Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

  • DOMINIONISME – THÉOLOGIE DE LA DOMINATION
    La Nouvelle Réforme Apostolique prône, entre autre théologies, le dominionisme (de l’anglais dominionism) ou plus brutalement traduit : la domination des chrétiens sur le monde. Il s’agit donc pour les chrétiens de reprendre la direction du monde, avec...
  • Réveil en Iran : les témoignages de conversions toujours plus nombreux
    En Iran, au milieu de la persécution et des nombreuses arrestations, l’Eglise de Jésus-Christ est en pleine croissance. Une croissance souterraine dans les maisons. Grâce aux nouvelles technologies, des milliers de bibles sont téléchargées tous les mois....
  • NOUVELLE RÉFORME APOSTOLIQUE
    Cette appellation a été utilisée la première fois par C. Peter Wagner. Selon lui, les fonctions d’apôtres et de prophètes qui avaient été perdues après le premier siècle ont été restaurées en 2001. Il explique dans un article [1] qu’il n’a fait qu’observer...
  • L’onction des cimetières, nouvelle dérive de l’hyper-charismatisme
    Nouvelle mode évangélique américaine ? Depuis quelques années, certains pensent trouver (ou renouveler) l’onction du Saint-Esprit dans leur vie en se rendant dans les cimetières, là où sont inhumés des hommes et des femmes de réveil, pour capter leur...
  • LES MARCHANDS DU TEMPLE DES TEMPS MODERNES
    "La Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem. Il trouva dans le temple les vendeurs de bœufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les...
  • Le troisième Temple sera t-il bientôt reconstruit ?
    Un peu d’Histoire biblique Sous le règne de Salomon, fils du roi David, le peuple juif abandonne la Tente de la Rencontre pour porter un culte à Dieu dans un haut-lieu du territoire de Juda, Jérusalem. C’est David, roi de Juda, qui voulut construire un...
  • Alerte : Plusieurs personnes souffrent d’acouphènes après des temps de louange trop bruyants
    Guillaume Anjou Marié et père de 4 enfants, diplômé en théologie, pasteur durant 10 ans, Guillaume a poursuivi son parcours en tant que chef d’entreprise et fondateur de sites web chrétiens. Son coeur est d'encourager, d'édifier et de mobiliser les chrétiens....
  • Une religieuse catholique de retour d’Alep : Les médias occidentaux mentent …
    María Guadalupe Rodrigo est une religieuse argentine qui vivait à Alep dans le diocèse catholique depuis janvier 2011. Elle est également restée dans la ville pendant l’état de siège provoqué par des groupes terroristes. Après son retour, elle a parlé...
  • Iran : le régime bientôt ébranlé par le christianisme ?
    Les 370 000 chrétiens iraniens d’origine musulmane, plus nombreux que les chrétiens des églises historiques reconnues par l’état, sont-ils en train de troubler cette république islamique ? L’islam chiite est religion d’état en Iran. Les seules églises...
  • Le sauveur de Perpignan: Il offre aux démunis des vêtements non réclamés de son pressing
    Nous connaissons tous cette expression qui dit : «C’est dans les moments de galère que nous savons qui sont nos vrais amis». Je la complèterai en ajoutant que «c’est dans les moments difficiles que nous pouvons voir la sincérité et le coeur de chacun....

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

MONTRESORSONORE

">

ANNONCES

 

 

     

 


 

 

             

        

                          

                  

 

 

 
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 10:00

Résultat de recherche d'images pour "dominionisme"

La Nouvelle Réforme Apostolique prône, entre autre théologies, le dominionisme (de l’anglais dominionism) ou plus brutalement traduit : la domination des chrétiens sur le monde.

Il s’agit donc pour les chrétiens de reprendre la direction du monde, avec autorité, afin qu’ensuite Christ puisse revenir pour être couronné. Dieu n’est donc pas maître du moment du retour de Christ, puisque c’est les chrétiens qui donneront le signal.

Si vous pensez que c’est exagéré, lisez la suite.

Précisons que C. Peter Wagner est considéré comme le fondateur de la Nouvelle Réforme Apostolique, qui regroupe des « apôtres » et « prophètes » connus, comme par exemple Bill Johnson (Bethel Chruch), Kris Vallotton (Bethel Church), Paul Arnott (Toronto), Cindy Jacobs, Lou Engel (The Call), Todd White et beaucoup d’autres.

Ce n’est donc pas la théologie d’un « illuminé » solitaire mais de toutes ces personnes qui animent régulièrement des conférences en francophonie, qui sont suivies par beaucoup de chrétiens qui ignorent la réalité.

Voici les extraits d’une vidéo disponible sur Youtube (en anglais), avec le cœur de l’enseignement de Wagner sur la théologie de la domination.

Wagner explique d’abord la signification de « Dominion mandate » (mandat de la domination)

« mandate » signifie un commandement et « dominion » signifie contrôler et gouverner, avoir autorité, en relation avec la société.

puis il cite :  

« Que ton royaume vienne, qu’il soit sur la terre comme au ciel ». Domination signifie la tête, pas la queue. Domination signifie gouverner en tant que rois. Dans l’Apocalypse, chapitre 1 v 6 « Il a fait de nous des rois et sacrificateurs » et regardez la suite du verset : « pour la domination ».

Il s’agit d’une interprétation très large et erronée de ce passage.

Que nous dit la Bible (version Louis Segond) :

et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance,

Apocalypse 1 v 6

Nous sommes donc un royaume et des sacrificateurs pour Dieu son Père.

Dans cette vidéo, il cite ensuite :

Allez, faites de toutes les nations des disciples, (Matthieu 28 v 19)

et il indique qu’il ne s’agit pas de faire des disciples des individus, mais de toute la nation, de tout le groupe, la société.

Autres citations :

La théologie de la domination a commencé à la première page de la Bible. Dieu a créé Adam et Eve et leur a dit de dominer sur la terre (Genève 1 v 28).

Depuis le 1er jour, Satan a attaqué le dominionisme, car il voulait reprendre cette domination, cette autorité. Et Adam a fait le mauvais choix et l’a lui a redonnée.

Il explique que lorsqu’Adam et Eve ont abandonné leur domination, la direction voulue par Dieu a été changée de 180 degrés et lorsque le second Adam est venu la direction a été changée à nouveau de 180 degrés et a repris la bonne direction.

Il cite Luc 19 v 10 « Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » pour expliquer que Jésus ne parlait pas des gens mais de la domination qui avait été perdue au Jardin d’Eden.

Puis il dit :

Jésus a payé le prix de la réconciliation, mais Dieu nous a donné la tâche de le réaliser. Jésus nous a délégué l’établissement de son Royaume. C’est nous qui  sommes sensé le faire.

Il cite aussi une « parole prophétique » :

Satan a perdu du terrain durant deux mille ans, mais prophétiquement le processus est en train d’accélérer. Je le dis : Satan va perdre plus de terrain durant les 100 prochaines années que dans les deux mille dernières années.

et encore :

L’an 2001 a ouvert le deuxième âge apostolique, le gouvernement de l’église est maintenant en place, nous nous alignons aux apôtres et prophètes et cette guerre dans laquelle nous sommes a deux fronts, il y a un front spirituel et un front naturel.

et pour terminer « en beauté » :

Il explique ensuite qu’en dehors de la guerre spirituel (spiritual warfare) il y a le mandat des 7 montagnes.

Jésus nous a aussi donné la révélation du rôle crucial de la richesse/fortune. Nous n’allons pas voir de changement durable de villes et nations sans contrôler de vastes fortunes du Royaume, c’est des mots soigneusement choisis : de vastes fortunes du Royaume.

Dans son interprétation du Royaume, ceci signifie que les chrétiens doivent contrôler de vastes fortunes afin de pouvoir prendre le contrôle du monde.

Ceci n’est pas conforme à la Bible, nous ne citerons pas tous les passages où les richesses sont mentionnées, mais par exemple cet enseignement de Jésus :

Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.… Matthieu 6 v 19-20

D’autre part la Bible nous avertit que dans les temps de la fin beaucoup se détourneront de la vérité (2 Timothée 4 v 4). Les chrétiens ne vont pas prendre autorité sur la terre avant le retour de Jésus. Au contraire, la persécution va augmenter, les gens vont se détourner de Dieu et le monde va se détériorer. Seul le retour du Seigneur permettra d’éviter une destruction totale. La théologie de Wagner est donc fausse et dangereuse. Elle est néanmoins suivie par beaucoup, dont Bethel Church. Cette théologie est rassurante, il est encourageant de penser que nous allons prendre le contrôle du monde ! Mais ce n’est que mensonge et la déception sera grande (remarquez qu’en anglais « deception » signifie « tromperie » ou « supercherie »).

