Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

     

Le juste prend connaissance de la cause des pauvres; mais le méchant ne s'en informe pas (Proverbes 29-7)                                                              

Recherche

Liste D'articles

  • RISEN
    Un centurion enquête sur la résurrection de Jésus. En salle le 23 mars prochain Nous vous l’annoncions en mai dernier. Risen, le nouveau peplum d’inspiration biblique sortira dans quelques jours aux Etats-Unis. La sortie officielle en France est prévue...
  • Les innocentes.
    l’h istoire vraie de religieuses violées pendant la seconde guerre mondiale. Décembre 1945 en Pologne près de Varsovie, des religieuses mettent au monde des bébés. Elles sont tombées enceintes suite à des viols perpétrés par les soldats soviétiques. C’est...
  • Israël notre Olivier franc
    Israël notre olivier franc FAUT-IL INTERCEDER POUR ISRAEL ? Faut-il intercéder pour Israël?... Vaste débat alimenté par des arguments pour ou contre! Divers paramètres dont nous n'avons pas forcément conscience entrent en jeu comme les idées reçues, notre...
  • Appel de minuit janvier 2016
    ADM 2016-01.pdf
  • Nouvelles d'Israël janvier 2016
    NDI 2016-01 pdf
  • Thierry Le Gall, pasteur évangélique au Parlement
    Longtemps directeur de la communication chez Ferrero France, Thierry Le Gall occupe officiellement un nouveau poste depuis début janvier. Radicalement différent. Âgé de 50 ans, il est à présent pasteur auprès des parlementaires. Une nouvelle mission pour...
  • Le syndrome de Jérusalem
    Il est bien connu que certaines personnes arrivant en Israël se sentent soudain toutes tourneboulées par l’ambiance de la terre sainte, avec sa lumière chargée de vibrations mystiques à chaque détour de lieu saint. Les autorités israéliennes ont donc...
  • SHEMA ISRAEL ELOHAY - SARIT HADAD - Rigui
    Que la paix soit dans tes murs et que la sécurité règne en tes palais! Psaumes 122 V 7 שאלו שלום ירושלים
  • My love Israel
    Priez pour la paix de Jérusalem: oui, que ceux qui t'aiment, ô Jérusalem, vivent en sécurité! Psaumes 122
  • La médisance, un «petit» péché si croustillant!
    Il est si facile de succomber au jeu de la médisance! Quelques conseils pour l’identifier et la déjouer dans nos vies. «Es-tu au courant? Il paraît que le pasteur a été vu avec une autre femme, que Marie a volé de l’argent et que Jean a un problème d’alcool»....

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

MONTRESORSONORE

">

ANNONCES

     ruth-et-billy-graham

 

 

 


 

 

             

        

                          

                  

 

 

 
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 12:50

Un centurion enquête sur la résurrection de Jésus.

                                   En salle le 23 mars prochain

Nous vous l’annoncions en mai dernier. Risen, le nouveau peplum d’inspiration biblique sortira dans quelques jours aux Etats-Unis.
La sortie officielle en France est prévue pour le 23 mars prochain.

Dans cette libre interprétation de l’histoire de la résurrection de Jésus, Kevin Reynolds nous donne l’opportunité de nous glisser dans la peau d’un centurion romain agnostique ayant pour mission d’enquêter sur la mystérieuse résurrection de Jésus, dans le but de mettre fin à l’insurrection qui fait rage à Jérusalem.

L’histoire fait donc référence au soulèvement auquel Pilate a dû faire face après la résurrection de Jésus.

Rich Peluso, vice-président de la filiale de Sony Pictures, Affirm Films, ayant précédemment produit War Room, déclare à ce sujet :

Risen vous emmène à travers ce voyage de l’autre côté de l’histoire, tout en entrevoyant le récit de l’évangile.

Risen est une expérience unique de voir l’histoire que nous connaissons et aimons à travers les yeux d’un non-croyant qui se trouve sur son propre voyage…

On vit un thriller, une chasse à l’homme dont l’objectif est de réfuter la rumeur de l’existence d’un homme augmenté.

Pour les non-croyants, il s’agit probablement d’une manière plus accessible de découvrir la vie du Christ… Car le personnage principal est sceptique vis à vis de ce qui se passe.

https://www.infochretienne.com/

                                       Découvrez la bande-annonce

Partager cet article

10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 11:32

 

l’histoire vraie de religieuses violées pendant la seconde

guerre mondiale.

