Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  • SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, et de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé. Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

Louez l'Eternel, car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours ! ( Psaume 118 v 1)            

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

Recherche

SOUTIEN DANS LA PRIERE

        

                

     3054509-teen-jeune-fille-en-pri-re

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Vous désirez que l’on prie pour vous ? 

     Recevoir gratuitement la Bible ! :

                    Contact             

 

             

 

 

 

 

 

 

ANNONCES PUBLICITAIRES

EVENEMENT

 

  Que disent les Persécutés ?

           Lire la suite... 

                                     

       

   

 

 

 

                           

 

 

 

                             

 

     

 

      

 

 

 

 

 

 

 

     

   

 

Liste D'articles

Un message quotidien:

  BonneSemence-classique 

    
 

MONTRESORSONORE

Parcours interactif :

 

 

 

 

 

 

Banniere_jesus.jpg
Clique sur l'image pour voir le film Jésus dans ta langue :




26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 21:48

~~Une musulmane – étudiante en droit – intervient lors d’un colloque sur l’Islam. La réponse de Brigitte Gabriel (Présidente fondatrice de ACTI for America) vaut le détour !

REGARDER LA VIDEO

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 21:34

Destruction de la tombe de Jonas, à Mossoul, le 24 juillet 2014 (Capture d'écran)

Destruction de la tombe de Jonas, à Mossoul, le 24 juillet 2014 (Capture d'écran)

Les djihadistes de l’Etat ismalique en Irak et au Levant (EIIL) ont détruit jeudi 24 juillet la tombe du prophète Jonas à Mossoul, au prétexte qu’elle était devenue un lieu d’apostasie, c’est-à-dire de renoncement à la doctrine musulmane, et non plus un lieu de prière, rapporte le Guardian. Le site archéologique sur lequel le sanctuaire musulman avait été construit datait du VIIIe siècle avant J-C.

Une vidéo impresionnante de l'explosion, qui n'a pas pu être immédiatement authentifiée par la CNN, a été postée sur Youtube jeudi: 

D’après les résidents de Mossoul qui se sont confiés à Associated Press sous réserve d’anonymat, les militants d’EIIL ont préalablement demandé à tout le monde d’évacuer le lieu saint, avant de le faire exploser.

 

 

La Bible et le Coran mentionnent tous deux le prophète Jonas, qui se fait avaler par une baleine et survit dans son ventre. Une mosquée avait été construite sur le lieu où il aurait été enterré à Mossoul, vers laquelle convergeaient de nombreux pèlerins venus du monde entier. Elle avait été rénovée dans les années 1990. Ce jeudi 24 juillet elle a été réduite à un tas de pierres, comme le montre une photo d'Associated Press.
 

La déflagration provoquée par l’explosion a également endommagé des maisons aux alentours, selon les habitants interrogés par le Guardian. D’après eux EIIL a procédé le même jour à l’anéantissement de la mosquée de l’Imam Aoun Bin al-Hassan, non loin. «Le groupe a menacé de détruire tout sanctuaire qui lui paraîtrait non-islamique», rappelle CNN.

Le mois dernier, selon un rapport de Human Rights Watch, EIIL avait déjà détruit sept lieux de culte chiites à Tal Afar, à 50 kilomètres de Mossoul.

Le patrimoine historique n’est jamais épargné par les exactions des groupes terroristes. Les bouddhas de Bamiyan, datant du Ve siècle, en avaient fait les frais en février 2001, lorsque les talibans, qui considéraient ces représentations comme impies, les avaient détruits en partie, également à l’explosif.

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 18:02
Essayez juste d'imaginer.....

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 13:16

   source: solidéo tournée 

Cet été, le groupe SOLIDEO propose un spectacle Gospel dans le cadre du festival.

L'équipe interviendra du samedi 12 au mardi 22 juillet :

*Du Samedi 12 au vendredi 18 :

-Salle du Rex, rue des paroissiens- Montfavet à 20h.