Cet article (en anglais) est aussi révélateur et confirme les propos de la vidéo : http://www.charismamag.com/spirit/prophecy/15402-the-case-for-dominionism 

Un autre lien intéressant, en français : https://lesarment.com/2015/10/le-nouvel-evangile-du-dominionisme/

De même que cet article sur le « Royaume maintenant » : https://lesarment.com/2017/01/le-royaume-maintenant-une-dangereuse-illusion-par-jm-thobois/

Source : SOYONS VIGILANTS !

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas
commenter cet article
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 08:28

 

En Iran, au milieu de la persécution et des nombreuses arrestations, l’Eglise de Jésus-Christ est en pleine croissance.

Une croissance souterraine dans les maisons. Grâce aux nouvelles technologies, des milliers de bibles sont téléchargées tous les mois. L’organisation Open Doors estime qu’il y aurait 450 000 chrétiens en Iran dont 370 000 seraient des musulmans convertis. D’autres organisations portent ce nombre à 1 million. Ces chrétiens, de plus en plus nombreux, risquent la prison ou la peine de mort parce qu’ils se retrouvent dans des maisons pour louer le Seigneur Jésus-Christ ensemble.

Nous vous proposons de découvrir plus de témoignages et d’informations sur les chrétiens d’Iran, au travers de nos articles.

  • Concernant la croissance de l’Eglise iranienne :

Iran : le régime bientôt ébranlé par le christianisme

Migrant et musulman, il rencontre Jésus en Angleterre et amène à Jésus plus de 600 iraniens

Plus de 200 baptisés iraniens et afghans au Moyen-Orient en un seul service de baptême

Près de 450 baptêmes ont eu lieu en Iran

  • Concernant les églises souterraines :

Iran : l’église en pleine croissance malgré la persécution

  • Concernant l’utilisation des nouvelles technologies :

Iran : 60 000 bibles téléchargées 6 mois via l’application Telegram

Iran : quand la technologie sert la cause de Dieu

  • Concernant la persécution en Iran :

Des dizaines d’ONG pressent les Nations Unis d’agir contre la restriction des libertés en Iran

L’iranienne Padina, prête à se suicider, a laissé une semaine à Jésus pour se faire connaître à elle

Alerte : les chrétiens d’Iran lancent un appel à la prière pour 5 chrétiens emprisonnés

Après 6 ans passés dans la pire prison d’Iran, le pasteur Behnam Irani vient d’être libéré !

Cinq iraniens chrétiens arrêtés lors d’une partie de pêche.

Iran : Youcef Nadarkhani libéré, d’autres responsables incarcérés

Iran : Youcef Nadarkhani de nouveau arrêté

Saeed Abedini: retour sur 3 ans et demi de prison

Découvrez le texte bouleversant du pasteur iranien Farsid Fati, enfin libéré

Le pasteur Saeed Abedini est libéré

Prions pour l’Iran

L’iranienne Padina, prête à se suicider, a laissé une semaine à Jésus pour se faire connaître à elle

Alerte : les chrétiens d’Iran lancent un appel à la prière pour 5 chrétiens emprisonnés

Après 6 ans passés dans la pire prison d’Iran, le pasteur Behnam Irani vient d’être libéré !

Cinq iraniens chrétiens arrêtés lors d’une partie de pêche.

Iran : Youcef Nadarkhani libéré, d’autres responsables incarcérés

Iran : Youcef Nadarkhani de nouveau arrêté

Saeed Abedini: retour sur 3 ans et demi de prison

Découvrez le texte bouleversant du pasteur iranien Farsid Fati, enfin libéré

Le pasteur Saeed Abedini est libéré

Prions pour l’Iran

L’iranienne Padina, prête à se suicider, a laissé une semaine à Jésus pour se faire connaître à elle

Alerte : les chrétiens d’Iran lancent un appel à la prière pour 5 chrétiens emprisonnés

Après 6 ans passés dans la pire prison d’Iran, le pasteur Behnam Irani vient d’être libéré !

Cinq iraniens chrétiens arrêtés lors d’une partie de pêche.

Iran : Youcef Nadarkhani libéré, d’autres responsables incarcérés

Iran : Youcef Nadarkhani de nouveau arrêté

Saeed Abedini: retour sur 3 ans et demi de prison

Découvrez le texte bouleversant du pasteur iranien Farsid Fati, enfin libéré

Le pasteur Saeed Abedini est libéré

Prions pour l’Iran

L’iranienne Padina, prête à se suicider, a laissé une semaine à Jésus pour se faire connaître à elle

Alerte : les chrétiens d’Iran lancent un appel à la prière pour 5 chrétiens emprisonnés

Après 6 ans passés dans la pire prison d’Iran, le pasteur Behnam Irani vient d’être libéré !

Cinq iraniens chrétiens arrêtés lors d’une partie de pêche.

Iran : Youcef Nadarkhani libéré, d’autres responsables incarcérés

Iran : Youcef Nadarkhani de nouveau arrêté

Saeed Abedini: retour sur 3 ans et demi de prison

Découvrez le texte bouleversant du pasteur iranien Farsid Fati, enfin libéré

Le pasteur Saeed Abedini est libéré

Prions pour l’Iran

 

 

Partager cet article

Repost 0
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 08:00

Cette appellation a été utilisée la première fois par C. Peter Wagner. Selon lui, les fonctions d’apôtres et de prophètes qui avaient été perdues après le premier siècle ont été restaurées en 2001. Il explique dans un article [1]   qu’il n’a fait qu’observer ce qui se déroulait et chercher à donner un nom à ce mouvement. Le premier nom qui lui est venu est « Postdenominational »     (post-dénominationnel), mais devant les oppositions d’amis qui avaient des fonctions de responsables dans des dénominations, il a choisi New Apostolic Reformation. (Wagner, 2011) 

Parmi les apôtres reconnus par le mouvement on trouve entre autres [2] (orateurs lors de conférences) :

  • Peter Wagner
  • Che Ahn
  • Rodney Howard-Browne
  • Bill Johnson
  • Heidi Baker
  • John Arnott (Toronto)
  • Lou Engel
  • Mike Bickle (International House of Prayer)
  • Todd Bentley

Parmi les prophètes (orateurs lors de conférences) :

  • Randy Clark
  • Mahesh Chavda
  • Patricia King
  • Rick Joyner

 Croyances principales

  • Jésus continue de nommer des apôtres et des prophètes aujourd’hui (attention, différent des dons de l’esprit). Il s’agit d’apôtres semblables aux apôtres qui ont côtoyé Jésus, avec la même autorité et les mêmes pouvoirs (miracles). Ce sont eux qui donnent la direction aux églises et les pasteurs leur sont soumis. Les membres de l’église sont eux soumis au pasteur. Selon eux, une église ou un chrétien ne peut entrer dans sa « destinée »  que sous la direction d’un apôtre ou d’une équipe apostolique en général composée d’un apôtre et d’un prophète.Ces apôtres et prophètes bénéficient d’une relation particulière avec Dieu. Ils peuvent ainsi révéler à l’église et au chrétien ce que Dieu attend d’eux ou a préparé pour eux.Voici un article intéressant à ce sujet. Vous trouvez aussi des informations sur la stratégie de ce mouvement ici (site faisant la promotion de la Nouvelle Réforme Aposotlique), ainsi que dans l’article sur la Culture de l’Honneur.Dès le début de l’ère chrétienne certains ont voulu prendre autorité en s’auto-proclamant apôtre, dans Apocalypse 2 v 2 nous lisons :Je sais que tu ne peux supporter les méchants; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs.Il n’y a rien donc rien de nouveau.
  • La guerre spirituelle stratégique : selon eux il y a des démons qui règnent sur des régions spécifiques du monde. Ils sont appelés esprits territoriaux car ils contrôlent des territoires comme des villes et des pays. Le combat spirituel stratégique est basé sur la croyance qu’aucune avance de l’évangile ne peut avoir lieu tant que ces esprits ne sont pas chassés. Ensuite les nations entières vont répondre à l’évangile. Il en découlera selon eux un grand réveil de la fin des temps, qui verra plus d’un milliard de personnes se tourner vers Christ. Seuls les apôtres ont le pouvoir de chasser ces démons.
  • Le « dominionisme » : Quand Jésus est venu, Il a amené le Royaume de Dieu avec Lui et attend des chrétiens qu’ils prennent (ou reprennent) possession du monde présent des mains de Satan. Ils doivent amener la paix et la prospérité dans le monde, alors Jésus viendra pour être couronné. Voir l’article consacré à ce sujet.
  • La « théocratie » : lié au point précédent, les chrétiens doivent prendre le pouvoir sur sept domaines (appelés les 7 montagnes par C. Peter Wagner) :

                                       Les 7 montagnes

  • La religion,
  • la famille,
  • l’enseignement,
  • les gouvernements,
  • les médias,
  • l’art et les divertissements,
  • l’économie.
  • Les révélations extra-bibliques : elles sont accessibles à tout croyant, mais ne doivent pas contredire la Bible, uniquement la compléter. La seule restriction est la contradiction avec la Bible, mais il n’y a nullement besoin que ces révélations s’alignent avec la Parole. La Bible est la Parole de Dieu, mais rien ne dit qu’elle ne comprend que 66 livres et elle peut donc être complétée par des révélations aux apôtres et prophètes.
  • Signes surnaturels et miracles : les guérisons, la résurrection des morts et chasser les démons accompagnent le mouvement de Dieu et sont le lot de tous les chrétiens (qui ont chacun toutes ces capacités), alors que selon 1 Corinthiens 12 il y a diversité de dons et il est donné à chacun des dons différents pour former le corps de Christ.
  • Il y a des écoles pour « apprendre » ces miracles.
  • Structure relationnelle : la conduite de l’Eglise n’a pas de structure formelle mais consiste en un alignement sur les principes du mouvement et la soumission des églises à leurs apôtres.