Décembre 1945 en Pologne près de Varsovie, des religieuses mettent au monde des bébés. Elles sont tombées enceintes suite à des viols perpétrés par les soldats soviétiques. C’est ensemble qu’elles retrouvent le chemin de la vie aidée d’une jeune femme médecin française. Le film « Les innocentes » s’inspirant de ces faits réels sort en salles le 10 février 2016.

Comment raconter la guerre sans parler des femmes qui sont violées comme si elles étaient un trophée ? Soixante-dix ans après les faits, le film « Les innocentes » lève le voile sur cette histoire tenue secrète lors de la victoire des alliés sur les armées nazies. Mathilde Pouliac, interprétée par Lou de Laâge, est une résistante, jeune médecin assistante à la Croix Rouge. Elle est en Pologne afin de soigner et de rapatrier les soldats blessés ou les prisonniers de guerre français. Elle va prendre des risques pour aider et soigner ces sœurs. C’est grâce à elle, à travers ses notes et ses rapports secrets au Général de Gaulle, que cette histoire est connue aujourd’hui.

« Les innocentes est un film si actuel et le personnage que j’y joue est si moderne que je n’ai pas le sentiment d’avoir tourné une histoire qui se déroule en 1945. Pour moi, Mathilde est une fille d’aujourd’hui. » Lou de Laâge

Le contraste entre l’attitude verrouillée de la mère supérieure et l’ouverture d’esprit dont font preuve les sœurs en acceptant d’entamer une relation avec la jeune femme médecin qui leur vient en aide est l’un des points forts du film.

Au-delà de ce vécu des sœurs polonaises, le film questionne sur la foi, sur notre rapport à la vie, au respect de l’humain. Ses sœurs vont accoucher et l’histoire retiendra la vie d’un orphelinat où ont été élevés leurs enfants avec des orphelins de la seconde guerre mondiale. Elles vont le vivre comme une rédemption au milieu des troubles postérieurs à la guerre, sans perdre leur foi. Elles sont meurtries mais habitées par leur foi. « Même dans le chaos, on peut continuer à croire… Ça fait du bien de relire le [scénario du] film qui redonne de l’espoir » exprime Lou de Laâge  

« La maternité, le questionnement sur la foi étaient des thèmes que j’avais envie d’explorer. Je voulais aller au plus près de ce qui se passe à l’intérieur de ces êtres, raconter l’indicible. La spiritualité devait être au cœur du film. »  Anne Fontaine, réalisatrice

Nous pouvons penser que l’histoire de ces religieuses bénédictines violées durant la seconde guerre mondiale est singulière. Pourtant ce film nous renvoie à l’actualité. Sur tous les théâtres de guerres, les femmes payent un lourd tribut en étant réduites à être des esclaves sexuels, en étant violées, mutilées ou martyrisées. En Syrie, en Irak, en République Démocratique du Congo, enAfghanistan, au Pakistan… des femmes sont encore violées par des hommes qui oublient leur propre humanité. Des sœurs bénédictines soulignaient que ce film est un cri des femmes pour aujourd’hui : « Avant d’être religieuses, nous sommes des femmes » Le film a été aussi visionné au Vatican, le viol des religieuses dans le monde est une préoccupation pour l’Église.

Nathanaël Bechdolf

 

Partager cet article

8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 14:08

Afficher l'image d'origine    Israël notre olivier franc 

            

                                FAUT-IL INTERCEDER POUR ISRAEL ?

 

Faut-il intercéder pour Israël?... Vaste débat alimenté par des arguments pour ou contre! Divers paramètres dont nous n'avons pas forcément conscience entrent en jeu comme les idées reçues, notre culture occidentale plutôt antisémite depuis le Moyen-âge, l'influence sur nous et malgré nous des informations, etc.  A l’opposé il y a l’amour pour notre prochain, notre compassion, etc. Finallement tout s’entrechoque dans notre tête.

En tant qu’enfant de Dieu, vous êtes-vous déjà posé cette question « Faut-il intercéder pour Israël »? Quelle est votre réponse ? Est-elle un « oui » convaincu et vécu ; ou bien spontané mais pas trop réfléchi ? Un « non ce n’est pas la peine puisqu’on connait déjà l’issue dans la Bible» ? Un « non car je désapprouve ce que fait Israël », ou un « je prie de temps en temps »?

Alors que dit l'Ecriture ?

