Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •          SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, et de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé. Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

Louez l'Eternel, car il est bon,Car sa miséricorde dure à toujours ! (Psaume 118)

           

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

Recherche

SOUTIEN

                                                                        Suivez  le lien :Contact  

 

 

           

 

             

 

 

 

 

 

 

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Liste D'articles

Un message quotidien:

MONTRESORSONORE

Parcours interactif :

 

 

 

 

 

 

Banniere_jesus.jpg
Clique sur l'image pour voir le film Jésus dans ta langue :




ANNONCES

 

 

14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 18:23

« Shomrim » (« Gardiens » en hébreu) a vu le jour en 2008, face au taux de criminalité élevé à Stamford Hill, un coin réputé difficile de Hackney, dans le nord-est de Londres. Cette milice a été fondée par la communauté haredie, sur le modèle de groupes d'auto-défense américains. Depuis, ses 25 volontaires protègent habitants, commerces et lieux de culte avec la bénédiction de la police locale qui leur prodigue même des conseils. Leur présence a aidé à réduire le niveau de délinquance, contribuant entre autres à l'arrestation de 197 personnes l'an dernier dont le « cambrioleur le plus recherché de Hackney », se vantent-ils. Munis de gilets pare-balles qui prouvent que les risques pris ne sont pas anodins, ils coordonnent aussi les recherches de personnes disparues. 

« Il y a eu une flambée de crimes anti-musulmans. A travers toute l'Angleterre, des mosquées ont été incendiées », rappelle Shulem Stern, un bénévole de Shomrim. 

Encouragé par les responsables politiques du quartier, le groupe s'occupe notamment de protéger le bâtiment de la principale mosquée.« Les portes sont toujours ouvertes, donc n'importe qui peut y entrer et faire ce qu'il veut, comme y jeter une bombe incendiaire », constate Chaim Hochhauser, un autre bénévole. 

Alors que cette initiative a pu étonner en raison de la perception de deux communautés foncièrement antagonistes, Shulem Stern n'y voit rien d'extraordinaire, soulignant au contraire les points communs. « Les personnes extérieures ne le savent pas toujours, mais les musulmans et les juifs du coin partagent beaucoup de choses, dit-il. Il y a aussi beaucoup de similitudes d'un point de vue religieux »

Le conseiller local Dawood Akhoon, musulman, travaille avec Ian Sharer, son alter ego haredi, pour rapprocher les deux communautés religieuses. Il assure que les musulmans ont bien accueilli la protection assurée par Shomrim. 

L'expérience de Stamford Hill est scrutée de près depuis juillet et la guerre à Gaza, qui a conduit à une hausse des actes antisémites, selon le groupe juif Community Security Trust. Shomrim affirme que tous les problèmes rencontrés récemment, comme l'apparition de swastikas sur les murs de certains locaux, sont le fait de personnes extérieures au quartier.
« Il faut que cela soit clair, aucun des suspects auxquels nous avons eu affaire ne fait partie de la communauté musulmane locale », affirme Shulem Stern. « Il n'y a eu aucun incident dans cette zone », abonde Ian Sharer, attribuant cela au « respect » qui anime les habitants. 

Avec AFP 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 17:53

Déposée au Museum de Londres, par un collectionneur en 1985, une tablette d’argile de l’époque sumérienne (IVe-IIIe millénaires avant notre ère) a révélé son mystère.

C’est en 1759 que le musée britannique de l’histoire et des civilisations humaines, ouvre ses portes au public. Des siècles plus tard, sa collection compte plus de sept millions d’objets qui proviennent de tous les continents dont près de cent trente mille pièces liés à la civilisation et à la culture des mondes sumérien, assyrien et babylonien.

Découverte

Lorsque le Dr Irving Finkel, conservateur au Museum, archéologue et assyriologue, reçoit pour authentification la tablette qui se présente sous une forme modeste et sans grand intérêt selon ses propres dires, le spécialiste y fait une surprenante découverte.

Il s’avère en effet que l’objet évoque le procédé de fabrication de l’Arche de Noé ; mesures et formes comprises. Les animaux embarqués y sont également décrits avec précision.