Pour des informations plus détaillées en français vous pouvez consulter ceci.

Comment devient-on apôtre ?

Certains apôtres de la NAR se regroupent au sein de l’International Coalition of Apostolic Leadership (ICAL) ce qui se traduit par « Coalition Internationale des Dirigeants Apostoliques ». On trouve ici le lien clair de l’adhésion de l’ICAL à la théologie de la NAR.

Cette coalition, créée en 2000, a été présidée de 2001 à 2009 par C. Peter Wagner, qui est l’initiateur de la Nouvelle Réforme Apostolique.

Si durant plusieurs années la liste des apôtre était publique, elle ne l’est actuellement plus. Voici la liste de 2008 à titre d’information. La NAR étant un mouvement idéologique, il y a bien sûr d’autres « apôtres » qui suivent la même idéologie ou des parties de celle-ci, mais sans être membre de cette coalition.

Comment devient-on membre de cette coalition ?

Il faut avoir en principe deux « parrains » qui en sont déjà membre et correspondre à la définition d’apôtre selon cette même coalition :

Un apôtre est un leader chrétien doué, enseigné, commissionné et envoyé par Dieu avec l’autorité pour établir le gouvernement fondamental de l’église, dans le cadre d’une sphère de ministère assignée, en écoutant ce que l’Esprit dit aux églises et en établissant les choses (en se conformant à l’Esprit) pour la croissance et la maturité de l’église.

Source : icaleaders.com/membership

Ils précisent que comme les apôtres exercent leur ministère de différentes manières, l’ICAL est ouverte à des apôtres « verticaux » , « horizontaux » (couvrant un territoire par exemple) ou par branche professionnelle.

L’argent règne

Bien entendu il reste une troisième condition pour être membre de la Coalition Internationale des Leaders Apostoliques : payer sa cotisation annuelle. Dans ce mouvement rien n’est gratuit.

De plus la coalition requiert que l’apôtre s’affilie à un groupement apostolique. Un tel rattachement va nécessiter en général le paiement de la dîme ou des prémices (premiers fruits) à ce groupement.

Les églises et les chrétiens doivent bien entendu aussi verser de l’argent à ces apôtres et groupements d’apôtres .

Un exemple ici, où Peter C. Wagner explique en résumé :

  • que ceux qui ne donnent pas la dîme volent Dieu et ne peuvent s’attendre à être béni,
  • il distingue :
    • la dîme -> pour l’église
    • le offrandes (qui viennent au-delà de la dîme) -> libre choix
    • les prémices (premiers fruits) -> pour l’apôtre auquel (ou à laquelle) on est spirituellement aligné
  • Il donne ensuite des exemple détaillés de premiers fruits, que nous laissons à votre appréciation :
    • si vous avez une augmentation de salaire, vous donnez le montant de l’augmentation du premier mois, à titre de premiers fruits (et bien sûr la dîme sur le reste)
    • si vous êtes dans l’immobilier et que vous réaliser un profit, ce n’est pas considéré comme revenu mais comme un capital à réinvestir. Vous ne devez pas donner la dîme, par contre vous donnez à l’apôtre environ 10% pour les premiers fruits,
    • si vous êtes à l’assistance sociale, vous donnez la dîme, plus un petit montant à l’apôtre auquel vous êtes aligné spirituellement.
    • etc.

Nombre des membres de ce mouvement sont d’ailleurs très fortunés (bénédiction de Dieu selon eux). Il n’ont pas de problème à se déplacer en Aston Martin (Bill Johnson par exemple) tout en recevant les premiers fruits de paroissiens à l’assistance sociale.

Il y a également un impressionnant « business » qui comprend :

  • écoles (du surnaturel par exemple)
  • livres (lecture obligatoire de 15 livres en première année de l’école du surnaturel de Bethel, pour l’essentiel des livres le leur propre publication)
  • conférences
  • rassemblements
  • Sozo 
  • sermons mis en vente
  • etc.

La richesse des dirigeants n’est pas cachée, au contraire elle est la preuve des bénédictions de Dieu. L’évangile de prospérité est largement répandu au sein de la Nouvelle Réforme Apostolique.

Nouvelle version de la Bible

Afin de soutenir leurs enseignements, ils publient actuellement une nouvelle « traduction » de la Bible. Quelques livres sont déjà disponibles, tels que les Psaumes, les Proverbes, les épitres de Paul, les évangiles de Matthieu, de Luc et les Actes. Les versets sont altérés afin de correspondre à leurs enseignements. Plus d’informations ici.

Pour quelques exemples (en anglais) cliquez ici

Source : SOYONS VIGILANTS !

Partager cet article

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 15:50

Nouvelle mode évangélique américaine ? Depuis quelques années, certains pensent trouver (ou renouveler) l’onction du Saint-Esprit dans leur vie en se rendant dans les cimetières, là où sont inhumés des hommes et des femmes de réveil, pour capter leur onction — supposée être encore présente.

Dans les années 90, on rapportait que Benny Hinn confessait se rendre périodiquement sur la tombe de Kathryn Kullman ou Aimée McPherson pour redynamiser son ministère : « J’ai ressenti une onction incroyable…Je tremblais de tous mes membres… sous la puissance de Dieu…’Oh ! Seigneur je ressens l’onction… Je crois que l’onction subsiste encore dans le corps d’Aimee[1]». C’est avec lui semble-t-il que les choses ont commencé.

Le modèle a fait des émules, et c’est parmi les membres de Bethel Church, à Redding Californie (mais pas seulement) qu’on trouve aujourd’hui ce courant “spirituel”. Il semble que la démarche se soit nettement popularisée …

sucking

Sur cette photo, on voit des étudiants d’un institut biblique sur la tombe de Maria Woodworth-Etter[2], évangéliste du début du XXè siècle, avec un ministère de guérison. Dans une vidéo en ligne depuis fin 2011, on voit des jeunes de l’église de Bill Johnson se rendre sur des tombes pour “sentir” et capter l’onction[3]:

Extraits :    « Nous sommes sur la tombe de Smith Wigglesworth. Toute l’équipe des étudiants a rejoint ce cimetière. Certains étudiants se sont appuyés à la pierre tombale et ils ont ressenti la puissance qui reposait sur eux. C’est étonnant, n’est-ce pas que certains aient pris des os de personnes décédées pour ressusciter des morts ? Si une personne a été revêtue du Saint Esprit et qu’elle est décédée, la place où se trouve son corps conserve l’héritage spirituel de cette personne. Dans le cas de SW, toute sa famille est enterrée dans le même caveau. La vie de cet homme est une succession de miracles. Par cet homme, l’onction qui a produit des miracles s’est répandue dans toute l’Angleterre et dans le monde entier.

Si vous ne pouvez pas être présents physiquement sur la tombe de SW, vous pouvez par contre recevoir spirituellement cette onction en étendant vos mains afin de recevoir. Avant de procéder, j’aimerais lire une inscription sur la pierre tombale : « J’ai combattu le bon combat, j’ai gardé la foi ». Cet homme a eu l’Esprit de façon durable et je crois que, en laissant le don de la foi s’exprimer, l’Esprit d’endurance et de persévérance qui était sur SW va vous être transmis. Il avait l’habitude de prier en langues 2 à 3 heures par jour et de lire quotidiennement la Parole de Dieu et il a gardé la foi jusqu’à la fin de sa vie.

Il n’a jamais chuté, il n’a jamais fait de compromis, il est resté le même, il avait une foi qui durait.