*Du Samedi 19 au mardi 22 :

 -Eglise catholique de St.Ruf, 27 boulevard Gambetta 84000 Avignon. 

 

 

                           La chorale en représentation à la salle du Rex

ci-dessus l'histoire du gospel avec ci-dessous la traduction en langage des signes.

 

Une partie de la chorale est sortie dans la rue hier pour présenter le spectacle aux avignonnais ! Belle expérience .

Toutes les infos sur le Site:  http://www.solideo-festival.com/

              

                                          VENEZ LES ECOUTER !!!!!!!!

 Le blogueur

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 16:37

Une frappe à Rafah, le 10 juillet 2014. REUTERS/Ibraheem Abu Mustafa

Et on ne peut pas en dire autant du Hamas.

Selon bon nombre de ses détracteurs, Israël serait en train de massacrer des civils à Gaza. Pour un membre arabe du parlement israélien, son armée «élimine délibérément des familles entières». Pour Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, Israël est en train de commettre un «génocide –le meurtre de familles entières». Et selon l'Iran, il s'agit de «massacres contre des Palestiniens sans défense».

À LIRE AUSSI

Le conflit a tout pour s'enliser

Lire

Ce combat n'a pas été décidé par Israël. Selon le Hamas et le Djihad Islamique, les deux organisations terroristes qui contrôlent Gaza, Israël aurait provoqué ces hostilités en arrêtant en Cisjordanie des membres du Hamas. Mais des arrestations sur un territoire ne justifient pas des bombardements aériens sur un autre. Israël ne s'en est pris à Gaza qu'après le tir de plus de 150 roquettes sur son territoire et le refus par les terroristes d'un cessez-le-feu..

Plusieurs images publiées ces derniers jours et censées prouver le carnage des bombes israéliennes sont des faux, empruntés à d'autres guerres. Mercredi après-midi, le bilan humain oscillait entre 30 et 50 personnes, voire davantage, une fourchette dépendant du moment choisi pour marquer le début de ce conflit.

 

La moindre mort est tragique, et plus les hostilités dureront, plus le bilan s'alourdira. Pour autant, en sachant qu'Israël a lancé plus de 500 raids aériens, vous pouvez en tirer deux conclusions.

La première, c'est que l'armée israélienne est misérablement nulle pour tuer des gens. La seconde, et la plus plausible, c'est qu'elle fait au contraire tout son possible pour ne pas en tuer.

À LIRE AUSSI 

Les militaires au pouvoir en Egypte ont ouvert la voie aux raids israéliens

Lire

La moindre mort est tragique, et plus les hostilités dureront, plus le bilan s'alourdira. Le ministre israélien de la Défense a admis que ses offensives avaient ciblé des «domiciles de terroristes», mais aussi des «armes, des infrastructures terroristes, des systèmes de commandements, des institutions du Hamas [et] des bâtiments officiels». Les logements étaient ceux de chefs militaires du Hamas. Selon les dires d'un officiel israélien, «au Hamas, le moindre petit commandant de brigade n'a désormais plus de maison où rentrer chez lui».

En termes légaux, Israël justifie ces attaques en affirmant que ces maisons étaient des «centres de commandement terroristes», impliqués dans des tirs de roquette et autres «activités terroristes». Mais si Israël a parfois tenté (et réussi) de tuer des leaders du Hamas dans leurs voitures, son armée a toujours évité de se prendre sans sommation à leurs maisons.

La dernière fois qu'Israël a tiré sur des bâtiments civils à Gaza, voici un an et demi, ses habitants ont été au préalable prévenus par téléphone ou par le parachutage de tracts pour qu'ils quittent les lieux. L'armée israélienne se sert aussi de fusées éclairantes ou de mortiers à faibles charges explosives (la consigne dite du «toquer au toit») pour signaler la survenue de bombardements.