Israël, le peuple que Dieu s’est choisi, avec une mission particulière

Les deux affirmations ci-après de Jésus interpellent à plusieurs titres. « Le salut vient des Juifs » a dit Jésus à la femme samaritaine (Jean 4 :22). Ailleurs, à la femme cananéenne, Jésus lui a fait comprendre que sa mission sur la terre privilégiait d’abord les Juifs car Lui a-t-Il dit « Laisse d’abord les enfants se rassasier car il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens (Marc 7 :27). Ces deux citations montrent quel est, dans l’optique divine, le rang des Juifs par rapport aux cananéens et à nous païens (cf aussi les paroles de Pierre et de Paul s’adressant aux Juifs à Jérusalem et à ceux d’Antioche dans Actes 3 : 26 et 13 : 46). Pourtant Israël est loin d’être parfait dans la Bible comme de nos jours, d’autant plus que nos médias ne le présente pas toujours sous son profil réel. Alors pourquoi ce rang divin qui déjà nous incite à nous intéresser au peuple juif ? La réponse se trouve dans Deut 14 :2 « Car tu es un peuple saint pour l’Eternel, ton Dieu ; et l’Eternel ton Dieu t’a choisi pour que tu sois un peuple qui Lui appartienne entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre ». Et depuis le livre de Genèse ce peuple a une mission, celle d’apporter le salut aux autres peuples «Tu es mon serviteur Israël ... Je t’établis pour être la lumière des nations, pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre » Es 49 : 1 à 6

Toutefois ce peuple a manqué sa destinée; pour un temps seulement : « Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu » Mat 23 : 37. C’est ainsi que par « leur chute, le salut est devenu accessible aux païens » Rom 11 : 11.

Etre reconnaissant envers Israël

Fort heureusement cette chute n’est que temporelle puisque Paul ajoute au verset suivant « or si leur chute a été la richesse du monde, et leur amoindrissement la richesse des païens combien plus en sera-t-il quand ils se repentiront tous ». Alors nous avons ici plusieurs sujets de prière importants dont celui de prier avec reconnaissance pour le peuple de Dieu par lequel le monde bénéficie, nous bénéficions tous, d’une « richesse » incomparable qui est la plénitude du sacrifice à la croix concernant le pardon et la guérison. «Aussi l’Ecriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d’avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : toutes les nations seront bénies en toi » Galates 3 :8.

Quand Paul développe notre état passé d’olivier sauvage greffé sur l’olivier franc, il nous rappelle cette reconnaissance à avoir car nous sommes rendus « participant de la racine et de la sève de l’olivier». « Ce n’est pas toi qui portes la racine mais c’est la racine qui te porte » insiste-t-il. Nous ne sommes que des branches rapportées, greffées. Or la sève, la vie vient-elle des branches ou des racines ? Et ne monte-t-elle pas chaque jour des racines vers les branches ? C’est pourquoi cette reconnaissance devrait être continuelle.

« Le salut vient des juifs ». Cette parole prophétique concerne deux périodes comme c’est souvent le cas dans la Bible. Le salut est venu par Jésus, il viendra encore par Israël. On le lit dans le chapitre 60 d’Esaïe « sur toi (Jérusalem) l’Eternel se lève, sur toi Sa gloire apparait, des nations marchent à ta lumière », « tu donneras à tes murs le nom de salut, à tes portes le nom de gloire ». Puis le chapitre rapporte que les nations viendront à Jérusalem pour adorer. On retrouve cela dans Zacharie 14 qui annonce la venue de toutes les nations chaque année « pour se prosterner devant le Roi, l’Eternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles ». On lit encore dans Luc 1: 54 que Marie chante « Il a secouru Israël son serviteur ». Là il n’est pas question de Jésus mais bien d’Israël. On le lit aussi dans le sermon sur la montagne quand Jésus dit « vous êtes le sel de la terre … que votre lumière luise ainsi devant les hommes » (Mat 5 : 13 à 16). On destine, à juste titre, ces phrases aux chrétiens mais Jésus s’adressait à ce moment là à des juifs. Le peuple juif a été l’instrument de salut déjà utilisé par Dieu et il le sera encore. Sans nous tromper nous pouvons affirmer qu’aux temps de la fin les forces des ténèbres vont s’acharner de plus en plus contre lui en tentant de l’isoler puis de l’exterminer par le truchement des peuples et des nations afin de priver ceux-ci du salut. C’est pourquoi nous devons prier pour Israël, pour son rôle futur, et être reconnaissant pour son rôle passé, nous qui étions auparavant « privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse » (Eph 2 : 12).