Nous allons prier maintenant au nom de Jésus Christ. (NdT : Il s’adresse maintenant à ceux qui regardent la vidéo et étend ses mains vers eux). Que les autres étudiants me rejoignent. Nous libérons maintenant sur la caméra l’onction de Dieu qui est attachée à cette afin qu’une grande foi vienne sur vous. Nous libérons cette onction maintenant sur vous. Prenez-la simplement au nom de Jésus Christ. Prenez cette grande foi, cette foi qui permet d’accomplir des miracles dans votre voisinage, au supermarché mais aussi cette foi persévérante et que ce soit votre façon de vivre. Merci Père que ce qui était sur SW soit maintenant sur nous et sur ceux qui regardent la vidéo dans le nom puissant de Jésus-Christ.[4]»

Dans la suite de la vidéo en ligne, ces « chercheurs d’onction » se rendent ensuite au Pays de Galles, sur la tombe d’Evan Roberts, qui fut l’artisan du réveil de ce pays au début du XXè siècle.

Questions sur les justifications scripturaires

De quel enseignement biblique sont inspirées ces pratiques ? Aucun. On invoque bien cette histoire tirée de l’Ancien Testament, d’un homme mort au cours d’une bataille, dont on jette à la hâte le corps dans le sépulcre d’Élisée, et qui revit au contact des os du prophète (2 Rois 13 v.21), mais c’est très insuffisant pour légitimer une telle démarche[5]. Car nous n’avons pas connaissance que cet accident (le miracle des os d’Élisée) se soit reproduit dans l’Histoire, les Écritures n’en rapportant aucun autre exemple.

En revanche, nous savons de manière certaine que ce genre de pratique se développe très facilement dans les périodes d’apostasie (apostasie : recul de la vraie foi, abaissement de l’obéissance à la Parole de Dieu, apparition de comportements idolâtres).

Dans l’épisode du Serpent d’airain par exemple (Nombres 21/9), nous voyons que ce dernier a réellement été un instrument divin par lequel la guérison a été prodiguée, à un moment donné (c’est ici une image des ministères de guérison du courant Revivaliste[6], du temps de leur vivant). Mais lorsque son temps a été achevé, la puissance l’a quitté, ce qui n’a pas empêché les Hébreux de lui offrir des parfums (comme une idole qu’on prie), durant des siècles, car ils pensaient que Dieu avait laissé en lui l’onction de guérison. Jusqu’à ce que le roi Ezéchias ait le courage de le détruire, en ayant au préalable changé son nom : «Nehushtan[7] : morceau d’airain», ce qui signifie en langage familier : bout de ferraille (2 Rois 18/4).

Les croyants qui se laisssent entraîner aujourd’hui dans la quête d’onction dans les cimetières obéissent aux mêmes principes que ceux d’hier, qui sacrifiaient au Serpent d’airain : ils veulent profiter encore d’un instrument dont le temps est passé et dont Dieu ne se sert plus.

Le raisonnement serait le même si on retrouvait par exemple un des linges sur lesquels Paul avait prié (Actes 19/12): l’onction s’y trouverait-elle encore ? Un certain nombre le croirait, comme beaucoup ont cru dans les morceaux du bois de la croix qui ont circulé au cours des siècles, ou dans les reliques diverses et variées présentées comme venant du Seigneur (calice, couronne d’épines, suaire, larmes et même saint prépuce!), dont certaines sont encore vénérées aujourd’hui.

Ne sommes-nous sommes pas dans l’erreur si nous accordons à ces choses un tant soit peu de notre foi ?

Confusion entre le domaine spirite et le domaine spirituel

Pourquoi le christianisme hyper-charismatique[8] se tourne-t-il en bas, vers les tombes et les morts pour trouver l’onction ? Tout simplement parce qu’elle ne vient pas d’en-haut : le Ciel ne la leur donne pas; ce que la présence de Dieu, la prière, l’adoration n’a pas engendré, ils vont alors le chercher dans les cimetières, parmi les dépouilles des héros de la foi, qui eux, l’avaient reçue durant leur vie (et qui en avaient payé le prix). Tel est le raisonnement. L’onction de l’Esprit est ainsi réduite à une force dont on dispose à son gré, passive, instrumentalisable, qui flotterait dans des endroits improbables — qui sont d’ordinaire davantage fréquentés par les spirites que par les prophètes.

La puissance de Dieu (“l’onction”) n’est pas un moyen mais c’est Dieu Lui-Même « Or, le Seigneur c’est l’Esprit » (2 Cor. 3/17). Ceux qui pensent que l’Esprit est “un moyen” prouvent en quelque sorte qu’ils ne connaissent pas Dieu[9], ni les lois spirituelles qui régissent l’expression de sa puissance. Dissocier le Seigneur et l’Esprit, et amener l’onction au niveau d’une force, ne peut conduire qu’à une forme de désordre spirituel dans lequel la dimension spirite occupera toujours davantage d’espace.

Car les deux sphères sont très proches, comme en témoignent ces quelques articles de la confession de foi du spiritisme[10] : « Dieu est l’intelligence suprême, cause première de toutes choses. Il est éternel, immuable, immatériel, unique, tout-puissant, souverainement juste et bon … Jésus est le guide et le modèle pour toute l’Humanité, et la doctrine qu’il a enseignée et pratiquée est la plus pure expression de la Loi de Dieu … Le Spiritisme respecte toutes les religions et doctrines, valorise les efforts pour la pratique du bien et travaille pour la fraternité et la paix entre tous les peuples et tous les hommes, indépendamment de leur race, couleur, nationalité, croyance, niveau culturel ou social. Il reconnaît également que « le véritable homme de bien est celui qui pratique la loi de justice, d’amour et de charité dans sa plus grande pureté … le spiritisme révèle des concepts nouveaux et plus approfondis sur Dieu, l’univers, les hommes, les Esprits et les lois qui régissent la vie … En apportant des concepts nouveaux sur l’homme et tout ce qui l’entoure, le Spiritisme touche à tous les domaines de la connaissance, des activités et du comportement des hommes, ouvrant une nouvelle ère pour la régénération de l’Humanité …»

Comme on peut le constater, beaucoup de points de la confession de foi du Spiritisme sont proches ou même communs au Christianisme. Mais ce qui va différencier un chrétien né de nouveau d’un croyant spirite, c’est le respect de la Parole de Dieu, avec ses enseignements, son cadre protecteur et ses interdits. Alors que pour un spirite, rien ne doit limiter sa liberté d’expérimenter le surnaturel, les forces et le divin[11]. Malheureusement, dans le mouvement hyper-charismatique, on constate un certain nombre d’expérimentations du surnaturel qui ne présentent aucune légitimité biblique et qui confondent le surnaturel et le merveilleux[12].

La pratique qui consiste à se rendre sur la tombe des défunts pour y faire des expériences surnaturelles existe depuis longtemps chez les spirites et plus largement dans l’occultisme. Elle donne généralement lieu à des possessions qui confèrent de la puissance (ou de l’énergie) à ceux qui s’y livrent[13]. Ce qui est nouveau ici, c’est que des chrétiens s’approprient le concept, en changeant simplement les termes : comme des spirites on va dans un cimetière, et comme des spirites on cherche à entrer en contact avec une puissance, mais on dit simplement que c’est la puissance de Dieu.

Ces choses sont dénoncées dans une vidéo traduite ici.

Où est l’amour de la Vérité ?

La présence de la puissance de Dieu au travers du ministère de tel ou tel homme ou femme de foi relève avant tout de la souveraineté divine, et non de leur capacité à “pomper” de la puissance. Il existe bien une pensée, donnée par Jésus, qui parle du royaume de Dieu qui est «forcé» par les «violents» [14], mais la violence dont parle le Seigneur concerne celle dont tout homme devra user envers sa culture, sa religion, sa famille, et même sa propre vie, pour être sauvé et pour Le suivre[15].

Les croyants dans leur ensemble sont effectivement encouragés à désirer les dons de l’Esprit[16], mais les Écritures ne donnent pas d’enseignement (et encore moins de mode opératoire) pour s’emparer de la puissance de Dieu, son onction ou ses dons, pour en user à sa guise : « Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier COMME IL VEUT » (1 Corinthiens 12/11).

Avec cette vision de Paul, nous sommes loin du mécanisme du raisonnement véhiculé par l’hyper-charismatisme, qui s’inspire d’enseignements parfois ambigüs : « Si nous pouvions faire comprendre au monde la puissance de création et de vie de l’Esprit de Dieu, les hommes découvriraient que la guérison n’est pas seulement une question de foi et de grâce de Dieu, mais aussi une application parfaitement scientifique de l’action de l’Esprit de Dieu aux besoins des hommes. L’Esprit de Dieu est une réalité aussi tangible que celle de l’électricité. Vous pouvez vous en saisir et la transmettre à quelqu’un d’autre. Vous recevez de Dieu cette puissance par la foi et la prière, et tout votre être se charge de cette énergie»[17].

Cette vision de l’Esprit de Dieu et de Sa puissance peut facilement susciter des compréhensions erronées et des pratiques charnelles. On oublie que ceux et celles qui ont reçu et administré un ministère de guérison ont tous payé un prix[18]. Et ce prix est forcément absent d’une tentative de captation de leur onction au-dessus de leur tombe !

Racines de l’erreur

Il n’est pas étonnant que les jeunes de l’église Bethel Church témoignent de ce zèle, de cette recherche de l’onction (dans le but de faire des miracles) : car leurs responsables évoluent ouvertement dans ce courant — et les y encouragent donc. Cal Pierce, qui est un ex-ancien de Bethel Church, est aujourd’hui responsable du ministère “Chambres de Guérison” de Spokane. Il est connu pour avoir prié régulièrement (une fois par mois pendant une année) sur la tombe de John G. Lake[19], pour recevoir son onction. Il fait partie des hommes qui entretiennent cette inspiration.

Dans une autre vidéo, c’est Kriss Valloton[20] (Pasteur associé de Bethel) qui révèle aspirer, lui, à recevoir “le manteau de William Branham”. Parce que la puissance de Dieu est (pour eux) un objectif constant.

Dans son enseignement «The real Jesus»Bill Johnson, Pasteur senior de Bethel Church, partage sa vision personnelle du dessein de Dieu à venir :

«Voici ce que je crois – et je sais que cela ne s’est jamais produit auparavant; mais, je sais que ça doit arriver avant la Fin. Cette chose doit arriver, et pas seulement sur des individus — je suis reconnaissant que nous ayons des individus qui s’élèvent et servent avec une telle onction, avec une telle puissance, nous avons des gens répartis sur la face de la terre en ce moment même, qui sont en train de faire tout un tas de choses de la bonne manière. Nous en sommes tellement encouragés. Mais ce que je crois et que j’attends, c’est une génération, une génération qui va se lever avec une foi corporative, une onction (de puissance) corporative, pour forcer les royaumes (sphères d’autorités) parce que c’est là ma conviction, de la même manière que Dieu mit cette puissance sur un William Branham, une Kathryn Kullman, ou un Wiggelsworth. Il mettra une puissance beaucoup plus grande sur un groupe de personnes, à un point tel qu’il ne l’a jamais fait pour des individus »[21].

Conclusion

Aujourd’hui, on enseigne dans les milieux hyper-charismatiques que la recherche de l’onction et de la puissance (par exemple dans les cimetières) mènera le peuple de Dieu à la victoire, tandis qu’hier, nos pères dans la foi enseignaient que c’était la sanctification[22], la séparation d’avec le monde[23], puis l’engagement, qui seraient confirmés par le Seigneur : « Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon sa volonté » (Hébreux 2/4).

Aujourd’hui, on enseigne qu’il faut s’élever spirituellement le plus haut possible afin que Christ soit vu, tandis qu’hier on enseignait que c’était l’abaissement — l’humilité — qui précédait la gloire[24]. La recherche de puissance, par tous les moyens, rend la Croix et son principe inutile[25], pour la marche chrétienne et la formation de Christ dans les cœurs.

Aujourd’hui on va chercher l’onction sur le tombeau d’un héros mort, tandis qu’hier, on enseignait que c’est en passant par son propre tombeau (sa propre mort, sa mise à part personnelle) que le chrétien entrait dans ce qui est considéré par Jésus comme le préalable à toute communion avec la puissance : « Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas (ne me place pas au-dessus de) son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses soeurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple » (Luc 14/26).

Jérôme Prekel/www.lesarment.com

Juillet 2015

—————————————————————-

[1] Benny Hinn, Double Portion Anointing, Part #3 and on TBN April 7, 1991.

[2] Maria Woodworth-Etter (1844–1924), évangéliste avec ministère de guérison, parmi les précurseurs du Pentecôtisme. A influencé Aimée McPherson et John G. Lake.

[3] le speaker est probablement John Crowder

[4] Traduction P.Mayu

[5] Nous n’avons pas connaissance en effet que les gens de cette époque aient eu coutume de jeter leurs morts dans cette tombe, pour que le miracle se répète. En revanche, des siècles de superstition ont provoqué des comportements semblables, au travers par exemple des « saints » pélerinages, ou du commerce des « saintes » reliques (morceaux de bois de la croix, saints clous, couronne d’épines, dents de saints et de saintes martyrs, etc). C’est le même principe qui est à l’œuvre ici.

[6] De l’anglais revivalism (« renouveau de la ferveur spirituelle ») : se dit à propos du réveil de Pentecôte qui eut lieu aux États Unis au début du XXè siècle.

[7] http://www.lesarment.com/2007/09/nehushtan/

[8] Hyper-charismatisme : recherche des manifestations surnaturelles attribuées au Saint-Esprit et qui n’ont pas forcément besoin d’être légitimées clairement par les Écritures. Ce sont les expériences surnaturelles qui prévalent (« saint » rire, transes, cris d’animaux, pertes de connaissance, etc). Ces débordements qui s’affranchissent du cadre protecteur biblique ne sont pas à confondre avec une saine pratique des dons spirituels.

[9] Matthieu 7/22 : «Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom?»

[10] Centre d’Études Spirites Allan Kardec (CESAK) de Paris. http://cesak.fr/le-spiritisme/

[11] http://bruxelles.cesak.org/index.php?option=com_content&view=article&id=15&Itemid=24

[12] http://www.lesarment.com/2007/11/difference-entre-surnaturel-et-merveilleux/

[13] Dans la pratique du palo monte, on considère que la puissance dépend directement du degré d’intimité avec ces morts, dont les esprits peuvent leur apporter de la lumière (dar luz); http://ateliers.revues.org/9357

[14] Luc 16/16 : «La loi et les prophètes ont subsisté jusqu’à Jean; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé, et chacun use de violence (biazetai) pour y entrer » et Matthieu 11/12 : « Depuis les jours de Jean–Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui le ravissent.»

[15] Luc 14/26 : «Si quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas (ne me place pas au-dessus de) son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, et ses soeurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.»

[16] 1 Corinthiens 12/31 : «Aspirez aux dons les meilleurs», 14/1 : «Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie».

[17] «Victoire sur les démons, la maladie et la mort» de John G. Lake

[18] http://www.levraievangile.com/cours/livres-173-le-prix-a-payer-pour-un-ministere-de-puissance.pdf

[19] Ministère de guérison, revivaliste initiateur du mouvement Healing Rooms

[20] à 6.30 mn : https://www.youtube.com/watch?v=vHcRI60j0HI&feature=youtu.be

[21] https://www.youtube.com/watch?v=vHcRI60j0HI&feature=youtu.be

[22] 1 Pierre 1/15 : « Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite »

[23] Galates 6/14 : « Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde!»,

[24] Proverbes 18/12 : «Avant la ruine, le coeur de l’homme s’élève; Mais l’humilité précède la gloire.»

[25] Galates 5/24 : « Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs » 

Source :   Jérôme Prekel/www.lesarment.com 

Partager cet article

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 10:53

Résultat de recherche d'images pour "les marchands du temple"

Résultat de recherche d'images pour "faux docteurs et faux prophètes"

"La Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem. Il trouva dans le temple les vendeurs de bœufs, de brebis et de pigeons, et les changeurs assis. Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les bœufs; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables; et il dit aux vendeurs de pigeons: Otez cela d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic.  Jean 2 v 13-16"

Cet épisode est relaté dans les 4 évangiles et il semble que ce soit la seule occasion où Jésus ait fait usage de force physique. Ce qui a provoqué la colère de Jésus, c’est que des gens tirent profit de ceux qui allaient prier dans le temple. C’était la maison de Dieu, une maison de prière, et certains ont trouvé moyen de s’enrichir, par exemple en vendant des pigeons qui allaient servir d’offrande.

Malheureusement aujourd’hui ce phénomène n’a pas disparu. Combien de « serviteurs de Dieu » font commerce de ce qu’ils ont, prétendent-ils, reçus de Dieu ? Leurs sites sont bien entendu pourvu d’une boutique en ligne. De nos jours nous n’offrons plus de sacrifices d’animaux, grâce à Christ mort sur la Croix. Qui sont alors les marchands des temps modernes ? Ce sont ceux qui tirent profit des chrétiens en leur promettant par exemple une plus grande proximité avec Dieu s’ils lisent leur livre, suivent leur séminaire ou cours le tout payant bien entendu.

Selon ces « marchands », si vous voulez découvrir le plan de Dieu pour vous, entrer dans votre « destinée », entendre sa voix, apprendre à prophétiser, apprendre à guérir et j’en passe, il ne faut pas lire la Bible ou prier. Non il faut consommer des livres, suivre des cours, participer à telle ou telle conférence. A chaque fois c’est payant. Sans oublier les « délivrances » au travers du Sozo, également payantes.

Combien de chrétiens courent d’un séminaire à une conférence et lisent entre deux le dernier livre d’un tel ? Ont-ils calculés combien ils ont dépensés pour, le croient-ils, s’approcher de Dieu ou être un « bon chrétien » ? Bien sûr les serviteurs de Dieu qui apportent des enseignements de qualité méritent un salaire. Mais s’en remettent-ils à Dieu pour leurs ressources financières ?

Souvent ces mêmes marchands du temple des temps modernes créent une dépendance. Il y a le cours « niveau 1 », puis le « niveau 2 » et ainsi de suite. Les chrétiens se moquent de la crédulité des victimes de la scientologie, mais ils font exactement de même et ne s’en rendent même pas compte. Imaginez-vous Jésus facturant ses sermons, ou même les apôtres ? La plupart des enseignements, pour ne pas dire tous, sont tournés vers soi : mon identité, mon autorité, ma destinée, ma position de fils/fille de Dieu (avec la croyance que nous sommes des petits dieux), etc…  Tout tourne autour de Moi et de ce que Dieu peut faire pour moi. Dieu est une puissance à ma disposition pour accomplir tous mes souhaits.

Plus grave que d’enrichir ceux qui deviennent souvent des gurus, ces chrétiens n’ont plus le temps de lire la Bible. On préfère aller à une conférence où l’on nous susurrera des paroles douces et flatteuses plutôt que de lire notre Bible. Et pourtant la Bible est un cadeau de Dieu. C’est Sa Parole. Et le grand avantage pour ces faux-enseignants c’est  que comme les gens ne lisent plus la Bible, ils ne se rendent pas compte que ce qu’on leur enseigne n’est pas compatible avec la Bible. Que le Dieu qu’on leur présente n’est pas le Dieu de la Bible.

Mais il y a peut-être des choses dans la Bible qui nous dérangent, qui ne sont plus compatibles avec la société d’aujourdhui. Alors si on ne la lit pas, on est pas confronté avec ce qui remet en question notre mode de vie ou notre mode de pensée. Les marchands du temple, eux, ont bien compris que pour avoir du succès, pour vendre des livres ou des places dans des séminaires, il faut dire aux gens ce qu’ils ont envie d’entendre, même au détriment de la vérité.

Ceci ne veut pas dire que toute vente de livre est à proscrire. Mais lorsque l’on veut vous vendre un livre en disant par exemple : « Voici la clé pour découvrir votre destinée », fuyez.

Source : SOYONS VIGILANTS !

Partager cet article

Repost 0
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 18:20

Un peu d’Histoire biblique

Sous le règne de Salomon, fils du roi David, le peuple juif abandonne la Tente de la Rencontre pour porter un culte à Dieu dans un haut-lieu du territoire de Juda, Jérusalem. C’est David, roi de Juda, qui voulut construire un temple pour Dieu, afin que tout le peuple puisse venir l’adorer. Il ramena l’Arche de l’Alliance et construisit son palais. Mais Dieu lui fit savoir sa volonté par le prophète Nathan.

En effet, quand ta vie sera finie et que tu auras rejoint tes ancêtres, je désignerai un de tes fils. Il sera roi après toi, et j’établirai solidement mon pouvoir. C’est lui qui me construira ma maison, et grâce à moi son pouvoir royal sera établi pour toujours.
2 Samuel 7 :12-13

David fit de Jérusalem la capitale de son royaume, mais ne verra pas le Temple sortir de terre.

  • Le premier Temple fut donc construit par Salomon (10 siècles av. JC), et sera détruit par l’armée babylonienne vers 587-586 av. JC. Le peuple juif fut alors déporté à Babylone par le roi de Babylone, Nabuchodonosor .
  • Le second Temple fut reconstruit sous Cyrus (roi de Perse) par Zorobabel (petit-fils du roi de Judée, Joachim). Il prit la tête du peuple après leur libération de Babylone.

Ce second Temple sera détruit en l’an 70 par l’armée romaine, menée par Titus.

La Prophétie biblique

Plusieurs interprétations de la parole concerne la construction du 3ème Temple. Juifs et Chrétiens ont des visions différentes.

  • Les juifs pensent que le messie reviendra après la construction du Temple.
  • Certaines interprétations eschatologiques de chrétiens laissent penser que le troisième Temple abritera l’anti-christ, qui précipitera le monde dans le chaos avant le retour de Jésus.

D’autres interprétations existent, mais toutes s’accordent sur la construction du troisième Temple sur le Mont du Temple, sur lequel est édifié la mosquée Al-Aqsa.

The Times Israël a rapporté les propos récents du Grand Rabbin d’Israël, David Lau, déclarant vouloir voir le Temple reconstruit sur le mont du Temple, à Jérusalem.

« Pour le construire, il ne serait pas nécessaire d’enlever l’un des lieux saints musulmans qui se trouvent sur le mont du Temple, où il y a beaucoup de place pour « les Juifs, les Chrétiens, les Musulmans, tout le monde. »

Un jour, dans l’avenir, la montagne du Temple du Seigneur sera sûrement la plus haute des montagnes, elle s’élèvera au dessus des collines. Alors tous les peuples viendront vers elle. Beaucoup de peuples se mettront en route. Ils diront: « Venez ! Montons à la montagne du Seigneur, allons au Temple du Dieu de Jacob. Il nous enseignera ce qu’il veut de nous, et nous suivrons le chemin qu’il nous montre.
Esaïe 2 : 2-3

Une taxe restaurée pour la construction du troisième Temple

En attendant tout est bientôt prêt du côté juif. Des années de recherche ont été nécessaires pour fabriquer et rassembler les objets rituels du Temple, réalisés à l’identique. L’Institut du Mont du Temple a réalisé une modélisation en 3D du troisième Temple.

Tout est prêt… Sauf la mitsva, le commandement de la torah, qui ordonne à chaque juif le paiement d’une somme fixée par Dieu pour le Temple.

Le riche ne paiera pas plus, et le pauvre ne paiera pas moins d’un demi-sicle, comme don prélevé pour l’Éternel, afin de racheter leurs personnes.
Exode 30-15

Chaque juif devait donc un demi-sicle d’argent soit l’équivalent de 4 euros. Cette somme était fixe, riche comme pauvre devait l’acquitter. La somme récoltée était sanctifiée et utilisée uniquement pour les besoins du Temple .

Or, si le Temple doit être reconstruit, la loi doit de nouveau s’appliquer.

Selon le site Breaking Israël News, après un moratoire de 2000 ans, les juifs ont de nouveau la possibilité de s’acquitter de cette taxe et d’accomplir la mitsva. C’est le passionné d’Histoire biblique, Reuven Prager, qui est à l’initiative du retour de la taxe.

Pour se faire, le Sanhédrin et l’Institut du Temple ont mis en place un système pour récolter la taxe. Un médaillon frappé d’une valeur d’un demi sicle a été émis, et de plus en plus de médaillons sont réclamés à travers le monde.

Les entrainements aux rituels des 3 grandes fêtes juives, la Pâque, la Pentecôte et la fête des tabernacles, ont recommencé. Les membres de l’Institut du Temple et les sacrificateurs, descendants d’Aaron, apprennent à reproduire gestes et prières, en attendant l’édification du Temple.

En novembre 2016, Breaking Israel News avait relayé la déclaration de Rabbi Hillel Weiss, qui interpellait Vladimir Poutine et Donald Trump.

« Nous sommes prêts à reconstruire le Temple. Les conditions politiques actuelles, dans lesquelles les deux dirigeants nationaux les plus importants dans le monde soutiennent le droit juif à Jérusalem comme leur héritage spirituel, sont historiquement sans précédent. »

Dominique Lescure

@infochretienne- Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Israël
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 17:06

Guillaume AnjouGuillaume Anjou

Marié et père de 4 enfants, diplômé en théologie, pasteur durant 10 ans, Guillaume a poursuivi son parcours en tant que chef d’entreprise et fondateur de sites web chrétiens. Son coeur est d'encourager, d'édifier et de mobiliser les chrétiens.
 
 

L’objectif de ce texte n’est certainement pas de « faire la leçon » à qui que ce soit. J’ai été pasteur durant de nombreuses années, et le niveau sonore de nos temps de louange a régulièrement été insatisfaisant.

Il est vrai que l’on n’a pas toujours les compétences ou les personnes compétentes sous la main, les bâtiments ne sont pas toujours bien pensés en terme d’acoustique, parfois aussi c’est le matériel (micro, enceintes, table de mixage) qui n’est pas au niveau, sans possibilité financière d’en changer. Nous recherchons tous l’excellence avec amour, et ces imperfections sonores ne sont certainement pas le fait d’une mauvaise intention ou de négligences.

Avec les intercesseurs d’Un Jour Une Prière, nous avons prié les 8 et 9 février pour les personnes souffrants d’acouphènes. Ma première surprise le 8 février a été de découvrir le nombre de personnes concernées par cette affection ! Cela m’a amené à proposer de nouveau ce sujet le lendemain aux 22 000 chrétiens qui prient avec moi tous les jours.

Qu’appelle-t-on acouphènes ? On appelle « acouphène » une sensation auditive non générée par un bruit extérieur. C’est un bourdonnement, un sifflement ou un tintement, qui est ressenti dans le crâne ou dans l’oreille, d’un seul côté ou des deux. Les acouphènes sont quelque chose de très difficile à vivre. C’est insupportable dans le quotidien, et très handicapant pour la vie sociale. Poussées par le désespoir, certaines personnes souffrant d’acouphènes en arrivent au suicide.

Ma deuxième surprise fut de découvrir que plusieurs personnes ont déclenché des acouphènes suite à des temps de louanges trop bruyants. Je me permets de reproduire ici deux de ces témoignages.

« Tout ceci s’étant déclenché après avoir assisté à une veillée de louanges avec de la musique très forte. »

« J’y suis très sensible et concerné de très près, puisque mon épouse en est atteinte depuis une dizaine d’années, à partir d’un facteur déclencheur : des temps de louange d’un volume sonore par trop excessif lors de cultes. »

On sait qu’une exposition à un niveau sonore trop élevé n’est pas bon, mais sait-on que cela peut gâcher pour toujours la vie de certaines personnes ? Il n’existe en effet aucun traitement médical pour guérir des acouphènes.

Lorsque j’étais pasteur, je suivais une règle simple pour estimer si le niveau sonore était acceptable ou s’il était trop élevé. Cette règle permet de garantir que le niveau sonore est inférieur à 85 dB (décibels), en dessous de ce seuil vous ne risquez rien si vous n’êtes pas exposé plus de 2 heures par jour.

Si vous ne pouvez pas parler normalement à une personne se situant en face de vous et que vous êtes obligé d’élever la voix, vous êtes au dessus de 85 dB. Cette méthode est recommandée par France Acouphènes, et je vous encourage à la mettre en pratique lors de votre prochain temps de louange à l’église.

Je vous partage une autre petite astuce. Si vous ne vous entendez pas chanter c’est que le volume sonore est certainement supérieur à 85 dB, alertez alors le responsable de votre église ou la personne en charge de la sonorisation.

La législation du travail considère que le niveau sonore est nocif à partir de 80 dB ! Donc 85 dB est déjà une limite nocive à laquelle vous ne devez pas être exposé plus de 2 heures par jour. Si vous devez crier pour parler à quelqu’un en face de vous, ou coller votre oreille à sa bouche c’est que vous êtes au-delà de 85 dB, sachez qu’à partir de 92 dB vous risquez des séquelles irréversibles dès 30 minutes d’exposition. Une durée à laquelle vous pouvez très bien être exposé au cours d’un temps de louange, les lésions sont alors irréversibles. Quand vos oreilles sifflent, c’est que vous venez de subir des dommages irréversibles : c’est déjà trop tard !

 

Il est important de rappeler que les oreilles des bébés, des jeunes enfants et des adolescents sont plus fragiles que celle des adultes. Pensons-y quand nous emmenons au culte nos enfants en bas-âge.

Je souhaiterais que plus jamais personne n’ait à souffrir toute sa vie d’acouphènes à cause d’une sonorisation mal réglée pour un temps de louange. Je crois que si nous nous mobilisons pour partager cet article, mais aussi pour aborder ce sujet avec les responsables de nos paroisses et de nos assemblées nous pouvons aider à ce que ces drames ne se produisent plus.

Et pour ceux qui souffrent déjà d’acouphènes ? Nous nous attendons au miracle et continuerons à prier pour eux avec Un Jour Une Prière.

© Info Chrétienne - Courte reproduction partielle autorisée suivie d'un lien "Lire la suite" vers cette page.

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 17:44

Une religieuse catholique de retour d’Alep : Les médias occidentaux mentent …

María Guadalupe Rodrigo est une religieuse argentine qui vivait à Alep dans le diocèse catholique depuis janvier 2011. Elle est également restée dans la ville pendant l’état de siège provoqué par des groupes terroristes.

Après son retour, elle a parlé de cette période à Alep. Sur place María Guadalupe Rodrigo a vécu de très près le début du conflit en Syrie.

Elle contredit la thèse courante des politiciens et médias occidentaux, selon laquelle le peuple syrien a approuvé « le printemps arabe » et qu’il est descendu pacifiquement dans la rue pour revendiquer la démocratie.

 

A partir de la fenêtre de son évêché elle a pu observer que des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour soutenir leur président Bachar al-Assad. Ce sont exactement ces mêmes images qui ont été prises par les chaînes d’information occidentales en prétendant exactement le contraire, que le peuple syrien descendait dans la rue pour exiger la démission du président.

Ensuite, María Guadalupe Rodrigo réfute la compréhension occidentale de la démocratie. Elle explique que les chrétiens en Syrie ont beaucoup plus de liberté religieuse sous Assad que n’en ont les chrétiens en Europe pseudo-démocratique.

Ecoutez maintenant un extrait de cinq minutes d’une conférence que María Guadalupe Rodrigo a donnée le 19 décembre 2015 en Espagne et qui donne aujourd’hui encore des éclaircissements sur la guerre en Syrie.

Quand ces manifestations ont commencé, la presse internationale, les médias, ont présenté ça comme si finalement le peuple syrien adhérait aussi au printemps arabe et était sorti pacifiquement dans la rue pour demander la démocratie. Mais en réalité les nouvelles qui nous arrivaient… vous voyez, de nos voisins, de ces villages, ne concordaient pas avec ce qu’on voyait à la télévision.

Les gens de ces villages disaient que des groupes armés étaient venus de l’extérieur de la Syrie. Ils disaient : « Ils parlent d’autres dialectes ! (Là-bas, chaque pays a son dialecte). Ce ne sont pas des Syriens ! Ils provoquent des troubles dans le peuple ! Ils ont déjà coupé en morceaux plusieurs chrétiens ! » Des chrétiens coupés en morceaux dans des sacs poubelle, dans une benne, avec un panneau : « Ne pas toucher. Il est chrétien ». Et ce serait ça, les manifestations pacifiques, selon la presse !

Quand ces choses ont commencé à se produire et à se multiplier très rapidement dans le pays, avec ces groupes armés qui viennent de l’extérieur, les gens sont sortis dans la rue. Là oui, ils sont sortis dans la rue. A Damas, la capitale, (vous voyez là Damas) et à Alep, la 2ème ville du pays – c’est là que nous avons la mission. Les gens sont sortis dans la rue, des milliers de personnes, avec des pancartes, des panneaux, des drapeaux, pour soutenir leur président. Pour exprimer et manifester leur opinion sur le gouvernement qu’ils ont. Et ce n’est pas parce que Bachar Al-Assad serait… je ne sais pas… la meilleure forme de gouvernement, ou un saint (il ne l’est probablement pas). Ce qu’il y a, c’est qu’ils préféraient continuer comme c’était, plutôt que de tomber entre les mains du fondamentalisme islamique.

Parce que le résultat de cette guerre n’allait pas être la démocratie, ils le voyaient venir ! Ces mêmes images que nous voyions, c’est-à-dire depuis les fenêtres de l’évêché, où nous étions, nous voyions passer ces gens, ils chantaient, ces mêmes images étaient reprises par des chaînes internationales d’information très importantes et commentées de la manière suivante : Les manifestations pacifiques du peuple syrien continuent ; le peuple sort dans la rue pour demander à son président de s’en aller. C’était ridicule ! Evidemment, qui comprend l’arabe, pour savoir qu’en réalité ils étaient en train de soutenir leur président ?

Et c’est pour cette raison qu’une des grandes souffrances de ce peuple, c’est ce grand mensonge qui a été monté autour de cette histoire ; c’est l’abandon de la part de l’Occident. Le peuple l’appelle le silence complice de l’Occident. Toutes les fois où ils ont essayé de se manifester et d’exprimer réellement leur opinion, ça a été totalement inversé.

Et rendez-vous compte : tout ce qui a été monté autour de cette guerre, voyez-vous, en réalité c’est une opération de grande ampleur qui a besoin, pour ainsi dire, du soutien, de l’approbation de l’opinion publique. C’est-à-dire que l’Occident approuve le fait que ces « rebelles » (entre guillemets), que ces « rebelles modérés » se lèvent contre le dictateur.

Mais il faut se rendre compte que c’est une erreur de l’Occident ; c’est une erreur que nous commettons en tant qu’Occidentaux de juger les arabes avec nos critères occidentaux. Et alors nous vivons nos démocraties et nous prétendons les imposer aux autres. Nous exportons nos démocraties à ces peuples. Quand en réalité ça fait des décennies qu’ils vivent de cette manière, ils vivaient bien, et je vous garantis qu’à Alep, à Alep avec le niveau de vie qu’il y avait, les gens, ils n’enviaient pas les démocraties, ou pseudo-démocraties occidentales.

D’ailleurs c’est plutôt les chrétiens, bien qu’ils soient une minorité, ils avaient une certaine liberté religieuse, y compris pour se manifester, y compris pour être influents dans le gouvernement, pour avoir des postes dans le gouvernement Et comme ils l’ont dit (car ils me l’ont dit, ils sont réfugiés maintenant en Europe ; j’ai rencontré des personnes qui me l’ont dit tel quel) la liberté qu’ils ont ici en pleine démocratie, les chrétiens, ils ne l’ont pas en Europe

Alors ça aussi il faut du discernement, quand on écoute les nouvelles, et ne pas être si simpliste, dire que la démocratie vient du ciel et la dictature vient de l’enfer et qu’il n’y a pas de nuances. Et ces gens qui ont une autre mentalité, une autre culture, ils ont toujours vécu comme ça. Et ça a bien fonctionné pour eux. Quel droit avons-nous de fouler aux pieds leur souveraineté ?

de d.d.

SOURCES : https://deutsch.rt.com/kurzclips/44785-christliche-nonne-nach-aleppo-westmedien-luege/
www.youtube.com/watch?v=j-odogWwdAQ

via: https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 16:36

Les 370 000 chrétiens iraniens d’origine musulmane, plus nombreux que les chrétiens des églises historiques reconnues par l’état, sont-ils en train de troubler cette république islamique ?

iran 3

L’islam chiite est religion d’état en Iran. Les seules églises chrétiennes reconnues sont assyriennes ou arméniennes et n’ont pas le droit de célébrer en farsi, la langue nationale iranienne. Cependant le christianisme progresse. Portes Ouvertes parle de 370 000 chrétiens d’origine musulmane. Ils sont considérés comme impurs car ils ont quitté l’islam et sont obligés de se réunir en secret dans les maisons. Ils sont souvent harcelés par la police, maltraités, emprisonnés, voire torturés ou assassinés. L’Iran est au 7e rang de l’Index mondial de persécution établi par Portes Ouvertes.

« Le fait de travailler avec plusieurs convertis qui ont connu la persécution et ont tout quitté pour le Christ m’est d’un soutien quotidien »

iran

Le père Humblot a du quitter l’Iran, où il vivait depuis plus de 45 ans, sur ordre de son évêque, car sa vie était en grand danger. Après son départ tout a été détruit par la police islamiste, mais ses collaborateurs ont pu se cacher. Ce prêtre du Prado, qui avait obtenu la nationalité iranienne, continue maintenant son œuvre de traduction en farsi à Paris avec toute une équipe. S’il ne peut plus recevoir et aider les convertis iraniens, il continue néanmoins de les encourager et de les enseigner par email. Les chrétiens convertis proviennent de toutes les branches de la société iranienne.

Le père Humblot est heureux dans l’épreuve : « Mon travail est fort simple : tout est préparé dans les cœurs par l’Esprit Saint Paraclet donc plus Défenseur que Consolateur. Je n’ai qu’à accueillir, m’émerveiller et accompagner en rendant grâce. Et le fait de travailler avec plusieurs convertis qui ont connu la persécution et ont tout quitté pour le Christ m’est d’un soutien quotidien »

Elisabeth Dugas

Sources :

Iran : « Les conversions semblent inquiéter le régime islamique »

370 000 chrétiens d’origine musulmane en Iran

 

La rédaction © Info Chrétienne

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Christianisme
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 17:52
Le sauveur de Perpignan: Il offre aux démunis des vêtements non réclamés de son pressing

Nous connaissons tous cette expression qui dit : «C’est dans les moments de galère que nous savons qui sont nos vrais amis». Je la complèterai en ajoutant que «c’est dans les moments difficiles que nous pouvons voir la sincérité et le coeur de chacun. »

Un nouveau témoignage en est la preuve vivante. A Perpignan (Pyrénées-orientales), un pressing offre aux démunis des vêtements de clients, jamais réclamés. Dans cette période de grand froid, c’est animé d’un sentiment de compassion que Stéphane Ruel, gérant de quatre pressing, manifeste sa générosité. Il raconte au journal France 3 Languedoc Roussillon, que c’est en écoutant la radio qu’il entendit les témoignages de personnes en situation précaire, n’ayant aucun moyen de se couvrir. Touché il témoigne: «[…] Je me suis dit que j’avais une forme de solution pour eux.»

Le froid ravage le pays. Conscient de cela, le gérant lança un appel sur les réseaux sociaux, à toute personne sans domicile fixe, dans l’incapacité de se couvrir, leur proposant de se rendre à son pressing H2O, situé au 8, Boulevard Clemenceau. Afin qu’ils puissent donc bénéficier d’anoraks, couvertures et couettes. Par cet acte généreux, il souhaite les aider, du mieux qu’il peut, à passer cet hiver en tranquillité.

L’Eglise se sensibilise-t-elle?

Et nous, quelle est notre pensée ? Resterons-nous longtemps insensibles?

En long et en large, notre rédaction s’est penchée sur cette vague de froid qui fragilise de nombreuses personnes, à la rue, sans rien pour se couvrir. Certains se réfugient dans des structures sociales, qui malheureusement ne peuvent accueillir tout le monde. Les autres, alors, n’ont nulle part où aller, où trouver de l’aide. Ils se retrouvent glacés et mortifiés.
L’on a relevé l’esprit individualiste de notre nation. Ces marginalisés sont laissés pour compte, abandonnés à leur propre sort. Mais si nous ouvrons nos coeurs, nous remarquerons combien notre aide à tous peut être précieuse pour eux. Hélas, nous sommes tellement focalisés sur notre personne, notre travail, notre famille que nous en oublions les nécessiteux. Réfléchissons un peu, chers lecteurs, si aujourd’hui l’on nous retire notre petit confort, comment subsisterions-nous? Comment survivrions-nous ? Mettons-nous à leur place et cessons de manquer de bonne foi et d’amour. Rien de spirituel là-dedans, il s’agit tout simplement de bienséance.

Mais en tout cela, nous n’avons point entendu nos églises soulever ce sujet. Il est bon, certes, d’aller prier, se rendre pieusement à l’église chaque semaine, prendre la sainte-cène. Or en tout cela, si nous n’avons égard de notre prochain, si nous ne sommes point animés de l’amour, à quoi cela sert-il ? Portons-nous dans nos coeurs la compassion pour ces démunis? Rappelons-nous une chose, nous ne pouvons prétendre aimer Dieu sans pour autant considérer l’autre que nous voyons. Remémorons-nous un instant toutes les fois où nous n’avons prêté attention à celui qui a faim. N’est-ce pas une honte pour les chrétiens de voir au final les non-croyants manifester plus de justice et d’amour ?

Nous nous pressons de montrer à quel point nous sommes pieux, saints, or nous oublions très souvent les principes élémentaires de la vie; l’hospitalité, le savoir-vivre. Il est alors temps d’arrêter de se mentir et d’être hypocrite devant ce Dieu qui connaît très bien nos coeurs.
Sachons que c’est dans ces petites choses, à nos yeux, que notre Seigneur prend plaisir. Encore une fois, rien de spirituel là-dedans, car à Corneille, qui n’était alors encore baptisé, l’apôtre Pierre dira: “ta prière a été exaucée, et Dieu s’est souvenu de tes aumônes” [Actes 10 v.31]. De même qu’il se souvint de Tabitha et la ressuscita. 
Alors, il est certain que pour Stéphane Ruel, Dieu se souviendra de son action. Ne voulez-vous pas, à votre tour, que Dieu se souvienne de vos bonnes actions, posées sans hypocrisie ?

Si tel est le cas, aimez et partagez cette nouvelle!

La Rédaction      http://artistespress.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article