Selon les groupes de défense des droits de l'homme, ces mesures ne déchargent pas Israël de ses responsabilités légales, mais ils les ont néanmoins saluées comme un progrès. Aujourd'hui, Israël affirme appliquer ce même genre de mesures. Et le Hamas, comme d'autres sources palestiniennes, ont confirmé que l'armée israélienne avait en effet prévenu par téléphone les familles vivant dans les maisons bombardées. 

Le problème des boucliers humains

Le bilan civil le plus grave –sept morts, selon les informations les plus récentes– est survenu dans le bombardement d'une maison située dans la ville de Khan Younès et appartenant à un leader terroriste. Pour le Hamas, il s'agit d'un «massacre contre des femmes et des enfants». Mais selon des voisins, la famille a été prévenue à la fois par téléphone et par un tir de mortier léger sur le toit.

Selon un membre des services de sécurité israéliens, les forces israéliennes ont attendu que la famille quitte le bâtiment pour tirer leur missile. Il ne comprend pas pourquoi des membres de cette famille, avec visiblement certains de leurs voisins, sont retournés à l'intérieur. Pour des personnes vivant sur place, c'est parce qu'ils ont voulu «former un bouclier humain»

Les boucliers humains sont un problème des plus ardus. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a déclaré que le Hamas était responsable des civils tués à Gaza, parce qu'il installait délibérément ses lance-roquettes et autres infrastructures militaires dans des zones résidentielles. C'est une excuse trop générique.

Cette semaine, le bilan humain limité des raids aériens –et les explications fournies par des officiels israéliens sur la minimisation délibérée d'un tel bilan– montre qu'il est possible de détériorer les ressources militaires du Hamas sans tuer des centaines de personnes.

A Khan Younès, le scénario est différent. Le bouclier humain y était volontaire. Mercredi matin, selon le quotidien Haaretz, un officier israélien a insisté sur le fait que si d'autres civils suivaient cet exemple –en répondant aux sommations en montant sur les toits et en formant des boucliers humains– Israël ne retiendrait pas ses missiles.

C'est peut-être du bluff.

Et si le scénario se répète? Si de putatifs martyrs montent sur le toit et qu'Israël a encore le temps de rappeler ses bombes, contrairement à ce qui s'est passé à Khan Younès? Leurs morts relèveront-elles de l'homicide? Du suicide?

Difficile, très difficile à dire. Mais, dans ce conflit, quiconque se préoccupe des civils tués délibérément devrait d'abord se tourner vers le Hamas. Les tirs de roquettes de Gaza vers Israël ont commencé bien avant l'offensive israélienne sur Gaza. Au départ, les roquettes sont une idée du Djihad Islamique. Mais, ces derniers jours, le Hamas ne s'est pas fait prier pour la reprendre, et a revendiqué plusieurs tirs de missiles, tombés entre autres sur Tel Aviv, Jérusalem et Haïfa.

À LIRE AUSSI

Israël sous les décombres de la justice de démolition

Lire

Les chantres du Hamas soulignent que ses armes sont moins précises que celles d'Israël et que les dégâts collatéraux sont inévitables. Ce n'est pas tolérable. Aujourd'hui, le Hamas est doté de missiles à longue-portée, les M-302 ou les R-160, qui sont bien plus précis que leurs vieilles roquettes Grad. Et ce sont ces missiles qui ont été tirés sur les villes israéliennes. Par ailleurs, le Hamas s'est catégoriquement opposé au principe d'épargner les civils. Selon le porte-parole du Hamas, «tous les Israéliens sont désormais des cibles légitimes».

J'ai critiqué Israël pour avoir démoli, en Cisjordanie, les maisons d'arabes suspectés de terrorisme. C'est une politique tout bonnement indéfendable. Mais dans la guerre de Gaza, l'armée israélienne fait à l'évidence tout ce qu'elle peut pour minimiser les pertes civiles. Et on ne peut pas en dire autant du Hamas. 

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 16:12

      Source :  La Vie   http://www.lavie.fr/

 

            

Bushra Awad et Robi Damelin, deux mères Palestinienne et Israëlienne qui ont perdu un enfant. Elles sont membres du Cercle des parents-Forum des familles © Dan Perez

La mort de quatre adolescents a enclenché un cycle de violentes représailles en Israël. Pourtant, au-delà de la vengeance, des familles arabes et juives fraternisent. Yishaï Fraenken, l’oncle de Naftali,16 ans, l’un des trois jeunes Israéliens kidnappés en Cisjordanie dont les corps ont été trouvés le 30 juin, ne s’est pas posé de questions lorsque Nir Barkat, le maire de Jérusalem venu présenter ses condoléances à la famille, lui a tendu son téléphone. Au bout du fil, il y avait Hussein, le père de Mohamed Abou Khdeir, 16 ans lui aussi, Palestinien de Jérusalem-Est tué quelques jours après, sans doute victime d’une vengeance aveugle. «Le maire m’a demandé si je voulais lui parler, raconte, à La Vie, ce directeur général d’Intel à Jérusalem. J’ai dit “bien sûr”. Nous étions tous choqués par ce qui est arrivé à son fils. Un meurtre est un meurtre.» Le coup de fil a duré quelques minutes, en hébreu, langue que Hussein Abou Khdeir a appris à l’école. «J’ai présenté nos condoléances et, lui, les siennes. Je ne pense pas qu’il ait été surpris par cette conversation. Vous savez, ce sont des mots tout simples que s’échangent les êtres humains dans ces circonstances. Le fait d’avoir perdu Naftali dans ces conditions fait que nous nous identifions à cette famille. Nous savons ce qu’elle ressent aujourd’hui.» Une histoire qui paraît presque irréelle tant les deux camps sont aujourd’hui à couteaux tirés. Depuis la mort des adolescents, des violences intercommunautaires se succèdent. Des émeutes ont embrasé les rues de Jérusalem et de Cisjordanie, le week-end dernier, faisant craindre une troisième intifada. Une vidéo montrant le cousin de Mohamed Abou Khdeir, Tarik, se faire battre violemment par des policiers israéliens enflamme les réseaux sociaux qui débordent d’appel à la vengeance des deux côtés. À l’heure où nous bouclons, mardi 8 juillet, l’État hébreu s’est dit prêt à «faire payer le prix fort» au Hamas et a lancé une opération aérienne sur la Bande de Gaza. Pourtant, à l’image de ce coup de fil entre parents éplorés, une association, le Cercle des parents-Forum des familles agit en coulisse pour rassembler ceux que l’on pense irréconciliables : les proches des victimes des deux camps. Tout a commencé en 1994, lorsqu’un jeune soldat israélien, Arik Frankenthal est assassiné par un groupe du Hamas. Son père, Yitzhak, un businessman, ulcéré de voir sa peine instrumentalisée par l’extrême droite qui veut torpiller le processus de paix, décide d’agir. Il contacte des familles touchées par des attaques palestiniennes et fonde avec elles le Cercle des parents-Forum des familles. En 1998, une première rencontre avec des familles palestiniennes de Gaza, endeuillées elles-aussi, est organisée. Puis deux ans plus tard, des liens se créent avec des familles de Cisjordanie. Aujourd’hui, l’association qui compte 600 foyers en Israël, dans la Bande de Gaza et en Cisjordanie, se mobilise pour que la folie des représailles cesse. Des