Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : SIGNES ET PROMESSES
  •           SIGNES ET PROMESSES
  • : Ce Blog a pour but au travers de son contenu, d'édifier l'église de Jésus-Christ, de faire connaître à nos contemporains l'amour de Dieu manifesté en Jésus son fils bien aimé.Les messages qui seront diffusés veulent être en bénédictions à tous les milieux, en rappelant qu'aujourd'hui, Dieu veut encore faire éclater parmi ceux qui ont soif, les signes de sa Puissance, et accomplir ses Glorieuses Promesses. L'actualité chrétienne, nationale et internationale sera aussi traitée dans ce blog.
  • Contact

VERSET BIBLIQUE

 

                          1 Samuel 2 : 9

 

Il gardera  les pas de ses bien-aimés ( 1 Samuel 2 : 9)                                                              

Recherche

Liste D'articles

VISITES

 Que Dieu vous bénisse !

 

Parcours interactif :

 

 

 


 
 

SOUTIEN

                                                                             Suivez  le lien :Contact  

 

  

Calendrier La Bonne Semence

                

29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 10:58

L’organisation des Nations Unies devrait être d’autant plus attentive à notre pétition. Alors que nous multiplions les contacts pour être reçus en décembre prochain à l’ONU, un jalon important vient d’être franchi dans la reconstruction de l’Irak : le Conseil de sécurité de l'ONU a voté à l'unanimité (le 21 septembre) la création d’une équipe d’experts pour recueillir les preuves du génocide et des crimes de guerre commis contre des civils par les membres du groupe État Islamique. De notre côté, nous avons pris contact avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés. Un des directeurs qui a reçu notre équipe à New York a assuré qu’il diffuserait notre pétition pour les chrétiens du Moyen-Orient auprès de ses collègues. Dans le même temps, nous travaillons avec les députés du Parlement européen pour faire passer une résolution qui garantirait l’égalité entre tous les citoyens d’Irak et de Syrie, quelle que soit leur religion. En Irak et en Syrie, des milliers de chrétiens ont décidé de revenir chez eux et de reconstruire leurs habitations. À Karakosh par exemple, 1 500 familles se sont lancé le défi de tout reconstruire face au chaos.

                                                 Écouter leur histoire

Partager cet article

Repost 0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 13:46

 

Les pressions sur la famille du prêtre chrétien Youssef Naderkhani ont augmenté en Iran, alors que les agents des mollahs ont même refusé l’inscription de son fils à l’école. Par ailleurs un nouveau chrétien a été condamné à 10 ans de prison et deux ans d’exil à Nikshahr, dans la province du Sistan et Baloutchistan (au sud-est de l’Iran).

Lire la suite sur CNRI

Partager cet article

Repost 0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 12:28

                 Le système Reiki est une arme occulte.

Sensei Mikao Usui le reiki

 

Le Reiki fait partie de ces techniques de guérison « Nouvel-Âge » qui semblent être sorties de nulle part et dont personne ne comprend vraiment le fonctionnement. La plupart de ces systèmes de thérapie tombent assez rapidement en désuétude ou se concentrent entre les mains d'un petit groupe de guérisseurs qui, ayant investi leur foi et leur argent, ne veulent plus lâcher-prise. Mais pas le Reiki : 30 ans après son introduction en Occident, cinq millions de personnes l'auraient pratiqué, dont 100'000 rien qu’en France.

Nous n’allons pas contester ici le fait qu’il puisse produire des « miracles », mais nous allons montrer qu’il s’agit en réalité d’une technique proche de la magie noire mise en place par des initiés jésuites dans un but bien précis. Pour cela, nous allons devoir remonter l’histoire du Japon et suivre la « piste jésuite » grâce à une connaissance approfondie de leurs techniques de manipulation. Alors se dessinera peut-être, au milieu des mille mythes et légendes entourant le Reiki, le véritable visage de son fondateur : Mikao Usui.

L’histoire commence le 15 août 1549, lorsque le Père François-Xavier débarque au Japon. Il aurait pu accoster plus tôt mais il voulut attendre ce jour qui marque non seulement la fête de l’Ascension de la Vierge Marie, mais aussi et surtout le jour anniversaire de la fondation de la Compagnie de Jésus, par Ignace de Loyola et six de ses compagnons (nous allons voir que cette date « sacrée » est centrale dans toute l’histoire du Japon).

Sans tarder, le « bon père » commence son travail de missionnaire, qui est aussi un travail d’infiltration progressive de cette nouvelle culture s’offrant à ses yeux attentifs. Fort de l’expérience déjà acquise en Inde, il prend rapidement du pouvoir jusqu’à obtenir la protection du seigneur de la province de Nagasaki, où il établit son fief chrétien.

Le Reiki consiste à invoquer les démons avec des signes japonais
Le Reiki consiste à invoquer les démons avec des signes japonais

REIKI : L'ÉNERGIE DES FANTÔMES

Arrêtons-nous un moment sur cette fable. On réalise que c’est à partir de ce point que les chemins divergent : il y a ceux qui veulent croire en la possibilité d’un miracle, et ceux qui pensent que tout cela n’est que de la superstition et du charlatanisme. Entre les deux positions, un gouffre immense.