Les sujets d’intercession ne manquent pas

De nos jours, Israël est en situation de risque ou attaqué dans plusieurs domaines. Au nord il y a le Hezbollah armé par l’Iran dont l’objectif affiché est la destruction d’Israël, à l’est il y a Daech et l’Iran, au sud dans le Sinaï il y a déjà Daech et toutes ses mouvances affiliées, au sud-ouest il y a le Hamas qui s’est allié avec Daech malgré leur antagonisme (le premier est soutenu financièrement et matériellement par l’Iran, le second est combattu par l’Iran). L’Egypte, la Jordanie et l’Arabie Saoudite « alliés » d’Israël pour des raisons de prééminence face à l’Iran et à la Turquie depuis le soutien iranien d’Obama, ne manquent pas de s’associer avec leurs frères arabes dès que la question palestinienne entre dans l’équation. Par ailleurs on ne compte plus le nombre de résolutions quasi obsessionnelles votées par l’ONU contre Israël alors que son silence est assourdissant lorsqu’il s’agit d’autres pays où la situation est pire, voire horrible (Corée du Nord, Yémen, Soudan, Nigéria, Turquie qui a tué 45000 kurdes en 2015, etc.) ou lorsque l’Iran communique dans les médias son plan de destruction d’Israël. Le même acharnement s’observe à la Cour Européenne de Justice où le droit de se défendre n’est pas reconnu à Israël. Que dire aussi des sanctions économiques dont Israël fait l’objet comme celle du tout récent étiquetage obligatoire en Europe des produits provenant de Judée-Samarie qui ne peuvent plus affichés le Made in Israël ; ou comme celle initiée par le mouvement international BDS (Boycott-Désinvestissement-Sanction) ? Que dire encore des sanctions sportives ? On pourrait se demander pourquoi un tel acharnement contre Israël. La raison tient dans ce verset d’Esaïe cité plus haut et repris par Paul à Antioche selon Actes 13 : 47. «Tu es mon serviteur Israël ... Je t’établis pour être la lumière des nations, pour porter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre ».

Prier pour Israël c’est aussi prier pour nous

Le destin de l’Eglise est inséparable de celui d’Israël car nous sommes un seul corps selon Eph 2 :12 à 17 et 1 Cor 12 :13.

Dans un tout autre ordre d’idée, une même situation unit la France et l’Europe à Israël qui lui aussi est frappé par des attentats quotidiens depuis cet été (un attentat au minimum chaque jour !). De son côté, Israël s’est associé par de grandes manifestations et défilés en faveur de la France après les attentats de 2015. Israël qui est la seule démocratie au Moyen-Orient de la Méditerranée jusqu’à l’Inde, est aussi un rempart contre la pieuvre tentaculaire du jihad. Celui-ci veut détruire Israël mais également notre culture et notre religion. Savez-vous que dans les rues de Gaza et d’autres villes où se trouvent des mouvements extrémistes, Beyrouth par exemple, on chante « nous combattrons le samedi et le dimanche » ? Point n’est besoin d’être grand clerc pour comprendre quelles sont les deux civilisations visées au travers de ces deux journées. Alors, prier pour Israël c’est aussi prier pour nous.

Prier pour Israël c’est aussi prier pour nous. N’oublions pas cette proclamation solennelle, ferme et définitive de Dieu à Abram « Je bénirai ceux qui te béniront et Je maudirai ceux qui te maudiront et toutes les familles de la terre seront bénies en toi » Gén 12 :3. Ici il n’y a pas de position médiane, on est pour ou on est contre Israël, on ne peut pas être neutre. La neutralité n’est pas conforme à la pensée de Dieu. Ceci est vrai pour l’individu comme pour les peuples. C’est pourquoi, l’Europe dans ses tentatives d’isoler Israël au plan économique ou politique et dans son absence de position tranchée pour des raisons soi-disant diplomatiques, pourrait bien en subir les conséquences fâcheuses. Aussi devons-nous prier pour que nos dirigeants ne prennent pas position contre Israël. « J’exhorte donc (a écrit Paul) avant toutes choses, à faire des prières, des supplications…pour les rois, pour tous ceux qui sont élevés en dignité afin que nous menions une vie paisible et tranquille en toute piété et honnêteté. Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur » 1 Tim 2 : 3. Pourquoi Paul a-t-il demandé de prier pour nos dirigeants afin que l’on vive en paix ? Il donne la réponse au verset suivant, Dieu « veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité ».

Ainsi, en effet, prier pour Israël et sa bénédiction c’est aussi prier pour nous et notre bénédiction car il est compliqué voire difficile d’évangéliser lorsque les gouvernements sont hostiles à Dieu, ou lorsque les pays sont soit déstabilisés, soit en guerre.