membres palestiniens et israéliens sont allés visiter les familles des quatre adolescents. Une "Lettre aux mères éplorées" va être publiée dans la presse israélienne (lire un extrait ici). Dans les jours qui viennent, un groupe mixte – Israéliens et Palestiniens d’Israël – iront visiter la plupart des familles de l’association. «Les premiers échos de nos membres sont unanimes : tous parlent d’une même voix et appellent au calme», témoigne Robi Damelin, la porte-parole de l’association dont le fils, David, a été tué en 2002, alors qu’il patrouillait, par un sniper en Cisjordanie. Difficile de dire si ce rejet de la vengeance, cette idée qu’un dialogue est possible, progresse au sein des deux camps. L’actualité semble prouver tragiquement le contraire. Pourtant, affirme Robi Damelin, «les quelques mots échangés entre Yishaï Fraenken et Hussein Abou Khdeir en sont un peu la preuve. Ils représentent une goutte de bon sens dans un océan de folie… et ils ont le mérite d’exister.». Il y a aussi le travail de fourmi de l’association qui multiplie les rencontres ,notamment avec des étudiants. Au total, 25 000 personnes ont déjà assisté à ces réunions qui comprennent parfois des jeux de rôles : chacun essayant de se mettre à la place de l’autre pour provoquer l’empathie. Curieusement, c’est à partir d’un deuil partagé que le dialogue peut se nouer. «Lorsque je me suis rendue à un premier séminaire de l’association, rassemblant des familles israéliennes et palestiniennes, je n’étais pas du tout sûre de moi, raconte ainsi Robi Damelin. Je n’ai pas été tout de suite convaincue par la démarche. Cela m’a pris du temps aussi pour me départir de mes préjugés, pour comprendre les Palestiniens présents. Mon fils, David, était quelqu’un de bien plus tolérant que moi. La douleur de sa perte a créé comme un vide en moi qui m’a rendue moins égocentrique, qui m’a portée à voir d’abord ce qui pouvait être le mieux pour tout le monde.» L’Israélien Doubi Schwartz et le Palestinien Mazen Faraj, tout deux co-directeurs de l’association mettent ainsi des mots sur ce cheminement intime dans une tribune publiée dans Libération, le 31 mars : «Il s’agit d’un processus qui permet à chacune des parties de reconnaître la douleur de l’autre, d’en admettre une certaine responsabilité ; d’une nouvelle manière de regarder le conflit qui ne se contente pas de concepts simplistes d’agresseur et de victime, mais qui se caractérise par une plus grande complexité où chaque partie reconnaît dans une certaine mesure être responsable de la situation. C’est cette sensation commune de vulnérabilité que l’association cherche à découvrir dans l’espoir qu’elle permettra l’empathie, le changement, et la conviction que la fin du conflit est indispensable et possible.» Si ceux qui ont payé le prix fort, la perte d’un être aimé, sont capables de parler avec les éplorés du camp d’en face, sans chercher à se venger, tout semble encore envisageable… Ainsi, le Cercle des parents-Forum des familles se rendra prochainement à Sdérot, pour soutenir les membres de l’association qui subissent les tirs de roquettes venant de la Bande de Gaza. «Ensemble, nous téléphonerons aux familles endeuillées de Gaza.» Juste un coup de fil. Quelques mots échangés entre êtres humains.

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 15:46

Source : Actu-Chretienne.Net

Ennemis publics N°1, les chrétiens sont persécutés en Corée du Nord comme dans aucun autre endroit dans le monde. Ce webdocumentaire réalisé par François Furtade membre du groupe "Leader Vocal" dénonce les injustices et les inégalités de l’un des derniers bastions du communisme.

REGARDER LE REPORTAGE

Partager cet article

10 juillet 2014 4 10 /07 /juillet /2014 07:00

Source : Actu-Chretienne.Net

Une foule bariolée de supporters s’adonne au rituel païen du Mondial : la fête sur la plage de Copacabana à Rio. Soudain un cri s’élève parmi l’assemblée des adorateurs du foot : « Alléluia ! Jésus nous sauve ! »

Une centaine d’évangélistes venus de banlieue et d’une favela surplombant le fameux quartier touristique se donnent la main en formant un cercle. Ils entament une prière ponctuée d’un « Gloire au seigneur ! » et d’applaudissements, devant un cordon impassible de militaires de faction devant le luxueux Copacabana Palace, où loge l’état-major de la Fifa.

LIRE LA SUITE…

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 09:45

Dans les hypermarchés Carrefour ( Sartrouville, Montigny-les-Cormeilles) sont proposés à la vente des livres de Charia (loi islamique) notamment La Voie du Musulman (éditions Al Bouraq) du…

 

…cheikh saoudien Abu Bakr al Jazairi prescrivant un Jihâd armé offensif global afin d’imposer l’islam dans le monde. Ce même livre interdit de construire des églises dans la "terre d’islam", préconise de tuer les apostats. D’autres ouvrages référencés comme "Les 40 Hadith" de l’imâm Nawawi permet de verser le sang du musulman qui renierait sa foi (apostasie). Ce même juriste sunnite du XIIIème siècle intime dans un autre livre vendu chez Carrefour (Le Jardin des Saints) de "parcourir le monde pour combattre pour la cause de Dieu" "pour que la parole de Dieu soit la plus élevée". Dans ce même ouvrage, l’esclave "a interdiction de quitter son maître sans son autorisation" (sic).Etc. etc.

En tant que groupe de distribution influençant les achats des millions de consommateurs dans de nombreux pays, le Groupe Carrefour a un impact social qui devrait l’amener à s’efforcer d’être plus vigilant, à définir une charte des valeurs concourrant à la préservation du Bien commun.

Pour des raisons évidentes, alors que les groupes djihadistes au Proche-Orient, en Afrique, aux Philippines et en Thaïlande connaissent un regain d’activité se traduisant par la persécution de milliers de civils chrétiens à cause de la lecture de ces mêmes ouvrages vendus chez Carrefour, nous demandons le retrait des ouvrages musulmans référencés.

SIGNER LA PETITION

REGARDER LA VIDEO

 

Source : Observatoire de l’islamisation

Partager cet article

Published by Aquilas - dans Islam
commenter cet article
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 09:17

  Source : Actu-Chretienne.Net

La mission Agapé France a entrepris un long travail pour permettre l’accès à l’Evangile pour les sourds et les malentendants ! "Nous sommes heureux de vous présenter ce nouveau site…

…pour partager notre Foi à nos amis !", déclare Xavier Lespinas, le Directeur de la communication. Avec ce nouveau site internet qui s’adapte à tous les formats de tablettes, smartphones et ordinateurs, les personnes sourdes et les personnes malentendantes ont la possibilité de découvrir l’Amour de Dieu avec simplicité. Bien sûr, le site est également accessible à tous les entendants.

Un travail d’adaptation des contenus à la culture sourde a démarré depuis plus d’un an avec l’association des "Sourds évangéliques". Christelle Alby, responsable de cette association et Morgane, qui est sourde de naissance, ont réalisé ce travail minutieux de traduction en langue des signes française de la vidéo "Connaitre Dieu Personnellement" tournée avec Claire l’année dernière. Des sous-titres adaptés ont été rédigés et programmés spécialement pour les sourds et les malentendants. La vidéo a été réalisée par "Furious Création".

Les chiffres officiels estiment entre 4 à 6 millions le nombre de personnes sourdes en France (tous types de surdités, dont 800.000 sourds sévères et profonds de naissance). Face à de tels chiffres, "il est surprenant de constater qu’il existe très peu de ressources développées pour que les sourds et les malentendants découvrent la Foi", réagit Xavier Lespinas, avant de nous inviter à réparer cet oubli en "partageant ce site à nos relations et dans nos ministères, afin de permettre à tous ces amis de découvrir à quel point Dieu les aime aussi !"

Sur ce site, les internautes peuvent poser des questions aux conseillers d’Agapé France, mais également regarder le film Jésus en intégralité et découvrir la Bible sur le site la-bible.info réalisé par Campus pour Christ Suisse.

La Rédaction

> Partageons cette bonne nouvelle sur nos sites, nos pages Facebook et prions pour tous les Sourds et les malentendants qui pourront ainsi découvrir l’Évangile !

. Le site : www.connaitredieupersonnellement.com
. Aimez la Page Facebook : Connaitre Dieu personnellement

Partager cet article

Published by Aquilas - dans christianisme
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog