Non, pas de rapport à m’envoyer, cela vous appartient ». Il travaillait librement avec une grande bénédiction. Voilà le genre d’homme que c’était, tout à fait désintéressé. C’était l’affaire du Seigneur, pas son affaire.

    Après sa maladie, il a remonté la pente, il s’en est remis, même si ce n’était pas à 100%. Il était complètement paralysé, mais il a réappris à marcher. Ils habitaient là haut, chez des amis, parce qu’il avait quand même besoin de soins et sa femme ne pouvait pas le soigner toute seule. Et là, il se remettait, il récupérait bien des forces, et voilà que tout d’un coup, un jour, il a eu des maux de ventre terribles. Ils ont tout de suite avisé le médecin qui est venu et qui a dit : « C’est très très grave ! Il faut tout de suite l’hospitaliser ». Ils ont fait des analyses. Et ils ont dit : « C’est une question d’heures. On ne sait pas exactement ce qu’il y a, mais dans l’état de faiblesse où il est, il y a de grands risques, il faudrait tout de suite l’opérer pour voir ce qu’il y a, mais on ne peut pas vous garantir qu’il supporte cette opération ». Alors tout de suite, ils ont fait venir toute la famille, pour décider : Qu’est ce qu’on va faire ? Est ce qu’on prend le risque de l’opérer, ou bien… ?» Certains disaient : « Mais c’est sûr qu’il faut tenter… » Et d’autres disaient : Il faut demander à Erino. C’est lui qui doit décider, puisqu’il est lucide, tout à fait lucide. Erino, c’est toi qui dois dire ! On va prier, mais c’est toi qui diras ce qui doit se faire. »

    Alors on a prié ensemble. Et puis, il a dit: «Chers enfants, chère famille, je ne veux pas qu’on m’opère. J’ai travaillé pour le Seigneur, toute ma vie lui a été consacrée, je suis dans sa main ; le Seigneur peut faire un miracle comme il en a fait souvent dans ma vie, il peut le faire instantanément, et puis sinon, si c’est l’heure qu’il me rappelle, et bien, moi, je me réjouis d’arriver dans sa présence ». Alors, ils ont dit au médecin : « C’est tout clair. Nous nous soumettons à sa décision. C’est lui qui l’a décidé comme ça, alors on renonce. » Et puis, trois quart d’heure après, il partait, c’était en 1974, il avait 67 ans.

    Télécharger la biographie

    « Erino Dapozzo par Fredy Gilgen », biographie trouvée sur www.lirelabible.com

  •  

 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Témoignages
commenter cet article
6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 22:11

Araceli Meza, Une femme pasteur, a été arrêtée aux USA, après avoir été accusée d'avoir fait jeûner un bébé de deux(2) ans, qui serait mort par la suite.

Des témoins ont affirmé à la police que Meza et les parents du garçon pensaient que ce dernier avait un démon en lui, et que le jeûne était un moyen de le sauver. 

La police du Texas a affirmé que Araceli Meza (Photo ci-dessus) , 49 ans, a tenté ensuite de ressuciter l'enfant par des rituels, lorsque celui-ci est décédé.

L'enfant n'avait pas été alimenté pendant environ 25 jours. Ils recevait juste un peu d'eau, ce qui a finalement causé sa mort.

Un témoin a déclaré que la mère de l'enfant a été informée que c'était la volonté de Dieu de mettre l'enfant sous jeûne.

Après le décès de l'enfant, les parents ont fuit avec le cadavre de l'enfant pour l'enterrer au Mexique. C'est une dénonciation anonyme qui a permis à la police d'interpeler la femme pasteur.

Lien de la page source

Partager cet article

6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 21:05

Après la présence scandaleuse de Darlene zschech au Vatican, le 3 juillet dernier, pour une grande messe oecuménique… un nouveau scandale frappe cette fois l’église Hillsong de New York.

Il y a quelques mois, Josh Canfield, l’un des musiciens et chef de choeur de l’église Hillsong de New York, a fait son coming out afin d’être « honnête avec tout le monde et avec son église ». Il a annoncé publiquement son penchant homosexuel et son intention de se marier avec son petit ami Reed Kelly.

L’église Hillsong n’a aucunement condamné son comportement. Bien au contraire, « ils ont été épatants » s’est réjoui Josh, précisant que depuis son annonce, son petit ami a également rejoint la chorale de l’église…

Le pasteur Senior de l’église Hillsong de New York, Carl Lentz, a déclaré sur CNN : « Jésus vivait à une époque où l’homosexualité, comme c’est le cas aujourd’hui, était largement répandue. Et je reste en attente de quelqu’un qui me montrera la parole où Jésus l’a abordé publiquement devant le peuple. Vous ne la trouverez pas parce qu’il ne l’a jamais fait. Nous avons beaucoup d’hommes et de femmes homosexuels dans notre église et je prie que ce soit toujours le cas ».

 

Paul OHLOTT

NDLR : A ce jour, selon un communiqué du pasteur Brian Houston, il semblerait que l’église mère d’Australie soit intervenue et que le couple gay n’ait plus de responsabilité au sein de l’église. Ce qui s’est passé à Hillsong New-York est néanmoins déplorable et si la tendance humaniste persiste à prendre de l’ampleur, notamment via le pasteur Carl Lentz de New York, la gangrène homosexualiste ne cessera de se développer au sein de l’église Hillsong et dans bien d’autres mouvements dans les années qui viennent. Vigilance !

Vidéo du Coming out : Josh Canfield & Reed Kelly

Josh Canfield & Reed Kelly   

     

                                     Darlene zschech… avec le Pape François

Partager cet article

6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 20:29

                                           http://www.christianophobie.fr/

Demain, vendredi 7 août, c’est la journée internationale des martyrs assyriens et chaldéens, qui commémore leur génocide par les Turcs en 1915. Un très beau clip vidéo a été mis en ligne hier : il “met en scène” d’une manière particulièrement poétique, un chant en arabe Ô Seigneur, Je te prie chaque jour (sous-titré en anglais). On verra que les jeunes chanteurs arborent un maillot où il est écrit 101. C’est, m’explique K. O., que je remercie de m’avoir signalé cette vidéo, qu’aux 100 ans depuis le génocide de 1915, il convenait de rajouter 1 année, puisque les chrétiens de Mossoul ont été chassé de cette ville par l’État Islamique, voici un an…

Partager cet article

6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 19:44

Article publié le 05/08/2015

Malgré les pluies de la fin juillet et de début août, les arrêtés de sécheresse des sols ont encore gagné du terrain. Au 5 août, 138 étaient activés sur 68 départements (Propluvia).

L'indicateur de sécheresse des sols n'a cessé de se dégrader au fil des semaines (cartes : Météo-France).  

3ème décade de juin 2015 : 

 

1ère décade de juillet 2015 : 2ème décade de juillet : 

Notons que la France souffre de sécheresse des sols mais pas encore de sécheresse hydrologique

Des pluies orageuses sont modélisées d'ici la fin de semaine mais ces dernières devraient essentiellement se cantonner au relief.Lame d'eau en mm modélisée du jeudi 6 au dimanche 9 août 2015 (Météociel)

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
18 juillet 2015 6 18 /07 /juillet /2015 21:40

France 2 dans l’air du temps « djihadiste »: Pour cette édition de « La nuit du Ramadan », la chaîne publique n’hésite pas à inviter un rappeur islamiste qui prône le djihad.

Lire aussi: La haine sans voile : et maintenant, voici le rap « islamo-racaille »

France 2, en TV dhimmi, présente ainsi l’émission « Six portraits de jeunes citoyens épanouis, pleinement engagés dans la société ». Le rappeur islamiste Médine est surtout connu pour être engagé dans l’Islam radical et son soutien au djihad…

Medine est le rappeur chouchou de France Télévision et de Pascal Boniface qui veut « crucifier les laïcards sur le Golgotha »… Il était déjà l’invité de France 2 en 2014.

Médine traite les « blancs » de sales chiens, de porcs… Mais cela ne gène guère France 2.

Médine est un rappeur Havrais né en 1983. Son père est kabyle de Tizi-Ouzou et sa mère est originaire de Constantine. Il est membre du label indépendant DIN Records.

«L’histoire de Din records c’est l’histoire de Sals’a et proof, deux amis unis par la foi, et par la musique et le goût pour l’écriture. En 1997 ils fondent leur groupe : Ness & Cité. » Ce premier groupe a écrit des chansons aux titres qui laissent rêveurs : « ghetto moudjahidine» ou « Havre de guerre ».

En 2002, Din records devient une SARL et commence à produire une pléiade de rappeurs ayant un point commun : l’Islam. Le I de DIN est d’ailleurs en forme de minaret.

Voici quelques textes des groupes produits par Din Records, maison pour laquelle Médine était « chargé de la communication et de la promotion »:

« Si j’étais blanc, je sortirais sans carte d’identité / Vu que le racisme chez les porcs est commandité  »

« Alors écoutes sale chien entends sale chien depuis quand l’être humain se prend pour Dieu sale chien » (en référence aux juges français ne rendant pas la justice d’ Allah)

 

Médine, nous dit-on dans la présentation, appartient à la génération des jeunes rappeurs qui ont le souci d’une vraie réflexion sur la société. Son dernier rapp montre, comment cet homme appartient à une génération qui a le souci d’une vraie réflexion sur la société.

Se présentant comme -ce sont ses mots répétés- islamo-racaille, Médine appelle à la domination de la charia, à la mise des femmes sous la bourqua ; il appelle à en finir avec la loi française, en tant qu’elle contraint l’islam à ne pas être entièrement lui-même ; il invite à purger la société française des laïcards ; il évoque les « nazislamistes » avec une ambiguité qui pourrait lui permettre de dire, si la justice lui demandait des comptes : je suis comme Khomeyni et les Shebab, je suis pour la charia intégrale, mais… dans mon rapp, en réalité, je fustigais les nazislamistes, alors vous ne pouvez rien me reprocher.

Et pour bien montrer la chose au visiteur regardant son clip, le rappeur de la jeune génération ayant le souci d’une vraie réflexion sur la société, fait le signe clair de la mise à mort par égorgement-décapitation, à destination du fondateur de la Riposte Laïque, de Jean François Coppé et d’une troisième personne Nadine Morano.

Sa façon de formuler, dans un clip, sa vraie réflexion sur la société, outre le soutien à la burqa et à la charia remplaçant la loi républicaine née de la révolution, s’est affirmée sans ambiguité : la menace du traitement des apostats et des infidèles, par le moyen préféré de l’Etat islamique.

Avec la gouvernance de Médine commencera la prédication par le djihad et la violence aveugle et sauvage, dont Daesh n’est qu’une des nombreuses et récurrentes facettes.

En chosissant de s’appeler Médine, le rappeur a donné le contenu permanent de son message et de la vraie réflexion qu’il veut avoir sur la société.

En d’autres termes, les menaces contre Pierre Cassen et contre Jean François Coppé ne sont pas accidentelles. Elles résument les buts poursuivis par l’islamo-racaillisme (pour reprendre le terme employé, avec délectation, par Médine soi-même).

Elles situent cet islamo-rapp, et d’autres, comme un des outils de la violence qui doit se décliner, à cette étape, dans des agressions individuelles, au couteau, à la voiture bélier, en accidents de circulation, en brûlant des voitures ou en incendiant des cages d’escalier.

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News

Source

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comment peut on dans notre Pays, autoriser la manifestation d'une telle haine véhiculée sur le visage, manifestée dans les paroles et les actes de ce monsieur et de tous ceux qui pronent le djihad. En aucun cas ils ne servent une *religion, mais une idéologie meutrière sous le couvert d'un faux dieu? d'une idole, d'allah le dieu lune. Le Dieu des chrétiens est un Dieu d'amour de force et de puissance; Il est le Dieu de tous les hommes et principalement des chrétiens; Il est l'Eternel des armées. L'islam est une idéologie de mort; Satan envoie l'âme de ces gens en enfer, et il s'en frotte les mains. Christ, lui, le Fils unique de Dieu au temps marqués par le Père céleste est venu sur cette terre, en simple homme, tout en étant Dieu. Son but : donné sa vie sur la croix du calvaire pour sauver l'homme de son péché. Il est mort pour nos péchés, ressuscité le troisieme jour et aujourd'hui est assis à la droite de Dieu et veille sur ses enfants : -les chrétiens (hommes et femmes) du monde entier, nés de nouveau, convertis à Dieu par Jésus-Christ, obéissant au seul vrai Dieu et à sa Parole, la Sainte Bible.

Nous, croyants, prions pour tous les hommes, afin que ceux qui comme ces personnes se trouvent aujourd'hui dans les ténèbres se laissent éclairer par la lumière de la Vie Jésus-Christ de Narareth;

*Religion : Relation. Etre en communion, en relation avec une personne; en l'occurence avec le seul vrai Dieu et son Fils Jésus-Christ.

                                                     Textes Bibliques

- Evangile de Jean ch. 3 v 16 : Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse point, mais qu'il est la vie éternelle.

- Livre de Actes ch. 17 v 30 : Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir,. ... 

- Livre du porphète Esaïe ch. 45 v 5, 6 : Je suis l'Eternel, et il n'y en a point d'autre, Hors moi il n'y a point de Dieu; Je t'ai ceint, avant que tu me connusses. C'est afin que l'on sache, du soleil levant au soleil couchant, Que hors moi il n'y a point de Dieu: Je suis l'Eternel, et il n'y en a point d'autre.

- 1ère épitre de jean ch. 2 v 22, 23 :  Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.23Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père; quiconque confesse le Fils a aussi le Père.…

 

 Le blogueur

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Islam
commenter cet article