C’est comme si notre éducation nous avait formés à réagir aux phénomènes occultes, soit en les fuyant, soit en voulant y croire désespérément. Mais le monde invisible obéit à des lois aussi réelles que la loi de la gravitation, et si les Jésuites ont pu prendre un tel pouvoir sur le monde, ce n’est pas seulement par la ruse mais par leur maîtrise totale des forces invisibles.

Une première règle concernant ces mondes (de même que le monde manifesté) est que rien n’est gratuit. Plus précisément : toute énergie vient de quelque part. On peut alors se demander d’où provient le nuage blanc qu’aurait vu Usui avant de recevoir ses dons ?

Nous avons un premier élément de réponse dans l’étymologie même de Reiki. S’il est évident que Ki signifie « énergie » (Chi en chinois), les Occidentaux traduisent généralement Rei par « esprit », estimant ainsi que Reiki signifie « énergie spirituelle ». Mais, en réalité, ce mot Rei, « esprit », renvoie non pas à nos facultés spirituelles, mais à ce qu’on appelle communément des fantômes : des esprits !

Ce serait donc l’énergie des défunts qui serait utilisée pour accomplir les miracles du Reiki. Voilà qui choquera certains et qui en laissera d’autres de marbre, pensant que c’est une noble chose si, par ce biais, les morts peuvent aider les vivants. Mais comment des âmes désincarnées, errant encore sur Terre, pourraient-elles être d’une quelconque aide pour les vivants ?

Voilà ce que devraient se demander les amateurs de spiritisme et de channeling qui espèrent toujours trouver des réponses à leurs questions existentielles en communiquant avec l’au-delà, alors que cet au-delà, ce monde des morts, ne vit que dans le passé et ne peut en rien nous orienter positivement vers le futur. S'y soumettre, c'est risquer une grande confusion et une paralysie qui ne sont, au fond, que les signes d'une vampirisation.

En réalité, dès qu’on commence à toucher à l’au-delà, on est vite dans le domaine de la nécromancie et de la magie noire. Beaucoup d’adeptes du Reiki ont eu des morts dans leur entourage peu de temps avant ou après avoir commencé à faire des séances. Hawayo Takata, celle qui a amené le Reiki en Occident, a vécu le décès de sa sœur quelques mois avant d’être « inspirée » d’aller voir Mikao Usui. On peut donc estimer que, si le Reiki « marche » pour certains, c’est qu’il y a des fantômes près d’eux pour les « aider »… mais à quel prix ? Et quand on a connaissance de cas où un proche est décédé peu après une séance de Reiki, ne peut-on se demander si ce n’est pas le Reiki qui a lui-même déclenché la mort afin de récupérer une âme de plus dans son système occulte ?

Enfants, nous avons tous lu des histoires où un diable, un méchant génie, exauce les vœux dès qu’on signe un pacte avec lui. Mais lorsqu’on devient adulte et qu’une amie « Nouvel-Âge » nous propose une technique de soin miraculeuse, on se dit prêt à y croire. On pense même qu’y croire fait de nous un être « spirituel », au-dessus de la moyenne.

Source :

rustyjames.canalblog.com

Qu’est-ce que le Reiki ?

Le Reiki, en japonais «Energie Vitale Universelle», est une méthode thérapeutique prétendant au débutant   pouvoir canaliser les énergies par l’imposition des mains.

Non seulement le Reiki prétend guérir le corps, l’âme et l’esprit, mais il permettrait aussi de faire un rééquilibrage spirituel !

La méthode débloquerait les centres spirituels pour permettre à l’individu d’assumer sa spiritualité…

C’est donc une technique du Nouvel Age. La clef du Reiki est l’Energie, prânâ dans l’hindouisme, et qui met en contact l’homme à sa mère la Terre.

Les maîtres Reiki connaissent et enseignent au disciple averti une  pratique moins avouée de cette technique: Permettre l’accès d’un « guide spirituel » chez le patient. C’est donc une thérapie panthéiste. Comme toutes les pratiques Nouvel Age, le Reiki comporte plusieurs degrés de connaissance et de pratique.

Les maîtres Reiki reçoive et communique un guide spirituel, censé venir d’en haut.  Un site réikiste explique :

Un guérisseur a toujours des guides pour l’aider dans ses guérisons. Un  esprit guide Reiki est affecté à chaque soigneur dès son premier diplôme. Dès que l’énergie commence à s’ écouler dans une guérison, les guides Reiki apparaissent. S’ils sont nécessaires à la session, ils y prennent part. Au moment où un guérisseur les reçoit, leur présence est difficile à ignorer.

Qui sont ces guides ? Des puissances démoniaques. Peut-on s’en débarrasser facilement ? Non.

Des témoignages font part de leur expérience  parlant avec des voix différentes selon le « guide spirituel » qui parle. C’est un cas de possession.