Pour Finkel donc, « l’Arche babylonienne était l’embarcation idéale pour sauver l’humanité de ce terrible Déluge. C’était un énorme panier souple, qui ne pouvait donc pas couler. C’était aussi une étrange nursery pour sauver l’humanité. Il flottait au gré des courants, sans danger aucun pour ses habitants – hommes, femmes et animaux de toutes espèces –, en attendant que les pluies cessent, que les eaux s’apaisent et/ou qu’elles se retirent. »

Les écritures cunéiforme (en forme de clou) révèlent comme dans la Genèse, dans la bible, concernant les animaux qui embarquèrent: « Ils y montèrent, deux par deux, par couples. »

Le scientifique sait que cette découverte amène forcement pour ceux qui y voit un mythe orchestré à reconsidérer l’histoire du Déluge et l’histoire de l’Arche de Noé,: « Il y eut de toute évidence, un Déluge et une Arche à la très lointaine époque mésopotamienne, explique t’il... On retrouve le Déluge et l’Arche dans les textes bibliques en hébreu, avant de les retrouver dans d’autres récits moins anciens ou modernes. »
Cette tablette d'argile est « l'un des documents les plus importants jamais découverts », Ajoute-t-il.

Cependant, en homme de science, Irving Finkel vient de publier cette année un ouvrage lié à sa découverte. Intitulé « l'Arche avant Noé » (The Ark Before Noah), il note ses réserves, exprimant que cette tablette qu’il a mis 20 ans à authentifier ne prouve pas pour autant l'existence de l'arche de Noé.

Entre temps, une réplique de l’embarcation a été construite en Inde selon les critères de la tablette. Malheureusement pour les constructeurs, lors du lancement du navire, l’eau a commencé à s’infiltrer dans la dite arche. Une pompe avait dû être utilisée pour maintenir la réplique flottante et l’empêcher tout bonnement de couler.

L’expert Finkel avait alors estimé que la faute incombait à la mauvaise qualité du bitume indien par rapport à celui qui fut utilisé pour la conception de l’arche de Noé « extrêmement efficace » et stable...Si ce n’est qu’une question d’enduits !

Amis lecteurs, vous ignoriez tout de ce récit biblique ? Lisez Genèse au début du chapitre 6, vous y trouverez les détails de l’histoire de Noé.

[Artistes Press]

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 17:47

Une femme dirige les combattants kurdes dans leur bataille contre les djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) qui menacent de prendre la ville syrienne kurde de Kobané, frontalière de la  Turquie, selon une Organisation non gouvernementale (ONG) et des militants.
« Mayssa Abdo, connue sous son nom de guerre de Narine Afrine, est aux commandes des Unités de protection du peuple à Kobané aux côtés de Mahmoud Barkhodan », a affirmé à l'AFP Rami Ab-del Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Les Unités de protection du peuple (YPG) résistent depuis le 16 septembre à la grande offensive de l'EI sur Kobané.

Comme il est d'usage pour les combattants kurdes, Mayssa porte un pseudonyme, en l'occurrence celui de sa région natale d'Afrine, un bastion kurde situé comme Kobané dans la province septentrionale d'Alep. « Ceux qui la connaissent disent qu'elle est cultivée, intelligente et flegmatique. Elle est soucieuse du mental des combattants et s'intéresse de près à leurs problèmes », affirme de son côté à l'AFP Mustefa Ebdi, un militant kurde originaire de Kobané. A 40 ans, Mayssa Abdo mène la bataille aux côtés de Mahmoud Barkhodan (Mahmoud le « résistant », en kurde).

La présence de femmes parmi les forces kurdes n'est pas un phénomène nouveau. Les rebelles du PKK, qui ont pris les armes en Turquie en 1984 pour créer un Etat kurde indépendant avant d'entamer des négociations de paix avec Ankara il y a deux ans, comptent de longue date des femmes dans leurs rangs. Ses combattantes ont connu une notoriété mondiale dans les années 1990, notamment en menant des opérations suicide.

Le 5 octobre, la combattante kurde Dilar Gencxemis, identifiée par son mouvement sous le nom de guerre d'Arin Mirkan, s'est donnée la mort en provoquant celle de « dizaines » de djihadistes aux abords de Kobané. Elle était la première kamikaze kurde recensée depuis le début de la guerre civile en Syrie en mars 2011.

En Irak, l'EI exécute les femmes

Les YPG sont la principale milice kurde syrienne et la branche armée du Parti de l'Union démocratique (PYD), le plus important parti politique kurde en Syrie. Ce parti laïque à tendance socialiste a réussi depuis le début de la guerre en Syrie à créer dans les zones kurdes un système d'autogestion grâce à des conseils locaux, décrit comme une expérience démocratique relativement réussie dans un pays régi par une autocratie depuis près d'un demi-siècle. Les femmes représentent 40 % de ces conseils.