Intercéder pour le salut d’Israël – ne pas l’oublier dans nos prières

Dieu a rencontré une désobéissance récurrente d’Israël dans l’Ancien Testament et pourtant son amour est resté le même. Moïse a été témoin des multiples désobéissances, cependant à la fin de ses jours il a affirmé dans Deut 32 :10 « dans une solitude aux effroyables hurlements, Il l’a entouré, Il en a pris soin, Il l’a gardé comme la prunelle de son œil ». Aujourd’hui, l’amour de Dieu est resté le même. Dans les « effroyables hurlements » antisémites ou antisionistes des 20ème et 21ème siècles Il le protège et le bénit militairement, économiquement, financièrement, démographiquement car «bien qu’en ce qui concerne l’Evangile ils sont ennemis à cause de vous, ils sont aimés à cause de leurs pères » (Rom 11 :28).

Mais Dieu attend que le peuple qu’Il s’est choisi « pour être un peuple saint » revienne à Lui. « Rejetez loin de vous toutes les transgressions … Faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau…car Je ne désire pas la mort de celui qui meurt dit le Seigneur, l’Eternel. Repentez-vous donc et vivez. » (Ezéchiel 18 :31-32). « Si la moisson est grande », Israël fait aussi partie du champ. Pourquoi négligerions-nous un si grand salut pour ce peuple ? Dieu n’a-t-Il pas promis pour lui « un Rédempteur viendra pour Sion, pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés » (Es 59:20) ? Alors nous devons aussi intercéder pour son salut, d’autant plus que si Israël a pour le moment « un esprit d’assoupissement, des yeux pour ne point voir » son Messie (Rom 11 : 8), c’est à cause de nous les païens. La moindre des choses serait donc de ne pas oublier son salut dans nos prières.

A ce stade il faut répondre à une objection récurrente qui s’appuie sur Zacharie 13 : 8 «dans tout le pays dit l’Eternel les deux tiers seront exterminés, périront. Et l’autre tiers restera. Je mettrai ce tiers dans le feu, Je le purifierai comme on purifie l’argent… ». Alors pourquoi prier ?

Premièrement, parce que la plupart des traducteurs de la Bible pensent maintenant que notre Bible est mal traduite. Le mot hébreu ‘ haaretz’ traduit par ‘tout le pays’ s’appliquerait en fait à la terre entière et non de manière restrictive à Israël. Cette interprétation est corroborée par celle des grands rabbins. On peut retrouver cette idée dans des versets de la Bible qui concernent les dernières batailles contre Jérusalem : « tous ceux qui ‘resteront de toutes les nations’ venues contre Jérusalem… » (Za 14 : 16). Autre exemple, dans sa dernière vision des temps de la fin Amos dit « le Seigneur, l’Eternel des armées touche la terre et elle tremble et tous ses habitants sont dans le deuil » (Amos9 : 5). Un dernier exemple, lorsqu’Ezéchiel décrit dans le chapitre 39 la fureur des dernières batailles pour la prise de Jérusalem, il dit qu’il faudra sept mois à la maison d’Israël pour enterrer tous les morts de Gog ! (v11 à 15).

Deuxièmement, peut-on imaginer un père réunir ses enfants pour les tuer ? Peut-on imaginer le Père, faire venir Son peuple des extrémités de la terre, le rassembler enfin au bout de 2000 ans dans le pays promis, pour l’exterminer aux deux tiers ! Peut-on imaginer qu’Il l’a rassemblé en programmant déjà une shoah pire que la première !

Quoiqu’il en soit Dieu nous dit dans Ezéchiel 22 : 29 à 31 « Je cherche parmi eux un homme qui élève un mur, qui se tienne sur la brèche devant Moi en faveur du pays ; mais Je n’en trouve point ; Je répandrai sur eux ma fureur, je les consumerai par le feu de ma colère, Je ferai retomber leurs œuvres sur leur tête, dit le Seigneur, l’Eternel ». Dieu est clair dans son attente, Il cherche un homme qui intercède en faveur d’Israël. Il est clair dans ce qu’Il attend de nous qui avons la connaissance grâce à l’Ecriture. Nous avons maintenant un devoir, une responsabilité, peut-être même plus grande que celle vis-à-vis des païens. Il est toujours dangereux de ne pas obéir à une demande divine, alors je crois que Dieu reprochera aux chrétiens le jour du jugement leur tiédeur en faveur d’Israël s’ils ne se lèvent pas, ou plutôt s’ils ne se mettent pas à genoux, en faveur du pays. On l’a vu plus haut, la neutralité, comme la tiédeur, n’est pas conforme à la pensée de Dieu.

Que nous le voulions ou non, nous sommes concernés de très prêt par tout ce qui touche Israël actuellement, et plus tard, car nous sommes un même arbre, un même corps, nous avons un même père Abraham et un même Père. Reste-t-on insensible aux malheurs d’un membre de notre propre famille ? Peut-on oublier de prier pour son retour à Dieu par Jésus ? Paul ne le peut pas. Après avoir révélé dans Romains 9 l’assoupissement d’Israël voulu par Dieu, s’adressant à des chrétiens il écrit aussitôt après au v.1 du chapitre 10 «frères, le vœu de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés. Je leur rends le témoignage qu’ils ont du zèle pour Dieu mais sans intelligence » (notons au passage que Paul utilise un pluriel « qu’ils soient sauvés » car, dans la continuité de la fin du chapitre 9, il parle des juifs et non d’un reste). Il est vrai que de nos jours encore beaucoup de juifs ont du zèle pour respecter la loi et la Thora mais ils n’ont pas « vu » en elles que le salut n’est pas par les œuvres mais par la foi dans leur Messie qui est Jésus (Rom 9: 32). Voilà pourquoi nous devons prier.

Dieu fait grâce au pécheur. Alors s’il advenait que la traduction d’Haaretz concerne ‘tout le pays’ nous devons encore moins baisser les bras par fatalisme. La Bible est remplie d’intercesseurs qui ont prié contre les décisions de Dieu et on lit que Dieu est revenu sur Ses décisions. Par exemple Abraham pour Lot et pour Abimélec, Moïse pour les Israélites à maintes reprises (épisodes du veau d’or lorsque Dieu a voulu détruire TOUT Israël et se redonner un peuple par Moïse, Il regretta le mal qu’Il avait déclaré-Ex32:10 à 14- ; idem à propos de Koré-Nb 16:44 et ss ; idem à Tabeera-Nb11:1 à 3--etc. etc.) ; Jonas pour Ninive, Dieu regretta le mal qu’Il avait résolu-Jonas 3 :10- ; la prière d’Ezéchias-2 Rois 20 :1 à 4- etc.. A l’instar de Jésus, notre avocat, nous devons plaider avec compassion «venez et plaidons ! dit l’Eternel « (Esaïe 1 :18) « plaidons ensemble » (Esaïe 43 :26). Ces encouragements montrent que même lorsque Dieu a pris une décision d’extrême préjudice contre un pêcheur, Il se dit prêt à se remettre en question et à revenir sur sa décision si un de Ses enfants vient intercéder. Quelle humilité et quelle grandeur de Sa part !

Nous sommes déjà témoins des heurts politiques et militaires contre Israël. Alors allons-nous rester de simples spectateurs ou être des acteurs dans la prière ? La Bible fait par ailleurs état de la violence des batailles qui auront lieu « dans le plus beau pays » et autour de Jérusalem lors de la dernière guerre internationale, certainement la plus meurtrière de toutes, avant la venue de Jésus sur le mont des Oliviers pour sauver son peuple. Il est donc certain que le peuple de Dieu subira de graves pertes. Alors allons-nous rester fatalistes ? Bien-sûr nous ne dirons jamais Mektoub (= c’est écrit), ce n’est pas notre religion ! Mais allons-nous rester attentistes en pensant que tout est déjà planifié ou être des intercesseurs comme Dieu nous le demande ? Ne désirons-nous pas élever nos pensées et nos désirs à la hauteur de ceux de Dieu ? Allons-nous rentrer dans la dimension spirituelle qui nous permet de ‘voir’ le futur annoncé par les prophètes pour déjà demander à Dieu qu’Il secoure et sauve Son peuple ? N’est-ce pas ce que Jésus faisait déjà dans son temps quand Il disait « Priez pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat » (Mat 24 :20) ? Car en hiver la neige peut tomber abondamment en Israël  et le jour de sabbat tous les déplacements seraient difficiles. Pour Jésus en effet, la ruine de Jérusalem en 70 était le point de départ des évènements de la fin.

Actuellement ce sont les forces des ténèbres qui mettent le mouvement en marche contre Israël mais nos prières mettent en action le monde spirituel « tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans les cieux » (Mat 18 :18). Nous nous occupons de la moisson qui est autour de nous (évangélisation, malades, démunis…) c’est très bien, et il ne faut surtout pas la négliger mais saisissons-nous que « la moisson est grande » et qu’Israël en fait partie ? Notre cœur saigne-t-il de compassion pour lui comme pour un être cher, nous qui d’étrangers, gens du dehors sommes devenus gens de la maison de Dieu (Eph 2 :19) ? Sommes-nous comme Paul qui écrivait aux Romains « j’ai une grande tristesse et un chagrin continuel dans le cœur car je souhaiterais être moi-même anathème et séparé du Christ pour mes frères, mes parents selon la chair qui sont les Israélites à qui appartiennent l’adoption, la gloire, les alliances, la loi, le culte, les promesses, les patriarches et de qui est issu selon la chair le Christ » (Rom 9 : 2 à 5). Bien-sûr nous, nous ne sommes pas parents selon la chair mais par le Christ, ce qui est encore plus fort. Ce lien ‘familial’ est indubitable. Lorsque Paul, le juif, s’adresse aux Corinthiens, des grecs (1 Cor 10:1), il leur écrit « nos pères ont été tous sous la nuée… », aux Galates d’origine gauloise, idem (1 :4) et enfin aux Ephésiens (2 : 11 à 15) « vous … qui étiez privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse….vous êtes devenus proches par le sang de Christ…Lui qui des deux en a fait qu’un …afin de créer en Lui-même avec les deux un seul homme…et les réconcilier l’un et l’autre en un seul corps… ainsi donc vous êtes gens de la maison de Dieu» et nous aussi maintenant nous avons droit aux promesses, aux alliances etc. Nous sommes liés à Israël ; sommes-nous pétris de tristesse et de compassion pour lui comme Paul ?

Prions sans cesse pour l’Israël d’aujourd’hui, pour l’Israël de demain, pour son retour à Dieu

Prions sans cesse pour la protection et la bénédiction de l’Israël d’aujourd’hui, de l’Israël de demain et pour son retour à Dieu par Jésus avec « supplications, requêtes et actions de grâce ». Dieu a rencontré une désobéissance récurrente et en dents de scie chez son peuple, pourtant son amour restera le même encore demain. Pour preuve Il dit « c’est pourquoi Je veux la séduire et la conduire au désert et là Je parlerai à son cœur» (Osée 2: 16). On voit dans ces mots un amant toujours épris de sa femme (Israël ici) qui veut la rencontrer en tête-à-tête pour lui faire la cour, la séduire et la reconquérir malgré ses infidélités. Puissions-nous avoir un amour qui s’en rapproche, du moins une compassion, et intercéder avec fidélité, obstination, foi, et l’assurance que donne ce verset tellement émouvant, dont l’inspiration rappelle celle du Cantique des Cantiques.

Jean-Michel BUISSON – janvier 2016


 


 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans L'Olivier franc
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 21:59

Der Mitternachtsruf   

                                                                          ADM 2016-01.pdf

Partager cet article

7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 19:36

Nachrichten aus Israel 

                                                                                  NDI 2016-01 pdf

Partager cet article

6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 18:38

Longtemps directeur de la communication chez Ferrero France, Thierry Le Gall occupe officiellement un nouveau poste depuis début janvier. Radicalement différent. Âgé de 50 ans, il est à présent pasteur auprès des parlementaires.

 

Une nouvelle mission pour ce Trégorrois qui a senti dès l’adolescence une profonde vocation pastorale.

De la pâte à tartiner à une nourriture bien plus spirituelle… Il est des parcours hors du commun. Celui de Thierry Le Gall en est une parfaite illustration. Cadre dynamique trentenaire au début des années 2000, au summum de sa carrière pro, ce dir’com a fait le choix d’écouter sa voix intérieure et entendre l’appel de sa foi.

LIRE LA SUITE…

https://actualitechretienne.wordpress.com/

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 16:51

                           

Il est bien connu que certaines personnes arrivant en Israël se sentent soudain toutes tourneboulées par l’ambiance de la terre sainte, avec sa lumière chargée de vibrations mystiques à chaque détour de lieu saint.

Les autorités israéliennes ont donc créé un centre d’accueil psychiatrique adapté, prêt à accueillir et à soigner ceux et celles qui perdraient un peu trop le sens des réalités terrestres, ainsi que toutes personnes se sentant subitement prises d’un enthousiasme transcendantal dépassant les limites du raisonnable.

 

C’est ainsi qu’un jour un pèlerin à peine descendu d’un avion El Al se met à hurler : « Je suis l’envoyé de Dieu, je suis l’envoyé de Dieu ! Ma mission commence ici ! » Des ambulanciers de l’aéroport se précipitent sur l’homme déchaîné et l’embarquent au centre de soins psychiatriques spécialisés à Jérusalem. A peine arrivé dans le hall de l’établissement, l’homme se remet à hurler : « je suis l’envoyé de Dieu ! Je suis l’envoyé de Dieu ! » Et il gesticule, impressionnant tout le monde autour de lui. Un attroupement se forme. Une infirmière tente de dialoguer avec lui : « Monsieur, calmez-vous, que vous arrive-t-il ? »… « Je suis l’envoyé de Dieu ! » répète-t-il avec excitation.

C’est alors qu’approche un mystérieux inconnu, pensionnaire du centre, l’air sombre et la barbe blanche hiératique. L’air inspiré, il s’écrie en direction de l’infirmière : « Madame, je démens formellement les dires de cet homme : jamais je ne lui ai confié une quelconque mission sur terre ! »… Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez pour Dreuz.info.                                                                                                     *********************************

    Pour plus d'information sur ce syndrome cliquer sur le lien suivant :

https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjVkKjPvOPKAhXI2CwKHeBuDegQFggcMAA&url=http%3A%2F%2Fwww.villemagne.net%2Fsite_fr%2Fjerusalem-syndrome-de-jerusalem.php&usg=AFQjCNHG9Nuf445LaXw9um5Sqarn1Isv2Q&bvm=bv.113370389,d

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Israël
commenter cet article
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 09:16

Que la paix soit dans tes murs et que la sécurité règne en tes palais! Psaumes 122 V 7 שאלו שלום ירושלים

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Israël
commenter cet article
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 08:01

Priez pour la paix de Jérusalem: oui, que ceux qui t'aiment, ô Jérusalem, vivent en sécurité! Psaumes 122

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Israël
commenter cet article
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 13:00

La médisance, un «petit» péché si croustillant!

 

 

 

 

 

 

  

Il est si facile de succomber au jeu de la médisance! Quelques conseils pour l’identifier et la déjouer dans nos vies.

«Es-tu au courant? Il paraît que le pasteur a été vu avec une autre femme, que Marie a volé de l’argent et que Jean a un problème d’alcool». La propension à répandre des nouvelles semble toute humaine. Avec les réseaux sociaux, ce genre d’informations fait encore plus vite le tour de la planète. Mais à bien y regarder, n’est-ce pas ce que la Bible appelle la médisance, un comportement qui peut gâcher des amitiés ou diviser des Eglises? 

Dire certaines vérités, aussi de la médisance
«Bien que ce fléau soit omniprésent et attrayant, nous devons lui résister; non seulement parce qu’il blesse les gens, mais aussi parce qu’il offense un Dieu saint», remarque d’emblée le pasteur Matthew Mitchell dans Résistez à la médisance, (éd. CLC). Le terme«médisance» apparaît peu de fois dans la Bible, mais ce comportement y est jugé sévèrement, l’apôtre Paul la classant dans la catégorie de la méchanceté. 
Selon le pasteur, diffuser des mensonges ou ragots que l’on sait faux est de la médisance. Mais également rapporter des faits authentiques pouvant porter préjudice
 une personne.
 Troisième type de paroles mauvaises: les prédictions funestes, telles
«qu’il ne trouvera jamais un travail». Tout cela, toujours derrière le dos de la personne.
Matthew Mitchell propose de se poser trois questions avant de parler d’un absent:«Dirais-je la même chose s’il était présent? Est-ce que j’essaie de dissimuler cette conversation? Apprécierais-je que quelqu’un parle de moi de cette façon et à mon insu?». Le pasteur précise toutefois que des parents, des enseignants, des pasteurs voire des dirigeants peuvent être amenés à parler de la mauvaise conduite d’une personne en son absence. 
«Et ce n’est bien sûr pas un péché de divulguer des choses dans le cadre d’une relation d’aide». Mais dans tous les cas, il s’agit d’appliquer la règle d’or de Jésus, en traitant une personne comme on voudrait être traité.

Y résister, c’est possible!
Pour Matthew Mitchell, la médisance provient clairement du cœur humain: Jésus enseigne que «c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle» (Matt. 12, 34).«La jalousie, la colère ou la haine peuvent en être la cause. A moins qu’il ne s’agisse d’ennui, de fierté ou de peur des gens. Quantité de motivations provenant d’un cœur mauvais peuvent engendrer des propos médisants. La bonne nouvelle est que l’Evangile de Jésus-Christ peut nous en affranchir», développe le pasteur. En effet, Dieu nous a donné un nouveau cœur, le Saint-Esprit vit en nous et Jésus nous rend capables de vivre dans la droiture. Médire reste parfois tentant, mais une promesse est particulièrement encourageante: celle qui affirme que Dieu ne permet pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces (1 Cor. 10, 13). «Notre part est de rechercher cette issue qui sera toujours à notre portée», encourage Matthew Mitchell.
 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Christianisme
commenter cet article