Conclusion :

le Reiki est une technique de type «énergétique» mais surtout spirite qui à la longue produira des effets secondaires. Elle crée dans le meilleur des cas des « dépendances énergétiques » (il faut sans cesse recharger ses accus…) , mais peut aussi créer une schizophrénie avancée, des délires mystiques, un dédoublement multiple de la personnalité  (par exemple : une personne parlant avec 30 voix différentes) dans le pire des cas.

Vous pouvez avoir des renseignements et un fascicule sur le Reiki en vous adressant à « Didier PACHOUD » de l’association GEMPII, et l’Information du GEMPPI sur le Net.

Les sectes à l’assaut de la santé, Editions Golias, Villeurbanne, contient un chapitre fort intéressant sur le Reiki (pp. 100-109). Sans doute la meilleure étude en français pour le moment. Voir recension dans la section Nouveaux livres.

Source :

vigi-sectes.org
chretiens2000

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Avertissement
commenter cet article
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 10:19

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans L'Olivier franc
commenter cet article
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 06:50

 

Voici deux comparaisons très simples qu aideront à saisir le sens du mot REDEMPTION:

a) La mise en liberté d'un prisonnier pour qui l'on paie la totalité de la rançon exigée.

b) Le rachat d'une chose qui a été vendue et pour laquelle on verse intégralement le montant de sa valeur.

Sur le plan spirituel, Rédemption signifie : "délivrance du pécheur", lequel est arraché des liens de Satan, du péché et de la mort par le sang précieux de Christ qui constitue le prix du rachat. Christ est à la fois le Rédempteur et la Rançon.

Dans l'Ancien testament, le RÉDEMPTEUR (hébreu : Goël) était le parent qui avait droit de rachat. Pour qu'il pût racheter la propriété vendue par un Israélite dans la gêne, il fallait deux choses : a) qu'il fût le plus proche parent de ce dernier, et b) en mesure de payer la totalité du prix de la propriété. Le rédempteur qui avait droit de rachat est un type de Christ, notre Rédempteur. 

Textes : Lévitique 25. 25,27, 48, 49   -   Esaïe 59-20  ;   Ruth 3-12, 13;  4.4-6.  Job 19- 25.

Dans le nouveau testament, la rédemption est l'accomplissement des types fournis par l'Ancien testament. Le mot "rédemption" traduit trois mots grecs employés dans l'original :

a) "agorazo" = acheter au marché d'esclaves ; b) "exagorazo"= emmener du marché d'esclaves. c) "lutroo" = payer la rançon pour racheter de la mort ou de l'esclavage.

Textes : Marc 10.45 ;  Luc 1.68 ; Romains 3.10,19,24 ; 7.14 ; 8.2 ; 1 Corinthiens 1.30,31. Éphésiens 1.7-14 ; Galates 3.10, 13 ; 4.4-5 ; Timothée 2.6 ; Tite 2. 14.

Le prix du rachat n'a pas été réglé avec de l'argent et de l'or, mais par le sang précieux du rédempteur, versé pour nous au Calvaire. Il nous a racheté de la culpabilité, du châtiment et de la domination du péché.

Textes : Psaume 130 : 7-8 ; Jean 1. 29 ;. Mathieu 20.28 ; Psaume 49.16 . 2 Corinthiens 5.21 ; Galates 3.13 ; 1 Pierre 1. 18, 19  ; Apocalypse 5. 9.

Les trois conditions essentielles à remplir. Pour  être délivré, l'homme réduit en esclavage doit : a) Croire en son rédempteur ;  b) Croire que le prix du rachat - le sang versé- est suffisant et capable d'opérer la rédemption, et  c) Se lever en abandonnant toute entrave afin de répondre à l'appel de Jésus. Bien sûr, il n'est plus besoin que l'homme affranchi retourne à l'esclavage.

Textes : Jean 3.18, 19 ; 8. 32 ; Esaïe 43. 1 ; Romains 6. 20-23 ; Romains 8. 2 ;

Galates 4. 31 ; 5. 13 ; Hébreux 2. 14-15.

Partager cet article

Repost 0
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 13:01
Conversions massives des dalits au Népal : Se réjouir ou douter ?

« Se battre pour des âmes », un rapport publié par The Guardian, se penche sur l’utilisation de l’argent pour promouvoir le christianisme au Népal.

Avant la chute de la monarchie en 2008, le Népal était le premier pays hindou dans le monde. L’hindouisme demeure d’ailleurs la religion principale du pays, mais à ce jour plus d’un million de personnes se définissent désormais comme chrétiens. 65% de ces chrétiens viennent de la caste inférieure de la religion hindoue, les dalits ou intouchables, qui sont l’objet de discriminations et d’abus.

Au cours des dernières années, les églises ont commencé à fleurir au milieu des temples, des mosqués et des gompas bouddhistes, mais certains s’interrogent sur les motivations profondes de ces conversions à la foi chrétienne… En effet, la majorité des convertis sont des dalits appartenant à des groupes marginalisés. Les sceptiques pensent que les raisons pour lesquelles ils se proclament chrétiens, sont les subventions apportées par les organisations internationales chrétiennes.

Mahibal Praja, un pasteur local, nie fermement ces propos. Il exerce le ministère au sein d’une petite église de 50 personnes serrées comme des sardines dans une petite structure. Dans un village avoisinant, les chrétiens dalits se rassemblent dans petit bâtiment plutôt chic de deux étages, construit grâce à l’aide financière de missionnaires américains. Leur pasteur explique de quelle manière le christianisme a grandi en 10 ans, affirmant que la plupart des dalits du village se sont convertis. Traités commes des moins que rien par les autres castes hindoues, les dalits se sont tournés au christianisme car il n’y a aucune discrimination. Ils sont aimés et respectés malgré leur statut social.

Un prêtre hindou local reconnaît que les dalits sont maltraités par les hindous, mais il continue à accuser les dalits de se convertir uniquement pour des raisons matérielles. Les ministères à l’étranger ont fourni de l’argent aux chrétiens qui étaient malades, ainsi qu’une assistance. Il a le sentiment que les chrétiens utilisent cet argent pour gagner des âmes et les hindous, eux, sont incapables de rivaliser sur un pied d’égalité.

Alors qui croire ? La croissance du christianisme est-elle un sujet de réjouissance ou de méfiance ? Dans n’importe quelle situation où la discrimination, la violence et la pauvreté sont fréquents, il peut y avoir des opportunistes. Mais là où l’amour, l’acceptation et le pardon de Dieu se manifestent, les miracles sont possibles. Remercions le Seigneur pour la porte qui s’est ouverte dans ce pays, et la manière dont il libère les captifs. Que sa miséricorde continue à abonder !

« Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! Heureux les affligés, car ils seront consolés ! Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre ! »
Matthieu 5:3-5

Louise Carter

© Info Chrétienne

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Christianisme
commenter cet article
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 13:39

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 13:30
Ouragan Irma : 8 morts et 23 blessés dans les Îles françaises de Saint Martin et Saint Barthélemy

Irma est l’ouragan le plus violent jamais recensé dans l’Atlantique Nord. Il a frappé hier les deux petites îles de Saint Martin et Saint Barthélemy dans les Antilles françaises avec des vents à plus de 300 km/h.

Le Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé un premier bilan de 8 morts et de 23 blessés dans les îles de Saint Martin et Saint Barthélemy.

Ce bilan pourrait s’alourdir dans les heures qui viennent au fur et à mesure des reconnaissances.

« On s’est aperçu hier que la préfecture de Saint-Martin avait été détruite, la préfète a été obligée de se réfugier dans l’ancienne préfecture. L’hôpital a vu sa toiture s’envoler. Les malades se sont réfugiés dans le premier étage et au sous-sol. »

Le ministre a signalé que l’aéroport de Saint Martin fonctionne toujours et va permettre d’acheminer des équipements et du personnel de secours pour faire face à l’urgence de cette catastrophe.

Dès ce matin, nous allons pouvoir commencer à acheminer un certain nombre de moyens depuis la Guadeloupe, qui va être notre base arrière, et à partir de laquelle va être organisée la logistique pour porter secours aux deux îles.

Emmanuel Macron a annoncé un plan national de reconstruction pour ces deux îles, détruites à 95%.

 

 

Les premières prévisions annonçaient que l’ouragan Irma passerait au nord d’Haïti mais il va finalement éviter l’Île. Ceci est un grand soulagement pour Haïti, qui ne s’est toujours pas remise du passage de l’ouragan Matthew, en octobre 2016. Irma devrait atteindre les Îles Vierges, le nord de Porto Rico et la République dominicaine aujourd’hui, jeudi 7 septembre.

Deux nouveaux ouragans se sont déclarés dans la zone Atlantique Nord, José et Katia. Trois ouragans sont donc, au même moment, actifs dans l’Atlantique Nord.

Si vous souhaitez aider les populations victimes de l’ouragan Irma vous pouvez dès à présent faire un don au Fonds d’Urgence Humanitaire de Made In Compassion en cliquant ici.

La rédaction

Crédit photo : NASA – IRMA depuis la station spatiale

© Info Chrétienne 

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 18:33

Les autorités chinoises d’au moins quatre provinces continuent à resserrer l’étau sur la liberté religieuse. Les dirigeants auraient publié des décrets interdisant aux enfants de rejoindre des groupes chrétiens et d’assister à des activités religieuses, même lorsqu’ils sont sous l’autorité de leurs parents.

Dans la province du Zheijang, la campagne de démolition des églises et de démontage des croix sur les bâtiments chrétiens débutée en 2013, s’étaient intensifiée en 2016. Le retrait de plus de 1700 croix à la fin de l’année avait d’ailleurs fait grand bruit. On se souvient du décès de cette femme de pasteur, enterrée vivante par les bulldozers alors qu’elle s’opposait avec son mari, à la destruction de leur église.

Il semblerait que le régime de plus en plus répressif de Xi Jinping, continue de porter atteinte à la liberté religieuse, en interdisant purement et simplement aux enfants l’accès aux églises, et salles de catéchisme, y compris lorsqu’ils y sont conduits par leurs parents.

Selon un rapport, plus tôt ce mois-ci, plus d’une centaine d’églises à Wenzhou, la province chinoise du Zhejiang aurait reçu un avis des responsables gouvernementaux informant que les mineurs n’ont plus le droit d’entrer dans les églises.

Selon China Aid , le gouvernement a également imposé des restrictions aux activités de l’église dans les provinces d’Anhui, du Jiangsu et du Shandong.

Maria, une maman catholique, a déclaré à ucanews.com qu’il y a environ une semaine, le professeur de sa fille a envoyé un message audio et écrit au groupe de discussion des parents, leur demandant « de ne pas amener des enfants à l’église ».

Pour Mary, une maman protestante « cette agitation des autorités est inutile, car même s’ils ne sont pas autorisés à aller à l’église, nous pouvons transmettre malgré tout notre foi à nos enfants, à la maison ».

William Nee, chercheur pour Amnesty International s’est également exprimé déclarant que les statistiques ne sont pas encore très claires, mais des rapports alarmants émanent de diverses régions de la Chine.

« La Chine est au milieu d’un renouveau religieux et le gouvernement actuel semble préoccupé par le fait que la religion pourrait être un moyen par lequel les valeurs étrangères « pénètrent » en Chine et, finalement, influent sur la stabilité politique. »

La rédaction

Crédit image : Flickr-CC / Tangi Bertin

© Info Chrétienne

Partager cet article

Repost 0
Published by Aquilas - dans Actualité
commenter cet article
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 17:54

De nos jours, de  plus en plus de chrétiens se laissent happer par de fausses doctrines, anciennes ou nouvelles, qui ont un impact séducteur et destructeur sur leur vie SPIRITUELLE présente et à venir. Ils préfèrent lire ou écouter de faux docteurs et se laisser entraîner à leur suite. Que ne lis -t-on pas sur les réseaux sociaux comme inepties et mensonges! Mais pourquoi cela arrive t-il ? Il y a parmi ceux qui suivent ces doctrines mensongères, certainement des gens sincères, mais nous pouvons dire également, et sans nous tromper, que certains aiment à chercher ce qui leur plaît, et c'est la Bible qui le dit, Ce Livre inspiré, soufflé par Dieu, qui entre les mains de ces faux docteurs est mise à mal, mais plus encore c'est Dieu lui-même qui est trahi ! Soyons vigilants!

Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non, reprends, censure, exhorte, avec toute douceur et en instruisant. 3Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, 4détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.( 2 Timothée 4: 2-4).

Lisons donc le sermon qui suit, certes il n'est pas récent, mais oh combien actuel !

Le Blogueur                                        

                                                      Sermon

par le Dr. R. L. Hymers, Jr.

Sermon prêché au Baptist Tabernacle de Los Angeles,
le Jour du Seigneur, dimanche 8 mai 2011

« Et ceux-ci iront aux châtiments sans fin... »
(Matthieu 25:46).

Cela semble un texte de sermon étrange pour célébrer le jour de la Fête des Mères. Mais ce sermon n'est pas au sujet de l'Enfer. Le sujet de ce sermon est plutôt l'enseignement erroné d'un jeune pasteur nommé Robert Bell Jr, responsable d'une « église émergente. » Le point principal de ce sermon est que beaucoup de jeunes évangéliques, tels que Bell, n'ont jamais été convertis.

Il est déraisonnable, voire imprudent pour des mères chrétiennes d'encourager leurs enfants à réciter une « prière rapide » puis recevoir le baptême sans qu'ils expérimentent une véritable conversion. « Le salut par une prière » a conduit des millions d'enfants évangéliques vers de fausses conversions. C'est pour cela que 88% d'entre eux quittent l'église avant leur vingt cinquième année, et les 12% restant se tournent souvent vers les erreurs du mouvement appelé « Motivé par l'essentiel [Purpose-Driven Life] » – ou les hérésies de l'« église émergente. » Les mères évangéliques ont l'obligation de s'assurer, autant qu'il est humainement possible, que leurs enfants expérimentent une véritable conversion. Je presse chaque mère à le faire.

Continuant ses attaques annuelles de Pâques contre le christianisme biblique, le magazine Time a mis en couverture le titre de son éditorial « Et s'il n'y avait pas d'Enfer ? » (25 avril 2011). Le sujet de l'article rapporte la position de Rob Bell sur l'Enfer. Pour donner au diable ce qui lui revient, je dois faire remarquer que le titre de l'article du Time ne décrit pas exactement la position de Rob Bell. Il est fallacieux pour le Time de laisser entendre que Rob Bell ne croit pas à l'Enfer. Il y croit : mais (et c'est là qu'il se trompe) il ne croit pas qu'il est « sans fin. » Robert Bell, Jr. est le prédicateur d'une « église émergente » qui préoccupe profondément beaucoup de pasteurs par son enseignement non scripturaires sur l'Enfer. Des leaders chrétiens bien connus, comme le Dr. John Piper, et le Dr. Albert Mohler, président de l'Institut de théologie de la Convention baptiste du Sud à Louisville [Southern Baptist Theological Seminary], au Kentucky, ont ouvertement reniés les faux enseignements de Bell.

Jésus a dit, « Et ceux-ci iront aux châtiments sans fin » (Matthieu 25:46). Bell ne le croit pas. Il dit, « l'Enfer n'est pas éternel et l'amour, à la fin, gagne, et tous seront réconciliés avec Dieu. » (Rob Bell, L'amour gagne, Love Wins, HarperOne, 2011, p. 109).

Jésus a dit, « Et ceux-ci iront aux châtiments sans fin » (Matthieu 25:46). Le terme grec traduit par « sans fin » signifie « perpétuel, éternel » (James Strong, Un dictionnaire grec du Nouveau Testament) A Greek Dictionary of the New Testament) – « sans fin, qui dure toujours » (George Ricker Berry, Un lexique grec-anglais, A Greek-English Lexicon, numéro 166, codé à Strong). Bell tord ce mot pour lui permettre de faire référence à « une période de temps avec un commencement et une fin » (L'amour gagne, Love Wins, p. 32). Mais James Strong et George Ricker Berry connaissaient le grec bien plus que Rob Bell ne le connaitra jamais. Et ils disent que le terme grec signifie « perpétuel éternel. » Jésus a dit, « Et ceux-ci iront aux châtiments sans fin » (Matthieu 25:46) Rob Bell a appelé ce que Jésus a dit, « malavisé et toxique » (L'amour gagne, Love Wins, p. viii). Mon associé, le Dr. C. L. Cagan, dit, « Il est clair que Bell hait et résiste le christianisme biblique historique, particulièrement la vision de Christ au sujet du jugement après la mort. » Le Dr. John Gill (1697-1771), qui possédait une grande connaissance des langues de la Bible écrit, dans un commentaire sur Mathieu 25:46,

Ils devront endurer un châtiment éternel... et ceci dans leur âme et dans leur corps ; comme la juste rétribution du péché, commis à l'encontre d'un Dieu infini, qui ne peut être satisfait par une créature limitée, et qui doit donc en porter le châtiment, parce que la pollution et la culpabilité demeurent pour toujours (John Gill, D.D., Un exposé du Nouveau Testament, An Exposition of the New Testament, The Baptist Standard Bearer, réimprimé en 1989, volume I, p. 318; note sur Matthieu 25:46).

Oui, le Seigneur Jésus Christ a bien dit,

« Et ceux-ci iront aux châtiments sans fin » (Matthieu 25:46)

L'objectif de mon sermon d'aujourd'hui n'est pas de défendre la doctrine du « châtiment éternel. » Je suppose que la plupart d'entre vous, sinon tous, croit en cette doctrine, puisque Christ en a parlé clairement et fréquemment dans les quatre évangiles. Ainsi, je ne vais pas défendre la doctrine du châtiment sans fin dans ce sermon. Plutôt, le but de ce sermon est d'essayer d'expliquer pourquoi Rob Bell rejette la nature éternelle de l'Enfer. Et il me semble qu'il y a deux raisons basiques pour lesquelles il rejette ces paroles du Seigneur Jésus Christ « ...Et ceux-ci iront aux châtiments sans fin. »

I. Premièrement, Rob Bell rejette les « châtiments sans fin » parce qu'il est dans une confusion causée par le libéralisme.

Rob Bell est diplômé de l'Institut théologique Fuller à Pasadena [Fuller Theological Seminary], Californie. C'est là qu'il est tombé dans la confusion en ce qui concerne l'autorité de la Bible.

La première déclaration de foi de l'Institut de théologie Fuller dit, « Les livres qui forment le canon de l'Ancien et du Nouveau Testament, tels que donnés originellement, sont absolus et libres de toute erreur, dans leur totalité comme dans leurs parties. Ces livres constituent la Parole écrite de Dieu, qui seule fait loi en matière de foi et de pratique » (cité dans Harold Lindsell, Ph.D., La bataille pour la Bible, The Battle for the Bible, Zondervan Publishing House, édition de 1978, p. 107). Il en découle que la déclaration originale de l'Institut de théologie Fuller enseignait l'infaillibilité de la Bible, que les Écritures sont « libres de toute erreur, dans leur totalité comme dans leurs parties » et que la Bible est « la Parole écrite de Dieu, qui seule fait loi en matière de foi et de pratique. » Bien que leur première déclaration de foi le dise, cela fut changé plus tard. Mais, au commencement, l'Institut de théologie Fuller enseignait ce que la Bible dit d'elle-même :

« Toute écriture est donnée par l’inspiration de Dieu, et est utile pour la doctrine, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la droiture » (II Timothée 3:16).

Je vais revenir sur ce fait et vous expliquer comment l'Institut de théologie Fuller a changé et comment, quand cet établissement est devenu une institution libérale, cela a semé la confusion chez Rob Bell. Mais d'abord, je voudrais vous lire une déclaration du Dr. W. A. Criswell (1909-2002) concernant l'infaillibilité des Écritures.

Le Dr. Criswell, qui a longtemps été pasteur de la Première Église Baptiste de Dallas, [First Baptist Church of Dallas] au Texas, dans son livre phare, Pourquoi je prêche que la Bible est littéralement vraie, Why I Preach that the Bible is Literally True,dit ceci au sujet de II Timothée 3:16 :

« Toute écriture est donnée par l’inspiration de Dieu. » Dans ce texte, deux mots présentent la vision apostolique concernant l'inspiration des Saintes Écritures. L'un deux est graphe¸ qui signifie « écrire » et l'autre est theopneustos, qui signifie « le souffle de Dieu. » C'est « l'écriture », ou les Écritures, qui est le « souffle de Dieu » qui est inspiré. Dans le parchemin original, chaque phrase, mot, ligne, marque, point, tiré de la plume, signe et titre y sont par inspiration de Dieu. Il ne peut y être question d'autre chose, il ne peut en être autrement... Beaucoup renient cette déclaration et disent que les Écritures sont inspirées à certains endroits, certains paragraphes, certains morceaux ou sections. Cependant, on ne retrouve aucune doctrine de ce genre dans la Bible. Les livres historiques, les livres de jurisprudence de Moïse, les livres poétiques, les prophètes, les Évangiles, les Épîtres, l'Apocalypse, sont tous inspirés dans le moindre détail. L'inspiration comprend la forme autant que la substance, le mot autant que la pensée. C'est ce qu'on appelle la théorie verbale de l'inspiration, véhément décriée par les théologiens modernes... Mais j'insiste sur, et je ne présente aucune autre théorie, que celle qui se trouve dans la Bible (W. A. Criswell, Ph.D., Pourquoi je prêche que la Bible est littéralement vraie, Why I Preach that the Bible is Literally True, Broadman Press, édition de 1969, pp. 33-34).

Rob Bell ne croit pas ce que déclare le Dr. W. A. Criswell. Il ne croit pas dans l'inspiration de toutes les paroles de l'Écriture (inspiration verbale absolue). pourquoi ? Parce qu'il a reçu son diplôme de l'Institut théologique Fuller. Cette institution a changé sa déclaration doctrinale au début des années 1970, bien avant que Bell n'y étudie. Fuller enseigne à présent que la Bible est pleine d'erreurs. Pour une explication plus détaillée de la manière dont ceci est survenu, veuillez vous reporter au livre du Dr. Harold Lindsell, La bataille pour la Bible, The Battle for the Bible, chapitre six, intitulé, « L'étrange cas de l'Institut de théologie Fuller [The Strange Case of the Fuller Theological Seminary] (Zondervan Publishing House, édition de 1978, pp. 106-121). L'Institut de théologie Fuller ne croit plus aujourd'hui à l'inspiration, mot pour mot, de la Bible (inspiration verbale absolue).

Rob Bell a reçut son diplôme de cet établissement. C'est là qu'il a appris à ne pas faire confiance à la Bible. C'est là qu'il a appris à dévier des Écritures. C'est pour cette raison que le Dr. Richard Mouw, actuel président de l'Institut de théologie Fuller, a défendu le livre de Rob Bell qui attaque le châtiment éternel de l'Enfer. Dr. Mouw, président de l'Institut de théologie Fuller, a dit, « C'est très dur de venir à Fuller et d'en repartir avec un esprit fermé qui trace des démarcations catégoriques au sujet de la théologie. » (Hebdomadaire Time, Time, ibid., p. 43).

Quant à moi, j'ai reçu mon diplôme de deux facultés de théologie aussi libérales que Fuller, et j'en suis reparti avec « un esprit fermé » que la Bible est vraie « dans sa totalité comme dans ses parties. » J'ai étudié le critique rédactionnelle et la critique de la forme, ainsi que Barth, Brunner, Tillich, Rudolf Bultmann, et les autres libéraux que Rob Bell a étudié. Pourtant, je n'ai jamais cessé de croire en l'inspiration mot pour mot de la Bible en hébreu et en grec. Et comme je crois dans les mots de la Bible, je n'ai aucun mal à tracer des démarcations catégoriques au sujet de la théologie. » Le Seigneur Jésus Christ a dit,

« Et ceux-ci iront aux châtiments sans fin » (Matthieu 25:46)

Je peux ne pas aimer cette déclaration. Elle peut ne pas s'accorder avec ma chair. Mais Christ l'a dite. Je le crois. Et cela me suffit ! Il n'y a pas d'autre « marge de manœuvre. » Comme le disait Luther, « Ma conscience est captive de la Parole de Dieu. »

« Et ceux-ci iront aux châtiments sans fin » (Matthieu 25:46)

Mais je suis convaincu qu'il y a une autre raison pour laquelle Rob Bell rejette ces paroles du Seigneur Jésus Christ.

II. Deuxièmement, Rob Bell rejette « le châtiment éternel » parce qu'il a été trompé par le décisionisme.

Le libéralisme de l'Institut de théologie Fuller a pu saper la foi de Bell en la Bible parce que, à en juger par ses propres paroles, il avait pris une « décision » plutôt que d'expérimenter une véritable conversion. Rob Bell est presque assez jeune pour être mon petit fils. Si il lit ce sermon sur Internet, et arrive à ce passage, j'espère - et je prie - qu'il repensera à sa propre « conversion. » Je serais vraiment heureux s'il expérimentait une véritable conversion. La Bible dit,

« Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes » (II Corinthiens 13:5).

J'ai connu deux hommes, qui ont étudié avec moi dans une faculté de théologie libérale, et qui ont plus tard expérimenté une véritable conversion. Je prie que cela arrive également à Rob Bell.

Il me semble que Rob Bell a prié la « prière du pécheur », sans être né de nouveau et converti. Dans son livre, Bell dit,

      Un soir, alors que j'étais en classe primaire, je me suis agenouillé près de mon lit dans ma chambre et j'ai dit une prière... Mes parents se tenaient de chaque côté de moi et j'ai invité Jésus à venir dans mon cœurJ'ai dit à Dieu que je croyais que j'étais un pécheur et que Jésus était venu pour me sauver et que je voulais devenir chrétien. 
      Je me rappelle toujours de cette prière. Elle m'a fait quelque chose. Quelque chose en moi. Et d'une certaine manière innocente d'enfant d'âge de l'école primaire, je crois que Dieu m'aimait et que Jésus était venu pour me montrer cet amour, et que j'étais comme invité à accepter cet amour (Rob Bell, L'amour gagne, Love Wins, ibid., pp. 193-194).

Qu'y a-t-il de faux ici ? Plusieurs choses. Premièrement, il a invité Jésus à venir « dans son coeur. » Ceci est mortel. La Bible nous répète que Jésus Christ est au Ciel, assis à la droite de Dieu. La Bible ne dit jamais à un pécheur perdu, même une seule fois, qu'il peut « inviter Jésus dans son coeur. » Pas un seul verset de l'Écriture ne l'enseigne. Deuxièmement, il a dit à « Dieu qu'il croyait qu'il était un pécheur. » Oui, je crois qu'il a dit cela à Dieu. Mais était-il sous une conviction de péché ? Il ne le dit pas. Était-il convaincu de sa nature profonde de pécheur, qui mérite la colère et le châtiment du Dieu Tout Puissant ? Il dit qu'il était un enfant innocent d'âge de l'école primaire quand il a récité cette prière. Comment pouvez-vous être à la fois « innocent » et être sous une véritable conviction de péché ? (Jean 16:8-9). Il dit, « Je croyais que Jésus était venu pour me sauver » : de quoi ? Puisqu'il pensait qu'il était « innocent », il ne pensait certainement pas qu'il avait un besoin désespéré d'être pardonné par Jésus de son péché. Ce n'est pas étonnant qu'il n'y ait aucune mention de Christ mourant à sa place sur la Croix ! Ce n'est pas étonnant qu'il n'y ait aucune mention du Sang de Christ le lavant de son péché ! Aucune conviction de péché ! Aucune mention de la Croix ! Juste la récitation d'une prière, très typique du nouvel évangélisme. Puis Rob Bell dit, « Je me rappelle encore cette prière. Elle m'a fait quelque chose. » Je pense qu'il a raison. Cette prière lui a bien fait quelque chose. Elle l'a induit en erreur.

Je prie que partout, les mères chrétiennes s'arrêtent de précipiter leurs enfants dans une « décision pour Christ », sans réelle signification. Nos jeunes ont besoin de quelque chose de bien plus profond. Leur cœur a besoin d'être transformé, au plus profond, et seul Dieu peut le faire. Les mères devraient réaliser que la destinée éternelle de leurs enfants dépend de la conviction de péché que Dieu peut faire en eux et les amener à Christ. Les mères devraient prier « sans cesse » pour que Dieu puisse faire ces actes de grâce pour leurs enfants.

Ô, jeunes gens, ne soyez pas trompé comme Rob Bell ! Priez que Dieu vous amène à réaliser votre culpabilité de pécheur ; que Dieu vous fasse ressentir comme Il l'a fait pour l'évangéliste Spurgeon. Il dit, « Je me rappelle, alors que j'étais encore un jeune garçon âgé de quinze ans, que je me sentais si horriblement coupable, que si Dieu ne me punissait pas pour mon péché, Il devrait le faire. » Si Dieu vous fait expérimenter votre péché de cette manière, vous n'aurez aucun problème à croire le Seigneur Jésus Christ quand Il dit,

« Et ceux-ci iront aux châtiments sans fin » (Matthieu 25:46)

En fait, vous serez surpris que vous n'y alliez pas vous-même, dans « châtiments sans fin. » Le Dr. Martyn Lloyd-Jones a dit, Seul celui/celle qui a été amené à voir sa culpabilité de cette manière peut s'élancer vers Jésus pour sa délivrance et sa rédemption » (D. Martyn Lloyd-Jones, M.D., Études sur le Sermon sur la montagne, Studies in the Sermon on the Mount, InterVarsity, 1959, p. 235).

Je prie pour que l'Esprit de dieu vous amène sous une profonde conviction de péché. Je prie pour que Dieu vous attire à Jésus Christ, pour votre pardon par Sa mort sur la Croix et pour vous laver de votre péché par Son Sang. Je prie que vous expérimentiez une véritable conversion par la grâce de Dieu et les souffrances de Christ. Amen.

(FIN DU SERMON)

Partager cet article

Repost 0