L'EI prône de son côté une version extrême de l'islam et n'hésite pas à décapiter, à lapider et même à crucifier ceux qu'il considère comme ses ennemis dans les territoires qu'il contrôle en Syrie et en Irak.
En Irak, l'EI s'en prend maintenant aux femmes. Ces derniers jours, les djihadistes ont exécuté au moins quatre femmes, dont deux médecins et une ancienne députée, dans le nord de l'Irak, ont rapporté le 11 octobre des proches et des défenseurs des droits de l'Homme. 

Selon Hanaa Edwar, une militante qui dirige l'association Al-Amal, au moins quatre autres femmes ont été exécutées par l'EI dans la région de Mossoul ces dernières semaines, dont une ancienne candidate à un conseil municipal et une académicienne. « Les femmes sont des cibles faciles pour eux. De nombreux militants des droits de l'Homme ont fui Mossoul mais certaines femmes parmi eux ont dû y rester avec leurs enfants », explique-t-elle.« Après les minorités ethniques et religieuses, ils pourchassent à présent les membres sunnites des groupes de la société civile et toute personne ayant un lien quelconque avec le gouvernement », précise-t-elle.

Avec AFP

 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 16:50

L’ancien Représentant pour la Floride, Allen West, a déclaré que le président Barack Obama était un islamiste qui travaillait intentionnellement contre la sécurité des États-Unis.

« La seule explication plausible pour les nombreuses mesures prises par le président Obama et son administration est qu’ils travaillent à l’encontre de la sécurité des États-Unis d’Amérique, » a écrit dans un message publié mercredi  l’ex-membre du Congrès pour la Floride et lieutenant-colonel à la retraite des forces armées des États-Unis.

Parmi six exemples qu’il a donné pour étayer son point de vue, il y a la décision d’Obama de libérer cinq talibans en échange de Sgt. Bergdahl, en mai, la fourniture d’armes pour supporter le gouvernement égyptien dirigé par les Frères Musulmans, et les négociations avec le Hamas.

Il écrit aussi longuement sur la récente décision d’Obama de lever l’interdiction sur de libyens qui fréquentent les écoles de vols des États-Unis et qui étudient les sciences nucléaires, qui avait été mise en place depuis 1983.

« Quelqu’un peut-il expliquer quelle est la stratégie et l’objectif de lever cette interdiction envers une nation qui est ou qui devrait être sur la liste de surveillance des terroristes ? » demande-t-il.  « Désolé, mais je ne peux expliquer ceci que d’une seule façon : Barack Hussein Obama est un islamiste dans ses perspectives de sa politique étrangère et il supporte leur cause. »

« Le pivot loin du Moyen-Orient semble n’être rien de plus qu’une possibilité de supporter les islamistes et leurs objectifs », poursuit-il.  « Toute personne supportant la levée de cette interdiction envers les libyens est effectivement un ennemi de cet état. »

Source :http://news.yahoo.com/allen-west-declares-obama-islamist-170421471.html

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 19:23

WASHINGTON, 23 septembre (Xinhua)

Les frappes aériennes contre l’Etat Islamique (EI) en Syrie dans la nuit de lundi à mardi n’étaient « que le début » de l’effort de la coalition des Etats-Unis et de ses alliés arabes pour lutter contre l’EI, a indiqué mardi un porte-parole du Pentagone.

« Je peux vous dire que les frappes de la nuit dernière n’étaient que le début », a déclaré le porte-parole du Pentagone John Kirby lors d’un point presse.

Les frappes ont été « une réussite » et vont continuer, a noté le porte-parole.

Par ailleurs, un autre porte-parole militaire, William Mayville, a détaillé les frappes aériennes, expliquant que l’attaque initiale s’était déroulée en trois vagues successives. La première a été lancée depuis la mer par des missiles de croisière, suivie par deux autres vagues de bombardiers et d’avions de combat américains et arabes.

Pour la première fois, l’US Air Force a utilisé son coûteux avion furtif F-22 en situation de combat, a-t-il précisé.

Séparément, les Etats-Unis ont également agi pour mettre fin à des attentats imminents contre des intérêts américains et occidentaux organisés par un réseau de vétérans d’al-Qaïda appelé groupe Khorasan, a-t-il ajouté. Le groupe avait trouvé refuge en Syrie afin de développer des attaques à l’étranger, construire et tester des engins explosifs improvisés et recruter des Occidentaux pour mener diverses opérations.

Les forces armées américaines et les pays partenaires ont mené des actions militaires contre les forces de l’EI en Syrie au cours de la nuit passée, selon un communiqué publié mardi par le Commandement central américain.

Des chasseurs, des bombardiers, des drones et des missiles Tomahawk ont été utilisés et ont frappé 14 fois des cibles de l’EI, indique le communiqué.

Les frappes ont détruit ou endommagé de multiples cibles de l’EI dans les environs des villes syriennes de Raqqa (centre-nord), Deir Ezzor et Abou Kamal (est) ainsi que Hassaké (nord-est).

Les cibles comprenaient des combattants, des camps d’entraînement, des quartiers généraux, des installations de commandement et de contrôle, des installations de stockage, un centre financier, des camions de ravitaillement et des véhicules armés, précise encore le communiqué.

Bahreïn, la Jordanie, l’Arabie Saoudite, le Qatar et les Emirats arabes unis ont également pris part aux frappes aériennes contre des cibles de l’EI ou ont soutenu ces frappes, indique le communiqué, qui note par ailleurs que tous les avions sont sortis indemnes des zones de frappe.

A l’heure actuelle, près de deux tiers des 30.000 combattants de l’EI sont basés en Syrie. Le reste a pris le contrôle de larges territoires dans le nord de l’Irak, même si leur avancée a été interrompue par les avions de combats, bombardiers et drones américains.

L’armée amérciaine poursuit également ses frappes aériennes contre les forces de l’EI en Irak. Depuis le 8 août, il y a eu 194 frappes aériennes des Etats-Unis contre des cibles liées à l’EI dans le pays.

Source : http://french.xinhuanet.com/monde/2014-09/24/c_133666791.htm

PLEINSFEUX.ORG

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 18:12

Le porte-parole de Tsahal a annoncé que deux soldats de Tsahal ont été blessés mardi après-midi par une explosion à la frontière libanaise, dans la zone de Har Dov. Les deux soldats ont été blessés moyennement et leur vie n'est pas en danger... 
 

Plus tôt, la chaine de télévision Al-Manar, chaine appartenant au Hezbollah, a rapporté que de puissantes explosions avaient été entendues dans la région de Har Dov, prés de la frontière israélienne. Selon les rapports, une grande quantité de fumée a été vu qui s'échappait du site. 

En réponse à l'attaque, le site de nouvelles libanais " Al Meyadeen "  a indiqué que Tsahal avaient effectué des tirs d'artillerie dans la région de Kfar Shouba et de Al-Haraba en représailles. On apprend également par ce journal que l'explosion qui a blessée les deux soldats s'est produite au passage d'un véhicule blindé de Tsahal. 
L'armée israélienne a envoyé deux hélicoptères sur les lieux pour évacuer les deux soldats blessés.
Déja dimanche, Tsahal s'est affronté avec l'armée libanaise au même endroit. 
Les forces de Tsahal avaient ouvert le feu sur des suspects qui tentaient de s'infiltrer en Israël, apparemment pour mener une attaque terroriste. 
Un soldat de l'armée libanaise avait été blessé durant l'incident, cela laissant penser que cette tentative d'infiltration était menée par l'armée libanaise elle-même.

Source Koide9enisrael

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Israël
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 17:25

Nos enfants sont bel et bien les cibles actuelles des forces sataniques. Après le houleux débat de la « théorie du genre » dans les écoles françaises ; voici qu’aux Etats-Unis, plus précisément dans le comté d’Orange en Floride, des livres sataniques sont distribués aux écoliers.

Rembobinons un instant. Depuis plusieurs mois, c’est à la demande de la communauté chrétienne locale que des bibles et ouvrages chrétiens sont dorénavant distribués dans les écoles. Pratique autorisée par le comté d’Orange et fermement contestée par le groupe de militants athées, le Central Florida Free Thought Community (CFFTC).
Ces derniers, décidés à contre-attaquer, ont souligné auprès d’un tribunal, la présence de sexe et violence dans la Bible, tentant alors de la discréditer.

Voyant leur requête rejetée par un juge, le CFFTC a alors demandé à ce que, soient également mis à disposition des élèves, des livres tels que « Jesus is dead » (Jésus est mort). Ce que finalement acceptèrent les dirigeants des écoles. Et voilà une porte ouverte, par laquelle se faufila sans scrupule une autre communauté, celle des satanistes.

« Si une école publique permet la distribution de brochures et de bibles aux écoliers – comme c’est le cas dans le comté d’Orange en Floride – nous pensons que notre devoir est de s’assurer que ces écoliers aient accès à une variété d’opinions religieuses différentes – en refusant de rester les bras croisés pendant qu’une seule voix religieuse domine le discours et diffuse de la propagande aux jeunes », s’est ainsi exprimé Lucien Greaves, porte-parole du temple satanique.

Dans cet élan, l’association du temple satanique souhaite à son tour que soit proposé aux élèves son livre « The Satanic Children’s Big Book of Activities » (Le Grand Livre Satanique d’activités pour les enfants). Un ouvrage contenant des leçons sataniques et de beaux coloriages.

En danger, guettés de près par la perversion et les ruses du diable, prions d’un commun accord pour cette nouvelle génération, également porteuse de la prophétie annoncée dans e livre des Actes des apôtres 2 :17 : « dans les derniers temps, dit Dieu, je répandrai de mon esprit sur toute chair ; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions {...} ».

{Artistes Press}

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 12:44

La Lune vue avant, pendant et après on éclipse du 15 avril 2014. - JOE KLAMAR / AFP 20 minutes avec AFP

Une éclipse lunaire totale se produira ce mercredi. Elle sera largement visible en Amérique du Nord à en Asie, mais pas en Europe ni en Afrique, affirme la Nasa ce mardi. Cette éclipse, quand la Lune sera entièrement dans l'ombre de la Terre, sera totale avant le lever du soleil vers 10h25 GMT, soit 06h25 du matin sur la côte est des Etats-Unis (et 12h25 heure française).

Précédente éclipse lunaire

Les sites de la Nasa et du télescope robotique Slooh montreront en direct le déroulement de ce phénomène. Le webcast de la Nasa, auquel participeront des experts de la Lune de l'agence spatiale commencera à 9h (heure française) le 8 octobre, tandis que Slooh débutera la retransmission à 11h. La précédente éclipse lunaire totale s'était produite le 15 avril 2014 et la prochaine aura lieu le 4 avril 2015. Dans la phase principale de l’éclipse, la Lune se teintera de rouge, en raison du phénomène de «réfraction de la lumière dans l’atmosphère».

«Lune de sang»

Celle-ci absorbe en effet la plus grande partie des rayons du Soleil, en particulier les longueurs d’ondes bleues (d’où la couleur du ciel). Seules les longueurs d’ondes les plus rouges des rayons solaires passent à travers la barrière de notre atmosphère. Mardi, au lieu de continuer son chemin tout droit, cette lumière rouge va être déviée vers l’intérieur du cône d’ombre, c’est-à-dire en direction de la Lune, qui la reflétera. C’est pour cette raison que l’éclipse lunaire est aussi appelée «lune rouge» ou «lune de sang».

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 00:15

Selon un rapport, Israël donne aux États-Unis des images par satellite de l’État Islamique. Jérusalem transmet des renseignements sur les djihadistes et les combattants occidentaux, a déclaré un diplomate à Reuters ; Le matériel a été transmis aux pays arabes avec les marques en hébreu « effacées ».

Par Marissa Newman – Le 8 septembre 2014

Israël a fourni aux États-Unis des renseignements et des images par satellite, sur les positions de l’État Islamique ainsi que des informations sur les occidentaux qui ont rejoint les rangs de l’État Islamique, afin d’aider Washington dans ses opérations actuelles contre l’EI, a rapporté lundi Reuters, citant un responsable occidental anonyme.Les satellites espions israéliens auraient un meilleur accès à la région, ce qui permet aux États-Unis de « remplir ses informations et d’obtenir une meilleure évaluation des dommages de combats » à la suite de ses frappes aériennes, a déclaré le diplomate, selon le rapport.Ces nouvelles sont arrivées lorsqu’un porte-parole du Département d’État a déclaré que plus de 40 pays avaient déjà indiqué être disposés à apporter leur aide, d’une certaine manière, contre les militants qui se sont déjà emparés d’une bande importante de la Syrie et du nord de l’Irak.« L’objectif de la coalition est de se coordonner sur la menace que pose ISIL (l’État Islamique) », a déclaré Jen Psaki. Il a ajouté que les alliés auraient des rôles différents et qu’ils n’auraient pas tous à offrir à l’Irak un soutien militaire direct.« Il y a évidemment une gamme dans la capacité ou les capacités que les différents pays possèdent, » a-t-elle dit. Elle a ajouté que la coalition chercherait à couper le financement, les renforts étrangers et le soutien idéologique à l’État Islamique. Les États-Unis ont déjà commencé à former des alliances dans la lutte contre l’État Islamique, bien que les officiels aient dû marcher sur une corde raide entre les alliances et les sensibilités régionales de longue date au Moyen-Orient. Reuters a rapporté que Washington avait remis les preuves, obtenu par le satellite d’Israël, à la Turquie et à d’autres pays arabes, mais, seulement lorsqu’il n’était plus possible de relier toutes ces informations à Israël. Les renseignements sont arrivés « avec l’hébreu et les autres marques enlevées » afin d’éviter les conflits avec les autres pays s’opposant à l’État Islamique, qui pourraient être gênés par le rôle d’Israël dans la lutte contre les djihadistes, selon le diplomate cité par Reuters. Le diplomate a indiqué qu’Israël avait également permis d’identifier les potentiels collaborateurs occidentaux qui ont rejoint le groupe terroriste. « Les Israéliens sont très bons avec les données des passagers et l’analyse des médias sociaux en arabe pour avoir une meilleure idée de qui sont ces gens », a déclaré la source.Le Ministère de la Défense s’est refusé à commenter le rapport de Reuters. Le Secrétaire d’État, John Kerry, doit commencer mardi un voyage en Jordanie et en Arabie Saoudite, dans le cadre des efforts visant à construire une coalition internationale pour lutter contre les djihadistes de l’État Islamique. « Le Secrétaire d’État, John Kerry, consultera également les partenaires et les principaux alliés sur la façon de soutenir davantage la sécurité et la stabilité du gouvernement irakien, combattre la menace posée par ISIL, et confronter les défis de sécurité du Moyen-Orient, » selon un communiqué du Département d’État.

Source : http://www.timesofisrael.com/israel-giving-us-satellite-images-of-islamic-state-report/

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 21:31

Décidément, il est difficile en Israël de faire des prévisions fiables, même à très court terme. Alors que la guerre à Gaza et la baisse de l’activité qui s’en est suivie laissaient prévoir une baisse des recettes fiscales, voilà que le Service israélien des Impôts publie des chiffres inattendus pour le mois d’août...
 

Recettes fiscales : récupération rapide

Même les experts les plus chevronnés ont été pris de court : les recettes fiscales du mois d’août se sont élevées à 21,3 milliards de shekels, soit 15 % de mieux qu’en août 2013. Les recettes de l’impôt sur le revenu ont augmenté de 19 % alors que la fiscalité indirecte a augmenté de 11 % « seulement ».
Comment expliquer ce sursaut des recettes fiscales en août alors que la guerre à Gaza aurait dû, au contraire, réduire les versements d’impôts de la part des entreprises situées non loin de la zone du conflit ? À Jérusalem, les experts du Trésor expliquent qu’une grande partie de la hausse des recettes fiscales s’explique par le report en août de la date de paiement des impôts qui auraient dû être payés en juillet.


Déficit public : baisse inattendue

En raison de l’opération militaire Roc solide, le fisc israélien a autorisé un report de la date limite du paiement des impôts, aussi bien de la TVA que de l’impôt sur le revenu. Autrement dit, les pertes fiscales enregistrées en juillet (au moment du déclenchement du conflit) ont déjà été récupérées au mois d’août (après le cessez-le-feu).
La récupération fiscale du mois d’août a contribué à une autre surprise d’ampleur : le déficit public est tombé de 2,7 % du PIB en juillet à 2,6 % en août. L’an dernier à la même époque, le déficit public atteignait le taux de 3,3 % du PIB.


« Israël », une valeur sure ?

Ces chiffres renforcent la promesse de Yaïr Lapid, le ministre des Finances, qui refuse catégoriquement toute augmentation des impôts en 2015 pour financer la guerre à Gaza. Désormais, la baisse du déficit donne au gouvernement israélien une bonne marge de manœuvre pour financer les dépenses militaires, même en laissant filer le déficit d’un-demi-point de PIB supplémentaire, voire d’un point entier.
Yaïr Lapid continue à exprimer en public son optimisme vis-à-vis de l’économie israélienne. À l’occasion de l’inauguration officielle de la nouvelle Bourse de Tel-Aviv, il a déclaré cette semaine : « Après 50 jours de combats, il est le temps de revenir à une économie forte et stable, une économie créative et optimiste, qui croît en elle-même » ; et d’ajouter : « Si Israël était une action boursière, je l’achèterais aujourd’hui, avant que l’action ne prenne trop de valeur ».


Source Hamodia

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Israël
commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog